Page 1 sur 1

Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 09 oct. 2018, 09:52
par freric
Ouest France
Journal du 08 octobre 2018

Image

Van Hamme,
grand raconteur d’histoires en BD


Recueilli par Laurent Beauvallet.

Modifié le 08/10/2018 à 17h23
Publié le 08/10/2018 à 02h15


Extrait a écrit :Comment êtes-vous devenu scénariste pour cette grande série qu’est Blake et Mortimer ?

Pour m’amuser ! Quand Mortimer assomme un type avec une pantoufle qui pèse 30 grammes, je me marre ! Pour L’affaire Francis Blake, j’ai piqué quelques idées dans le roman Les 39 marches, de John Buchan. J’ai basculé dans le fantastique pour L’Étrange rendez-vous. Et je me suis inspiré d’Indiana Jones pour La malédiction des 30 deniers.
Et vous scénarisez le prochain épisode…

Vous allez être soufflé ! Cela s’appellera Le dernier Espadon (l’Espadon est un avion amphibie créé par Mortimer dans l’épisode 1 de Blake et Mortimer, en 1950). Les cinq derniers modèles sont toujours dans une base secrète au Pakistan. Olrik et des complices en volent un et détruisent les quatre autres. Nous sommes en 1948. D’anciens nazis projettent un attentat à Londres et dérobent le dernier Espadon. Il rentre par la Tamise, à une date précise : le solstice de printemps, l’époque des grandes marées. Ainsi, le niveau du fleuve monte et il peut passer. Et il jaillit devant Big Ben : ce sera la couverture !

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 09 oct. 2018, 10:06
par Laurent
freric a écrit :
09 oct. 2018, 09:52
à une date précise : le solstice de printemps, l’époque des grandes marées.
Je connais l'équinoxe de printemps ou le solstice d'été. Si c'est une question de forte marée, ce serait plutôt l'équinoxe.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 09 oct. 2018, 11:31
par Georgevitch-Miloch
C'est une excellente idée pour la couverture !...et pour les idées de scénario aussi ! Je suis définitivement convaincu, en tout cas, et j'espère que le retour de JVH répondra à mes attentes ! :p

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 20 oct. 2018, 10:51
par Erca
Eh ben, il n'a pas peur de spoiler ! Et il n'est pas peu fier de lui, ce que je trouve assez déplacé, tout Jean Van Hamme qu'il est (je passe l'épisode de la pantoufle qui est apparemment l'une de ses scènes phares).

Sinon, les scénarios autour du Secret de l'Espadon commencent à s'accumuler. Il ne devait pas y avoir des gens chargés de veiller à la cohérence des nouveaux épisodes ? J'espère qu'ils sont en place, sinon on n'a pas fini de se délecter des incohérences. :twisted:

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 20 oct. 2018, 17:39
par Alhellas
Big Ben en couverture avec le Golden rocket, Big Ben en couverture avec l'Espadon, il manquera Big Ben en couverture avec l'Aile Rouge et Big Ben en couverture avec un joli décollage de vaisseaux atlantes...

un truc comme ça :
Aile_BB.jpg
Aile_BB.jpg (36.35 Kio) Vu 2968 fois

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 29 oct. 2018, 21:28
par Erca
Bien vu !

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 10 avr. 2019, 20:28
par Alancay
Pour la cohérence et la crédibilité çà commence plutôt mal : "Les cinq derniers modèles sont toujours dans une base secrète au Pakistan. Olrik et des complices en volent un et détruisent les quatre autres. Nous sommes en 1948." (Van Hamme dixit)
La guerre avec l'Empire jaune ayant selon Sente démarré en septembre 1946 (Le BP page 63) celle-ci vient de se terminer et, au lieu de poursuivre la construction en série d'une arme qui vient de permettre de vaincre
Basam-Damdu et donne à l'Angleterre et ses alliés une suprématie militaire absolue, on en garde seulement cinq exemplaires (pour des musées ?) entreposés dans une base secrète située au.... Pakistan!!

Tiens donc , pendant que se déroulait la 3ème guerre mondiale , ou aussitôt après, l'Inde est parvenue à l'indépendance et la partition en deux pays distincts (et antagonistes) a bien eu lieu et l'Angleterre choisit de maintenir l'espadon sur le territoire de la plus instable des deux ,au Pakistan, dans une "base secrète" !!

Au fait, la première guerre entre le Pakistan et l'Inde (1947-1948) a-t-elle bien eu lieu dans ce contexte historique qui nage en pleine fiction ?

J'arrête là parce que les conséquences pour les aventures de Blake et Mortimer d'un contexte historique auquel on s'efforcerait d'intégrer celles de l'histoire contée dans Le Secret de l'Espadon sont innombrables et c'est bien pour çà que Jacobs s'en était affranchi en y renonçant purement et simplement, ayant eu la grande sagesse, à partir de La Marque Jaune, de faire comme-ci Le Secret de l'Espadon n'avait jamais existé et n'avait été qu'une pure et simple et exceptionnelle achronie.

D'aucuns ne manqueraient pas de me faire remarquer que pourtant il y fit exceptionnellement allusion dans sa toute dernière œuvre achevée de la saga, soit dans Les 3 formules du Prof Sato (p 44) quand Olrik fait allusion devant Mortimer au rôle qu'il avait assumé "auprès de feu l'empereur Basam-Damdu".

Certes mais je ferai observer qu'entre la publication dans le journal Tintin de la dernière planche de L'Affaire du Collier (24 août 1966) et celle de la première planche des 3 Formules (1er novembre 1971), cinq années ont passé
et que surtout, trois décennies séparent l'action du Secret de l'Espadon de celle des 3 Formules,ce qui rend beaucoup moins problématique que par le passé une simple allusion à Basam-Damdu, quant aux conséquences pour le contexte historique de l'histoire en cours.

C'est du moins mon opinion et je la partage !
Et je dirai même plus , car j'y reviendrai. A bientôt donc ...

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 11 avr. 2019, 09:35
par archibald
Alancay a écrit :
10 avr. 2019, 20:28
..../...

D'aucuns ne manqueraient pas de me faire remarquer que pourtant il y fit exceptionnellement allusion dans sa toute dernière œuvre achevée de la saga, soit dans Les 3 formules du Prof Sato (p 44) quand Olrik fait allusion devant Mortimer au rôle qu'il avait assumé "auprès de feu l'empereur Basam-Damdu".

..../....
Jacobs fait également allusion au secret de l'Espadon dans le mystère de la grande pyramide
.
Mortimer dit à Nasir : "By Jove! Tu vois des espions partout! Décidément , je commence à croire que le "Secret de l'Espadon" t'a mis la tête à l’envers!"
Il y a également l'exclamation de Grossgrabenstein :"Le professeur Mortimer! L'illustre infenteur del'Espdon" Inouï! Pravo!"
Ou encore "Quoi? OLrik ? L'ex conseiller de Basam le Cruel ? ... Mais je le croyais mort!?..."
Là il s'agissait de faire le lien avec l'aventure précédente.
Mais il est indéniable que Jacobs ne fera que des allusions au Secret de l'Espadon qui ne servira jamais comme base pour une nouvelle aventure. :p
Comme il utilisait ses propres héros , il n'avait pas besoin de se légitimer en utilisant , par exemple , une maquette de l’Espadon dans le décor. :geek:

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 11 avr. 2019, 20:38
par Alancay
Archibald a écrit : "Jacobs fait également allusion au secret de l'Espadon dans le mystère de la grande pyramide"

Oui et c'est bien pour cela que j'ai pris soin d'indiquer que Jacobs avait fait comme-ci l'histoire contée dans La Secret de l'Espadon n'avait pas eu lieu... à partir de La Marque Jaune.

A ce sujet quelqu'un serait-il en mesure de préciser à partir de quelle édition de La Marque Jaune apparaît la note évoquant la 3eme guerre mondiale, en bas de la page où Septimus raconte son retour en Angleterre, absente des premières éditions ?

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 13 avr. 2019, 11:11
par archibald
Alancay a écrit :
11 avr. 2019, 20:38
.../...
A ce sujet quelqu'un serait-il en mesure de préciser à partir de quelle édition de La Marque Jaune apparaît la note évoquant la 3eme guerre mondiale, en bas de la page où Septimus raconte son retour en Angleterre, absente des premières éditions ?
Je ne connais pas la date de cette note de bas de page. Je suis persuadé (jusqu'a preuve du contraire , que ce n'est du vivant d'Edgar P. Jacob. La référence à la Luftwaffe me laisse penser qu'il pensait à la seconde guerre mondiale. ;)

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 13 avr. 2019, 20:36
par Alancay
Archibald a écrit "Je suis persuadé (jusqu'a preuve du contraire , que ce n'est du vivant d'Edgar P. Jacob. La référence à la Luftwaffe me laisse penser qu'il pensait à la seconde guerre mondiale".

C'est exactement ce que je pense également et je suis prêt à parier que c'est une initiative de l'éditeur sur l'instigation d'un "repreneur" (probablement Sente) et que Jacobs n'a été pour rien dans l'adjonction de cette note
qui, non seulement aboutit à une incohérence chronologique aussi flagrante que celle qu'elle était censée corriger, mais contredit la référence évidente à la seconde guerre mondiale voulue par Jacobs en évoquant la Luftwaffe.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 14 avr. 2019, 18:29
par Laurent
D'après Gérard Lenne, sans son livre Blake, Jacobs et Mortimer (1988), cette note de bas de page mentionnant la 3ème guerre mondiale a été rajoutée en janvier 1988.
Sente n'est pas responsable de tout.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 14 avr. 2019, 19:48
par archibald
Merci de cette précision.
C'est donc bien après la mort d'Edgar P Jacobs.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 14 avr. 2019, 20:37
par Alancay
Donc, selon cette date de janvier 1988, Sente n'y est pour rien, mais, et c'est ce qui importe, Jacobs non plus comme on pouvait s'y attendre. Merci en tout cas pour cette information.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 15 avr. 2019, 09:44
par Laurent
À voir, ça pourrait éventuellement avoir été discuté du vivant de Jacobs, quand il préparait la réédition de ses premiers albums.

Re: Ce que nous savons "Le dernier espadon"

Posté : 15 avr. 2019, 18:16
par Alancay
Laurent a écrit : ".. ça pourrait éventuellement avoir été discuté du vivant de Jacobs, quand il préparait la réédition de ses premiers albums."

Çà me paraît bien peu probable car dans ce cas cela aurait dû apparaître dés la première parution de la Marque jaune aux Editions Blake et Mortimer sortie en octobre 1987, étant rappelé que Jacobs est décédé le 20 février 1987.