Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mortimer

L'information en temps réel dans l'univers de Blake et Mortimer...
Répondre
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7345
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mortimer

Message par freric » 20 oct. 2017, 15:15

Évolution des ventes des séries "Astérix" et "Blake et Mortimer"

Image

Souce : Article de France info "Astérix, Lucky Luke, Blake et Mortimer... Pourquoi les stars de la BD ne meurent jamais"
[b]Pierre Godon[/b] [i]France Télévisions[/i] Mis à jour le 20/10/2017 | 07:34 a écrit :La jurisprudence "Blake et Mortimer"

Si l'on voit autant de séries reprises, c'est en grande partie de la faute de Blake et Mortimer. Une série très estimée du vivant de son créateur, Edgar P. Jacobs (1904-1987), mais qui n'avait jamais défrisé les courbes de vente. La faute à la lenteur maladive de son créateur (d'autres appellent ça du perfectionnisme), qui n'avait achevé que onze albums en quarante ans. En 1996, neuf ans après la mort de Jacobs, grâce à un plan marketing aux petits oignons, et grâce à un bon album, L'Affaire Francis Blake s'écoule à près de 600 000 exemplaires. Plus que Jacobs n'avait jamais vendu de son vivant.

Image
Mortimer dans une des cases d'Edgar P. Jacobs (tirée de l'album "Le Piège diabolique") exposées au musée de l'Homme, à Paris, en 2003. (JOEL SAGET / AFP)

Mieux, l'attrait de la nouveauté permet de vendre un million d'exemplaires du fonds. La poule aux œufs d'or, qui entraîne la parution mécanique d'un album du physicien écossais et de l'espion anglais à la fine moustache blonde tous les deux ans. Quitte à terminer en catastrophe certains albums, comme Le Bâton de Plutarque (paru en 2014), quand le dessinateur n'était pas dans les délais. "Un 'Blake et Mortimer' c'est comme un bon Goncourt", s'amuse Claude de Saint-Vincent dans Les Echos. D'un strict point de vue comptable, c'est même mieux. Reste à savoir si, comme beaucoup d'acheteurs du Goncourt qui craquent surtout pour le bandeau rouge, les acquéreurs des derniers Blake et Mortimer les ont lus...
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par archibald » 21 oct. 2017, 08:55

Cela me dérange toujours quand on parle de livres comme un produit de consommation .... Faut que je me force pour réaliser que si cela ne se vendait pas cela n’existerait pas .
Je regrette parfois l'époque des premiers journaux illustrés . Beaucoup de BD était faites pour alimenter les hebdomadaires et seules les meilleures paraissait en albums cartonnés , une sorte de récompense à la qualité .
Ou peut être mon âme d'enfant ne réalisait encore pas la réalité . :lol:
Je tique un peu sur la formulation "lenteur maladive du créateur" ! :o Hergé n'était pas rapide non plus et il avait un studio derrière lui.
Ces créateurs peaufinaient leurs scenarii , ce qui est loin d'être le cas de nos jours .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Alhellas
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 302
Enregistré le : 08 juil. 2014, 09:55
Localisation : Haute-Savoie

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par Alhellas » 21 oct. 2017, 13:27

archibald a écrit :Cela me dérange toujours quand on parle de livres comme un produit de consommation .... Faut que je me force pour réaliser que si cela ne se vendait pas cela n’existerait pas .
Je regrette parfois l'époque des premiers journaux illustrés . Beaucoup de BD était faites pour alimenter les hebdomadaires et seules les meilleures paraissait en albums cartonnés , une sorte de récompense à la qualité .
Ou peut être mon âme d'enfant ne réalisait encore pas la réalité . :lol:
Je tique un peu sur la formulation "lenteur maladive du créateur" ! :o Hergé n'était pas rapide non plus et il avait un studio derrière lui.
Ces créateurs peaufinaient leurs scenarii , ce qui est loin d'être le cas de nos jours .
je suis d'accord avec cette analyse... vitesse ne veut pas dire qualité, forcément !
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7345
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par freric » 22 oct. 2017, 11:28

En ouvrant ce sujet, je ne pensais pas rivalité "Astérix" et "Blake et Mortimer", C'est juste pour communiquer les chiffres des ventes* d'albums "Blake et Mortimer" et de se donner une idée des tirages d'un autre best-seller.

Pour infos, selon Télérama, dans un article du 02 octobre 2015, l'affaire Francis Blake s'arrache à 610 000 exemplaires, et fait quintupler les ventes des tomes précédents:
Il s’agit tout de même de ne pas dévoyer un esprit, un personnage. « Lorsque nous avons décidé de donner une suite à Blake et Mortimer, nous avons voulu retrouver le code génétique de la série d’Edgar P. Jacobs, tout en la modernisant légèrement – les dialogues sont moins longs, les femmes plus présentes », détaille Claude de Saint-Vincent, directeur général de Média Participations. Bingo ! En 1996, L’Affaire Francis Blake, de Ted Benoit et Jean Van Hamme, s’arrache à 610 000 exemplaires et fait quintupler les ventes des tomes précédents.
* Pour une fois que nous en avons!
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Moulignac
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 140
Enregistré le : 19 août 2010, 12:23
Localisation : entre Klow et Krollstadt

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par Moulignac » 22 oct. 2017, 16:35

archibald a écrit :Cela me dérange toujours quand on parle de livres comme un produit de consommation .... Faut que je me force pour réaliser que si cela ne se vendait pas cela n’existerait pas .
Je regrette parfois l'époque des premiers journaux illustrés . Beaucoup de BD était faites pour alimenter les hebdomadaires et seules les meilleures paraissait en albums cartonnés , une sorte de récompense à la qualité .
Ou peut être mon âme d'enfant ne réalisait encore pas la réalité . :lol:
Je crains hélas que ton âme d'enfant ne réalisait pas encore la réalité ... Les journaux de BD interrogeaient régulièrement leurs lecteurs pour connaître les séries qui avaient leur préférence. C'étaient surtout celles-là qui avaient droit à la publication en albums.
Il me semble d'ailleurs que Dupuis n'aimait pas Lucky Luke qu'il trouvait vulgaire mais la série étant populaire, il la publiait en albums (couverture souple seulement).
archibald a écrit :Je tique un peu sur la formulation "lenteur maladive du créateur" ! :o Hergé n'était pas rapide non plus et il avait un studio derrière lui.
Ces créateurs peaufinaient leurs scenarii , ce qui est loin d'être le cas de nos jours .
Ça ne date pas d'hier non plus, Fournier fut débarqué de Spirou à la fin des années 70 car jugé trop lent par l'éditeur qui aurait voulu plus d'albums et une plus forte présence du groom dans son journal. C'est d'ailleurs à cette occasion que l'idée de deux équipes travaillant en alternance sur une même série avait été envisagée. Ça a vite tourné court (avec Spirou).
Image
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par archibald » 23 oct. 2017, 10:32

Moulignac a écrit :..../...

Je crains hélas que ton âme d'enfant ne réalisait pas encore la réalité ... Les journaux de BD interrogeaient régulièrement leurs lecteurs pour connaître les séries qui avaient leur préférence. C'étaient surtout celles-là qui avaient droit à la publication en albums.
...../...
Snif snif , Cruelle désillusion. :roll:
Laisse moi au moins croire que les lecteurs ( de l'époque ?) savaient reconnaitre la qualité d'une BD ... ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Moulignac
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 140
Enregistré le : 19 août 2010, 12:23
Localisation : entre Klow et Krollstadt

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par Moulignac » 23 oct. 2017, 12:18

archibald a écrit : Snif snif , Cruelle désillusion. :roll:
Laisse moi au moins croire que les lecteurs ( de l'époque ?) savaient reconnaitre la qualité d'une BD ... ;)
Euh ... Comment te dire ? ... Il me semble avoir lu que la rédaction de Pif gadget faisait tout ce qu'elle pouvait pour que Pratt continue d'ignorer que Corto Maltese arrivait régulièrement en dernière place dans le cœur de ses lecteurs ...
Image
legrospascal
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 62
Enregistré le : 28 juin 2015, 18:31

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par legrospascal » 23 oct. 2017, 18:38

je ne comprend pas bien l'intéret de ces chiffres, j'ai lu asterix gamin et mortimer bien plus tard, ce n'est pas le même public et quant bien même il s'en vendrait 2 si ça me plait l'avis des autres je m'en tape mais d'une force...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2219
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Évolution des ventes des séries Astérix vs Blake et Mort

Message par Erca » 02 nov. 2017, 23:28

Intéressant ces chiffres comparés... J'en déduis que le pic des Astérix en 2001 correspond à Astérix & Latraviata. Je me demande ce qui explique que ça ait tant baissé après, même si on reste bien sûr à des niveaux exceptionnels...
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Répondre

Retourner vers « Les Actualités de Blake et Mortimer »