Biographie de Blake

Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7348
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Biographie de Blake

Message par freric » 05 août 2010, 23:29

Biographie de Francis Blake

Nom : BLAKE
Prénom : Francis Percy

Nationalité : Galloise
Né à : Llangowhen (Pays de Galles)
Profession : Chef du MI-5 il fut agent secret, capitaine dans la royal air force puis à l'aeronavale, Chef du MI-5
Adresse : 99bis, park lane

Signes particuliers :
fine moustache blonde;
Fumeur de pipe;
Parle le Russe.

Sa personnalité :
Grand amateur de sherry, le capitaine BLAKE est la personnification même du charme Britannique. Il pratique le golf, le polo et le yachting. Il est aussi un as du déguisement.

Son caractère :
Le capitaine BLAKE est un intellectuel circonspect,perseverant réfléchi et prudent. Il est maître de ses reactions. Il est combatif est ne relâche son effort qu'une fois l'affaire résolue.

Sa famille :
Le capitaine BLAKE est issu d'une respectable famille d'hommes de loi et d'officiers.
- Son père, Anewin-J. BLAKE est colonel au Royal Walsh Fusilier.
- Sa mère, Lady Milicent Roche Of Killarney, fille de Samuel B.-Roche Of Killarney, juge de paix du comté de Glamoran.

Distinction :
Promu Colonel par sa majesté Georges VI
Il a reçu les médailles: Distinguished Service Older, de la Military Cross, St Georges Médal et la Victoria Cross.
Il a le titre de Baronnet.

Etymologie :
La résidence familiale: Rowan House, dans le parc il y a les ruines d'un donjon du XIIeme siecle, hanté par le spectre décapité de la belle Elfrida, la tendre épouse du capitaine MORDRED surnommé "BLACK BEARD", d'où l'origine du nom.

Ami(s) connu(s) :
Le professeur Mortimer
HONEYCHURCH, son adjoint au MI-5
Harry ADAMS, attaché culturel

Ses homologues :
John CALLOWAY, chef du service "action" du FBI
Colonel MITSU, chef du KCK (Koan Chosa Kyolu) service secret du japon.
Commisaire PRADIER, commisaire divisionnaire, D.S.T.
inspecteur chef KENDALL, scotland yard.

Divers :
Membre du Centaur Club

BIOGRAPHIE :
Le capitaine Blake suit ses études à Eton. C'est en rendant visite à son pére en Inde qu'il rencontre Mortimer. A la rentrée scolaire il rentre au Staff College de la "Royal Air Force" où il sort brillament avec le grade de Capitaine. Le capitaine Blake dirige le Makran Levy Corps à Bela.

Le capitaine Francis Blake, alors membre de l'I.S., a tenté de convaincre , dans les derniers moments de paix, l'O.N.U. de l'iminence d'un conflit mené par BASAM DAMDU. C'est lui qui ordonne la destruction de l'usine de Scaw-Fell, et pilote le golden rocket pour rejoindre la base secrete dans le détroit d'Ormuz. C'est le pilote de l'espadon SX-1.

Se rendant en Egypte, il profite d'un guet-apen à Athénes pour se faire passer pour mort, et mené sous le déguisement d'ABBAS, son enquête sur le vol d'antiquité dirigé par Olrik.

Au moment de l'affaire de la Marque Jaune, la home office le délégue auprés de Scotland Yard pour cooperer avec l'inspecteur en chef KENDALL.

Le capitaine BLAKE se fait passer pour un traitre, afin de nuire à un réseau d'agents étrangers, dirigé par Olrik, sur le territoire Britannique. Afin que l'illusion de sa trahison fonctionne, il ne mets pas dans la confidence son ami le professeur MORTIMER.

Lorsque le F.B.I. eut vent de la présence d'Olrik sur le territoire Américain, il fait appel au capitaine BLAKE.
Il rejoint le professeur Mortimer au Açores lorsque celui ci a découvert l'orichalque.

Respectant le code d'honneur des agents secrets, il ira sauver l'agent Nastasia WARDYNSKA, qui a tenté de lui faire parvenir un échantillon de la bactérie Z.

Lors de l'exposition universelle de 1958, il est chargé d'enqueter sur un trafic d'Uranium, ce qui le confrontera à Olrik.

Il collabore avec le commisaire divisionnaire PRADIER, de la DST, lors de l'affaire du déreglement météorologique du "réseau cirrus" et au moment de l'affaire du collier.

Son sens de l'amitié, le poussera a dirigé les fouilles de la bove, à la roche guyon, pour retrouver le professeur MORTIMER.

Il est confronté à OLRIK au Japon, lorsque ce dernier cherche à se procurer les formules du professeur Satö.

Pseudonymes utilisés :
Abbas, Morgan
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 11 sept. 2010, 01:46

J'ai vraiment du mal à considerer comme gallois quelqu'un qui dit "England for ever" dans un moment solennel (à bord de l'Espadon " au moment de la bataille finale)

"Ubi bene, ibi patria"
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7348
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Biographie de Blake

Message par freric » 11 sept. 2010, 02:15

La source vient de Jacobs Himself dans "un opéra de papier."
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 11 sept. 2010, 03:34

Certes.....Mais c'est un peu comme dire que De Gaulle est un chti (né à Lille)! Ou Napoléon III, un Suisse (il y est né et fut même capitaine dans l'armée helvétique)

Mais le particularisme gallois est moins marqué que l'écossais même si la langue galloise est bien plus vivace (Témoin les référendums il y a quelques années sur le statut d'autonomie au sein de la GB: une très courte majorité l'avait emporté)! L'Angleterre est vue comme la nation "centralisatrice" et "unificatrice", ce qui ne peut laisser indiffèrent un officier , même issu des "marches"!

La vraie Patrie c'est celle du cœur!
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2219
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Biographie de Blake

Message par Erca » 11 sept. 2010, 21:09

Longtarin a écrit :Certes.....Mais c'est un peu comme dire que De Gaulle est un chti (né à Lilles)! Ou Napoléon III, un Suisse (il y est né et fut meme capitaine dans l'armée helvetique)

Mais le particularisme gallois est moins marqué que l'ecossais meme si la langue galloise est bien plus vivace (Temoin les referendums il y a quelques années sur le statut d'autonomie au sein de la GB: une tres courte majorité l'avait emporté)! L'Angleterre est vue comme la nation "centralisatrice" et "unificatrice", ce qui ne peut laisser indifferent un officier , meme issu des "marches"!

La vraie Patrie c'est celle du coeur!
Et puis administrativement, l'appartenance au Pays de Galles, à l'Angleterre ou à l'Ecosse est-elle reconnue d'une quelconque manière ? Je ne crois pas, mais c'est un dossier épineux que celui-ci.

La question est d'autant plus aiguë avec Mortimer, à qui Van Hamme a attribué une mère écossaise et un père anglais.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
MacQuarrie
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 267
Enregistré le : 08 août 2010, 12:44
Localisation : Lorraine
Contact :

Re: Biographie de Blake

Message par MacQuarrie » 12 sept. 2010, 10:27

Erca a écrit :
Longtarin a écrit : Et puis administrativement, l'appartenance au Pays de Galles, à l'Angleterre ou à l'Ecosse est-elle reconnue d'une quelconque manière ?
Aujourd'hui, oui. Mais pas à l'époque. Cela dit, l'aspect administratif n'est pas le seul dans cette affaire : le sentiment d'appartenance ethnique spécifiquement gallois, écossais ou anglais a toujours existé.
Image
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2219
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Biographie de Blake

Message par Erca » 12 sept. 2010, 11:47

MacQuarrie a écrit :
Erca a écrit :
Longtarin a écrit : Et puis administrativement, l'appartenance au Pays de Galles, à l'Angleterre ou à l'Ecosse est-elle reconnue d'une quelconque manière ?
Aujourd'hui, oui. Mais pas à l'époque. Cela dit, l'aspect administratif n'est pas le seul dans cette affaire : le sentiment d'appartenance ethnique spécifiquement gallois, écossais ou anglais a toujours existé.
Et sur quoi est-il basé ? Droit du sang, droit du sol ?
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 13 sept. 2010, 12:59

Sur le particularisme "celte"

Avant l'arrivée des Angles et des saxons, originaires du nord de l'Allemagne et de l'actuel Danemark, les iles britaniques sont separées en diverses "nations" (plutot des etats) celtiques qui parlent donc.... des langues celtiques (normal)

Les gallois (que l'on nomme Bretons )et qui vivent à cheval sur la Bretagne armoricaine et sur la Bretagne insulaire, en fait l'Angleterre) , les ecossais, les mannois ou manx sur l'Ile de Man, les corniques qui sont situé à l'extreme sud ouest de l'Angleterre et les Irlandais.....

Aujourd'hui, seule subsiste reellement la langue galloise (comprise par une moitié des gallois). En Ecosse et en Irlande elle est tres peu parlée, sur l'Ile de Man et en Cornouailles, elles se sont eteintes au debut du 20° siecle....

Tout le mythe d'Arthur est basé sur ce combat entre Saxons et Bretons (l'arrivée des Normand en 1066 ne fera que renforcer la donne)

Le paradoxe est que le Pays de Galle est le pays qui a le plus conservé ses traditions linguistique mais qui est le moins revendicatif envers le "centralisme" (tres relatif par rapport à ce que l'on connait en France) britannique.....

Je recommande la lecture de :


Image

Afin de comprendre le combat puis le renoncement des Gallois à s'opposer aux Anglais
Avatar du membre
MacQuarrie
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 267
Enregistré le : 08 août 2010, 12:44
Localisation : Lorraine
Contact :

Re: Biographie de Blake

Message par MacQuarrie » 13 sept. 2010, 17:49

Erca a écrit :
MacQuarrie a écrit : Aujourd'hui, oui. Mais pas à l'époque. Cela dit, l'aspect administratif n'est pas le seul dans cette affaire : le sentiment d'appartenance ethnique spécifiquement gallois, écossais ou anglais a toujours existé.
Et sur quoi est-il basé ? Droit du sang, droit du sol ?
C'est une très bonne question. A partir du moment où le droit britannique est basé sur le droit du sang, j'aurais tendance à penser que c'est la même chose pour la nationalité écossaise, anglaise ou galloise.
Longtarin a écrit :Aujourd'hui, seule subsiste reellement la langue galloise (comprise par une moitié des gallois).
Pas vraiment. Mais c'est en effet la plus vivace. En Ecosse, le gaélique existe toujours ! Même si, jusque très récemment, le nombre de locuteurs a été en chute libre, il s'est aujourd'hui stabilisé et est même à nouveau appris par les enfants dans le cadre scolaire dans les régions où il est resté important (nord-ouest de l'Ecosse). Dans cette partie reculée de l'Ecosse, c'est parfois jusqu'à 75 % des habitants dans certains villages (en moyenne, c'est 61% des habitants des Hébrides intérieures qui parlent cette langue). Certes, sur l'ensemble du pays, cela reste marginal : d'après les statistiques de 2001, 65674 personnes âgées de 3 ans ou plus sont capable de parler, lire et écrire en gaélique (soit 1,3% de la population), et 92396 sont capables de parler, lire ou écrire en gaélique. (source : http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/ecosse.htm)

Allez, je vais encore compliquer les chose en indiquant qu'il existe également une deuxième langue écossaise : le scots, parlée au sud du pays... C'est une langue cousine de l'anglais (ces deux langues sont issues du vieil anglais, d'où la grande proximité entre les deux). On estime la population écossaise parlant scots à 100000 personnes, soit 1,9% de la population. Mais je peux vous garantir que nombreux sont les écossais qui, même s'ils ne parlent ni gaélique ni scots, émaillent fréquemment leur anglais de quelques mots de scots...
Image
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 13 sept. 2010, 18:26

Merci pour l'info concernant le "scots" :shock:

Je n'avais jamais entendu parler de cette langue... La question à 2 balles: a t il subi comme l'Anglais l'influence lexicale franco-latine?

Je pense (mais j'espere me tromper)que ces langues sont ....condamnées! Comme chez nous , le Provençal (qui a eu son Prix Nobel de litterature) qui en deux generations a quasiment disparu de l'espace public! La prochaine verra l'extinction des derniers locuteurs....Faute d etre parlé en public, il finit pas disparaitre!

Le fait de mettre en option 1h par semaine à l'ecole une langue qui se reduit ne change pas la donne!
Idem pour les programmes TV : (puis, faut du courage pour se taper 1 h non stop de F3 regional le samedi apres midi)

Maintenant, il faut comparer avec les autres "regions" d'Europe, mais je crois qu'en dessous d'un certains nombre de locuteurs il n'y a plus rien a faire....helas!
Avatar du membre
MacQuarrie
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 267
Enregistré le : 08 août 2010, 12:44
Localisation : Lorraine
Contact :

Re: Biographie de Blake

Message par MacQuarrie » 13 sept. 2010, 18:58

Longtarin a écrit :Merci pour l'info concernant le "scots" :shock:

Je n'avais jamais entendu parler de cette langue... La question à 2 balles: a t il subi comme l'Anglais l'influence lexicale franco-latine?
Oui ! Mais pas la même. Là où l'anglais a des mots d'origine française, le scots a souvent gardé l'équivalent germanique... mais possède d'autres mots directement tirés du français comme "ashet" pour "assiette", "collop" pour "escalope", ou le très truculent "garde loo" qu'on disait autrefois à Edimbourg au moment de vider son pot de chambre par la fenêtre (ça vient du français "gare à l'eau !"). Mais le scots a également d'autres influences, en particulier le norvégien (ou plus exactement le vieux norrois), à cause de l'influence viking.
Image
Bobby Cowen
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 142
Enregistré le : 23 août 2010, 13:42

Re: Biographie de Blake

Message par Bobby Cowen » 15 sept. 2010, 19:05

MacQuarrie a écrit : Mais le scots a également d'autres influences, en particulier le norvégien (ou plus exactement le vieux norrois), à cause de l'influence viking.
donc, pour continuer sur cette piste des langues celtes, à ton avis Macquarrie (d'autres avis sont les bienvenus), quand on parle de textes écrits en "vieil anglais" (comme Beowulf), est-ce une langue qui se rapproche du scot (puisque Beowulf est, de prime d'abord, une légende... scandinave) que du gaélique ? ou bien le vieil anglais est-il une langue qui a évolué, comme l'ancien français ?

*sorry, je sais que cette question aurait plus sa place dans la biographie de Mortimer...*
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 16 sept. 2010, 00:17

Le "vieil anglais" est une langue germanique! La langue des Angles et des Saxons

Le tronc commun est le germanique "continental" (les langues scandinaves ont derivés plus tot) on y trouve l'allemand le néerlandais, le frison (toujours parlé ) et donc l'anglais......

Le vieux français a évolué "normalement" comme toute langue! La particularité du viel anglais reside dans le fait qu'à partir de 1066 (invasion normande) le lexique anglais est penetré par des termes français, qui seront anglicisé (barbecue=barbe cul etc etc etc )! Aujourd'hui, 40% des mots anglais ont une origine française - ou latine!

Si on rajoute le fait que la grammaire anglaise s'est eloignée des langues germaniques.......

JRR Tolkien regrettait profondement la "perversion " française de l'anglais et la perte de sa "germanité"
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Biographie de Blake

Message par archibald » 16 sept. 2010, 08:08

Longtarin a écrit :J'ai vraiment du mal à considérer comme gallois quelqu'un qui dit "England for ever" dans un moment solennel (à bord de l'Espadon " au moment de la bataille finale)

"Ubi bene, ibi patria"
On peut être Breton , Franc comtois, Lorrain , basque , languedocien savoyard etc .... et crier "Vive la France" dans les coups durs.
Et nous, continentaux comme Jacobs, on a tendance à dire Angleterre pour Royaume uni . ;)
Je suppose qu'il aurait du dire: "United Kingdom for ever!" (mais cela sonne moins bien et c'est plus long .)

Ceci dit , je n'ai pas vraiment beaucoup d'autorité dans le domaine de l'identité nationale des différents pays du Royaume Uni à part ce que je vois lors du tournoi des cinq six nations .
Si EPJ dit que Blake est gallois , je n'ai aucune raison de penser le contraire.Après tout , c'est lui le créateur !
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Biographie de Blake

Message par Mitsugoro » 16 sept. 2010, 09:50

Longtarin a écrit :JRR Tolkien regrettait profondement la "perversion " française de l'anglais et la perte de sa "germanité"
Bonjour l'entente cordiale ! :lol:
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 210
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Biographie de Blake

Message par Longtarin » 16 sept. 2010, 18:05

Pour repondre à Archibald, cela souleve une autre question: quel est le Corpus veritable: ce que l'on trouve dans l'oeuvre de Jacobs ou bien faut il y rattacher ce qu'il a ecrit?????

Je pense perso que le seul Corpus demeure l'oeuvre en elle meme! Ce qu'il a ecrit ne sont que des commentaires, certes passionnants et qui eclairent de nombreux point....

Mais je dirai qu'il existe le Texte et l'explication de texte......

Je vais prendre l'exemple poussé à l'extreme: harry Potter ou les fans notent et compilent tous ce que l'auteur distille (au compte goutte mais avec calcul) sur les personnages et les details antèrieurs ou posterieurs à la serie......!

Perso, j'aime beaucoup cette serie mais elle commence avec le tome 1 et se termine avec le 7! Terminé!
Que l'auteur sur son blog ou dans une interview declare que HP sera 3 fois grands pere , que machin est homo et truc prefere la mayo plutot que le ketchup, franchement........hein!?

Les fans de JRR Tolkien notent parfois des contradictions dans son oeuvre (notamment chez les genealogies elfiques ou dans la successions des rois Numéroriens ) La correspondance de JRR T avec son fils qui a poursuivi le travail de son pere, est parfois contradictoire avec certains details de l'oeuvre......

Bref, un gallois qui dit "England for ever " c'est un peu comme un Niçois qui dirait "Vive Marseille" ou un Normand "Bretagne toujours"!
Impensable :mrgreen:
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7348
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Biographie de Blake

Message par freric » 16 sept. 2010, 18:16

Pour ma part, la référence reste Jacobs. Si les "repreneurs", annoncent une chose qui rentre en conflit avec les présentations faites par Jacobs, seul ce dernier fait fois.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Biographie de Blake

Message par Mitsugoro » 16 sept. 2010, 20:02

fred a écrit :Pour ma part, la référence reste Jacobs. Si les "repreneurs", annoncent une chose qui rentre en conflit avec les présentations faites par Jacobs, seul ce dernier fait fois.
C'est pas Youssef qui dira le contraire.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Biographie de Blake

Message par archibald » 17 sept. 2010, 08:13

Longtarin a écrit :Pour repondre à Archibald, cela soulève une autre question: quel est le Corpus véritable: ce que l'on trouve dans l'œuvre de Jacobs ou bien faut il y rattacher ce qu'il a écrit? .../...
Cela me rappelle un vieux débat que l'on eu avec Erca en d'autres lieux ! :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5748
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Biographie de Blake

Message par archibald » 17 sept. 2010, 08:17

Longtarin a écrit :.../...Bref, un gallois qui dit "England for ever " c'est un peu comme un Niçois qui dirait "Vive Marseille" ou un Normand "Bretagne toujours"!
Impensable :mrgreen:
Ceci dit , je connais des parisiens qui soutienne l' Olympique de Marseille. :D
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Répondre

Retourner vers « Les personnages dans Blake & Mortimer »