L'Onde Septimus - Prépublication case par case

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1764
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Thark » 30 juil. 2013, 15:41

Mitsugoro a écrit :Et pour le coup du Olrik drogué à son insu, soyons sérieux deux minutes, c'est pas Richard Virenque, il doit bien se douter que c'est pas du jus de pomme qu'on lui injecte tous les jours ! Non, franchement, j'ai beau retourner le problème dans tous les sens, rien ne tient debout dans ces premières pages !
Excuse-moi, chère Mitsu, mais je crois surtout qu'il y a belle lurette ^^ que tu as "décrété" que rien ne tournerait jamais rond dans quoi que fassent les Repreneurs.
Je suis moi-même très critique, tu le sais. Même si j'ai éprouvé une sincère forme de plaisir nostalgique à la sortie de L'Affaire Francis Blake, il est clair que j'aurais tout bonnement aimé qu'à l'instar de Tintin, les aventures de B&M s'arrêtent avec la mort d'EPJ... D'ailleurs, je ne compte plus les causes flagrantes de déception et d'agacement qui pullulent dans ces "nouvelles" histoires... Mais les faits sont là, ça continue ! ...Et en l'occurence je trouve qu'à elles seules les quelques pages de l'Onde Septimus que l'on a pu découvrir pour l'instant sont quand même un peu plus intéressantes (et graphiquement beaucoup plus réussies) que l'intégralité du Serment des 5 Lords... Malgré l'emphase "socio-philosophique" exagérée des récitatifs de Dufaux... Exagérée et un peu barbante... ^^
Mais pour revenir sur Olrik, à mon sens un peu de déchéance très humaine ne fait pas de mal à son image et je n'y vois rien d'incohérent.
Par exemple, en immense Fan d'EPJ que je suis, j'ai toujours été un peu "choqué" de voir à quel point notre Grand Edgar l'avait souvent fait se comporter en monstre d'égoïsme et même en pur et simple lâche, sans la moindre "grandeur"... (il n'y a qu'à voir le nombre de fois où il n'hésite pas à abandonner ses propres hommes à leur sort, comme dans Le mystère de la Grande Pyramide où il prend habilement - mais piteusement - la fuite, déguisé en Grossgrabenstein comme un Fantomas de bas étage... :mrgreen: Quand il s'agit de sauver sa peau, Olrik fait preuve de lâcheté et de traitrise... Pas joli, joli, pour un "Superman du crime" ! ^^ Dans le flash-back soudanais de La Marque Jaune, Septimus récupère un Olrik qu'il n'hésite pas à qualifier de "déchet humain" :mrgreen: , qui se raccroche à lui "comme un naufragé à une épave"...
Edifiant !
Dans la continuité, et fidèle à une approche psychologique plus contemporaine qui met en valeur les états d'âme des personnages, Dufaux ne fait rien d'autre que de mettre temporairement Olrik plus bas que terre, dans un état pathétique... C'est certainement pour mieux montrer comment sa "Force maligne :twisted: innée", son hallucinant instinct de survie et son Hyper-Intelligence maléfique finiront par reprendre le dessus et à lui redonner une certaine aura.
Je trouve ça quand même un peu plus "subtil" que de faire d'Olrik une espèce de Méchant de pacotille façon série B (voire Z) comme l'ont trop fait Van Hamme et Sente à longueur d'albums !...
Bref, s'il y a bien une autre chose qui est évidente, là, c'est que... il n'y a jamais RIEN qui trouve grace à tes yeux, Mitsu... ! :P Les scénarios pourraient être les meilleurs du Monde que tu continuerais probablement à n'y trouver que des défauts ! :D :twisted:
Non ?... ;) :arrow: ................
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2219
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Erca » 30 juil. 2013, 20:30

Thark a écrit :Dans le flash-back soudanais de La Marque Jaune, Septimus récupère un Olrik qu'il n'hésite pas à qualifier de "déchet humain" :mrgreen: , qui se raccroche à lui "comme un naufragé à une épave"...
Edifiant !
Dans la continuité, et fidèle à une approche psychologique plus contemporaine qui met en valeur les états d'âme des personnages, Dufaux ne fait rien d'autre que de mettre temporairement Olrik plus bas que terre, dans un état pathétique... C'est certainement pour mieux montrer comment sa "Force maligne :twisted: innée", son hallucinant instinct de survie et son Hyper-Intelligence maléfique finiront par reprendre le dessus et à lui redonner une certaine aura.
Je trouve ça quand même un peu plus "subtil" que de faire d'Olrik une espèce de Méchant de pacotille façon série B (voire Z) comme l'ont trop fait Van Hamme et Sente à longueur d'albums !...
Complètement d'accord. Au jeu du "qui c'est qu'a mis Olrik le plus minable", Jacobs est quand même bien placé ! Ce ne sont pas des vagues réminiscence de sa conscience dans La Marque jaune qui vont faire oublier qu'il est réduit à l'état de simple esclave par Septimus, et même traité comme une sous-m**** (cf. le moment où il se fait battre lors de la visite de Blake & Mortimer chez Septimus qui l'appelle tout simplement "Pig" !). A côté de ça, lui faire quelques picouzes pour le soigner, c'est de la rigolade ! :?: Mais comme tu l'expliques très bien, ça colle tout à fait au personnage dont le propre est de savoir rebondir après les pires échecs et dans les pires situations qui soient.

Après, même si je trouve aussi que Mitsugoro est un peu de mauvaise foi sur le coup, il faut reconnaître qu'elle se fait une idée de ce que devraient être les reprises, qui n'a quasi rien à voir avec ce qui se fait depuis L'Affaire Francis Blake (encore moins depuis les flash-backs de Sente), et qui justifie son bashing à mes yeux. Les critiques radicaux sont intéressants en toute circonstance (quand ils savent argumenter bien sûr). ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7345
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par freric » 30 juil. 2013, 22:54

C'est marrant, mais un psychanalyste qui a été cité dernièrement pour un livre, où il a fait une analyse de l'oeuvre de Jacobs, a fait une étrange remarque :
serge Tisseron a écrit :(...) leur ennemi mortel (Olrik) paraît cyniquement calqué sur l’expression anglaise «All right», c’est à dire «tout va bien» !
Pour ma part, Je maintiens que quand un docteur me fait une piqure, ce n'est pas parce que Je suis un drogué. Ensuite, le lieu est sûrement juste un "refuge" pour le colonel pour se faire soigner des traitements de Septimus ou une autre hypothèse... ses "gardiens" veulent le garder conscient mais sous contrôle !
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Mitsugoro » 30 juil. 2013, 23:19

Bon, je vais répondre du mieux que je peux. Je ne pense pas être à ce point de mauvaise foi, je ne vais juste pas faire semblant de trouver des points positifs là où il n'y en a pas à mes yeux. Je ne vais pas y aller par quatre chemins: chaque album de reprise a jusqu'à présent réussi l'exploit de faire pire que le précédent, et celui de Dufaux ne me semble pas déroger à la règle. Ces gens ne sont pas au service de Blake et Mortimer, ils estiment que c'est Blake et Mortimer qui doit être au service de leur ego (et aux bénéfices de l'éditeur...). Ce n'est pourtant pas impossible de faire une reprise réussie, les Lefranc de Jacquemart le prouvent.

Pour Olrik, ben oui les gars, c'était une pourriture chez Jacobs, ET C'EST TANT MIEUX ! Je le compare souvent à Milady, avec qui il partage plusieurs points communs comme le charisme, l'intelligence, l'absence de scrupules, et l'invulnérabilité presque surnaturelle. Dans les deux cas, vouloir humaniser le personnage, comme certains auteurs l'ont fait ou veulent le faire n'apporte rien et leur fait même insulte ! Mais ce genre d'âneries est très à la mode dans les fictions modernes qui abondent en méchants pleurnichards et falots.

Ce n'est pas par choix délibéré que je ne me tourne presque plus que vers des oeuvres de fiction antérieures aux années 90, c'est par dépit et exaspération devant les "tics" de narration de la fiction contemporaine, et les reprises de Blake et Mortimer ne m'incitent guère à revoir mon jugement.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1764
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Thark » 30 juil. 2013, 23:59

Ok, je comprends à peu près ton point de vue, mais n'empêche, tu contournes pas mal de choses et d'exemples précis que l'on a cités. Comme l'état de loque, de "déchet humain" (qui se traduit en plus par un état de dépendance immédiat envers Septimus) que Jacobs lui-même a fortement mis en relief dans La Marque Jaune... et la maltraitance ignoble de 'Guinea Pig' par le même Septimus pendant une bonne partie de l'album...
Si La Marque Jaune n'avait pas existé, et si Dufaux avait été l'initiateur de ce genre de scènes "humanisantes" avec Olrik, tu aurais probablement crié à l'imposture et descendu en flammes cette démarche scénaristique qui, à te lire, "fait insulte" au personnage !

(... quand tu parles de "méchants pleurnichards", n'oublie pas cette fameuse case de La Marque Jaune, justement, où Olrik, pathétique, les mains jointes, SUPPLIE Septimus de prendre soin de lui en gémissant, éperdu : "Par pitié !... ne m'abandonnez pas... dans les ténèbres... ! Dans le tombeau !..."
Jacobs n'avais pas hésité à "humaniser" le méchant Olrik invulnérable ^^... en utilisant habilement la destruction mentale déclenchée par le Cheik Abdel Razek... Preuve qu'Olrik n'est pas un Surhomme...
Ironie de plus, de la part d'EPJ : c'est justement sous l'emprise de Septimus et de son Onde-Méga qu'Olrik sort de son état pitoyable et acquiert une stature de Superman avec des pouvoirs "surnaturels"... (ceux d'un Super-Méchant aux forces décuplées artificiellement, en l'occurence !)... ).


Ceci étant dit ;) , je suis assez d'accord avec toi sur "les tics de narration contemporaine"... Mais...
As-tu lu par exemple l'intégrale des Watchmen d'Alan Moore et Dave Gibbons ??? Voilà un bel exemple de déconstruction des mythes et d'humanisation (subtile et intelligente) des "Héros & Méchants"... Loin de tout manichéisme, mais sans jamais tomber dans la facilité. Une réussite éblouissante, marquante, incontestable et qui a influencé un nombre considérable d'auteurs...
Je te l'accorde, du côté des scénaristes actuels, l'apport extraordinaire d'Alan Moore et de quelques autres de cette époque n'a souvent pas été compris et "capté" en profondeur. La "tendance" psycho-pathologique et sociologique virtuose qu'il a contribué à créer en bande dessinée n'a souvent engendré que de pâles et maladroites copies de son univers narratif si complexe.
Grace à certains auteurs authentiquement révolutionnaires comme lui, des codes ont été cassés, et ça a fait du bien au monde de la BD... Mais, problème : beaucoup de "suiveurs" se sont contentés (et se contentent encore) de mélanger un peu bêtement des morceaux de ces codes "classiques" avec des morceaux de la "nouvelle narration"... et cela donne ces "tics" que tu dénonces très justement... 8-)

N'empêche que... si tu as développé une allergie envers la majorité des fictions contemporaines :lol: , t'es pas sortie de l'auberge, chère Mitsu ! ;) :P
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Sniper » 31 juil. 2013, 02:44

Autant que ça fait mal d'être en désaccord avec Mitsugoro, je me range à Thark sur la question du développement du caractère. J'ai eu le même argument avec mon mari environ 100 fois.

Je ne pense pas que les nouveaux auteurs ont péché en humanisant les personnages. Ce qui me prend est surpris quand ils ont les caractères jouer l'imbécile pour (complètement unfunny) comique ou faire agir bizarrement hors de caractère. Par exemple, je refuse de croire qu'un personnage qui peut sauter par-dessus une clôture en fuyant la police serait conquise par une volée d'escaliers. En outre, alors je crois que Olrik plaiderait avec Septimus après avoir été aliéné conduit, je ne pense pas qu'il prierait pour Blake miséricorde pas n'importe quoi. Certes, ce dernier peu de bêtises a été jeté en être moralisateur. :-?

Olrik est le plus abusé de cette façon. Pouvez-vous rappeler les cas où les personnages de Blake ou Mortimer ont été massacrés
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Mitsugoro » 31 juil. 2013, 07:41

J'avoue que j'ai posté un peu en vitesse hier soir, alors je n'ai pas vraiment repris tous les arguments. Je suis navrée si cela a passé pour une dérobade. J'espère que je n'oublie rien cette fois-ci ! :o

Pour Olrik, je pense que tout est question aussi de mise en scène. Olrik fou dans la Marque Jaune fonctionne à mes yeux parce que peut-être, tout simplement ce n'est pas une folie ordinaire, et que la séquence de supplication marque surtout un contraste entre le Olrik que l'on connaît et celui que nous voyons: la barbe n'est sûrement pas là par hasard, comme pour nous dire "ce n'est plus vraiment Olrik". Et puis ce n'est pas une folie très commune: il aura fallu le pouvoir d'un dieu pour le réduire à cet état! Bref, c'est une situation représentée de façon autrement plus intrigante et insolite que le sordide réalisme de fait divers d'un mec qui consomme des stupéfiants pour oublier.

Sniper: je ne suis pas contre le fait qu'un personnage soit un peu "humanisé" de temps en temps, mais il faut que ce soit fait avec subtilité et talent, et surtout, que cela n'affaiblisse pas le personnage. Cependant, je te rejoins parfaitement sur l'imbécilité des repreneurs qui ont voulu faire d'Olrik un comic relief...

Thark, tu me cites l'exemple de Watchmen, mais il commence à dater l'exemple de Watchmen ! J'ai vraiment le sentiment que depuis les années 90 environ, nous ne savons pratiquement plus raconter des histoires sans lourdeur de mise en scène, second degré malvenu, sentimentalisme facile, etc. A croire qu'on ne sait plus dire les choses simplement...
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par archibald » 31 juil. 2013, 09:19

Mitsugoro a écrit :..../.... A croire qu'on ne sait plus dire les choses simplement...
J'attends une personne qui pourra nous aider à sortir le colonel de cette dépendance qui le conduit inéluctablement à sa perte
au lieu de Aussi j'ai fait appel au docteur Voronov pour le désintoxiquer ! Il n'y a qu un hic il est dyslexique il appelle toujours Olrik , Ilkor :lol: :lol: :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1105
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par abbas » 31 juil. 2013, 18:45

Nous sommes en 1952 ou 53 dans cette aventure???
Parce qu'en juin 53 est adoptée une réglementation multilatérale de plusieurs nations dont le Royaume -Uni, sur le commerce de l'opium, restreignant lourdement ce dernier, donc les fumeries même clandestines......exit !!
Je rajoute que le traitement de la toxicomanie à l'opium était expérimenté avec du LSD dans ces mêmes années, le LSD étant largement utilisé par les services secrets par ailleurs...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2219
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Erca » 31 juil. 2013, 19:15

abbas a écrit :Nous sommes en 1952 ou 53 dans cette aventure???
On est au plus tôt au printemps 1954 (voir notre petite discussion à ce sujet ici), La Marque jaune se déroulant fin 1953. En tout cas, tu soulèves un élément tout à fait pertinent.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 693
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par mokenamoke » 31 juil. 2013, 19:39

Comme je l'avais déjà dit plus haut : l'opium c'était avant la guerre, au temps de Fu Manchu et de Harry Dickson.
Enfin, on peut toujours supposer que certains exploitants d'établissements illégaux avaient encore du stock pour plusieurs années.
C'est déjà la quantième histoire qui se déroule "juste après la Marque Jaune" donc en 1954 ? L'année 1954 commence à être trop remplie pour le planning de Blake et Mortimer, et de Olrik aussi d'ailleurs.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par archibald » 31 juil. 2013, 19:46

mokenamoke a écrit :..../....
C'est déjà la quantième histoire qui se déroule "juste après la Marque Jaune" donc en 1954 ? L'année 1954 commence à être trop remplie pour le planning de Blake et Mortimer, et de Olrik aussi d'ailleurs.
Pour l'instant rien n'indique qu'il ne s'agisse pas d'un Flash Back ....Attendons l'arrivée de nos héros ! :roll: :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1105
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par abbas » 01 août 2013, 16:24

mokenamoke a écrit :Comme je l'avais déjà dit plus haut : l'opium c'était avant la guerre, au temps de Fu Manchu et de Harry Dickson.
Enfin, on peut toujours supposer que certains exploitants d'établissements illégaux avaient encore du stock pour plusieurs années.
C'est déjà la quantième histoire qui se déroule "juste après la Marque Jaune" donc en 1954 ? L'année 1954 commence à être trop remplie pour le planning de Blake et Mortimer, et de Olrik aussi d'ailleurs.
C'est ça les héros...toujours sur le fil...aura-t-on le plaisir de voir nos héros fumer une pipe?? :lol:
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Sniper » 01 août 2013, 17:01

La page d'aujourd'hui a été très frustrant! L'impression est beaucoup trop petit pour moi de lire.
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1764
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Thark » 01 août 2013, 17:10

Sniper a écrit :La page d'aujourd'hui a été très frustrant ! L'impression est beaucoup trop petit pour moi de lire.
Pour information : j'ai mis une version de la page 9 de l'Onde Septimus, ici, en bas de page (au format exact où Dargaud l'a publié dans "Dargaud Le Mag"), c'est à dire minuscule ! :-? Alors, j'ai ajouté une version agrandie (qui est malheureusement de mauvaise qualité quand on zoome au maximum avec la loupe, à cause de la pixellisation extrème... )
Donc, pour mieux lire les textes, j'en ai fait une "retranscription" exacte dans mon message suivant...

ça devrait te permettre d'être un petit peu moins frustré, Sniper ! ;)
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Sniper » 01 août 2013, 17:41

Merci, Thark! :D
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1105
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par abbas » 02 août 2013, 09:42

Yep, ça ne nous avance pas beaucoup, à la semaine prochaine....
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1764
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Thark » 02 août 2013, 09:51

abbas a écrit :Yep, ça ne nous avance pas beaucoup, à la semaine prochaine....
?!?... :shock: Moi pas comprendre... ^^
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Captain Gregg » 02 août 2013, 09:56

C'est triste à dire, mais la prochaine fois, Thark, ne te donne pas autant de mal et conserve précieusement ton temps........ :x
Bonne journée à toi quand-même!
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4595
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: L'Onde Septimus - L'histoire case par case

Message par Will » 02 août 2013, 10:45

Captain Gregg a écrit :C'est triste à dire, mais la prochaine fois, Thark, ne te donne pas autant de mal et conserve précieusement ton temps........ :x
Bonne journée à toi quand-même!
Doucement , cher Captain . Laisses le temps à Abbas d'expliquer ce qu'elle veut dire avec sa phrase un peu énigmatique . Abbas aussi , elle est un membre précieux et respecté de notre forum . ;)
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »