Alix

Merci de respecter un sujet par série.
Avatar du membre
catallaxie
Modérateur
Modérateur
Messages : 2184
Enregistré le : 05 août 2010, 10:19
Localisation : Ensoleillée

Re: Alix

Message par catallaxie »

Je suis ravi de ne pas être le seul à ne pas supporter les scénarii insipides de Weber, c'est simple il m'a carrément détourné d'Alix.
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar du membre
Malko
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 69
Enregistré le : 11 août 2010, 19:00

Re: Alix

Message par Malko »

Je comprends ton point de vue. Alix pourra-t-il un jour se redresser : on a eu droit à des dessins qui n'étaient pas à la hauteur pendant plusieurs albums et quand enfin un bon dessinateur a été trouvé, Simon, on lui a donné des scénarios indignes d'une telle série. Le dernier bon Alix remonte donc à Ö Alexandrie, ça fait plus de 20 ans ! :mrgreen:
da Cunha
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 17
Enregistré le : 13 déc. 2011, 12:50

Re: Alix

Message par da Cunha »

Bonjour,
J'ajoute mon petit grain de sel à tous ces commentaires en tant que vieux lecteur d'Alix puisque je l'ai découvert dans le n°107 du journal Tintin français en 1950 en plein milieu du Sphynx d'or. J'ai d'ailleurs mis des années avant d'en connaître le début : un ami m'avait prêté à l'époque une édition originale quelque peu défraîchi où il manquait les premières pages : l'histoire reprenait quand Alix part dans le désert à la recherche du temple d'Effaoud.
Pour moi les grandes aventures d'Alix s'arrêtent avec La Tiare d'Oribal, les deux meilleurs étant Le Sphinx d'Or et L'île maudite. Je trouve que les scénarii commencent un peu à déraper avec Iorix Le Grand. Mais après Jacques Martin… Bon, je n'en dirai pas plus !
J'avais eu la chance de rencontrer Jacques Martin et de discuter une heure avec lui autour d'une bière à Paris lors d'une convention de bandes dessinées au centre de Maubert mutualité dans les années '80. Ce dont je me souviens c'est le nombre de scenarii qu'il avait d'avance aussi bien pour Alix que pour Lefranc. Certains dont il m'avait évoqué le thème, ont été utilisés par la suite.
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Alix

Message par Mitsugoro »

da Cunha, je pense que tu as fait preuve de sagesse: j'ai parcouru un peu le dernier Alix, et le résultat... eh bien une scène m'a choquée: SPOILER ! on voit Alix poignarder Arbacès, ce que je trouve un peu moyen pour un héros vertueux.

(PS: est-ce que la balise "spoiler" fonctionne sur ce forum ?)
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2248
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Alix

Message par Erca »

Mitsugoro a écrit :da Cunha, je pense que tu as fait preuve de sagesse: j'ai parcouru un peu le dernier Alix, et le résultat... eh bien une scène m'a choquée: SPOILER ! on voit Alix poignarder Arbacès, ce que je trouve un peu moyen pour un héros vertueux.

(PS: est-ce que la balise "spoiler" fonctionne sur ce forum ?)
Pas à ma connaissance.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Alix

Message par rigolissimo »

da Cunha a écrit :Bonjour,
J'ajoute mon petit grain de sel à tous ces commentaires en tant que vieux lecteur d'Alix puisque je l'ai découvert dans le n°107 du journal Tintin français en 1950 en plein milieu du Sphynx d'or. J'ai d'ailleurs mis des années avant d'en connaître le début : un ami m'avait prêté à l'époque une édition originale quelque peu défraîchi où il manquait les premières pages : l'histoire reprenait quand Alix part dans le désert à la recherche du temple d'Effaoud.
Pour moi les grandes aventures d'Alix s'arrêtent avec La Tiare d'Oribal, les deux meilleurs étant Le Sphinx d'Or et L'île maudite.
J'aime beaucoup ces trois ainsi que La Griffe noire et Le Dernier Spartiate (avec des bémols : les rêves et la relation Adrea-Alix, mais bon par rapport aux dérives tardives c'est très bien). Je les relis de temps à autre.
da Cunha a écrit : Je trouve que les scénarii commencent un peu à déraper avec Iorix Le Grand.
Oui (dès qu'il y a des filles ![†]) Déjà l'intrigue du Dieu sauvage, bof. Dessin très bien par contre. Je l'ai déjà dit ailleurs : le vert « magique » et onirique de Martin signale pour moi des cases à passer.
da Cunha a écrit : Mais après Jacques Martin… Bon, je n'en dirai pas plus !
J'avais eu la chance de rencontrer Jacques Martin et de discuter une heure avec lui autour d'une bière à Paris lors d'une convention de bandes dessinées au centre de Maubert mutualité dans les années '80. Ce dont je me souviens c'est le nombre de scenarii qu'il avait d'avance aussi bien pour Alix que pour Lefranc. Certains dont il m'avait évoqué le thème, ont été utilisés par la suite.
Vous en avez eu de la chance. Vu plusieurs entrevues où il disait en effet avoir plein de scénarios dans un tiroir. Mais ce n'est pas la quantité qu'il aurait dû privilégier pour ces derniers albums... Enfin je ne sais pas quelle part exacte Martin a eu dans la concrétisation de ces idées originales en bandes dessinées et quelle part des gens comme Weber ont eu.

Notez que si je trouve le dessin de Martin très beau et les premières histoires vraiment animées d'un souffle épique, la personne de Martin m'est toujours apparue comme désagréable et très imbue d'elle-même. Il a d'ailleurs tenu des propos peu charitables sur Jacobs : trop lent, trop minutieux, pas capable de dessiner sans modèle, alors que lui Jacques Martin !

---

† Je suis mariée avec 4 jeunes enfants... Mais je me rappelle que c'est la première fois si je ne m'abuse que des seins féminins apparaissent par accident d'abord. Et cela n'a pas cessé ensuite (pubis aussi bien noirs plus tard dans Démon du Pharos). Je dois dire que voir le roi forniquer dans Loïs ne m'a pas encouragé à acheter les livres pour mes très jeunes enfants à l'époque. Je vais faire mon Zemmour: on a assisté à une féminisation et une érotisation des albums de Martin et le souffle viril et épique en a pâti, car le mâle est devenu mal. Na !
Modifié en dernier par rigolissimo le 16 déc. 2011, 08:37, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Alix

Message par Mitsugoro »

rigolissimo a écrit :† Je suis mariée avec 4 jeunes enfants... Mais je me rappelle que c'est la première fois si je ne m'abuse que des seins féminins apparaissent par accident d'abord. Et cela n'a pas cessé ensuite (pubis aussi bien noirs plus tard dans Démon du Pharos). Je dois dire que voir le roi forniquer dans Loïs ne m'a pas encourager à acheter les livres pour mes très jeunes enfants à l'époque. Je vais faire mon Zemmour: on a assisté à un féminisation et une érotisation des albums de Martin et le souffle viril et épique en a pâti, car le mâle est devenu mal. Na !
Tu as raison, il est temps que nous retrouvions la saine ambiance d'amitié chaude et virile des débuts de Jacques Martin ! :mrgreen:
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Alix

Message par rigolissimo »

Mitsugoro a écrit :
Tu as raison, il est temps que nous retrouvions la saine ambiance d'amitié chaude et virile des débuts de Jacques Martin ! :mrgreen:
Oui, je connais la théorie « homo », pour faire vite, ou « de l'éraste et de l'éromène », pour faire savant, sur Enak/Alix et Jeanjean/Lefranc. J'ai toujours trouvé cela très imaginatif ou controuvé. Je pense simplement que Martin puis la rédaction (voir ci-dessous) cherchaient un genre d'identification de deux publics de garçons (les très jeunes comme Enak et les grands adolescents), mais personnellement cela ne marchait pas nécessairement très bien surtout pour Jeanjean (un peu comme les parents de Jo & Zette sont des boulets).

D'ailleurs, Jeanjean n'est pas l'idée de Martin :
Jacques Martin a écrit :« Cela [le projet Lefranc] a été accepté à la condition que je transpose les personnages d'Alix et Enak à l'époque actuelle, d'où la création de Jean-Jean. Pour la même raison, Lefranc est blond, comme Alix. J'étais jeune, j'ai obéi aux injonctions de mon rédacteur en chef. »
http://www.auracan.com/Interviews/Martin/Martin1.html

Idem pour la permanence d'Enak dans les aventures d'Alix :
Jacques Martin a écrit :« Il faut savoir qu'au départ dans Le Sphinx d'or je n'envisageais pas de faire courir les aventures au jeune Enak en dehors de cette histoire. Cependant, lors de la réalisation de l'album suivant, L'Île maudite, j'ai reçu un coup de téléphone de la rédaction du Journal Tintin me demandant quand et à quel moment j'allais faire intervenir le jeune Enak ? Etonné, j'ai répondu qu'il n'apparaissait pas dans ce livre. La réponse a fusé m'intimant l'ordre de parachuter «immédiatement» ce personnage réclamé à corps et à cris par des lecteurs de l'hebdomadaire. Au bas de l'immeuble de la rédaction, il y avait un magasin de périodiques et de bonbons, la rédaction m'a déclaré qu'elle calmait l'effervescence des lecteurs qui réclamaient le retour d'Enak en distribuant des caramels. J'étais jeune et plus ou moins débutant, je ne pouvais résister aux exigences de la direction et de la rédaction du Journal Tintin qui m'engageaient.»
http://www.tcomt.fr/Sitealix/Dossiers/0 ... iew04.html

Martin dit également qu'il n'y a aucune image qui prouverait l'homosexualité du « couple », mais qu'il ne peut empêcher de penser certaines personnes pour qui de nos jours une telle amitié peu paraître scabreuse, tendancieuse... Ah, les esprits mal tournés.

Enfin, Jacques Martin (marié, deux enfants) n'a jamais revendiqué ce sens secret. Au contraire, en lançant cette rumeur, il s'agissait selon lui de le discréditer :
Jacques Martin a écrit :«À mon sens des personnes de l'ancienne direction de mon éditeur ont fait volontairement répandre ce type de rumeurs afin de me discréditer [un peu comme Suétone et la prétendue homosexualité de César en Bithynie[1]?] car il y avait une sorte de clan plus ou moins mafieux qui avait pris le pouvoir au sein de cette maison d'édition qui détestait la bande dessinée classique et plus particulièrement la mienne. En fait, je dois la survie de mes collections à la fidélité de la plupart des enseignants et de nombreux lecteurs qui ont su me défendre et me soutenir. Je les ai souvent remerciés et je continue.»
[1] http://www.empereurs-romains.net/empret02.htm#gay
da Cunha
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 17
Enregistré le : 13 déc. 2011, 12:50

Re: Alix

Message par da Cunha »

Avant de prêter à nos héros des pulsions qu'ils n'ont pas, il faut se souvenir qu'une censure très sévère sévissait depuis 1948 sur les publications destinées à la jeunesse : la gente féminine y était pratiquement interdite. Bob et Bobette n'avaient pas de soucis, ils étaient frères et sœurs ; Seccotine n'avait aucune attache sentimentale avec Spirou ; Line était une héroïne pour les filles, etc. Tous les auteurs devaient se plier à cette loi et n'oublions pas que que les séries de l'époque s'adressaient à des enfants, d'où des personnage indispensables comme Enak ou Jeanjean qu'ils ne faut pas critiquer avec nos visions d'adultes : quand nous avons fait leur connaissance dans notre prime jeunesse, c'étaient des personnages indispensables dans le monde d'adultes où se déroulaient les actions.
Le seul dessinateur qui avait un problème avec l'homosexualité était Paul Cuvelier car il était homo lui-même, cela se ressent parfois dans sa façon de dessiner les corps masculins mais pas du tout dans les scenarii. Le dernier dessinateur de Tarzan, Hogarth, avait le même problème : tous ses dessins de corps masculins reflètent son penchant surtout dans son superbe et dernier album.
Cette censure fut de moins en moins regardante à partir des années '70, mais je crois que la fameuse loi de 1948 n'a toujours pas été abrogée, même si elle n'est plus appliquée de nos jours.
Encore une fois, ne jugeons les BD d'autrefois avec nos yeux d'aujourd'hui et surtout nos yeux d'adultes !
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Alix

Message par rigolissimo »

da Cunha a écrit :Avant de prêter à nos héros des pulsions qu'ils n'ont pas, il faut se souvenir qu'une censure très sévère sévissait depuis 1948 sur les publications destinées à la jeunesse : la gente féminine y était pratiquement interdite. Bob et Bobette n'avaient pas de soucis, ils étaient frères et sœurs ; Seccotine n'avait aucune attache sentimentale avec Spirou ; Line était une héroïne pour les filles, etc. Tous les auteurs devaient se plier à cette loi et n'oublions pas que que les séries de l'époque s'adressaient à des enfants, d'où des personnage indispensables comme Enak ou Jeanjean qu'ils ne faut pas critiquer avec nos visions d'adultes : quand nous avons fait leur connaissance dans notre prime jeunesse, c'étaient des personnages indispensables dans le monde d'adultes où se déroulaient les actions.
[...]

Encore une fois, ne jugeons les BD d'autrefois avec nos yeux d'aujourd'hui et surtout nos yeux d'adultes !
Je suis assez d'accord avec cette analyse.

Je dirais, en outre, que cette « censure » a permis à des bandes dessinées comme Alix, Tintin et B & M (!) de se concentrer sur le côté aventure des histoires plutôt que la mièvrerie sentimentale ou l'érotisme, enfin sauf pour certains esprits... Ce n'est pas un mal. La relation entre Adréa, la reine spartiate, et Alix, très peu pour moi surtout jeune ado alors que les naufrageurs, la découverte d'une « base secrète » de purs et durs, la tentative de fuite, la révolte des ilotes et l'arrivée de la cavalerie romaine cela avait une autre gueule quand même. Voir par exemple le souffle épique de la Tiare d'Oribal : aucune affaire de coeur, juste la reconquête politique et militaire d'un royaume exotique mais possible (à l'inverse de la Chine quand même trop éloignée pour les Romains de la République). Une autre dimension.
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Alix

Message par Mitsugoro »

da Cunha: tu m'apprends quelque chose pour Cuvellier, et je t'en remercie, je m'en souviendrai si un jour je bosse sur Corentin ! :mrgreen:

Pour le reste, je suis parfaitement au courant de la censure. Ma démarche consiste en partie à montrer qu'en tant que lecteur, nous sommes libres de nous approprier une oeuvre comme nous le souhaitons, et qu'une lecture différente de celle de l'auteur n'est pas forcément moins cohérente, ou moins respectueuse. Il est temps que la BD franco-belge se "redésacralise" et retourne entre les mains des fans, sacrebleu !
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
da Cunha
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 17
Enregistré le : 13 déc. 2011, 12:50

Re: Alix

Message par da Cunha »

D'accord avec toi Rigolissimo, ce n'est misogyne que de dire que les actions sont plus percutantes sans présence féminine. Je pense comme toi au sujet de La Tiare d'Oribal, un des derniers "vrais" Alix.
Pour Mitsugoro, il existe un excellent ouvrage sur Paul Cuvelier Corentin et les chemins du merveilleux paru aux éditions du Lombard, en 1996 dans la Collection nos auteurs que l'on peut trouver sur Amazon d'occasion à 18 € et en qualité "collection" à 40 €. On y trouve de magnifiques études de personnages au crayon de Cuvelier et plein d'autres choses comme le reprise de Wapi et des commentaires d'Hergé.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Alix Senator

Message par rigolissimo »

Quelqu'un saurait-il où trouver les planches d'Alix Senator et l'entretien avec les concepteurs publiés dans Casemate qui soient lisibles ?

Tout ce que je trouve est à faible résolution... On ne peut lire que les titres.

Pas sûr que Casemate soit disponible dans mes forêts profondes...
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Alix (Senator)

Message par rigolissimo »

Reçu le 1er tome d'Alis Senator (Les Aigles de sang).

Le trait me plaît, couleurs nettement moins (dominante grise/beige). Suffit de comparer avec les couleurs du Tombeau étrusque original puisqu'une des images de cet opus mettant en scène Octave est reproduite dans cette nouvelle série à la page 48.

Les détails « gore » sont vraiment inutiles et limiteront le lectorat à mon avis (pas envie vraiment que mes jeunes enfants voient les gros plans cadavres éviscérés et sanguinolents). Idem pour les gros plans sur le premier augure aveugle, énucléé, édenté, le sang aux commissures des lèvres. Franchement.

L'intrigue n'est pas inintéressante, mais sans doute résolue trop vite quand subitement Titus et Kephren tombent par un heureux hasard sur un aigle aux serres d'or (page 30).

Le décor semble précis, réaliste, rigoureux.

Pas sûr que je commanderai le tome 2.
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: Alix

Message par salocin12 »

Coucou. De retour après une longue absence...
Je viens de lire L'Ombre de Sarapis. On est loin de l'âge d'or d'Alix, c'est sûr, mais ce n'est pas si mal. L'ambiance n'est toujours plus aussi fascinante, et l'intrigue est assez simple, mais pour 48 pages de 3 strips maximum, cela peut convenir. Bon, des poils pubiens en page 5 et du sang partout... la série évolue avec son temps, on va dire... Et Enak trouve même de l'intérêt à une suivante de Cléopâtre, rien que pour énerver Mitsugoro.

Pour revenir sur le sujet qui vous a opposés dans les derniers posts, Jacques Martin y a quand même été fort dans les évocations homosexuelles voir pédophiles. Je suis en train de lire Jhen, que je ne connaissais pas, et là, le doute n'est pas permis. Les exactions de Gilles de Rais sur de jeunes garçons sont assez clairement évoquées. Barbe-Bleue, Le lys et l'ogre ou l'Alchimiste sont des sommets du genre. L'Alchimiste donne lieu à une succession de scènes plus qu'évocatrices. J'ai bien l'impression que Martin a du se servir de son oeuvre de manière cathartique pour évacuer certaines de ses obsessions, il ne peut pas y avoir tant de coïncidences que ça :-)
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Alix

Message par Mitsugoro »

salocin12 a écrit :Coucou. De retour après une longue absence...
Je viens de lire L'Ombre de Sarapis. On est loin de l'âge d'or d'Alix, c'est sûr, mais ce n'est pas si mal. L'ambiance n'est toujours plus aussi fascinante, et l'intrigue est assez simple, mais pour 48 pages de 3 strips maximum, cela peut convenir. Bon, des poils pubiens en page 5 et du sang partout... la série évolue avec son temps, on va dire... Et Enak trouve même de l'intérêt à une suivante de Cléopâtre, rien que pour énerver Mitsugoro.

Pour revenir sur le sujet qui vous a opposés dans les derniers posts, Jacques Martin y a quand même été fort dans les évocations homosexuelles voir pédophiles. Je suis en train de lire Jhen, que je ne connaissais pas, et là, le doute n'est pas permis. Les exactions de Gilles de Rais sur de jeunes garçons sont assez clairement évoquées. Barbe-Bleue, Le lys et l'ogre ou l'Alchimiste sont des sommets du genre. L'Alchimiste donne lieu à une succession de scènes plus qu'évocatrices. J'ai bien l'impression que Martin a du se servir de son oeuvre de manière cathartique pour évacuer certaines de ses obsessions, il ne peut pas y avoir tant de coïncidences que ça :-)
Dans mes bras, salocin12, ça fait plaisir de te revoir ! J'ajouterai que pour le Lys et l'Ogre, cette fois, on assiste bel et bien à une histoire d'AMOUR entre Gilles de Rais et son jeune page. Histoire d'autant plus remarquable qu'elle ne s'accompagnait pas des perversions habituelles du personnage.

Quant au dernier Alix... eh bien, c'est assez révélateur: la soi-disant libéralisation des moeurs dans la bande dessinée n'a fait finalement que renforcer l'hétérocentrisme le plus dénué d'imagination. Avec une touche de HBO, peut-être en supplément ? De toute façon, je n'ai jamais lu une seule scène d'amour hétérosexuelle réussie en bd franco-belge. Et la meilleure que j'ai jamais vue se trouve dans le manga Berserk ! Son auteur, Kentarô Miura, y fait preuve d'une grande finesse dans le traitement psychologique des personnages, notamment du protagoniste féminin. Finesse sur laquelle bien des auteurs européens des deux sexes seraient avisés de prendre exemple.
Modifié en dernier par Mitsugoro le 16 nov. 2012, 09:29, modifié 1 fois.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: Alix

Message par salocin12 »

Merci de l'accueil!!!

Le dessin de L'Ombre de Sarapis me laisse perplexe. Ce n'est pas trop mal dessiné, certaines cases sont même belles (première case, page 29 par exemple), mais le trait est trop simple, le plus souvent. Les 3 premières pages sont vraiment très laides. Surtout, sorties de leur contexte, je défie quiconque de dire qu'on est en train de lire un Alix en voyant ces 3 pages. Bon, il reste aux scénaristes à élaborer une aventure qui pourrait servir de lien vers Alix sénator, et laisser nos héros profiter de quelques années de repos.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1895
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Alix

Message par Thark »

Mitsugoro a écrit :
salocin12 a écrit :Je suis en train de lire Jhen, que je ne connaissais pas, et là, le doute n'est pas permis. Les exactions de Gilles de Rais sur de jeunes garçons sont assez clairement évoquées. Barbe-Bleue, Le lys et l'ogre ou l'Alchimiste sont des sommets du genre. L'Alchimiste donne lieu à une succession de scènes plus qu'évocatrices. J'ai bien l'impression que Martin a du se servir de son oeuvre de manière cathartique pour évacuer certaines de ses obsessions, il ne peut pas y avoir tant de coïncidences que ça :-)
A la liste que tu viens d'évoquer pour Jhen je rajouterai également le Lys et l'Ogre, où cette fois, on assiste bel et bien à une histoire d'AMOUR entre Gilles de Rais et son jeune page. Histoire d'autant plus remarquable qu'elle ne s'accompagnait pas des perversions habituelles du personnage.
Salocin12 cite bien "Le lys et l'ogre" dans son post, Mitsugoro ! ;) :mrgreen:
Je n'ai lu que quelques albums de la série Jhen, il y a longtemps, (mais pas Le lys et l'ogre, justement !). Découvrant "Les écorcheurs" et surtout "Barbe Bleue" vers l'âge de 11/12 ans, je dois avouer que ce second album m'avait particulièrement marqué. L'évocation - suggérée mais on ne peut plus claire - des moeurs et exactions abominables de Gilles de Rais m'avait paru nauséabonde au possible. En filigrane, ces crimes et agissements de détraqué, si ignorés dans la BD dite "classique", déteignaient sur tout l'album... :evil: A le relire encore aujourd'hui, cet album garde intact son côté glauque... Et ce d'autant plus que les dessins de Jean Pleyers sont d'une précision et d'un "fouillé" hallucinants, ce qui renforce l'impression plutôt étouffante que dégagent les planches...

Parallèlement, le "post-gosse" que j'étais doit pourtant à certaines cases de ce "Barbe Bleue" un gentil petit émoi érotique (gentillet mais marquant ! :D ) puisqu'on y découvrait la 'compagne' de Jhen joliment dénudée, le corps soigneusement mis en relief par de chouettes jeux d'ombres ! :mrgreen: :!: A l'époque, c'était quand même peu commun dans une BD soi-disant cataloguée Jeunesse et dont le scénario portait le "noble sceau" :twisted: de Jacques Martin, ce grand chouchou des profs de latin en collèges & lycées !!! :lol:
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Alix

Message par Mitsugoro »

Message corrigé, merci ! (Il faut vraiment que je dorme moi...)
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
salocin12
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 53
Enregistré le : 09 août 2010, 21:25

Re: Alix

Message par salocin12 »

Bon, et moi j'ajoute que Jhen est, il faut l'avouer, le héros le plus cavaleur des héros martiniens. Il accumule effectivement les conquêtes féminines avec une facilité déroutante. A peine connait-il la donzelle que... hop :-)
Répondre

Retourner vers « Les autres séries en Bande Dessinée. »