Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?


Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 678

Inscription: Sam 30 Juin 2012 12:33

Message Mar 19 Nov 2013 10:06

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

D'accord avec Mr B. il vaut mieux rester dans les années 50-60. Les personnages BD ne vieillissent pas O.K. mais ça ne les empêche pas de faire partie de leur époque. Si on les parachute 60 ans plus loin, même avec d'autres vêtements, on sera dans l'invraisemblance, d'abord leur âge apparent ne passera pas et comme les mentalités ont bien changé, leur style plutôt conformiste qui convenait à leur époque ne pourra pas éviter de faire vieux jeu. Mais pourquoi se compliquer la vie ? Si on veut écrire des histoires de notre époque il y a assez d'autres héros à mettre en scène non ?
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Mar 19 Nov 2013 20:02

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

Mister B a écrit:Pour ma part, Blake & Mortimer ne peut et ne doit pas sortir du cadre des années 50/60. Il s'agit d'une série réaliste que Diable et dont une bonne partie de son charme est dut justement aux périodes qu'elle traverse. M'est avis que du haut de mes 6ans, L’énigme de l'Atlantide m'aurait bien moins impressionné graphiquement si cet album avait été situé à l'époque contemporaine. Une des raisons d'ailleurs pour lesquels j'ai un peu de mal avec Sato, c'est justement cet ancrage dans les 70's ! Aussi quoi qu'on en dise, les deux héros vieillissent physiquement dans cette série.
Mauvais exemple. L'énigme de l'Atlantide est situé à l'époque contemporaine de Jacobs. C'est l'album le + "SF" mais malgré tout, tout le début est clairement daté.
Et même la technologie des atlantes, pour futuriste qu'elle apparaisse dans ce cadre temporel, est datée (la SF telle qu'on la concevait dans les années 1950)
Si EPJ avait réalisé cette BD 10 ou 20 ans + tard, il aurait sans doute présenté un tas de choses différemment.

Sumofr a écrit:Regardez l'exemple de Sherlock Holmes : qui pouvait imaginer le célèbre détective anglais dans un autre monde que le Londres victorien de la fin du XIXème ? Hé bien, c'est fait : la nouvelle série télé anglaise place Sherlock et Watson de nos jours, accros à internet et à leur smartphone, pour résoudre des énigmes directement inspirées du maître Conan Doyle. Et ça marche !
Je ne connais pas cette série, mais de fait ton argument ne tient pas !
Tu parles ici d'une adaptation et non pas d'une reprise ! Une adaptation peut se permettre de prendre des libertés sur le matériel original, ce que ne peut pas une reprise. Tantôt une adaptation reprend des éléments, peut en dénaturer d'autres, tantôt une reprise doit coller le plus possible à l'esprit même de sa série.
Toute reprise est une adaptation.
De plus, je t'invite à regarder cette série avant d'émettre un quelconque avis. Tu verras que "déplacer" Holmes au 21e siècle peut être beaucoup + respectueux
de l’œuvre originale que ne peuvent l'être les 2 films américains récents qui pourtant se passent à la "bonne" époque.
Et encore une fois, se limiter aux années 1950 ne colle justement pas à l'idée de la série telle que l'avait Jacobs.
ça fait juste plaisir à des nostalgiques qui veulent figer dans le formol la BD de leur jeunesse.
Le problème étant d'une part que sous couvert de respect de l’œuvre, on obtient l'effet inverse en la dénaturant et qu'à moyen terme, la série meurt par essoufflement

Sauf que Jacobs les fait vieillir dans sa série. Regarde-les dans Sato puis dans l'Espadon et tu verras qu'ils ont pris un coup de vieux en trente ans ! Voie le manque de souplesse de ce pauvre Mortimer dans cette ultime aventure, on sent qu'il est essoufflé plus facilement et ce genre de chose-là !
à tel point que Mortimer saute d'un avion en plein vol... :p

Mitsugoro a écrit:Pourquoi arrêter de les lire ?

Parce que la série n'aurait plus de personnalité, outre la dénaturation nécessaire dont je parlais plus haut des deux personnages, il n'y aurait plus ce cadre qui apporte tant au charme de la série. Bob de Moor est très clair à propos des voitures japonaises...
Une fois de +, Bob de Moor exprime son peu d'intérêt personnel pour l'esthétisme d'une époque. Parce que Tu n'aimes pas cet album, tu plaques sur cette déclaration
d'un repreneur ton opinion personnelle en ignorant totalement l'évolution temporelle de la série telle que l'avait conçue son auteur originel.

gadjo a écrit:Les séries que tu cites se déroulent dans un contexte historique précis.
A l'inverse, Blake et Mortimer sont contemporains de Jacobs.

Et appartiennent donc à une vision du monde et à des codes qui n'existent hélas plus.
Non.
Ils restent toujours contemporains de leur auteur tout au long de leurs aventures. Si Jacobs a créé Les 3 formules du prof Sato, il y a une raison
Il n'aurait JAMAIS écrit une histoire rétro de SF à rebours, ça n'aurait eu vraisemblablement aucun sens pour lui. ça aurait été contraire à tout ce qu'il a fait
Il se basait toujours sur les avancées technologiques de son époque. Elles semblent rétro maintenant mais ne l'étaient pas à leur parution.
Toutes les histoires de Jacobs se déroulent dans une période contemporaine au moment où il les a réalisées, que ça te plaise ou non.
C'est toi (et d'autres) qui voulez absolument que les aventures de B&M se déroulent dans une période précise (1950s-1960s), Jacobs ne l'a pas fait

Blake & Mortimer est imbriquée dans les années 50/60 (et avant). Je vois mal Blake dézinguer de l'intégriste afghan aux ordres d'un Olrik devenu terroriste pour Al Qaïda, pendant que Mortimer réalise une vidéo-conférence sur la catastrophe de Fukushima.
si pour toi le monde contemporain se résume à ça, évidemment.... :roll:
maintenant, imagine 5 minutes Jacobs et les nano-technologies, Jacobs et l'espace, Jacobs et toutes les récentes découvertes scientifiques, médicales et historiques, etc., etc...
Il y a là un matériau inépuisable dont il se serait sans doute délecter pour inventer des histoires d'anticipation palpitantes, pas les trucs gentiment ringards que nous pondent les repreneurs actuels

gadjo a écrit:Les codes graphiques, vestimentaires, ce n'est pas le plus important : ce qui compte vraiment, c'est l'esprit de la série (le fond plutôt que la forme)

Tu te contredis dans une même phrase. Ce qui fait en partie (et je dis bien en partie) l'esprit de la série c'est bien son époque, l'époque de Jacobs...
euh... où est la contradiction ?
Je le répète : la forme n'a aucune importance pour moi. Que B&M soient en tweed ou en pull à col roulé, qu'ils s'envoient des télégrammes ou aient des téléphones portables, je m'en contrefiche.
Ce qui est important, c'est le fond, l'histoire (pas la prétendue Histoire dont tu parles).
Et puis, c'est quoi l'époque de Jacobs ? 1946 (l'espadon) ou 1977 (Sato) ?

En somme Blake & Mortimer est en quelque sorte devenue malgré elle une série historique. Elle brasse plein de thèmes qui sont liés tout bonnement à l'époque de Jacobs. De plus, elle serait tout bonnement dénaturée si elle s'écartait de ces thèmes. Blake et Mortimer n'appartiennent tout simplement pas à notre époque.
non, pas du tout, au contraire même. Ce que Jacobs faisait était de l'anticipation à partir des idées/découvertes/évènements de son époque, je ne vois absolument pas pourquoi
on ne pourrait pas continuer dans le même esprit, au contraire même et donc transposer B&M à notre époque. C'est pour ça qu'il a situé l'action de Sato dans les années 1970 et pas dans les années 1950.
Il vivait dans son époque et ses personnages évoluaient parallèlement. EPJ créait des récits d'anticipation à partir des connaissances de son époque, il ne faisait pas du rétro.

mokenamoke a écrit:Mais pourquoi se compliquer la vie ? Si on veut écrire des histoires de notre époque il y a assez d'autres héros à mettre en scène non ?

Effectivement, il y a d'autres héros...
Mais on peut retourner la question : pourquoi jouer la facilité en réutilisant des personnages célèbres en les figeant dans l'époque où la série est considérée comme à son apogée ?
Par volonté artistique ou par esprit du lucre en flattant la fibre nostalgique des vieux lecteurs ? :p
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2157

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Mar 19 Nov 2013 21:52

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

gadjo a écrit:ça fait juste plaisir à des nostalgiques qui veulent figer dans le formol la BD de leur jeunesse.

C'est faux me concernant, je suis sur la même position que Mister B et j'ai 23 ans. C'est un parti pris raisonné (tout autant que le tien), pas une position sentimentale ou psychologique. ;)

gadjo a écrit:maintenant, imagine 5 minutes Jacobs et les nano-technologies, Jacobs et l'espace, Jacobs et toutes les récentes découvertes scientifiques, médicales et historiques, etc., etc...

Sauf que Jacobs ne reprenait pas les inventions de son époque, mais s'appliquait à proposer quelque chose qui les dépassait, à tel point qu'aucune n'a "vieilli" de notre point de vue : elles restent toutes stupéfiantes, depuis l'Espadon jusqu'au Samuraï de Sato. Le propre de la SF (la bonne en tout cas) est précisément de s'inscrire "hors temps", de ne jamais se démoder. Retourner dans les années 1950 ne pose pas problème sur ce plan.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 91

Inscription: Dim 9 Déc 2012 16:16

Localisation: Rennes

Message Mer 20 Nov 2013 14:00

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

gadjo a écrit:
Mister B a écrit:Pour ma part, Blake & Mortimer ne peut et ne doit pas sortir du cadre des années 50/60. Il s'agit d'une série réaliste que Diable et dont une bonne partie de son charme est dut justement aux périodes qu'elle traverse. M'est avis que du haut de mes 6ans, L’énigme de l'Atlantide m'aurait bien moins impressionné graphiquement si cet album avait été situé à l'époque contemporaine. Une des raisons d'ailleurs pour lesquels j'ai un peu de mal avec Sato, c'est justement cet ancrage dans les 70's ! Aussi quoi qu'on en dise, les deux héros vieillissent physiquement dans cette série.
Mauvais exemple. L'énigme de l'Atlantide est situé à l'époque contemporaine de Jacobs. C'est l'album le + "SF" mais malgré tout, tout le début est clairement daté.
Et même la technologie des atlantes, pour futuriste qu'elle apparaisse dans ce cadre temporel, est datée (la SF telle qu'on la concevait dans les années 1950)
Si EPJ avait réalisé cette BD 10 ou 20 ans + tard, il aurait sans doute présenté un tas de choses différemment.

Je n'ai pas dit cela. J'ai au contraire dit que l’Énigme de l'Atlantide m'avait beaucoup impressionné justement grâce à son look des années 50, et que de fait si l'esthétique de cet album reflétait une autre époque, il aurait eu moins charme.

Sumofr a écrit:Regardez l'exemple de Sherlock Holmes : qui pouvait imaginer le célèbre détective anglais dans un autre monde que le Londres victorien de la fin du XIXème ? Hé bien, c'est fait : la nouvelle série télé anglaise place Sherlock et Watson de nos jours, accros à internet et à leur smartphone, pour résoudre des énigmes directement inspirées du maître Conan Doyle. Et ça marche !
Je ne connais pas cette série, mais de fait ton argument ne tient pas !
Tu parles ici d'une adaptation et non pas d'une reprise ! Une adaptation peut se permettre de prendre des libertés sur le matériel original, ce que ne peut pas une reprise. Tantôt une adaptation reprend des éléments, peut en dénaturer d'autres, tantôt une reprise doit coller le plus possible à l'esprit même de sa série.
Toute reprise est une adaptation.
De plus, je t'invite à regarder cette série avant d'émettre un quelconque avis. Tu verras que "déplacer" Holmes au 21e siècle peut être beaucoup + respectueux
de l’œuvre originale que ne peuvent l'être les 2 films américains récents qui pourtant se passent à la "bonne" époque.
Et encore une fois, se limiter aux années 1950 ne colle justement pas à l'idée de la série telle que l'avait Jacobs.
ça fait juste plaisir à des nostalgiques qui veulent figer dans le formol la BD de leur jeunesse.
Le problème étant d'une part que sous couvert de respect de l’œuvre, on obtient l'effet inverse en la dénaturant et qu'à moyen terme, la série meurt par essoufflement

Oui, c'est vrai que les deux Sherlock Holmes avec Downey Jr sont horribles (et qu'est-ce que c'est ennuyeux ! :-o Sérieux, c'est juste un film d'action quoi, autant prendre un autre perso à ce moment-là...). En fan de Conan Doyle ça m'avait offusqué. Et là justement, mon moi puriste refrappe à nouveau, j'ai toujours préféré les adaptations qui se déroulent à l'époque victorienne (comme l'excellent The Hound of the Baskervilles de Terence Fischer avec Christopher Lee et Peter Cushing) à celles réactualisées (comme la série de films des années 30 de la Universal, Basil Rathbone y est superbe, mais il y a toujours eu une distance qui m'empêche de m'y plonger à fond, même si j'aime ces films malgré tout).

Sauf que Jacobs les fait vieillir dans sa série. Regarde-les dans Sato puis dans l'Espadon et tu verras qu'ils ont pris un coup de vieux en trente ans ! Voie le manque de souplesse de ce pauvre Mortimer dans cette ultime aventure, on sent qu'il est essoufflé plus facilement et ce genre de chose-là !
à tel point que Mortimer saute d'un avion en plein vol... :p


Bah ouais, il est essoufflé arrivé sur la plage. :lol: (moi de la mauvaise foi ? ^^ )

Mitsugoro a écrit:Pourquoi arrêter de les lire ?

Parce que la série n'aurait plus de personnalité, outre la dénaturation nécessaire dont je parlais plus haut des deux personnages, il n'y aurait plus ce cadre qui apporte tant au charme de la série. Bob de Moor est très clair à propos des voitures japonaises...
Une fois de +, Bob de Moor exprime son peu d'intérêt personnel pour l'esthétisme d'une époque. Parce que Tu n'aimes pas cet album, tu plaques sur cette déclaration
d'un repreneur ton opinion personnelle en ignorant totalement l'évolution temporelle de la série telle que l'avait conçue son auteur originel.

J'aime bien Sato, mais comme pour les Holmes des années 30, à cause de l'époque, il y a une distanciation qui m'empêche de rentrer pleinement dans l'histoire.

gadjo a écrit:Les séries que tu cites se déroulent dans un contexte historique précis.
A l'inverse, Blake et Mortimer sont contemporains de Jacobs.

Et appartiennent donc à une vision du monde et à des codes qui n'existent hélas plus.
Non.
Ils restent toujours contemporains de leur auteur tout au long de leurs aventures. Si Jacobs a créé Les 3 formules du prof Sato, il y a une raison
Il n'aurait JAMAIS écrit une histoire rétro de SF à rebours, ça n'aurait eu vraisemblablement aucun sens pour lui. ça aurait été contraire à tout ce qu'il a fait
Il se basait toujours sur les avancées technologiques de son époque. Elles semblent rétro maintenant mais ne l'étaient pas à leur parution.
Toutes les histoires de Jacobs se déroulent dans une période contemporaine au moment où il les a réalisées, que ça te plaise ou non.
C'est toi (et d'autres) qui voulez absolument que les aventures de B&M se déroulent dans une période précise (1950s-1960s), Jacobs ne l'a pas fait

Je suis désolé mais la personnalité même de Blake & Mortimer sont un produit de leur temps. Leur manière d'être, de parler, leur mentalité, etc ...
Il faudrait changer leurs personnalités, pour que ça ne paraisse pas étrange et déplacé à l'époque contemporaine. Et ce n'est pas une critique de ce mode de vie, au contraire, c'est parce que j'adore cette personnalité que j'ai peur qu'elle soit dénaturée au nom de la réactualisation. Avoue tout de même que Blake & Mortimer semblent un peu en décalage avec les années 70 dans leurs manières de ce comporter dans Sato. Ils appartiennent à une génération pré-années 50 (ils ont dut naître dans les années 1900) où la société étaient bien différente à celle d'aujourd'hui.

Blake & Mortimer est imbriquée dans les années 50/60 (et avant). Je vois mal Blake dézinguer de l'intégriste afghan aux ordres d'un Olrik devenu terroriste pour Al Qaïda, pendant que Mortimer réalise une vidéo-conférence sur la catastrophe de Fukushima.
si pour toi le monde contemporain se résume à ça, évidemment.... :roll:

Mais non, je blaguais. ;)
Mais si l'on suit ta logique selon laquelle B&M est une série contemporaine qui suit son temps. Et bien, le terrorisme islamiste c'est un peu la nouvelle menace pour la sécurité mondiale depuis les années 80/90 et suite à la chute du bloc de l'Est. De fait comme Jacobs parlait en sont temps de guerre mondiale puis de Guerre froide, il faudrait alors évoquer ce sujet...

maintenant, imagine 5 minutes Jacobs et les nano-technologies, Jacobs et l'espace, Jacobs et toutes les récentes découvertes scientifiques, médicales et historiques, etc., etc...
Il y a là un matériau inépuisable dont il se serait sans doute délecter pour inventer des histoires d'anticipation palpitantes, pas les trucs gentiment ringards que nous pondent les repreneurs actuels

Juste, mais dans la BD contemporaine ce sont des thèmes devenues tellement banals (regarde les comics par exemple), comme le souligne Erca, autant faire une énième série sur le thème, qui serait qui plus est sans âme, puisque il aurait fallu dénaturer la personnalité de Blake et Mortimer pour qu'elle colle à notre époque.

gadjo a écrit:Les codes graphiques, vestimentaires, ce n'est pas le plus important : ce qui compte vraiment, c'est l'esprit de la série (le fond plutôt que la forme)

Tu te contredis dans une même phrase. Ce qui fait en partie (et je dis bien en partie) l'esprit de la série c'est bien son époque, l'époque de Jacobs...
euh... où est la contradiction ?
Je le répète : la forme n'a aucune importance pour moi. Que B&M soient en tweed ou en pull à col roulé, qu'ils s'envoient des télégrammes ou aient des téléphones portables, je m'en contrefiche.
Ce qui est important, c'est le fond, l'histoire (pas la prétendue Histoire dont tu parles).
Et puis, c'est quoi l'époque de Jacobs ? 1946 (l'espadon) ou 1977 (Sato) ?

Je parlais de l'époque dans laquelle Jacobs a vécu.
Et ça va au-delà d'un simple changement de style vestimentaire ! Comme je l'ai dis, ce serait un changement de personnalité.
Avatar de l’utilisateur

Membre du MLC
Membre du MLC

Messages: 594

Inscription: Ven 1 Oct 2010 17:43

Message Mer 20 Nov 2013 15:15

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

Erca a écrit:
gadjo a écrit:maintenant, imagine 5 minutes Jacobs et les nano-technologies, Jacobs et l'espace, Jacobs et toutes les récentes découvertes scientifiques, médicales et historiques, etc., etc...

Sauf que Jacobs ne reprenait pas les inventions de son époque, mais s'appliquait à proposer quelque chose qui les dépassait, à tel point qu'aucune n'a "vieilli" de notre point de vue : elles restent toutes stupéfiantes, depuis l'Espadon jusqu'au Samuraï de Sato. Le propre de la SF (la bonne en tout cas) est précisément de s'inscrire "hors temps", de ne jamais se démoder. Retourner dans les années 1950 ne pose pas problème sur ce plan.

tout à fait ;)

EPJ se basait sur les découvertes récentes ou annoncées dans les ouvrages de vulgarisation scientifiques type Science et Vie
et extrapolait avec talent à partir des connaissances de l'époque, forcément. C'est propre à tout auteur de SF/anticipation,
que ce soit Azimov, K. Dick ou Jacobs (et tous les autres). C'est épatant de voir à quel point ils peuvent avoir anticipé certaines choses
mais il faut aussi admettre qu'ils se sont trompés sur pleins d'autres aspects, ce qui est inévitable.

Donc selon moi, si Jacobs était encore vivant, il ne ferait sans doute pas une BD sur ce qui existe actuellement mais
sur ce que pourraient donner les techniques actuelles dans le futur même si elles n'existent qu'à l'état de prototype ou de simples hypothèses.
Je n'ai pas le quart de son talent, évidemment, mais on peut déjà imaginer pleins de trucs à partir de ce qui existe.
Par exemple, les puces RFID utilisées pour le suivi des objets implantées dans un corps humain (ça commence à poindre),
la fusion nucléaire (pas la fission), les robots de compagnie type Aïbo etc., etc.

Et on est justement dans une époque où l'emprise technologique est de + en + marquée où la question de la déshumanisation possible est très importante,
où la science pose de + en + de questions morales et éthiques.
C'est un terreau formidable pour les récits d'anticipation et ça rejoint en plein les préoccupations de Jacobs ("science sans conscience...")
C'est pour ça que trouve vraiment dommage qu'on se contente de SF à rebours... ça a son charme, mais c'est souvent désuet et sans réelle portée autre qu’anecdotique

Bah ouais, il est essoufflé arrivé sur la plage. :lol: (moi de la mauvaise foi ? ^^ )
:mrgreen:

J'aime bien Sato, mais comme pour les Holmes des années 30, à cause de l'époque, il y a une distanciation qui m'empêche de rentrer pleinement dans l'histoire.

c'est là où je ne suis pas d'accord. Le cadre temporel est important chez Conan Doyle non pas en soi mais parce qu'il correspond à l'époque où Conan Doyle écrit.
C'est pour lui un récit contemporain.
ceci dit, les deux peuvent fonctionner et fonctionnent (le Homes victorien et le Holmes au 21e siècle) et ça serait pareil pour Blake et Mortimer, tout dépend
de ce qu'on cherche à créer, une reconstitution fidèle (mais on perd la notion d'actualité) ou une transposition (mais on perd le background Victorien, évidemment)
tout dépend la façon dont on perçoit le cadre/l'époque dans lequel évolue le héros et la manière dont l'auteur utilise ce cadre
Est-ce que la période exacte est fondamentale au propos (comme dans Les sept vies de l'épervier par exemple) ou pas (comme dans Yoko Tsuno ) ?

Je suis désolé mais la personnalité même de Blake & Mortimer sont un produit de leur temps. Leur manière d'être, de parler, leur mentalité, etc ...
Il faudrait changer leurs personnalités, pour que ça ne paraisse pas étrange et déplacé à l'époque contemporaine. Et ce n'est pas une critique de ce mode de vie, au contraire, c'est parce que j'adore cette personnalité que j'ai peur qu'elle soit dénaturée au nom de la réactualisation. Avoue tout de même que Blake & Mortimer semblent un peu en décalage avec les années 70 dans leurs manières de ce comporter dans Sato. Ils appartiennent à une génération pré-années 50 (ils ont dut naître dans les années 1900) où la société étaient bien différente à celle d'aujourd'hui.

oui, comme Jacobs né en 1904. Mais rien ne les empêche d'évoluer. Là encore, c'est pour moi l'écume des personnages. Un scientifique et un soldat/agent secret, ça existe encore
Et personnellement, je ne les trouve pas spécialement décalés dans Sato. Ils restent tout à fait crédibles.

Mais si l'on suit ta logique selon laquelle B&M est une série contemporaine qui suit son temps. Et bien, le terrorisme islamiste c'est un peu la nouvelle menace pour la sécurité mondiale depuis les années 80/90 et suite à la chute du bloc de l'Est. De fait comme Jacobs parlait en sont temps de guerre mondiale puis de Guerre froide, il faudrait alors évoquer ce sujet...

Oui. Même modifié en faction plus ou moins fictive de la même façon que les "jaunes" symbolisent les nazis chez Jacobs.
On peut imaginer des "fous de dieu" hindouistes, bouddhistes, animistes ou ce que tu veux, l'important n'est pas de représenter la chose telle qu'elle est mais le thème (l'extrémisme religieux)
je suis quasi sûr que Jacobs se serait emparé de ça. De quelle manière je n'en sais rien par contre...

Juste, mais dans la BD contemporaine ce sont des thèmes devenues tellement banals (regarde les comics par exemple), comme le souligne Erca, autant faire une énième série sur le thème, qui serait qui plus est sans âme, puisque il aurait fallu dénaturer la personnalité de Blake et Mortimer pour qu'elle colle à notre époque.

Bien sûr, ce sont des thèmes rabâchés. Mais je suis persuadé qu'on peut (si on a du talent, ce que je ne prétends pas avoir) concevoir un excellent récit à partir de ces sujets.
Tout comme il y a eu pléthores d'excellents récits d'espionnage écrits dans les années 1950-60 ayant pour cadre la guerre froide, d'autres moins bons et d'autres sans intérêt.
Et je ne vois toujours pas en quoi ça dénaturerait davantage la nature de B&M, bien au contraire.
Écrire aujourd'hui un récit sur la guerre froide, ça peut être intéressant mais ça n'a pas la même portée que si c'est écrit pendant la guerre froide.
La machination Voronov est une des meilleures reprises selon moi, mais sa portée reste limitée car rétro

gadjo a écrit:Et puis, c'est quoi l'époque de Jacobs ? 1946 (l'espadon) ou 1977 (Sato) ?

Je parlais de l'époque dans laquelle Jacobs a vécu.

moi aussi ;) Et c'est justement toute la question

Et ça va au-delà d'un simple changement de style vestimentaire ! Comme je l'ai dis, ce serait un changement de personnalité.

non, je ne vois pas en quoi, si ce n'est sur des détails justement (vêtements, expressions de langage).
Il ne s'agit pas non plus que Mortimer dise "fuck" au lieu de "By Jove" sous couvert de modernisme idiot, évidemment
(d'ailleurs, ça me fait penser que finalement, le langage chez jacobs est finalement devenu moins désuet que chez Hergé, tiens)
mais les confiner aux années 1950, c'est rabâcher constamment la même chose (voir le dernier album).
ça rassure le lecteur quelque part, il est sûr de retrouver un cadre et un récit totalement familier mais il n'y a aucune innovation (c'est en ce sens que je parle de nostalgie)
contrairement à ce que faisait l'auteur originel

Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1

Messages: 14

Inscription: Lun 29 Déc 2014 18:43

Message Lun 29 Déc 2014 20:30

Re: Pourquoi "Blake et Mortimer" est-elle une série rétro?

Je trouve que les repreneurs devraient sortir des années 50, il leur reste les années 60 et 70 tout de même. Pourquoi ne pas imaginer des aventures avant Sato ou juste après, avec comme limite 1980 par exemple. L'histoire de Sato se situe en 1977 si j'ai bonne mémoire. Après tout, Olrik ne doit pas obligatoirement être présent à chaque fois, à moins qu'on invente une téléportation "magique" d'Olrik juste avant l'explosion de l'hélico, ça s'est déjà vu :lol: :|

Rester dans les années 50 est un gros risque pour la continuité globale. Déjà comme ça, c'est parfois capillotracté de joindre les bouts...
Précédente

Retourner vers Les dossiers du Centaur Club

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron