Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Scénariste
Dessinateur
Répondre
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8643
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par freric »

Jacques Martin parle de l'apport de Jacques Van Melkebeke sur les scénarios de Blake et Mortimer.

Eentretien réalisé le 6 Juin 2002 à Céroux-Mousty
par Jean-Baptiste Gallot et Jérôme Ladousse.



Merci à Alix Mag' pour l'information.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6907
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par archibald »

Merci de relayer cette vidéo Fred !
Jacues Martin dit que dans le milieu , Jacques était connu pour être le scénariste de Hergé , puis de Jacobs.
J'ai du mal à croire que les scénarios puissent être attribués à un seul homme et ne soient pas , le résultat d'une confrontation d'idée entre van Melkebeke et Jacobs (ou Hergé) ... :p
Mais ce n'est que mon ressenti et je n'ai rien pour étayer mes dires .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8643
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par freric »

Il y a quand même des variations dans ces propos.
Dans un autre interview, il disait qu'il ne voulait pas faire cet album (Satô 2) car il avait entendu que d'autres dessinateurs furent sollicités pour une planche test.

Pour le rôle de Jacques Van Melkebeke, sur les scénario Je le perçois plus comme co-scénariste que scénariste à part entière. Mais je ne connais pas bien le personnage.

Et fait marquant, E.P. Jacobs a arrêté sa colaboration avec Hergé car ce dernier ne voulait pas co-signer les histoires de Tintin avec lui.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8643
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par freric »

Interview de Jacques Martin trouvé dans le journal canadien 'le soleil" du 23 novembre 1996.
Edgar P. Jacobs en prend pour son grade, mais Hergé aussi...
Jacques Martin a écrit :
Quant aux scénarios de Tintin, on croit qu'ils ont été imaginés en bonne partie par Edgard P. Jacobs alors que la véritable éminence grise, derrière ces deux dessinateurs , fut Jacques Van Melkebeke, dont on taisait le nom, parce qu'il avait été condamné comme collaborateur des occupants nazis. Pour se convaincre que Jacobs n'avait pas le génie de scénarisation, on n'a qu'à relire ses derniers albums de Blake et Mortimer, après le décès de Melkebeke.
Image
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6907
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par archibald »

Il est difficile d'oublier la rivalité existante entre Jacques Martin et Edgar P Jacobs. Il est certain que certaines idées venait de Jacques van Melkebeke, mais de là à dire que les scenarii étaient de lui ...
Il est vrai également que ce n'est pas ce que dit Martin en ces termes ; mais c'est fortement sous entendu.:)
Les derniers albums ont été "édulcorés" par crainte de la censure... :p
Il me semble également que l'affaire du collier , est paru avant la mort de van Melkebeke.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Collecto
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 21
Enregistré le : 09 août 2013, 15:31

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par Collecto »

Sur un autre site où l'on parle de BD, et d'EPJ, voici ma réponse dans un sujet consacré à Jacques Van Melkebeke et à l'ouvrage "A l'ombre de la ligne Claire" :

"Je peux me tromper car j'ai lu ce livre il y a déjà quelques années, mais je trouve aussi que ce livre ne répond pas clairement à une question importante : quel a été le rôle exact de Van Melkebeke dans l'élaboration des scénarios de ce que certains considèrent comme les meilleurs albums de Tintin et de Blake et Mortimer ?
Je ne suis pas Tintinophile, donc je ne peux pas me prononcer sur son rôle éventuel dans les albums de Tintin.
Par contre, je connais beaucoup mieux l'oeuvre de Jacobs...
Selon les dires de Jacques Martin (après le décès de Jacobs, bien sûr ...), Van Melkebeke aurait été l'artisan principal des scénarios de B&M jusqu'au "Piège Diabolique", d'où leur qualité ! Ensuite, Van Melk se dispute avec EPJ car ce dernier refuse de faire apparaître le nom de Van Melk sur les albums de B&M. S'ensuivent alors des albums de B&M considérés par Martin comme mineurs et de peu d'intérêt (L'Affaire du Collier, etc), prouvant ainsi l'importance de Van Melk dans l'élaboration des albums précédents ...
J'émet les plus grandes réserves sur ces déclarations de J.Martin pour plusieurs raisons :
- ces déclarations ont eu lieu plusieurs années après le décès des intéressés qui ne pouvaient donc plus contester ses dires,
- avec l'âge, il est de plus en plus évident que, sans dénigrer ses qualités, J. Martin était devenu quelque peu "mégalo" (moi, moi, moi, ...)
- il se trompe lourdement sur la transition effectuée par EPJ entre sa période "fantastique" et l'album "L'Affaire du collier". En fait (et c'est prouvé par de multiples interviews), EPJ était dégoûté de la censure française qui avait bloqué la vente du "Piège Diabolique" en France car jugé trop violent et trop fantastique pour les jeunes lecteurs ! EPJ avait tout simplement changé de registre scénaristique en revenant à des histoires plus classiques (et plus conformes aux exigences de la censure à l'époque). Rien n'indique, ni ne démontre que ce revirement était dû au départ de Van Melk...

Enfin, deux éléments évidents auxquels les promoteurs du rôle de Van Melk ne répondent jamais :
- sur le plan graphique, Van Melk n'était pas un maître en la matière : son encrage des premières pages du "Secret de l'Espadon" est catastrophique. EPJ a du refaire les planches pour la parution en album ! Si ses peintures sont connues, c'est grâce à son amitié avec Hergé et EPJ, mais certainement pas par leur qualité graphique intrinsèque...
- Sur le plan scénaristique, si (selon J. Martin), il avait des qualités littéraires évidentes, comment expliquer alors qu'il n'a jamais quasiment rien publié (sous son nom propre, ou sous pseudo) comme roman, ouvrage littéraire, etc... Le peu qui soit connu de lui est, si mes souvenirs sont bons, un ouvrage sur la Bible passé presqu'inaperçu...
Il y a donc une discordance majeure entre ce qu'il est supposé avoir fait, et ce qu'il a fait réellement.
Mon avis est, comme cela se passait souvent à l'époque, tant chez Tintin que Spirou, il a pu discuter avec Hergé et EPJ de leurs histoires en cours, leurs donner des idées, les aider à se sortir d'un "piège" scénaristique, etc. Mais de là à dire qu'il était le maître d'oeuvre caché de ces albums, il y a un fossé difficile à franchir, et peu plausible.
La qualité des albums de Tintin et de B&M est, et reste, le reflet de la qualité et du savoir faire d'Hergé et de Jacobs.
S'il est de notoriété publique que Jijé a aidé Giraud sur ses premiers albums de Blueberry, personne ne remet jamais en cause que Blueberry reste une oeuvre majeure de Giraud !
Si Van Melk a joué un rôle dans l'élaboration des récits d'RG et d'EPJ, ce rôle n'a pu être que minime en regard du peu qu'il a pu faire en son nom propre, tant sur le plan graphique que littéraire. Et que l'on ne vienne pas dire qu'il n'a rien publié car déclaré "incivique" : une amnistie a été déclarée dans les années 50, et il pouvait toujours le faire sous pseudo, ce qui n'a jamais été le cas ...
Pourquoi toujours vouloir remettre en cause la paternité de l'oeuvre d'RG ou d'EPJ, alors que ces pratiques d'entraide entre dessinateurs et/ou scénaristes se faisait dans tous les Studios de BD à l'époque, tant à Bruxelles qu'à Marcinelle, sans entraîner de polémiques majeures sur la paternité réelle des oeuvres publiées ?"
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6907
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par archibald »

Belle démonstrarion , Collecto ;)
Collecto a écrit :
28 nov. 2021, 21:56
.../...
Pourquoi toujours vouloir remettre en cause la paternité de l’œuvre d'RG ou d'EPJ, alors que ces pratiques d'entraide entre dessinateurs et/ou scénaristes se faisait dans tous les Studios de BD à l'époque, tant à Bruxelles qu'à Marcinelle, sans entraîner de polémiques majeures sur la paternité réelle des œuvres publiées ?"
La seule réponse que je vois c'est que , de la même manière qu'on ne prête qu'aux riches , on ne s'attaque qu'aux grands. 8-)
Jacques Martin , malgré son immense talent, n'a pas été porté aux pinacles comme ses ainés. Mais personne ne lui a reproché de ne pas citer Lewis Wallace pour le scénario de Alix l'intrépide! :D
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8643
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Jacques Martin parle de l'influence de Van Melkebeke sur les scénarios de Jacobs

Message par freric »

Dans la série de podcast de Thierry Bellefroid sur la RTBF / première, on entend un témoignage qui explique que Jacobs faisait son scénario, envoyait cela à Van Melkebeke qui corrigeait ou modifiait, et il y avait une
correspondance en "ping-pong", et à la fin c'est Jacobs qui tranchait.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Répondre

Retourner vers « Edgar Pierre JACOBS »