Le super Bazooka

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : E.P. JACOBS
Répondre
Focas
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 14
Enregistré le : 15 mars 2013, 15:32

Le super Bazooka

Message par Focas » 15 mars 2013, 18:33

Il s'agit d'un "canon sans recul, tirant cinq cent fusées à la minute".
Dans la terminologie militaire, un bazooka est un tube lance-fusées antichar.
La forme d'un tube est nécessaire puisque le nom a été inspiré par la ressemblance avec l'instrument de musique.
Quant aux canons sans recul, ils sont fondés sur une autre technique.
La désignation semble donc inappropriée.
Les engins montrés à Olrik sont plutôt de la famille des "Orgues de Staline" ou "Katiouchas".
On peut leur attribuer généreusement cinquante tubes, et encore plus généreusement la même quantité en magasin.
La première salve partira en 6 secondes et, après réapprovisonnement, la seconde salve partira dans le même temps.
Il faudra alors recharger l'arme manuellement, ce qui demandera un temps certain : les fusées BM 13 de 130 mm des Katiouchas avaient une longueur de 1,80 m et pesaient 42 kg.
Je dirai donc, en étant très optimiste, que la cadence réelle est d'une centaine de coups en une vingtaine de seconde, mais que les cinq cents coups exigent un délai très supérieur à la minute.
Enfin, les Orgues de Staline étaient montés sur camions. C'est plus pratique pour conquérir le Monde.
dany500
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 1
Enregistré le : 17 oct. 2014, 08:28

Re: Le super Bazooka

Message par dany500 » 17 oct. 2014, 08:34

Il s'agit d'un "ordinance sans recul, tirant cinq penny fusées à la minute". Dans la terminologie militaire, un bazooka est un tube spear fusées antichar. La forme d'un tube est nécessaire puisque le nom a été inspiré standard la ressemblance avec l'instrument de musique. Quant aux ordinances sans recul, ils sont fondés sur une autre method. La désignation semble donc inappropriée. Les engins montrés à Olrik sont plutôt de la famille des "Orgues de Staline" ou .
dany
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le super Bazooka

Message par archibald » 18 oct. 2014, 10:28

Super bazooka.png
Je me permets d'illustrer un peu se sujet que je ne comprends pas bien .
Veux tu dire simplement , que Jacobs n'a pas utiliser le bon terme , Focas ?
J'ai eu recours à Wikipédia car je ne savais pas que
La dénomination « bazooka » provient d'un instrument de jazz popularisé dans les années 1930 présentant une silhouette proche de l'arme (le basson).
[video][/video]
Bazooka (anglicisme) selon la même source est
le surnom d'un lance-roquettes ou RPG (Rocket Propelled Grenade en anglais) utilisé durant la Seconde Guerre mondiale.
Par extension, ce mot désigne couramment tout lance-roquette portable par un seul homme.
C'est une des premières armes anti-char destinées à être utilisées par un fantassin. Les canons anti-char de l'époque nécessitaient des servants et un moyen de tractage.
Construit par l'armée américaine, il fut rapidement copié par l'armée allemande qui — bien que possédant le panzerfaust — produisit le Panzerschreck, une arme de plus gros calibre d'une portée et d'une puissance supérieure à celles du bazooka. Le poids réduit et le faible coût de production du bazooka permirent toutefois d'en équiper massivement les troupes alliées.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2666
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Le super Bazooka

Message par Kronos » 21 oct. 2014, 12:05

Focas a écrit :Il s'agit d'un "canon sans recul, tirant cinq cent fusées à la minute".
Dans la terminologie militaire, un bazooka est un tube lance-fusées antichar.
La forme d'un tube est nécessaire puisque le nom a été inspiré par la ressemblance avec l'instrument de musique.
Quant aux canons sans recul, ils sont fondés sur une autre technique.
La désignation semble donc inappropriée.
Les engins montrés à Olrik sont plutôt de la famille des "Orgues de Staline" ou "Katiouchas".
On peut leur attribuer généreusement cinquante tubes, et encore plus généreusement la même quantité en magasin.
La première salve partira en 6 secondes et, après réapprovisonnement, la seconde salve partira dans le même temps.
Il faudra alors recharger l'arme manuellement, ce qui demandera un temps certain : les fusées BM 13 de 130 mm des Katiouchas avaient une longueur de 1,80 m et pesaient 42 kg.
Je dirai donc, en étant très optimiste, que la cadence réelle est d'une centaine de coups en une vingtaine de seconde, mais que les cinq cents coups exigent un délai très supérieur à la minute.
Enfin, les Orgues de Staline étaient montés sur camions. C'est plus pratique pour conquérir le Monde.
Je suis désolé de te contredire, en partie, cher Focas, mais comme le dit si bien Alain Lerman dans son excellent ouvrage d'étude sur le Secret de l'Espadon, les "projecteurs Matress" étaient capables d'expédier 1.000 fusées de calibre 11 à 18 cm en 45 secondes pétantes...
Ensuite, le fait que Jacobs ait fait l'amalgame entre "bazooka" et "canon sans recul" ne me choque pas plus que cela, compte-tenu de la période où cette histoire a été écrite et dessinée...
Il faut bien se dire qu'en 1946/1949, les infos n'étaient pas aussi évidentes et faciles à trouver que plus tard...

On peut juste imaginer que, sur la super machine de Jacobs, les réarmement, réapprovisionnement et tir soient complètement automatisés... Pourquoi pas, avec une machine aussi extraordinaire ?! C'est ce que l'on appelle une "licence artistique" dont certains auteurs actuels usent et abusent, à tout bout de champ et n'importe comment !!!
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Le super Bazooka

Message par Rob1 » 21 oct. 2014, 15:05

Sauf que les lanceurs de roquettes Mattress à 1000 roquettes étaient la version navale... la version terrestre était à 30 roquettes seulement. (https://en.wikipedia.org/wiki/Mattress_%28rocket%29)

Je n'ai pas trouvé d'image en googlant "sea mattress", mais je pense qu'il s'agit du système monté sur la barge de débarquement appelée LCT(R) [Landing Craft Tank (Rocket) ou embarcation de débarquement de chars - modifiée en lance-roquettes]. Et effectivement, là je veux bien croire que ca pouvait embarquer une volée de 1000 :

Image
Répondre

Retourner vers « Le Secret de l'Espadon : La poursuite fantastique »