Prépublication - vos commentaires

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

Puisque dans le strip de ce matin il est question du début de l'Opération Overlord, voici la chronologie des événements de 00h07 à une heure dix du matin et le lien du site où trouver la suite de cette chronologie :


00:07
- Des sentinelles allemandes aperçoivent des avions volant à basse altitude au nord de Carentan dans le Cotentin.

00:10
- Les premiers éclaireurs américains (pathfinders en anglais) sautent sur le Cotentin, afin de baliser les zones de parachutages pour les pilotes de C-47 qui vont arriver dans les minutes qui suivent.

00:11
- Les parachutistes allemands de la 13ème compagnie du Fallschirmjäger-Regiment 6 rendent-compte de la présence de parachutistes ennemis.

00:16
- Le premier des 3 planeurs britanniques se pose à moins de 50 mètres du pont de Bénouville, le Pegasus Bridge.

- La batterie allemande de Merville est attaquée par 5 bombardiers Avro Lancasters du 7th Squadron de la Royal Air Force.

00:17
- Le deuxième des 3 planeurs britanniques se pose à proximité du pont du Pegasus Bridge.

00:18
- Le dernier des 3 planeurs Horsa se pose à proximité du pont Pegasus.

00:20
- 6 Albemarle larguent 60 éclaireurs de la 22nd Independent Parachute Company sur les Drop Zones N, V et K à l'est de l'Orne.

00:21
- Howard et ses hommes prennent d'assaut le pont Pegasus.

00:30
- L'Oberleutnant Brandenburger commandant le 5ème bataillon du 125ème régiment d'infanterie mécanisée rend compte au poste de commandement régimentaire qu'il observe des parachutages à l'est de l'Orne.

- 110 bombardiers appartenant aux Bomber Command N°1 Group et N°100 Group attaquent les batteries anti-aériennes dans la région de Caen-Carpiquet.

00:35
- 2 planeurs Horsa se posent à proximité du pont de Ranville, le Horsa Bridge. Le 3ème planeur prévu pour l'opération est porté disparu.

00:40
- Le caporal Emile Bouétard, membre du 4ème bataillon Français Parachutistes est abattu au Moulin de Plumelec, en Bretagne.

00:45
- Des rapports allemands, envoyés par le 3ème bataillon du 919ème régiment de Grenadiers commandé par le lieutenant-colonel Hoffmann, indiquent la présence de parachutistes ennemis.

00:50
- La 5ème brigade de la 6ème division aéroportée britannique commandée par le général Nigel Poett est larguée à proximité de Ranville.

01:00
- Les radars de la Marine allemande (ou Kriegsmarine en allemand) signalent une importante armada en face du Pas-de-Calais.

- Le sergent Ludwig Förster découvre l'armada alliée au large de son point fortifié Wn 62, secteur Omaha Beach.

01:10
- 36 parachutistes français, réunis au sein de 4 équipes, sautent au-dessus de la Bretagne, en forêt de Duault et près de Plumelec.

http://www.dday-overlord.com/debarquement_minutes2.htm

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6300
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

Park Lane a écrit :Puisque dans le strip de ce matin il est question du début de l'Opération Overlord, voici la chronologie des événements de 00h07 à une heure dix du matin et le lien du site où trouver la suite de cette chronologie :


..../....
Merci Park Lane .
Je vais suivre le lien pour savoir où se trouve Olrik et Hasso . :?:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par jyb »

L'amiral Gray, dans la BD, regarde sa montre à minuit pile et annonce à Blake et Mortimer qu'Overlord a démarré. Je suppose qu'ils doivent être courant, et au courant en particulier que ça a déjà démarré en fait il y a plusieurs heures...? (départ des bateaux des côtes anglaises la veille au soir). Le Cabinet of War, où ils se trouvent, ne doit parler que de ça et tout le monde doit y être fébrile.
Et quand l'amiral termine en disant "Prions pour que les souffrances à venir soient les dernières" : il peut prier s'il veut, mais tout le monde sait que le débarquement de Normandie n'est qu'une étape dans la guerre. Il reste - une paille - à débarquer en Provence, à libérer entièrement l'Italie, le Bénélux, la France, l'Allemagne, etc, tandis que dans le Pacifique, il y a encore quelques Japonais à dégager.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

jyb a écrit :L'amiral Gray, dans la BD, regarde sa montre à minuit pile et annonce à Blake et Mortimer qu'Overlord a démarré. Je suppose qu'ils doivent être courant, et au courant en particulier que ça a déjà démarré en fait il y a plusieurs heures...? (départ des bateaux des côtes anglaises la veille au soir). Le Cabinet of War, où ils se trouvent, ne doit parler que de ça et tout le monde doit y être fébrile.
Et quand l'amiral termine en disant "Prions pour que les souffrances à venir soient les dernières" : il peut prier s'il veut, mais tout le monde sait que le débarquement de Normandie n'est qu'une étape dans la guerre. Il reste - une paille - à débarquer en Provence, à libérer entièrement l'Italie, le Bénélux, la France, l'Allemagne, etc, tandis que dans le Pacifique, il y a encore quelques Japonais à dégager.
Détails que tout cela !!!!! :p

La guerre s'arrête le 6 juin 1944 et la suivante reprend quand Basam a fini de se tourner les pouces.
C'est bien connu des historiens, cher jyb.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par jyb »

Quarnstron a écrit :C'est bien connu des historiens, cher jyb.
Petite précision : quand je disais "Tout le monde sait", je ne parlais pas des historiens aujourd'hui, mais je sous-entendais : début juin 1944, tout le monde, y compris l'amiral Gray, sait que les Alliés vont en baver encore longtemps et durement, et qu'il va y avoir beaucoup de nouvelles batailles, beaucoup d'autres morts, d'ici la fin de la guerre.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

Cher jyb, j'avais parfaitement compris, et mon commentaire était uniquement ironique.

Il suffit de se souvenir que Eisenhower lui-même était prêt à remettre sa démission en cas d'échec, qu'il admettait comme étant une réelle possibilité.

J'ose cependant croire que dans cette phrase, l'Amiral Gray se projette au-delà du 6 juin, dans une logique "Après cette guerre, ce sera la paix pour toujours.", quoique j'en doute fortement vu le ridicule du scénario et du dialogue jusqu'à présent.
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

J'ai la réponse à LA question qui nous interroge tous :

il fait NUIT à partir du début du strip 122 (c'est donc bien la pleine Lune), et ce jusqu'au strip 157 (lever du rideau de la fenêtre) ou 163, lorsque Blake et Mortimer interroge Clarke dans sa chambrée.
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Rob1 »

Quarnstron a écrit :Il suffit de se souvenir que Eisenhower lui-même était prêt à remettre sa démission en cas d'échec, qu'il admettait comme étant une réelle possibilité.
Pour l'anecdote, Eisenhower avait même préparé une courte déclaration :

http://www.slate.fr/lien/49179/discours ... ment-echec

Notez dans le document original que Eisenhower s'est trompé en écrivant la date "July 5" (5 juillet) au lieu de 5 juin... moment de distraction à cause du stress ?
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Kronos »

Icecool a écrit :J'ai la réponse à LA question qui nous interroge tous :

il fait NUIT à partir du début du strip 122 (c'est donc bien la pleine Lune), et ce jusqu'au strip 157 (lever du rideau de la fenêtre) ou 163, lorsque Blake et Mortimer interroge Clarke dans sa chambrée.
Mais, cher Icecool, c'était évident pour tout le monde puisque, dès le départ de l'avion, pardon aéroplane... il fait pratiquement nuit et que, tout du long, jusqu'à cette fameuse vignette où l'on voit enfin un peu de ciel bleu par la fenêtre de Longreach, c'est bien une "action de nuit" la plus longue de l'Histoire de
Alors, que sommes-nous pour nous poser une telle question de bon sens ?
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

Kronos a écrit : Mais, cher Icecool, c'était évident pour tout le monde...
Park Lane a écrit :Je me pose une question : est-ce toujours la nuit ou bien le soleil s'est-il enfin levé sur Gibraltar ?
Pas tous, puisque la question était encore posée assez récemment (message de Park Lane du 13/11 par exemple), mais j'ai pu vérifier de visu... dans l'album entièrement colorisé.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

Icecool a écrit :
Kronos a écrit : Mais, cher Icecool, c'était évident pour tout le monde...
Park Lane a écrit :Je me pose une question : est-ce toujours la nuit ou bien le soleil s'est-il enfin levé sur Gibraltar ?
Pas tous, puisque la question était encore posée assez récemment (message de Park Lane du 13/11 par exemple), mais j'ai pu vérifier de visu... dans l'album entièrement colorisé.
Mon intervention à ce sujet était ironique.
C'est la nuit la plus longue comme le suggère Kronos !
IL n'était pas moins très intéressant que tu vérifies Icecool, car il est vrai que cette séquence était assez étrange et exigeait de nous une attention de tous les instants sur un point de détail apparent qui révélait néanmoins le caractère très approximatif de la conduite du récit par les auteurs.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

Les cases du strip 178, soit l'enterrement du major Benson sont belles, mais pourquoi donc dans la seconde, tout l' monde a-t-il le dos tourné, à l'exception de Blake ? Que certains présents une fois la mise en terre effectuée parlent entre eux au moment est envisageable, encore qu'ici leur nombre réduit et leur lien au major rendent cette éventualité improbable, mais qu'en tout cas et quoi qu'il en soit, tout le monde tourne le dos est encore un artifice de collégien destiné à permettre le dialogue privé de Mrs Benson avec Blake.
Ficelle narrative une fois de plus en lieu et place de la fluidité d'un récit. Pourtant la scène aurait pu être belle, quoique entre la Mrs Benson en grand deuil et la joviale logeuse des albums jacobine il soit difficile de trouver un autre lien que celui des affirmations du scénariste.
En outre, dans ce strip 178, on lit que "Le lendemain", a lieu l'enterrement du major Benson. Sauf que, sauf erreur de ma part, "le lendemain" de la précédente scène, est le premier jour du débarquement, 6 juin 1944, et que tous les militaires qu'on voit là, assistant à l'enterrement, ont autre chose à faire !
On dirait un jour tranquille, en temps de paix...
Encore une fois, Sente et Juillard font l'impasse totale sur le contexte historique et racontent des scènes hors du temps.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6300
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

Park Lane a écrit :.../...
En outre, dans ce strip 178, on lit que "Le lendemain", a lieu l'enterrement du major Benson. Sauf que, sauf erreur de ma part, "le lendemain" de la précédente scène, est le premier jour du débarquement, 6 juin 1944, et que tous les militaires qu'on voit là, assistant à l'enterrement, ont autre chose à faire !
On dirait un jour tranquille, en temps de paix...
Encore une fois, Sente et Juillard font l'impasse totale sur le contexte historique et racontent des scènes hors du temps.

:idea:
Je me suis fait exactement la même réflexion. Tous ces militaires haut placés n'ont-ils que cela à faire le lendemain du D day ?
La présence de Mortimer est également surprenante . Il ne connaissait pas le Major Benson que je sache . :o
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

Effectivement, et c'est encore plus particulièrement surprenant dans le cas de l'amiral Gray, plus que tout autre des personnages ici réunis : ne devrait-il pas être au Cabinet of war, en train de gérer le mouvement des centaines de navires qui sont déjà proches des côtes normandes et de prendre les innombrables décisions qui s'imposent en fonction de ce qui se passe, minute après minute..... ?

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

Je me demande quel secret la vieille va encore révéler.
On n'en finit plus.

Je suis aussi étonné qu'un Amiral assiste à l'enterrement d'un Major a fortiori le 6 (ou le 7) juin 1944.
Mais comme Sente sait que c'est un succès, il ne s'embarrasse pas avec les détails.
De toutes façons, comme l'a brillamment démontré le documentaire tourné avec John Wayne, la guerre était gagné dans le milieu de la journée. Cela a permis de se reposer ensuite... le fameux "repos du guerrier".
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par jyb »

archibald a écrit :Tous ces militaires haut placés n'ont-ils que cela à faire le lendemain du D day ?
Quarnstron a écrit :Je suis aussi étonné qu'un Amiral assiste à l'enterrement d'un Major a fortiori le 6 (ou le 7) juin 1944.
Si on comprend bien le scénario, l'enterrement a bien lieu le D-Day, soit le 6 juin.
Mais le 6 ou le 7, de toute façon l'amiral doit être sur les dents depuis des semaines, et le sera pour des semaines encore.
Ce qui est étonnant également, c'est qu'on n'ait vu, dans la BD, jusqu'à présent, aucune image du débarquement de Normandie.
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

jyb a écrit : Ce qui est étonnant également, c'est qu'on n'ait vu, dans la BD, jusqu'à présent, aucune image du débarquement de Normandie.
Et nous n'en verrons pas, car il faut encore que le scénario et l'intrigue fassent en bond jusqu'en septembre 1946, afin d'être "raccord" avec le démarrage du Secret de l'Espadon...

Image
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Kronos »

Icecool a écrit :
jyb a écrit : Ce qui est étonnant également, c'est qu'on n'ait vu, dans la BD, jusqu'à présent, aucune image du débarquement de Normandie.
Et nous n'en verrons pas, car il faut encore que le scénario et l'intrigue fassent en bond jusqu'en septembre 1946, afin d'être "raccord" avec le démarrage du Secret de l'Espadon...

Image
Ya tout de même un big problème sur lequel sente a vite passé l'Eponge... Le Secret de l'Espadon, quoiqu'il en veuille, ne peut pas avoir démarré en septembre 1946 !!!
Et je le prouverai
Toute sa navrante chronologie est d'ailleurs du même tonneau : n'importe quoi !!!
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

Ah la chronologie...

Sauf erreur, La Marque jaune se déroulerait plutôt en décembre 1952 (et L'Onde Septimus en juin 1953).

Concernant la datation de SOS Météores, voir cet excellent "exercice" de déduction :

http://emmanuelmailly.free.fr/essaiparent1.htm

De même, et si donc Jacobs ne donne effectivement pas directement de dates, il suggère fortement : ainsi de L'Affaire du collier (où, comme dit dans Wiki, "Olrik s'évade de sa prison française après les quelques années nécessaires à l'instruction de l'opération Météores"). Un article de journal à la première page de l'album indique que l'Affaire du collier de la reine Marie-Antoinette a eu lieu 178 ans plus tôt. Or, c'est en 1785 que s'est produite cette escroquerie historique. Le calcul nous mène ainsi à l'année 1963 !

Pour l'Espadon, on peut s'en tenir au fait que l'ONU (créée en 1945) y est évoqué... Ce sans négliger le potentiel uchronique du récit.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Kronos »

Icecool a écrit :Ah la chronologie...

Sauf erreur, La Marque jaune se déroulerait plutôt en décembre 1952 (et L'Onde Septimus en juin 1953).

Concernant la datation de SOS Météores, voir cet excellent "exercice" de déduction :

http://emmanuelmailly.free.fr/essaiparent1.htm

De même, et si donc Jacobs ne donne effectivement pas directement de dates, il suggère fortement : ainsi de L'Affaire du collier (où, comme dit dans Wiki, "Olrik s'évade de sa prison française après les quelques années nécessaires à l'instruction de l'opération Météores"). Un article de journal à la première page de l'album indique que l'Affaire du collier de la reine Marie-Antoinette a eu lieu 178 ans plus tôt. Or, c'est en 1785 que s'est produite cette escroquerie historique. Le calcul nous mène ainsi à l'année 1963 !..../...
Tu as quelques petites erreurs dans ta composition écrite, ami Icecool...
pour la vraie chronologie, régulièrement mise à jour par mézigue de mes dernières trouvailles, tu devrais regarder le topic ad hoc
Pour le Secret de l'Espadon, si j'ai un peu avancé, je n'ai pas encore tout bien ficelé, mais ce n'est certainement pas en 1945
Pour l'Espadon, on peut s'en tenir au fait que l'ONU (créée en 1945) y est évoqué... Ce sans négliger le potentiel uchronique du récit.
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »