Prépublication - vos commentaires

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Prépublication

Message par Erca »

Kronos a écrit :Et encore, ce n'est pasrce-que Jacobs a entamé sa relation ens eptembre 1946 qu'il faut encore une fois impérativement en déduire que cette hypothétique 3è Guerre mondiale (hypothétique dans Notre Monde réel) a bien débuté en 1946 !!!
J'entends bien qu'il peut y avoir débat au sujet de cette date (moi-même, je ne suis pas partisan de ce choix-là), mais on ne peut pas d'un côté reprocher aux scénaristes de ne pas assez chercher la cohérence avec les autres albums (ce dont on est loin de se priver ici, et à raison), et de l'autre leur reprocher d'être cohérents entre eux.
Kronos a écrit :Tout le reste n'est que fumisterie de certains Auteurs essayant à tout prix de relier l'Espadon au reste du Corpus ; ce qui ne peut être admis dans une logique cartésienne dont je me fait l'ardent défenseur
Jacobs n'a cessé de relier l'Espadon au reste du corpus, depuis Le Mystère de la Grande Pyramide jusqu'aux 3 Formules (ce dossier en donne la preuve). Avec des incohérences par moments, certes, mais qui laissent davantage à penser à un manque d'attention qu'à une hésitation. Après, il est bien sûr assez peu cartésien que l'uchronie du monde de Blake & Mortimer se limite au temps de cette guerre, puisque leur monde est ensuite identique au nôtre. Il faut donc choisir entre la fidélité à Jacobs et le réalisme pur. Et je trouve que tu ne soulignes pas assez ton parti pris, à savoir de piétiner de nombreuses références pour le moins explicites des albums de Jacobs, alors que Sente et Van Hamme se situent (cette fois-ci) dans sa lignée directe.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
montag
Modérateur
Modérateur
Messages : 433
Enregistré le : 01 oct. 2011, 19:26

Re: Prépublication

Message par montag »

Projets de couv par Juillard :
BqacBeqIQAECeCI.jpg_large.jpeg
Bqac1uaIgAAYWgV.jpg_large.jpeg
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6203
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

J'avoue que les problèmes de chronologie ne m'ont jamais vraiment préoccupé.
Moi , si on m'emmène dans une histoire palpitante et passionnante , pour peu qu'elle soit logique et crédible , je ne suis pas trop regardant sur les détails . C'est pour cela que mes amis me disent que je suis bon publique.
Là , je viens de découvrir trois strips d'affilée , et j'ai l'impression qu'on se moque de moi .
Je ne peux pas croire à ces villageois tibétain qui enterrent un jeune anglais , en plaçant une crois sur la tombe et en y accrochant sa caméra oubliée miraculeusement par les soldats de Basma Damdu.
Je ne peux pas croire qu'un anglais explorant l'Everest passe son temps l’œil vissé au viseur de sa caméra .
Je peux à peine croire que les alpinistes aient pu approcher si prés de la base secrète sans être autrement inquiétés .
Je peux à peine croire que Mac Cannon ait eu l'idée de développer le film au lieu d'envoyer les affaires retrouvées à la famille du jeune alpiniste .
Je ne me suis pas documenté , mais je puis à peine croire que le film ne ce soit pas détérioré dans une camera placée dans les circonstances météorologiques extrêmes .
Elle a quand même passée tout un hiver himalayen dehors .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6203
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

Aux dernières nouvelles , les pellicules supportent mieux le froid que le chaud ... :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Erca a écrit :
Kronos a écrit :Et encore, ce n'est pasrce-que Jacobs a entamé sa relation ens eptembre 1946 qu'il faut encore une fois impérativement en déduire que cette hypothétique 3è Guerre mondiale (hypothétique dans Notre Monde réel) a bien débuté en 1946 !!!
J'entends bien qu'il peut y avoir débat au sujet de cette date (moi-même, je ne suis pas partisan de ce choix-là), mais on ne peut pas d'un côté reprocher aux scénaristes de ne pas assez chercher la cohérence avec les autres albums (ce dont on est loin de se priver ici, et à raison), et de l'autre leur reprocher d'être cohérents entre eux.
Kronos a écrit :Tout le reste n'est que fumisterie de certains Auteurs essayant à tout prix de relier l'Espadon au reste du Corpus ; ce qui ne peut être admis dans une logique cartésienne dont je me fait l'ardent défenseur
Jacobs n'a cessé de relier l'Espadon au reste du corpus, depuis Le Mystère de la Grande Pyramide jusqu'aux 3 Formules (ce dossier en donne la preuve). Avec des incohérences par moments, certes, mais qui laissent davantage à penser à un manque d'attention qu'à une hésitation. Après, il est bien sûr assez peu cartésien que l'uchronie du monde de Blake & Mortimer se limite au temps de cette guerre, puisque leur monde est ensuite identique au nôtre. Il faut donc choisir entre la fidélité à Jacobs et le réalisme pur. Et je trouve que tu ne soulignes pas assez ton parti pris, à savoir de piétiner de nombreuses références pour le moins explicites des albums de Jacobs, alors que Sente et Van Hamme se situent (cette fois-ci) dans sa lignée directe.
Cher Erca, je supprime tout mon laïus car je viens de m'apercevoir de mon erreur.
Je n'avais pas assez bien relu les différentes vignettes que tu mettais en exergue et m'en excuse
Je suis donc parti sur un base erronée moi aussi...

Il est un fait que Jacobs n'a cessé de faire de subtils rappels à l'Espadon. Pourquoi ? Mystère.
Les autres n'ont donc eu aucun mal à s'engouffrer dans la brèche. Au temps pour moi !
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Prépublication

Message par Erca »

Kronos a écrit :Par contre, et c’est à souligner, plus jamais, il ne fera allusion à cette hypothétique (dans notre Réalité) 3ème Guerre mondiale et à tout ce qui s’y rapporte… jusqu’à Sato 1 sur lequel je reviendrai plus tard
Que fais-tu des autres références mentionnées dans ce dossier ? (Pardon d'y faire encore une fois référence, mais c'est le cœur de notre débat.)
Erca a écrit :Bien sûr, le titre de colonel dont Olrik est affublé tout le long de la série peut être considéré comme un rappel constant de son rôle prestigieux dans le Secret de l'Espadon.

- Dès la première planche du Mystère de la Grande Pyramide, Mortimer ne peut s'empêcher de rappeler à Nasir : « Eh bien, voilà qui nous change un peu de notre équipée à bord de "l'Aile Rouge", n'est-ce pas, Nasir ? » (vignette B2)
Image

- Page 44 du tome 1 du Mystère de la Grande Pyramide (tome 1 ; dernière édition) : l'agent Bryes connaît Olrik comme étant « l'ex-conseiller de Basam le Cruel ».
Image

- L'article de journal qui annonce la mort de Blake à la fin du tome 1 du Mystère de la Grande Pyramide évoque « le célèbre héros de la dernière guerre mondiale ».

- Page 19 (dernière édition) du tome 2 du Mystère de la Grande Pyramide, Mortimer semble faire référence de façon assez évidente au rôle d'Olrik dans l'aventure précédente (vignette D2) : « Oh ! Vous auriez fait un excellent acteur, et c'eût été sans doute moins funeste pour bien des gens... »

- Dans la Marque Jaune, la contradiction chronologique de la narration de Septimus, qui évoque (planche 51, vignette A2) une guerre qui éclate alors qu'il revient d'Égypte, a beaucoup fait gloser.
Image
L'allusion à la Luftwaffe ne laisse guère de doute sur le fait que Jacobs a d'abord songé à la Deuxième Guerre Mondiale, avant qu'on ne lui fasse remarquer l'incohérence. Il a cru bon de remédier à cela en faisant ajouter, très tardivement (sur la dernière édition), une note de bas de page indiquant : « Il s'agit de la 3ème Guerre Mondiale. Voir Le Secret de l'Espadon ».
Image
Si cette précision a le mérite d'expliciter le fait que la guerre de l'Espadon suivait bien la Deuxième Guerre Mondiale dans l'esprit de Jacobs, elle laisse néanmoins le problème chronologique intact.

- Dans L'Enigme de l'Atlantide (planche 35), Olrik se présente à Magon en faisant référence de façon indirecte à son ancien rôle de colonel de l'Empire jaune : « C'est la providence, en vérité qui en me faisant tomber accidentellement ici, m'a, tout en m'arrachant à la mort, mis à même de seconder et d'harmoniser les vastes projets de vos deux peuples... En effet, grand chef moi-même renié par les hommes, je n'attends que l'occasion de me venger d'eux ! »
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6203
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

J'avais du mal à croire à l'histoire ! Mais alors là !!!! Le film !!!!L'avait une caméra frontale le gars ? Elle tournait en permanence ????
Dans un ou deux strips on va s'apercevoir que le yéti l'a recueilli un moment !
Peu de temps après il va retrouver Mortimer dans une lamasserie et y aura un gag parce que que Mortimer ne saura jamais comment appeler le grand Lama ! :o :o
Si j'avais une once d'intelligence , je dirais que c'est une insulte envers elle . :MJ: :MJ:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
leally
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 233
Enregistré le : 06 août 2010, 07:53
Localisation : Baulers

Re: Prépublication

Message par leally »

Loin de moi l'idée d'essayer de rivaliser avec vos compétences d'analyse et votre connaissance du corpus jacobsien, mais j'essaye de comprendre un peu le bazar ambiant...

La 3ème Guerre Mondiale inventée par Jacobs n'est peut-être pas forcément une parenthèse uchronique dans un cycle d'aventures de B&M qui respecteraient normalement la ligne du temps "réelle" qui est aussi la nôtre (deux conflits mondiaux, guerre froide...). Est-ce qu'on ne pourrait pas penser qu'à partir du moment où il y a eu une troisième conflagration mondiale, la ligne du temps B&M a connu une légère déviation et n'est plus strictement la réalité que nous connaissons, vu l'ampleur de cette invention scénaristique ?
On pourrait imaginer que la ligne du temps et la réalité B&M sont parallèles à la nôtre mais ne se confondent pas strictement avec celle-ci, même après les aventures du Secret de l'Espadon, ceci ayant été un tournant, un nouveau point de départ.
Comme le fait remarquer Erca, même après un retour à la ligne du temps qui est la nôtre, on peut retrouver des allusions à cette 3ème Guerre Mondiale : dans le Secret de la Grande Pyramide, mais aussi dans le Piège diabolique (à moins que j'aie mal compris tes paroles, Erca, auquel cas je m'en excuse).
Mon opinion -sans doute hérétique ?- est que les aventures B&M sont une sorte d'uchronie très "allégée" (je rejoins Kronos sur la non-utilisation d'anglicismes :lol:).

Maintenant, quelle que soit notre opinion sur le caractère scénaristique et la place de la 3ème Guerre Mondiale dans le reste des aventures B&M, jacobsiennes ou ultérieures, je crois que l'important, pour les repreneurs, serait de bétonner davantage leurs histoires d'un point du vue purement "technique". Les invraisemblances scénaristiques pointées par plusieurs d'entre vous me paraissent autrement plus gênantes que la place d'un album dans la chronologie globale du cycle. Si je pouvais lire un album bien construit, qui tient la route, même s'il ne s'intègre pas parfaitement dans la chronologie, je serai déjà très heureuse ;)

L'idéal serait que les différentes équipes travaillant sur les reprises se coordonnent davantage, et que les scénarios des uns ne viennent pas empiéter sur ceux des autres. On y gagnerait sans doute en cohérence tant pour le cycle lui-même que pour chaque album.

Voilà voilà, c'était un avis en passant, maintenant vous pouvez recommencer à débattre dans les hautes sphères :mrgreen: je retourne dans ma grotte :lol:
Bye-ciao!
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Prépublication

Message par Erca »

leally a écrit :La 3ème Guerre Mondiale inventée par Jacobs n'est peut-être pas forcément une parenthèse uchronique dans un cycle d'aventures de B&M qui respecteraient normalement la ligne du temps "réelle" qui est aussi la nôtre (deux conflits mondiaux, guerre froide...). Est-ce qu'on ne pourrait pas penser qu'à partir du moment où il y a eu une troisième conflagration mondiale, la ligne du temps B&M a connu une légère déviation et n'est plus strictement la réalité que nous connaissons, vu l'ampleur de cette invention scénaristique ?
On pourrait imaginer que la ligne du temps et la réalité B&M sont parallèles à la nôtre mais ne se confondent pas strictement avec celle-ci, même après les aventures du Secret de l'Espadon, ceci ayant été un tournant, un nouveau point de départ. (...) Mon opinion -sans doute hérétique ?- est que les aventures B&M sont une sorte d'uchronie très "allégée" (je rejoins Kronos sur la non-utilisation d'anglicismes :lol:).
Oui, c'est la théorie qui tient le mieux la route : elle est un peu tirée par les cheveux mais elle a le mérite de coller à la complexité du corpus jacobsien. Je me souviens l'avoir formulée dans des termes similaires aux tiens, j'avais dû appeler ça "théorie de l'intersection mobile" (entre notre monde et celui de B&M) ou une appellation fumeuse dans le genre. :)
leally a écrit :Comme le fait remarquer Erca, même après un retour à la ligne du temps qui est la nôtre, on peut retrouver des allusions à cette 3ème Guerre Mondiale : dans le Secret de la Grande Pyramide, mais aussi dans le Piège diabolique (à moins que j'aie mal compris tes paroles, Erca, auquel cas je m'en excuse).
Oui, c'est bien ce dont j'apporte la preuve (pas dans Le Piège diabolique par contre, à ma connaissance en tout cas).
leally a écrit :Maintenant, quelle que soit notre opinion sur le caractère scénaristique et la place de la 3ème Guerre Mondiale dans le reste des aventures B&M, jacobsiennes ou ultérieures, je crois que l'important, pour les repreneurs, serait de bétonner davantage leurs histoires d'un point du vue purement "technique". Les invraisemblances scénaristiques pointées par plusieurs d'entre vous me paraissent autrement plus gênantes que la place d'un album dans la chronologie globale du cycle. Si je pouvais lire un album bien construit, qui tient la route, même s'il ne s'intègre pas parfaitement dans la chronologie, je serai déjà très heureuse ;)
Je crois qu'on sera à peu près tous d'accord là-dessus, encore que pour ma part, ce n'est pas vraiment le réalisme auquel j'attache le plus d''importance, mais l'envergure du scénario, l'épique, l'imagination, la surprise, les émotions qui me sont transmises (avec bien sûr un minimum de cohérence interne au scénario, ce qui a cruellement fait défaut à L'Onde Septimus)... C'est pour cela que je suis (pour l'instant) parmi les moins sévères sur cet album, qui commence à décoller avec ces scènes dans l'Himalaya. D'ailleurs, je n'aurais sans doute pas cerné la plupart des incohérences sans avoir lu les interventions éclairées publiées sur ce sujet. Cela dit, l'action était déjà bien rythmée jusqu'ici malgré quelques passages pédagogico-historiques assez habituels chez Sente (on a parfois l'impression qu'il veut faire de ses albums un manuel d'histoire ludique pour les jeunes, ça se ressent un peu dans ses interviews d'ailleurs). Et puis en tant que fan de l'Espadon qui a toujours réclamé un prélude à cet album, je ne vais quand même pas cracher dans la soupe d'entrée de jeu. :)
leally a écrit :L'idéal serait que les différentes équipes travaillant sur les reprises se coordonnent davantage, et que les scénarios des uns ne viennent pas empiéter sur ceux des autres. On y gagnerait sans doute en cohérence tant pour le cycle lui-même que pour chaque album.
C'est évident, mais ils vont être obligés d'y venir s'ils ne veulent pas que la série devienne incompréhensible, y compris auprès du lecteur lambda.
leally a écrit :Voilà voilà, c'était un avis en passant, maintenant vous pouvez recommencer à débattre dans les hautes sphères :mrgreen: je retourne dans ma grotte :lol:
Ah mais pas du tout, tu restes, regarde : y'a encore plein de place dans les hautes sphères ! ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

archibald a écrit :Aux dernières nouvelles , les pellicules supportent mieux le froid que le chaud ... :p
Effectivement Archie, le froid est censé conserver les pelloches en argentique… mais je réserve fortement mon jugement pour des pelloches qui seraient restées dans un boîtier en métal durant 5 ou 6 ans, exposées jour et nuit aux intempéries, et aux écarts de températures que l’on peut « voir » sur le « sommet du Monde » !!!
Par exemple, à 4.000/5.000m, on peut aller en été, de +15° la journée à -5° la nuit, et en hiver, de -15° à -30°, voire plus ; aussi, je me demande, compte-tenu de ce que va subir ladite pellicule durant toute cette période, comment on va la retrouver six ans après un traitement pareil… ?
A mon avis, il n’en restera rien d’exploitable, mais cela reste à vérifier auprès d’un spécialiste que j’appelle illico-presto pour vous fournir une vraie réponse, autre que les allégations boîteuses d'un "sentepabonarien" :D
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Erca a écrit : Et puis en tant que fan de l'Espadon qui a toujours réclamé un prélude à cet album, je ne vais quand même pas cracher dans la soupe d'entrée de jeu. :)
Pourquoi faudrait-il absolument un prélude à l'Espadon ??? L'histoire, concoctée au débotté et dans l'urgence, hors de toute "logique", ne peut-elle se suffire à lui-même ?!
Pourquoi toujours vouloir faire un prélude au prélude du prélude...? Et ainsi de suite
On a déjà assez vu à quoi cela mène le plus souvent, hormis quelques rares exceptions, car il y en a, fort heureusement !

Maintenant, un prélude bien ficelé, correctement scénarisé n'aurait pas été sans me plaire à moi aussi, mais encore eût-il fallu qu'il soit BIEN FAIT, et non pas construit à partir de bribes informes et totalement irréalistes que l'on essaierait vainement de relier ensemble :cry:
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Prépublication

Message par Erca »

Kronos a écrit :Pourquoi faudrait-il absolument un prélude à l'Espadon ??? L'histoire, concoctée au débotté et dans l'urgence, hors de toute "logique", ne peut-elle se suffire à lui-même ?!
Cette oeuvre se suffira évidemment toujours à elle-même, ce n'est pas moi qui vais dire le contraire. Un prélude est intéressant à mes yeux dans le cadre de la démarche de reprise, c'est simplement une idée qui offre un champ de possibilités scénaristiques très riches pour un album haut en couleurs.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Me revoili, me revoilà... avec les infos qui auraient dû être prises en amont par le « sentepabonarien »

Une fois que le néga a commencé à être sensibilisé, il commence à se dégrader lentement au bout de six mois (et l'on parle de négatifs actuels). Alors, que dire de pelloches d'un autre temps ???
Donc, toute pellicule mise dans un appareil commence à se dégrader et ce, dans des conditions de températures normales !
Ensuite, ceci pris dans une configuration idéale de température/humidité...
Alors que, dans ce cas, nous parlons, a priori, de films caméra (ou pour appareils), noir ou couleur (?) conservés dans une carcasse métallique à l'humidité, à la chaleur et au froid, le tout alternativement pendant 5/6 ans
Ceci vaut aussi bien pour une couleur (c'est encore plus rapide) qu'une N/B !

Au bout de six ans d'un traitement tel qu'on peut l'imaginer (mais pas Sente, a priori), la pellicule serait tellement dégradée et voilée que l'on ne verrait pratiquement plus que des ombres !!!
Résultat des courses, au bout de ce laps de temps, tu récupères des ombres, si le film ne s'est pas complètement délité ou déchiré avec le temps...?!

Là encore, nous sommes face à un défi technologique que Sente passe allègrement sous silence
Et, là non plus, le discours de Sente ne tient pas la route ; mais en sommes-nous étonnés ?!

Maintenant, allons-nous voir des images en N/B ou en couleur ? Grande question. Merci de l'avoir posée
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Sinon, je viens de lire les 3 nouveaux strips du Bâton, qui se passent dans l'Himalaya. Encore du très grand n'importe quoi !

1) deux jeunes alpinistes qui vont sur l'Everest « à l'insu de tous ».
Ah bon...? Vu ce que représente une telle expédition, avec toutes les démarches administratives et de prises de contact sur place, ne serait-ce qu'avec les guides, vu les autorités locales qui sont forcément au courant de tout, si tu crois que ces deux-là ont pu passer inaperçus...(d'autant qu'on comprend que les jeunes Anglais sont partis d'Angleterre , puissqu’ils ont envoyé une photo à leurs familles), vu ce que représente un voyage à l'époque (par bateau, etc), il est bien sûr que les gars ont fait le déplacement « à l'insu de tous ! »
Evidemment, bien sûr !!!

2) leurs familles ne sont pas inquiétées ?! Ils ont fait une quasi-fugue, et personne ne lance d'alerte, personne ne s'inquiète, personne ne les repère un jour ou l'autre ?

3) ils veulent démontrer au Monde la supériorité de la jeunesse britannique ?! Et ils ont décidé ça juste entre eux deux, sans en parler à personne ???
Ils ont plaqué l'école (ils devaient être étudiants) et aucun autre élève n'a été au courant ?
Ils sont bien évidemment chacun fils unique et n'ont donc jamais parlé à leurs éventuels frères et soeurs de leur projets… ?

4) ils vont sur l'Everest pour y planter l'Union Jack, car il est encore évident qu’un drapeau comme ça se trouve facilement..., s'emporte facilement, ne se repère pas lors des passages en douane, etc, etc…

5) « plus personne n'entendit parler d'eux », dit l'officier. Ah bon ?
Ces deux gamins disparaissent sans laisser de trace, et la Presse de l'époque n'a jamais soulevé l'affaire, n'a jamais parlé de cette disparition, n'a jamais, de loin en loin, relancé ce mystère sur la place publique... ? Les Autorités britanniques n’ont pas lancé de recherches dans une contrée qui était tout de même sou sleur « domination »… ?

6) l'un des deux jeunes prend de belles photos dans la montagne. Un jeune amateur, comme ça, tranquillement, dans le froid, en haute altitude, avec des gros gants, tout en marchant… ?!. Et sans moyens financiers apparemment, ils peuvent acheter du matériel, de la pellicule en quantité pour faire plein de belles photos...?

7) des photos prises, surtout, sous le nez de soldats qui lui(leur) tirent dessus !!!
Il en découle pourtant un véritable reportage-photo pris par quelqu'un qui a (semble-t-il) tout son temps, et qui n'est pas la cible de tireurs...
Or, sous les tirs (comme dans la scène sur le pont de Londres), ON SE PLANQUE, et on ne pense pas à faire des photos. Surtout avec les appareils photos de l'époque, qui n'étaient pas des téléphones portables ou des appareils numériques qu'on glisse dans la poche et qu'on dégaine comme ça, dans la seconde, avec des réglages automatiques, etc…
A cette lointaine époque, il fallait faire tout plein de réglages fastidieux avant de prendre une phot ; alors, plusieurs, dans les conditions décrites… ???

8) on voit une image des pieds du jeune tombé dans une crevasse (blessé, donc).
On comprend que c'est une photo prise par ce jeune, puisqu'elle est projetée sur l'écran. Donc, le gars est au fond d'une crevasse, il est blessé (gravement puisqu'il va mourir), il fait un froid de canard au fond de cette crevasse, et il pense à faire une photo ?!
C’est du plus haut risible !!!

9) les photos sont retrouvées et développées, car elles sont restées dans l'appareil photo que le jeune (mort) a gardé sur lui. Comme si les soldats qui lui ont tiré dessus allaient laisser des preuves aussi flagrantes, aussi apparentes, sur le corps du gars qu'ils viennent de blesser mortellement...
Les soldats avaient forcément vu le jeune prendre des photos, puisqu'on voit bien ces soldats intervenir, de face (face à la caméra) sur les photos retrouvées. Certes, on voit dans la dernière case mise en ligne, que le jeune est tombé dans une crevasse. Mais on sait aussi, car c'est expliqué quelques cases avant, que des villageois ont recueilli le blessé encore vivant, puis l'ont enterré une fois mort. Donc, les soldats aussi auraient pu le recueillir vivant, le relever et... se saisir de l'appareil photo en priorité !!!

C’est du grand N'IMPORTE QUOI !!!
Bizarre aussi : sur une photo des deux jeunes, on peut voir l'un d'eux avec un appareil photos suspendu sur sa poitrine. On voit aussi un appareil photo accroché sur la croix de la tombe. Mais, aie, ouille, ce ne sont pas les mêmes appareils photos...
En outre, celui de la tombe ressemble plutôt à une caméra et, dans un des récitatifs, il est également question d'une caméra.
Une fois de plus, Sente nous balance un sac de noeuds « sentepabonarien », genre « pas vu, pas pris, ni vu ni connu, j't'embrouille ! »

J'ajoute un argument de plus, que j'ai oublié d'indiquer contre la scène décrite par Sente. Pour aller sur l'Everest, il faut avoir des masques à oxygène, c’est impératif ! Encore du matériel que de jeunes amateurs qui agissent à l'insu de tout le monde peuvent très facilement trouver et transporter, bien sûr...!!!

Bref, de la bouillie pour ados attardés juste bonne à noircir un certain nombre de cases inutiles

P.S/ Attention aussi, un coup il est question d'appareil photos, un coup d’une caméra. Si c'est une caméra pour faire des films, il n'est pas possible d'obtenir de belles photos qu'on peut projeter sur un écran, de celles qui émerveillent tant les spectateurs dans l’histoire pondue par Sente, qui doit confondre le mot « camera » qui veut dire « appareil photo » en anglais, et « caméra », en français, qui désigne - sauf erreur - un appareil pour prendre des films !!!
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Prépublication

Message par Rob1 »

8) on voit une image des pieds du jeune tombé dans une crevasse (blessé, donc).
J'ai plutôt l'impression que l'image est prise alors que la crevasse s'effondre sous lui ! :shock: Avec le piolet en-dessous de lui qui tombe plus vite.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Rob1 a écrit :
8) on voit une image des pieds du jeune tombé dans une crevasse (blessé, donc).
J'ai plutôt l'impression que l'image est prise alors que la crevasse s'effondre sous lui ! :shock: Avec le piolet en-dessous de lui qui tombe plus vite.
Le problème, c'est que l'on voit le haut de la crevasse (et le ciel) en haut du dessin...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2991
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Et ça continue...

J'ai continué à réfléchir à la scène de Sente dans la montagne (ça ne dure pour l'instant que 3 strips, eh bien, qu'est-ce qu'il y a comme conneries au cm² dans ces 3 seuls strips...) !!!
On dirait que Sente a imaginé son scénario comme s'il s'agissait de deux gamins jouant dans la cour de l'école, et qui se lancent un défi du genre : « Je parie que je rentre dans le bureau du proviseur ! ».

Là, dans la BD, c'est autre chose, le défi est tout autre : il faut grimper sur l'Everest. Une paille !
D’après les dessins de Juillard, sur lesquels je n’ai de spécial à dire, ce n’est pas mon rayon (mais il pourrait ouvrir sa g.... de temps en temps, pour arrêter sentepabon dans ses délires...), on voit bien qu’il s’agit d’une caméra (pour filmer des images qui bougent) dont disposait le jeune qui a été tué dans la montagne.
Or, ainsi que nous l’avons déjà dit, il faut envisager que les deux jeunes « amateurs », et « à l'insu de tous », ont pu se procurer une caméra, des films, et tout le toutim qui va avec…
Il nous faut imaginer qu'ils sont sacrément bons cinéastes pour produire de si belles images comme le prétend Sente via les dialogues de la scène montrée…
Cependant, à un moment, il y a une photo (cette fois, c'est bien une photo) montrant les deux jeunes avant l'ascension, posant avec leur guide. La photo a été envoyée par les jeunes à leurs familles, comme le raconte Sente. Sur cette photo, on voit un des jeunes avec un appareil photos suspendu sur sa poitrine. Ce n'est pas une caméra, en tout cas ce n'est pas la caméra qui figure accrochée sur la croix marquant l'endroit où est enterré le jeune tué.
Or, la photo des deux jeunes avec leur guide, a bien du être prise par un AUTRE appareil photos ! Qui devait appartenir aux jeunes.
Qui plus est, on peut se poser la question de QUI a pris cette photo ???
Nous devons donc en induire que les jeunes avaient deux appareils photos PLUS une caméra ?! Bravo... Ils ont les moyens financiers pour acheter tout ça !
Ils ont également les bagages pour emporter tout ce matériel et ce qui va avec (pellicules nombreuses en particulier, car il faut se représenter à l'époque ce qu'était un quasi-safari photos, avec des malles entières de bobines de films dans des conteneur en métal, etc...
Et, bien sûr, tout ça s'est fait à l'insu de tous...
Dans la BD, le commentateur décrit « cette photo » (qu'on voit projetée sur un écran) « qu'ils envoyèrent à leurs familles ». Mais, patatrac, le projecteur qui permet de montrer « cette image » est un projecteur de film (même pour ceux qui n’en ont jamais vu, on voit les chargeurs circulaires pour dérouler et rembobiner le film qui passe dans le projecteur)
Comment peut-on alors montrer sur un écran une photo au moyen d'un projo de film...????
Le même projecteur qui, par la suite (aucune césure, c'est bien la même scène avec les mêmes personnages et le même matériel), projette cette fois des images cinématographiques....
Ne trouvez-vous pas, chers lecteurs non avertis, qu’il y a comme un truc bizarre... ?!

Encore une autre aberration du "sentepabon" que je viens de voir (mais ça me paraissait louche dès le départ, et là, je prends mieux conscience du truc) : dans la case où les soldats tirent au fusil sur les jeunes et leur guide, il est dit que « les soldats tirent sans sommation » !
Si on regarde bien l'image, et même si on se représente la scène, on comprend que les montagnards pris pour cible (nos fameux jeunes et leur guide) sont assez emmitouflés dans leurs vêtements et fort peu reconnaissables.
Le minimum de vraisemblance, la plus élémentaire prudence, la logique aussi (mais Sente n'en a aucune) aurait donc voulu, qu'avant tout, les soldats cherchent à identifier les montagnards qu'ils aperçoivent, avant de leur tirer dessus !!!
Imaginons un instant que ce sont des soldats ou auxiliaires amis qui aient revêtu ces tenues ? Ces soldats tireraient et tueraient donc des « amis » sans sommation... ?! Bravo... Chapeau !
Sente a vraiment de la gelée de framboise à la place du cerveau

Et pas une vignette qui ne recèle une, voire plusieurs perles du même genre. C’est à frémir
Sente n'a pas du tout les pieds sur terre et raconte des trucs qui n'ont ni queue ni tête
Cela ne donne vraiment une belle idée de l'histoire qui aurait pu être "décoiffante", prise dans le sens du poil...

On se perd depuis le début en mini-sketchs raccordés les uns aux autres par une case de transition, sans que l'on voie clairement où l'auteur veut nous emmener
Sans oublier que cette suite de scènes depuis le début n'a aucune cohérence; passant du coq à l'âne avec le porte-avions d'abord, puis avec l'attaque du Parlement à Londres, puis le passage au War Room, les échanges ridicules autour d'une tasse de thé, puis la mission vers le sous-marin, etc...
Je ne vois vraiment pas où il veut en venir, ni quel est le fil conducteur, ni quelle est la base solide à tout ça
Il paraît être un automate qui ne réfléchit pas, se contentant d'aligner les scènes sans queue ni tête les unes après les autres, histoire de constituer un album de BD.
Ce n'est pas ça, être scénariste... Ce que fait Sente, c'est même prouver qu'il est bien un non-scénariste (pas un anti-scénariste ; je dis bien : non-scénariste)

Et j'ai trouver une autre "hénaurme" anomalie dans le récit dessiné de nos deux zozos, sur laquelle je prend le temps de la réflexion en attendant d'en voir un peu plus
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6203
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

Kronos a écrit :..../....
Une fois que le néga a commencé à être sensibilisé, il commence à se dégrader lentement au bout de six mois (et l'on parle de négatifs actuels). Alors, que dire de pelloches d'un autre temps ???
Donc, toute pellicule mise dans un appareil commence à se dégrader et ce, dans des conditions de températures normales !
Ensuite, ceci pris dans une configuration idéale de température/humidité...
Alors que, dans ce cas, nous parlons, a priori, de films caméra (ou pour appareils), noir ou couleur (?) conservés dans une carcasse métallique à l'humidité, à la chaleur et au froid, le tout alternativement pendant 5/6 ans
Ceci vaut aussi bien pour une couleur (c'est encore plus rapide) qu'une N/B !

Au bout de six ans d'un traitement tel qu'on peut l'imaginer (mais pas Sente, a priori), la pellicule serait tellement dégradée et voilée que l'on ne verrait pratiquement plus que des ombres !!!
Résultat des courses, au bout de ce laps de temps, tu récupères des ombres, si le film ne s'est pas complètement délité ou déchiré avec le temps...?!

Là encore, nous sommes face à un défi technologique que Sente passe allègrement sous silence
Et, là non plus, le discours de Sente ne tient pas la route ; mais en sommes-nous étonnés ?!

Maintenant, allons-nous voir des images en N/B ou en couleur ? Grande question. Merci de l'avoir posée
Je n'imagine même pas que le film soit en couleur , ni sonore Faudrait pas exagérer . ;)
Merci Kronos , pour toutes ces infos qui vont dans le sens de mes doutes ...Et encore je n' m'étais pas rendu compte qu'il était question d'années. :lol:

Je reviens sur le projecteur (de films , diapos , ou photos ....) .
Ok le coup de la photo , c'est bien vu Kronos . On va supposer que dans les services de l’armée Britannique ; il y a des passionnés photos qui ont filmé la photo pour l'insérer dans le film .
L'intérêt ? Je ne le vois pas . Mais c'est dimanche et on va être gentil .
Par contre la fonction reverse et Zoom de ce projecteur m’impressionne fortement . Mon père nous avait acheté à mon frère et à moi un projecteur 8 mm .
Pour revenir en arrière , il fallait rembobiner la pellicule à la main . Le Zoom ? à part mettre une loupe devant l'objectif , je ne vois pas !

Revenons sur la "crédibilité" de l'histoire . Au début de l'Espadon , le monde entier a les yeux rivés sur le grand Empire Jaune qui ne s'est pas construit en un jour , ni en secret ,dans les vallées de l'Himalaya.
J'ai du mal à croire que dans une monde parallèle où coexisteraient Hitler et Basam Damdu , il n'y aurait pas eu une alliance entre les deux puissances .
D'ailleurs au début de l'Espadon , Berlinne semble pas attaquée ... :roll:
Vu la puissance de la flotte aérienne de Basam Damdu , j'aurais plutôt choisi une aile rouge ou un requin pour détruire le chalutier sénégalais ! :D


L'Espadon ne m'a jamais causé plus soucis que cela. Jacobs ne voulait pas parler directement de la deuxième guerre mondiale . Il sortait d'un récit de fiction ( le Rayon U ) .
Il a un petit peu adapté ses personnages , et un peu plus ancré son récit dans la réalité .
Cette aventure palpitante permet de faire le lien entre la Science Fiction , façon Flash Gordon , et , le réel .
Je ne me suis jamais posé de questions sur les performances des avions de Basam Damdu , ni sur la vraisemblance de l’existence d'une base secrète dans le détroit d'Ormuz .

Je suis bon public , comme je l'ai déjà dit et redit , Mais je ne peux pas gober ce que l'on essaie de nous faire croire ici :
Dans l'Espadon on lit clairement " Ainsi se que l'on appréhendait depuis si longtemps se réalise brutalement aujourd'hui ..."..
Ceci est absolument incompatible avec cette histoire de deux alpinistes qui découvrent par hasard l'arsenal jaune ....!
Fichiers joints
Ici Londres.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 717
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Prépublication

Message par mokenamoke »

On dirait qu'ils sont en panne chez Ketpaddle ? ? ?
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Prépublication

Message par Erca »

archibald a écrit :Revenons sur la "crédibilité" de l'histoire . Au début de l'Espadon , le monde entier a les yeux rivés sur le grand Empire Jaune qui ne s'est pas construit en un jour , ni en secret ,dans les vallées de l'Himalaya.
C'est effectivement un parti pris pour le moins osé...
archibald a écrit :J'ai du mal à croire que dans une monde parallèle où coexisteraient Hitler et Basam Damdu , il n'y aurait pas eu une alliance entre les deux puissances .
Van Hamme avait d'ailleurs choisi cette option dans La Malédiction des Trente Deniers (page 40 du tome 1), je cite von Stahl : « Avant notre propre défaite, notre bien-aimé Führer avait signé un accord secret avec votre empereur. »
archibald a écrit :Je suis bon public , comme je l'ai déjà dit et redit , Mais je ne peux pas gober ce que l'on essaie de nous faire croire ici :
Dans l'Espadon on lit clairement " Ainsi se que l'on appréhendait depuis si longtemps se réalise brutalement aujourd'hui ..."..
Ce propos est-il repris dans la version remaniée ? Je n'en ai pas souvenir.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »