L'Onde Septimus : Les critiques

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Répondre
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par salocin12 »

oui, tu as raison, Orpheus est le nom du vaisseau... abus de langage...
la colonne qui abrite la "créature" qui habite Orpheus est donc plus correct. dans son scaphandre gentiment steampunk. oui, il y a plein de défauts, plein de ficelles plus ou moins grossières! mais bon, un peu d'indulgence!
C'est pour cela que je ne viens plus que sporadiquement sur le forum. la majorité des intervenants semble être schizophrène. vous détestez, presque a priori, toutes les reprises, parce que ça ne sera jamais aussi bien, jamais aussi abouti que les oeuvres de Jacobs... mais vous ouvrez quand même des sujets sur toutes les reprises et vous les commentez. Ou vous ne reconnaissez de légitime que le corpus jacobsien, ou vous admettez qu'il peut être repris, avec des maladresses, des mauvaises mais aussi des bonnes intentions. tout n'est pas à jeter dans cette Onde Septimus, que diable! ( ;-) old-fashioned à souhait cette expression, isn't it?)
Ok, donc tu n'aimes rien? pas même une petite vignette? pas une didascalie? Il n'est pas beau, Blake, perdu au milieu de la bibliothèque du British Museum?
Ne croyez pas que je sois pour autant idolâtre d'une série, et que j'en accepte pour le coup tous les avatars foireux! Je ne digèrerai jamais les Sarcophages du 6ème continent, pour cette exposition calamiteuse de l'enfance de Mortimer dont je me contrefiche. Pour tout vous avouer, il m'est arrivé de relire ce double album (hélas). Le parti que j'ai pris étant de sauter allègrement la parenthèse soporifique sur les amours puériles d'un Mortimer pré-pubère. Je ne vois rien de tel ici. Cet album a pour moi le mérite de tenter de revenir aux basiques de la série, et de le faire parfois plutôt bien. A suivre.
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par salocin12 »

Captain Gregg a écrit :
Je partage également ton émotion.
Bonne soirée à tous . :D :D
Merci Captain Gregg!!!!!
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

salocin12 a écrit :.../...
Ok, donc tu n'aimes rien? pas même une petite vignette? pas une didascalie? Il n'est pas beau, Blake, perdu au milieu de la bibliothèque du British Museum?
.../...
Je suppose que tu t'adresses à moi ?
Je n'ai jamais dit cela .... nous avons un beau début d'album qui pose plein de questions .
La séquence chez Lily Sing est tres belle et l'Orpheus , avec son intérieur façon 2001 odyssée de l'espace , trOn a hâte de lire la suite qui tout à coup , certainement à causes des délais imposés par l'éditeur , tourne en eau de boudin sur la fin , aussi bien du coté graphique que du coté scénaristique .
D'un autre coté , quand le temps nous est compté , on ne devrait pas s'attarder aussi longtemps dans d'autre séquence : Par exemple à l'asile psychiatrique ...
salocin12 a écrit :.../...pas une didascalie?.../...
Franchement non . Tu m'as décrit comme un nostalgique de Jacobs . C'est vrai . Mais je lis les reprises avec attention et intérêt.
J'aimerais cent fois mieux que le scénariste ne se sente pas obligé de faire des textes à la Jacobs , et que dessinateur ne se sente pas obligés d'encrer comme Jacobs ....
Là , pour le cas , les textes sont souvent lourds et redondants .
salocin12 a écrit :.../...C'est pour cela que je ne viens plus que sporadiquement sur le forum. la majorité des intervenants semble être schizophrène. vous détestez, presque a priori, toutes les reprises, parce que ça ne sera jamais aussi bien, jamais aussi abouti que les œuvres de Jacobs... ../...
Je pense là ,que tu es injuste . Je suis un des rares schizophrènes.
Oui je relis et relis les albums de Jacobs ....
Mais c'est le cas également pour les albums des repreneurs . J'ai contrairement à toi , bien aimé le flash-back des sarcophages ...
En ce qui concerne l'onde Septimus , ma principale déception vient de cette fin , à mon avis bâclée ...
Et ce leitmotiv qui reste pour moi incompréhensible , Asile , asile qui doit avoir une importance vu la préface ...
Très sincèrement ,si tu as une explication , je serai ravi de la lire ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Captain Gregg a écrit :.../.... Certes, il me faudrait relire l'album beaucoup plus minutieusement..mais ce que je retiens c'est avant tout la beauté des cases (du moins lorsqu'il s'agit de Monsieur Antoine Aubin à qui je rends hommage pour sa grâce) Des cases que ne renierait pas EPJ, avec des détails très fournis, des couleurs ayant une fonction narrative non négligeable....J'ai été émue en revoyant le Professeur Mortimer et sa fameuse blouse, rappelant le Professeur Mortimer du Secret de l'Espadon....../....
Je suis d'accord sur la beauté des cases ... Moins sur le coté reprises des anciens albums : pourquoi par exemple avoir repris le chauffeur de Taxi ?
Parfois c'est même du copier/coller ; mais , bon , ce n'est pas trop grave ...
On a effectivement de très belle cases; le summum , l'apparition de l'Orpheus ! :p
Captain Gregg a écrit :.../...
Oui, il existe des faiblesses dans le scénario, oui Lily Sing disparaît trop rapidement, oui les éléments de science-fiction laissent un goût d'inachevé......attendons au moins le second volume....j'aimerais bien connaître qui est le Maître de Lily Sing, qui est "l'extraterrestre"?? Pourquoi l'homme a été foudroyé au volant de sa voiture?? Et où est donc partie Lady Rowana??? ET OLRIK???.../....
Lily Sing a un Maitre ? :-o
Je la voyais comme le chef d'une organisation criminelle et qu'elle n'avait que des clients .
Comme par exemple la bande des quatre ,via Mac Farlane
Lady Rowana est perdue dans les égouts avec Evangely Ils ont fuit comme des rats alors que le professeur , courageusement soutenait Olrik à bout de souffle ..
Le pauvre Olrik termine à l'hosto psychiatrique . :x
Captain Gregg a écrit :.../....Tiens, arrêtons-nous un instant sur Olrik... Pour une fois qu'il dépasse son simple statut de"Méchant"...Dans cet opus, il atteint vraiment la dignité d'un héros, d'un héros qui montre ses faiblesses...Il faut dire qu'après les affres du télécéphaloscope et son addiction à l'opium, il a un peu perdu de sa belle assurance... quoique.....il essaye quand-même de s'évader de chez Lily Sing...d'ailleurs, la mise en scène de sa fuite est brillante, fluide, dynamique avec un somptueux découpage cinématographique digne d'un polar tel qu"Assurance sur la Mort"......Magnifique scène...Et je ne parlerai même pas de la séance d'hypnose.... Belle, rapide, foisonnante de couleurs, de formes, d'expressivité.....Un visage pur et sublime :celui d'Olrik.....
Rien à dire sauf qu'il méritait de ne pas être envoyé dans une chambre commune avec les autres allumés !
Jacobs avait une admiration non feinte pour Olrik ?
Rédemption où pas? Non Olrik agit toujours pour son propre intérêt . Là il agit courageusement et de manière intelligence , met son inimitié à l’égard de Mortimer de coté ...
Captain Gregg a écrit : ..../...Bon il y aurait encore beaucoup à dire mais je parle déjà trop et il est 23 heures....merci à vous d'avoir été patients!! Ah!!! J'ai juste oublié de dire que j'avais beaucoup apprécié le clin d'oeil à Nosferatu (celui de Murnau, bien entendu) lorsque Nasir croit apercevoir le fantôme de Septimus..../.....

Il y a beaucoup de clins d'oeil dans cet album ,
Tintin , Monthys Python, EPJ himself (inscription Malcomber et Blake) ), Floc'h et Riviére , Courbet , Fritz Lang , Kubrick, Murnau ...
celui-ci est sans doute le meilleur ! :p
Patients ? :-o
Mais c'est toujours un plaisir de te lire ! 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2245
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Erca »

salocin12 a écrit :C'est pour cela que je ne viens plus que sporadiquement sur le forum. la majorité des intervenants semble être schizophrène. vous détestez, presque a priori, toutes les reprises, parce que ça ne sera jamais aussi bien, jamais aussi abouti que les oeuvres de Jacobs...
Pardon mais je crois que personne ici ne "déteste a priori toutes les reprises". Ou alors il faut dire qui précisément...
salocin12 a écrit :tout n'est pas à jeter dans cette Onde Septimus, que diable!
A ma connaissance, la grande majorité des critiques des forumeurs sur ce sujet ont été constructives, relevant des points négatifs comme des points positifs.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par salocin12 »

archibald a écrit :.../...
Je pense là ,que tu es injuste . Je suis un des rares schizophrènes.
Oui je relis et relis les albums de Jacobs ....
Mais c'est le cas également pour les albums des repreneurs . J'ai contrairement à toi , bien aimé le flash-back des sarcophages ...
En ce qui concerne l'onde Septimus , ma principale déception vient de cette fin , à mon avis bâclée ...
Et ce leitmotiv qui reste pour moi incompréhensible , Asile , asile qui doit avoir une importance vu la préface ...
Très sincèrement ,si tu as une explication , je serai ravi de la lire ;)
Tout d'abord, excusez-moi pour hier, j'ai répondu fort tard et après une soirée bien arrosée. Mea Maxima Culpa. Je ne voulais froisser personne. Et personne en particulier non plus.
C'est juste un sentiment diffus, qui se propage lorsqu'on parcourt le forum en dilettante. Pendant tout "l'avant album", ça monte: chacun fait part de ses peurs sur ce que le nouvel album viendra écorner du mythe B&M. Et je ne suis pas le dernier. Ensuite, l'album parait. En général, c'est une déception presque unanime. Je pense que nous mettons la barre très haut, ce qui est normal, car c'est une série que nous adorons depuis toujours. Nous ne pouvons presque qu'être déçus, d'une manière ou d'une autre. Et puis le temps passe, et les albums regagnent quelques marques d'intérêt :-)
Et Archibald, je suis d'accord sur la fin bâclée. Je regrette comme toi que la pression éditoriale vienne se mêler de ce qui devrait rester la création d'1 auteur (ou d'1 auteur et d'1 dessinateur). Comme toi, je ne comprends pas bien la précaution liminaire de Dufaux. Pourquoi mettre en exergue cet asile... non, je n'ai pas d'explication.
Encore toutes mes excuses à ceux que j'aurais involontairement froissés. Je reste toutefois sur ma position: j'aime bien cet album. Et c'est bien de voir que chacun réagit d'une manière différente à tel ou tel album. Archibald aux sarcophages, moi à cette Onde imparfaite. Promis, la prochaine fois, je ne publie qu'à jeun!
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1107
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par abbas »

Pour mettre mon grain de sel, j'ai beaucoup apprécié la séquence de l'HP ! Pause respiratoire dans l'album mais aussi prétexte à connexion entre les scènes suivantes et les protagonistes. Hallucinant, les soldats prisonniers de leurs fantômes !
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

salocin12 a écrit :..../...
Tout d'abord, excusez-moi pour hier, j'ai répondu fort tard et après une soirée bien arrosée. Mea Maxima Culpa. Je ne voulais froisser personne. Et personne en particulier non plus..../......
Ne t'en fais donc pas ! Nous sommes là pour discuter entre passionnés . Il est fort intéressant que nous n'ayons pas tous le même avis . :p
PS : Surtout , continue les soirées bien arrosées ! :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par rigolissimo »

Tiens, je viens de regarder de plus près L'Onde Septimus et ce qui me frappe ce sont les yeux exorbités...

Olrik bien sûr, Nasir (pl.11, 17), Lady Rowana (pl. 29), le major (pl. 31), Mortimer et tous les soldats (pl. 34), Blake (pl. 40), Évangely (pl 45), Balley (pl. 45), etc.

:x

:shock:

:ugeek:
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

rigolissimo a écrit :Tiens, je viens de regarder de plus près L'Onde Septimus et ce qui me frappe ce sont les yeux exorbités...

.../...
Bonne remarque ....
Image et la palme d'or revient au Mortimer de la dernière case de la planche 43
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Malko
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 69
Enregistré le : 11 août 2010, 19:00

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Malko »

salocin12 a écrit :la majorité des intervenants semble être schizophrène. vous détestez, presque a priori, toutes les reprises, parce que ça ne sera jamais aussi bien, jamais aussi abouti que les oeuvres de Jacobs... .
Quand on s'attaque à un album comme La marque jaune, il faut soit être inconscient, soit avoir un tel talent qu'on peut se le permettre. Parce-qu'on sait qu'inévitablement la comparaison sera faite avec "l'original".
Après la lecture ennuyante à souhait de cet épisode, où tout sonne faux et complétement hors de l'univers de Jacobs, où le dessin est bâclé sur la fin, on se demande quelle mouche a piqué l'éditeur.
Cet album est pour moi la reprise de trop, celle qui dénature et trahit l'oeuvre de Jacobs. Même le sigle :idea: est dénaturé.
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

Malko a écrit :Cet album est pour moi la reprise de trop, celle qui dénature et trahit l'oeuvre de Jacobs. Même le sigle :idea: est dénaturé.
Absolutement d'accord. Quels temps ceux de Van Hamme et Benoit....
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Mais dans quelle mesure peut on considérer que cet album est une suite de la Marque Jaune ?
La Marque Jaune , c'est l'histoire d'un savant fou qui , grâce à son invention le télécéphaloscope , peut contrôler à distance un cobaye à qui il a donné des pouvoirs extraordinaires.
Il va s'en servir pour assouvir une vengeance personnelle !
Là , tout ce qu'on voit utilisé de l'oeuvre de Septimus , c'est une espèce de désintégrateur , l’Éclateur !

Deux groupes ( Mortimer et la bandes des quatre ) ont réussi en peu de temps ( 6 mois ) , à remonter une copie conforme du labo de Septimus , pendant qu'un auteur littéraire ,Edgar P Jacobs (sic) , à non seulement écrit un livre qu'il a réussi à faire publié , mais également un pièce de théâtre qu'un producteur a réussi à monter .
Il semblerait que les tentatives de deux groupes pour mettre en place l''onde Méga ont réveillé un extraterrestre qui, on se moque un peu des détails, a détourné l'onde Méga pour en faire l'onde Septimus .
Il va s'en servir pour essayer de transformer Londres , puis la planète probablement, en terre d'Asile , pour lui d'abord et probablement pour les siens .
Bon , à part qu'il se sert de clones de Septimus , à l'intelligence et au verbe limité je ne vois pas comment on peut définir cet album , comme une suite de la Marque Jaune ...

Peut être à cause de l'intoxication/désintoxication de Guinea Pig/Orlik chez Lily Sing , mais cela me semble un peu léger .

Kendall ne fait même pas partie de l'enquête alors qu'il doit toujours rechercher activement la Marque Jaune , un malfaiteur qui avait quand même dérober la couronne d'Angleterre ! :o

PS : Si on va avoir une utilisation du télémachinchose (je l'appele ainsi car est-ce bien le même appareil ) pour télé-transporter Olrik , avec ses anciennes lunettes, ver l'Orphéus , pour qu'il règle ses comptes avec Septimus ( mais est-ce vraiment lui ? ) :MJ:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Malko
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 69
Enregistré le : 11 août 2010, 19:00

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Malko »

archibald a écrit :Mais dans quelle mesure peut on considérer que cet album est une suite de la Marque Jaune ?
Je n'ai pas parlé d'une suite mais d'une référence. Il faudrait être aveugle pour ne pas la voir, à commencer par la couverture.
L'éditeur vend d'ailleurs un coffret reprenant les deux albums.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Malko a écrit :.../...
Je n'ai pas parlé d'une suite mais d'une référence. ..../..
Je n'ai pas dit que c'était toi . Mais les auteurs et les éditeurs nous l'ont présentée comme telle ! :?:
Malko a écrit :.../...L'éditeur vend d'ailleurs un coffret reprenant les deux albums.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 707
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke »

Je viens de l'acheter au super marché : 11,49 euros, c'est 3 euros de moins qu'à la Fnac. Et nickel sous film plastique. Bon ben je l'ai lu sans trop d'illusions compte tenu de toutes les critiques que j'avais déjà vues ici, et pour moi c'est une histoire à dormir debout à mettre dans le même sac que le Sanctuaire du Gondwana. La première moitié est encore agréable à lire avec des belles images, mais après ça devient du délire : trop d'invraisemblances, trop de personnages, trop de choses inexpliquées, des trucs incompréhensibles, et surtout qu'est-ce qu'ils ont tous à crier "Asile" ? ? ?
Et la règle habituelle se confirme une fois de plus : toutes les reprises ont un début prometteur et une fin décevante. C'est ici qu'on se rend compte du problème : Jacobs avait vraiment l'art de terminer ses histoires en beauté, il n'y a qu'à voir par exemple les dernières pages de la Marque Jaune.
Enfin j'aimais mieux le Serment, malgré un scénario assez nul et des visages peu ressemblants, il y avait au moins la magie du décor, le musée, la campagne anglaise sous la neige . . .
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

mokenamoke a écrit :Je viens de l'acheter au super marché : 11,49 euros, c'est 3 euros de moins qu'à la Fnac. Et nickel sous film plastique. Bon ben je l'ai lu sans trop d'illusions compte tenu de toutes les critiques que j'avais déjà vues ici, et pour moi c'est une histoire à dormir debout à mettre dans le même sac que le Sanctuaire du Gondwana. La première moitié est encore agréable à lire avec des belles images, mais après ça devient du délire : trop d'invraisemblances, trop de personnages, trop de choses inexpliquées, des trucs incompréhensibles, et surtout qu'est-ce qu'ils ont tous à crier "Asile" ? ? ?
Et la règle habituelle se confirme une fois de plus : toutes les reprises ont un début prometteur et une fin décevante. C'est ici qu'on se rend compte du problème : Jacobs avait vraiment l'art de terminer ses histoires en beauté, il n'y a qu'à voir par exemple les dernières pages de la Marque Jaune.
Enfin j'aimais mieux le Serment, malgré un scénario assez nul et des visages peu ressemblants, il y avait au moins la magie du décor, le musée, la campagne anglaise sous la neige . . .
Ah, les temps de Jean Van Hamme avec Ted Benoit. Ceux étaient des vraies reprises 8-)
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 707
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke »

C'est bien vrai ça, dommage qu'ils ont arrêté.
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

mokenamoke a écrit :C'est bien vrai ça, dommage qu'ils ont arrêté.
Alors, eux-mêmes ont voulu arrêter. Van Hamme n'avait pas plus de bonnes idées, et Benoit avait un peu de l'ennui. Je prefère 2 albums SUPERBES (ce qu'on a) à 3 albums médiocres.
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Sniper »

Je ne suis pas puriste et souffre d'une barrière de la langue, alors peut-être mon opinion n'est pas valide! ;) Cependant, j'ai bien aimé l'histoire et les interactions entre Olrik et Mortimer mais "ringard". J'ai aussi beaucoup aimé l'art pour le premier semestre. Toutefois, lorsque Mortimer, Olrik, et les autres s'échappent dans les égouts de l'art se tourne vers, bien, merde. Contraste de l'image de face de Olrik à la page 69 avec ceux de 27. Si triste! Ils semblent avoir mis en place la scène pour un sequal (est-ce vrai?) Donc je suis curieux de voir si elles permettent plus de temps pour perfectionner l'art prochaine fois.

Contrairement à d'autres lecteurs, j'ai trouvé la fin assez satisfaisant, un peu comme le point d'interrogation en fin de crédit qui apparaît dans les vieux films. C'est un peu farfelu, bien sûr, avec Olrik dans sa veste de smoking et nœud papillon partageant une chambre avec les dix soldats. Qui lui a donné les vêtements? Mortimer? :p

Il s'agit d'un pinailler, mais j'ai aussi constaté que l'utilisation de l'argot "Bedlam" inapproprié.
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »