Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien


Quelles limites chronologiques du corpus jacobsien un repreneur peut-il se permettre de dépasser ?

Uniquement avant le Secret de l'Espadon
8
33%
Uniquement après les 3 Formules du Professeur Sato
1
4%
Avant le Secret de l'Espadon ET après les 3 Formules du Professeur Sato
7
29%
Aucune, les limites chronologiques du corpus jacobsien doivent être conservées
8
33%
 
Nombre total de votes : 24
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2164

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Mer 25 Aoû 2010 18:51

Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

J'ai créé ce sujet pour mieux cadrer les débats et continuer la discussion entamée ici, j'invite d'ailleurs ceux qui n'y ont pas participé à la lire pour se forger leur opinion au cas où.

J'ajoute à ce que j'ai déjà dit que les 3 Formules du Professeur Sato me semblent, par divers indices plus ou moins symboliques, marquer la fin véritable de la série (outre le fait que pour moi, un épisode de Blake & Mortimer est très difficilement concevable au-delà des années 60, mis à part peut-être pour un huis clos à tendance psychologique).
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2209

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 10:19

Localisation: Ensoleillée

Message Mer 25 Aoû 2010 21:22

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Tout un programme.

A noter que l'équipe Sente/Juillard semble vouloir s'affranchir des limites chronologiques héritées de Jacobs. Le flash-back pourrait être un essai pour juger de l'ouverture d'esprit du lectorat et appeler d'autres aventures pré-espadon.
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2164

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Mer 25 Aoû 2010 21:27

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

catallaxie a écrit:Tout un programme.

A noter que l'équipe Sente/Juillard semble vouloir s'affranchir des limites chronologiques héritées de Jacobs. Le flash-back pourrait être un essai pour juger de l'ouverture d'esprit du lectorat et appeler d'autres aventures pré-espadon.

Je ne suis pas si certain qu'ils soient prêts à s'y aventurer hors flash-back, mais je le souhaite ardemment ! Cela dit, les éditeurs accepteraient-ils ? Je pense que si Sente, JVH ou un autre scénariste de renom en proposait un, ils auraient du mal à refuser...

Sinon juste une précision sur l'expression de "corpus jacobsien" qui peut paraître obscure : il s'agit simplement de l'ensemble formé par les albums de Jacobs. ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 267

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 12:44

Localisation: Lorraine

Message Mer 25 Aoû 2010 22:48

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Comme Erca, je n'arrive pas à imaginer Blake et Mortimer au-delà de Sato. Cette aventure me paraît déjà montrer les limites temporelles de nos héros : à partir des années 70, ils ne sont plus vraiment dans leur élément (pardon, Mitsu !). Par contre, une aventure de jeunesse de B&M avant l'Espadon (encore pardon, Mitsu ; je connais ton amour des préquelles !) ne me déplairait pas ! Mais cette transgression me semble tout de même devoir rester exceptionnelle. Pas question d'imaginer une série parallèle de jeunesse, genre Petit Spirou !
Image
Avatar de l’utilisateur

Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres

Messages: 2203

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 22:52

Message Mer 25 Aoû 2010 23:55

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Merci pour le tact, Macquarrie ! :mrgreen:

En ce qui me concerne, je ne serais nullement troublée de croiser des gars comme Blake et Mortimer dans la rue (pour Mortimer je pourrais vous parler de certains enseignants chercheurs que j'ai pu croiser au cours de mes chères études).
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar de l’utilisateur

Administrateur du site
Administrateur du site

Messages: 6354

Inscription: Mer 4 Aoû 2010 22:18

Localisation: Paris

Message Jeu 26 Aoû 2010 11:10

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

il faut voir...

A force de voulir leur faire vivre des aventures dans les années 50, il va falloir une décennie qui dure 50 ans!
Ou alors les prochaines aventures seront Blake et mortimer en 24H chrono!

Si une histoire se déroule dans les années 1960 (voir 1970) et que le scénario est bien ficelé, pourquoi pas?

faire un album avant l'espadon... Bah.. Il n'y aura pas grand chose à raconter :
Et faire attention, Blake ne doit pas faire la connaissance d'Olrik (puisqu'il ne le connaît pas au début de l'histoire)
Et expliquer quoi? la rencontre de Blake et Mortimer? La première confrontation Mortimer Vs Olrik? (Raconter comment Mortimer s'est fait dérober une éprouvette pas olrik?)
Je ne crois pas à l'utilité d'un scénario se déroulant avant. Mais Je n'exclus pas un flash-back. Par exemple:
Blake a bien était muté à scaw-fell. un officier à normalement un "parrain" (Une personne qui a le même grade au moment de la nomination), hors ce "parrain" peut avoir besoin d'aide, et afin d'expliquer au lecteur comme à Mortimer, le flash-back peut être utile.

Faire une histoire post-Satô: Blake et Mortimer au XXieme siècle?
Faire une bonne Bd de science-fiction et d'anticipation, avec l'avancée technologique actuelle cela pourrait être chouette, mais cela fait désordre. un peu comme si on sentait nos héros mal à l'aise aux temps modernes.

Cela revient à ce contenté des aventures entre "le secret de l'espadon" et "les 3 formules du professeur Satô".
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 229

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 09:38

Message Jeu 26 Aoû 2010 11:14

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Je dirais, après l'Espadon, et pourquoi pas après Sato si le scénario est EXCELLENT ! :!:

Mieux vaut un post Sato impeccable que ce que l'on découvre actuellement ... vous allez rire mais j'en souffre... :(

Du coup, je vote la proposition 4, surtout que si Jacobs avait continué, nous aurions eu Blake et Mortimer dans les années 80 je pense...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2209

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 10:19

Localisation: Ensoleillée

Message Jeu 26 Aoû 2010 11:18

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Je me contenterais du corpus jacobsien, des albums se situant entre l'espadon et Sato, même si à terme cela signifie une mort lente de la série, sauf à se passer de toute datation (ce qui semble exclu).

Avant l'espadon, c'est retirer le statut de fondement de la série à cet album, sans compter les arguments de Fred.

Après sato, les personnages risquent de se retrouver dans un monde pour lequel ils n'ont pas été prévu. Blake et Mortimer sont très daté année 50-60.
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 267

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 12:44

Localisation: Lorraine

Message Lun 30 Aoû 2010 11:59

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

fred a écrit:A force de voulir leur faire vivre des aventures dans les années 50, il va falloir une décennie qui dure 50 ans!

Les années 50 commencent à devenir trop encombrées ; il va quand même bientôt falloir penser utiliser les années 60, dans lesquelles B&M sont également parfaitement dans leur élément !
Image
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 106

Inscription: Mer 11 Aoû 2010 12:48

Message Lun 30 Aoû 2010 14:11

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

catallaxie a écrit:Je me contenterais du corpus jacobsien, des albums se situant entre l'espadon et Sato, même si à terme cela signifie une mort lente de la série, sauf à se passer de toute datation (ce qui semble exclu).


Je ne partage pas ce point de vue : une bonne histoire reste une bonne histoire.
Pourquoi devrions-nous voir Blake avec un iphone et Mortimer avec un Blakberry dans une nouvelle aventure ? Ce ne serait pas une garantie que l'histoire soit... digeste.

Je pense qu'un classique reste intemporel.
Démonstration par l'absurde : pourquoi ne pas réadapter les albums de B&M où une histoire se déroulant au beau milieu des années 50 se verrait projetée dans les années 90, un peu comme Hergé l'avait fait, dans l'espoir que cela se vende mieux ?

Les codes un peu suranné de la saga contribuent à leur charme.
Par exemple, à l'époque de la publication de "La Marque Jaune", du fait de la censure, vous savez certainement tous que Jacobs avait été prié de rhabiller un personnage féminin ; aujourd'hui c'est l'inverse, nous avons suffisamment de recul pour ne pas penser que l'absence de personnage féminin de premier plan chez Jacobs soit une preuve de misogynie.
join us !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2209

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 10:19

Localisation: Ensoleillée

Message Lun 30 Aoû 2010 14:26

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

hargo51 a écrit:
catallaxie a écrit:Je me contenterais du corpus jacobsien, des albums se situant entre l'espadon et Sato, même si à terme cela signifie une mort lente de la série, sauf à se passer de toute datation (ce qui semble exclu).


Je ne partage pas ce point de vue : une bonne histoire reste une bonne histoire.
.


Donc tu serais pour des aventures avant l'espadon et après Sato ??
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 106

Inscription: Mer 11 Aoû 2010 12:48

Message Lun 30 Aoû 2010 14:38

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

catallaxie a écrit:
hargo51 a écrit:
catallaxie a écrit:Je me contenterais du corpus jacobsien, des albums se situant entre l'espadon et Sato, même si à terme cela signifie une mort lente de la série, sauf à se passer de toute datation (ce qui semble exclu).


Je ne partage pas ce point de vue : une bonne histoire reste une bonne histoire.
.


Donc tu serais pour des aventures avant l'espadon et après Sato ??



Je voulais dire que de rester dans "le corpus Jacobsien" ne signifie pas pour autant nécessairement une mort lente de la série. Leur "époque" est une caractéristique qui fait partie intégrante de leur personnage.

D'ailleurs, regarde "Sherlock Holmes" : difficile de le dissocier du Londre post-révolution industriel.
...Et l'oeuvre de Sir Arthur Conan Doyle est toujours bien présent dans l'imaginaire collectif. Comme Arsène Lupin du reste.
join us !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2209

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 10:19

Localisation: Ensoleillée

Message Lun 30 Aoû 2010 14:49

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Ce que je voulais dire par mort lente de la série c'est surtout les problèmes de datation. Pour rester cohérent, Blake et Mortimer ne peuvent pas vivre 2 aventures simultanément, d'ailleurs qui peut se dédoubler ( :lol: ). Au fil du temps les repreneurs seront soumis à cela, quand l'année 55 sera fini, nul ne pourra écrire une aventure se déroulant cette année là, sauf à se passer de toute datation comme Tintin.

J'adore cette période des années 50, 60, qui correspond aux caractères des personnages; j'aime voir ces décors, les objets, véhicules de ces décennies. D'ailleurs c'est pour cette raison que je me limite volontiers à la chronologie jacobsienne.
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 106

Inscription: Mer 11 Aoû 2010 12:48

Message Lun 30 Aoû 2010 15:03

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Finalement, c'est une problématique posé à chaque reprise d'une série. D'ailleurs, nous, depuis nous avons inventé un nouveau concept : "travailler plus pour gagner plus" :D . Mais c'est vraie que c'est certainement une idée bien contemporaine.

En ce qui me concerne, j'estime qu'il est possible de réaliser une nouvelle adaptation de B&M se déroulant de 1945 à 1970. Mais c'est vraie qu'il peut toujours être possible de placer des flash-back relatifs à leurs enfance/adolescence du moment que cela reste -avant tout- cohérent à l'œuvre original.
join us !
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2164

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Lun 30 Aoû 2010 16:30

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Et pourquoi ne pas instituer des cycles de reprises ? Pour ma part, je trouverais intelligent que l'éditeur établisse une césure après les départs de Van Hamme et Sente et permette à leurs successeurs d'établir un nouveau cycle de reprises, qui n'auraient donc plus à tenir compte des derniers albums mais seulement de l'oeuvre de Jacobs. Il y aurait un inconvénient à ce système, ce serait le risque de confusion auprès du lecteur lambda, et c'est vrai que je tiens à ce que la série reste la plus lisibe possible auprès du grand public ; mais avec un peu de communication, ça pourrait se faire sans trop de mal...

Ce serait en tout cas mille fois plus intelligent qu'abandonner subitement toute chronologie, comme l'a déjà suggéré Sente qui semble lassé de cette contrainte (pourtant essentielle à mon sens).

Les spécialistes de ce forum ont-ils des exemples de systèmes analogues dans d'autres séries ?

Cela dit, j'ai toujours insisté sur le fait qu'en l'état actuel, la chronologie était loin d'avoir été épuisée : les années 60, voire les années 30 ou 40 peuvent être extrêmement fertiles pour un scénariste ingénieux (et pourquoi pas un huis clos à tendance psychologique dans les années 70 ?). La solution que je propose n'est qu'un recours facultatif.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres

Messages: 2203

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 22:52

Message Lun 30 Aoû 2010 20:54

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Attention avec la multiplication des séries: dans Spirou, ça a tourné à la catastrophe, et chez DC, ils ont été obligés de faire un grand "nettoyage de Printemps" (Crisis...) pour ne pas mettre la clé sous la porte.

Il y a plus simple: faire du contemporain avec Blake et Mortimer. Moi je le vois bien avec un Ipod, Philip ! :mrgreen:
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1099

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 10:23

Message Lun 30 Aoû 2010 21:33

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Désolée, pas moi ni ipod ni ordi, même si tu ne tiens pas compte de l'âge des protagonistes, l'immersion de B&M dans le contemporain dénaturerait totalement la série.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2164

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Mar 31 Aoû 2010 00:55

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Mitsugoro a écrit:Attention avec la multiplication des séries: dans Spirou, ça a tourné à la catastrophe, et chez DC, ils ont été obligés de faire un grand "nettoyage de Printemps" (Crisis...) pour ne pas mettre la clé sous la porte.

Je connais un peu le cas de DC, mais là ce serait différent car les différents cycles ne cohabiteraient pas entre eux, ils seraient indépendants les uns des autres. Et par rapport à Spirou, ce serait différent également car il y aurait les mêmes règles pour les différents cycles (alors que pour Spirou, on a plusieurs séries indépendantes avec des règles différentes).
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres

Messages: 2203

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 22:52

Message Mar 31 Aoû 2010 09:24

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Erca a écrit:Je connais un peu le cas de DC, mais là ce serait différent car les différents cycles ne cohabiteraient pas entre eux, ils seraient indépendants les uns des autres. Et par rapport à Spirou, ce serait différent également car il y aurait les mêmes règles pour les différents cycles (alors que pour Spirou, on a plusieurs séries indépendantes avec des règles différentes).


Ca ne serait pas différent: chez DC, ils expliquaient les contradictions scénaristiques en disant qu'il y avait une "Terre 1", une "Terre 2", etc... Donjon est un autre exemple de licence devenue bordélique à force de vouloir trop en faire (merci Sfar !).

abbas a écrit:Désolée, pas moi ni ipod ni ordi, même si tu ne tiens pas compte de l'âge des protagonistes, l'immersion de B&M dans le contemporain dénaturerait totalement la série.


On en revient à l'autre débat: quelle est la nature de la série ? Jacobs ne se posait pas la question, lui, le Japon de Satô n'est aucunement celui des années 50 (dans lequel il aurait été bien en peine de produire le moindre petit robot en fer blanc), mais bien celui des années 60/70, et ça ne jure pas. J'imagine assez bien, par exemple, Blake et Mortimer dans une station spatiale ultramoderne, ou que sais-je ? Cette impression de décalage vient justement des reprises qui se sont fixées des règles qui n'existaient pas et ont fait sombrer la série dans la rétro-fiction bégayante. Là on peut parler de dénaturation, à la fois de la série, mais aussi, ce qui est plus grave, du regard du lecteur ! :shock:
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar de l’utilisateur

Agent du MI-5
Agent du MI-5

Messages: 106

Inscription: Mer 11 Aoû 2010 12:48

Message Mar 31 Aoû 2010 20:37

Re: Sur les limites chronologiques du corpus jacobsien

Erca a écrit:Et pourquoi ne pas instituer des cycles de reprises ? Pour ma part, je trouverais intelligent que l'éditeur établisse une césure après les départs de Van Hamme et Sente et permette à leurs successeurs d'établir un nouveau cycle de reprises, qui n'auraient donc plus à tenir compte des derniers albums mais seulement de l'oeuvre de Jacobs. Il y aurait un inconvénient à ce système, ce serait le risque de confusion auprès du lecteur lambda, et c'est vrai que je tiens à ce que la série reste la plus lisibe possible auprès du grand public ; mais avec un peu de communication, ça pourrait se faire sans trop de mal...


Je trouve ton idée très intéressante.

Pour autant, l'abandon de la chronologie me semble aussi une idée à retenir, du moins pour certaines histoires qui ne seraient pas directement relié à une actualité précise. En effet, dans l'absolue, pourquoi situer une histoire précisément en 1952 plutôt qu'en 195... ?

Mais au delà de l'aspect "datation" au carbone 14 de certaines histoires, ce qui me parait important ce serait également de préciser dans le cahier des charges qu'un (ou une équipe) de repreneur doit restituer les personnages de la saga dans "l'état" où il les a trouvé en arrivant.
Donc, désolé pour les fleurs bleus qui rêvaient déjà aux fiançailles de Mortimer avec Jessie Wingo (peut-être est ce la le véritable coup de théâtre que nous préparait Van Hamme dans les dernières planches du tome II des "trente deniers" ???).
Je sais que ce type de contrainte est généralement imposé à un repreneur d'une série américaine. Tout nouvel "apport" doit être validé par un comité constitué entre autre de "gardiens du temple" de la série.
Dernière édition par hargo51 le Mar 31 Aoû 2010 21:25, édité 4 fois.
join us !
Suivante

Retourner vers Les sondages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité