L'Onde Septimus : Les critiques

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Sniper »

Captain Gregg a écrit :Cher Salocin,

Je partage également ton émotion. Certes, il me faudrait relire l'album beaucoup plus minutieusement..mais ce que je retiens c'est avant tout la beauté des cases (du moins lorsqu'il s'agit de Monsieur Antoine Aubin à qui je rends hommage pour sa grâce) Des cases que ne renierait pas EPJ, avec des détails très fournis, des couleurs ayant une fonction narrative non négligeable....J'ai été émue en revoyant le Professeur Mortimer et sa fameuse blouse, rappelant le Professeur Mortimer du Secret de l'Espadon...
Oui, il existe des faiblesses dans le scénario, oui Lily Sing disparaît trop rapidement, oui les éléments de science-fiction laissent un goût d'inachevé......attendons au moins le second volume....j'aimerais bien connaître qui est le Maître de Lily Sing, qui est "l'extraterrestre"?? Pourquoi l'homme a été foudroyé au volant de sa voiture?? Et où est donc partie Lady Rowana??? ET OLRIK???

Tiens, arrêtons-nous un instant sur Olrik... Pour une fois qu'il dépasse son simple statut de"Méchant"...Dans cet opus, il atteint vraiment la dignité d'un héros, d'un héros qui montre ses faiblesses...Il faut dire qu'après les affres du télécéphaloscope et son addiction à l'opium, il a un peu perdu de sa belle assurance... quoique.....il essaye quand-même de s'évader de chez Lily Sing...d'ailleurs, la mise en scène de sa fuite est brillante, fluide, dynamique avec un sompteux découpage cinématographique digne d'un polar tel qu"Assurance sur la Mort"......Magnifique scène...Et je ne parlerai même pas de la séance d'hypnose.... Belle, rapide, foisonnante de couleurs, de formes, d'expressivité.....Un visage pur et sublime :celui d'Olrik.....Il n'avait jamais été aussi bouleversant et aussi émouvant.... Tout comme toi Salocin, l 'image d'Olrik qui saigne du nez m'a profondément émue.. de même que celle où il est aidé par Mortimer quand il n'arrive plus à marcher ..Rédemption où pas?? en tout cas rapprochement courageux et audacieux de la part de Dufaux ...

Bon il y aurait encore beaucoup à dire mais je parle déjà trop et il est 23 heures....merci à vous d'avoir été patients!! Ah!!! J'ai juste oublié de dire que j'avais beaucoup apprécié le clin d'oeil à Nosferatu (celui de Murnau, bien entendu) lorsque Nasir croit apercevoir le fantôme de Septimus....

Bonne soirée à tous . :D :D
Votre message exprime beaucoup de mes pensées avec plus d'éloquence que je suis capable de faire. J'ai aimé le traitement de Olrik tout au long de cette histoire. En effet, l'un de mes plus grands disappointmens est que Dufaux ne gérait pas les scènes finales avec Olrik et Mortimer. Imaginez combien plus efficace le panneau saignement de nez aurait été. :cry:
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6185
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Sniper a écrit :.../...

Votre message exprime beaucoup de mes pensées avec plus d'éloquence que je suis capable de faire. J'ai aimé le traitement de Olrik tout au long de cette histoire. En effet, l'un de mes plus grands désappointements est que Dufaux(*) ne gérait pas les scènes finales avec Olrik et Mortimer. Imaginez combien plus efficace le panneau saignement de nez aurait été. :cry:
(*)Je pense que tu veux dire Aubin ... Dufaux est le scénariste de A à Z ... :p
Nous sommes nombreux à penser , je crois, qu'un album de B&M nécessite une unité de dessinateur ! :roll:
Olrik est très bien repris jusqu'à ce qu'il soit .... repris par Mac Farlane ! ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Captain Gregg »

Je souhaitais revenir sur un autre aspect évoqué précédemment par Abbas, c'est la théâtralité de l'album. Entièrement d'accord avec toi Abbas, cela faisait longtemps que l'on n'avait vu de si belles mises en abyme....comme la pièce intitulée "La Marque Jaune"... Mais c'est une délicieuse invention pleine de drôlerie (alors que la tension dramatique est à son apogée), en outre un hommage au grand Maître et aussi une certaine distanciation par rapport à l'oeuvre originale. S'attaquer au sommet de la BD ne peut être que "dangereux" et par instant même angoissant...aussi ce théâtre dans le théâtre est une vraie réussite. J'avoue que Jean Dufaux m'a surprise à ce niveau..
Et j'avoue -pardon pour ceux que je vais offenser-avoir nettement préféré L'Onde Septimus au "Serment des 5 Lords".....

L'album est très bien mis en scène et le scénario au final me paraît plutôt bien élaboré... restent, il est vrai, quelques dialogues et didascalies un peu ronflants.......et bien sûr une faiblesse dans le trait au fur et à mesure de l'oeuvre...

Quant au mot ASILE, il s'agit tout de même d'un terme qui a un sens très profond puisqu'il s'agit d'un "Lieu inviolable, à l'abri des persécutions, des injustices" (définition première dans le dictionnaire)
Conclusion : vivement la suite et là je rejoins Shamelord, il n'est pas interdit de rêver et d'avoir donc une suite avec Antoine Aubin de A jusqu' à Z.....

Bonne journée à tous!!!!
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1022
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

J'ai l'avis contraire à toi, Captain: j'ai nettement preferé Le Serment des Cinq Lords à L'Onde Septimus, que me semble la pire des reprises (on devrait l'ajouter sur le sondage correspondant, n'est-ce pas? :?: )...
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6185
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Captain Gregg a écrit :.../....
Quant au mot ASILE, il s'agit tout de même d'un terme qui a un sens très profond puisqu'il s'agit d'un "Lieu inviolable, à l'abri des persécutions, des injustices" (définition première dans le dictionnaire).../...
Oui je suis d'accord avec toi . Mais, à ton avis , que désigne-t-il précisément dans cet album ? :|
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Captain Gregg »

Il semblerait qu'Olrik soit devenu l'intermédiaire entre des entités extraterrestres et les terriens....Donc, dans le deuxième album, il se pourrait que l'on rencontre de nouveaux habitants venus d'une autre planète qui auraient l'air de vouloir s'exiler....

D'ailleurs le mot "Asile", n'est-ce pas celui qui est prononcé par les deux derniers survivants du"Grand Secret de Barjavel?? Je ne m'en souviens plus tellement....mais il me semble que oui. (livre absolument fantastique ...)
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Sniper »

Oui, bien sûr que je voulais dire Dufaux. Je suis un crétin. :oops:

L'utilisation de "l'asile" qui m'a frappé, peut-être parce que je suis un anglophone et le jeu de mots est évident: l'asile signifie saint sanctuaire, mais il ya aussi "insane asylum," avec ses connotations négatives. Il est dans la prison, il demande à la sécurité. Ou quelqu'un demande pour la sécurité à travers lui. Je ne sais pas si c'est ce qui est prévu.

Quel est le mot de suites? Je ne peux pas trouver quelque chose à propos de ce volume est prévu prochaine.
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1917
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Thark »

Sniper a écrit :Quel est le mot de suites? Je ne peux pas trouver quelque chose à propos de ce volume est prévu prochaine.
On n'a pas encore la certitude que L'Onde Septimus aura une (ou des) suites. La seule chose dont on peut être sûrs, c'est qu'apparemment Jean Dufaux souhaite depuis le début que cette histoire se prolonge au-delà d'un seul album...
Mais la "suite" dépendra certainement du succès ou de l'échec commercial de l'album.

Voici de petits extraits de ce qu'on a pu lire dans le magazine Casemate (Casemate n°65 de Décembre 2013), dans le cadre d'une longue interview de Dufaux :
Extraits Casemate 11-2013-projets Dufaux.jpg
Dufaux en "rêve" ! Il est motivé, il a plein d'idées (bonnes ou mauvaises, il faut voir)...
En tout cas, faire une suite permettrait surtout au scénariste (passionné par son sujet et... ambitieux ! 8-) ;) ) de mettre en scène toutes ses envies par rapport à Olrik... :-? ... et d'expliquer des éléments qui restent obscurs dans L'Onde Septimus (la raison de la présence de l'extra-terrestre et son utilisation détournée de l'Onde Méga pour communiquer à travers certains humains, notamment).
:?:
(Personnellement, j'aimerais avant tout qu'on laisse le temps à Antoine Aubin de dessiner un album en entier, de A à Z, sans l'intervention d'autres illustrateurs mercenaires... )
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1022
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

Moi, je ne voterais pas du tout pour une suite, ça suffit avec cet album :-? :mrgreen:
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6185
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

Captain Gregg a écrit :Il semblerait qu'Olrik soit devenu l'intermédiaire entre des entités extraterrestres et les terriens....Donc, dans le deuxième album, il se pourrait que l'on rencontre de nouveaux habitants venus d'une autre planète qui auraient l'air de vouloir s'exiler....
..../...
En sens inverse des Atlantes ....
asile.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par rigolissimo »

D'autres crtitiques (désolé si déjà on a déjà pointé vers elles)

http://www.babelio.com/livres/Dufaux-Bl ... /critiques
Avatar du membre
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 180
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Olivier »

Une première lecture de l'album ne m'a pas du tout convaincu. Quelques scènes étonnantes, quelques vignettes marquantes certes, mais la mayonnaise n'a pas pris. L'histoire ne se tient pas. Pourquoi avoir "remplacé" Honeychurch ?...
A ce jour c'est pour moi la moins bonne reprise. La virtuosité d' Antoine Aubin est ici gâchée.
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1022
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton »

Olivier a écrit :Une première lecture de l'album ne m'a pas du tout convaincu. Quelques scènes étonnantes, quelques vignettes marquantes certes, mais la mayonnaise n'a pas pris. L'histoire ne se tient pas. Pourquoi avoir "remplacé" Honeychurch ?...
A ce jour c'est pour moi la moins bonne reprise. La virtuosité d' Antoine Aubin est ici gâchée.
Ce sont mes arguments bien resumés. Mais je vais plus loin: elle n'est pas digne d'une grande série comme Blake et Mortimer. Elle est la reprise de trop. Elle n'apporte rien.
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid.
Avatar du membre
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 180
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Olivier »

A vrai dire toutes les reprises m'ont à leur première lecture plus ou moins déçu, sauf l'Affaire Francis Blake et Le Serments des 5 Lords. Le changement d'équipe avec La Machination Voronov m'avait un peu déconcerté, mais l'album se tient et j'ai apprécié les relectures. L'Etrange Rendez-Vous partait sous les meilleurs auspices, Ted Benoît rendant à merveille les usa des fifties, mais hélas le dernier tiers avec le retour de Basam Damdu était déjà trop tiré par les cheveux. L'album de trop, c'est ce que j'ai commencé à me dire à la lecture des Sarcophages du Sixième Continent, surtout pour le second tome. Après une pose de plusieurs années j'avoue avoir lu avec un certain plaisir Le Sanctuaire du Gondwana, pour la campagne anglaise et l'Afrique. J'attendais beaucoup du diptyque archéologique de Van Hamme, j'ai été, comme beaucoup, fort déçu, particulièrement encore par le second tome. Moins ambitieux, j'ai bien aimé LS5L, ah l'ambiance d'Oxford sous la neige !

L'accélération du rythme de parution des albums n'est pas bien pour la série, à quoi bon lire un BetM chaque année si c'est pour déplorer un dessin bâclé à la fin et une histoire de plus en plus bancale ? A quoi bon aussi se lancer dans des diptyques ou triptyques pour des intrigues faiblardes qui tiendraient en un seul volume ?
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 382
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par shamelord »

Moi-même, je n'ai jamais pleinement été satisfait par les reprises, et même si j'ai toujours eu plaisir à les lire, certaines me laissent aujourd'hui indifférent.

- L'Affaire Francis Blake : une histoire d’espionnage très bien menée, trop hitchcockienne pour être totalement originale, mais la dimension fantastique jacobsienne m'a manqué (comme dans le Collier lors de ma première lecture)
- La Machination Voronov : une histoire d’espionnage "guerre froide" correctement menée, mais dessinée par un artiste qui a décidé de garder son style plutôt que d'épouser celui de Jacobs. Bof.
- L'Etrange rendez-vous : une histoire de Sf bien menée, mais le thème n'est pas très original vu le nombre d'oeuvres qui l'ont déjà traité. Graphiquement, elle fait partie des meilleures reprises.
- Les Sarcophages du 6ème continent : je n'ai pas adhéré aux dizaines de planches sur la jeunesse des héros - du remplissage. Graphiquement du Juillard, qui ne rend pas hommage à Jacobs. Bof.
- Le Sanctuaire du Gondwana : outre le fait habituel que Juillard fait du Juillard, c'était sûrement le sujet le plus prometteur. L'album est rythmé, mais la fin, qui devenait contenir les planches les plus prometteuses sur le sujet principal est hélas expédié à cause d'une pagination inadéquate.
- La Malédiction des Trente Deniers : les planches de Sterne et d'Aubin sont superbes, mais l'album est bardé de remplissages (la scène du chalutier dans le tome 2, anyone?) et j'aurais franchement apprécié que les sujet-titre soit autre chose que le support d'un remake maladroit des Aventuriers de l'Arche perdue.
- Le Serment des cinq Lords : j'ai aimé cette intrigue oxfordienne, en dépit de l'absence d'éléments fantastiques et du dessin d'André Juillard. C'est dire.
- L'Onde Septimus : la reprise scénaristiquement imparfaite mais à l'esprit le plus jacobsien et au graphisme le plus réussi depuis 1996. Une très bonne surprise dont j'espère dire davantage de bien en en lisant les suites potentielles qui jetteront de la lumière sur un tas d'éléments ou personnages présentés puis ignorés ou expédiés dans ce 1er volume.
Quel vlek !
Avatar du membre
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 180
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Olivier »

Pour une première reprise, van Hamme avait préféré exclure la SF, estimant (à mon avis à raison) qu'il serait difficile à notre époque d'imaginer une SF crédible pour une action se déroulant dans les années 50. La suite l'a confirmé : les 2 plus plaisantes reprises sont policières avec une dose d'espionnage !

Plus étonnamment le diptyque archéologique, les trente deniers, a été raté, il aurait été plus crédible resserré en un seul volume.

C'est vrai que le sanctuaire était prometteur, la réduction du nombre de pages est sans doute liée une fois encore au délai de l'éditeur. Dommage.
ericauger91
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 24
Enregistré le : 22 août 2013, 21:37
Localisation : 91300 Massy

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par ericauger91 »

Olivier a écrit :A vrai dire toutes les reprises m'ont à leur première lecture plus ou moins déçu, sauf l'Affaire Francis Blake et Le Serments des 5 Lords. Le changement d'équipe avec La Machination Voronov m'avait un peu déconcerté, mais l'album se tient et j'ai apprécié les relectures. L'Etrange Rendez-Vous partait sous les meilleurs auspices, Ted Benoît rendant à merveille les usa des fifties, mais hélas le dernier tiers avec le retour de Basam Damdu était déjà trop tiré par les cheveux. L'album de trop, c'est ce que j'ai commencé à me dire à la lecture des Sarcophages du Sixième Continent, surtout pour le second tome. Après une pose de plusieurs années j'avoue avoir lu avec un certain plaisir Le Sanctuaire du Gondwana, pour la campagne anglaise et l'Afrique. J'attendais beaucoup du diptyque archéologique de Van Hamme, j'ai été, comme beaucoup, fort déçu, particulièrement encore par le second tome. Moins ambitieux, j'ai bien aimé LS5L, ah l'ambiance d'Oxford sous la neige !

L'accélération du rythme de parution des albums n'est pas bien pour la série, à quoi bon lire un BetM chaque année si c'est pour déplorer un dessin bâclé à la fin et une histoire de plus en plus bancale ? A quoi bon aussi se lancer dans des diptyques ou triptyques pour des intrigues faiblardes qui tiendraient en un seul volume ?
:o Bon après avoir relu la marque jaune pour me mettre dans l'ambiance , j'ai attaqué "l'onde septimus" avec pas mal de réserves (c'est peu dire !) qu'en reste-il à la fin ? et bien à ma grande surprise l'impression que Dufaux m'a pris par la main pour me raconter une histoire qui se tient bien, les dialogues sont un peu secs (on ne retrouve pas les bulles détaillées de la "marque jaune" ce qui fait le sel de la série...) le dessin est parfois imprécis, surtout dans les dernières planches, mais bon ne soyons pas trop dur, l'ambiance de la série est pour moi bien présente, un zest de "so british" une pincée de SF (juste ce qu'il faut, un petit clin d'œil à l'atlandide) une larme d'intrigue policière, non vraiment j'ai apprécié, de plus tout amateur de blake & mortimer le sais, c'est au cours des multiples relectures que l'on pourra affirmer que cet album est digne de figurer ou pas au panthéon des reprises
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 382
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par shamelord »

Plus étonnamment le diptyque archéologique, les trente deniers, a été raté, il aurait été plus crédible resserré en un seul volume.
Je me suis pris à faire le plan d'un"Deniers" resserré en un volume, narration efficace, pas de remplissages, pas de gras : je tombe à 70 planches.

Il y aurait des transitions textes et images à refaire ici et là. Le jour où j'ai des scans haute définition de l'album, je me lance. :idea:
Quel vlek !
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6185
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald »

ericauger91 a écrit :.../...
un zest de "so british" une pincée de SF (juste ce qu'il faut, un petit clin d'œil à l'atlandide) une larme d'intrigue policière, non vraiment j'ai apprécié, de plus tout amateur de blake & mortimer le sait, c'est au cours des multiples relectures que l'on pourra affirmer que cet album est digne de figurer ou pas au panthéon des reprises
So british , Blake qui engueule mortimer devant madame Hudson ? hum
J'ai eu l'opportunité de lire l'album en prépublication et j'ai déjà lu et relu l'histoire . Trop de choses inexpliquées et laissées en plan ... Trop de disparités entre le dessin d'Aubin et celui de Schréder ....
Au Panthéon surement pas !
:?:

Moi tant que l'on ne m'expliquera le lien entra la disparition de personnes ( comme le Bobby Carringhton ) et l'apparition de clones et la raison du leitmotiv Asile asile ...
comment as tu interprété cela ?
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par rigolissimo »

archibald a écrit :
ericauger91 a écrit :.../...
un zest de "so british" une pincée de SF (juste ce qu'il faut, un petit clin d'œil à l'atlandide) une larme d'intrigue policière, non vraiment j'ai apprécié, de plus tout amateur de blake & mortimer le sait, c'est au cours des multiples relectures que l'on pourra affirmer que cet album est digne de figurer ou pas au panthéon des reprises
So british , Blake qui engueule mortimer devant madame Hudson ? hum
J'ai eu l'opportunité de lire l'album en prépublication et j'ai déjà lu et relu l'histoire . Trop de choses inexpliquées et laissées en plan ...
Je me demande si les gens ne remplissent pas les bouts manquants, rationalisent et que s'ils lisent ce truc après de multiples relectures ce sont des fanas qui veulent aimer et qui sont inventifs pour trouver des solutions aux lacunes du scénario.
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »