L'onde Mega dans L'Onde Septimus

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Répondre
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

L'onde Mega dans L'Onde Septimus

Message par Erca » 29 déc. 2013, 21:35

La Marque jaune versus L'Onde Septimus : de la friture sur la ligne...

Dans La Marque jaune, Septimus indique que l'onde Méga est présente chez tout être humain : il s'agit du lien, jusqu'ici inconnu sous cette forme, entre le cerveau et le système nerveux. En effet, « la direction et le contrôle de tous ces phénomènes [la liaison entre le cerveau et les nerfs] sont le fait d'une onde émise par le générateur des ondes cérébrales supérieures, c'est-à-dire : l'esprit humain !!!... J'ai donné à cette onde le nom d'ONDE MEGA... Cette onde Mega se déplace sans cesse d'un centre à l'autre, à la manière d'un projecteur, stimulant ou freinant la soif, la faim, la douleur, etc... Ainsi donc, de la puissance plus ou moins grande de l'onde Mega dépend en définitive le contrôle des instincts !!! » (planche 49, vignette 4) Le Télécéphaloscope est donc seulement un moyen de contrôler l'onde Mega d'un cobaye.

Dufaux a relu attentivement les explications de Septimus puisque Mortimer en reprend mot pour mot certains termes qui semblent l'avoir marqué : en effet, il rappelle que l'onde peut « freiner la soif, la faim, la douleur » (planche 12, vignette 7) et que « l'opération la plus délicate consiste à isoler, à capter et à mesurer l'Onde Mega » (planche 12, vignette 8 de L'Onde Septimus ; et planche 51, vignette 8 de La Marque jaune).

S'il les a bien relues, on peut légitimement se demander s'il les a comprises. En effet, il présente l'onde Mega comme une onde artificielle, générée par le Télécéphaloscope. Ainsi, Mortimer indique qu'il « aiguille l'Onde Mega vers la dérivation reliée au générateur » (planche 10, vignette 3) ; qu'elle lui « échappe, elle frappe à sa guise, elle semble... comment dire ?... animée d'une volonté propre » ; que « l'Onde est attirée par un pôle d'attraction qui échappe aux enceintes extérieures établies selon mes plans » ; qu'elle « semble garder des souvenirs, des clichés, dans sa nervure optique » (planche 20, vignettes 3-4). Or on se demande bien d'où sort cette onde puisqu'il n'a encore aucun cobaye à sa disposition...

Du coup, c'est l'ensemble de l'album qui pâtit de cette incompréhension car un certain flou artistique entoure la nature exacte et l'exploitation de l'onde par Evangely et Mortimer, d'autant plus qu'elle est perturbée par Orpheus. D'ailleurs, Nasir relève lui-même que Mortimer utilise une « image poétique » (planche 20, vignette 4) dans ce qui devrait être un discours scientifique rigoureux.

Le rôle de l'onde Mega dans L'Onde Septimus

Malgré tout, essayons de démêler les déboires de l'onde Mega dans cet album pour en retrouver l'interprétation de Dufaux :

- Deux forcenés succombent sous l'effet d'une décharge électrique (planches 9 et 16). On ignore leur identité. Le premier était attiré par le hangar du SOE où se situe Orpheus. Le second tente manifestement de supprimer Blake & Mortimer.
- Le premier foudroiement coïncide avec une panne d'électricité dans le laboratoire de Mortimer et avec le moment où Mortimer « aiguille l'Onde Méga vers la dérivation reliée au générateur », et ce pour la seconde fois (planche 9). Peu de temps après a lieu l'apparition spontanée d'un premier clone de Septimus (planche 11).
- L'équipe du major Blanks réutilise les incantations dictées par Septimus à ses cobayes dans La Marque jaune. Blake estime qu' « une force [Orpheus] a perturbé gravement les hommes du major Blanks, les menant aux portes de la folie » (planche 57, vignette 3). Scaramian désapprouve cette interprétation et attribue cette folie « aux ravages de la guerre » (vignette 4). D'après Mortimer, ce traumatisme serait dû à « un incident qui se serait déroulé à l'intérieur d'un entrepôt. Tandis que les sirènes d'alerte secouaient la ville... » (planche 32, vignette 3).
- Les clones de Septimus sont capables de prendre le contrôle d'appareils électriques comme l'écouteur du major Blanks (planche 34) ou l'écran de Mortimer (planche 60). Par ailleurs, ils transmettent une décharge électrique au moindre contact, ce qui correspond aux pouvoirs attribués par Septimus à Guinea Pig dans La Marque jaune comme il l'explique planche 51 (vignette 8) : « [Sa cuirasse électromagnétique] peut également infliger une sévère commotion à quiconque porte la main sur lui ». Mais ces décharges ont un effet supplémentaire à celui d'une simple commotion, à savoir la liquéfaction des victimes, comme on peut le voir avec Balley (planches 46-47), touché planche 42 par un clone. C'est sans doute ce qui est arrivé au bobby Carrington, dont la disparition « sera la première d'une liste qui ne fera que s'allonger ! » (planche 19). En tout cas, l'équipe du major Blanks, qui a perdu ses esprits, n'est pas douée de cette capacité (cf. le contact sans effet entre Mortimer et Blanks planche 30). Par ailleurs, Blake ne sera pas liquéfié après avoir reçu une décharge en touchant la paroi d'Orpheus (planche 39).
- Selon Mortimer (planche 20), l'onde Mega « est attirée par un pôle d'attraction qui échappe aux enceintes extérieures établies selon mes plans », en l'occurrence « une autre matière évolutive qui semble se nourrir de son énergie » ; et elle « semble garder des souvenirs, des clichés, dans sa nervure optique ». Il évoque plus tard (planche 52, vignette 3) « un générateur inconnu d'Onde Mega, dont nous avons capté la fréquence. Mon Télécéphaloscope et le vôtre l'ont certainement stimulé en lui envoyant des impulsions, avec, pour conséquence, cette production anarchique de Septimus. Comme des échos de retour ». On apprendra plus tard que cette source étrangère est en fait Orpheus.
- Olrik parvient à découvrir (planche 24), sous l'effet d'une passe magnétique, que Septimus (ou du moins son clone) « est revenu... Quelqu'un l'a retrouvé... Dans... l'onde... Dans les plis de l'onde... »
- Face à Blake (planche 40), le pilote d'Orpheus tente « de sortir du scaphandre » et « de revêtir une forme qui lui aurait été refusée jusqu'à présent ». A ce moment-là, « un formidable arc électrique [vient] frapper l'engin spatial de plein fouet... le chargeant alors d'une énergie fantastique ». Cet arc succède à d'autres et « trouverait sa source dans l'entrepôt de Southwark » (planche 41, vignette 1).
- En s'approchant de la cabine de pilotage d'Orpheus, Blake a perçu « des images comme réfractées, appartenant toutes à l'univers de Septimus » (planche 57, vignette 5).
- Mortimer crée l'Onde Septimus à partir de l'Onde Mega via une « inversion des pôles » (planche 59, vignette 6). Il explique à Olrik (vignette 7) : « Le Télécéphaloscope dominait, guidait le Guinea Pig que vous étiez. A présent, vous allez prendre les commandes, le phénomène s'inverse. L'Onde se pliera à VOTRE volonté, elle peut vous mener, si vous le désirez, jusqu'à la source qui nous envoie tous ces Septimus qui envahissent la ville. » Puis : « je ne peux rien vous garantir. L'Onde Septimus va se dissocier de l'Onde Mega... Vous aimanterez tous les goniomètres sur une fréquence inconnue qui risque de vous détruire » (vignette 10).
- Olrik se retrouve doué de ses capacités électromagnétiques de Guinea Pig face à Septimus, tout en pouvant toucher Blake sans conséquence (planche 62). Mais n'est-ce qu'une représentation électrique d'Olrik ? Son corps est en effet toujours présent sur le siège (cf. planche 60, vignette 11). Il sait que celui que Septimus désigne comme « le Maître » est le pilote d'Orpheus (vignette 7). Enfin, il déclare à ce dernier : « Désolé, mon vieux, mais ce que l'Onde Mega t'a envoyé, l'Onde Septimus va le reprendre ! » (planche 63, vignette 7) Mais le pilote « va se défendre, employant pour cela tous les moyens dont il dispose, des moyens que personne, jusqu'à présent, n'a réussi à combattre ! »
- Une fois Orpheus éteint, se déploie le mur du London Pavilion une frise de profils de Septimus, « comme une dernière projection de l'Onde Mega... enfin débarassée des scories qu'elle entraînait avec elle. Une onde qui reflue, à présent nette, dépouillée, vers le Télécéphaloscope » (planches 64-65).
- Blake et Mortimer concluent ainsi (planche 66, vignette 2) : « L'envahisseur peut emprunter bien des formes. L'Onde Mega lui avait fourni l'une de ces formes. - Oui, mais pour le coup, c'était raté ! Car toutes les copies de Septimus étaient hantées par une idée fixe : retrouver Guinea Pig. »

Mon interprétation :

Orpheus atterrit pendant la guerre dans les hangars du SOE, suscitant l'incident évoqué par Mortimer planche 32, vignette 3. Il dispose notamment de pouvoirs électromagnétiques, et traumatise ainsi l'équipe de Blanks. Une fois les deux Télécéphaloscopes montés, Orpheus tente d'envahir Londres en contrôlant l'onde Mega par le biais des réseaux électriques, ce qui provoque des pannes dans les laboratoires d'Evangely et Mortimer. Mais il ne parvient qu'à déployer des clones de Septimus, dont le foudroiement par l'Eclateur au terme de La Marque jaune a "imprégné" l'onde Mega. Celle-ci se trouve défaite de l'image de Septimus après la destruction d'Orpheus.

Reste que cette interprétation est incohérente avec la description de l'onde Mega dans La Marque jaune et laisse des zones d'ombres (notamment : qui étaient les deux forcenés ? comment sont-ils tombés sous l'influence de l'extraterrestre ? pourquoi Balley est-il liquéfié ?).
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Commandant Hamilton
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1019
Enregistré le : 27 déc. 2012, 10:24
Localisation : Espagne
Contact :

Re: L'onde Mega dans L'Onde Septimus

Message par Commandant Hamilton » 29 déc. 2013, 21:54

:chap: :chap: Un trés bon analyse que je crois que pas beaucoup d'entre nous aura su faire. Tu as analysé parfaitement une chose aussi compliqué comme cette partie de le scénario de cet album, le plus complexe de la série à mon avis. Avec ton interpretation, tout le scénario marche maintenant pour moi. C'est vrai qu'il faut penser beaucoup (comme l'avait dit Dufaux dans une interview il y a peu de temps. D'ailleurs, merci à luis pour ça 8-)), mais, maintenant, en comprenant l'histoire enfin, je crois que cette reprise est, niveau scénario, une des melleures et plus complexes de la série 8-) Donc merci beaucoup pour ton trés grand et bon travail :chap:
Commandant au bord du porte-avions The Intrepid. Blog sur Blake et Mortimer (en espagnol): http://blake-y-mortimer.frognier.es/
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5762
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'onde Mega dans L'Onde Septimus

Message par archibald » 29 déc. 2013, 23:22

Quel courage tu as Erca pour expliquer l’inexplicable ! :chap:
Je vais attendre le passage des fêtes pour bien lire ton post .
Jusque là ,je continuerai à pense que l’auteur a lu la Marque Jaune en diagonale ... Au minimum que nous avons une lecture complètement différente de l'album de l'ami Jacques 8-)
Erca a écrit :..../...
- Deux forcenés succombent sous l'effet d'une décharge électrique (planches 9 et 16). On ignore leur identité. Le premier était attiré par le hangar du SOE où se situe Orpheus. Le second tente manifestement de supprimer Blake & Mortimer.
..../...
L'un des deux doit être le caporal Fenling .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: L'onde Mega dans L'Onde Septimus

Message par Erca » 30 déc. 2013, 00:41

archibald a écrit :
Erca a écrit :..../...
- Deux forcenés succombent sous l'effet d'une décharge électrique (planches 9 et 16). On ignore leur identité. Le premier était attiré par le hangar du SOE où se situe Orpheus. Le second tente manifestement de supprimer Blake & Mortimer.
..../...
L'un des deux doit être le caporal Fenling .
Effectivement, je n'avais pas fait le lien.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »