Michel Vaillant (et oeuvres de Jean Graton)

Merci de respecter un sujet par série.
Répondre
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2148
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Michel Vaillant (et oeuvres de Jean Graton)

Message par Thark »

*******
A partir des commentaires sur une belle photo montrant une bouquinerie du Havre dans les années 50, une discussion autour des albums visibles sur la devanture du magasin a démarré avec jubilation.
L'un de ces albums nous a donné envie d'aborder plus en détail un personnage qui a su trouver sa place parmi les classiques franco-belges : le fameux pilote automobile Michel Vaillant, créé par Jean Graton pour le journal Tintin en 1957.
D'abord héros de quelques histoires courtes, il passe la vitesse supérieure dès 1958 avec sa première longue aventure - publiée ensuite en album dans la Collection du Lombard - : "Le Grand Défi".
*******
Will a écrit :Yeah ! A gauche de l'Espadon , une autre aventure mythique de ma jeunesse : "Route de nuit" , de la série Michel Vaillant !
Yes, un vrai Classique, "Route de nuit" ! 8-) (Et moi non plus, je ne connaissais pas la couv originale).

Pour ce qui est des Michel Vaillant qui m'ont marqué, je pourrais citer aussi Les casse-cou, Le 8ème pilote, Le retour de Steve Warson (ambiance très jacobsienne dans de nombreuses scènes de celui-ci, on sent "l'imprégnation collective" plus ou moins consciente de certains auteurs réalistes du journal Tintin après La Marque Jaune et SOS Météores, notamment) ; ou encore, plus tard, Les chevaliers de Königsfeld, Cauchemar...

En s'éloignant un peu des circuits de F1, Graton concoctait souvent de bons scenarii ! (des thrillers bien fichus ou des "aventures humaines" réellement touchantes).

[Merci pour la photo, Fred. Il y a là une sorte de poésie nostalgique qui ne peut que faire vibrer la plupart des passionnés de BD "papier"............. ]
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Michel Vaillant

Message par gadjo »

Il faudrait que je relise Route de nuit, tiens. Mais j'avoue que ce n'est pas un album qui m'avait marqué spécialement....

Mes Michel Vaillant préférés sont Le pilote sans visage, Le fantôme des 24 heures et Les chevaliers De Königsfeld... (ce dernier étant pour moi et de très loin le meilleur album de toute la série).

Et effectivement, comme tu le dis Thark, ces albums ont en commun d'avoir une ambiance mystérieuse assez Jacobsienne avec des scènes qui lorgnent sur le fantastique... ( le mystérieux pilote inconnu, la poursuite du "fantôme" dans les tribunes désertes du circuit du Mans la nuit et toute l'histoire autour de Königsfeld...

D'ailleurs, il y a dans Les chevaliers De Königsfeld des scènes qui font beaucoup penser à Jacobs (l'expédition de Vaillant et Warson dans les souterrains du château avec des images très proches de celle de Blake et Mortimer dans Le mystère de la grande pyramide, le discours du chevalier qui ressemble assez dans la mise en scène à celui d'Abdel Razek dans la chambre d'Horus (ses paroles font apparaître les scènes d'époque à ses auditeurs), la crypte où ils rencontrent le chevalier, la poursuite sur les remparts du château qui mélange un peu le décor médiéval de la tour de Londres et la poursuite sur les docks de La marque jaune

2 exemples pour illustrer ce parallèle :
Image
Image
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2148
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Michel Vaillant

Message par Thark »

Yeah ! :chap: Super bien vu, Gadjo !
Je suis totalement d'accord avec toi sur "Les chevaliers de Königsfeld", qui est d'ailleurs un des tout 1ers que j'ai découvert ;) et l'un des rares que je relis assez souvent !...

J'y adore aussi les superbes cases de la traversée en voiture des landes sinistres et désolées qui entourent le château, dans un épais brouillard... La scène de l'orage apocalyptique (avec un savant jeu d'ombres chinoises) pendant laquelle un autre pilote disparait mystérieusement... La sortie nocturne angoissante de Vaillant et Warson dans les couloirs du château, confrontés soudain, dans la clarté de la lune, à une apparition fantômatique s'éloignant dans le vent au milieu des arbustes morts, etc...
Dans cet album, même sur le circuit du Nürburgring, Graton a su générer des ambiances lourdes et pesantes, à l'instar d'EPJ... Les ciels plombés, le climat orageux, rappellent certaines séquences de B & M...

Et puis, à l'époque, Graton était encore quasiment tout seul côté dessin. Malgré une certaine raideur des personnages (et une expressivité graphique un peu basique... ), il savait néanmoins utiliser brillamment son pinceau pour plonger certains décors pittoresques dans des atmosphères parfois assez... jacobsiennes.
(De ce point de vue, "Le retour de Steve Warson" que j'évoque plus haut est aussi une vraie réussite : tu ne l'as pas lu, Gadjo ? Et "Cauchemar", avec ses superbes décors "lunaires", ou encore l'errance nocturne du héros épuisé, perdu en plein milieu des marais de Camargue ?).

"Le fantôme des 24 heures", oui, pas mal... (Graton himself me l'a d'ailleurs dédicacé 8-) ), avec de belles séquences à suspense dans les gradins vides... Mais je trouve le scénario trop simpliste, pour le coup. (Il faut dire qu'en passant de 62 à 44 planches, les albums ont perdu en richesse narrative, par la force des choses).

En tout cas, bravo pour le parallèle entre ces cases Graton / Jacobs ! Je pense d'ailleurs qu'il y a d'autres exemples du même genre, je vais réouvrir l'album ! :ugeek: :)
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Michel Vaillant

Message par gadjo »

Thark a écrit :Yeah ! :chap: Super bien vu, Gadjo !
Je suis totalement d'accord avec toi sur "Les chevaliers de Königsfeld", qui est d'ailleurs un des tout 1ers que j'ai découvert ;) et l'un des rares que je relis assez souvent !...

J'y adore aussi les superbes cases de la traversée en voiture des landes sinistres et désolées qui entourent le château, dans un épais brouillard... La scène de l'orage apocalyptique (avec un savant jeu d'ombres chinoises) pendant laquelle un autre pilote disparait mystérieusement... La sortie nocturne angoissante de Vaillant et Warson dans les couloirs du château, confrontés soudain, dans la clarté de la lune, à une apparition fantômatique s'éloignant dans le vent au milieu des arbustes morts, etc...
Dans cet album, même sur le circuit du Nürburgring, Graton a su générer des ambiances lourdes et pesantes, à l'instar d'EPJ... Les ciels plombés, le climat orageux, rappellent certaines séquences de B & M...
Tout à fait, il y a une excellente ambiance de mystère dans cet album, avec un petit côté fantastique (la météo, la nature, le château menaçant dans le brouillard, les orages, les apparitions du chevalier) que je trouve vraiment excellent.
J'aime aussi beaucoup la scène où les 2 silhouettes apparaissent entre 2 cases dans le château endormi la première nuit, puis la dalle murale qui s'ouvre et ce type en costume de chevalier apparaît, dégaine son épée et annonce qu'ils vont se venger. (De qui ? De quoi ? Qui sont- ils ? On ne voit aucun visage) Du vrai Fantomas !
C'est aussi un des rares album de la série que je relis de temps en temps ;)
(De ce point de vue, "Le retour de Steve Warson" que j'évoque plus haut est aussi une vraie réussite : tu ne l'as pas lu, Gadjo ? Et "Cauchemar", avec ses superbes décors "lunaires", ou encore l'errance nocturne du héros épuisé, perdu en plein milieu des marais de Camargue ?).
Du coup, j'ai relu Le retour de Steve Warson et Cauchemar hier ;) ça devait bien faire 10 ou 15 ans que je n'avais pas lu ces albums... je ne m'en souvenais pas du tout
Effectivement, les scènes de nuit sur le port d'Amsterdam dans Le retour de Steve Warson, l'ambiance plutôt glauque, c'est assez Jacobsien :idea:
La 1ère apparition de Warson et sa fuite sur 2 pages sans dialogues est très bonne, c'est du polar noir. Le bar enfumé avec les marins ivres est assez bien rendu aussi.

Mais je trouve que Graton ne pousse pas toujours assez cet aspect, le dessin reste souvent trop propre, trop lisse, trop précis presque. trop naturaliste en fait.
Jacobs suggérait les grues des docks et les hangars sous forme de silhouettes dans le brouillard, Graton représente le moindre détail. Les façades en brique des hangars sont parfaites, aucune pierre n'est de travers, ça a l'air trop neuf, on ne sent pas toujours assez l'humidité suinter des pierres... Tout ça minimise l'impact et gomme l'aspect menaçant que pourrait avoir le décor, je trouve, comme si Graton se retenait. L'ambiance est assez déprimante mais pas vraiment angoissante
Par contre, Les ciels noirs hachurés avec des façades + sommaires (p 18), les ciels gris avec des nuages bas (p 33-34), la scène où ils le jettent à l'eau (p 26) aussi tout en ombres chinoises sont très réussis.
ça reste donc selon moi graphiquement un peu trop sage dans l'ensemble mais c'est effectivement assez étonnant pour du Michel Vaillant, surtout compte tenu de l'époque et du lectorat de la série (on est très loin de la course automobile).

Un assez bon album même s'il y a pas mal de longueurs et que le scénario n'est pas aussi bon que le début le laissait croire,
je ne regrette pas de l'avoir relu, merci ;)

J'ai moins aimé Cauchemar...
Les décors lunaires du début ne m'ont pas spécialement emballés. C'est techniquement bien dessiné mais je n'ai pas trouvé qu'une ambiance particulière se dégageait de cette séquence. Il est sur la lune (ou pas :D ), il fait sa mission, OK. Il n'y a pas vraiment de tension avant sa disparition subite...
NB : quand il se souvient de son enlèvement à son réveil (page 11), les 3 cases où ils se revoit dans son cockpit sont très Piège diabolique je trouve :p

Les dessins d'ambiance quand il fuit dans la Camargue sous l'orage sont plutôt bons mais il manque le petit quelque chose qui... je ne sais pas trop comment dire... c'est bien mais ce n'est pas aussi spectaculaire ou angoissant que ça a aurait pu l'être je trouve. Est-ce que ça vient de la mise en scène (il s'est visiblement basé sur des photos pour les décors), du découpage, de la raideur du personnage ?
L'image en climax de la séquence avec le crâne de taureau sur le poteau qui apparaît dans un éclair aurait mérité une composition différente à mon humble avis pour que ce crâne impressionne + le lecteur.
Là, Vaillant et le crâne sont sur le même plan vu à hauteur d'homme. C'est assez plat. Ce même crâne est presque + impressionnant page 32 (et puis le geste de surprise du héros est décidément trop raide...)

En fait, le traitement graphique de ces séquences me fait finalement moins penser à Jacobs qu'à Ric Hochet pour les décors d'Amsterdam et à Jijé pour la Camargue. On dirait que Graton hésite trop souvent à se lâcher et oscille entre plusieurs inspirations et parti-pris graphiques sans vraiment choisir... (il y a même une vue du port d'Amsterdam qui m'a fait furieusement penser à un dessin de Hermann...)
"Le fantôme des 24 heures", oui, pas mal... (Graton himself me l'a d'ailleurs dédicacé 8-) ), avec de belles séquences à suspense dans les gradins vides... Mais je trouve le scénario trop simpliste, pour le coup. (Il faut dire qu'en passant de 62 à 44 planches, les albums ont perdu en richesse narrative, par la force des choses).
Dans mon souvenir, les 15 ou 20 premières pages sont très bonnes avec cette séquence dans les gradins en apothéose mais après, ça s'étiole et le soufflet retombe...
C'est assez souvent le cas chez Graton finalement. Il a une (bonne) idée de départ mais il donne l'impression de ne pas bien savoir comment finir son histoire et ça donne assez souvent un résultat trop simpliste et une fin bâclée.... La série reste surtout intéressante maintenant comme une référence documentaire sur le sport auto d'une époque (enfin, de plusieurs, des 50s aux 80s).
Là encore, Les chevaliers de Königsfeld se distingue car il y a selon moi un vrai bon scénario, des scènes vraiment marquantes et une histoire maitrisée de bout en bout.
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4594
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Michel Vaillant

Message par Will »

Création d'un sujet sur Michel Vaillant pour continuer les discussions commencées ici
gadjo a écrit :Il faudrait que je relise Route de nuit, tiens. Mais j'avoue que ce n'est pas un album qui m'avait marqué spécialement....
En 1962 Route de nuit était une des aventures favorites de mon copain et moi . Son père était camionneur . A l'époque , parcourir la France en camion était pour nous , jeunes gars , aussi fascinant , voire plus fascinant , que découvrir les sources du Nil .
Tu comprends , cher Gadjo , que aujourd'hui cet album est toujours "un des albums mythiques de ma jeunesse" , même si ce n'est certainement pas la meilleure aventure de la série . ;)
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 482
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: Michel Vaillant

Message par Captain Gregg »

Ton récit est très touchant Will!
Merci encore une fois Gadjo et Thark car vos témoignages et ressentis de lectures sont éblouissants et riches!! Lire vos posts apportent force réjouissances!!! :lol: :lol:
Merci pour le Forum et pour ceux qui n'ont qu'une petite expérience du 9 ème art. ('et moi aussi il faut que je relise "Route de Nuit".......) :idea:
Bonne journée.
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Michel Vaillant

Message par gadjo »

Will a écrit :Création d'un sujet sur Michel Vaillant pour continuer les discussions commencées ici
très bonne idée Will ;)
Will a écrit :
gadjo a écrit :Il faudrait que je relise Route de nuit, tiens. Mais j'avoue que ce n'est pas un album qui m'avait marqué spécialement....
En 1962 Route de nuit était une des aventures favorites de mon copain et moi . Son père était camionneur . A l'époque , parcourir la France en camion était pour nous , jeunes gars , aussi fascinant , voire plus fascinant , que découvrir les sources du Nil .
Tu comprends , cher Gadjo , que aujourd'hui cet album est toujours "un des albums mythiques de ma jeunesse" , même si ce n'est certainement pas la meilleure aventure de la série . ;)
Oh oui ! Je comprends tout à fait ;)
En fait, je pense même que cet effet "madeleine de Proust" est assez caractéristique de la série Michel Vaillant

À part Les chevaliers de Königsfeld qui comme je l'ai dit reste pour moi très bon, les albums de la série que j'ai lus étant assez jeune (entre 8 et 12 ans environ) sont ceux pour lesquels je garde un certain attachement encore aujourd'hui même si je leur trouve des faiblesses. Par contre, ceux que j'ai lus plus tard ne m'ont pas marqué voire pas plu du tout.
Ce qui nous fascine quand on est un jeune garçon (les voitures, Vrooooooar ! :D ) ne suffit plus ensuite à faire un bon album, la magie disparait même si on aime encore les voitures...

Gamin, j'adorais Rodéo sur 2 roues, Le cirque infernal et Concerto pour pilotes (le fantasme ultime pour un gamin : à la fois des avions de chasse et des voitures de course :D )
et pourtant, à la relecture quelques années + tard, il faut bien admettre que ces histoires sont assez voire très basiques...
j'hésite à les relire maintenant (je ne l'ai pas fait depuis des années), j'ai peur d'être encore déçu et je préfère en garder un bon souvenir (sans doute idéalisé)

PS : dans l'optique de voir l'influence Jacobsienne sur la BD des années 50-60, je suis en train de relire les premiers Ric Hochet aussi :idea: :D
Avatar du membre
Moulignac
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 241
Enregistré le : 19 août 2010, 12:23
Localisation : entre Klow et Krollstadt

Re: Michel Vaillant

Message par Moulignac »

Sorti plutôt discrètement à la fin du mois de mai, un hors-série du journal Ouest France consacré à Michel Vaillant aux 24 heures du Mans est toujours dans les kiosques.

Vendu 9,90 € pour 128 pages et une couverture cartonnée, ce hors-série mêle l'histoire de la course et celle de la BD en racontant le circuit, les voitures (les "vraies" et les Vaillantes), les pilotes (réels ou de papier), etc ...

Malgré quelques coquilles et articles écrits trop vite, le magazine est agréable à lire et fait la part belle à des agrandissements d'images très esthétiques.

Image
Image
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2148
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Michel Vaillant

Message par Thark »

Un post très court... (avant d'y revenir plus longuement avec les un.e.s ou les autres)...
Je viens à l'instant d'apprendre le décès de Jean Graton. :(
Certes, il avait 97 ans, mais... Quel bonhomme, quelle carrière et quel héritage !
:chonos: Souvenir de tant d'heures de lecture - dont certaines inoubliables - alors que je ne suis pas du tout un passionné d'automobile !

Aujourd'hui, les moteurs respectent une minute de silence. Et les 'Vaillante' vont faire une haie d'honneur...
Pensées pour la famille Graton (notamment Philippe) et tous leurs proches.

:chap: :chap: :chap: :chap: :chap: :chap:
AVT_Jean-Graton_2150.jpg
Avatar du membre
Alhellas
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 548
Enregistré le : 08 juil. 2014, 09:55
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Re: Michel Vaillant

Message par Alhellas »

Je viens de voir l'info sur le journal et par un curieux hasard, je parcourais le JdT à la recherche des histoires vraies dessinées, entre autres, par Graton... Grand dessinateur, un des derniers géants de l'aventure du JdT. Michel Vaillant devient orphelin. Une pensée pour sa famille.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6658
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Michel Vaillant

Message par archibald »

Il y a eu dans mon enfance , un moment où je rêvais d'être pilote de course. Comme un copain voulait d'être Michel Vaillant, je me voyais bien en Steve Warson . Nous pilotions de concert nos bolides Dinky Toys sur tous les circuits de notre quartier....
Adieu papa! :cry:
Image
PS : Certes Jean Graton c'est Michel Vaillant . Mais c'est aussi un des piliers de base du Journal Tintin . Je découvre encore des récits complets , des couvertures et de illustrations remarquables que je ne connaissais pas ...
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2148
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Michel Vaillant

Message par Thark »

archibald a écrit :
22 janv. 2021, 09:10
.../... PS : Certes Jean Graton c'est Michel Vaillant . Mais c'est aussi un des piliers de base du Journal Tintin . Je découvre encore des récits complets , des couvertures et de illustrations remarquables que je ne connaissais pas...
C'est sûr !
Et c'est d'ailleurs ce que Henri Filippini s'emploie à rappeler, exemples à l'appui, dans le chouette hommage qu'il rend à Jean Graton sur BDzoom.

Outre une planche des 'Belles histoires de l'Oncle Paul' (pour Spirou), on peut (re)découvrir par exemple la page ci-dessous, publiée dans le Tintin édition belge n° 48 de 1953 :arrow:

Image

Un récit de cape et d'épées ("Flamberge au vent" :!: ), classique mais très 'classe' 8-) et soigneusement illustré, qui montre que dès ses débuts le dessin de Graton pouvait déployer une belle expressivité !

Graton et Duval - Tintin belge - 02-12-1953.jpg
Graton et Duval - Tintin belge - 02-12-1953.jpg (107.02 Kio) Vu 542 fois

Un aspect que le contexte sportif, réaliste et mécanique des aventures de Michel Vaillant & Julie Wood (où divers assistants ont vite contribué à installer une très forte technicité documentaire) a fini par atténuer et même par assécher un peu...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3281
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Michel Vaillant (et oeuvres de Jean Graton)

Message par Kronos »

Sans parler du désastre du dessin général !! Une catastrophe graphique qui m'a persuadé, à la fin, à cesser d'acheter les nouveautés
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 2148
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Michel Vaillant (et oeuvres de Jean Graton)

Message par Thark »

Le "dessin général", Kronos ?
... Comprends pas si tu parles uniquement de Michel Vaillant... ou de l'évolution graphique de la BD... en général. (Mon général ! ;) ).
Répondre

Retourner vers « Les autres séries en Bande Dessinée. »