Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Scénario : Jean-Luc FROMENTAL et José-Louis BOCQUET
Dessin : Antoine AUBIN
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8855
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par freric »

Le dernier strip de la planche 04 en couleurs

Image
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3452
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par Kronos »

En bon français, of course !
Notre bon ami Mortie part pour les Irendik Mountains... Mais qu'est-ce qu'il va ficher là-bas ?
Vous le saurez en lisant la bonne bande dessinée à paraître chez tous les bons libraires...
Avatar du membre
Laurent
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 263
Enregistré le : 15 août 2010, 14:40

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par Laurent »

Pourquoi c'est en anglais ?
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3452
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par Kronos »

Passke c'est la version pour les Brittons, je pense
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8855
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par freric »

Laurent a écrit :
23 juil. 2022, 10:55
Pourquoi c'est en anglais ?
Parce que la "source" est anglaise.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par DLPRR »

Bonsoir,

Je ne me souviens plus si je l’ai ou non évoqué, mais l’usage des « Brixmis » à savoir les missions de liaisons inter-alliés dans un scénario sur B&M dans le Berlin divisé serait le bienvenu.

Ces missions militaires avaient l’avantage d’être autorisées à se déplacer « librement » en territoire est-allemand… et leurs véhicules aurait permit d’exfiltrer en zone occidentale des objets, armements, individus de l’Est.
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" Titre provisoire

Message par DLPRR »

Peut-être est-ce passé inaperçu… 😉
DLPRR a écrit :
20 déc. 2021, 02:27
Bonsoir
Commandant Hamilton a écrit :
26 mai 2020, 12:40

Mais, encore une, fois, quelle serait le rôle de Blake qui, je le rappelle, est un agent du MI.5 -service INTERNE qui n'a aucune compétence à l'étranger !
J'ose espérer que le ou les scénaristes ne sont pas tombés dans ce panneau. En tout état de cause, je vois assez mal ce qu'un agent du MI.5 peut aller faire à Berlin.............. en-dehors d'aller rendre visite à un ami qui, peut-être, aurait fui la RDA ???

Oui...mais non.... enfin pas tout à fait. Pour faire court, je ne peux que vous inviter à lire la passionnante autobiographie "Spycatcher" de Peter Whright, officier "technic" au MI-5. Vous verrez qu'il bougeait beaucoup.... en dehors des frontières.

Il connaissait bien la France d'ailleurs... pour avoir espionné l'ambassade de France à Londres (Operation STOCKADE).

Passez une belle journée ;)
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par jyb »

DLPRR a écrit :
20 déc. 2021, 02:27
Commandant Hamilton a écrit :
26 mai 2020, 12:40

Mais, encore une, fois, quelle serait le rôle de Blake qui, je le rappelle, est un agent du MI.5 -service INTERNE qui n'a aucune compétence à l'étranger !
J'ose espérer que le ou les scénaristes ne sont pas tombés dans ce panneau. En tout état de cause, je vois assez mal ce qu'un agent du MI.5 peut aller faire à Berlin.............. en-dehors d'aller rendre visite à un ami qui, peut-être, aurait fui la RDA ???

Oui...mais non.... enfin pas tout à fait. Pour faire court, je ne peux que vous inviter à lire la passionnante autobiographie "Spycatcher" de Peter Whright, officier "technic" au MI-5. Vous verrez qu'il bougeait beaucoup.... en dehors des frontières.

Il connaissait bien la France d'ailleurs... pour avoir espionné l'ambassade de France à Londres (Operation STOCKADE).
Selon la page Wikipedia que voici : https://en.wikipedia.org/wiki/Spycatcher , et qui décrit un peu le contenu du livre, il ne semble pas que ce soit si sûr... Je ne suis pas espion et encore moins du MI-5 ou du MI-6, mais on dirait que le Mi-5 s'occupe bien de sujets intérieurs au Royaume-Uni, et si un agent du Mi-5 a à se déplacer à l'étranger, c'est pour mener une enquête relative à un problème intérieur.
Si le livre parle d'opérations à l'étranger, c'est (apparemment, d'après la page Wiki) pour évoquer aussi le travail du MI-6 ; donc, il ne faut pas tout mélanger.
Quand tu donnes l'exemple : "Il connaissait bien la France d'ailleurs... pour avoir espionné l'ambassade de France à Londres", oui, il a espionné l'ambassade de France à Londres, càd à l'intérieur de l'Angleterre.
Mais je n'ai pas le livre pour le décortiquer et prendre connaissance de toutes les affaires qu'il traite.
Possible aussi (c'est moi qui imagine) qu'un agent MI-5 accompagne à l'étranger un ou des agents du MI-6 pour mener une mission particulière qui requiert l'assistance d'un agent de l'intérieur. Mais c'est bien une mission du MI-6.

Sinon, je profite de l'occasion pour dire que je trouve bizarre et acrobatique l'attitude de Mortimer dans le strip de la planche 4 montré plus haut : il prépare, forcément avec ses deux mains, ses valises pour un départ à l'étranger, et il continue de fumer la pipe. Nous sommes le soir (il a reçu ses papiers dans l'après-midi, dit-il, et il doit partir le lendemain, dit-il encore) : il doit donc y avoir une certaine urgence et un certain stress chez Morti. Fumer la pipe, c'est le meilleur moyen de perdre du temps, de ne pas se concentrer sur ce qu'il fait, de faire tomber de la cendre dans sa valise, etc. Tout ça sans regarder une seule fois sa valise, et tout en continuant, en plus, à discuter tranquillou avec Blake (comment la pipe tient-elle toute seule entre les dents quand Morti bouge la mâchoire pour parler ?).
Je sais que c'est un héros et qu'il réussit tout, mais quand même...
Cela me rappelle un gag dans un sketch de l'émission comique anglaise Benny Hill. Benny Hill joue le rôle d'un agent de l'espionnage britannique (justement) envoyé en Allemagne (justement, pour rebondir sur le post de DLPRR...) dans le but d'assassiner Hitler. Benny a réussi à s'installer sur le toit d'un immeuble, surplombant une rue où doit passer Hitler en voiture. Mais, alors qu'il commence à remonter son arme de précision placée en pièces détachées dans une valise, Benny aperçoit, à travers la fenêtre de l'immeuble d'en face, une fille qui se déshabille (gag classique dans l'émission...). Son attention tout à coup attirée par cette scène, l'agent Benny observe le strip tease avec intérêt et un air lubrique, façon "Benny Hill", mais, sans regarder sa valise, n'en continue pas moins de remonter son arme, machinalement, au toucher. Tout à coup, Hitler arrive. Benny pointe son arme... et s'aperçoit qu'il l'a montée n'importe comment (la crosse à la place du chargeur, le canon vissé verticalement, etc.).
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par DLPRR »

jyb a écrit :
26 juil. 2022, 09:39
DLPRR a écrit :
20 déc. 2021, 02:27
Commandant Hamilton a écrit :
26 mai 2020, 12:40

Mais, encore une, fois, quelle serait le rôle de Blake qui, je le rappelle, est un agent du MI.5 -service INTERNE qui n'a aucune compétence à l'étranger !
J'ose espérer que le ou les scénaristes ne sont pas tombés dans ce panneau. En tout état de cause, je vois assez mal ce qu'un agent du MI.5 peut aller faire à Berlin.............. en-dehors d'aller rendre visite à un ami qui, peut-être, aurait fui la RDA ???

Oui...mais non.... enfin pas tout à fait. Pour faire court, je ne peux que vous inviter à lire la passionnante autobiographie "Spycatcher" de Peter Whright, officier "technic" au MI-5. Vous verrez qu'il bougeait beaucoup.... en dehors des frontières.

Il connaissait bien la France d'ailleurs... pour avoir espionné l'ambassade de France à Londres (Operation STOCKADE).
Selon la page Wikipedia que voici : https://en.wikipedia.org/wiki/Spycatcher , et qui décrit un peu le contenu du livre, il ne semble pas que ce soit si sûr... Je ne suis pas espion et encore moins du MI-5 ou du MI-6, mais on dirait que le Mi-5 s'occupe bien de sujets intérieurs au Royaume-Uni, et si un agent du Mi-5 a à se déplacer à l'étranger, c'est pour mener une enquête relative à un problème intérieur.
Si le livre parle d'opérations à l'étranger, c'est (apparemment, d'après la page Wiki) pour évoquer aussi le travail du MI-6 ; donc, il ne faut pas tout mélanger.
Quand tu donnes l'exemple : "Il connaissait bien la France d'ailleurs... pour avoir espionné l'ambassade de France à Londres", oui, il a espionné l'ambassade de France à Londres, càd à l'intérieur de l'Angleterre.
Mais je n'ai pas le livre pour le décortiquer et prendre connaissance de toutes les affaires qu'il traite.
Possible aussi (c'est moi qui imagine) qu'un agent MI-5 accompagne à l'étranger un ou des agents du MI-6 pour mener une mission particulière qui requiert l'assistance d'un agent de l'intérieur. Mais c'est bien une mission du MI-6.

Sinon, je profite de l'occasion pour dire que je trouve bizarre et acrobatique l'attitude de Mortimer dans le strip de la planche 4 montré plus haut : il prépare, forcément avec ses deux mains, ses valises pour un départ à l'étranger, et il continue de fumer la pipe. Nous sommes le soir (il a reçu ses papiers dans l'après-midi, dit-il, et il doit partir le lendemain, dit-il encore) : il doit donc y avoir une certaine urgence et un certain stress chez Morti. Fumer la pipe, c'est le meilleur moyen de perdre du temps, de ne pas se concentrer sur ce qu'il fait, de faire tomber de la cendre dans sa valise, etc. Tout ça sans regarder une seule fois sa valise, et tout en continuant, en plus, à discuter tranquillou avec Blake (comment la pipe tient-elle toute seule entre les dents quand Morti bouge la mâchoire pour parler ?).
Je sais que c'est un héros et qu'il réussit tout, mais quand même...
Cela me rappelle un gag dans un sketch de l'émission comique anglaise Benny Hill. Benny Hill joue le rôle d'un agent de l'espionnage britannique (justement) envoyé en Allemagne (justement, pour rebondir sur le post de DLPRR...) dans le but d'assassiner Hitler. Benny a réussi à s'installer sur le toit d'un immeuble, surplombant une rue où doit passer Hitler en voiture. Mais, alors qu'il commence à remonter son arme de précision placée en pièces détachées dans une valise, Benny aperçoit, à travers la fenêtre de l'immeuble d'en face, une fille qui se déshabille (gag classique dans l'émission...). Son attention tout à coup attirée par cette scène, l'agent Benny observe le strip tease avec intérêt et un air lubrique, façon "Benny Hill", mais, sans regarder sa valise, n'en continue pas moins de remonter son arme, machinalement, au toucher. Tout à coup, Hitler arrive. Benny pointe son arme... et s'aperçoit qu'il l'a montée n'importe comment (la crosse à la place du chargeur, le canon vissé verticalement, etc.).
Bonjour,

Je me réfère avec énormément de réserves à ce qui figure sur Wikipedia. C'est un bon indicateur, mais c'est aussi manipulable de part son écosystème: tout le monde peut y intervenir...et parfois les informations qui y figurent ne sont pas pertinente.

Il y à une douzaine d'années, à la suite de la publication de l'ouvrage HHhH de Laurent BINET, relatant l'Opération Anthropoid (SOE), nous avons dû rendre un petit travail de recherche sur Heydrich et son service de renseignement. Le renseignement (britannique principalement) est un sujet que je maitrise. De la vieille école, j'ai emprunté et/ou consulté tout les livres disponibles sur le sujet dans les bibliothèques alentours ainsi que dans ma bibliothèque personnelle (bien fournie). Lors de la remise du travail, les autres jeunes étudiant(e)s (j'avais 34 ans à l'époque) avaient utilisé(e)s énormément le site Wikipedia comme source. Moi non. Le professeur admit ne pas l'avoir signalé précédemment, mais à demandé à ce que les prochains travaux aient pour références d'autres sources plus pertinentes.... que Wikipedia

Dans son livre, Peter Whright officier technic du MI5, détail avoir opéré en Suède, à Chypre, au Canada, et aux USA, avoir écouté la salle du chiffre de l'ambassade d'Egypte et de France à Londres , sécurisé certains lieux en dehors de la Grande-Bretagne, etc etc. Le tout sans l'intervention du MI6. Seule l'affaire Crabb à vu un moment le MI5 intervenir pour tenter d'effacer les traces du fiasco du MI6. Le contre espionnage ne s'arrête pas aux frontières :)

Vous (et j'invite tout les membres du forum à se le procurer) devriez sincèrement lire ce livre, vous verrez que les vérités ... ne le sont pas... du moins aussi fidèle aux propos officiels... et le livre est réellement captivant ;)

A propos de Benny Hill, connaissez vous l'opération Foxley (SOE) ? il y à quelques bons reportages sur le sujet sur Youtube et également un excellent livre "Faut-il tuer Hitler?" (Ian Kershaw, Mark Seaman) ? qui est le facsimile du dossier préparatoire de l'opération Foxley. A acheter impérativement pour tout les amateurs des services du renseignement britannique!
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par jyb »

Je crains qu'on s'éloigne, non pas du sujet, mais du propos de la série BD Blake et Mortimer, qui n'est qu'une fiction, parfois éloignée de la réalité ou d'une documentation sérieuse (même si certains aspects font dire que c'est documenté, d'autres aspects démontrent que les auteurs - je parle des repreneurs - font ce qu'ils veulent, y compris parfois n'importe quoi.. "Ce n'est "que" de la BD", comme on dit...).
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 10:59
Je me réfère avec énormément de réserves à ce qui figure sur Wikipedia. C'est un bon indicateur, mais c'est aussi manipulable de part son écosystème: tout le monde peut y intervenir...et parfois les informations qui y figurent ne sont pas pertinente.
Un livre sur les Services secrets aussi peut être de la manipulation. Sur Wikipedia, j'apprends que Wright a écrit son livre un peu par vengeance parce qu'il n'a pas touché une rémunération qu'il espérait de son administration... Il a peut-être "chargé la barque" intentionnellement. Et les histoires d'espionnage, ça fait toujours rêver les lecteurs avides de connaître les coulisses des grandes affaires mêlant guerre, économie, missions secrètes, coups tordus, etc., même si c'est inventé, et, sur le coup, comment les lecteurs peuvent-ils savoir si c'est vrai ou non ?
L'auteur, qui est acteur et témoin, peut raconter les événements à son avantage. D'ailleurs, quand un ancien espion raconte sa vie, ce n'est en général pas pour dire : "Excusez-moi, j'ai raté telle mission, j'ai raté telle autre.."
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 10:59
Dans son livre, Peter Whright officier technic du MI5, détail avoir opéré en Suède, à Chypre, au Canada, et aux USA, avoir écouté la salle du chiffre de l'ambassade d'Egypte et de France à Londres , sécurisé certains lieux en dehors de la Grande-Bretagne, etc etc. Le tout sans l'intervention du MI6.
Oui, mais pour faire quoi exactement, et pourquoi, dans ces pays ? Je sais : il faut que je lise le livre pour le savoir...
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 10:59
A propos de Benny Hill, connaissez vous l'opération Foxley (SOE) ? il y à quelques bons reportages sur le sujet sur Youtube et également un excellent livre "Faut-il tuer Hitler?" (Ian Kershaw, Mark Seaman) ? qui est le facsimile du dossier préparatoire de l'opération Foxley. A acheter impérativement pour tout les amateurs des services du renseignement britannique!
Mon anecdote de Benny Hill avait pour but de démontrer que le coup de Mortimer qui, dans les trois cases montrées plus haut, fume la pipe (pipe au bec dans deux cases) tout en préparant ses valises, tout en regardant Blake et tout en parlant à ce dernier, c'est un gag un peu du même ordre que dans le sketch à la télé... Une fois arrivé sur place pour mener sa mission (dans l'Oural, je le rappelle), Mortimer va ouvrir ses valises et s'apercevoir - si c'était Benny Hill qui avait écrit le scénario - que, par étourderie, il a mis dans ses affaires une tour Eiffel "boule à neige", une boîte d'allumettes vide et un paréo tahitien...
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par DLPRR »

Bonjour Jyp.
jyb a écrit : Je crains qu'on s'éloigne, non pas du sujet, mais du propos de la série BD Blake et Mortimer, qui n'est qu'une fiction, parfois éloignée de la réalité ou d'une documentation sérieuse (même si certains aspects font dire que c'est documenté, d'autres aspects démontrent que les auteurs - je parle des repreneurs - font ce qu'ils veulent, y compris parfois n'importe quoi.. "Ce n'est "que" de la BD", comme on dit...).
Disons que pour être plausible, il doit y avoir un sérieux en matière de documentation. C'est d'ailleurs une constante dans les ouvrages "jacobsien" de nos héros. C'est pour cela que je les savourent encore.

J'illustre mon propos, par exemple, dans Le Bâton de Plutarque, Juliard commet une erreur en ajoutant, devant le 99bis (1) le muret et les globes lumineux datant des années 1990/2000.... Pourtant la documentation de Jacobs à ce sujet disponible me semble clair... et je partage même mes découvertes et mes achats sur le fil du 99 bis Park Lane de ce forum.

J'espère qu'une édition corrigée sortira....espérons. Sinon je devrai corriger moi-même l'erreur graphique dans un de mes volumes....
jyb a écrit :Un livre sur les Services secrets aussi peut être de la manipulation. Sur Wikipedia, j'apprends que Wright a écrit son livre un peu par vengeance parce qu'il n'a pas touché une rémunération qu'il espérait de son administration... Il a peut-être "chargé la barque" intentionnellement. Et les histoires d'espionnage, ça fait toujours rêver les lecteurs avides de connaître les coulisses des grandes affaires mêlant guerre, économie, missions secrètes, coups tordus, etc., même si c'est inventé, et, sur le coup, comment les lecteurs peuvent-ils savoir si c'est vrai ou non ?
L'auteur, qui est acteur et témoin, peut raconter les événements à son avantage. D'ailleurs, quand un ancien espion raconte sa vie, ce n'est en général pas pour dire : "Excusez-moi, j'ai raté telle mission, j'ai raté telle autre.."
Certains secrets d'Etat fâcheux (tant pour la couronne et que pour les gouvernements successif dont celui de Wilson), aujourd'hui connu, permettent de comprendre pourquoi le Gvt. de Margareth Tatcher à tenté d'en empêcher sa diffusion lors de sa sortie (2) . Cet ouvrage à été strictement interdit. Vous l'aviez lu çà?

L'ouvrage de Youri Modine, officier du KGB en poste à Londres au même moment, et officier traitant des 5 de Cambridge, donne de la nuance à Spycatcher. Un deuxième ouvrage savoureux à dévorer avant la rentrée? Soyez fou! Lisez les deux , "Spycatcher" en premier, sans omettre "Mes camarades de Cambridge". :)
jyb a écrit :Oui, mais pour faire quoi exactement, et pourquoi, dans ces pays ? Je sais : il faut que je lise le livre pour le savoir...
C'est exactement çà ;) Officier "technic", c'était le Q des James Bond pour donner une orientation pas très fidèle. En plus, vous serez probablement ravi de l'avoir lu.
jyb a écrit :Mon anecdote de Benny Hill avait pour but de démontrer que le coup de Mortimer qui, dans les trois cases montrées plus haut, fume la pipe (pipe au bec dans deux cases) tout en préparant ses valises, tout en regardant Blake et tout en parlant à ce dernier, c'est un gag un peu du même ordre que dans le sketch à la télé... Une fois arrivé sur place pour mener sa mission (dans l'Oural, je le rappelle), Mortimer va ouvrir ses valises et s'apercevoir - si c'était Benny Hill qui avait écrit le scénario - que, par étourderie, il a mis dans ses affaires une tour Eiffel "boule à neige", une boîte d'allumettes vide et un paréo tahitien...
Vous y évoquiez "Hitler", cela m'évoquait ce magnifique ouvrage fort intéressant dans le cas de nos héros, j'en partage l'expérience agréable. Rien de plus.

------------

(1) C'est le numéro 94 en réalité... Jacobs se trompant dans la numérotation des habitations, la croissance numérique évoluant du sud au nord de la rue... et pas l'inverse, et un élément architectural permet d'excuser cette erreur de notre auteur.

(2) Y figure également la récupération du dossier WINDSOR dans l'Allemagne battue, par l'agent "Royal" du KGB mais officier du MI-5 (!!!!), Anthony Blunt, et les soupçons concernant Roger Hollis,l'implication du MI-6 dans l'affaire CRABB et donc du Gvt. britannique, et j'en passe.
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 247
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par Rob1 »

Pendant la guerre froide, Berlin était toujours sous occupation quadripartite, et le MI5 devait donc être le principal responsable du contre-espionnage & de la contre-subversion dans la zone d'occupation britannique... En tout cas la DST avait un poste dans la zone d'occupation française.

Quant aux possibilités de passer d'un service à l'autre, sans en faire une généralité, ca arrive, semble-t-il de manière plus souple que dans d'autres pays. Cf. par exemple John le Carré.
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 14:19
Certains secrets d'Etat fâcheux (tant pour la couronne et que pour les gouvernements successif dont celui de Wilson), aujourd'hui connu, permettent de comprendre pourquoi le Gvt. de Margareth Tatcher à tenté d'en empêcher sa diffusion lors de sa sortie (2) . Cet ouvrage à été strictement interdit. Vous l'aviez lu çà?

[...]
(2) Y figure également la récupération du dossier WINDSOR dans l'Allemagne battue, par l'agent "Royal" du KGB mais officier du MI-5 (!!!!), Anthony Blunt, et les soupçons concernant Roger Hollis,l'implication du MI-6 dans l'affaire CRABB et donc du Gvt. britannique, et j'en passe.
La récupération des lettres du duc de Windsor n'est pas décrite dans Spycatcher, le palais ayant justement demandé au MI5 de ne pas aborder ce sujet dans le debriefing d'Anthony Blunt. Quant aux autres affaires, elles étaient déjà connues (les soupçons sur Roger Hollis avaient déjà été publiés en 1981 dans Their Trade is Treachery).

La vraie raison est que Thatcher avait une vision rigide que "les anciens des services secrets ne doivent rien dire". Sauf que Wright était décidé à ne pas se laisser faire. Il a lancé la publication du livre en Australie, le gouvernement britannique a tenté d'obtenir son interdiction, c'est allé au tribunal où son équipe a montré que le gouvernement britannique n'avait pas de scrupule à donner des infos sur les services secrets à d'autres auteurs quand ça lui convenait, qu'il s'était procuré le contenu de Spycatcher avant publication en toute illégalité, et puis entretemps le livre a été publié aux USA (où personne ne pouvait l'interdire), ce qui rendait idiot de vouloir interdire sa publication en Australie... Du coup le gouvernement britannique s'est fait défoncer médiatiquement au tribunal et le livre est paru en Australie et au Royaume-Uni, où grâce à cette "publicité" il est devenu un best-seller .
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par jyb »

DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 14:19
Bonjour Jyp.
Euh... Moi, c'est jyb... ;)
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 14:19
jyb a écrit : Je crains qu'on s'éloigne, non pas du sujet, mais du propos de la série BD Blake et Mortimer, qui n'est qu'une fiction, parfois éloignée de la réalité ou d'une documentation sérieuse (même si certains aspects font dire que c'est documenté, d'autres aspects démontrent que les auteurs - je parle des repreneurs - font ce qu'ils veulent, y compris parfois n'importe quoi.. "Ce n'est "que" de la BD", comme on dit...).
Disons que pour être plausible, il doit y avoir un sérieux en matière de documentation. C'est d'ailleurs une constante dans les ouvrages "jacobsien" de nos héros. C'est pour cela que je les savourent encore.

J'illustre mon propos, par exemple, dans Le Bâton de Plutarque, Juliard commet une erreur en ajoutant, devant le 99bis (1) le muret et les globes lumineux datant des années 1990/2000.... Pourtant la documentation de Jacobs à ce sujet disponible me semble clair... et je partage même mes découvertes et mes achats sur le fil du 99 bis Park Lane de ce forum.
Justement, si tu vas voir les dossiers consacrés au Bâton de Plutarque, au Cri du Moloch, et à d'autres albums des reprises, tu verras plein de posts de moi où je critique l'aspect documentaire (avions, bateaux, etc.). Mais justement, j'ai fini par m'apercevoir que ça ne servait à rien de mettre en avant ce problème, car les erreurs, parfois monumentales, continuent et, je le crains, continueront longtemps. Ma démarche, c'est un peu comme Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vent... La "machine" B&M est lancée comme une locomotive folle, personne ne peut l'arrêter ; ce qui compte, c'est que les albums sortent à cadence régulière et que ça se vende. Le reste...? Ben....... La doc ? Ben... accessoirement, si on peut et quand on a le temps... Et comme en plus, beaucoup de lecteurs ne voient rien ou s'en contrefichent...

A noter qu'il y a une différence notable à mon sens, entre la doc utile pour élaborer un scénario (recherches historiques dans le contexte de l'époque pour établir une base solide à une histoire de fiction) et la doc utile, rassemblée par les dessinateurs, pour représenter les éléments de décor en l'occurrence : villes, véhicules, costumes, paysages, etc. ; cette recherche iconographique, il faut bien le reconnaître, est immense et épuisante, et une fois un album sorti, il y aura toujours un spécialiste pour sortir sa loupe et dire que dans telle case, ça ne colle pas... (il semble toutefois que Jacobs, lui, parvenait à tout dessiner correctement, et pourtant, il n'avait pas Internet pour l'aider vite et bien...).
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 14:19
Certains secrets d'Etat fâcheux (tant pour la couronne et que pour les gouvernements successif dont celui de Wilson), aujourd'hui connu, permettent de comprendre pourquoi le Gvt. de Margareth Tatcher à tenté d'en empêcher sa diffusion lors de sa sortie (2) . Cet ouvrage à été strictement interdit. Vous l'aviez lu çà?
Oui, j'ai lu, mais c'est pareil : les affaires d'espionnage, c'est du billard à trois bandes, et même à plusieurs bandes : quand une info est donnée quelque part, on ne sait jamais si c'est du lard ou du cochon. J'ai l'impression que tout est fait pour sortir des infos intentionnellement, pour faire passer des messages, pour donner de faux tuyaux et tromper l'ennemi, pour détourner l'attention du public, etc. Comment savoir...? Un Gouvernement peut faire semblant de s'offusquer que telle info sorte... mais en fait, c'est "étudié pour", car, par ricochet ça fait savoir aux Russes, ou aux Israéliens, ou à tel service de tel pays, que le Gouvernement n'est pas dupe, ou que sais-je...
Cela dit, je veux bien croire que dans l'affaire Wright et de son livre de révélations, on n'est sans doute pas dans ces cas.
Rob1 a écrit :
27 juil. 2022, 00:49
Pendant la guerre froide, Berlin était toujours sous occupation quadripartite, et le MI5 devait donc être le principal responsable du contre-espionnage & de la contre-subversion dans la zone d'occupation britannique... En tout cas la DST avait un poste dans la zone d'occupation française.
Effectivement, s'il faut situer une histoire en Allemagne, j'oubliais que B&M se situe loin dans le temps, à l'époque de la guerre froide et de la situation particulière à Berlin...
Oui, mais ailleurs dans le monde ? En Allemagne ailleurs qu'à Berlin ? Surtout dans des pays hors Commonwealth ? DLPRR a cité par exemple la Suède et les USA.
Rob1 a écrit :
27 juil. 2022, 00:49
Quant aux possibilités de passer d'un service à l'autre, sans en faire une généralité, ca arrive, semble-t-il de manière plus souple que dans d'autres pays. Cf. par exemple John le Carré.
Oui, ça peut arriver... Certains cas de figure sont à envisager. Mais je répète que je ne suis pas espion ni spécialiste ès-espionnage.
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par DLPRR »

Rob1 a écrit :
DLPRR a écrit :
26 juil. 2022, 14:19
Certains secrets d'Etat fâcheux (tant pour la couronne et que pour les gouvernements successif dont celui de Wilson), aujourd'hui connu, permettent de comprendre pourquoi le Gvt. de Margareth Tatcher à tenté d'en empêcher sa diffusion lors de sa sortie (2) . Cet ouvrage à été strictement interdit. Vous l'aviez lu çà?

[...]
(2) Y figure également la récupération du dossier WINDSOR dans l'Allemagne battue, par l'agent "Royal" du KGB mais officier du MI-5 (!!!!), Anthony Blunt...
La récupération des lettres du duc de Windsor n'est pas décrite dans Spycatcher, le palais ayant justement demandé au MI5 de ne pas aborder ce sujet dans le debriefing d'Anthony Blunt. Quant aux autres affaires, elles étaient déjà connues (les soupçons sur Roger Hollis avaient déjà été publiés en 1981 dans Their Trade is Treachery).
Vrai, à la sortie de ce livre, je me suis demandé, et pendant plusieurs années, ce que signifiait ses propos sybillins... La couronne et le Gvt. britannique l'avaient bien compris à la sortie de l'ouvrage.

Modine ne le révèle pas.

Par contre, en lisant l'ouvrage "Le Roi qui à trahi" de Martin Allen, tout s'éclaire.
Il y à eu un reportage sur France Télévision à ce sujet, je vais essayer de retrouver le lien.

Si vous relisez Wright, vous pourrez admettre que le déni du Gvt. à se pencher très sérieusement sur le cas Hollis ne doit pas être étranger à cet initiative.
Rob1 a écrit : La vraie raison est que Thatcher avait une vision rigide que "les anciens des services secrets ne doivent rien dire". Sauf que Wright était décidé à ne pas se laisser faire. Il a lancé la publication du livre en Australie, le gouvernement britannique a tenté d'obtenir son interdiction, c'est allé au tribunal où son équipe a montré que le gouvernement britannique n'avait pas de scrupule à donner des infos sur les services secrets à d'autres auteurs quand ça lui convenait, qu'il s'était procuré le contenu de Spycatcher avant publication en toute illégalité, et puis entretemps le livre a été publié aux USA (où personne ne pouvait l'interdire), ce qui rendait idiot de vouloir interdire sa publication en Australie... Du coup le gouvernement britannique s'est fait défoncer médiatiquement au tribunal et le livre est paru en Australie et au Royaume-Uni, où grâce à cette "publicité" il est devenu un best-seller .
On ne connaîtra jamais les vrais raisons profondes....et brouiller les pistes est un art... dont le Gvt. britannique et ses services sont passés maitres depuis des lustres...
jyb a écrit :
DLPRR a écrit : Bonjour Jyp.
Euh... Moi, c'est jyb... ;)
Autant pour moi!
jyb a écrit : Justement, si tu vas voir les dossiers consacrés au Bâton de Plutarque, ou au Cri du Moloch, et à d'autres albums des reprises, tu verras plein de posts de moi où je critique l'aspect documentaire (avions, bateaux, etc.). Mais justement, j'ai fini par m'apercevoir que ça ne servait à rien de mettre en avant ce problème, car les erreurs, parfois monumentales, continuent et, je le pense, continueront longtemps. C'est un peu comme Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vent... La "machine" B&M est lancée comme une locomotive folle, personne ne peut l'arrêter ; ce qui compte, c'est que les albums sortent à cadence régulière et que ça se vende. Le reste...? Ben....... La doc ? Ben, accessoirement, si on peut et quand on peut...
... se revendiquer de Jacobs et ne pas en avoir la carrure... Coucou les repreneurs!
jyb a écrit : il semble toutefois que Jacobs, lui, parvenait à tout dessiner correctement, et pourtant, il n'avait pas Internet pour l'aider vite et bien...).
Je vais diplomatiquement éluder cette question et ne pas y répondre.... :)

Rob1 a écrit :
27 juil. 2022, 00:49
Pendant la guerre froide, Berlin était toujours sous occupation quadripartite, et le MI5 devait donc être le principal responsable du contre-espionnage & de la contre-subversion dans la zone d'occupation britannique... En tout cas la DST avait un poste dans la zone d'occupation française.
jyb a écrit :Effectivement, s'il faut situer une histoire en Allemagne, j'oubliais que B&M se situe loin dans le temps, à l'époque de la guerre froide et de la situation particulière à Berlin...
Oui, mais ailleurs dans le monde, surtout dans des pays hors Commonwealth ? DLPRR a cité par exemple la Suède.
Il était en Suède pour espionner... les Russes... dans un port. Sous un toit en plein soleil... beaucoup de bières ont dû couler...
Rob1 a écrit :
27 juil. 2022, 00:49
Quant aux possibilités de passer d'un service à l'autre, sans en faire une généralité, ca arrive, semble-t-il de manière plus souple que dans d'autres pays. Cf. par exemple John le Carré.
jyb a écrit :Oui, ça peut arriver... Certains cas de figure sont à envisager. Mais je répète que je ne suis pas espion ni spécialiste ès-espionnage.
Selon diverses sources, les quelques rares passages de personnel du SIS/MI-5 vers un autre service et inversement n'était pas bien accueilli généralement.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8855
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par freric »

Je vais scinder le sujet, pour éviter le hors-sujet.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par jyb »

freric a écrit :
27 juil. 2022, 13:28
Je vais scinder le sujet, pour éviter le hors-sujet.
Ce n'est pas trop hors sujet par le fait que le titre de l'album est "Huit heures à Berlin" et que la discussion plus haut nous a ramenés à Berlin justement.
Avatar du membre
DLPRR
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 78
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par DLPRR »

jyb a écrit :
27 juil. 2022, 22:00
freric a écrit :
27 juil. 2022, 13:28
Je vais scinder le sujet, pour éviter le hors-sujet.
Ce n'est pas trop hors sujet par le fait que le titre de l'album est "Huit heures à Berlin" et que la discussion plus haut nous a ramenés à Berlin justement.
avant que je ne l'oublie, ceci est un très bon reportage sur le sujet "Windsor":

:arrow: L'ombre d'un doute SO2 E09 "Édouard VIII, agent des Nazis ?"

A se demander si la raison d'être de nos deux héros à Berlin ne serait pas ce sujet... une copie serait aux mains du bloc de l'Est...il faut la récupérer...afin de ne pas découvrir la Couronne :?:
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8855
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par freric »

Bon... nous allons arrêter de spéculer sur le rôle de Blake, et de lancer des hors-sujets!
Nous savons qu'il s'agit du voyage de Kennedy à Berlin, et pour le moment rien de plus.

Blake est détaché par le Home Office et rencontre donc Pradier de la DGSE, Mark Kauffman de la CIA, le Doktor Otto Frutiger du BVD ouest allemand, et le Général Carver, etc..., sur le Vevey.

Pradier : Salut Blake. Alors, vous aussi, vous avez quitté l'intérieur ? Passé au MI-6 ?
Blake : Temporairement, mon cher. J'ai été détaché par le Home Office


Image

Et il y a d'autres planches dans ce sujet avec d'autres informations.
D'ailleurs en relisant, Mistress Benson est encore vivante !
Le professeur Mortimer connaît même le secret de son pudding : des raisins de Corinthe macérés dans le vieux Rhum.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2739
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" Titre provisoire

Message par Thark »

freric a écrit :
07 juin 2022, 10:50
Sortie prévue le
25 novembre 2022
Le pitch de ce tome 29 (rappel) :
freric a écrit :
07 juin 2022, 10:50
Printemps 1963.
Dans l'Oural, au cœur de l'Empire soviétique, une mission archéologique découvre sept cercueils. À l'intérieur, des cadavres dont la peau du visage a été arrachée.
Au même moment, à Berlin, un homme se fait tirer dessus alors qu'il franchit le Mur coupant la ville en deux. Avant de succomber, il réussit à prononcer un mot étrange : Doppelgänger.
A priori, aucun rapport entre ces deux événements.
Mais en réalité, il existe bien un lien entre la macabre découverte et le transfuge abattu. Ce lien porte un nom : Julius Kranz, un chirurgien est-allemand spécialiste des manipulations électro-chirurgicales sur le cerveau humain.
L'un après l'autre, Mortimer et Blake vont croiser la route de ce scientifique machiavélique. Ils auront la désagréable surprise de retrouver à ses côtés un aventurier sans scrupules, qui prépare la plus grande mystification de l'histoire de l'humanité...
Et avec ce petit résumé, n'oublions pas ce qui est annoncé/énoncé aussi à propos des auteurs et de leurs intentions pour ce nouvel opus :
Antoine Aubin met son trait éminemment « jacobsien » au service du scénario original de José-Louis Bocquet et Jean-Luc Fromental, qui conjugue la grande aventure, les brouillards de l'espionnage, les dérives de la science et les ressorts cachés de l'Histoire.
8-)
Prisoner
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 36
Enregistré le : 20 oct. 2021, 12:12

Re: Infos : Ce que l'on sait de "Huit heures à Berlin" (25/11/2022)

Message par Prisoner »

Thark a écrit :
02 août 2022, 10:55
freric a écrit :
07 juin 2022, 10:50
Sortie prévue le
25 novembre 2022
Le pitch de ce tome 29 (rappel) :
freric a écrit :
07 juin 2022, 10:50
Printemps 1963.
Dans l'Oural, au cœur de l'Empire soviétique, une mission archéologique découvre sept cercueils. À l'intérieur, des cadavres dont la peau du visage a été arrachée.
Au même moment, à Berlin, un homme se fait tirer dessus alors qu'il franchit le Mur coupant la ville en deux. Avant de succomber, il réussit à prononcer un mot étrange : Doppelgänger.
A priori, aucun rapport entre ces deux événements.
Mais en réalité, il existe bien un lien entre la macabre découverte et le transfuge abattu. Ce lien porte un nom : Julius Kranz, un chirurgien est-allemand spécialiste des manipulations électro-chirurgicales sur le cerveau humain.
L'un après l'autre, Mortimer et Blake vont croiser la route de ce scientifique machiavélique. Ils auront la désagréable surprise de retrouver à ses côtés un aventurier sans scrupules, qui prépare la plus grande mystification de l'histoire de l'humanité...
Et avec ce petit résumé, n'oublions pas ce qui est annoncé/énoncé aussi à propos des auteurs et de leurs intentions pour ce nouvel opus :
Antoine Aubin met son trait éminemment « jacobsien » au service du scénario original de José-Louis Bocquet et Jean-Luc Fromental, qui conjugue la grande aventure, les brouillards de l'espionnage, les dérives de la science et les ressorts cachés de l'Histoire.
8-)
Et du coup, l'histoire se passant (quelques années on en convient) avant Sato, le terme doppelganger signifierait que un double de Olrik soit créé ou vienne d'une dimension parallèle et que le Olrik de la fin de Sato n'est pas celui des aventures de B&M et donc que notre Olrik est toujours vivant.

Ahah :MJ:

Twist de merde que j'invente (si Sente pouvait ne pas me lire)
Répondre

Retourner vers « 29 - Huit heures à Berlin (25 novembre 2022) »