dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Magazines et Articles qui ont pour sujet Blake et Mortimer et leurs auteurs
ccharlie
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 07 août 2020, 13:06

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par ccharlie »

Idem, merci ;)
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8261
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par freric »

La couverture devrait être celle là :

Image

La sortie est prévue pour octobre 2020.

Blake et Mortimer, Jacobs décrypté, dBD Luxe HS #21 (Octobre 2020)

5 - L’ART D’ EDGAR P. JACOBS - INTRODUCTION PAR FRÉDÉRIC BOSSER
6 - EDGAR P. JACOBS, UN DESSINATEUR MARGINAL ? - PAR ÉRIC DUBOIS
12 - EDGAR P. JACOBS, ET LA COULEUR : TERRAIN MINÉ - PAR ÉRIC DUBOIS
20 - QUAND JACOBS VOYAIT JAUNE - PAR CHRISTOPHE QUILLIEN
24 - LA MARQUE JAUNE DANS LE PIÈGE DES COULEURS - PAR DANIEL COUVREUR
30 - L’ASIE-ETTE ANGLAISE - PAR FABIEN TILLON
36 - LA MARQUE JAUNE, LE DISQUE ! - PAR CHRISTIAN MARMONNIER
39 - LES ÉTATS-UNIENS, CES GRANDS ABSENTS ! - PAR CHRISTIAN MARMONNIER
44 - LA BD N’A RIEN D’UN LONG FLEUVE TRANQUILLE - PAR CHRISTOPHE QUILLIEN
48 - BLAKE & MORTIMER, SI L’ESPADON M’ÉTAIT CONTÉ - PAR GÉANT VERT
56 - LES AÉRONEFS DU SECRET DE L’ESPADON - PAR PHILIPPE PETER
70 - LA FOLIE DE LA MÉTÉO - PAR FRÉDÉRIQUE PELLETIER
76 - EDGAR P. JACOBS, FACE À L’ARCHÉOLOGIE. LE MYSTÈRE DE LA GRANDE PYRAMIDE - ENTRETIEN AVEC JEAN-PIERRE ADAM, ARCHITECTE-ARCHÉOLOGUE
82 - LES CARTOUCHES D’AKHENATON - PAR DANIEL DUBOIS
84 - CONTINUITÉS, RUPTURES ET DÉTOURNEMENTS. L’IRRÉSISTIBLE RETOUR DE BLAKE ET MORTIMER - PAR RENÉ NOUAILHAT
93 - LE DERNIER OPÉRA D’EDGAR P. JACOBS - PAR RENÉ NOUAILHAT
103 - PLANCHES COMMENTÉES - PAR TEUN BERSERIK, ANDRÉ JUILLARD, PETER VAN DONGEN, CHRISTIAN CAILLEAUX ET FRANÇOIS SCHUITEN
114 - BIBLIOGRAPHIE EXHAUSTIVE - REMERCIEMENTS
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6461
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par archibald »

C"est une bonne nouvelle.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8261
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par freric »

L'éditeur me signale qu'il est paru.
Mais il est annoncé pour le 20 octobre 2020 sur d'autres sites.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Wronschien
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 42
Enregistré le : 15 déc. 2013, 14:40
Localisation : Montauban

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par Wronschien »

On peut le commander sur le site de dbd, j'ai reçu le mien il y a quelques jours mais je ne l'ai pas encore lu.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8261
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par freric »

La sortie est annoncée le 22 octobre.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Laurent
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 249
Enregistré le : 15 août 2010, 14:40

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par Laurent »

Le sommaire n'est pas le même que celui qu'Archibald annonçait dans son message du 20 mars. Il y a eu des modifications par rapport à la première version ?
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8261
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par freric »

Aucune idée.
Mais comme pour le précédent, il y a surement une modification du contenu entre la version souple et cette version cartonnée.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Laurent
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 249
Enregistré le : 15 août 2010, 14:40

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par Laurent »

Ok, merci.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6461
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par archibald »

J'ai acquis récemment ce numéro 21 du magazine dBD (broché). Je m'en réservais la lecture pour les longues soirées d'hiver.
En parcourant un article d'Eric Dubois, co commissaire de la remarquable exposition scientifiction,"Et la couleur: Terrain miné ?" , j'ai été interpellé en lisant ceci :
..../...Le calque d'étude a de quoi séduire. Entièrement en couleurs, richement crayonné, on y suit Blake et Mortimer plus élégants que jamais, équipés de lampes torches, sinon perdus, au moins hésitants sur l'itinéraire à suivre pour sortir des souterrains parisiens. Les deux héros regardent en tous sens et le lecteur les voit de près et de loin, comme si ce ventre minéral, pris de convulsions, tentait de les digérer. Beaucoup de récitatifs, rectangulaires comme à l'accoutumée, mais aussi, et c'est tout à fait surprenant chez Jacobs, des bulles et un HOURAHBR0000M qui s'étale sur deux cases...
La netteté du dessin prouve que Jacobs ne cherche pas ses formes à ce stade. Par contre, l'usage d'autant de couleurs différentes pour représenter les parois rocheuses demeure insoluble. Pourquoi diable Jacobs change-t-il de couleur d'un bloc à l'autre ? Et puis pas n'importe quelles couleurs : vert pomme, rose layette, bleu roi, etc. Certaines fêtes clandestines en ces mêmes lieux sont moins colorées que ça ! Évidemment, nous choisissons de présenter la planche, qui figure même dans le livre d'accompagnement de l'exposition Scientifiction. Une très belle prise certes, qu'on ne sait toutefois expliquer. Il faut attendre quelques mois pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire, et sortir Thierry et moi d'une situation aussi inextricable que celle des deux héros, errant quelque part entre les égouts et les catacombes de Paris ! L'hypothèse ne vient pas de nous mais d'Étienne Schréder, sans doute le meilleur spécialiste de Jacobs et qui nous a fait l'amitié d'une carte blanche dans l'exposition. Face à cette planche qui nous laissait silencieux, lui explique sans hésitation : Jacobs n'y voit rien, sa vue est très mauvaise et il colorie chaque masse d'une couleur différente pour bien les voir avant le passage à l'encre. Effectivement, ça se tient. L'hypothèse confirme même l'idée énoncée plus haut d'un usage signalétique de la couleur, contribuant à la reconnaissance des formes. Mais désormais, c'est à lui en priorité que l'auteur adresse cette coloration acidulée.
Sans doute aussi fatigué que sa vue, l'auteur arpente dans cet album, le moins aimé des fans, d'autres chemins graphiques et chromatiques, moins ambitieux mais correspondant certainement mieux à la lassitude qui le gagne. …/…

à propos de ce calque
img839.jpg
Pourquoi suis-je choqué me direz-vous? Et bien je vais vous répondre... :lol:
D'abord je suis resté un bon moment devant cette planche à admirer la finesse du trait et de la composition , les tons pastels etc ..etc ... quasiment en extase ! :o
Alors que la planche en version album m'a semblé beaucoup plus 'artificielle'.
img842.jpg
Je soupçonne que des 'corrections' ont été apportées par Forton sans pouvoir l'affirmer.
Le Hourah avec un R de plus et une hache en moins a perdu beaucoup de sa force , privé de ses couleurs .
( même puisée dans les tons layettes ! )
Et si on regarde le faisceau de la lumière de la septième vignette et qu'on vient m’affirmer que Jacobs n'y voyait plus rien , j'en perd le peu de Latin qui me reste.
La perte de vision de Jacobs ne suffit certainement pas à expliquer le choix des couleurs pour ce calque qu'Eric Dubois semble trouver de mauvais gout.
Je pourrai évoquer d'autres explications, mais je suis loin d'être le meilleur spécialiste de Jacobs .
Par exemple que Jacobs a choisi de ne pas utiliser de couleurs trop sombres pour ne pas attirer les ciseaux d’Anastasie sur la séquence qui va suivre avec la froide exécution de Duranton...
ou alors que l'obscurité peut avoir plusieurs nuances. Il suffit de regarder la vignette qui figure à peine plus loin dans l' article !
:?
img843.jpg
Bref après une semaine de confinement , me voilà ronchon ! :D
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2069
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: dBD HS21 Spécial Jacobs (01/2020)

Message par Thark »

archibald a écrit :
07 nov. 2020, 11:40
La perte de vision de Jacobs ne suffit certainement pas à expliquer le choix des couleurs pour ce calque.../...

Pour ma part, tout en souscrivant partiellement à l'hypothèse d'un "usage signalétique de la couleur, contribuant à la reconnaissance des formes" comme l'énonce Eric Dubois, eh bien je partage ton opinion, Archibald.

Car si la ou les raisons qui président à ces étonnants parti-pris de couleurs se résumaient aux problèmes de vues de Jacobs, on devrait donc observer les mêmes choix et les mêmes contrastes spectaculairement colorés dans ses travaux ultérieurs ! Si c'était l'explication principale, la vue d'EPJ continuant forcément à baisser, l'album suivant aurait dû voir se multiplier les calques recouverts de teintes 'layette' et arc-en-ciel :P ... , pour (soi-disant) pallier à ce handicap croissant...
... Or, à l'évidence, ce n'est pas le cas.
Certes, la plupart des calques et crayonnés réalisés pour Les trois formules du prof. Sato sont rarement monochromes, mais ceux qui affichent des teintes aussi 'acidulées' que celui de L'affaire du collier sont encore plus rares ! Dans l'ensemble, ils sont même assez sobres.

On constate surtout - comme c'était d'usage depuis très longtemps chez EPJ - quelques touches de couleurs sur les visages (l'auteur anticipant le résultat final et l'équilibre coloré dans la page), une couleur spécifique pour la mise en place et le lettrage des textes, et telle ou telle autre couleur permettant de distinguer le décalque ou la retouche la plus récente, la plus aboutie.
Idem quand Jacobs a retravaillé séparément une attitude ou un élément de décor : il vient alors calquer - c'est le cas de le dire - ses nouvelles améliorations sur le papier au moyen d'une chromie bien distincte.

A titre d'exemple, voyez le superbe crayonné ci-dessous (planche 11 des 3 formules...).
Sato 1 a été prépublié dans Tintin 5 longues années après L'affaire du collier : EPJ n'avait pas rajeuni, ses yeux non plus... :twisted: ... et pourtant, il n'emploie ici que 2 couleurs pas spécialement flashy (ocre brun et bleu outremer) en plus de la mine de plomb.
:p
Image
Répondre

Retourner vers « Les magazines et articles »