Votre critique du testament de William S.


Scénario : Yves SENTE
Dessins : André JUILLARD

Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5048

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mer 8 Fév 2017 11:21

Re: Votre critique du testament de William S.

Hello Serge25
Je ne sais pas ce que tu entends par l'expression " album pour vieil inconditionnel de B&M".
Pou ma part , je ne vois rien dans cet album qui nécessite d'avoir lu les autres albums . Les clins d’œil ne sont pas si nombreux que cela .
L'utilisation de la Ford (et de la Lincoln ) dans des pays différents de ceux de leur apparition précédentes (Égypte/Grèce France /Angleterre)
est plus que douteuse. Olrik qui passe l'album en prison , Sharkey et Fred , un tantinet maladroits ..

D'autre part, je ne sais pas où tu as lu des réflexions misogynes dans ce Forum.
Nous avons discutés sur l'intérêt de suggérer une histoire d'amour ancienne entre Mortimer et Sarah Summertown , après son amour de jeunesse avec Gita (les Sarcophages et le sanctuaire ), puis de suggérer que son histoire avec Sarah aurait pu porter des fruits (le Sanctuaire ), puis de lui faire vivre une aventure en assistant sa fille putative dans sa quêté ( le Testament ) , mais jamais (du moins dans mes souvenirs ) sur la présence de femmes dans les aventures de nos héros.

Je comprends parfaitement que l'on puisse aimer cet album et le défendre , mais je voulais réagir sur ces deux points en tant que "vieil inconditionnel de Jacobs", lequel soit dit en passant aurait bien aimé introduire des femmes dans ses aventures. :lol: . ,

Serge25 a écrit:..../... J'aime bien les vignettes des pages 32 et 52. ..../...
Celle ou l'on voit Mortimer et Elisabeth sur les routes en décapotables . Oui les voitures sont très belles et on en découvre un peu plus sur Elizabeth . Mortimer ferait mieux de laisser conduire sa "fille" sur les routes d'Italie . Toutefois les regard échangés sont parfois un peu équivoques! Pour arriver à l’étrange dernière vignette de la planche 53 (page 55) où l'on se dit que Sarah aurait mieux fait de bien préciser les choses .... :roll:

Serge25 a écrit:..../... Au fait, le capitaine de l'improbable bateau à la dérive ne serait-il pas Haddock ?
Oui certains y ont vu un clin d’œil Hergéen .Pour ma part , je ne le pense pas.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 271

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Mer 8 Fév 2017 17:29

Re: Votre critique du testament de William S.

Serge25 a écrit:.../...
Et puis ça me plait bien de sortir un peu des rails et d'apprendre que Mortimer a une fille. J'aime bien les vignettes des pages 32 et 52. On ne peut pas en même temps regretter qu'on nous ressorte toujours les mêmes personnages et critiquer la venue de nouveaux, ou plutôt de nouvelles.


Non, moi, franchement, même si Yves Sente a avoué que Elizabeth McKenzie est la fille de Mortimer, je n'y croie pas une seule seconde. Lorsque je lis des Blake et Mortimer façon Jacobs, je ne m'imagine vraiment pas à ce que Mortimer ait une fille. C'est un pur délire de scénariste :x Pour moi, Elizabeth McKenzie est simplement la fille de Sarah Summertown et de M. McKenzie, le véritable époux de Mistress Summertown.

Serge25 a écrit:.../...
Allez, laissons-nous aller au plaisir de la nostalgie. Au fait, le capitaine de l'improbable bateau à la dérive ne serait-il pas Haddock ?


Pour ma part, je pense que c'est une simple référence à Hergé. Dans aucun des albums de Tintin, on nous dit que le capitaine Haddock est d'origine italienne au point de s'exclamer ainsi : "Mais que faites vous, Santa Maria ??". Si c'était vraiment le capitaine Haddock, cela aurait été "Mais que faites vous, tonnerre de tonnerre de brest ??" ou bien "mais que faites vous, milles sabords ??" :ugeek: :?:
Ecoutez : les très respectables Sir freric et archibald m'informent qu'en échange d'un "petit service" que je leur ai rendus au Noël dernier... Ils ont décidé de me coopter !! Je suis officiellement membre du forum du Centaurclub.com gentleman !
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 96

Inscription: Jeu 30 Juin 2016 00:07

Message Jeu 9 Fév 2017 08:28

Re: Votre critique du testament de William S.

Georgevitch-Miloch a écrit:Non, moi, franchement, même si Yves Sente a avoué que Elizabeth McKenzie est la fille de Mortimer, je n'y croie pas une seule seconde. Lorsque je lis des Blake et Mortimer façon Jacobs, je ne m'imagine vraiment pas à ce que Mortimer ait une fille. C'est un pur délire de scénariste :x Pour moi, Elizabeth McKenzie est simplement la fille de Sarah Summertown et de M. McKenzie, le véritable époux de Mistress Summertown.



Oui, mais alors, comment est-ce que les arrières neveux de Mortimer vont émigrer sur Pluton ? (Le Piège Diabolique) :chonos:
Colonel Olrik
L
ionel Orlock
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 271

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Jeu 9 Fév 2017 11:31

Re: Votre critique du testament de William S.

Ici, on parle bien des neveux. Pas des petits-enfants. Pourtant, Yves Sente n'a pas revu ce détail quand il a écrit que Mortimer était le fils unique de Archibald Mortimer et de Lady Eileen Hunter of Pitlochry dans "Les Sarcophages du 6ème Continent" Tome 1...Or, d'après Jacobs, Mortimer aurait été oncle ("dont les arrières-petits neveux auraient émigrés sur Pluton" d'après Focas :chonos: ). Il aurait donc eu des frères ou des soeurs. En oubliant un simple petit détail venant d'un album de Jacobs, Yves Sente a formé un bel imbroglio où Mortimer a eu une descendance que Jacobs n'a pas prouvé en parlant d'arrières-petits neveux ! Sente n'a pas non plus pensé au détail que Mortimer aurait été oncle et aurait du avoir des frères ou des soeurs. Mais peut être qu'Elizabeth n'ait eu aucune descendance... :roll:

Mais peut être que, également, Mortimer aurait pu avoir comme fille Elizabeth mais il aurait forcément du avoir des frères, des soeurs des neveux et nièces puisque Focas en parle (indirectement je vous l'accord) ! :?:
Ecoutez : les très respectables Sir freric et archibald m'informent qu'en échange d'un "petit service" que je leur ai rendus au Noël dernier... Ils ont décidé de me coopter !! Je suis officiellement membre du forum du Centaurclub.com gentleman !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5048

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Jeu 9 Fév 2017 13:43

Re: Votre critique du testament de William S.

Georgevitch-Miloch a écrit:..../... Pourtant, Yves Sente n'a pas revu ce détail quand il a écrit que Mortimer était le fils unique de Archibald Mortimer et de Lady Eileen Hunter of Pitlochry dans "Les Sarcophages du 6ème Continent" Tome 1......./....
Dans quelle vignette ? Je ne me rappelle pas l'avoir vu écrit noir sur blanc . :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 659

Inscription: Sam 30 Juin 2012 12:33

Message Jeu 9 Fév 2017 16:16

Re: Votre critique du testament de William S.

Lionel Orlock a écrit:
Georgevitch-Miloch a écrit:Non, moi, franchement, même si Yves Sente a avoué que Elizabeth McKenzie est la fille de Mortimer, je n'y croie pas une seule seconde. Lorsque je lis des Blake et Mortimer façon Jacobs, je ne m'imagine vraiment pas à ce que Mortimer ait une fille. C'est un pur délire de scénariste :x Pour moi, Elizabeth McKenzie est simplement la fille de Sarah Summertown et de M. McKenzie, le véritable époux de Mistress Summertown.



Oui, mais alors, comment est-ce que les arrières neveux de Mortimer vont émigrer sur Pluton ? (Le Piège Diabolique) :chonos:


<< Pour moi, Elizabeth McKenzie est simplement la fille de Sarah Summertown et de M. McKenzie, le véritable époux de Mistress Summertown. >>
Pour moi aussi !
Et même si Elizabeth était la fille de Mortimer, ça ne lui donnerait pas des neveux
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 96

Inscription: Jeu 30 Juin 2016 00:07

Message Jeu 9 Fév 2017 20:55

Re: Votre critique du testament de William S.

mokenamoke a écrit:
Lionel Orlock a écrit:Oui, mais alors, comment est-ce que les arrières neveux de Mortimer vont émigrer sur Pluton ? (Le Piège Diabolique) :chonos:


<< Pour moi, Elizabeth McKenzie est simplement la fille de Sarah Summertown et de M. McKenzie, le véritable époux de Mistress Summertown. >>
Pour moi aussi !
Et même si Elizabeth était la fille de Mortimer, ça ne lui donnerait pas des neveux


L'article en question n'est pas très fiable : Mortimer n'a pas inventé le télécéphaloscope. "Arrières-neveux" n'était peut-être pas la relation exacte ? :?: C'est mon hypothèse
Colonel Olrik
L
ionel Orlock
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5048

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Ven 10 Fév 2017 20:04

Re: Votre critique du testament de William S.

Nous nous éloignons progressivement du sujet.
J'ai crée un sondage sur la question des arrières neveux , où chacun pourra donner son opinion sur ce sujet épineux. :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 336

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Sam 11 Fév 2017 13:53

Re: Votre critique du testament de William S.

Le capitaine du navire en déroute n'est pas Haddock, pour cette simple raison que c'est moi.
En voici la preuve :
1) Le capitaine Haddock sait admirablement naviguer, même la nuit et par gros temps. Souvenez-vous de la séquence de L'Etoile mystérieuse où, tout seul au gouvernail, il dirige sans difficulté le Sirius au milieu de ce qu'il appelle de façon plaisante une "jolie brise" !

2) Je ne sais pas naviguer et serais tout à fait capable capable de précipiter un navire contre un palais vénitien si on faisait l'erreur de m'en confier le gouvernail.
CQFD



coul.jpg
coul.jpg (30.13 Kio) Vu 436 fois


:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 178

Inscription: Mar 8 Juil 2014 09:55

Localisation: Haute-Savoie

Message Sam 11 Fév 2017 19:34

Re: Votre critique du testament de William S.

Park Lane a écrit:Le capitaine du navire en déroute n'est pas Haddock, pour cette simple raison que c'est moi.
En voici la preuve :
1) Le capitaine Haddock sait admirablement naviguer, même la nuit et par gros temps. Souvenez-vous de la séquence de L'Etoile mystérieuse où, tout seul au gouvernail, il dirige sans difficulté le Sirius au milieu de ce qu'il appelle de façon plaisante une "jolie brise" !

2) Je ne sais pas naviguer et serais tout à fait capable capable de précipiter un navire contre un palais vénitien si on faisait l'erreur de m'en confier le gouvernail.
CQFD



coul.jpg


:idea:


C'est peut-être Francesco Schettino ?? Après tout ce fameux "capitaine de bateau-lavoir" naviguait en Méditerranée !
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 271

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Sam 11 Fév 2017 22:30

Re: Votre critique du testament de William S.

Il est vrai que ce n'est pas le capitaine haddock, je rejoins Park Lane de ce côté là. Pour moi, c'est juste un clin d'oeil sur Tintin comme on en a eu un dans l'Onde Septimus, mais très discret :o
Ecoutez : les très respectables Sir freric et archibald m'informent qu'en échange d'un "petit service" que je leur ai rendus au Noël dernier... Ils ont décidé de me coopter !! Je suis officiellement membre du forum du Centaurclub.com gentleman !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5048

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Dim 12 Fév 2017 09:41

Re: Votre critique du testament de William S.

Alhellas a écrit:..../...C'est peut-être Francesco Schettino ? .../....
:lol: :lol: :lol: ou bien quelqu'un des siens...
Même pas un matin d'eau douce ! :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 55

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 20:18

Message Mer 22 Fév 2017 05:48

Re: Votre critique du testament de William S.

Bof, Bof. L'histoire est peu emballante, voire même plate. Quelques énigmes, pas trop difficiles (comme je l'avais souligné quelques personnes parlent et surtout traduisent le latin les doigts dans le nez. Aussi Élisabeth !). Tout est pas mal ennuyeux, à la fin on se dit ... Bon, oké !

Aussi, dernière énigme, on trouve un papier derrière une roche, dans un mur, après avoir enlevé une pierre avec un canif !!! :shock: C'est pas mal du n'importe quoi, un peu à la va-vite pour terminer dans les pages.

Olrik ? que fait-il là en fait ? Il n'y avait personne d'autre de disponible lors du au casting ? Parce que si c'est sortir Olrik pour lui faire lire deux pages dans une prison, un autre perso aurait pu le faire tout autant !!! :lol:
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 271

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Lun 6 Mar 2017 11:07

Re: Votre critique du testament de William S.

Tiens tiens quelle coïncidence ! Il y a une grève des contrôleurs aériens, aujourd'hui ! :p :?: :geek:
Ecoutez : les très respectables Sir freric et archibald m'informent qu'en échange d'un "petit service" que je leur ai rendus au Noël dernier... Ils ont décidé de me coopter !! Je suis officiellement membre du forum du Centaurclub.com gentleman !

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 101

Inscription: Ven 20 Aoû 2010 15:53

Message Lun 17 Avr 2017 14:42

Re: Votre critique du testament de William S.

J'ai trouvé cet article sur le net. Le moins que l'on puisse dire c'est que le journaliste de l'express a détesté l'album

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le ... 53382.html
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5048

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mar 18 Avr 2017 08:32

Re: Votre critique du testament de William S.

jimmyraker a écrit:J'ai trouvé cet article sur le net. Le moins que l'on puisse dire c'est que le journaliste de l'express a détesté l'album

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le ... 53382.html
Nous en avions parléici pour réserver cet espace à nos critiques personnelles.
Je crois bien que c'est la seule critique négative que j'ai lu dans un journal , et qui rejoigne un peu mon opinion sur cet album . :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 271

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Mar 18 Avr 2017 20:07

Re: Votre critique du testament de William S.

archibald a écrit:
jimmyraker a écrit:J'ai trouvé cet article sur le net. Le moins que l'on puisse dire c'est que le journaliste de l'express a détesté l'album

http://www.lexpress.fr/culture/livre/le ... 53382.html
Nous en avions parléici pour réserver cet espace à nos critiques personnelles.
Je crois bien que c'est la seule critique négative que j'ai lu dans un journal , et qui rejoigne un peu mon opinion sur cet album . :roll:


Effectivement, j'ai aussi lu cet article...Et j'ai tout de même été consterné. J'en étais même agacé...tellement agacé que j'ai écris à Yves Sente pour lui apporter mon soutien alors que je n'avais même pas lu l'album ! Ce qui m'a induit en erreur... :?: :x
Ecoutez : les très respectables Sir freric et archibald m'informent qu'en échange d'un "petit service" que je leur ai rendus au Noël dernier... Ils ont décidé de me coopter !! Je suis officiellement membre du forum du Centaurclub.com gentleman !
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 114

Inscription: Jeu 19 Aoû 2010 12:23

Localisation: entre Klow et Krollstadt

Message Ven 21 Avr 2017 22:15

Re: Votre critique du testament de William S.

Côté dessin pas grand chose à dire, j'aime bien le style de Juillard que je trouve tout à fait adapté à la série et les évolutions du physique de Mortimer ne m'ont pas choqué plus que ça. Les premières planches montrant une vieille Angleterre idéalisée et fantasmée sont pleines de charme (les personnages féminins y sont pour beaucoup).
Un regret tout de même c'est qu'entre Londres, Venise, Vérone et Ravenne aucune grande image nous propose une vue générale sur ces sites qui valent le détour, que les cases illustrant le récit de Da Spiri soient si petites et ne nous montrent que des plans très serrés, que l'accident du bateau à Venise se limite à deux cases dont une ne laisse voir que le capitaine et le pilote, Jacobs aurait sans doute été plus expansif.

Côté scénario c'est moi-aussi au serment des 5 lords que ce testament de William S. m'a fait penser ... Et c'est un peu toujours la même chose avec Sente : il y a une idée de départ originale et une façon de la traiter qui l'est moins, manque parfois de souffle et nous fait qu'on rester sur notre faim. De plus, contrairement au serment qui faisait preuve d'une certaine régularité, l'histoire ici manque de rythme et semble faire du stop and go entre séances de lecture de vieux manuscrits, réflexion sur les fameuses énigmes et scènes de bastons contre les teddys boys ou pilotage à tombeau ouvert d'une Ferrari Testarossa.

Malgré tout, j'ai pris plaisir à lire cet album qui n'est sans doute pas la meilleure reprise mais pas la pire non plus ...
Image
Précédente

Retourner vers Le testament de William S. (25/11/ 2016)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité