L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Répondre
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Message par Erca » 29 déc. 2013, 20:40

On a vu sur ce sujet que Jacobs a, tout au long de son oeuvre, mis en garde contre un usage irréfléchi et malveillant de la science par l'homme. Cette problématique structure profondément le schéma du scénario, sans doute plus nettement que dans les albums de Jacobs. En effet, L'Onde Septimus voit l'affrontement entre deux modèles d'une même invention (le Télécéphaloscope) exploités par deux savants aux ambitions diamétralement opposées ; Evangely (héritier de Septimus) incarnant le Mal ; et Mortimer incarnant le Bien.

C'est dès la planche 2 que L'Onde Septimus s'inscrit dans cette problématique puisque le professeur Evangely s'insurge (vignette 1) contre « ces belles théories humanitaires qui ne font que retarder la marche de la science et du progrès ». On peut même voir dans la suite de la réplique (« Le conformisme de notre classe politique ne viendra pas à nous étouffer car nous voyons plus loin, plus haut, plus fort ! ») une allusion au rôle bienveillant/paternaliste que Jacobs avait pour coutume d'attribuer aux élites à la fois politiques et scientifiques dans ses albums.

Jusque-là, on peut s'attendre à une simple régénération du Télécéphaloscope contre laquelle les deux héros lutteront, dans une sorte de remake de La Marque jaune. Mais le scénario se complexifie lorsqu'on apprend que Mortimer a lui aussi monté un modèle de la machine de Septimus. En effet, on apprend planche 12 que Mortimer veut la réorienter « vers un but régénérateur et non pas de destruction », plus précisément pour freiner « la maladie, les souffrances, les traumatismes » (vignette 7).

De façon assez ironique, la morale de Jacobs sur la science est donc poussée au point de subvertir sa propre œuvre (en l'occurrence, le Télécéphaloscope). En effet, s'il suffit d'un savant éclairé pour faire évoluer la science dans le sens du progrès, pourquoi ne pas faire de cette machine un outil de progrès ? Et très schématiquement, cette subversion se fera via « une inversion des pôles » du Télécéphaloscope (planche 59, vignette 6) permettant de basculer d'un contrôle du cobaye à une régénération ou à un regain de contrôle dudit cobaye sur lui-même.

La tentative (manifestement brusquée) de Mortimer aboutira néanmoins à un semi-échec étant donné la perte de connaissance d'Olrik à son réveil. C'est sans doute pour cette raison que Mortimer renoncera à aller plus loin : « J'ai péché par orgueil, une fois de plus. Mais rassurez-vous, je me suis débarassé de mon Télécéphaloscope » (planche 65, vignette 8).

C'est ici que Dufaux se distingue de Jacobs : le savant éclairé (Mortimer) a échoué à dompter la technique dans un sens bienfaisant. Le Télécéphaloscope restera dans l'esprit du lecteur comme une machine au pire malfaisante, au mieux incontrôlable.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Message par Commandant Hamilton » 29 déc. 2013, 21:45

Un sujet trés intéressant, Erca, comme ton analyse :chap:
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Message par archibald » 01 janv. 2014, 10:06

Erca a écrit :.../.... Evangely (héritier de Septimus) incarnant le Mal ; et Mortimer incarnant le Bien.

C'est dès la planche 2 que L'Onde Septimus s'inscrit dans cette problématique puisque le professeur Evangely s'insurge (vignette 1) contre « ces belles théories humanitaires qui ne font que retarder la marche de la science et du progrès ». On peut même voir dans la suite de la réplique (« Le conformisme de notre classe politique ne viendra pas à nous étouffer car nous voyons plus loin, plus haut, plus fort ! ») ..../....
En fait on ne connait rien de bien précis au sujet des motivations du prof Evangely et du reste de la bande .
Veulent ils détrôner la reine ? Tirer un profit commercial de l'invention ? Monter un parc d’attraction Septimusland ? Un institut psychiatrique ? :lol:
Erca a écrit :..../...La tentative (manifestement brusquée) de Mortimer aboutira néanmoins à un semi-échec étant donné la perte de connaissance d'Olrik à son réveil. C'est sans doute pour cette raison que Mortimer renoncera à aller plus loin : « J'ai péché par orgueil, une fois de plus. Mais rassurez-vous, je me suis débarrassé de mon Télécéphaloscope » (planche 65, vignette 8).
.../...
Quel genre de savant Dufaux nous montre-t-il là ? Un qui baisse les bras à la première contrariété?
Mortimer devrait tout mettre en oeuvre ,au contraire, pour tenter de rendre sa volonté à Olrik et aux survivants de l’équipe Banks .
Et cela semble passer par une meilleure compréhension du fonctionnement du télécéphaloscope !
De plus Evangely et Mata Hari sont toujours en liberté me semble-t-il ?
Rien ne les empêche de reprendre leurs travaux .
Il faudrait mieux au contraire monter une équipe pour les contrer .
Churchill a bien laissé faire le professeur Scaramian ( un drôle de savant également ) avec Orphéus . Nul doute qu'il serait prêt à financer Mortimer ... ;)

PS :Je me demande où Mortimer a bien pu trouver son matériel ? Sur E bay ?
ebay.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Message par mokenamoke » 01 janv. 2014, 13:32

<< En fait on ne connait rien de bien précis au sujet des motivations du prof Evangely et du reste de la bande .
Veulent ils détrôner la reine ? Tirer un profit commercial de l'invention ? Monter un parc d’attraction Septimusland ? Un institut psychiatrique ? :lol: >>

Depuis le début des prépubs j'avais dans l'idée qu'ils voulaient utiliser des cobayes téléguidés pour faire des hold-up et ce genre de choses. De toute manière un seul cobaye n'aurait pas suffi, ils devaient en avoir plusieurs. Ils ont eu un coup de bol quand Lilly Sing a récupéré Olrik, on ne sait pas par quel heureux hasard, puisque eux-mêmes ignoraient ce qu'il était devenu. Olrik était naturellement le sujet idéal pour fabriquer un premier prototype qui aurait dû normalement être suivi par d'autres.
Et à propos de l'asile psychiatrique : que faut-il penser de cet asile d'aliénés où les malades mentaux disposent d'une salle réservée pour jouer à la guéguerre avec un matériel et un équipement dignes d'une caserne ? Je doute que même en 2014 on trouverait un seul asile dans le monde où un cirque pareil serait toléré par le personnel. Alors en 1954 c'est impensable. Enfin, au point où on en est une invraisemblance de plus ou de moins ne change plus grand chose, on est dans un univers parallèle . . .
Et que penser de l'ambiguïté du mot "asile" qui renvoie d'une part à l'asile d'aliénés et d'autre part aux demandeurs d'asile, qu'ils soient extra-terrestres ou terriens éventuellement venus du futur ? C'est un mélange bizarre et là il faut être fort pour comprendre.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'homme et la science dans L'Onde Septimus

Message par archibald » 01 janv. 2014, 14:13

mokenamoke a écrit :..../...
Et à propos de l'asile psychiatrique : que faut-il penser de cet asile d'aliénés où les malades mentaux disposent d'une salle réservée pour jouer à la guéguerre avec un matériel et un équipement dignes d'une caserne ? ..../....
On va essayer de rester dans le sujet et dire que le docteur Soprianski teste une nouvelle méthode thérapeutique, révolutionnaire et avant-gardiste , qu'il a inventé ! :x
etonnant non.jpg
D'eux de ces patients ont même eu une permission de sortie ! :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »