La note de L'Affaire Francis Blake


Scénario : Jean Van HAMME
Dessin : Ted BENOIT

est ce que vous avez aimé?

Le scénario.
9
19%
Le dessin.
9
19%
La couleur.
9
19%
L'ensemble de cet album.
10
21%
Est ce que vous conseilleriez cet album?
10
21%
 
Nombre total de votes : 47
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2634

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 12:10

Message Sam 5 Jan 2013 19:23

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Un bon agent essaie toujours de circonvenir celui d'en face, d'abord par l'appât de quelque chose qui reste la base de la motivation humaine lambda, l'argent !
Ensuite, on passe à des douceurs plus "viriles", comme la torture... Ca marche à tous les coups, la "gégène"...
A une certaine époque, si tu disais non aux espèces sonnantes, tu finissais direct sur le pal ! Et ça fait un mal de chien, surtout qu'ils te l'enfoncent de manière très savante, de façon à ce que cela ne te tue que très lentement, en te faisant un maximum de dégâts et de douleurs
Pour te "soulager", ils te donnent du vinaigre, il paraît que ce'st bon pour les "tuyauteries"... :x
Avatar de l’utilisateur

Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR

Messages: 221

Inscription: Mar 18 Jan 2011 13:56

Message Sam 5 Jan 2013 23:55

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Kronos a écrit:Ensuite, on passe à des douceurs plus "viriles", comme la torture... Ca marche à tous les coups, la "gégène"...

Oh que non... ça fait déjà plusieurs années que les Américains se sont rendus compte que ce que leurs disaient leurs prisonniers interrogés à Guantanamo et ailleurs était rempli de mensonges.
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 4596

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 06:04

Localisation: Chez Nastasia

Message Dim 6 Jan 2013 07:56

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

McClure a écrit:Oui je me souviens à un moment Olrik prend Mortimer en aparté et lui propose ce marché. Il y a toutefois une différence fondamentale avec l'AFS: dans le secret de l'espadon, sauf erreur de ma part, Olrik ne connaît pas encore bien Mortimer (mais se méfie déjà quand même quand celui-ci fait mine d'accepter de livrer les plans de l'espadon).


?
Avant l’AFB , Olrik (déguisé en Bell) a rencontré Blake une seule fois , pendant 5 minutes , dans la B. S , à Ormouz .

5 minutes , est-ce suffisant pour analyser le caractère de Blake , et pour constater qu’il n’est pas un homme qui est prêt à se vendre ?
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 57

Inscription: Mer 2 Jan 2013 13:20

Message Dim 6 Jan 2013 12:57

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Par connaître j'entends "saisir le profil psychologique de".

Or entre le secret de l'espadon et l'affaire Francis Blake, il y a quand même eu quelques aventures où Blake et Olrik se sont systématiquement affrontés et sont devenus, à mon sens, rivaux à vie. Alors certes Olrik n'a pas côtoyé Blake et ne sait peut-être pas s'il aime les lasagnes ou s'il préfère les slips ou les caleçons, mais il a bien dû se rendre compte qu'ils étaient des ennemis irréconciliables.

Difficile dès lors de dire qu'Olrik n'a croisé Blake que 5 minutes en coup de vent, tu ne trouves pas?
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 4596

Inscription: Jeu 5 Aoû 2010 06:04

Localisation: Chez Nastasia

Message Dim 6 Jan 2013 20:27

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

McClure a écrit:Par connaître j'entends "saisir le profil psychologique de".

Evidement . " analyser le caractère" , çà fait parti de "saisir le profil psychologique" , non ?

Or entre le secret de l'espadon et l'affaire Francis Blake, il y a quand même eu quelques aventures où Blake et Olrik se sont systématiquement affrontés et sont devenus, à mon sens, rivaux à vie.
Difficile dès lors de dire qu'Olrik n'a croisé Blake que 5 minutes en coup de vent, tu ne trouves pas?

Sur ce forum , nous utillisons la chronologie intérieure de la série , et non la chronologie de la parution des albums .

Entre l'Espadon et l'AFB , il n'y a que les histoires de la Pyramide et La Marque Jaune . Dans la première aventure , Blake est absent dans le premier tome , il est déguisé dans La Chambre d'Horus . A partir de la fin de la Pyramide , Olrik n'est plus le maître de sa propre conscience , jusqu'à la fin de la Marque Jaune . Cà veut dire plus que 3 ans , de '50 jusqu'à la fin de '53 .
Alors , Olrik et Blake ne se sont pas affronté systématiquement entre l'Espadon et l'AFB , et je vois mal où Olrik aurait pu saisir le profile psychologique de Blake .
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar de l’utilisateur

Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres

Messages: 2203

Inscription: Dim 8 Aoû 2010 22:52

Message Dim 6 Jan 2013 20:41

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Aaah, cette "merveilleuse" idée du retour aux années 50... qui a surtout contribué à faire voler en éclat toute tentative d'établir une chronologie à peu près cohérente de la série.

Pour Olrik, peut-être n'a-t-il pas besoin de beaucoup connaître Blake. L'Espadon, par certains côtés, pourrait se résumer à une cheminement intérieur de Mortimer, à la croisée des chemins entre le Bien, représenté par Blake, et le Mal tentateur, représenté par Olrik. En prenant en compte cette dimension symbolique (et Jacobs adorait les symboles !), il n'est plus vraiment nécessaire de se demander dans quelle mesure les deux hommes se connaissent: Olrik voit en Blake le représentant du Bien, et a du mal à croire que ce dernier soit devenu à son tour un ange déchu...

Bon, ça fait un peu mystique comme ça, mais j'improvise à partir de deux-trois choses lues dans des bouquins sur la série !
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 57

Inscription: Mer 2 Jan 2013 13:20

Message Dim 6 Jan 2013 21:11

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

"Sur ce forum, nous utilisons la chronologie intérieure de la série , et non la chronologie de la parution des albums . Entre l'Espadon et l'AFB , il n'y a que les histoires de la Pyramide et La Marque Jaune . Dans la première aventure , Blake est absent dans le premier tome , il est déguisé dans La Chambre d'Horus . A partir de la fin de la Pyramide , Olrik n'est plus le maître de sa propre conscience , jusqu'à la fin de la Marque Jaune . Cà veut dire plus que 3 ans , de '50 jusqu'à la fin de '53 . Alors , Olrik et Blake ne se sont pas affronté systématiquement entre l'Espadon et l'AFB , et je vois mal où Olrik aurait pu saisir le profile psychologique de Blake".

Oui j'oubliais ça, sorry. J'avoue que cette question de la datation des histoires m'est assez étrangère (autant que je me souvienne il n'est pas fait mention de dates précises dans les albums d'EPJ).

Sinon indépendamment de ça, comme l'explique Mitsugoro, l'idée c'est qu'Olrik est l'incarnation du mal et Blake celle du bien donc tout rapprochement me paraît quand même assez peu crédible ....
Avatar de l’utilisateur

Modérateur
Modérateur

Messages: 2173

Inscription: Lun 9 Aoû 2010 02:03

Localisation: Paris

Message Dim 6 Jan 2013 22:57

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Mitsugoro a écrit:L'Espadon, par certains côtés, pourrait se résumer à une cheminement intérieur de Mortimer, à la croisée des chemins entre le Bien, représenté par Blake, et le Mal tentateur, représenté par Olrik.

Vision intéressante a priori, mais Mortimer ne me paraît jamais vraiment hésiter.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 91

Inscription: Dim 9 Déc 2012 16:16

Localisation: Rennes

Message Jeu 7 Nov 2013 22:53

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

McClure a écrit:Cet album, qui est pour moi la meilleure (moins mauvaise?) des reprises, souffre d'une invraisemblance qui tient au fait que jamais Olrik ne croirait que Blake serait capable de trahir et de s'allier avec lui. Et réciproquement jamais Blake ne croirait qu'Olrik croirait que...

Oui, c'est en effet une incohérence qui m'a toujours tracassé, mais ça ne m'a jamais empêché pour autant d'apprécier l'album à sa juste valeur.
Ça n'a certes pas l'envergure et l'ambition d'un Jacobs, mais personne ne pourra égaler le maître de toute manière ! Non je trouve que c'est dans l'ensemble un bon album et une bonne histoire d'espionnage. Rien de révolutionnaire oui, mais très certainement de la bonne aventure et un bon moment de lecture.
D'autant plus que, malgré les couleurs fadasses, Ted Benoît fait du bon boulot je trouve.
Je rejoins donc l'avis général pour dire que c'est un des meilleurs albums de la reprise...

:chonos: :chonos: :chonos:
Avatar de l’utilisateur

Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz

Messages: 1018

Inscription: Jeu 27 Déc 2012 11:24

Localisation: Espagne

Message Sam 9 Nov 2013 21:09

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

La deuxième melleure reprise (la première reste pour moi La Porte d'Orphée, mais avec peu de différence en rélation à cet album). Un scénario dans le corpus jacobsien, a la fois innovateur et trés intéresant de lire, un dessin espectaculaire et trés proche à celui de Jacobs dans ses permiers albums, mais avec un intéresant touche personnel, et un couleur bien realisé et similaire au reste de la série. :chonos: :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
Dernière édition par Commandant Hamilton le Sam 11 Jan 2014 21:05, édité 3 fois.
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar de l’utilisateur

Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club

Messages: 91

Inscription: Dim 9 Déc 2012 16:16

Localisation: Rennes

Message Sam 16 Nov 2013 14:24

Re: La note de L'Affaire Francis Blake

Mister B a écrit:
McClure a écrit:Cet album, qui est pour moi la meilleure (moins mauvaise?) des reprises, souffre d'une invraisemblance qui tient au fait que jamais Olrik ne croirait que Blake serait capable de trahir et de s'allier avec lui. Et réciproquement jamais Blake ne croirait qu'Olrik croirait que...

Oui, c'est en effet une incohérence qui m'a toujours tracassé, mais ça ne m'a jamais empêché pour autant d'apprécier l'album à sa juste valeur.
Ça n'a certes pas l'envergure et l'ambition d'un Jacobs, mais personne ne pourra égaler le maître de toute manière ! Non je trouve que c'est dans l'ensemble un bon album et une bonne histoire d'espionnage. Rien de révolutionnaire oui, mais très certainement de la bonne aventure et un bon moment de lecture.
D'autant plus que, malgré les couleurs fadasses, Ted Benoît fait du bon boulot je trouve.
Je rejoins donc l'avis général pour dire que c'est un des meilleurs albums de la reprise...

Je viens de relire le Tome et elle sont superbes les couleurs ! Elles magnifient à merveille le travail très réussit de Benoit, je rajoute un chronos puisque c'est ça !
:chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
Précédente

Retourner vers L'Affaire Francis Blake

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité