L'Onde Septimus : Les critiques

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald » 24 déc. 2013, 11:00

rigolissimo a écrit :..../... À quand la sortie du placard d'Olrik ? Il est réprimé sexuellement (pas de Mme Olrik, vous avez remarqué, comme c'est bizarre). C'est pourquoi il est névrosé et demande l'Asile afin qu'on accepte ses différences, toujours déconsidérées dans notre société hypocrite et encore plus dans la société puritaine colonialiste et coincée des années 50, etc.
..../...
:D Olrik va faire son coming-out dans le prochain album ???? :lol: :lol: :lol:
La boone voie.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
ericauger91
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 24
Enregistré le : 22 août 2013, 21:37
Localisation : 91300 Massy

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par ericauger91 » 24 déc. 2013, 11:10

rigolissimo a écrit :
ericauger91 a écrit : :chonos: allons cher ami, ne sois pas trop dur, c'est sur qu'il y a des trous dans le scénario, mais après tout c'est comme dans les romans de "Chandler", c'est un peu léger mais on se laisse prendre par l'histoire
Bof.

2.8/5. C'est la note des 45 évaluateurs sur Amazon.fr pour l'opus n° 22. C'est moins que le 3.9/5 pour le volume n° 21 (101 évaluations).

:o tu sais les évaluations d'amazon ne veulent pas dire grand chose... c'est comme cet internaute qui met une étoile au "rendez-vous de la peur" de jacques tourneur en regrettant la maigreur des effets spéciaux, film tourné dans les années 50 pour la petite histoire, une œuvre qui pourrait en remontrer à bien des navets actuels en matière de terreur (HD, 3D, effets spéciaux ne font pas tout) je viens de relire le serments des 5 lord, et comme pour l'onde septimus je trouve que malgré quelques détails çela fonctionne vraiment (décors, ambiance, intrigues) Dufaux à pour moi bien creusé les personnage en y apportant une touche d'humanité ce qui est assez rare dans ce genre de série. il n'y a qu'au niveau graphique où je suis déçu (les dernières planches non dessinées par Aubin)
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton » 24 déc. 2013, 11:14

Je suis bien d'accord avec toi. J'ai fort aimé aussi Le Serment des Cinq Lords, et la comparation avec L'Onde Septimus est trés appropié.
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
ericauger91
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 24
Enregistré le : 22 août 2013, 21:37
Localisation : 91300 Massy

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par ericauger91 » 24 déc. 2013, 11:22

Professeur Diging a écrit :Je suis bien d'accord avec toi. J'ai fort aimé aussi Le Serment des Cinq Lords, et la comparation avec L'Onde Septimus est trés appropié.
:? Dans ce genre de série c'est l'ambiance l'esthétisme, le côté un peu "passéiste" que nous recherchons et ma fois s'il y a quelques trous dans le scénario... les deux derniers sont vraiment intéressants car ils se déroulent dans un périmètre très restreint (point de voyages en avion en ballon ou en bateau) cela oblige le scénariste à être un peu plus inventif
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton » 24 déc. 2013, 11:27

ericauger91 a écrit :
Professeur Diging a écrit :Je suis bien d'accord avec toi. J'ai fort aimé aussi Le Serment des Cinq Lords, et la comparation avec L'Onde Septimus est trés appropié.
:? Dans ce genre de série c'est l'ambiance l'esthétisme, le côté un peu "passéiste" que nous recherchons et ma fois s'il y a quelques trous dans le scénario... les deux derniers sont vraiment intéressants car ils se déroulent dans un périmètre très restreint (point de voyages en avion en ballon ou en bateau) cela oblige le scénariste à être un peu plus inventif
Une autre fois je suis d'accord avec toi, tous ces voyages rendent l'histoire moins crédible et plus "bannale". On doit innover tout en restant dans les codes. Les deux derniers albums sont un bon exemple :)
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald » 24 déc. 2013, 14:11

Professeur Diging a écrit :
ericauger91 a écrit :
Professeur Diging a écrit :Je suis bien d'accord avec toi. J'ai fort aimé aussi Le Serment des Cinq Lords, et la comparation avec L'Onde Septimus est trés appropié.
:? Dans ce genre de série c'est l'ambiance l'esthétisme, le côté un peu "passéiste" que nous recherchons et ma fois s'il y a quelques trous dans le scénario... les deux derniers sont vraiment intéressants car ils se déroulent dans un périmètre très restreint (point de voyages en avion en ballon ou en bateau) cela oblige le scénariste à être un peu plus inventif
Une autre fois je suis d'accord avec toi, tous ces voyages rendent l'histoire moins crédible et plus "bannale". On doit innover tout en restant dans les codes. Les deux derniers albums sont un bon exemple :)
Si je vous comprends bien , vous n'êtes pas trop fan du Secret de l'Espadon ? :geek:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Commandant Hamilton » 24 déc. 2013, 14:35

archibald a écrit :Si je vous comprends bien , vous n'êtes pas trop fan du Secret de l'Espadon ? :geek:
Je crois que je me me suis pas bien expliqué. Les albums de Jacobs sont tous, sans exception, SUPERBES, mais pour les repreneurs je crois qu'on doit innover un peu et ne pas reprendre les idées de Jacobs.
En fait, Jacobs lui-même l'avait fait: ses albums ont beaucoup de diferences entre eux, mais ils restent dans des codes établis. C'est ça ce que les repreneurs doivent faire. Alors, et j'adore bien Le Secret de l'Espadon
Modifié en dernier par Commandant Hamilton le 25 déc. 2013, 10:43, modifié 1 fois.
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke » 24 déc. 2013, 16:42

Erca a écrit :Je crois qu'il n'y a pas lieu de monter sur ses grands chevaux, Dufaux fait évidemment allusion à l'asile tel qu'il s'entend depuis la nuit des temps : l'interviewer fait allusion à Notre-Dame de Paris et à l'asile religieux, et Dufaux confirme en reprenant des termes très généraux. Il faut franchement avoir un esprit alambiqué pour voir dans L'Onde Septimus une oeuvre propagande pour les demandeurs d'asile de notre époque, alors même que Dufaux ne dit rien de tel...
Alambiqué ? Peut-être mais on peut difficilement faire plus alambiqué que Dufaux dans cette histoire. Après plus de 10 pages de commentaires, on en est toujours à se demander de quoi il parle. Et si il y avait de la politique chez Jacobs, c'était uniquement en arrière-plan, un salut à la Reine comme dit Rigolissimo : God save the Queen ! Pas besoin de se casser la tête : si on veut lire des trucs politiques, on lit autre chose qu'une BD !
Et tant qu'à faire des allusions "politiques" il fallait au moins rester dans les thèmes de 1950-60 et pas y mélanger les poncifs à la mode en 2013, enfin je trouve, ça fait trop artificiel et ça ne fait que rendre les choses encore plus nébuleuses.
ericauger91
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 24
Enregistré le : 22 août 2013, 21:37
Localisation : 91300 Massy

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par ericauger91 » 24 déc. 2013, 20:44

archibald a écrit :Si je vous comprends bien , vous n'êtes pas trop fan du Secret de l'Espadon ? :geek:
:o non au contraire j'adore cette trilogie, qui m'a fait connaitre la série, tout comme dans tintin (le roi des globe trotters) j'ai un faible pour "les bijoux de la castafiore" parfait huit-clos qui opère une intéressante rupture dans la série
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Erca » 26 déc. 2013, 13:36

mokenamoke a écrit :Et si il y avait de la politique chez Jacobs, c'était uniquement en arrière-plan, un salut à la Reine comme dit Rigolissimo : God save the Queen !
Je maintiens que l'oeuvre de Jacobs est éminemment politique et moralisatrice, pas au sens restreint de "politicien" mais au sens noble du terme. Je renvoie à nouveau à ce dossier et à ce sujet pour s'en convaincre. ;)
mokenamoke a écrit :Pas besoin de se casser la tête : si on veut lire des trucs politiques, on lit autre chose qu'une BD !
N'étant pas vraiment bédéphile, je ne saurais citer de contre-exemple spontanément mais je suis sûr et certain que de nombreuses BD bourrées de politique ont été publiées de tout temps. Je ne vois pas en quoi ce média empêcherait d'en parler.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke » 26 déc. 2013, 17:09

Je suis justement en train de lire ces 2 dossiers qui sont très intéressants d'ailleurs.
Jusqu'ici j'avais toujours considéré Jacobs comme quelqu'un d'assez conservateur, mais enfin son côté "politique" reste toujours en arrière, il ne fait jamais de propagande, c'est un peu comme Hergé quoi en moins humoristique. Je me demande ce qu'il aurait pensé de cette histoire d'asile qui nous occupe à l'heure actuelle. On ne sait toujours pas de quoi il s'agit dans l'esprit du scénariste, mais si c'est vraiment une allusion aux demandeurs d'asile, ça devient gênant, parce que ça ressemble trop à de la propagande et surtout parce que c'est un thème politique à la mode en 2013 qui est introduit artificiellement dans une histoire de 1954 qui est déjà suffisamment embrouillée comme ça sans qu'on y ajoute des complications venues du futur.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2667
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Kronos » 26 déc. 2013, 17:34

Pour le moment, n'ayant pas encore reçu mon exemplaire, je resterai sur mon quant à soi en ce qui concerne la critique (bonne ou mauvaise), mais je peux bien dire une chose au vu des planches publiées sur notre Bô Forum : le scénario de Dufaux ne tient pas plus la route que ceux de Sente ou même Van Hamme, dans leurs derniers avatars... : c'est du verbiage fumeux
C'est fouillis, inachevé et sans queue ni tête
Et c'est un inconditionnel et un grand collectionneur de la BD en général qui s'exprime
Jusqu'à présent, et depuis 1996, il n'y a réellement que l'AFB et la MV qui tiennent véritablement la route du double point de vue qualité scénaristique que graphique
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke » 26 déc. 2013, 17:43

<< C'est fouillis, inachevé et sans queue ni tête >>

C'est exactement ce que j'en pense : une histoire à dormir debout . . .
Etonnant de la part de Dufaux : ses autres BD sont bien meilleures.
fred-51
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 10
Enregistré le : 21 déc. 2013, 11:23

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par fred-51 » 27 déc. 2013, 13:38

comme je l'ai dit ailleurs , j'ai découvert " blake et mortimer " il y a à peine deux mois .

un membre d'un autre fofo m'avait conseillé de lire la marque jaune avant d'attaquer " l'onde septimus " .
j'avoue au départ m'être dit ne pas savoir quoi penser , because science fiction et surnaturel n'étant pas trop mon truc , et
bien j'avais tort , le tome de " la marque jaune m'a littéralement emballé ,
à tel point que j'ai couru chercher derrière sans attendre " l'onde septimus " , et la , après lecture heuuuuuuuuuuu :-? ,

comment dire pour ne pas blesser les fans :oops: , bref pour ma part ( même si encore novice ) ,
celui-ci m'a déçu .
déjà les centaines de septimus ici et là , à se demander d'où ils sortent ,
et l'histoire du vaisseau dans les profondeurs de Londres , là j'ai rien capté , bref ,
en ce qui me concerne , rien à voir avec le tome du maître .
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Thark » 27 déc. 2013, 21:35

mokenamoke a écrit :Pas besoin de se casser la tête : si on veut lire des trucs politiques, on lit autre chose qu'une BD !
Erca a écrit :N'étant pas vraiment bédéphile, je ne saurais citer de contre-exemple spontanément mais je suis sûr et certain que de nombreuses BD bourrées de politique ont été publiées de tout temps. Je ne vois pas en quoi ce média empêcherait d'en parler.
Entièrement d'accord avec Erca... Ce qui me conduit à faire ici un "petit" :twisted: hors-sujet pour réagir aux propos de Mokenamoke :ugeek: ;) ...

Désolé, ami Mokenamoke, mais pour que tu aies osé écrire un truc pareil, est-ce qu'on doit en déduire que tu n'aimes qu'un certain type de BD (en gros, disons les "grands classiques" d'aventure ou d'humour) et que tu ne t'intéresses absolument pas à une frange importante de ce que ce média inépuisable peut donner à lire ???... :) ;)
Ne me dis pas que même toi tu as une vision aussi caricaturale de ce que "doit" être une bande dessinée ?!? ... Un peu comme ces détracteurs (presque toujours mal renseignés) qui ne voient dans la BD qu'un "pur divertissement superficiel" - surtout bon pour des gosses ou des ados attardés :mrgreen: , selon eux...........
Et donc, selon cette vision des choses, la BD n'aurait jamais d'autre vocation que celle d'offrir un moment d'évasion, de détente ?!...
Je m'insurge, m'enfin !!! :o
Depuis ses tout débuts, les oeuvres fortes sous-tendues par des idées ou une démarche socio-politiques, sociologiques, documentaires, testimoniales, biographiques ou encore philosophiques émaillent l'Histoire de la Bande Dessinée mondiale.
Le côté "engagé" a trouvé ses premiers grands maîtres avec des gens comme Will Eisner, par exemple, puis un nombre incalculable d'auteurs ayant des choses à dire et des idées à défendre. Ca s'est considérablement développé avec le mouvement Underground américain qui a lui-même engendré de multiples formes de BD (ou de "romans graphiques") engagés et éminemment personnels.
Si tu t'intéresses un tant soit peu à la richesse de la BD actuelle, tu constateras que TOUS les sujets sont abordés, et parfois de façon bien plus profonde et pertinente que la soi-disant "littérature sérieuse" (sic !) ou le cinéma...
Pour prendre un exemple récent, si tu lis le génial "Quai d'Orsay" de Blain et Lanzac (un exemple parmi d'autres) il n'est question que de politique... mais c'est fait d'une façon époustouflante qui met en valeur les émotions, les jeux de pouvoir, d'influence... bref la Comédie humaine dans toute sa splendeur (ou sa bassesse... ), le tout sous une forme ultra dynamique, subtile, drôle et... palpitante !
Il y a aussi de nombreux auteurs qui font brillamment de la chronique et de l'analyse sociétale, avec un résultat percutant et tout aussi divertissant qu'une BD d'aventures.
Le genre un peu à part du "BD-journalisme" est lui aussi en plein essor... A l'image de l'américain Joe Sacco ou de français comme Etienne Davodeau, beaucoup d'auteurs ont montré qu'on pouvait faire de véritables "documentaires" nuancés et passionnants sur des situations géo-politiques très complexes (le conflit judéo-palestinien, entre autres, ou - dans le cas de Davodeau - un état des lieux du monde rural ou des effets de la désindustrialisation dans certaines régions fortement marquées par la suprématie des syndicats et de la religion... ).

Avec la richesse et la variété des genres existants, ça fait bien longtemps que lire une Bande Dessinée n'est pas forcément incompatible avec le fait de s'intéresser à de vraies problématiques contemporaines, la politique y compris... :) :p
D'ailleurs, quand on y regarde de plus près, même la plupart des "vieux classiques" de la BD avaient bien souvent un arrière-plan politique ou idéologique... qui transparait de façon plus souterraine, bien évidemment. ;)


A commencer par l'oeuvre d'Hergé qui, idéologiquement, n'a pas cessé d'évoluer tout au long de sa carrière... Ce qui rend la lecture chronologique des Tintin encore plus passionnante ! :ugeek: ;) :)
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald » 28 déc. 2013, 07:53

Je vais prendre la défense de mokenamoke en disant que dans le cas de l'onde Septimus , le message est un peu gros!
Tout au long de l'album ( bon j'exagère un peu ! 8-) ) on nous balance du Asile asile à tout va . Comme on nous a précisé que ce mot est important puisque c'est pratiquement la conclusion de l'album !
L'auteur nous l'a précisé dans la préface ....
Donc on fait travailler ces neurones à les faire rougir .. pis on trouve pas .
Tout cela pour lire dans la page culturelle d'un magazine Leclerc que ....
Évidemment ! C'est le cri poussé par ceux qui sont différents dans une société qui les repousse. Et Dieu sait si, jusqu'à présent, les différences sont toujours mal acceptées …
Un message sans aucun rapport avec l'histoire racontée .
PS : rappel http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d'asile

Ce n'est pas exactement la même interprétation que Dufaux .... :?:
PS : Je n'ose croire (et je ne me l'imagine même pas ) que l'auteur pense qu'il faut donner l'asile à ceux qui n'ont que la seule volonté de nous détruire ....
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par Thark » 28 déc. 2013, 09:27

archibald a écrit :Je vais prendre la défense de mortamoke [quid, Archie ?! "mortamoke" ?! :lol: ] en disant que dans le cas de l'onde Septimus , le message est un peu gros !
... Euh... OK, mais là il ne s'agit pas de "prendre la défense de", old chap : je n'ai absolument rien dit concernant les avis critiques sur L'Onde Septimus (avis que d'ailleurs je partage pour une bonne part).
Non, moi, je réagissais UNIQUEMENT à la réflexion de Mokenamoke sur la Bande Dessinée en général, qui avait déjà suscité une réaction de la part d'Erca... ;)
(et j'ai bien précisé que mon post était même "hors sujet" :mrgreen: ).
:p
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par archibald » 28 déc. 2013, 16:21

Thark a écrit :
archibald a écrit :Je vais prendre la défense de mortamoke [quid, Archie ?! "mortamoke" ?! :lol: ] en disant que dans le cas de l'onde Septimus , le message est un peu gros !
... Euh... OK, mais là il ne s'agit pas de "prendre la défense de", old chap : je n'ai absolument rien dit concernant les avis critiques sur L'Onde Septimus (avis que d'ailleurs je partage pour une bonne part).
Non, moi, je réagissais UNIQUEMENT à la réflexion de Mokenamoke sur la Bande Dessinée en général, qui avait déjà suscité une réaction de la part d'Erca... ;)
(et j'ai bien précisé que mon post était même "hors sujet" :mrgreen: ).
:p
Sorry J'ai condensé Mortimer et mokenamoke ! : J'ai corrigé mon post :oops: :oops: :oops:
Tu as raison mais ce que je voulais dire c'est qu'il y a une grosse différence entre politique discrète et politique propagandiste !
Dans le cas présent , c'est la réponse, un tantinet décalée ,de Dufaux qui surprend ! :-o
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke » 28 déc. 2013, 19:37

En effet, c'est ce que j'essayais (sans doute maladroitement) de dire, de la politique discrète en arrière-plan ça passe encore bien, mais quand ça devient de la propagande ça devient assommant, mais bon c'est aussi une affaire de préférences personnelles, il en faut pour tous les goûts. Et moi la "politique" que je préfère c'est celle d'Hergé : tous dans le même sac, ça j'adore. Quelle jubilation quand je relis Tintin et les Picaros, l'Affaire Tournesol et quelques autres.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'Onde Septimus : Les critiques

Message par mokenamoke » 28 déc. 2013, 20:16

Et j'ai oublié de dire que je ne connais aucun des auteurs mentionnés par Thark, donc je ne peux rien en dire. Je peux seulement dire que j'ai une méfiance congénitale pour tout ce qui est engagé, que ce soit en politique ou en religion par exemple, quand je vois le mot "engagé" je fais demi-tour. Mais pour en revenir à notre sujet : Archibald a bien fait de faire remarquer que la phrase de Dufaux dans le magazine Leclerq a deux défauts : 1) elle n'a aucun rapport avec l'histoire racontée et 2) elle n'explique rien et ne fait que jeter un nuage d'encre comme une pieuvre, alors qu'on aurait besoin de quelque chose de solide pour éclairer un peu le sujet.
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »