Votre note du Bâton de plutarque

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD

Votre note sur le "Bâton de Plutarque"

:chonos: :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
5
13%
:chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
8
21%
:chonos: :chonos: :chonos:
6
16%
:chonos: :chonos:
4
11%
:chonos:
8
21%
:robpol:
7
18%
 
Nombre total de votes : 38
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6457
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald »

Erca a écrit :
bletmor a écrit :Je reconnais ne pas être un grand spécialiste de B&M mais j'ai de merveilleux souvenirs de lectures de l'"œuvre originale".
J'avoue aussi passer de très bons moments à la lecture des œuvres des repreneurs, dont ce dernier album, que se soit au niveau scénario et dessin.
Je suppose être très bon public ;)
Bienvenue et bravo pour ton courage dans cette marée de posts vindicatifs ;) Pourrais-tu argumenter ton jugement ?
Ma réaction est la même qu'Erca . Je te salue et je voudrais savoir ce qui t'a plu dans cette histoire de façon un peu plus précise. Les personnages les décors, une séquence que sais-je ?
Bienvenue parmi nous ! :roll: :p
Park Lane a écrit :..../...
Pour ma part, même si je n'ai pas été satisfait par l'album sous sa forme prépubliée - j'ai dit plus haut que je lirai l'album publié pour en juger à froid, en oubliant tout ce que j'ai pu lire ou dire à son sujet pendant la prépublication, afin de rendre justice à son contenu définitif, je suis de ceux qui encouragent les lecteurs qui, comme bletmor, ont un avis positif. Ce qui est justement intéressant dans un forum tel que celui-ci est de pouvoir confronter ses impressions dans le cadre d'un dialogue amical et courtois et de ne pas trop tenir compte des rares individus qui ne sont pas capables d'en accepter le principe. Moi aussi, j'aimerais connaître les raisons et les arguments qui font que Bletmor a aimé cet album. Non pour lui tomber dessus et le contrer avec violence, mais parce que si un tel dialogue respectueux ne pouvait avoir lieu dans le cadre de ce qu'on pourrait appeler le désaccord raisonnable et amical, et si dialoguer se limitait à partager les mêmes impressions entre gens du même avis, la notion même de forum au sens propre du terme n'aurait aucun sens et aucune valeur.
..../....
Je suis dans le même état d'esprit que toi, Park Lane. J'ai envie de lire les arguments de ceux qui ont aimé l'album .
Au minimum pour savoir si c'est l'histoire , ou le dessin , ou les deux , ce qui est le cas de bletmor.
Et également pour savoir combien sont ceux qui n'auraient pas lu Le Secret de l'Espadon avant de lire Le Bâton de Plutarque ? ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane »

archibald a écrit : Et également pour savoir combien sont ceux qui n'auraient pas lu Le Secret de l'Espadon avant de lire Le Bâton de Plutarque ? ;)
Oui, tu as totalement raison. C'est un critère que je trouve aussi très important et peut-être même décisif. Il sera très intéressant de pouvoir lire ce que pensent ces lecteurs là et on devrait presque leur réserver un sujet à part entière. En tout cas j'espère que ceux qui ont aimé cet album développeront leur vision de façon détaillée afin de comprendre les raisons et le sens de leur lecture.

Car, indépendamment de ce que nous avons pensé jusque à présent du BdP sous sa forme prépubliée, le fait même de son existence pose forcément problème, qu'on soit content ou non du BdP en tant qu'album. Il y a, je le crains, fort à parier que désormais, et pas seulement à l'occasion des fêtes de cette fin d'année 2014, les nouveaux lecteurs risquent de commencer par cet album comme s'il était le premier et de passer ensuite seulement au cycle de l'Espadon, avec tous les effets que cela peut avoir : confusion d'origine, glissement inexplicable de style graphique et de type de narration, en dépit des fil que les auteurs du BdP ont désespérément essayé de tendre entre les deux bords.

Cela veut dire que le cycle de l'Espadon n'aura plus son statut antérieur d'absolue surprise, que les jeunes lecteurs au lieu d'être habitués à la forme jacobsienne dans les trois premiers albums, risquent de passer à côté et d'en être déçus en raison du dessin et de la densité du texte, préférant ce qui leur paraîtra d'un abord graphique et narratif plus simple, plus moderne et parlant à leurs yeux.

Pour moi c'est une vraie question qui me navre et me préoccupe. Même si l'album avait été vraiment réussi, voire très bon, avait-t'on le droit moral de faire prendre ce risque qui est tout simplement, non pas de rallumer l'oeuvre de Jacobs dès son origine pour des lecteurs qui ne la connaissent pas encore, mais au contraire de la ringardiser à leurs yeux en les empêchant d'en découvrir les beautés si émouvantes, ce qui sans doute pour un jeune lecteur d'aujourd'hui ne va pas de soi. Déjà à l'époque où n'existait que l'oeuvre de Jacobs, certains lecteurs mettaient du temps avant de s'apercevoir du génie de cette oeuvre très dense et touffue dans son écriture, mais ce sera certainement pire encore maintenant ! Il est par exemple évident que le dessin et la mise en page des planches de Juillard demandent beaucoup moins d'effort, mais ne donneront jamais les joies visuelles de Jacobs, parce qu'elles sont justement schématiques et sans épaisseur.

Vraiment, les auteurs du BdP ont là brouillé les cartes d'une façon irrémédiable que je trouve extrêmement problématique et contestable dans son principe.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
bletmor
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 2
Enregistré le : 07 déc. 2014, 08:39

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par bletmor »

Merci de votre accueil sur ce forum.

Comment transcrire un plaisir ressenti en arguments précis, voilà un difficile exercice que je tente ici :

J'aime retrouver Blake et Mortimer comme on retrouve des amis pour passer auprès d'eux de bons moments.
Selon les albums, certes, ces moments sont différents : intenses ou inertes, inquiétants ou détendus mais chaque fois je découvre un peu plus leurs personnalités.
La cohérence des personnages ne me semble pas trop souffrir de cette œuvre multicéphale. Je vous accorde que Edgar P. Jacobs a su créer un univers riche et profond avec des personnages singuliers et attachants mais les repreneurs on su les respecter et leur offrir de nouvelles occasions de les retrouver et de les découvrir un peu plus.
J'apprécie les scénarii éclairants l'histoire de ces personnages, leurs rencontres, leurs vies d'avant l'"oeuvre".
En ce sens, le scénario du "Bâton de Plutarque" m'a séduit tout comme son explication rendant plausible le conflit mondial du "Secret de l'Espadon"
Le dessin de Juillard offre en qualité clarté et efficacité même s'il peut sembler parfois rigide.
Les séquences de longs dialogues immobiles en salon, un verre à la main évitent d'être pesantes et les scènes d'actions, sans être spectaculaires restent efficaces.
J'avoue que "efficace" en BD peut signifier "trop académique" et "peu inventif" mais dans ce cycle "Blake et Mortimer" il apporte une forme de robustesse que j'apprécie.

Aurais-je lu "Le Secret de L'Espadon" sans "Le Bâton de Plutarque", je ne sais pas, mais ce que je sais c'est que je m'empresse de le relire et d'ainsi retrouver ces personnage que j'ai l'impression de mieux connaître maintenant.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6457
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald »

Merci de t'être lancé dans cet exercice difficile. :chap:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane »

bletmor a écrit : J'apprécie les scénarii éclairants l'histoire de ces personnages, leurs rencontres, leurs vies d'avant l'"oeuvre".
Bonsoir Bletmor et tout d'abord bienvenue parmi nous. Je te remercie moi aussi d'avoir exposé tes impressions au sujet de ta lecture

Il me semble que tu exprimes quelque chose de très juste en disant que Blake et Mortimer sont d'abord vécus par le lecteur comme de vieux amis. S'il devait y avoir une justification centrale et majeure de l'idée de continuation, malgré toutes les incertitudes et discussions qu'une continuation et que son principe peuvent éveiller, elle serait bel et bien là, et en fait elle est là à mes yeux comme aux tiens : retrouver de vieux amis. Je crois que de ce point de vue on ne peut nier que lorsque la plupart des lecteurs qui avaient aimé Blake et Mortimer du temps de leur créateur ont appris que la série suspendue après la mort de celui-ci et l'achèvement du deuxième volume du cycle Sato, allait connaître une renaissance, se sont réjouis. C'était avec L'Affaire Francis Blake (qu'au passage je le précise j'ai beaucoup aimé et continue de trouver très réussi quand je le relis). Ensuite, selon les albums et selon les lecteurs, les avis ont varié, pour mille raisons et comme toujours dans de tels cas. Mais en soi, le fait que cela continue, quel que soit la satisfaction que donne chaque nouvel album, donne chaque fois un frisson de joie et une onde d'espoir : quel sera le sujet, comment seront incarnés les personnages par le dessinateur en titre, quelles nouvelles expressions, attitudes allons-nous découvrir, serons-nous enchantés ou déçus ?

Je trouve très intéressante la remarque de ton analyse dans laquelle tu parles de la vie d'avant l'oeuvre. Sa formulation est extrêmement éclairante de ce qui constitue ton sentiment de lecteur. Effectivement on peut comprendre qu'un des plaisirs d'une série continuée pour le lecteur vienne quelle qu'elle soit soit d'y découvrir des éléments d'avant l'oeuvre. De ce point de vue - je laisse de côté le cas du BdP pour parler de façon plus générale - je pense à titre personnel que cela n'a en soi rien de scandaleux et peut au contraire participer du charme d'une continuation : imaginer des éléments de la jeunesse des héros, tenter d'approfondir certains aspects de leur personnalité à partir de tels éléments, imaginer des aspects méconnus de leur caractère en faisant apparaître en eux une complexité plus grande qu'on ne l'aurait cru : d'ailleurs Hergé l'a fait lui-même - mais il était le créateur direct ce qui donne un sens différent à cette décision - dans son dernier opus complet en faisant apparaître un soudain et très inattendu trait de caractère de Nestor capable d'écouter aux portes, ce qu'on n'aurait jamais imaginé de lui auparavant - je me souviens toutefois qu'à l'époque de la parution de Tintin et les Picaros, ce choix de Hergé, dans une petite scène en soi très amusante, m'avait quand même un peu attristé car il touchait à un imaginaire constitué depuis si longtemps que ce Nestor indiscret m'avait semblé irréel et incongru.

Ainsi, le fait d'attribuer un ancêtre impliqué dans l'aventure d'anticipation rétrospective qu'est L'Etrange Rendez-vous ne m'avait pas gêné du tout. De même, l'idée de la jeunesse indienne dans le prologue des Sarcophages du 6°continent, c'est même la seule partie de cet album que j'ai aimé, la suite développée en deux volumes (voire trois si on y associe l'aventure africaine), ne m'ayant pas particulièrement intéressé. Même l'argument fondateur du Serment des cinq Lords m'a plu et c'est un album que j'ai vraiment lu avec grand plaisir et sans jugement critique sévère, contrairement à d'autres lecteurs qui sont beaucoup moins convaincus par cet opus. Le fait en soi donc ne me gêne pas et je pense qu'il relève aussi d'un principe de souplesse et de vie afin d'éviter de trop figer une série dans ses codes originels, mais à une condition : que cela ne devienne pas systématique, ne crée pas des contradictions avec l'esprit des personnages, ne prenne pas dans un récit donné une place exclusive et ne se présente pas comme une explication de quelque chose qui nous manquerait, mais comme un ingrédient parmi d'autres. En somme que les auteurs quels qu'ils soient, qui introduisent de tels arrière-plans ne le fassent que de façon sporadique, en ayant soin de ne pas bousculer l'équilibre de la série et qu'il s'agisse bien comme tu l'écris des vies d'avant l'oeuvre ce qui suppose que les auteurs qui s'insèrent dans une continuation conservent le sentiment qu'il y a bien une oeuvre déjà présente au moment où ils interviennent. Ces conditions sont-elles réunies par le BdP ? C'est une autre question, offrant matière à discussion comme toute question.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de préciser les critères et impressions de ta lecture et de ne pas t'être laissé intimider par le fait indéniable que nous étions nombreux à en avoir une autre ce qui peut, je le conçois facilement, être un peu réfrigérant pour un nouveau membre qui a une autre vision de ce dont on discute ! Et bienvenue encore une fois ! ;)

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Wronschien
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 42
Enregistré le : 15 déc. 2013, 14:40
Localisation : Montauban

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Wronschien »

Je viens de finir l'album et avant de lire tous les commentaires sur le forum (et il y a du boulot avec le sujet sur la prépublication !) je voudrais rapidement réagir à chaud.

C'est mou ! Je suis pas forcément un grand fan d'action à tout va mais tout de même, je pense qu'une bonne moitié de l'album sert d'exposition avant que l'histoire commence un peu. En plus cette manie de vouloir placer tout un tas d’éléments qu'on retrouvera plus tard pour leur donner une origine pfff… (au hasard Mrs Benson et le 99b Park Lane, on avait vraiment besoin de savoir comment ils y sont arrivés ?) D'ailleurs que tout ça se retrouve dans une seule histoire finalement assez courte dans le temps, ça renforce l'incrédulité, on a l'impression que Sente avait une liste où il a bien coché toutes les cases pour en mettre le maximum dans l'album, d'où encore une fois énormément d'exposition, d'explication !

Dans l'intrigue nos deux héros ne font finalement pas grand chose. Ils découvrent un duo de traîtres, très bien, et de quelle envergure ces frères houlà… En plus l'aspect physique des jumeaux (dents qui sortent et cheveux d'un roux bien vif) fait qu'on les remarque tout de suite, et forcément on se doute de quelque chose, aucune surprise ! D'autant que pas mal de scène en rajoutent sur les soupçons, si le lecteur a pas deviné l'essentiel bien avant les héros c'est vraiment qu'il a pas fait attention.

Et le titre… il sonne bien oui, mais ce à quoi il renvoie n'est vraiment qu'un détail dans le scénario ! C'est presque une arnaque je trouve.

Je préfère en tous cas nettement L'onde Septimus qui, même en étant très maladroit, a vraiment tenté quelque chose. En plus les superbes dessins d'Aubin (pas jusqu'au bout malheureusement) étaient très agréables.

Celui-ci est plat, tout simplement.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane »

Wronschien a écrit :on a l'impression que Sente avait une liste où il a bien coché toutes les cases pour en mettre le maximum dans l'album, d'où encore une fois énormément d'exposition, d'explication ! (...) Je préfère en tous cas nettement L'onde Septimus qui, même en étant très maladroit, a vraiment tenté quelque chose. En plus les superbes dessins d'Aubin (pas jusqu'au bout malheureusement) étaient très agréables.

Celui-ci est plat, tout simplement.

Je partage ton impression. Je préfère moi aussi la tentative de L'Onde Septimus même maladroite à cet album-ci.
Il y a une chose qui, tout récemment, cela date d'hier, m'a beaucoup étonné. Nous sommes nombreux à évoquer la raideur du dessin de Juilliard. Pour ma part, je préfère aussi de très loin le crayon d'Aubin que je trouve superbe.
Mais je suis tombé sur des crayonnés de Juillard publié sur la page Fb de notre forum. Et tout en y retrouvant cette raideur juilliardienne, je les ai cependant trouvé bien meilleurs que le résultat après encrage. Ce sont en fait des extraits de l'ouvrage intitulé A La recherche du bâton de Plutarque, qui vient accompagner la sortie de l'album. Voici deux exemples :

Image

On ne peut nier que ce crayonné est de belle facture. Mais ce que je veux dire se vérifie encore beaucoup mieux avec ceci où l'on voit combien le passage du crayonné à l'encrage appauvrit le dessin d'une façon stupéfiante :

Image

Si j'évoque ces crayonnés c'est aussi que j'ai acheté l'album hier. Je n'ai pas lu encore de bout en bout la version définitive, connaissant le récit par la prépublication, préférant feuilleter au hasard et voir ce que donne la mise en couleur définitive de l'ensemble - je ne connaissais de cette mise en couleur que les pages publiées dans Casemate l'été dernier. Comme je le craignais, sur les mêmes cases que je suis allé directement regarder, c'est encore plus terne à mes yeux. Tout se passe comme si on était parti de beaux crayonnés réduits ensuite à un simple schéma par l'encrage et aplatis par un traitement fade et uniforme de la couleur. Le visage de Blake notamment souffre je trouve beaucoup de cette version album. Comme dans la prépublication il est beaucoup trop juvénile et inexpressif au point où on dirait celui d'un petit jeune homme timide alors que le capitaine a une figure beaucoup plus mûre, décidée et expressive dans Le Secret de l'Espadon. Dans le premier album de Jacobs, il est graphiquement un héros, ici c'est juste un acteur amateur qu'on initie à l'emploi de tenir le rôle de Blake. C'est très gênant à mes yeux.

Cela dit, même dans certains des crayonnés on trouve des dessins très approximatifs. par exemple celui-ci :

Image

On ne reconnaît pas Olrik au point où l'on dirait là aussi qu'il s'agit d'un acteur chargé de le représenter : trop maigre, visage trop émacié, proportions étranges. Quelle différence avec l'Olrik d'Aubin qui était au contraire fabuleusement lui-même, en dépit de la très étrange situation dans laquelle le plaçait le scénario de L'Onde Septimus !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Wronschien
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 42
Enregistré le : 15 déc. 2013, 14:40
Localisation : Montauban

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Wronschien »

C'est vrai que ces extraits de crayonnés sont plus vivants, un peu plus dynamiques.
Cela dit je ne me plains pas trop des dessins parce qu'à force je savais bien à quoi m'attendre : c'est du Juillard, il fait un boulot correct et qui fait pas mal aux yeux, mais c'est vraiment pas le repreneur le plus intéressant, ou le plus proche de Jacobs, mais malheureusement le seul qui reste apparemment ! Quelle idée stupide de "virer" Aubin…
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane »

Wronschien a écrit :C'est vrai que ces extraits de crayonnés sont plus vivants, un peu plus dynamiques.
Cela dit je ne me plains pas trop des dessins parce qu'à force je savais bien à quoi m'attendre : c'est du Juillard, il fait un boulot correct et qui fait pas mal aux yeux, mais c'est vraiment pas le repreneur le plus intéressant, ou le plus proche de Jacobs, mais malheureusement le seul qui reste apparemment ! Quelle idée stupide de "virer" Aubin…


Stupide, oui, c'est vraiment le mot. A moins que.......

Ne fallait-il pas trouver un prétexte - celui du temps en l'occurrence - pour se débarrasser d'un rival gênant afin que seule triomphe la monarchie bicéphale de Juilliard et Sente et qu'aucun autre prétendant plus légitime ne puisse être en mesure d'imposer ne serait-ce que la simple évidence de sa supériorité ?

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 401
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par shamelord »

J'ai voté une étoile, car la lecture n'est pas "désagréable", mais...

- le récit est mou et manque du sens épique de Jacobs
- le dessin est figé et peu détaillé
- la couleur est... laide (pour de belles couleurs, voir L'Onde Septimus)
- (je me répète) André Juillard, bon dessinateur ailleurs, ne sait dessiner ni Blake, ni Mortimer, ni Olrik, ni un pli de vêtement correct, ni jouer sur l'épaisseur du trait encré pour donner du relief à son dessin.
- vous avez noté pleins de détails incohérents, certains m'avaient fait tiquer (la puissance aérienne des Italiens à cette époque), d'autres que je n'ai pas vus, mais Jacobs lui-même était parfois fantaisiste sur certains détails, les qualités intrinsèques des albums balayant tout. Ce n'est pas la cas ici.
- le récit bouche des trous dans la mythologie, du coup en crée d'autres (Blake ne reconnait pas Olrik sous les traits de Harper grimé dans l'Espadon ? Quel mauvais...)
- le récit bouche des trous dans la mythologie, du coup raconte une histoire laborieuse avec des passages obligés laborieux au lieu de nous raconter... une grande histoire.

Résultat : bof...

Avec Jacobs, des chefs d’œuvre, ici... du travail moyen.
Modifié en dernier par shamelord le 12 déc. 2014, 12:37, modifié 1 fois.
Quel vlek !
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 401
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par shamelord »

Un lien rien que toi, ami Kronos...

http://www.dargaud.com/le-blog/blake-et ... n-reussie/
Quel vlek !
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 718
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par mokenamoke »

J'ai enfin vu les couleurs, c'est triste et sinistre, c'est vrai qu'on est en pleine guerre et que forcément l'ambiance n'est pas à la rigolade, mais quelle monotonie, toujours dans le sombre et dans la pluie, une histoire plutôt déprimante finalement.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6457
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Message par archibald »

Park Lane a écrit :
bletmor a écrit : J'apprécie les scénarii éclairants l'histoire de ces personnages, leurs rencontres, leurs vies d'avant l'"oeuvre".


Bonsoir Bletmor et tout d'abord bienvenue parmi nous. Je te remercie moi aussi d'avoir exposé tes impressions au sujet de ta lecture

Il me semble que tu exprimes quelque chose de très juste en disant que Blake et Mortimer sont d'abord vécus par le lecteur comme de vieux amis. S'il devait y avoir une justification centrale et majeure de l'idée de continuation, malgré toutes les incertitudes et discussions qu'une continuation et que son principe peuvent éveiller, elle serait bel et bien là, et en fait elle est là à mes yeux comme aux tiens : retrouver de vieux amis. ..../...
C'est surtout sur ce point que je voudrais m'exprimer.
Aprés avoir lu cet album ,j'ai du mal à appeler ce duo , mes amis,comme je le faisais facilement auparavant.
Dans cet album ils sont toujours à la traine , incapables de prendre aucune initiative.
Le seul à en faire preuve, c'est le sergent Duffleton qui va chercher un lance fusée pour contrecarrer l'envoi des signaux lumineux de Clarke .
Ils sont incapables d'aller aucunes de leurs actions . La moindre des choses quand ils ont eus connaissance de la présence d'un espion à Bletchley Parc aurait été de faire remonter cet information au directeur du centre .
Je veux bien croire qu'ils ne soient encore des débutants .Mais quand même ... N'importe quel glandu l'aurait fait... Alors le génial inventeur de l'Espadon ! :geek:
Cet album ternit singulièrement l'image que je m'étais faite de ces héros .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8257
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par freric »

La couverture, une scène d'action aérienne... Blake au volant d'un avion jaune? Est ce le Golden Rocket? Pas très ressemblant! Et l'autre avion, l' avion allemand? un peu comme un prototype de l'aile rouge? Est ce Olrik qui le pilote?
C'est semble une bonne idée de couverture, car Jacobs aimé bien prendre une scène de l'album pour sa couverture. A la lecture, tu as la réponse à ta question dès les premières page.

Dès le début comme avec Jacobs, on arrive vite dans l'action, avec le combat aérien. Mais dès que Blake est abattu, l'histoire redevient banale. il faut attendre une fusée de détresse pour relancer l'action! comme si les auteurs avaient une idée de début et une idée de fin et qu'il fallait broder l'histoire en mettant des points de passage, où il voulait emmener les héros créés par Jacobs. Les personnages passent par Gibraltar, est ce une manière de faire un clin d'œil au Rocher du détroit d'ormuz?
Toutefois, l'album se lit bien, une fois la dernière page tournée, j'ai aussitôt enchaîné avec le secret de l'espadon (qui est une gamme au dessus!)

Et quelques heures après cette lecture, pour la personne qui lit Blake & Mortimer sans connaître l'œuvre et les propos de Jacobs, cet album mériterait 4 étoiles.
A l'inverse, pour un lecteur passionné, qui connaît les tenants et aboutissants, on regrette que Sente désire vouloir tout expliquer a sa manière.

André Juillard a du prendre certain plaisir sur certaines case où c'est un vrai régal pour les yeux
Si le colonel Olrik est maîtrisé, il en est pas de même pour le capitaine Blake, qui n'est pas le même d'une case sur l'autre!
Dans certaines cases, le dessinateur commence avec le style de dessin de Jacobs, et il finit avec le sien. L'encrage est uniforme, tout le temps la même largeur, même dans les plis des vêtements!
Le pinailleur aura fort à faire sur cet album : le baudrier militaire qui change d'épaule, etc...

Mais comme le dit Sente : " on ne fait pas du Jacobs, on fait du Blake et Mortimer."
Monsieur Sente, Jacobs c'est Blake et Mortimer!

Après, on peut aussi faire des recherches et s'apercevoir que l'avion allemand... n'existe que comme prototype est fabriqué en bois! Et qu'avec le blindage décrit dans l'histoire il ne pourrait pas même pas décoller. A l'opposé, j'ai été surpris d'apprendre que la république Italienne, avait fait deux raids sur Gibraltar après le débarquement alliés en Normandie!

J'ai longtemps hésité à mettre 3 chronos a cet album. Mais comme cet album m'a donné envie d'en savoir plus sur le rôle de Gibraltar durant la seconde guerre mondiale...

Ma note : : :chonos: :chonos: :chonos:

Je suis content de retrouver Blake & Mortimer, mais les reprises sont un ton en dessous!
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6457
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald »

freric a écrit :..../...


J'ai longtemps hésité à mettre 3 chronos a cet album. Mais comme cet album m'a donné envie d'en savoir plus sur le rôle de Gibraltar durant la seconde guerre mondiale...

Ma note : : :chonos: :chonos: :chonos:
..../...
Moi je n'ai pas hésité on n'avait pas la possibilité de :robpol: :robpol: :robpol: ...
Je ne supporte vraiment pas de voir Blake et Mortimer amoindris , Olrik transformé en pickpocket petite frappe , un album sans intrigue , des dessins sans mouvements, ces invraisemblances visibles ....etc etc...
freric a écrit :...../...
Toutefois, l'album se lit bien, une fois la dernière page tournée, j'ai aussitôt enchaîné avec le secret de l'espadon (qui est une gamme au dessus!)...../...
Pour moi , ce n'est pas la même catégorie . Si c'était cinéma on en classerait un en série B , l'autre en un film d'auteur.
freric a écrit :...../...Et quelques heures après cette lecture, pour la personne qui lit Blake & Mortimer sans connaître l'œuvre et les propos de Jacobs, cet album mériterait 4 étoiles....../...
Là , j'avoue ne pas comprendre .... On ne se rend pas compte qu'il n'y a pas d'histoire ?
Enfin , j'en ai assez dit sur ce que je pensais de cet album . Il va falloir que je tourne la page au plus vite . :?:
Cela commence à devenir obsessionnel! :lol: :lol: :lol:
freric a écrit :Le pinailleur aura fort à faire sur cet album : le baudrier militaire qui change d'épaule, etc...
Le pinailleur que je suis ,a déjà tout dit ce qu'il a trouvé pendant la prépublication, et n'a pas envie de relire cette reprise avant longtemps. :p
J'ai pris du retard sur la lecture des ouvrages de Kronos et le père Noël va surement m’amener des vraies bandes dessinées avec de l'action! :samo:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3099
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Kronos »

A la lecture des nombreux avis particuliers (je laisse précieusement de côté les articles "commandés" des soi-disant critiques) qui disent qu'ils ont bien apprécié, et même plus encore le bâtard de Pluton, je me dis au final que c'est peut-être nous qui sommes à côté de la plaque...
Lorsque je disais que ces lecteurs devaient sérieusement avoir abusé de la gnôle, c'est peut-être bien nous qui n'en usons pas assez pour nous rendre la tête légère et plus apte à apprécier un "autre genre" de BD, Béotiens que nous sommes !

Nous avons grandi et même, parfois, appris à lire, avec B&M ; aussi, notre jugement en est-il infailliblement altéré, même si ce "jugement" doit en être subtilement impacté par la qualité intrinsèque de "l'oeuvre" en question
Je me demande encore réellement comment on peut aimer ce dernier avatar lorsqu'on compare les deux, tant du point de vue du scénario (évidemment inexistant), que du dessin (pauvre et joué à la "fainéant", même si parfois, on assiste à de belles envolées digne de celui qui les dessine), que du coloriage (à rendre déprimé le plus optimiste) et autres composantes de la composition d'une case et d'une planche
Ne parlons même pas de la "dimension" historique de la chose...

Je ne suis hélas pas un dessinateur ni un spécialiste en ce domaine (d'autres le sont pour moi et c'est tant mieux), aussi me contentai-je de parler de ce que je sais le mieux
Déjà, toutes les scènes d'aviation m'ont passablement hérissé le poil, catapultant d'office l'objet en question au plus bas
Ensuite, ce fut cette incroyable et invraisemblable histoire d'une Scaw-Fell planquée au fond d'un ravin de 400 mètres, avec un couvercle constant et inamovible de vapeur d'eau par dessus !!!
Le reste étant à l'avenant, mon opinion n'est guère remontée

Bref, cette histoire se laisse lire si l'on n'y cherche rien de spécial et si on la prend uniquement comme un passe-temps comme un autre (assez cher, le passe-temps, mais...)
Il se consomme plus qu'il ne se déguste

J'ose toutefois espérer que les lecteurs du bâtard achèteront le Secret de l'Espadon pour "voir" "sa suite"... puisque c'est ainsi que le présente l'Editeur...
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Sniper »

Je ne ai pas encore lu le livre , parce que je me déplace et il me attend aux États-Unis . Déjà, je ai deux inquiétudes toutefois :

1. Quel âge ont Blake et Mortimer ici? Olrik est d'environ trente ans dans le mystère de la Grande Pyramide selon le canon , et il est un contemporain de nos héros . Parlons-nous d' étudiants ici?

2. Ont-ils vraiment donner Olrik un pays d'origine ? Dites-moi ce ne est pas vrai. :-o
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Avatar du membre
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 192
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Olivier »

J'ai bien sûr voté :robpol:

Fallait-il effectivement reprendre BetM ? Leurs aventures ne devaient-elles pas s'arrêter avec Sato 2 ?

Vu les derniers albums je répondrais non et oui.

Mais dernièrement j'ai relu Voronov et l'ERDV (ça faisait un bail que je ne l'avais pas ouvert) et là je répondrais oui et non ! J'aime bien le serment aussi, mais il s'éloigne quelque peu du canon de BetM, un album plaisant mais qui n'est plus tout à fait un BetM

Je crois que tout est une question de quantité et de qualité : il y a trop d'albums publiés, et de mauvaise qualité. Un album très bien fini, scénario et dessin, de temps à autre aurait été suffisant pour entretenir la série et donner envie aux générations successives de lire les originaux.

Je n'attends rien du prochain album. Comme dirait notre cher professeur, wait and see.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6457
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald »

Sniper a écrit :...../....Ont-ils vraiment donné à Olrik un pays d'origine ? ..../...
Les critiques disent oui . Ce n'est pas évident que cela!
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Sniper
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 151
Enregistré le : 10 août 2010, 05:23
Localisation : Vancouver Island

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Sniper »

Olivier a écrit :J'ai bien sûr voté :robpol:

Fallait-il effectivement reprendre BetM ? Leurs aventures ne devaient-elles pas s'arrêter avec Sato 2 ?

Vu les derniers albums je répondrais non et oui.

Mais dernièrement j'ai relu Voronov et l'ERDV (ça faisait un bail que je ne l'avais pas ouvert) et là je répondrais oui et non ! J'aime bien le serment aussi, mais il s'éloigne quelque peu du canon de BetM, un album plaisant mais qui n'est plus tout à fait un BetM

Je crois que tout est une question de quantité et de qualité : il y a trop d'albums publiés, et de mauvaise qualité. Un album très bien fini, scénario et dessin, de temps à autre aurait été suffisant pour entretenir la série et donner envie aux générations successives de lire les originaux.

Je n'attends rien du prochain album. Comme dirait notre cher professeur, wait and see.
Se il vous plaît laissez-les être complètement faux. :evil:
Mon français est mauvais, mais je vais essayer!
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »