Buck Danny

Merci de respecter un sujet par série.
Répondre
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 08 nov. 2013, 20:24

jyb a écrit :
rigolissimo a écrit :Article élogieux dans Valeurs actuelles sur le dernier Buck Danny : Cobra noir (on a échappé à Black Cobra!).
Le numéro de Valeurs Actuelles qui est en ce moment en kiosque ?
Bin oui. Également, un chroniqueur heureux de l'adaptation de la bédé Quai d'Orsay au cinéma. Vite parcouru Le Point rien vu sur la sortie Buck Danny.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 350
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Buck Danny

Message par jyb » 08 nov. 2013, 20:31

OK, Rigolissimo.
freric a écrit :Il y a aussi un article qui résume l'histoire de Buck Danny dans le dernier DBD.
Oui, personnellement je l'ai vu aussi, mais c'est une simple et classique rétrospective de la série depuis sa création, à l'occasion de sa relance avec la sortie de Cobra noir.
A noter que cet article se termine par une critique négative de ce nouvel album justement, alors que l'auteur de l'article, le célèbre Henri Filippini, a fait aussi une recension de l'album dans les pages des recensions du même numéro de dBD ; et là, l'album en prend encore plus pour son grade...
Comme quoi d'un journal à l'autre, les avis varient du tout au tout...
Mister B
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 91
Enregistré le : 09 déc. 2012, 15:16
Localisation : Rennes

Re: Buck Danny

Message par Mister B » 09 nov. 2013, 14:23

Je l'ai acheté et feuilleté et déjà je n'aime pas les dessins ! Si les avions sont superbes, le reste est d'un statique, c'est pire que chez Bergèse !
Et puis, il ne peuvent pas utiliser des drones pour déterminer l'OEB du pays au lieu de risquer la vie de pilotes ?

Bon, il faut que je me calme, lisons l'album d'abord ! ^^
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 09 nov. 2013, 16:07

Mister B a écrit :Je l'ai acheté et feuilleté et déjà je n'aime pas les dessins ! Si les avions sont superbes, le reste est d'un statique, c'est pire que chez Bergèse !
Merci de ces précisions. Je dois dire que je ne suis pas convaincu par la page reproduite dans Valeurs actuelles, mais c'est évidemment peu pour se faire une opinion juste.

(L'image est privée et disparaîtra automatiquement dans 21 jours)

Image
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny (déflore la fin de l'album)

Message par rigolissimo » 22 nov. 2013, 05:41

Déflore la fin de l'album

Bon reçu aujourd'hui dans mes bois (toujours sans neige) ce dernier opus.

Je dois dire que je l'ai lu d'une traite. J'ai bien aimé le scénario, la fin est un peu bancale (mais les fins sont toujours très difficiles à réussir à mon sens).

Le dessin est excellent pour les avions, pour le reste il est bon avec des faiblesses. Mais cette qualité inégale dans le graphisme ne m'a pas empêché de tourner les pages.

Tant pour le scénario que le dessin, j'ai trouvé les scènes variées : il y avait de l'aéronautique mais pas trop (pas de scènes de ravitaillement à répétitions), des scènes dans les quartiers généraux dans les deux camps, des scènes terrestres et sur mer. Un bon mélange.

Pour le dessin, j'ai surtout tiqué sur les visages des personnages. Est-ce que ces visages ci-dessous sont vraiment ceux de la même fille ? (Je veux bien que la haine déforme les visages, mais quand même... Parfois le visage est dolichocéphale, parfois carré, quand elle menace d'un pistolet elle est méconnaissable)


Image

Image

Côté texte : pas mal, ça se tient (même si je n'aime pas le lettrage des explications en bas de case, trop fin), des jurons en gras bien visibles (Shit!) tout à fait inutiles quand on vise un public familial jeune.

Parlant des explications en bas de case, elles seraient souvent inutiles ou bien allégées si le scénariste ne sacrifiait avec une belle prévisibilité en ces temps à l'usage de jargon et de l'anglais. Exemple : «Cobra noir 2 et 3 de Wizard, 4 bandits foncent vers vous, angel 10, very fast, bearing 240°(*) » avec en petit en bas de case en caractères fins « (*) Altitude 10 000 pieds, très rapide (plus de 600 nœuds) approchant sous un relèvement de 240° ». La bulle aurait mieux dit « Cobra noir 2 et 3 de Wizard, 4 bandits foncent vers vous, 10 000 pieds, très rapides (*), cap/azimut/relèvement [au] 240° » et en bas de case une note « (*) Plus de 600 nœuds ».
Modifié en dernier par rigolissimo le 22 nov. 2013, 07:24, modifié 4 fois.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 22 nov. 2013, 05:52

Mister B a écrit :Je l'ai acheté et feuilleté et déjà je n'aime pas les dessins ! Si les avions sont superbes, le reste est d'un statique, c'est pire que chez Bergèse !
Et puis, il ne peuvent pas utiliser des drones pour déterminer l'OEB du pays au lieu de risquer la vie de pilotes ?
Le drone c'est la mort des pilotes et de Buck Danny.

Mais bon, on va peut-être dire que le pilote permet l’improvisation. Il se peut aussi qu'un drone ne déclenche pas les radars de tir, qu'ils se taisent et qu'il faut une proie plus appréciable pour qu'ils se révèlent.

Ah, c'est EOB...pas OEB (le problème des acronymes anglais). L'OTAN utilise en français «ordre de bataille électronique» /ODBE/..., voir ci-dessous

http://www.dtic.mil/dtic/tr/fulltext/u2/a574310.pdf (lien utile à certains scénaristes francophones)

On notera d'ailleurs que le scénariste donne le mauvais sens anglais à l'acronyme « RWR » : il donne à la p. 23 « (*) RWR : Rear Warning Receiver : récepteur d'alerte radar » alors que comme le document de l'OTAN le précise c'est « RWR / radar warning receiver / récepteur d'alerte radar », « radar » pas «rear» (arrière). Ça m'a vraiment fait tiqué, à vouloir faire trop malin...

Idem ici : http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2al ... DAR%20CF18

Avec l'abréviation en français RAR (http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/app-acq/st ... l-fra.html)

Enfin...
Mister B
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 91
Enregistré le : 09 déc. 2012, 15:16
Localisation : Rennes

Re: Buck Danny

Message par Mister B » 25 nov. 2013, 14:54

Ah merci pour ces liens. Ça m'avance.
Je m’apprêtais justement à réunir de la documentation sur le langage militaire pour une petite histoire que je prépare. Et comme tu l'as constaté, je ne le maîtrise pas très bien. ^^ Et c'est un comble que le scénariste ne sache pas ces abréviations, j'avais cru comprendre que c'était un ancien pilote de chasse.

Oui, c'est sûr les drones à terme remplaceront les pilotes, hell des chercheurs ont réussi à mettre au point des drones qui n'ont plus besoin de GPS pour se déplacer. Et ce n'est très certainement plus qu'une question de temps avant que les drones aient l'esprit d'initiative et puissent de fait improviser.

Dans 20 ans, Les aventures de Buck Danny raconteront les histoires de trois intelligences artificielles. :lol:
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 02 févr. 2014, 07:41

Quelqu'un a lu le dernier Buck Danny en tirage de tête ?

http://www.bdnet.com/catalogue_detailpa ... 2361181352

http://www.ligneclaire.info/buck-danny- ... -9676.html
(j'aimerais quand même qu'ils parlent français... Spin quoi ? Une série dérivée ? Ça me paraît plus clair. Même si c'est moins branché chez les bobos.)
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 350
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Buck Danny

Message par jyb » 02 févr. 2014, 09:33

rigolissimo a écrit :Quelqu'un a lu le dernier Buck Danny en tirage de tête ?

http://www.bdnet.com/catalogue_detailpa ... 2361181352

http://www.ligneclaire.info/buck-danny- ... -9676.html
(j'aimerais quand même qu'ils parlent français... Spin quoi ? Une série dérivée ? Ça me paraît plus clair. Même si c'est moins branché chez les bobos.)
Sans vouloir faire de pub... l'histoire est en cours de publication dans Spirou depuis le numéro de cette semaine (mercredi 29 janvier).
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 19 févr. 2014, 02:16

Lu dernier Buck Danny, pas mal, ça se lit, scénario semble prometteur (il faut attendre un deuxième tome, grr), dessin passable, mais pas ligne claire, gros traits, parfois mal dégrossi, ça me fait penser à des fumettis des années soixante ou septante mis en couleurs.

Toujours anglicismes inutiles (c'est une mode) censés faire sérieux. Le prochain épisode s'appellera apparemment «Mig Valleys» à comparer avec «Les Tigres volants» (qui portaient un nom anglais), « Mission vers la vallée perdue» (et non Lost Valley), « Les Anges bleus » (et non Blue Angels), «La Vallée de la mort verte», idem, etc. etc.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Buck Danny

Message par rigolissimo » 19 févr. 2014, 02:18

L'Indépendant

NARBONNE
Mercredi 12 février 2014

Quand Jean-Michel Arroyo donne ses traits à Buck Danny


Pas ceux de son visage, bien sûr, mais ses coups de crayon. Le dessinateur biterrois était samedi à Narbonne, pour une journée de dédicaces. Rencontre.

Aux côtés de quelques autres personnages de l'après-guerre tels que Michel Vaillant, Bob Morane ou Blake et Mortimer, Buck Danny s'est installé durablement dans notre inconscient collectif. Créé en 1947 par Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon, le pilote américain n'a jamais véritablement pris sa retraite : c'est désormais Jean-Michel Arroyo qui se charge de dessiner ses aventures. Avec
Sabre sur la Corée, l'artiste signe d'ailleurs un passionnant retour aux sources.

« Les dates, les grades, les événements, tout doit être cohérent »

Cette histoire, pensée comme un diptyque, constitue en effet le premier tome d'une collection baptisée 'Buck Danny Classic' [pas classique...].

« C'est une sorte de spin-off » [hmmm], explique Jean-Michel Arroyo. « Ces récits se déroulent durant les quarante premiers albums de la série-mère, le plus souvent entre deux aventures principales. Les dates, les grades, les événements... Tout doit être cohérent ! » Le genre même d'exercice d'équilibriste très apprécié des fans les plus pointus.

« C'est effectivement jubilatoire », confirme le dessinateur.

« Peut-être même davantage que de poursuivre la chronologie principale ! Là, on revient au Buck Danny de la genèse... avec la possibilité de voyager dans le temps ! » La première aventure concoctée par Jean-Michel Arroyo et le scénariste Frédéric Zumbiehl prend ainsi place en pleine guerre de Corée. Pour les vétérans de la série, le dépaysement se double d'un retour en... terrain connu.

« Nous devons respecter une charte à la fois graphique et scénaristique », indique en effet Jean-Michel Arroyo.

« Reprendre un titre tel que Buck Danny exige avant tout un maximum d'humilité ». C'est d'ailleurs son travail sur Airblues, autre série très aérienne, qui a convaincu Dupuis, l'éditeur, de le contacter.

« Charlier savait explorer les pays, exprimer l'exotisme » « Mon style se rapprochait pas mal de celui de l'école américaine, à base de pinceaux et de traits généreux ». Idéal pour coller à la patte originelle. L'artiste insiste néanmoins : Buck Danny n'a rien d'une simple commande formatée.

« J'aurais pu me contenter de faire une pâle copie du modèle de base, mais j'ai préféré aller plus loin. M'approprier les personnages. J'ai lu tous les albums et j'ai cerné chacun des protagonistes, afin de leur donner le plus de cohérence possible tout au long de nos propres histoires. D'ailleurs, je me sens plus à l'aise pour la suite de l'aventure. J'ai même émis le souhait qu'il y ait davantage de scènes au sol... et pas seulement sur mer ou dans les airs ! » Le charme des Buck Danny de la grande époque tenait aussi à cela.
« Charlier était un génie de l'écriture. Il savait exploiter les pays, exprimer l'exotisme, développer de riches interactions entre les personnages... Cette série, c'est d'abord une histoire d'hommes, avec l'aéronautique pour toile de fond ». Aucun doute : le plan de vol a bien été enregistré. Il n'y a plus qu'à profiter du voyage.
Répondre

Retourner vers « Les autres séries en Bande Dessinée. »