Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortimer


Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Jeu 23 Déc 2010 01:50

Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortimer

Le monde de Blake & Mortimer peut être considéré comme un monde parallèle au nôtre puisqu'il a connu une Troisième Guerre Mondiale qui nous est bien entendu étrangère. Cette uchronie, qui est fondatrice de la saga via le Secret de l'Espadon, confère beaucoup d'ambiguïté à la série.

Tout d'abord, la datation de l'épisode pose problème. Il a certes été entamé en 1946, et on a l'habitude de dater les épisodes du corpus jacobsien à la date où ils ont été publiés (ce fut d'ailleurs le parti de Jean Van Hamme dans l'Etrange Rendez-Vous), mais il s'avère que Jacobs l'a redessiné, notamment en faisant apparaître des avions qui n'ont pas existé avant 1948 (voir l'article de J.-Ch. Carbonel dans le n° 32 de Air Magazine). Qui plus est, il est fait mention dans le tome 1 du "Pacte Atlantique" (page 9, éditions B & M) : l'OTAN ayant été fondée le 4 avril 1949, l'année 1948 est exclue pour la seconde version. Par ailleurs, dans son laïus d'ouverture, Blake évoque une « guerre froide déclenchée par les Jaunes depuis bientôt trois ans ». Cette guerre froide n'a bien évidemment pas existé dans notre monde, ce qui laisse supposer que l'uchronie débute après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale dans le monde de Blake & Mortimer, si l'on prend en compte la deuxième version de l'aventure...

Par ailleurs, il semble curieux de constater que notre monde post-Seconde Guerre Mondiale est identique au monde de Blake & Mortimer post-Troisième Guerre Mondiale, à tel point qu'on peut parfois se demander si celle-ci a bien eu lieu. Pourtant, des rappels sporadiques en sont donnés ici et là, comme nous y reviendrons. L'uchronie espadonienne apparaît donc souvent au lecteur de Blake & Mortimer comme un mauvais rêve, dont nous n'aurions que quelques flashs de rappel. De même, si la Seconde/Deuxième Guerre Mondiale n'est guère évoquée que rarement et par allusions, Jacobs nous rappelle pourtant qu'elle a bien eu lieu dans le monde de Blake & Mortimer, ruinant la théorie selon laquelle la guerre de l'Espadon ne serait qu'une Seconde Guerre Mondiale alternative. En effet, après tout, la Deuxième Guerre Mondiale n'est que très peu évoquée, que ce soit directement ou indirectement, dans le Secret de l'Espadon. Le fait que Jacobs nous plonge in medias res, malgré un rapide résumé de la situation par Blake au début de l'épisode, contribue beaucoup à ce flou chronologique. L'appellation même de Troisième Guerre Mondiale n'apparaîtra que très furtivement (et tardivement) dans le corpus jacobsien.

Néanmoins, il est bien évident que la guerre de l'Espadon affiche de nombreuses réminiscences de la Seconde Guerre Mondiale. L'article du n°30 de Schtroumpf portant sur le Secret de l'Espadon (et consultable sur ce sujet) en dresse la liste. Et comme on peut le voir ci-dessous, Jacobs s'est même inspiré de clichés pris lors du conflit de 1939-45.

A noter enfin qu'une Quatrième Guerre Mondiale (bien qu'elle ne soit pas qualifiée comme telle) nous est évoquée de façon similaire à la fois dans Le Piège diabolique et L’Étrange Rendez-Vous (voir ce sujet pour une comparaison détaillée entre les futurs contés respectivement par Z'ong et Focas).


Chez Jacobs

Première Guerre Mondiale

Si la Deuxième et la Troisième Guerre Mondiale ne sont l'objet que de rares allusions, il n'y a pas lieu de s'étonner que la Première Guerre Mondiale ne soit quasiment jamais évoquée par Jacobs. Quasiment car, comme repéré par Will, on retrouve dans Le Piège diabolique la croix potencée qui fut adoptée par le Père Sevin comme symbole clandestin du scoutisme catholique en Belgique après l'invasion de l'armée allemande, qui interdit le mouvement. Cette croix se transforme chez Jacobs en symbole de la résistance, gravée dans le mur du métro avec le V de la victoire.

Image Image

Deuxième Guerre Mondiale

- Page 6 du tome 1 du Secret de l'Espadon (dernière édition), vignette A3 : Blake fait référence à l'O.N.U., fondée le 24 octobre 1945.
Image

- Planche 8, case 1, la description suivante fait implicitement allusion à la Deuxième Guerre Mondiale : « Berlin, une fois de plus, n'est plus qu'un monceau de ruines fumantes ».

- Page 10 du tome 1 du Secret de l'Espadon (dernière édition), le commentateur radio indique : « Cependant, la ligne Maginot, qui avait été considérablement renforcée... »
Image
Cette description ne correspond pas à l'histoire de la ligne Maginot de notre monde puisque, si elle a effectivement été restaurée dès l'immédiat après-guerre, ce fut dans une assez modeste mesure, comme le note l'historien Michaël Seramour : « Dès 1945, [le général Fortin] fait dresser un état des lieux complet du dispositif défensif et déploie sur le terrain un petit contingent de quelque 200 hommes chargés de restaurer ce qui peut encore l’être, nanti d’un budget dérisoire compte tenu de la tâche à accomplir. Fin 1947 pourtant, le bilan de ce renflouement est loin d’être négatif : deux tiers des tourelles fonctionnent manuellement, plus de la moitié des monte-charges et des locomotrices sont en état de marche, tandis qu’un groupe électrogène par ouvrage est apte à fournir de l’énergie. » [Source]

- Page 32 du tome 1 du Secret de l'Espadon : comme l'a remarqué le très perspicace Will sur ce sujet, le "Nuts !" qu'adresse Blake ou Mortimer (dur à déterminer) aux Jaunes renvoie sans aucun doute à la réplique du général américain Anthony Clement McAuliffe aux Allemands fin 1944 : voir cette page pour plus de détails.
Image

- Pour l'une de ses couvertures du Journal de Tintin, reprise en album dans le format planche, Jacobs s'est inspiré d'une photo du général allemand Erwin Rommel, tirée de la revue Signal (mars 1944).
Image Image

- Page 43 du tome 2 du Secret de l'Espadon, dernière édition (vignette B3) :
Image
Le docteur Fo fait remarquer à Mortimer : « Voilà, je viens d'étudier avec la plus grande attention les travaux préparatoires que vous avez établis jusqu'à présent, et je vous avoue franchement que je vois mal en quoi votre engin diffère d'un simple V1, perfectionné évidemment, mais non au point de faire figure révolutionnaire en la matière... » Le V1 fut utilisé "du 13 juin 1944 au 29 mars 1945 par l'Allemagne nazie contre le Royaume-Uni durant la Seconde Guerre mondiale" (source : Wikipédia, consulté le 15 janvier 2011).

- Page 43 du tome 3 du Secret de l'Espadon (planche 70 de la version du Journal de Tintin), on peut voir que Jacobs s'est inspiré de la photo de Robert F. Sargent prise lors du D-Day. Cet article en anglais s'attarde sur le contexte de la photo.

Image Image

- Page 46 du tome 3 du Secret de l'Espadon, dernière édition : la vignette montrant les Jaunes qui hissent le drapeau de leur Empire sur la base du détroit d'Ormuz est clairement un clin d'oeil à la célèbre photographie "Raising the Flag on Iwo Jima" prise par Joe Rosenthal le 23 février 1945. A noter que le blog de Mr Thanagra, le hors-série de "Science & Vie" sur "Blake & Mortimer face aux démons de la science" (p. 114), ainsi que le linguiste Jean-Pierre Dubois ont relevé cette référence. Ce dernier remarque d'ailleurs (note 25) : « La case nous vaut une belle bourde commise en 1984 avec l'évocation du "fameux cliché du reporter américain Robert Cappa (sic) montrant des GI's plantant le drapeau étoilé sur l'île d'Iwô-Jima" ! (in Le Gallo Claude et Daniel Van Kerckhove, Le Monde d'Edgar P. Jacobs, (Bruxelles : Le Lombard, 1984), p. 81. »

Image Image

- L'allusion à Iwo Jima semble se poursuivre avec l'avant-dernière case de l'album, qui ressemble beaucoup à une photo prise quelques minutes après la précédente.

Image Image

- Première planche de La Marque jaune : un garde s'exclame : « Voilà un temps à vous faire regretter les sables d'El Alamein !... » (vignette C1)
Image

- Planche 16 de La Marque jaune, Septimus s'explique sur la personne qu'il vient de réprimander sévèrement : "Pig, mon valet... un amnésique victime du "Blitz"... que j'ai soigné..."

- Sur la dernière planche de SOS Météores, le speaker de la radio s'exclame : « L'enthousiasme est à son comble... On se croirait revenu aux heures exaltantes de la Libération ! Sous les folles acclamations de l'énorme foule qui borde les Champs Elysées, vient d'apparaître, encadrée par les motards de la police, la longue voiture noire qui conduit à l'Elysée les trois héros de l'extraordinaire aventure. » Etant donné qu'il ne restait sans doute pas grand-chose des Champs Elysées après l'assaut de l'Empire jaune, on peut voir ici sans problème une référence à la Libération de Paris d'août 1944.

- Planche 30 du Piège diabolique : l'ectoplasme réutilise les mots de Charles de Gaulle lors de son discours du 18 juin 1940 ("Nous avons peut-être perdu une Blouf-Blouf Wouf !... mais pas la Plotch-gnouf...Crrrac !"), avant de reprendre ceux de Paul Reynaud lors de son discours du 10 septembre 1939 devant le Sénat ("Nous vaincrons parce que nous sommes les plus Plotch-gnouf... Craaac !"). Il semblerait néanmoins qu'il s'agisse d'un dirigeant français lors d'une hypothétique Quatrième Guerre Mondiale (voir plus bas).

- Dans l'Affaire du Collier, Jacobs va de nouveau faire référence à la Deuxième Guerre Mondiale, mais au prix d'une contradiction chronologique. En effet, il nous informe que le repaire d'Olrik est un abri aménagé durant "la dernière guerre", expression utilisée trois fois (planche 42, vignette C1 ; planche 49, vignette A1 ; planche 53, vignette A3). En toute rigueur, il s'agirait d'une allusion à la Troisième Guerre Mondiale... Mais sur la dernière des trois vignettes, un ingénieur du Service des Carrières se fait beaucoup plus précis : « Nous sommes ici sous le quartier St Médard et je viens de me rappeler que durant la dernière guerre le Bureau des Projets avait reçu mission d'aménager ici clandestinement un P.C. pour les F.F.I. La libération ayant stoppé les travaux, les voix d'accès furent condamnées... » La référence à la Deuxième Guerre Mondiale est donc évidente. Ce site fournit davantage de précisions au sujet de cet ancien abri des F.F.I., qui a donc réellement existé.
Image Image Image

Troisième Guerre Mondiale (après le Secret de l'Espadon)

Bien sûr, le titre de colonel dont Olrik est affublé tout le long de la série peut être considéré comme un rappel constant de son rôle prestigieux dans le Secret de l'Espadon.

- Dès la première planche du Mystère de la Grande Pyramide, Mortimer ne peut s'empêcher de rappeler à Nasir : « Eh bien, voilà qui nous change un peu de notre équipée à bord de "l'Aile Rouge", n'est-ce pas, Nasir ? » (vignette B2)
Image

- Page 44 du tome 1 du Mystère de la Grande Pyramide (tome 1 ; dernière édition) : l'agent Bryes connaît Olrik comme étant « l'ex-conseiller de Basam le Cruel ».
Image

- L'article de journal qui annonce la mort de Blake à la fin du tome 1 du Mystère de la Grande Pyramide évoque « le célèbre héros de la dernière guerre mondiale ».

- Page 19 (dernière édition) du tome 2 du Mystère de la Grande Pyramide, Mortimer semble faire référence de façon assez évidente au rôle d'Olrik dans l'aventure précédente (vignette D2) : « Oh ! Vous auriez fait un excellent acteur, et c'eût été sans doute moins funeste pour bien des gens... »

- Dans la Marque Jaune, la contradiction chronologique de la narration de Septimus, qui évoque (planche 51, vignette A2) une guerre qui éclate alors qu'il revient d'Égypte, a beaucoup fait gloser.
Image
L'allusion à la Luftwaffe ne laisse guère de doute sur le fait que Jacobs a d'abord songé à la Deuxième Guerre Mondiale, avant qu'on ne lui fasse remarquer l'incohérence. Il a cru bon de remédier à cela en faisant ajouter, très tardivement (sur la dernière édition), une note de bas de page indiquant : « Il s'agit de la 3ème Guerre Mondiale. Voir Le Secret de l'Espadon ».
Image
Si cette précision a le mérite d'expliciter le fait que la guerre de l'Espadon suivait bien la Deuxième Guerre Mondiale dans l'esprit de Jacobs, elle laisse néanmoins le problème chronologique intact.

- Dans L'Enigme de l'Atlantide (planche 35), Olrik se présente à Magon en faisant référence de façon indirecte à son ancien rôle de colonel de l'Empire jaune : « C'est la providence, en vérité qui en me faisant tomber accidentellement ici, m'a, tout en m'arrachant à la mort, mis à même de seconder et d'harmoniser les vastes projets de vos deux peuples... En effet, grand chef moi-même renié par les hommes, je n'attends que l'occasion de me venger d'eux ! »

- Planche 42 du tome 1 des 3 Formules du Professeur Sato (vignette C2) : Olrik précise sa place au sein du groupe Scorpio en ces termes : « Rôle assez proche, en somme, de celui que j'assumais auprès de feu l'empereur Basam Damdu... »
Image

Quatrième Guerre Mondiale ?

Lors du passage de Mortimer au 51ème siècle dans le Piège diabolique, Focas évoque (planche 35) une « effroyable guerre généralisée qui, en ce sombre XXIème siècle, détruisit presque subitement la totalité des civilisations humaines ». Nous n'en saurons guère plus sur cet évènement, si ce n'est que la France a été victime à ce moment-là d'une invasion (la scène de la bataille de la Roche-Guyon en est l'illustration et Focas le confirme planche 35, vignette C1).



Chez les repreneurs

A noter que Jean Van Hamme a signé deux opus en lien direct avec la Deuxième Guerre Mondiale (la Malédiction des Trente Deniers) et la Troisième (l'Etrange Rendez-Vous), d'où d'abondantes références dans ses albums.

Première Guerre Mondiale

- Yves Sente y fait vaguement référence dans son flash-back des Sarcophages du 6ème Continent (qui se déroule en 1922), lorsqu'il fait dire à Blake : « Malheureusement, je crains que l'Europe ne soit pas encore mûre pour la paix et, s'il le faut, j'aimerais pouvoir défendre nos valeurs et notre civilisation au sein de notre armée ainsi que mon père le fait. » (p. 11, vignette A3)
Image

- Dans Le Serment des 5 Lords, les références à Lawrence d'Arabie sont l'occasion de nommer par deux fois la Grande Guerre :
* Blake au sujet de Lawrence d'Arabie : « Mes amis et moi aimions nous plier à la discipline de fer de notre héros de la Grande Guerre. » (planche 45)
* Blake au sujet d'Alister Lawless : « On racontait qu'il avait été chassé de l'armée pendant la Grand Guerre. » (planche 48)

Deuxième Guerre Mondiale

- Planche 56 de la Machination Voronov (vignette B4) : on peut supposer que le sergent fait allusion à sa mobilisation pendant la guerre lorsqu'il menace Olrik : « Je n'ai plus été dans l'obligation de tirer sur quelqu'un depuis 1944... mais n'allez surtout pas penser que j'hésiterais... »
Image

- Page 41 de l'Etrange Rendez-Vous (vignette B1) : Z'ong cite Hitler parmi les grands chefs de guerre de l'histoire.
Image

- Planche 3 du tome 2 des Sarcophages du 6ème Continent (vignette B2) : lord Mac Auchentoshan révèle à propos de son avion-paquebot : « C'est un Blohm & Voss, que j'ai "emprunté" aux Allemands lors d'une opération commando en Norvège vers la fin de 1943. »

- La Malédiction des Trente Deniers opposant Blake & Mortimer à un nazi (von Stahl), la référence à la Deuxième Guerre Mondiale y est bien évidemment omniprésente.
Image

- Planche 10 du Serment des 5 Lords, Blake demande à Lord Bowmore pourquoi Lord Davlon refuse de lui parler : « Ne me dites pas que notre ami Brett vous en veut toujours de ne pas avoir soutenu son parti après la dernière guerre ? » Lord Bowmore confirme son intuition, et Lord Davlon en fera de même à la planche 25 : « Pour ce qui vous concerne, Patrick, vous m'avez beaucoup surpris en ne soutenant pas notre Premier Ministre après la guerre. » D'autres références à la "dernière guerre" dans l'album pourraient laisser penser qu'ils évoquent bien la Troisième Guerre Mondiale (cf. infra). Mais Will a justement fait remarquer qu'il est probable qu'il soit ici fait référence aux élections générales britanniques de 1945, perdues par le Premier Ministre Sir Winston Churchill : en effet, on sait que Lawrence d'Arabie était le protégé de Churchill, et on peut imaginer que les "5 Lords", hormis donc Lord Bowmore, étaient eux aussi des supporters de Churchill, d'où le "notre Premier Ministre".

- Dans L'Onde Septimus, le lecteur peut admirer (planche 3, vignette 5) « quelques vestiges de l'ancien quartier chinois ravagé par le Blitz ».

- L'Onde Septimus est également l'occasion de citer à de multiples reprises « la dernière guerre ». Mais l'expression désignera successivement la Seconde, puis la Troisième Guerre Mondiale (cf. infra), de sorte que deux occurrences sans précision (planche 14, vignette 2 ; et planche 30, vignette 5) ne permettent pas de savoir à laquelle des deux il est fait allusion. En l'occurrence, elle désigne clairement la Seconde planche 7, vignette 2, lorsque Blake évoque « les hangars occupés par le major Blanks et ses équipes du S.O.E. lors de la dernière guerre ».

Troisième Guerre Mondiale

- Virginia Campbell explique planche 34 de L'Affaire Francis Blake que son époux "avait fait la guerre dans les Makran Levy Corps, sous les ordres du capitaine Blake. Et il a été tué pendant la bataille du détroit d'Ormuz, quand les Jaunes ont attaqué la base secrète de l'Espadon."

- Planche 8 de La Machination Voronov, Blake confie à Mortimer : "Mais vous devez comprendre que notre pays tient à la sécurité du génial inventeur de l'Espadon."

- On voit une maquette de l'Espadon trôner sur le meuble du bureau de Mortimer, planche 14 de La Machination Voronov.

- Page 6 de l'Etrange Rendez-Vous : Blake s'exclame : « Le voyage aurait été plus rapide à bord du Golden Rocket, old chap ! »
Image

- L'Etrange Rendez-Vous remet en scène Basam Damdu et son projet de conquête de la planète.
Image

- La planche 43 de L'Etrange Rendez-Vous semble également faire une allusion supplémentaire à la Troisième Guerre Mondiale lorsque Blake présente John Calloway (planche 43) en précisant : « Nous nous connaissons depuis avant la guerre. » On peut faire cette déduction compte tenu du contexte et de la plus grande proximité chronologique de la guerre de l'Espadon.

- L'Espadon qui trône planches 9 et 10 du Sanctuaire du Gondwana rappelle le rôle prépondérant de Mortimer dans le conflit qui inaugure la série.

- Planche 31 du Sanctuaire du Gondwana (vignette A4), le Bezendjas rappelle à celui qu'il croit être Olrik : « Vous m'avez sacrifié, moi qui vous avais toujours été fidèle depuis notre rencontre au Makran alors que je travaillais pour le Wasir de Turbat. »

- Page 40 du tome 1 de la Malédiction des Trente Deniers : la discussion entre von Stahl et Olrik permet de rappeler le rôle de ce dernier auprès de Basam Damdu, « grand admirateur » de l'idéologie nazie d'après le colonel, et von Stahl d'indiquer : « Avant notre propre défaite, notre bien-aimé Führer avait signé un accord secret avec votre empereur. » C'est à ce jour le seul lien explicite dans tout le corpus établi entre Deuxième et Troisième Guerres Mondiales.

- Planche 6 du Serment des 5 Lords, Lisa Pantry explique toute l'admiration des étudiants en histoire d'Oxford envers le professeur Mortimer : « Pensez donc : le célèbre inventeur de l'Espadon se mesurant au papyrus de Manéthon ! »

- Le sergent Mac Tearaway est un personnage directement issu du tome 3 du Secret de l'Espadon : il fait partie de l'équipe qui attaque le convoi des Jaunes dans lequel se trouve Bell alias Olrik et qui ramène les ex-prisonniers à la base du Makran. Mac rappelle son rôle pendant la guerre à plusieurs reprises :
* « Moi, j'ai ma vieille Jeep, la même que je conduisais au Makran pendant la dernière guerre. » (planche 12)
* « J'ai eu l'honneur de servir dans la base secrète du Makran, lors de la dernière guerre et je connais la valeur du Capitaine Blake. » (planche 18)
* Lorsqu'il se présente à Blake : - Sergent Malcolm Tearaway. Vous ne vous souvenez sans doute pas de moi, Capitaine, mais j'ai servi sous les ordres du lieutenant Brady dans les commandos de la base secrète du Makran. - Ca alors !... Attendez ! Le sergent « Mac » ?! Bien sûr que je me souviens de vous, mon vieux ! Quelle heureuse surprise ! (planche 41)

- La guerre de l'Espadon est citée à plusieurs reprises dans L'Onde Septimus :
* Lilly Sing rappelle le rôle d'Olrik planche 4, vignette 1 : « Le colonel a connu la gloire, il a servi Basam-Damdu. Mais il est tombé plus bas que terre. »
* Kim Ku-Dum, dit « l'Instructeur », a travaillé « pour le tyran Basam Damdu. Sous les ordres du colonel » (planche 5, vignette 8). Son entrevue avec Olrik planche 21 est donc l'occasion de remémorer les rôles respectifs des deux hommes lors de cette guerre (vignettes 1, 5 et 6).
* Mortimer déclare (planche 28, vignette 5) : « La guerre est une suite de situations « hors norme », Docteur. Nous en avons fait nous-mêmes l'expérience. » La série n'ayant jamais évoqué le rôle des deux héros lors de la Seconde Guerre Mondiale, il s'agit logiquement d'une allusion à la Troisième.
* L'astronef Orpheus est découvert durant la guerre de l'Espadon, à laquelle Winston Churchill himself fait référence explicitement.

Image

- L'Onde Septimus est l'occasion de citer à de multiples reprises « la dernière guerre ». Mais l'expression désignera successivement la Seconde (cf. supra), puis la Troisième Guerre Mondiale, de sorte que deux occurrences sans précision (planche 14, vignette 2 ; et planche 30, vignette 5) ne permettent pas de savoir à laquelle des deux il est fait allusion. En l'occurrence, il est clairement question de la Troisième planche 25, vignette 10 : « [Mortimer] fut l'un des prisonniers du colonel lors de la dernière guerre » ; et planche 56, vignette 3 (récit de Churchill).

Quatrième Guerre Mondiale ?

L'avenir présenté par Z'ong dans L'Etrange Rendez-Vous converge avec celui raconté par Focas pour ce qui est du XXIème siècle (voir plus haut). Planche 36, il raconte : "Voyez-vous, professeur, au cours du siècle qui suivit le vôtre, la Terre fit l'objet de plusieurs conflits atomiques qui ravagèrent la planète... De 9 milliards d'individus au 21ème siècle, la population humaine se réduisit à quelques centaines de millions d'êtres terrifiés survivant péniblement dans un monde devenu stérile."
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 4629

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 06:04

Localisation: Chez Nastasia

Message Jeu 23 Déc 2010 05:04

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Image
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1983

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 11:22

Localisation: Normandie (Orne)

Message Jeu 23 Déc 2010 09:12

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Beau travail Old Chap!
EPJ, comme d'autres prestigieux auteurs, Tolkien pour ne citer que lui, souhaite ancrer sa future oeuvre dans une réalité historique. Il n'aurait pas été de bon ton de faire ressurgir aussi peu de temps après la fin de la guerre, un "anti-germanisme" primaire, les alliés pratiquaient la politique de la main tendue et de la reconstruction économique...n'oublions pas que nazis et pétainistes avaient totalement disparus dès la paix signée :twisted: :twisted: :twisted: !!!
donc l'heure était à la préconstruction de l'Europe, au plan Marschall et pas au ressassement des haines; il fallait donc "inventer" un ennemi; les "jaunes" avec tout ce que cette xénophobie révèle sur une époque, totalement inimaginable de nos jours, faisaient une sorte de "compromis" parfait, éloignement, absence de compréhension des cultures, vérités et déformations à propos des pires atrocités de la guerre du pacifique, voilà qui représentait un terrain de jeu sur lequel Jacobs, et Tolkien d'ailleurs!, se sont allègrement lancés; cette 3e guerre mondiale est une sorte d'allégorie "contractive" de ce que fut la seconde en y incluant tous les fronts; l'Ennemi est imaginaire, mais il est "jaune" quand même et le seul "blanc" est un "renégat".
Il est de notoriété publique que la véritable passion des Hobbits est la boustifaille. C'est une rumeur plutôt injuste car nous avons aussi développé un intérêt certain dans le brassage de la bière et le fumage de l'herbe a pipe.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 5196

Inscription: Lun 30 Aoû 2010 08:37

Message Jeu 23 Déc 2010 09:47

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Erca a écrit: .../...

Troisième Guerre Mondiale (après le Secret de l'Espadon)
.../...
- Dans la Marque Jaune, la contradiction chronologique de la narration de Septimus, qui évoque (planche 51, vignette A2) une guerre qui éclate alors qu'il revient d'Égypte, a beaucoup fait gloser. Jacobs a cru bon de faire ajouter, très tardivement (sur la dernière édition), une note de bas de page indiquant : « Il s'agit de la 3ème Guerre Mondiale. Voir « le Secret de l'Espadon ». Si cette précision a le mérite d'expliciter le fait que la guerre de l'Espadon suivait bien la Deuxième Guerre Mondiale dans l'esprit de Jacobs, le problème chronologique demeure néanmoins.
.../...
Tout d'abord , Bravo Erca pour ce bel article !
Concernant cette case :
Sans titre.jpg
Sans titre.jpg (30.42 Kio) Vu 5100 fois

Je crois que la référence aux bombes de la Luftwaffe, apporte de l'eau au moulin de ceux qui pensent qu'il s'agit de la deuxième Guerre Mondiale !
Avec l'autre guerre , c'était vite plié !
Sans titre2.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 229

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 09:38

Message Jeu 23 Déc 2010 10:22

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Merci pour ce sujet qui est matière à débat sans fin surtout à cause des incohérences en tout genre quant à la datation des événements.
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1983

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 11:22

Localisation: Normandie (Orne)

Message Jeu 23 Déc 2010 11:00

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

je me permets d'insister sur le rapprochement Jacobs/Tolkien: souvenez-vous des barbares asiates qui attaquent la Cité Blanche du Gondor car ils sont devenus les alliés de Sauron ;)
Il est de notoriété publique que la véritable passion des Hobbits est la boustifaille. C'est une rumeur plutôt injuste car nous avons aussi développé un intérêt certain dans le brassage de la bière et le fumage de l'herbe a pipe.
Avatar de l’utilisateur

Administrateur du site
Administrateur du site

Messages: 6473

Inscription: Mer 4 Aoû 2010 22:18

Localisation: Paris

Message Jeu 23 Déc 2010 11:56

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

pour ma part, Je suis persuadé que la deuxième et la troisième guerre mondiale ne sont qu'une même guerre en deux époques.

La seconde guerre mondiale est celle que nous connaissons toutes, jusqu'en mai 1945, avec la paix signée. Là troisième guerre mondiale est juste une extrapolation de "la guerre du pacifique", elle débute donc quelques jours, (mois?) après la seconde guerre mondiale.
L'O.N.U. a été fondé en 1945, elle est donc déjà en fonction quand Blake rentre à scaw-fell... mais peut être insuffisamment rôdé pour agir comme il se doit. Ce qui fait que Jacobs parle de l'O.N.U. comme une nouvelle organisation qui n'a qu'un fonctionnement similaire à la S.D.N.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Jeu 23 Déc 2010 13:24

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Pykov a écrit:donc l'heure était à la préconstruction de l'Europe, au plan Marschall et pas au ressassement des haines; il fallait donc "inventer" un ennemi; les "jaunes" avec tout ce que cette xénophobie révèle sur une époque, totalement inimaginable de nos jours, faisaient une sorte de "compromis" parfait, éloignement, absence de compréhension des cultures, vérités et déformations à propos des pires atrocités de la guerre du pacifique, voilà qui représentait un terrain de jeu sur lequel Jacobs, et Tolkien d'ailleurs!, se sont allègrement lancés; cette 3e guerre mondiale est une sorte d'allégorie "contractive" de ce que fut la seconde en y incluant tous les fronts; l'Ennemi est imaginaire, mais il est "jaune" quand même et le seul "blanc" est un "renégat".

Certes, mais de toute manière, pour imaginer une Troisième Guerre Mondiale, il fallait bien désigner un ennemi, non ? Jacobs aurait eu des procès en xénophobie quoi qu'il en fût avec un tel scénario...

@Archibald : Tu fais bien de remettre les choses au point sur cette case, il n'y a effectivement guère de doutes sur le fait que Jacobs pensait d'abord à la Seconde Guerre Mondiale. Je crois qu'on lui a fait remarquer l'invraisemblance, ce qui l'a conduit à changer pour parler de la Troisième Guerre Mondiale... Mais Jacobs n'a pas dû beaucoup réfléchir sur le coup parce que ça ne change strictement rien à l'affaire.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Jeu 23 Déc 2010 14:29

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

fred a écrit:pour ma part, Je suis persuadé que la deuxième et la troisième guerre mondiale ne sont qu'une même guerre en deux époques.

La seconde guerre mondiale est celle que nous connaissons toutes, jusqu'en mai 1945, avec la pais signée. Là troisième guerre mondiale est juste une extrapolation de "la guerre du pacifique", elle débute donc quelques jours, (mois?) après la seconde guerre mondiale.
L'O.N.U. a été fondé en 1945, elle est donc déjà en fonction quand Blake rentre à scaw-fell... mais peut être insuffisamment rôdé pour agir comme il se doit. Ce qui fait que Jacobs parle de l'O.N.U. comme une nouvelle organisation qui n'a qu'un fonctionnement similaire à la S.D.N.

Mais dans ce cas-là, comment expliques-tu la fameuse guerre froide à laquelle Blake fait allusion ? Il me semble qu'il faut bien supposer l'émergence d'un nouvel empire avec lequel l'Occident n'avait pas de conflit armé avant le déclenchement de la guerre de l'Espadon.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2209

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 10:19

Localisation: Ensoleillée

Message Jeu 23 Déc 2010 14:51

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

La 3ème guerre mondiale pourrait être une sorte de prémonition de ce que sera la guerre de Corée, qui déborderait bien entendu ses frontières naturelles. Cette guerre serait le résultat de la nouvelle carte géo-politique de l'Asie après la seconde guerre mondiale, cette nouvelle vision du monde aurait fédéré autour de Basam Damdu des nostalgiques de l'Empire jaune, au sens large, qui ne se reconnaissent pas dans ce monde anglo-américain.

D'ailleurs en sait on davantage sur l'identité de Basam damdu ? Son âge, d'où vient il, son parcours...
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Jeu 23 Déc 2010 15:19

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

catallaxie a écrit:La 3ème guerre mondiale pourrait être une sorte de prémonition de ce que sera la guerre de Corée, qui déborderait bien entendu ses frontières naturelles. Cette guerre serait le résultat de la nouvelle carte géo-politique de l'Asie après la seconde guerre mondiale, cette nouvelle vision du monde aurait fédéré autour de Basam Damdu des nostalgiques de l'Empire jaune, au sens large, qui ne se reconnaissent pas dans ce monde anglo-américain.

D'ailleurs en sait on davantage sur l'identité de Basam damdu ? Son âge, d'où vient il, son parcours...

A part le fait qu'il soit un usurpateur, je crois qu'on ne sait rien. On pourrait toujours tenter de se référer à toutes les divinités qu'il invoque... En tout cas, beaucoup de scénarios sont envisageables vu le flou dans lequel nous a laissés Jacobs.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres

Messages: 2203

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 22:52

Message Jeu 23 Déc 2010 15:24

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Ce que je peux dire déjà, c'est que les quelques noms de dirigeants entendus ici et là viennent de différentes régions d'Asie (à moins qu'il ne s'agisse de renégats ou autres "cinquième colonne" à la Olrik ?). Ce que je peux affirmer avec certitude par contre, c'est que les noms de Sun Fo, Li et Basam Damdu ne sont pas japonais, à moins qu'il ne s'agisse de prononciations "sinisées" de leurs noms d'origine, ce qui m'étonnerait fort.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 210

Inscription: Sam 11 Sep 2010 00:55

Message Lun 27 Déc 2010 04:13

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Dans "l'affaire du collier" on fait egalement allusion à la seconde guerre mondiale et à l'occupation:

Image

Image



C'est une référence à l'abri de défense passive du service des Eaux de la Ville de Paris dit abri F.F.I. car il fut utilisé par la résistance pendant l'insurrection. Il est situé sous le Laboratoire d'Essais des Materiaux (L.E.M.), place Denfert-Rochereau, en face de l'I.G.C.. C'est dans la cour de celui-ci que se faisait l'entrée pour la visite des catacombes jusqu'en 1983.


Odieusement pompé sur ce super site (beau travail) :
http://betm.lhermine.com/betm10.htm:
Le site:
http://betm.lhermine.com/couv.htm
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Lun 27 Déc 2010 14:17

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Longtarin a écrit:Dans "l'affaire du collier" on fait egalement allusion à la seconde guerre mondiale et à l'occupation

Si c'est "la dernière guerre", en toute rigueur il s'agit de la Troisième Guerre Mondiale. Paris ayant été brisée par l'Empire jaune au début du Secret de l'Espadon comme nombre d'autres capitales, on peut supposer qu'elle était occupée.

En fait, je soupçonne Jacobs d'avoir indiqué "la dernière guerre" (il utilise 2 fois la même expression) et ainsi d'être resté dans le flou pour ne pas être pris au piège d'une quelconque contradiction chronologique comme ce fut le cas avec la Marque jaune.

Merci pour ta contribution en tout cas, je mettrai à jour le premier post d'ici quelque temps.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1983

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 11:22

Localisation: Normandie (Orne)

Message Lun 27 Déc 2010 16:13

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Erca a écrit:En fait, je soupçonne Jacobs d'avoir indiqué "la dernière guerre" (il utilise 2 fois la même expression) et ainsi d'être resté dans le flou pour ne pas être pris au piège d'une quelconque contradiction chronologique comme ce fut le cas avec la Marque jaune.

je pense que tes soupçons sont tout à fait justifiés! ;)
Il est de notoriété publique que la véritable passion des Hobbits est la boustifaille. C'est une rumeur plutôt injuste car nous avons aussi développé un intérêt certain dans le brassage de la bière et le fumage de l'herbe a pipe.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Dim 2 Jan 2011 20:06

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Dossier mis à jour avec les contributions d'Archibald et de Longtarin.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Sam 15 Jan 2011 12:45

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Dossier mis à jour avec l'allusion au V1 par le docteur Fo dans le Secret de l'Espadon.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Dim 16 Jan 2011 19:35

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

est-ce qu'on peut tenir compte du discours de l'ectoplasme planche 30 du Piège diabolique ?

"Nous avons perdu une Blouf-Blouf Wouf ! mais pas la Plotch-gnouf...Crrac!" est une référence directe au discours de
De Gaulle du 18 juin 1940 : "la France a perdu une bataille mais pas la guerre"

Idem pour "Nous vaincrons parce que nous sommes les plus Plotch-Plotch-gnouf" qui renvoit à la déclaration
"Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts" de Paul Reynaud en 1939.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2166

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Dim 16 Jan 2011 21:11

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

gadjo a écrit:est-ce qu'on peut tenir compte du discours de l'ectoplasme planche 30 du Piège diabolique ?

"Nous avons perdu une Blouf-Blouf Wouf ! mais pas la Plotch-gnouf...Crrac!" est une référence directe au discours de
De Gaulle du 18 juin 1940 : "la France a perdu une bataille mais pas la guerre"

Idem pour "Nous vaincrons parce que nous sommes les plus Plotch-Plotch-gnouf" qui renvoit à la déclaration
"Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts" de Paul Reynaud en 1939.

Oui bien sûr : même si c'est plus subtil, la référence semble évidente. J'ajouterai ta contribution dès que j'aurai à nouveau ma collection sous la main ... c'est-à-dire pas avant un bon petit moment mais je n'y manquerai pas !
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Administrateur du site
Administrateur du site

Messages: 6473

Inscription: Mer 4 Aoû 2010 22:18

Localisation: Paris

Message Lun 17 Jan 2011 01:14

Re: Les références aux guerres mondiales dans Blake & Mortim

Erca a écrit:
fred a écrit:pour ma part, Je suis persuadé que la deuxième et la troisième guerre mondiale ne sont qu'une même guerre en deux époques.

La seconde guerre mondiale est celle que nous connaissons toutes, jusqu'en mai 1945, avec la pais signée. Là troisième guerre mondiale est juste une extrapolation de "la guerre du pacifique", elle débute donc quelques jours, (mois?) après la seconde guerre mondiale.
L'O.N.U. a été fondé en 1945, elle est donc déjà en fonction quand Blake rentre à scaw-fell... mais peut être insuffisamment rôdé pour agir comme il se doit. Ce qui fait que Jacobs parle de l'O.N.U. comme une nouvelle organisation qui n'a qu'un fonctionnement similaire à la S.D.N.

Mais dans ce cas-là, comment expliques-tu la fameuse guerre froide à laquelle Blake fait allusion ? Il me semble qu'il faut bien supposer l'émergence d'un nouvel empire avec lequel l'Occident n'avait pas de conflit armé avant le déclenchement de la guerre de l'Espadon.


Il faut replacer la BD dans le contexte de l'époque. C'est la fin de la deuxième guerre mondiale. L'Europe est en paix depuis le 8 mai 1945. Sauf dans le pacifique où les combats continue entre les Japonais et les Américains. Tous les peuples sont pertubés par l'emploi de la bombe atomique en Aôut 1945 par les américains.
Le fanatisme des Japonais, à ce moment là, est dans la mémoire de tous les lecteurs, d'où l'opportunité de Jacobs d'utiliser des personnages asiatiques comme méchant.
extrapolons avec Blake et Mortimer :
A partir de là, il faut imaginer, une deuxième histoire. Le faît que Basam Damdu soit au Tibet, un pays peu connu, limite secret... n'a peut être pas attiré le regard des vainqueurs de la seconde guerre mondiale. Pays tapis dans les montagnes...
Sauf que l'ONU, qui date de juin 1945, doit comprendre qu'il y a un problème avec le régime de Basam Damdu, mais pêche par sa jeunesse, même si elle est héritière de la S.D.N., et en Septembre 1946 commence l'invasion du monde par les troupes de Basam Damdu, qui ne dure pas des années puisque il ne faut pas 6 ans pour que l'espadon libère la planète. Ensuite, on peut penser que le principe de guerre froide est logiquement celle que nous connaissons... entre les deux puissances vainqueurs de la seconde guerre mondiale.
Ce qui ferait une première guerre mondiale 1914-1918, une deuxième guerre mondiale 1939-1945, et une troisième 1946-1947... presque dans la foulée de la deuxième.

C'est comme cela que Je m'explique le mieux la possibilité de la troisième guerre mondiale, car elle ne pourrait pas se passer 5 ou 6 ans plus tard puisque Jacobs commencait toujours ces albums dans une époque contemporaine.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Suivante

Retourner vers Les dossiers du Centaur Club

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités