Les critiques de l'album

Scénario : Jean-Luc FROMENTAL et José-Louis BOCQUET
Dessin : Antoine AUBIN
Répondre
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Les critiques de l'album

Message par jef »

James a écrit :
29 nov. 2022, 08:58
Article de 8 pages dans le magazine Casemate de décembre.
Interview de Fromental et Bocquet et surtout 4 planches commentées par Aubin.
La couverture reprend une case de l'album.
Je suis sur la ligne de la majorité des contributeurs. C'est une bonne histoire, avec du rythme, et bien dessinée. Aubin s'impose comme un des meilleurs dessinateurs de la série des repreneurs.
Je peux cependant regretter qu'Olrik, mis à toutes les sauces (cela devient fatiguant à la fin), soit décrit à la fin comme un fou furieux, décidé à provoquer l'Apocalypse pour venger Basam-Damdu. je n'ai pas le souvenir qu'il lui ait témoigné cet attachement dans l'Espadon. Olrik, au temps de l'Empire jaune, était un mercenaire, rien de plus.
Il aurait été plus cohérent de lui fixer un but mercantile, plus dans sa psychologie.
Sous cette réserve, on prend du plaisir à lire (et relire) cet album, qui, sans égaler l'AFB ou la MV, est parmi les bonnes livraisons de la nouvelle série.
Avatar du membre
Laszlo Carreidas
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 57
Enregistré le : 27 nov. 2023, 09:18

Re: Les critiques de l'album

Message par Laszlo Carreidas »

Cher jef, je vous rejoins bien dans votre analyse sur Olrik et sur sa vengeance pour Basam-Damdu ! Ce dernier ayant tenté de le supprimer à la fin du Tome II(I) de l'Espadon, on ne peut guère comprendre pourquoi Olrik aurait encore de l'affect envers le dictateur...

Pour autant, je suis toujours autant intéressé de voir les diverses façon d'interpréter le personnage d'Olrik, selon les scénaristes. Et la proposition de MM. Fromental & Bocquet vaut le détour, malgré ses incohérences. Avec eux, j'ai retrouvé un Olrik un peu rafraîchi, malgré son énième ré-emploi. Les scénaristes défendaient leurs positions, disant "qu'il est toujours pratique de ressortir le méchant habituel plutôt que d'en inventer un nouveau".

Pour ma part, j'ai ressenti un peu la lassitude de retrouver Olrik, et de savoir à l'avance qu'il allait perdre, comme d'habitude. Mais ça n'a pas trop impacté ma lecture. Certes, il perd la partie...mais comment arrive-t-il à ce nouvel échec ? C'est ce genre de détails qui m'intéresse plus, désormais. Comment le scénariste s'y prend-il pour amener le méchant classique à la défaite ?
Vous dites ?...Onassis est amateur ?...Achetez, dans ce cas... Comment ?... Tout, bien sûr !... Et à n'importe quel prix !
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Les critiques de l'album

Message par jef »

Je suis d'accord. Olrik mérite un peu de repos... le temps d'un album ou deux (surtout, ne rappelez pas Floch, please!).
Avatar du membre
Bobby Cowen II
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 106
Enregistré le : 14 oct. 2022, 10:35

Re: Les critiques de l'album

Message par Bobby Cowen II »

Il resterait bien un "méchant" que ni Jacobs ni les repreneurs n'ont (ré)exploité ; il s'agit du "Général", dans Le Piège diabolique...
Breizh Izel eo ma bro!
Avatar du membre
Laszlo Carreidas
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 57
Enregistré le : 27 nov. 2023, 09:18

Re: Les critiques de l'album

Message par Laszlo Carreidas »

Effectivement, il serait intéressant à ré-exploiter !
Je croyais que le Général apparaissait dans S.O.S. Météores, par contre...
Vous dites ?...Onassis est amateur ?...Achetez, dans ce cas... Comment ?... Tout, bien sûr !... Et à n'importe quel prix !
Avatar du membre
Bobby Cowen II
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 106
Enregistré le : 14 oct. 2022, 10:35

Re: Les critiques de l'album

Message par Bobby Cowen II »

Laszlo Carreidas a écrit :
29 juin 2024, 21:34
Je croyais que le Général apparaissait dans S.O.S. Météores, par contre...
Tu as raison ! Au temps pour moi :-?
Breizh Izel eo ma bro!
Répondre

Retourner vers « 29 - Huit heures à Berlin (25 novembre 2022) »