Les directives éditoriales

Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Les directives éditoriales

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :..../... A la base, le programme consistait donc à opérer un retour dans l’Angleterre des années 50, et en particulier dans l’inquiétante Londres d’après-guerre, avec son smog, ses décors nocturnes et décrépis, et son imaginaire gothique parfaitement retranscrit dans La Marque Jaune. ..../...
C'est rhétorique ou fais -tu partie du saint des saints à la base du programme ?
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop »

archibald a écrit : C'est rhétorique ou fais -tu partie du saint des saints à la base du programme ?
C'est ce que les éditeurs affirment assez régulièrement et c'est ce qui est énoncé clairement à plusieurs reprises dans le livre L'HISTOIRE D'UN RETOUR.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :
Archibald a écrit : C'est rhétorique ou fais -tu partie du saint des saints à la base du programme ?
C'est ce que les éditeurs affirment assez régulièrement et c'est ce qui est énoncé clairement à plusieurs reprises dans le livre L'HISTOIRE D'UN RETOUR.
J'ai lu en son temps L'HISTOIRE D'UN RETOUR , et je n'ai pas ce souvenir.
Je reprends donc sa lecture et voilà ce que je lis presque au début :
img876.jpg
"Dargaud, après avoir choisi les auteurs , leur a accordé une réelle liberté "
ce qui me semble un peu incompatible avec : "A la base, le programme consistait donc à opérer un retour dans l’Angleterre des années 50, et en particulier dans l’inquiétante Londres d’après-guerre, avec son smog, ses décors nocturnes et décrépis, et son imaginaire gothique parfaitement retranscrit dans La Marque Jaune. "
Je vais continuer à relire l'histoire d'un retour que je viens de feuilleter rapidement.
Mais si tu peux me donner les n° de pages où tu as lu de telles infos cela m'arrangerait un peu . ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Erca »

C'est vrai qu'on a toujours parlé de directives éditoriales mais sans savoir exactement lesquelles, à part une vague charte qui avait été publiée il y a quelque temps je crois. Pour ma part, je n'y ai jamais vraiment cru, les albums de Sente montrent bien qu'il bénéficie d'une grande liberté (il s'apprête même à sortir de la chronologie du corpus jacobsien).
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop »

Ce déterminisme éditorial a bel et bien existé, du moins pour le premier album de la reprise : quand Benoit et Van Hamme relatent la rencontre d'Angoulême qui scella le projet, ils font sans cesse référence aux exigences de Dargaud. Mais c'est vrai aussi que Sente semble avoir le droit de faire ce qu'il veut.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop »

Sinon, Jean Van Hamme parle de "commun accord" à la page 14, mais Claude Saint-Vincent affirmait aussi dans le dernier numéro d'Immanquable qu'il s'agissait d'une volonté éditoriale. Par ailleurs, Sente avoue dans cette interview ( http://www.marquejaune.com/interviews/sente-yves) qu'il est coincé dans la décennie des années 50, et qu'il faut faire tenir toutes ces nouvelles aventures dans cet interval... Ce qui semble prouver à mon sens qu'il n'est pas question de déborder de ce cadre-là.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :Ce déterminisme éditorial a bel et bien existé, du moins pour le premier album de la reprise : quand Benoit et Van Hamme relatent la rencontre d'Angoulême qui scella le projet, ils font sans cesse référence aux exigences de Dargaud. Mais c'est vrai aussi que Sente semble avoir le droit de faire ce qu'il veut.
Si tu le dis ! :-?
archibald a écrit :..../...
Mais si tu peux me donner les n° de pages où tu as lu de telles infos cela m'arrangerait un peu . ;)
Toi ou un autre ! 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop »

André Juillard : "Cette fois, quand Dargaud m’a contacté, je n'ai pas hésité longtemps. Le projet me fascinait car il faisait revivre les héros de Jacobs dans le cadre nostalgique des années cinquante. Cerise sur le gâteau, ma bible graphique devait être la mythique Marque Jaune !" (http://www.blakeetmortimer.com/spip.php?article12)
Ce qui est valable pour l'un l'est aussi pour les autres.
Sinon, je renvoie encore une fois à L'Immanquable. Et il est question des exigences de Dargaud dans L'Histoire d'un Retour à la page 34 et d'une référence "presque obligée" à la 14. Plus tard, ted Benoit raconte qu'il reprend les albums de Jacobs, mais surtout La Marque Jaune, et éventuellement La Grande Pyramide.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Erca »

Merci Nicolas pour ces sources. Je me demande cependant si Van Hamme et Sente n'auraient pas décidé d'eux-mêmes de commencer dans les années 50 sans ces injonctions. Mais il semble que les éditeurs aient lâché la bride à ce sujet, vu le projet que fomentent Sente & Juillard pour leur prochain album. De toute façon, on ne pouvait pas rester éternellement dans ce cadre-là.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :André Juillard : "Cette fois, quand Dargaud m’a contacté, je n'ai pas hésité longtemps. Le projet me fascinait car il faisait revivre les héros de Jacobs dans le cadre nostalgique des années cinquante. Cerise sur le gâteau, ma bible graphique devait être la mythique Marque Jaune !" (http://www.blakeetmortimer.com/spip.php?article12)
Ce qui est valable pour l'un l'est aussi pour les autres.
Sinon, je renvoie encore une fois à L'Immanquable. Et il est question des exigences de Dargaud dans L'Histoire d'un Retour à la page 34 et d'une référence "presque obligée" à la 14. Plus tard, Ted Benoit raconte qu'il reprend les albums de Jacobs, mais surtout La Marque Jaune, et éventuellement La Grande Pyramide.
Je te remercie de ta réponse , mais je ne suis toujours pas convaincu :
Certes , il existe bien une charte Graphique !
Mais celle ci donne plutôt des indications sur le physique et le caractère des différents personnages
exemple
Charte graphique B et M018.jpg
Charte graphique B et M014.jpg
De plus ce document reprend des dessins de Ted Benoit dans l'affaire Francis Blake ( donc il a été établi après :D ) et ..... des dessins animés ( on se demande un peu !)

Concernant l'Histoire d'un retour :

Maintenant que la Marque Jaune soit une référence presque obligée ne me surprend qu'à moitié . Pour moi c'est le meilleur album de Jacobs ! ;)
img880.jpg
Et ce 'presque obligée' ne donne pas l'impression d'un dictat de l'éditeur

Page 34 je lis :
T.B. une des seules demandes de Dargaud est la fidélité à l'univers originel de Black & Mortimer. Il savent parfaitement qu’elle ne sera pas complète parce que nous avançons à l'émotion et non selon un parcours fléché. Mais ils n’admettraient pas qu'on s'amuse avec le mythe. D'ailleurs cela ne m'intéresse pas du tout . ....
Ces 'exigences' sont presque une évidence pour tout le monde , n'est-il pas ? ;)


A mon humble avis , on est bien loin d'un programme de reprise savamment élaboré et qui serait un carcan pour les repreneurs .
Nicolas Tellop a écrit :.../...
Sinon, je renvoie encore une fois à L'Immanquable.
Je n'ai qu'un ou deux numéros de cette revue que je trouve un peu chère pour ce qu l'on trouve dedans .
Peux tu me donner les numéros qu'il faudrait que je me procure ? Merci d'avance
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop »

Je ne l'ai pas non plus, j'ai lu l'interview en kiosque :P
C'est le numéro 24 de décembre dernier. Claude Saint-Vincent y dit qu'il est "hors de question" de faire un album qui se passe à une autre époque que les années 50. On comprend que c'était une exigence de sa part dès le départ. L'objet de L'Histoire d'un Retour n'est pas non plus de dénoncer la tyrannie de l'éditeur, c'est pourquoi (je pense) que cette vision y doit assez diluée! (j'emploie tyrannie de manière exagérée, je ne pense pas non plus que les auteurs souffrent d'une pression d'enfer)
Mais je suis d'accord avec toi, et je dis d'ailleurs dans le texte que c'est assez logique que ce soit cette période qui ait été élue. Ce que je cherche à montrer, c'est la manière dont Benoit et Van Hamme détournent les passages obligés, et surtout les attentes des lecteurs comme toi et moi, finalement, qui ont à coeur l'atmosphère très caractéristique de la Marque Jaune. Le cadre estival de L'Affaire me semble un beau pied de nez à cet égard. Après ce n'est qu'un détail, et j'espère que mon analyse ne se limitera pas à cela.

Je remercie au passage tous ceux qui, ici, ont pris le temps de me lire. Prochain épisode mardi.

A noter que j'ai écrit un texte sur Jacobs pour le premier numéro de la revue Kaboom, actuellement en kiosque. Pour ceux qui sont motivés.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Erca »

archibald a écrit :Et ce 'presque obligée' ne donne pas l'impression d'un dictat de l'éditeur

Page 34 je lis :
T.B. une des seules demandes de Dargaud est la fidélité à l'univers originel de Black & Mortimer. Il savent parfaitement qu’elle ne sera pas complète parce que nous avançons à l'émotion et non selon un parcours fléché. Mais ils n’admettraient pas qu'on s'amuse avec le mythe. D'ailleurs cela ne m'intéresse pas du tout . ....
Ces 'exigences' sont presque une évidence pour tout le monde , n'est-il pas ? ;)


A mon humble avis , on est bien loin d'un programme de reprise savamment élaboré et qui serait un carcan pour les repreneurs .
Van Hamme parle surtout d'un "commun accord". Il n'y a pas photo. De toute façon, Van Hamme et Sente ont expliqué dans d'autres interviews que leurs références étaient les mêmes que celles de l'éditeur, il est normal qu'ils aient convergé, du moins au début.
Nicolas Tellop a écrit :C'est le numéro 24 de décembre dernier. Claude Saint-Vincent y dit qu'il est "hors de question" de faire un album qui se passe à une autre époque que les années 50.
C'est un sacré scoop qui nous a échappé sur ce forum, et surtout un sacré tacle à Yves Sente !
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Les directives éditoriales

Message par Erca »

Ce sujet est la suite de la discussion entamée ici.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :..../... Ce que je cherche à montrer, c'est la manière dont Benoit et Van Hamme détournent les passages obligés, et surtout les attentes des lecteurs comme toi et moi, finalement, qui ont à cœur l'atmosphère très caractéristique de la Marque Jaune. Le cadre estival de L'Affaire me semble un beau pied de nez à cet égard. Après ce n'est qu'un détail, et j'espère que mon analyse ne se limitera pas à cela.
..../...
J'ai trouvé que ton point de vue est très intéressant .
Prendre une histoire de fausse trahison pour reprendre l’œuvre de Jacobs que l'on ne devrait pas trahir .... ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
montag
Modérateur
Modérateur
Messages : 433
Enregistré le : 01 oct. 2011, 19:26

Re: Les directives éditoriales

Message par montag »

Pourtant, le prochain Sente/Juillard ne se passera pas dans les années 50... :)
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2269
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Les directives éditoriales

Message par Erca »

montag a écrit :Pourtant, le prochain Sente/Juillard ne se passera pas dans les années 50... :)
Si c'est certain, c'est que Claude de Saint-Vincent a mis de l'eau dans son vin. J'aimerais quand même bien lire ses propos in extenso parce que c'est gros de tacler aussi durement un de ses scénaristes-phares dans la presse.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 8084
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Les directives éditoriales

Message par freric »

Cela ne veut pas dire que cela va se passer dans les années 60.

Avec une aventure en Flash-back, l'histoire peut se dérouler en 1930... :samo:
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
montag
Modérateur
Modérateur
Messages : 433
Enregistré le : 01 oct. 2011, 19:26

Re: Les directives éditoriales

Message par montag »

Plutôt entre la 2e et 3e guerre mondiale...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Les directives éditoriales

Message par archibald »

On lit des choses intéressantes dans le sujet de Kronos : http://www.centaurclub.com/forum/viewto ... =84&t=1419 ;)
Kronos a écrit : ..../...
E.L. a écrit : JUILLARD DANS LES BOTTES DE JACOBS
PAS facile de passer du dessin historique des • Sept Vies de l'Epervier à l'univers d'Edgar-Pierre Jacobs et à la précision de son dessin. C'est le tour de forcé pourtant réussi par le dessinateur français André Juillard, un fan de la Marque jaune. Mais cela n'a pas été sans mal. Juillard confesse avoir passé deux fois plus de temps qu’à l'accoutumée sur ses planches, et avoir eu toutes les peines du monde á reproduire les personnages de Jacobs, en particulier le capitaine Blake. « Le gros problème avec la ligne claire, c'est qu'on n'a pas le droit á l'erreur, explique l'intéressé. Un trait trop gros, trop fin, une forme qui n'est pas impeccable sautent immédiatement aux yeux. On ne peut pas tricher comme parfois dans le dessin réaliste.».../... « Placer de longs textes prend beaucoup de temps... », soupire après coup le dessinateur.
..../...
La ligne claire semble être une contrainte éditoriale . Ce qui finalement est un peu regrettable .
Le travail de Juillard est bien meilleur que le résultat fourni dans les albums. J'en veux pour preuve ces superbes crayonnés , beaucoup plus dynamiques!
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6212
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald »

Nicolas Tellop a écrit :Je ne l'ai pas non plus, j'ai lu l'interview en kiosque :P
C'est le numéro 24 de décembre dernier. Claude Saint-Vincent y dit qu'il est "hors de question" de faire un album qui se passe à une autre époque que les années 50. On comprend que c'était une exigence de sa part dès le départ. ..../....
En voici un extrait :
img531.jpg
Je n'ai pas compris comme toi ,Nicolas Tellop. Pour moi ,il n'était question que du prochain album , à savoir l'affaire Francis Blake , On le voit bien d'ailleurs , nos héros ne sont pas cantonnés à l'Angleterre et sont partis dans d'autres pays , comme malheureusement la Grèce :cry:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Répondre

Retourner vers « Les dossiers du Centaur Club »