Votre critique de "la vallée des immortels"

Scénario : Yves SENTE
Dessin : Peter Van DONGEN & Teun BERSERIK
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 709
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Georgevitch-Miloch » 26 nov. 2018, 19:12

Bienvenue Robert-Denis !
Je suis très enthousiaste de voir qu'un nouveau membre poste un premier message tel que le tien. Cela a le don de m'émerveiller ! Je suis toujours admiratif des personnes qui font des excellentes entrées en matière.
En tout cas, j'espère que tu te plairas ici :p
Bon...je ne veux pas que mon message soit trop HS, j'aimerais ajouter que de tels critiques (pas dans le sens "acerbe") sur le nouveau tome me rassurent sur ce que je vais lire. Messieurs, j'ai grand hâte !! :D
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 27 nov. 2018, 10:35

Tout d'abord, bienvenue à toi Robert-Denis Rault . Ho do you do ? et toute cette sorte de choses... :p
Merci d'avoir développé ton opinion sur cet album.
Robert-Denis Rault a écrit :
26 nov. 2018, 16:59
...../...
Mon attente portait essentiellement sur le travail du nouveau duo de dessinateurs. Et quel plaisir de retrouver notre "roux, barbu, costaud" (p.36) certes "bedonnant" mais "plus alerte qu'il n'en à l'air" (p.54, sic !), enfin, celui qui avait été capable de botter plusieurs dizaines de "jaunes" d'une pyramide du Makran lors de l'épisode de l'Espadon, tout de même ! Le Mortimer lunaire et benêt de Juillard (désolé, mais c'est l'impression qu'il me laisse dans ses albums) en eût-il été capable ? Ayant retrouvé sa forme et son caractère, Mortimer peut donc se lancer tête baissée dans cette nouvelle aventure au dessin plus dynamique et aux décors plus foisonnants. .../...
C'est vrai que cela fait plaisir de voir Philip se défaire ( comme un karatéka ) de ses adversaires dans la boutique d'antiquité,...un peu comme il le fera d’ailleurs plus tard dans le Mystère de la Grande Pyramide .
Ce qui est dommage , c'est qu'il va retomber bêtement dans la gueule du loup plus tard!
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par mokenamoke » 05 déc. 2018, 20:47

Il y a quelques années, quand un nouvel album sortait, je laissais tout tomber pour courir l’acheter. Ce temps est révolu, les derniers m’ont trop refroidi. Maintenant quand il y en a un qui sort je me contente de l’acheter à l’occasion quand je le vois sur mon passage. Tout ça pour dire que je viens seulement de parcourir la Vallée des Immortels et que je ne sais pas trop ce qu’il faut en penser. Bravo pour le décor, les couleurs, l’ambiance, c’est plein de vie et ça change agréablement de l’Onde Septimus et du Testament qui sont tristes et macabres. Le scénario est plutôt embrouillé, surtout pour quelqu’un comme moi qui ne connaît pas grand-chose de l’histoire de la Chine. Je n’arrive pas toujours à débrouiller l’historique du fictif. Je sais bien que le premier empereur est un personnage historique, contrairement à Bazam Dandu qui n’a jamais existé. Mais les autres ? ? ? Par exemple ce général chinois Xi Li aurait-il existé ? Et ce constructeur d’arbalètes ? Et ce missionnaire Odilon ? Cet amiral anglais ? Ce ministre ? Mystère. Je me réjouissais de retrouver ce cher vieux Gibbons qui était annoncé par d’autres lecteurs, mais je dois avouer que je ne l’ai pas encore trouvé, pourtant j’ai bien regardé la page 33. Idem pour le capitaine Haddock à la page 36. Il faut croire que ma vue baisse. Conclusion positive quand même, comme quelqu’un l’a dit plus haut : c’est du beau travail qui vole largement au-dessus des derniers albums. Tout à fait d’accord.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 07 déc. 2018, 12:18

mokenamoke a écrit :
05 déc. 2018, 20:47
.../... Je n’arrive pas toujours à débrouiller l’historique du fictif. Je sais bien que le premier empereur est un personnage historique, contrairement à Bazam Dandu qui n’a jamais existé. Mais les autres ? ? ? Par exemple ce général chinois Xi Li aurait-il existé ? ..../....
j'ai parlé ici de deux personnages "réels":
Ernest Blevin , secrétaire d'état aux affaires étrangères et Sir Alexander Grantham , gouverneur de Hong Kong. Mao, que l'on ne voit pas est également indirectement .
Je ne pense pas que ce général Xi Li ait existé .... Odilon, quant à lui ,est un personnage de BD. :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Mr Grayson
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 30 nov. 2018, 22:09
Localisation : Versailles

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Mr Grayson » 16 déc. 2018, 20:58

Je n'étais pas particulièrement impatient de lire cet album, ayant été plutôt déçu des derniers scénarios de B&M par Yves Sente, et finalement après lecture, quelle agréable surprise !

Alors que j'avais beaucoup aimé La Machination Voronov (qui figure parmi mes 3 reprises préférées) depuis je n'étais pas particulièrement emballé par les scénarios de YS, voir même franchement déçu (cf. Le Testament de William S).
Et là dans cette histoire j'ai retrouvé énormément de rythme, des rebondissements, de l'évasion, un contexte très intéressant et des décors sublimes ! C'est un vrai plaisir de déambuler en compagnie de Mortimer dans les rues de Hong Kong. Les dessins de Van Dongen et Berserik y sont évidemment pour beaucoup. Même si certains reprochent un dessin trop "Hergéen" (ce que je reconnais en effet par moments sur certaines planches) ça ne m'a pas du tout gêné. C'était un très agréable moment de lecture, hâte de lire le tome 2 !
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 709
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Georgevitch-Miloch » 29 déc. 2018, 19:17

J'ai ENFIN reçu mon exemplaire de cette nouvelle reprise et...
Comment dire...? Je l'ai trouvé splendide ! Ce tome a répondu à mes attentes, même si Blake et Mortimer n'apparaissent pas tout de suite, le dessin très jacobsien et le scénario ma fois assez bien tourné m'a convaincu de la bonne qualité de la BD ainsi acquise.
A vrai dire, ma première lecture a été un peu baclée, avec du recul. J'avais été un peu perturbé parce que le style de dessin m'était inconnu (c'est évident puisque les dessinateurs sont tout nouveaux... :?: ) et je n'avais pas tout compris. Mais c'est parce que j'étais tellement impatient de le lire que je l'ai fini sans avoir bien assimilé l'histoire. Une seconde lecture ne fut pas inutile. Et c'est à cet instant là que j'ai pu sortir une vision d'ensemble et une critique globale de cet ouvrage.
Franchement, je suis très agréablement surpris et j'avais peur que "La Vallée des Immortels - T. I" me déçoive. Le contraire se produit et j'en suis très heureux !
Bref, que du bon ! Ce qui est curieux ici, c'est que je n'avais pas la sensation que Sente bouche les trous historiques et chronologiques. Mais je dois dire qu'il l'a habilement fait, dans ce cas là, même si ce n'est pas forcément une bonne méthode scénaristique. Cependant, cette envie-là a conduit à un bon débouché. J'espère qu'il en sera de même pour le Tome II. Sente nous a peut-être déçu avec le Testament de William S. mais il faut dire qu'avec La Vallée des Immortels, il se rattrape, et la qualité du dessin joue en sa faveur !
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 30 déc. 2018, 17:09

Avant de commencer la critique proprement dite... Eh bien, quel plaisir de retrouver du plaisir à lire un Blake & Mortimer ! Je ne sais plus depuis quand ça ne m’était pas arrivé à ce point, sans doute pas depuis Les Sarcophages du 6e Continent. Cet album fait partie de ceux que j’ai spontanément envie de relire. J’attendrai le tome 2 avant de me faire un avis définitif mais je ne vois pas bien ce qui pourrait me décevoir, je ne vois rien de douteux dans les bases qui sont posées.

De la première à la dernière planche, le récit est enlevé, dense et cohérent. Trois qualités primordiales qui ont manqué à tant de reprises depuis une bonne décennie à mes yeux. Je me suis parfois surpris à revenir avec plaisir sur les pages précédentes pour faire le point sur le scénario, et à y trouver les réponses que je cherchais. Le site choisi (la Chine, en particulier Hong Kong) est une vraie nouveauté qui insuffle un vent de fraîcheur, et il est investi à fond, aussi bien sur le plan géopolitique que sur celui de la quête historico-archéologique. C’est d’autant plus louable qu’on sent pour le coup un véritable souci de documentation sur une civilisation éloignée de la nôtre, et surtout une exploitation de cette documentation à bon escient (au service du récit).

Même si l’on se situe dans l’immédiat après-Espadon, Sente ne donne pas l’impression de chercher à boucher les trous mais tout simplement de raconter une histoire qui se tient par elle-même. Il était loin d’être évident de marier harmonieusement une trame géopolitique et une trame archéologique, et il s’en sort très bien. Certains passages, pour ne pas dire la mécanique même du récit rappellent très franchement le Mystère de la Grande Pyramide, en particulier le tome 1 (la visite du musée ; l’exposé historique d’une histoire dynastique dont le dénouement est lié à une quête archéologique ; la tentative d’enlèvement dans la brocante ; le rôle moteur de Mortimer ; Olrik grimé en barbu). Mais je ne trouve pas cela gênant dans la mesure où cela n’apparaît pas tellement comme un hommage mais plutôt comme l’emprunt bienveillant de motifs qui semblent s’être imposés d’eux-mêmes pour faire avancer l’histoire.

Il y a bien sûr quelques maladresses, mais qui, cette fois, passent vraiment au second plan compte tenu de la qualité d’ensemble du récit. Ce que j’ai relevé :
- Mon plus grand regret, d’autant que le reste est réussi : le manque criant de solennité dans le retour d’Olrik, qui ressort tout pimpant d’une explosion atomique (ce qui contraste pour le moins avec son propos : « Par l’enfer ! Les Espadons de ce maudit professeur Mortimer ne nous ont pas laissé la moindre chance ! »). Le plan sur la main aurait dû être plus travaillé et déployé sur tout un strip ; et Olrik aurait pu être un minimum amoché, ou alors il fallait trouver une solution un minimum originale pour expliquer qu’il s’en sorte aussi bien (un frigo par exemple ? :) ). Par ailleurs, faire survivre le docteur Sun Fo ne me semblait pas indispensable et ajoute de l’improbabilité à l’improbabilité. Mais je veux bien convenir que la survie d’Olrik dans ces conditions n’était pas évidente à traiter, quoi qu’il en soit.
- Le degré d’amateurisme assez consternant de Miss Lo et de ses espions : tentative d’enlèvement alors qu’un policier se trouve à proximité (p. 26) ; système de surveillance du personnel de l’hôtel qui échoue lamentablement à l’hôtel (p. 31).

Enfin, le dessin est, dans l’ensemble, plutôt agréable et soigné (les couleurs y compris), même s’il souffre de quelques irrégularités, sans que je sache si elles sont surtout dues à un dessinateur plutôt qu’à un autre (exemple : page 17 vs. page 18). Je suis aussi un peu gêné par le choix de présenter régulièrement les personnages en petit format. En tout cas, l’inspiration choisie du style du Mystère de la Grande Pyramide renforce la symétrie avec cet album, et permet de varier par rapport aux reprises précédentes. Mention particulière pour la scène tirée du Secret de l’Espadon (magnifique première vignette originale), le flashback historique (p. 29-30) et le Skylantern qui est une vraie réussite. Au point que Sente est motivé pour confier un futur album de SF au duo, ce qui est effectivement assez prometteur. Et puis Hong Kong est superbe, l’album donne envie d’aller regarder des films ou des photos d’époque.

En fin de compte, je m’interroge tout particulièrement sur l’étrange irrégularité de Sente, qui est donc toujours capable de produire de bons albums malgré des ratés pour le moins inquiétants ces dernières années. Ici, l’écriture se fait sobre et élégante, aussi bien dans les récitatifs que les dialogues. On est loin des lourdeurs du Bâton de Plutarque (entre autres). C’est assez déroutant.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 30 déc. 2018, 18:32

Robert-Denis Rault a écrit :
26 nov. 2018, 16:59
Cependant, je n'ai pu que déplorer au fil des pages la lourdeur du style de Sente : il lui faut 18 pages pour mettre son histoire en place avant de faire apparaître nos héros, 18 pages de palabres et de circonvolutions, là où Jacobs, certes plutôt bavard dans cette partie du récit, lançait ses héros, Mortimer le plus souvent, directement au cœur de l'action. Les pavés de texte pouvaient sembler longs et fastidieux à ce moment là chez Jacobs, mais ils avaient pour résultat de nous épargner de longues scènes dessinées, lentes et séquencées. Aussi ces pavés ne cherchaient pas à expliquer mais à établir le mystère, renforçant les attentes angoissées du lecteur. Alors, l'histoire lancée, tout allait crescendo dans l'intensité, jusqu'au dénouement, laissant enfin le lecteur haletant et émerveillé. :MJ:
Déjà bienvenue à toi, et merci pour cette critique très plaisante à lire. :)

Je dois dire que pour ma part, je n'ai vu aucune "lourdeur" dans ces premières planches. Tout d'abord, le style d'écriture lui-même est assez efficace : les récitatifs (assez rares) et les dialogues restent quand même d'un volume limité, et c'est plutôt bien écrit je trouve.

Ensuite, l'absence de Blake & Mortimer n'est pas un problème à mes yeux : s'il est nécessaire de poser les bases d'un récit sans eux, eh bien soit. J'y ai même vu une certaine promesse pour l'ampleur du récit : on sent que les enjeux dépassent largement leurs petits cas personnels. C'est certes assez inhabituel dans la série, mais je ne pense pas qu'on puisse en faire un "canon" pour autant, et cela me rappelle tout de même le prologue des 3 Formules du Professeur Sato : certes pas 18 planches sans Blake & Mortimer, mais tout de même 8... et c'est peut-être le plus stupéfiant de toute la série, en dehors bien sûr de celui du Secret de l'Espadon.

Ensuite, pour ce qui est du récit lui-même sur ces 18 premières planches, je trouve qu'il est quand même très difficile de s'ennuyer car on a affaire à un enchaînement de scènes enlevées et comportant de lourds enjeux :
- le départ d'un convoi dans un violent orage, dans une ambiance sombre pour le moins jacobsienne ;
- quelques palabres certes (p. 6-8), mais pour poser les enjeux ni plus ni moins du cœur de l'histoire (la perte d'une caisse, la découverte d'un manuscrit) ;
- la découverte du principal antagoniste de l'histoire, sur une seule planche (p. 9) ;
- excusez du peu : l'assaut de Lhassa et la fuite d'Olrik qui est aussitôt pris en chasse et arrêté dans un nouvel environnement (p. 10-16) ! Pour s'ennuyer là-dessus, il faut quand même y aller, non ? D'autant que c'est très bien traité graphiquement.
- les suites de la traque du coffret manquant et l'élaboration de la stratégie pour le retrouver, en collaboration avec Olrik (p. 17-18).

Et derrière tout cela, Sente commence à poser très efficacement la situation géopolitique qui est quand même d'une complexité assez poussée, tout en la liant d'entrée de jeu aux personnages de l'intrigue.
Robert-Denis Rault a écrit :
26 nov. 2018, 16:59
Ici, malheureusement rien de tel. Après cette longue mise en place, le scénario ne prend pas vraiment son envol. Les scènes d'actions s'écourtent pour laisser place à de nouvelles palabres. Blake, comme toujours dans les reprises, tergiverse, préférant honorer ses rendez-vous plutôt que de se jeter dans la mêlée.
Oui enfin, il y a "rendez-vous" et "rendez-vous" : on parle tout de même d'une réunion au Foreign Office, excusez du peu encore une fois. Et puis il est tout à fait habituel dans la série que Mortimer soit le moteur, et que Blake soit pris par ses obligations professionnelles. Du reste, pour un héros militaire de la guerre qui vient à peine de s'arrêter, être tenu de participer à des réunions avec les plus hautes autorités, ça paraît pour le moins naturel. :) D'ailleurs, c'est plutôt la mobilité très facile de Mortimer que j'ai trouvée un peu gênante dans cet album, alors qu'il a de nouveau une lourde mission sur les épaules.

Par ailleurs, la réunion au Foreign Office (p. 20-21) me semble assez habituelle dans la série (surtout dans les albums de reprise, j'en conviens). Elle se limite à deux planches et s'avère pour le moins riche en informations, ce qui est normal pour présenter un territoire éloigné à la fois dans le temps et l'espace pour le lecteur ; qui plus est, il faut actualiser la géopolitique dans un contexte uchronique. Cette réunion éclaire aussi la mission de Blake & Mortimer et se voit reliée aux scènes précédentes (évocation de Xi-Li et de l'Aile rouge).
Robert-Denis Rault a écrit :
26 nov. 2018, 16:59
Le Skylantern déboule dans l'histoire sans préparation, perdant ainsi le bénéfice d'un effet fantastique et sans que l'on comprenne l'intérêt d'un tel engin.
Est-ce à dire que tu aurais voulu troquer une planche de "palabres" pour une planche d'explications sur le Skylantern alors qu'il n'est pas utilisé dans l'album ? ;) L'intérêt de son usage défensif est clairement mentionné et ressort naturellement par rapport à la trame géopolitique. Quant à son fonctionnement, l'explication est logiquement reportée au tome 2, et on l'attend d'autant plus désormais qu'il a été incroyablement mis en valeur sur les trois quarts d'une planche.
Robert-Denis Rault a écrit :
26 nov. 2018, 16:59
Et l'évasion d'Olrik de l'enfer de Lhassa atomisé semble alors presque accessoire puisqu'il disparaît de l'histoire pour revenir seulement dans les dernières planches dans un rôle apparemment secondaire. Lors de la scène finale, la révélation de sa mascarade tombe d'ailleurs à plat car, déjà quelques pages auparavant, l'artifice est expliqué par Olrik himself. Damned ! Pas facile de faire une histoire qui tienne la route ... :x
Là encore, rien que du très classique dans Blake & Mortimer, non ? Après le rôle de sa vie, Olrik est cantonné à des rôles de second plan, et on fait semblant de nous le cacher alors qu'on sait qu'il va surgir à un endroit ou à un autre. Dur d'accuser Sente alors que pour le coup, il s'agit d'un véritable "canon" de la série.

En fait, au global, je ne vois pas bien où il est possible de raccourcir le récit sans nuire à son intelligibilité. Et surtout, Sente réussit en permanence à lier la trame de fond et l'action elle-même, dans le sens où les personnages ont des intérêts directement reliés à la trame de fond.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1105
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par abbas » 30 déc. 2018, 22:21

Bonsoir, j'ai enfin eu le temps de lire correctement mon album, superbe édition du bibliophile.
C'est une bonne surprise pour moi aussi :dessin, foule de détails, histoire assez palpitante, exotisme bienvenu après les derniers albums moyens. Donc je me suis régalée.
Etant bon public, j'avais oublié la disparition d'Olrik justifiant L'étrange rendez-vous, mais il y a une chose que je ne digère absolument pas c'est la mystification qui abuse Blake et Mortimer dans les dernières pages. Ne me faites pas croire qu'en 1946 ou 49 un masque intégrale latex puisse gruger un agent aussi malin que Blake ou un scientifique comme Mortimer......ça ne passe absolument pas!!!
Copie à repenser M. SENTE.
YPZ
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 5
Enregistré le : 05 janv. 2017, 14:22

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par YPZ » 31 déc. 2018, 11:20

On accepte volontiers l'idée d'ondes mystiques qui rendent invincibles et on a du mal avec le latex ? ...
Mouais....

Bon, bin déçu. On va à tel endroit, on se croise, on discute avec un ennemi qui boit un thé à coté, on voit un méchant dans le reflet d'un miroir, by jove, et on va ailleurs. Joie.
Le thème est très bon, mais il faudra le volume 2 pour voir si ça part en scénario puzzle à suspens plutôt qu'en récit où l'on accumule des scénettes sans fondement. La base est là, l'ensemble des évènements plutôt insipide.
Pour ma part Testaments Willam S VS Vallée Immortels : 1 - 0 par KO pour l'instant.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 31 déc. 2018, 12:08

abbas a écrit :
30 déc. 2018, 22:21
..../...
Etant bon public, j'avais oublié la disparition d'Olrik justifiant L'étrange rendez-vous, mais il y a une chose que je ne digère absolument pas c'est la mystification qui abuse Blake et Mortimer dans les dernières pages. Ne me faites pas croire qu'en 1946 ou 49 un masque intégrale latex puisse gruger un agent aussi malin que Blake ou un scientifique comme Mortimer....../...
:lol: :lol: :lol:
Moi aussi , je suis bon public, le masque en latex , je me suis dit : bon pourquoi pas ? Et pourtant tu as entièrement raison!
Ce n'est pas cela qui m'a le plus choqué. , c'est la naïveté de Mortimer qui se fait enlevé bêtement après avoir brillamment échappé à un autre tentative peut avant...
Le deuxième tome nous dira si s''était une ruse ... :roll: :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 31 déc. 2018, 16:20

abbas a écrit :
30 déc. 2018, 22:21
il y a une chose que je ne digère absolument pas c'est la mystification qui abuse Blake et Mortimer dans les dernières pages. Ne me faites pas croire qu'en 1946 ou 49 un masque intégrale latex puisse gruger un agent aussi malin que Blake ou un scientifique comme Mortimer......ça ne passe absolument pas!!!
Et Olrik qui passe entre les gouttes en étant juste mal rasé (Le Secret de l'Espadon, L'Enigme de l'Atlantide) ou en utilisant simplement quelques postiches (tome 2 du Mystère de la Grande Pyramide, SOS Météores), est-ce que ça passait mieux ? ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 31 déc. 2018, 16:48

YPZ a écrit :
31 déc. 2018, 11:20
Bon, bin déçu. On va à tel endroit, on se croise, on discute avec un ennemi qui boit un thé à coté, on voit un méchant dans le reflet d'un miroir, by jove, et on va ailleurs. Joie.
Quelle est ton appréciation du tome 1 du Mystère de la Grande Pyramide ? Je prends ce point de comparaison car il me semble que ce nouvel album lui ressemble (pour ne pas dire qu'il lui rend hommage) par bien des aspects, tout en étant objectivement bien plus animé. Alors que Le Papyrus de Manéthon se déroule en un temps réduit et en un seul endroit (Le Caire), Menace sur Hong Kong se déroule sur plusieurs mois (sans compter le flash-back historique et la réunion du Foreign Office qui fait le point sur la situation géopolitique), multiplie les personnage et les lieux (port de Nankin, mer de Chine, Pei-Kou, QG du général Xi-Li, Lhassa, Londres et Hong Kong qu'on visite assez largement). Et dans tout ça, on a une scène de voyage en mer sous un violent orage, une scène de guerre renvoyant à un épisode mythique de la série, et on découvre un tout nouvel engin d'envergure (le Skylantern). Je me permets donc de trouver ton résumé un brin succinct. ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 326
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par shamelord » 31 déc. 2018, 16:50

Etant bon public, j'avais oublié la disparition d'Olrik justifiant L'étrange rendez-vous, mais il y a une chose que je ne digère absolument pas c'est la mystification qui abuse Blake et Mortimer dans les dernières pages. Ne me faites pas croire qu'en 1946 ou 49 un masque intégrale latex puisse gruger un agent aussi malin que Blake ou un scientifique comme Mortimer......ça ne passe absolument pas!!!
Etant bon public, On pardonne à Fantômas ses déguisements pourris (hors masque vert) quand bien même on reconnaît Jean Marais :lol: :lol: :lol:
Et on voit bien le latex !! :lol: :lol: :lol:
Quel vlek !
YPZ
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 5
Enregistré le : 05 janv. 2017, 14:22

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par YPZ » 01 janv. 2019, 02:24

"Je prends ce point de comparaison car il me semble que ce nouvel album lui ressemble "
Ah ? surpris ! vraiment ! j'avais trouvé le mystère de la grande pyramide palpitant (c'est d'ailleurs mon premier Blake et Mortimer).

Dans la grande pyramide, je trouve qu'il y a du rebondissement. Je trouve que dans la vallée des immortels, tout est "téléphoné". On retrouve... mais point on ne découvre (oh que c'est joliment bien dit, et promis malgré la date je ne bois pas).
Alors oui il y a plein d'innovations en terme de lieux etc. mais ça m'a donné l'impression que l'on claque dans les doigts et hop on est capturé, ou hop Blake arrive dans un spitfire en moins de 1 minute, hop on voit un méchant derrière soi (2 fois le coup du reflet quand même) et paf on se défait de ses ennemis... il n'y a pas vraiment de "passage" : de moment où une ambiance est sublimée tant on rentre dans la narration. Je prends pour exemple le fameux moment de SOS Météores où Mortimer refait tout un chemin à pied pour retrouver le manoir. Aaaah quelle ambiance que l'on rêve de découvrir un jour en film, ou mis en musique.
Dans la vallée... baof... j'ai l'impression d'écouter un album d'un groupe qui reprendrait tous ses thèmes habituels sans qu'il y ait une nouvelle mélodie.
Je ne sais pas si j'exprime mieux mon "désarroi" ici même, et j'avoue être triste des critiques de William S que j'ai trouvé au contraire très bien ficelé et bien plus prenant.
Mais chacun ses goûts.

"Je me permets donc de trouver ton résumé un brin succinct" c'est vrai que j'étais subitement pressé par le temps... donc j'ai du faire vite - sorry.
(et je ne trouve pas les smileys pour faire un clin d'oeil, désolé il est tard)
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7457
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par freric » 01 janv. 2019, 14:33

Tous les avis sont bons à prendre, et tu as raison de le partager.
Pour ma part, c'est le premier Blake et Mortimer de reprise que j'ai relu depuis l'étrange rendez-vous
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 01 janv. 2019, 22:23

YPZ a écrit :
01 janv. 2019, 02:24
Alors oui il y a plein d'innovations en terme de lieux etc. mais ça m'a donné l'impression que l'on claque dans les doigts et hop on est capturé, ou hop Blake arrive dans un spitfire en moins de 1 minute, hop on voit un méchant derrière soi (2 fois le coup du reflet quand même) et paf on se défait de ses ennemis... il n'y a pas vraiment de "passage" : de moment où une ambiance est sublimée tant on rentre dans la narration. Je prends pour exemple le fameux moment de SOS Météores où Mortimer refait tout un chemin à pied pour retrouver le manoir. Aaaah quelle ambiance que l'on rêve de découvrir un jour en film, ou mis en musique.
OK, en fait j'avais interprété ton commentaire dans le sens inverse (je pensais que pour toi, cet album manquait d'action). Effectivement, c'est un point de vue tout à fait défendable, même si je trouve pour ma part qu'on profite quand même beaucoup de Hong Kong. Et ça va sans doute se poursuivre dans le tome 2.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2231
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Erca » 05 janv. 2019, 19:35

Sinon je suis surpris de voir que cet album ne déchaîne pas les foules. A titre de comparaison, une dizaine de pages pour la critique du Bâton de Plutarque qui, de ce que je retiens de l'avis général, est très inférieur à celui-ci.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 06 janv. 2019, 12:01

Erca a écrit :
05 janv. 2019, 19:35
Sinon je suis surpris de voir que cet album ne déchaîne pas les foules..../...
Tu veux dire ici dans ce forum , ou dans les médias? :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par mokenamoke » 06 janv. 2019, 15:26

Erca a écrit :
05 janv. 2019, 19:35
Sinon je suis surpris de voir que cet album ne déchaîne pas les foules. A titre de comparaison, une dizaine de pages pour la critique du Bâton de Plutarque qui, de ce que je retiens de l'avis général, est très inférieur à celui-ci.
Oui mais c'est certainement parce que le Bâton a été suivi en prépub par des milliers de personnes, la prépub était gratuite sur internet et pendant plus de 6 mois les gens réagissaient au fur et à mesure. Ce n'était pas le cas pour celui-ci, il y avait une prépub dans un journal payant et beaucoup moins de lecteurs, ce n'est qu'après la sortie de l'album que les réactions ont commencé à être plus nombreuses.
Répondre

Retourner vers « 25 - La vallée des immortels -1- Menace sur Hong-Kong (16/11/2018) »