Le testament du Pinailleur


Scénario : Yves SENTE
Dessins : André JUILLARD

Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Sam 17 Déc 2016 01:54

Re: Le testament du Pinailleur

Kronos a écrit:
archibald a écrit:Les plus belles trouvailles viennent de Freric et Dolorian . :chap:
Je suis d'accord avec toi sur le coté négligence . Cela sent la précipitation (pour ne pas dire bâclage ) :x

D'abord, on ne dit pas "bâclage" mais "impératifs de bouclage"... non mais, ignare !
J'ai toujours eu zéro en politiquement correct... 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 342

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Sam 17 Déc 2016 14:21

Re: Le testament du Pinailleur

Dolorian a écrit:A la planche 4, Sarah a un bracelet au poignée droit (case C4) :
Image

Bracelet qui disparaît la page suivante (case A3) :
Image

Il y aurait un voleur dans la salle que ça ne m'étonnerait pas...



C'est peut-être un tour de magie galant d'un genre nouveau : le baise-main voleur !

Quelles qu'en soient les causes, négligence ou précipitation due aux délais de bouclage, ou simple distraction - car n'avez-vous jamais remarqué que quand on commet une erreur, on a beau se relire attentivement, il arrive fréquemment qu'on ne l'aperçoive pas, malgré sa vigilance - ces petites erreurs, loin de me choquer ou me fâcher, me charment.

On en trouve de semblables dans les textes des romans de nombreux grands écrivains, comme par exemple Balzac et Proust. C'est une épice supplémentaire au plaisir de les lire et c'en est une aussi délectable à celui de lire cet album comme bien d'autres bande dessinées hors des aventures de Blake et Mortimer. (une fois encore, je vous rappelle qu'Hergé.....)

Du coup, j'apprécie beaucoup les trouvailles des fins lecteurs qui savent déceler ces erreurs et je les remercie de leur regard si attentif qui nous donnent l'occasion de savourer ces trésors insoupçonnés et involontaires ! :p

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar de l’utilisateur

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 14

Inscription: Mer 20 Juil 2016 19:03

Message Dim 18 Déc 2016 19:05

Re: Le testament du Pinailleur

Park Lane a écrit:Il y a bien longtemps que je n'étais venu. Je passe en coup de vent.
Dans Le Sceptre d'Ottokar, Hergé a commis de nombreuses erreurs de placement de poignées de portes et de sens d'ouvertures de celles-ci dans l'appartement de Tintin.
Je n'ai jamais entendu personne le lui reprocher en déclarant que c'est une chose inadmissible, qu'il ne s'est pas relu, etc., etc. De même je me moque bien de savoir si une cave vénitienne peut ou non être sèche ; c'est la poésie et les péripéties palpitantes du récit qui m'intéressent, ainsi que son sens. Mais il est vrai qu'ici c'est parfois moins le Centaur Club que L'Eglise de Sentophobie -
Pour moi, Le testament de William S est un magnifique épisode que j'ai lu d'une traite avec passion dès sa sortie il y a deux jours, et dont je me délecte maintenant de relire chaque case et chaque planche. N'en déplaisent aux esprits chagrins, André Juillard et Yves Sente y sont en grande forme et donnent à mes yeux avec ce volume l'une de leurs meilleures contributions à la série, avec Le serment des cinq Lords et bien sûr La machination Voronov.
Je salue bien bas les pontifes de la Sentophobie !

Moi aussi, je passe en coup de vent, et je suis au regret de lire ce genre de pamphlets car on ne peut guère comparer Hergé à Sente et lycée de Versailles ; ce serait faire injure au premier ! Comme tout auteur, il a fait lui aussi pas mal de bourdes, mais jamais personnes à ce jour ne s'est encore donné la peine de les recenser. Cependant, j'en suis sûr (même si je n'apprécie guère l'homme) qu'il y en a moins dans son oeuvre, en 24 albums que chez Sente en.... Combien déjà ????

Je ne suis donc pas trop d’accord avec Park Lane dont la propre diatribe, elle-même un peu excessive et digne de l’Inquisition, est « légèrement » orientée dans un sens « tout pour Sente ». Les gens, sérieux, du Forum, ne s’adonnent certainement pas par pur plaisir au « dénigrement systématique » des fabrications falotes des sieurs Sente et Juillard.
Au fait, il a aussi été dit en son temps pas mal de mal sur Dufaux et sa monstrueuse « Onde Septimus », ainsi que sur Van Hamme, et sa puérile « Malédiction d’Indiana Jones » !!!
D’un autre côté, je connais un auteur d’études sur le Monde de Jacobs qui ne se prive pas d’égratigner Mr Jacobs lorsqu’il est patent que celui-ci a clairement pataugé dans la mélasse ; et cela lui est arrivé un certain nombre de fois, à lui aussi, car nul n’est infaillible.
Et le Forum est bien le SEUL endroit LIBRE de pensée qui ose émettre un ou des avis défavorables à l’encontre de MM. Sente et Juillard ; tout en ne négligeant aucunement leurs autres qualités, bien présentes !

Si Mr Sente cessait un peu de dire n’importe quoi, les gens du Forum, qui ne sont pas, par nature, des « gardiens du temple », mais des gens respectueux de l’Oeuvre que Jacobs a créée, cesseraient de relever la continuelle litanie d’anachronismes et d’invraisemblances en tous genres que recèlent ses récits qui s’apparentent ainsi plus au genre « comic » qu’à la BD réaliste. Soyons un peu sérieux !
Une BD « réaliste » se doit d’être réaliste ; ce que ne peut pas prétendre un scénario écrit par Mr Sente, j’en suis le premier navré ; bien que Voronov semblait nous promettre monts et merveilles, hélas…

Mais nous allons provisoirement laisser du côté obscur de la force tout ce qui est reproché à Mr Sente pour nous focaliser sur le seul et unique point prouvant abondamment que Mr Sente ne maîtrise absolument pas son sujet : celui de la présence d’Olrik, à tout bout de champ et « un peu » n’importe comment !

Prenons le cas de S.O.S. météores dont nous savons avec une certitude absolue qu’il se déroule au mois de mai ou août 1958 ! La période précise est en effet encore en balance, même si bien des indices laisseraient penser que le mois d’août serait le plus approprié.
Je ne vais pas entrer dans les détails, mais je ne saurais trop conseiller aux douteurs impénitents de vérifier mes dires (voir les chronologies précises et sans faille de Mr Lerman, par le biais de ses ouvrages très documentés sur l’oeuvre de Jacobs ; contrairement à la fallacieuse et improbable « chronologie » proposée par Mr Sente, et diffusée « urbi et orbi » dans la Presse dite « spécialisée »).
Ceci étant posé de manière certaine, n’en déplaise à quelques esprits tordus ou tortueux…, revenons à nos moutons et à la présence d’Olrik.

Dans le cours de S.O.S., Jacobs laisse clairement entendre que, depuis de longs mois, Olrik est à la tête de sa bande de ruffians, en charge de la logistique criminelle de l’Organisation qui s’est mise à modifier le Climat de l’Europe occidentale, en vue de lancer une invasion militaire orchestrée par une « Puissance de l’Est ». Miloch en étant la tête scientifique, tandis que le « Général » en est le responsable politique et militaire.

On apprend donc que toute l’opération (avec Olrik à son poste !) est en place depuis déjà suffisamment longtemps pour en arriver à la conclusion inévitable qu’il ne peut ni ne pouvait être ailleurs pendant cette période !
D’autre part, nous savons que, à la fin de S.O.S. (le 13 mai ou août), Olrik sera « embastillé » à la Santé, dont il ne sortira qu’en septembre 1963 !!!

La précédente aventure, l’Atlantide, ne pourra jamais être datée avec certitude, cependant, nous savons qu’à la fin de l’Atlantide, Olrik parvient à s’échapper et est donc libre d’agir comme bon lui semble et d’aller où il veut.

C’est ce créneau que Mr Sente va alors investir une première fois avec son Affaire Voronov qui prend acte, si vous vous en souvenez, du 16 janvier au 4 octobre 1957 ! La nuit du 3 ou 4 octobre, Olrik se jetant dans l’Elbe depuis le « pont des espions »…
Sente restera silencieux sur le sort dévolu à Olrik suite à ce plongeon.
Mais… car il y a un gros « mais » !
Dans les Sarcophages, qu’il place au 17 avril 1958, on retrouve Olrik prisonnier du K.G.B. (Comment ? Quand ?) et utilisé à son corps défendant pour « vampiriser » les installations de l’Expo ’58.
Déjà, nous avions là une impossibilité majeure car, même en considérant que S.O.S. se déroulerait en août 1958, de la fin avril à la fin juillet, cela laissait assez peu de temps pour « monter » toute cette opération !

Entre parenthèse, Sente se paiera le culot de faire se connaître Blake et Labrousse dans les Sarcophages, alors que ces deux hommes ignoraient tout l’un de l’autre avant de se rencontrer dans les bureaux de la D.S.T. dans S.O.S. Couac !!!

Une quinzaine de jours plus tard à peu près, démarre le Gondwana dans lequel nous apprenons que l’esprit d’Olrik a réintégré le corps de Mortimer, et vice-versa.
A la fin du Sanctuaire, qui s’étale sur une quinzaine, nous devrions donc être aux alentours du 15/20 mai 1958 ! Et Olrik est toujours là, mais cette fois, il semble bien embarqué dans le « Flying Yacht » pour être mis à la disposition des Autorités britanniques.
Donc, d’après Mr Sente, Olrik aurait été, d’abord prisonnier du K.G.B. puis des sarcophages d’Açoka, puis du corps de Mortimer, alors que, DANS LE MEME TEMPS, il montait en France, l’Opération « Météores » avec Miloch et le Général ?!

Certains esprits, résolument prêts à défendre Mr Sente, persisteront à dire que S.O.S. se déroule donc en 1959… ?!
Créneau assez peu vraisemblable puisqu’on sait que Jacobs, tout en évitant bien de situer précisément ses aventures dans une année bien définie, les plaçait officieusement dans l’année de leur publication dans le journal Tintin. Jacobs donnant toujours quelques repères bien précis, quoique parfois à la limite du visible, pour ancrer définitivement et totalement son histoire en cours dans l’année précitée ; par exemple, après qu’il eut réalisé de longs et minutieux repérages in situ durant l’année 1957, le contrat avec Le Lombard sera signé le 13 décembre 1957, et le début de publication commencera dans Tintin le 8 janvier 1958 ! Un esprit cartésien se demanderait donc pourquoi « positionner » son S.O.S. deux ans après le début de ses repérages, et un an après le début de la publication…

Ceci ne modifiant en rien les lacunes que Mr Sente met en place, dans chaque nouvel album.
En effet, dans son dernier scénario sorti tout dernièrement, qui se déroule à partir de la fin du mois d’août 1958 (il est très clair là-dessus), Olrik est bien, selon lui, emprisonné dans l’une des prisons les plus dures du Royaume-Uni ! Prison dont il ne sortira toujours pas à la fin de cette histoire !
Comment donc Olrik (et Sharkey, à ne pas oublier !) pourrait-il être à la fois à Wandsworth et à Paris ???
C’est une question que ne semble pas s’être posée Mr Sente tout au long de ses quatre albums ; ce qui montre bien à quel point il considère les histoires de Jacobs comme n’ayant importance à ses yeux. Et c’est là le plus gros reproche à lui faire, en-dehors de tous les autres qu’il attire, comme à plaisir !

A la suite de cette longue mais éloquente démonstration qui établit un constat sans appel, s’il se trouve encore une seule personne à dire que je fais du « Sente bashing » (expression très à la mode ces temps-ci) ou du dénigrement basique et systématique, je plains énormément cette personne.

Sur tous les autres points que l’on nous reproche d’épingler, je ne dirai pas un mot, car une lecture objective et éclairée se suffit à elle-même, et ce ne sont certes pas les « critiques » lénifiantes de la Presse qui vont prouver le contraire… Il suffit d’écouter les professionnels du scénario et du dessin.
Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horatio, que n'en rêve ta philosophie !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Lun 19 Déc 2016 07:59

Re: Le testament du Pinailleur

Nous sommes entre passionnés et parfois les termes utilisés dépassent notre pensée . Nous ne pouvons pas tous être d'accord sur certains points .
Ce forum est un lieu de liberté et il est bon que toutes les opinions s'expriment librement .
Mais n'allons pas jusqu'au duel . Nous ne comptons pas de Lord Sandield dans l'équipe de Modérateurs :D
( d'ailleurs quand on voit le résultat ....) 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 342

Inscription: Dim 8 Juin 2014 16:12

Message Lun 19 Déc 2016 21:40

Re: Le testament du Pinailleur

Je ne comprends rien au message de Ribouldingue étant donné que ma participation n'avait rien d'un pamphlet, encore moins d'une diatribe, ni d'un "tout pour Sente", pas plus que d'un "tout contre Sente" d'ailleurs !
"Much ado about nothing" comme dirait le grand William S ! ;)
Je profite de ce message pour saluer Freric et archibald et souhaiter à tous de très heureuses fêtes et une belle fin d'année 2016.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mar 20 Déc 2016 21:48

Re: Le testament du Pinailleur

Park Lane a écrit:..../...
Je profite de ce message pour saluer Freric et archibald et souhaiter à tous de très heureuses fêtes et une belle fin d'année 2016.

:idea:
Merci beaucoup ! :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Mar 7 Mar 2017 22:39

Re: Le testament du Pinailleur

2 petits pinaillages :

Je suis devenu daltonien ? Ou le mot "beige" a changé de sens ? :x :D
Image

D'autre part, ça me fait toujours tiquer quand je vois une Ferrari 250 Testarossa dans une BD tant il est improbable d'en voir une sur la route :o
C'était déjà plus que limite dans "Jessica Blandy" mais une telle voiture appartenant à une collectionneuse privée en 1958, ça relève presque de l'anachronisme.

Sans trop rentrer dans les détails, cette voiture de compétition reconnaissable à ses ailes avant "ponton" caractéristiques dessinée par Scaglietti a été construite
à 19 exemplaires seulement entre 1957 et et 1958 (les versions ultérieures "250 TR" produites de 1959 à 1961 revues par Pininfarina n'ont plus ses ailes ponton)

Donc oui, la voiture existait en 1958 mais il s'agissait d'une voiture destinée uniquement à la compétition, engagée directement par Ferrari ou des écuries privées ou semi-privées
lors de courses automobiles et en aucun cas d'une voiture de route vendue à des particuliers
. (Les voitures d'usine ne seront revendues à des particuliers qu'à partir de 1962)
Bref, croiser cette voiture sur une route italienne en 1958 (hors compétition type Mille Miglia), c'est comme si demain vous croisiez le prototype Porsche 918 d'usine qui a remporté
les 24 heures du Mans l'an dernier sur une route de Bavière ou une Formule 1 sur une départementale...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mer 8 Mar 2017 00:50

Re: Le testament du Pinailleur

gadjo a écrit:2 petits pinaillages :

Je suis devenu daltonien ? Ou le mot "beige" a changé de sens ? :x :D
Image

..../...
Bien vu le coup de la casquette beige. :-o
De toute façon Mortimer peut reconnaitre facilement un taxi du MI5 .
En effet ceux ci n'ont pas de vitre de séparation entre le chauffeur et les passagers. :p
PS : Je viens de vérifier dans mon album; le texte a été changé : Il est question d'une casquette grise ! ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 33

Inscription: Dim 28 Juin 2015 18:31

Message Mer 8 Mar 2017 08:16

Re: Le testament du Pinailleur

hello

ce qui pose une question, d'où viennent vos images, dans quelle édition y a-t-il cette casquette beige, que je vois bleu au demeurant ?
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Mer 8 Mar 2017 09:10

Re: Le testament du Pinailleur

La version Caquette Beige est dans la version prépublication dans le Figaro Magazine.
La version casquette Grise c'est dans mon album la version standard que j'ai eu à la sortie.
La couleur de la casquette ? On va dire gris bleu .... :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 43

Inscription: Sam 18 Sep 2010 12:44

Localisation: Saclay / Jouy en Josas

Message Mer 8 Mar 2017 09:30

Re: Le testament du Pinailleur

Je propose "taupe" c'est un nombee couleur fourre-tout ^^
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Mer 8 Mar 2017 14:01

Re: Le testament du Pinailleur

"taupe", c'est plutôt un gris-marron, non ?
Moins soutenu que "tabac" mais tirant sur le marron quand même

archibald a écrit:PS : Je viens de vérifier dans mon album; le texte a été changé : Il est question d'une casquette grise ! ;)
mais elle est toujours "gris-bleu" sur le dessin ? :?

archibald a écrit:De toute façon Mortimer peut reconnaitre facilement un taxi du MI5 .
En effet ceux ci n'ont pas de vitre de séparation entre le chauffeur et les passagers. :p
Il y a peut-être une vitre de séparation en fait...
C'est le problème quand on décide de n'utiliser que des aplats de couleur : comment représenter la transparence/les reflets du verre ?
ici, soit les vitres sont totalement opaques comme celles de l'aéroport, soit complètement translucides donc invisibles comme dans le taxi.. :roll:

Ce qui m'épate aussi, c'est que Mortimer parvient à distinguer du premier coup d’œil la couleur de la casquette du chauffeur (quelle qu'elle soit)
à travers la minuscule lunette arrière du taxi alors qu'il se tient à plusieurs dizaines de mètres de celle-ci
:p
Avatar de l’utilisateur

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 43

Inscription: Sam 18 Sep 2010 12:44

Localisation: Saclay / Jouy en Josas

Message Jeu 9 Mar 2017 00:26

Re: Le testament du Pinailleur

Ca depend j ai commande 2 pull taupe chez CK un est gris l autre marron...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5100

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Jeu 9 Mar 2017 09:13

Re: Le testament du Pinailleur

gadjo a écrit:...../....Il y a peut-être une vitre de séparation en fait...
C'est le problème quand on décide de n'utiliser que des aplats de couleur : comment représenter la transparence/les reflets du verre ?
...../....
Je ne le pense pas . Si il y avait une vitre de séparation , elle serait coulissante et l'on verrait nettement la séparation .
maxresdefault.jpg

gadjo a écrit:..../....
Ce qui m'épate aussi, c'est que Mortimer parvient à distinguer du premier coup d’œil la couleur de la casquette du chauffeur (quelle qu'elle soit)
à travers la minuscule lunette arrière du taxi alors qu'il se tient à plusieurs dizaines de mètres de celle-ci
:p
C'est vrai .
Ce qui est "épatant" également, c' est de voir les moyens mis en place par le MI5 pour coincer les auteurs d'une maladroite tentative de vols ( en territoire étranger) d'un manuscrit dont on connait même pas l'authenticité .
Mais çà c'est une autre histoire
linternaute.com a écrit:taupe , adjectif
Sens 1
Couleur se rapprochant des nuances de gris et de beige

Exemple : 50 Nuances de taupe ! :D
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 351

Inscription: Ven 30 Déc 2016 22:04

Localisation: A la station 001

Message Jeu 9 Mar 2017 11:55

Re: Le testament du Pinailleur

archibald a écrit:.../...C'est vrai .
Ce qui est "épatant" également, c' est de voir les moyens mis en place par le MI5 pour coincer les auteurs d'une maladroite tentative de vols ( en territoire étranger) d'un manuscrit dont on connait même pas l'authenticité .
Mais çà c'est une autre histoire.../...


J'ai trouvé cette ruse très bien réfléchie, moi aussi. J'ai bien aimé cette tactique. Après tout, il faut bien que le MI5 soit aussi rusé et réfléchi que ses ennemis ;) :p
BON VOYAGE MORTIMER !!! BON VOYAGE !! HAHAHAHAHAHAHAHA !!
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 117

Inscription: Jeu 19 Aoû 2010 12:23

Localisation: entre Klow et Krollstadt

Message Sam 22 Avr 2017 08:56

Re: Le testament du Pinailleur

Park Lane a écrit: ... Comme j'ai été ridicule de perdre mon temps à discutailler pendant des pages et des pages sur les nombres de trous que doit avoir un téléphone et autres sottises sans intérêt. ...


"Faute" avouée ...

Cette remarque sur le nombre de trous du cadran du téléphone m'avait beaucoup fait rire lorsque je l'avais découverte après lecture du bâton de Plutarque. J'y avais vu une forme de douce et sympathique folie et j'avais imaginé plusieurs membres du forum scrutant cm2 par cm2 chacune des images de l'album avec l'espoir (plus que la crainte sans doute) d'y trouver le défaut montrant le je-m’en-foutisme des auteurs.

Du coup, j'ai repensé à Park Lane lorsque je suis tombé sur la planche 39 (page 41) du Testament. Dans la première case du deuxième strip on peut voir un Blake songeur devant une reproduction du Golden Rocket. Je n'ai fait ni les mesures ni les calculs nécessaires pour vérifier si les proportions de l'avion était respectées mais mon attention a été attirée par le téléphone. J'ai donc compté les trous du cadran et, horreur : il n'y en a que 7 !

Mais tout bien réfléchi, ne faut-il pas y voir un clin d’œil aux "7 boules de cristal" ?

Plus grave, sur la même planche mais dans le troisième strip, le "beau bateau" Riva quitte le quai en faisant "VROAAR", personne pour dénoncer ce plagiat éhonté des albums de Michel Vaillant ?
Image

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 662

Inscription: Sam 30 Juin 2012 12:33

Message Dim 23 Avr 2017 13:19

Re: Le testament du Pinailleur

A l'époque de Michel Vaillant tous les gamins criaient VROAAAR donc je suppose que tous ces hurlements ont dû le faire passer dans le domaine public :lol: :lol: :lol:
Précédente

Retourner vers Le testament de William S. (25/11/ 2016)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron