Chronologie d'une oeuvre

Répondre
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 25 janv. 2012, 12:35

abbas a écrit :Je viens de lire le billet de Viviane sur son blog, passionnant... et je me pose la question : pourquoi continuer à vouloir dater les aventures de nos héros alors qu'elles ne se passent plus en temps réel?
Le réalisme inhérent à la série fait qu'on ne peut pas échapper à la datation, d'une manière ou d'une autre, quand bien même on aboutit à des contradictions et quand bien même on voudrait situer les nouveaux albums à notre époque. Après, on retombe sur ce débat au sujet des limites chronologiques du corpus.

Le billet de Viviane Quittelier est effectivement très intéressant, il apporte de nouveaux éléments très importants. Merci de l'avoir signalé !
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:02

Amis du jour, bonjour !
Je vous livre ci-après le calendrier "officiel" (?) des aventures de Blake et Mortimer parues et à paraître...
http://www.centaurclub.com/forum/kronos ... albums.pdf

Aie, aie, aie, je vais peut-être en déranger pas mal... mais ce calendrier a au moins de mérite de cadrer sérieusement toutes les histoires publiées

Je poursuis ensuite avec les chronos de chaque album, dans leur ordre de parution...
A vos imprimantes :mrgreen:
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:12

je commence donc par l'Espadon qui a deux chronos bien différentes : 1-l'échappée belle (en PDF qui sera mis plus tard) et 2-"B. S. et le final, ci-dessous :
Attention, c'est long...
Quant à préciser les choses, il est tout-à-fait inconcevable de penser que « « Trois mois ont passé depuis la capture du professeur Mortimer et la mystérieuse disparition du « capitaine » Blake et du sergent Nasir. Dans le ciel de Lhassa… » »
Calendrier des évènements de la bataille de « B. S. » à la chute de Lhassa

Comme nous l’avons précisément démontré plus haut, nous sommes au soir du 20 septembre lorsque nos Héros parviennent dans « B. S. ».

Or, à qui connaît un peu son calendrier, « 3 mois » nous porteraient à la veille de Noël !!!
Compte-tenu de la géographie, Thibet est un pays entièrement situé en altitude – très haute altitude, même… -- dans et sur lequel le mois de décembre aura sans nul doute posé un épais tapis de neiges qui vont durer jusqu’à fin avril-début mai, au mieux.

Et la vue (Planche 1, volume 2) de l’aérodrome de Gonggar et de la ville de Lhassa sans aucune trace de neige me laisse dans la plus grande perplexité…
Qui plus est, à la veille de Noël, si c’était bien le cas, on en aurait eu quelques échos dans la « Base secrète ». Or, rien, silence, motus !!!

D’autre part, il paraît assez peu réaliste que l’empereur n’estime nécessaire de ne rappeler Olrik à l’ordre que trois mois après la capture de Mortimer, alors que la question des plans de l’Espadon semblait pourtant cruciale dans le premier volume. Et on peut le comprendre.
Ce long intermède est donc clairement improbable et ne pourrait, en l’espèce, dépasser les 3 semaines…

Trois semaines qui nous mèneraient alors vers le 10/11octobre ; date qui pourrait encore coller à la latitude et à l’altitude de Lhassa, dans le cas d’un hiver tardif…
C’est donc de cette date que nous partirons afin d’établir une chronologie cohérente pour la deuxième partie.

10 octobre : Arrivée d’Olrik à Lhassa où il doit être « entendu » par le Grand Conseil…
De la planche 63 (Intégrale 1964) à la planche 65, case 4

11 octobre : « A Karachi, la nuit suivante », suite à l’attentat contre le Q.G., Blake s’embarque en sous-marin pour rejoindre « B. S. »…
De la planche 65, case 5, à la planche 68

12 et 13 octobre : Le sous-marin fait route vers le Détroit d’Ormuz de toute la puissance de ses diesels, tandis que Mortimer est passé à la question…
On sait que le S-2 parvient en vue du Ras Musandam « à la fin du deuxième jour »…
De la planche 69 à la planche 76, case 3

15 octobre : « Deux jours plus tard… », sur les conseils de Nasir, Mortimer a fait mine de céder à Olrik et donne l’impression de se mettre au travail…
De la planche 76, case 4, à la planche 78

Là, nous sommes confrontés à une évaluation généraliste du temps car Jacobs signale seulement que :
« Quelques jours ont passé… »
Combien, il ne nous le dit pas. Nous sommes donc obligés d’ouvrir une nouvelle chronologie à partir de cette date.
De la planche 79 à la planche 79… ?!
En effet, à la fin de la planche, Nasir envoie un message à « B. S. » par l’intermédiaire du S-2 qui est revenu s’ancrer au large de la baie de Karachi…
Or, nous savons déjà qu’il faut 48 heures au sous-marin pour rallier la base. Donc, en toute logique, lorsque sir William et Blake prennent connaissance de son message, au début de la planche 80, il doit s’être passé deux jours !!!

+ 3 jours : On apprend où doivent se trouver les plans et Olrik part en mission vers Haiderabad…
De la planche 80 à la planche 82, case 4

+ 3 jours : Olrik prend connaissance du message du capitaine Li et se met en route vers Karachi, stoppé par une tempête de sable…
De la planche 82, case 5, à la planche 84, case 3
On sait que Nasir a été démasqué par le Bézendjas et s’est aussitôt embarqué en sous-marin pour rallier Blake… Et qu’il lui faut aussi passer deux jours, ou à peu près, sous l’eau.
Il faut donc que, pour retrouver Blake ce soir-là (case 7, planche 86), il se soit passé au minimum près de 48 heures !
C’est pourquoi j’ai introduit une césure temporelle à cet endroit.

+ 4 jours : Tandis qu’Olrik est bloqué au milieu de nulle part, le commando de Blake entreprend les recherches sur la pyramide de pierre…
De la planche 84, case 4, à la planche 86
Là encore, et bien que cela ne soit pas dit explicitement, entre le moment où le S-2 vire de bord pour rejoindre « B. S. » qui se trouve à près de deux heures de plongée, et le moment où Mortimer verra l’hélicoptère au-dessus de sa tête, à Karachi, il doit impérativement s’être à nouveau passé deux bons jours…

+ 6 jours : Nous assistons à l’évasion de Mortimer grâce à l’hélico du S-2 qui va se retrouver très vitre coincé dans la baie de Karachi par les torpilleurs et dragueurs de mines jaunes…
De la planche87 à la planche 99

+ 1 mois et 6 jours : « Un mois après… », c’est l’attaque du convoi de prisonniers, leur délivrance et le retour vers « B. S. ».
De la planche 100 à la planche 102

+ 1 mois et 8 jours : « Deux jours plus tard… », le commando du lieutenant Brady arrive en vue des falaises du Makràn…
De la planche 103 à la planche 107, case 3

+ 1 mois et 9 jours : « Le lendemain… », les nouveaux arrivants prennent leurs nouvelles fonctions et commencent la découverte et le sabotage de « B. S. » …
De la planche 107, case 4, à la planche 125, case 6
C’est la plus longue et la plus haletante séquence, qui se termine par la mise en alerte de tous les postes défensifs de la base.

+ 1 mois et 10 jours : « Il est maintenant minuit. Après-demain à six heures du matin »…
Le compte à rebours a commencé pour terminer les premiers exemplaires de l’Espadon…
De la planche 125, case 7, à la planche 131, case 6
Rien n’est clairement indiqué, mais il faut garder un œil sur l’horloge qui figure régulièrement dans les vignettes, pour se rendre compte que, après la case 6, l’horloge va indiquer « 4 heures… » du matin, puisque dans la case précédente, « Le soir tombe, et les heures s’écoulent lentement… »

+ 1 mois et 11 jours : C’est l’assaut contre la forteresse de pierre et sa quasi destruction, avant que le premier Espadon n’arrive à prendre son essor et à défaire la flotte ennemie, secondé par le second Espadon…
De la planche 131, case 7, à la planche 138

+ 1 mois et 14 jours : « Au palais impérial, le Grand Conseil siège depuis trois jours… » (case 2, pl. 139)
Basam-Damdu, averti de la défaite de sa flotte, se prépare à atomiser le Ras Musandam, lorsque…
De la planche 139 à la planche 144, case 4

+ 2 mois et 14 jours : « Un mois plus tard, à Londres… », Blake et Mortimer sont de retour, la guerre terminée !
Dernière case de la dernière planche

Cette seconde Partie semble donc bien se dérouler sur une période de pratiquement deux mois et 3 semaines, comptés les « quelques jours » signalés entre la planche 78 et la planche 79.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7435
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par freric » 26 janv. 2012, 18:18

Joli travail kronos.

Enorme travail de référencement, j'applaudis des 3 mains!
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Mitsugoro » 26 janv. 2012, 18:18

Voilà une somme qui fait bien le point sur tous ces évènements, j'avoue que je commençais à m'y perdre ! (Même si je ne pense pas qu'Olrik soit définitivement mort après Satô, mais ce n'est que mon avis.)
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7435
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par freric » 26 janv. 2012, 18:26

Qui ose croire qu'Olrik est mort dans l'accident d'hélicoptère!

C'était un robot à son image, lui partait tranquillement à vélo...
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:50

Pour en finir avec l'Espadon, voici, pour ceux qui n'ont pas eu la chance insigne de lire les "Secrets" du regretté Alain S. Lerman..., la ère partie en PDF...
http://www.centaurclub.com/forum/kronos ... adon-1.pdf
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:52

Mitsugoro a écrit :Voilà une somme qui fait bien le point sur tous ces évènements, j'avoue que je commençais à m'y perdre ! (Même si je ne pense pas qu'Olrik soit définitivement mort après Satô, mais ce n'est que mon avis.)
Je sais, Mitsu, c'est dur de perdre son héros... Sniiiifff !!!
Mais jacobs en était arrivé à un tel état de découragement et de déception qu'il a mis fin à son double machiavélique !
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:53

A présent, attaquons la Grande Pyramide...
Chronologie et datation théoriques de la Grande Pyramide…
La période de l’année peut déjà être estimée entre le printemps OU l’automne, à cause des pluies sur la Belgique ; d’autre part, il fait légèrement « frais » au vu des vêtements portés par les gens…
Compte-tenu du fait que la publication va se poursuivre sur deux ans, de début janvier 1950 à fin janvier 1952, pourquoi ne pas situer cet épisode au printemps 1951 ???
Je reviendrai sur ce choix à propos de la Marque jaune…
Partant de ce constat, le début de l’histoire pourrait donc prendre date en mars 1951 et se terminer en avril 1951…

1er jour : le 27 mars…
Planche 1 (« 11h40, le ‘Constellation’ GHBN survole la cote égyptienne ») complète

2ème jour : le 28 mars
De la planche 2 (« A minuit exactement, le quadrimoteur… ») à la planche 11, case 3
- A 11 heures du matin, visite du musée

3ème jour : le 29 mars
De la planche 11, case 4 (« Le lendemain à la fin de l’après-midi… »), à la planche 19, case 10
- Cambriolage du Musée par Olrik

*Huit jours plus tard, soit le 8ème jour après le jour courant*

12ème jour : le 6 avril
De la planche 19, case 11 (« Huit jours plus tard… »), à la planche 22, case 5
- Intermède avec herr Dokor Grossgrabenstein…

13ème jour au soir : le 7 avril
De la planche 22, case 6 (« Le lendemain soir, Abdul sort du Musée… »), à la planche 37, case 10
- Visite à l’antiquaire et incident au Shepheards…

14è jour : le 8 avril
De la planche 37, case 11 (« Le lendemain après-midi, au Musée… »), à la planche 41 complète
- Enlèvement d’Abdul

15ème jour : le 9 avril
De la planche 1 à la planche 41, case 5
-Nouveau jour qui débute à Scotland-Yard, avec le capitaine Blake…

16ème jour : le 10 avril
De la planche 41, case 6 (« Cependant, après une nuit sans histoire… »), à la planche 44
-Départ de Bruxelles et assassinat de Blake

21ème jour : le 15 avril
« Quatre jours on passé, et le mystère est toujours aussi complet. » puis « …au matin du cinquième jour…»
De la planche 45 à la planche 52
- Visite du plateau de Gizeh et fin du Tome 1…
La date du télégramme nous donne enfin une indication temporelle certaine : nous sommes le 15…

26ème jour : le 20 avril
« Huit jours ont passé depuis la mort tragique du capitaine Blake… ». Récitatif de la planche de raccord entre les deux volets de cette histoire
Attention, « depuis la mort » signifie depuis le 10 passé, et non le jour de l’annonce officielle de sa mort, le 16…
Il ne s’est donc passé que 4 nouveaux jours avant que Mortimer ne se décide à rendre visite à l’égyptologue…
De la planche 0 à la planche 6
- Visite au Dr Grossgrabenstein et attaque du cobra au Mena House…

27ème jour : le 21 avril
De la planche 7 (« Le lendemain, après la sieste… ») à la planche 12, case 8
- Visite à cheikh Abdel Razek et rencontre d’Abbas…

28ème jour : le 22 avril
De la planche 12, case 9 (« Les premières lueurs de l’aube colorent… »), à la planche 51, case 10
- Assaut de la villa Grossgrabenstein et aventure dans la Pyramide qui se termine par l’endormissement de nos deux amis…

29ème et dernier jour : 23 avril
De la planche 51, case 11, à la FIN
- Après avoir été endormis au cours de la nuit, ils se réveillent au matin du jour suivant…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:54

Et on continue avec la MJ...
Chronologie et Datation de la Marque jaune…
L’Histoire (la grande) ne pouvant souffrir d’aucune manipulation, l’histoire écrite par Jacobs ne peut en aucun cas se dérouler avant 1953…

…pour les impérieuses raisons que je vous démontre ci-après :
1-Jacobs a toujours situé ses histoires dans l’année de leur parution dans le Journal Tintin (seul élément qui pourrait éventuellement être débattu…). Mais, pour respecter les 3 règles d’unité de temps, d’action et de lieu, il raccourci la période de son histoire afin de la faire coïncider avec la Noël de la - bonne – année, en dépit du fait que l’histoire commence sa publication en août 1953 pour se terminer en octobre 1954, dans Tintin belge, mais en décembre, pour les petits Français !
2-Dans cette histoire, Elizabeth II est reine d’Angleterre, ainsi qu’en attestent les « God save the Queen » des personnes présentes en bas de la dernière planche, ce matin de Noël !
3-Elizabeth n’accède au trône qu’après la mort de son père, George VI, décédé en février 1952 ! Son couronnement ayant lieu en juin 1953.
4-La modernisation de la Metropolitan Police ou (New) Scotland Yard interviendra qu’en février 1953 avec, entr’autres, l’adoption des nouvelles motos Triumph « Thunderbird » visibles planche 41 !
5-La Hillman « Minx Mk VI » visible planche 30 n’apparaît qu’en 1953 !
6-Le déploiement à grande échelle du poste de télévision dans les foyers britanniques ne commencera qu’en 1952 !

Tous ces éléments nous font donc prendre conscience que nous ne sommes pas en 1951, en dépit de fausses pistes involontairement laissées par E.P. Jacobs à l’attention de ses lointains lecteurs…
Resteraient donc deux années possibles : 1953, comme la plus probable et la plus cohérente, ou 1954… Mais pourquoi Jacobs aurait-il posé son histoire en 1954, alors qu’il la démarre en août 1953, et qu’il a, dès le départ de la parution, arrêté son choix sur la Noël ??? En dépit du fait qu’il la termine effectivement un an plus tard, aux environs de la Noël ?!... Aurait-il alors envisagé la fin de l’aventure comme date/année de référence à son histoire ?...

Bref, il est le premier et seul coupable !
Ainsi qu’il est clairement prouvé, le vol de la « Couronne » intervient dans la nuit du 14 au 15 décembre (il est 3 heures du matin ce 15 décembre) et le dénouement intervient dans la nuit du 24 au 25 décembre (minuit vient de sonner à Big Ben).

Ce faisant, Jacobs nous fera un premier cadeau empoisonné en datant d’un « Monday » le Daily Mail du jour du vol…

1-D’entrée de jeu, il nous tend un piège, en entamant la planche 4 par une case où il dit : « Le lendemain, à la gare de King’s Cross… »
En effet, répondant à un télégramme que lui a envoyé Blake, Mortimer a pris le « Flying Scotch Man (SIC !!!) et se rend au Centaur Club où il prend là, connaissance du journal !
Le Daily Mail étant un quotidien du matin, uniquement publié du lundi au samedi, qui est diffusé dès 5 heures du matin dans les kiosques et officines, l’édition du jour ne peut en aucun cas mentionner les évènements qui sont survenus ce 15/12 à 1 heure du matin, alors que le journal est en train de sortir des rotatives !!!
SURTOUT, lorsqu’on lit : « Douze heures après le vol de la couronne britannique… », soit vers 13 heures environ, ce « lundi » ?!?
Il devrait donc s’agir de l’édition du JOUR, soit le 16 décembre... et la seule année qui collerait avec un « lundi » n’est que 1952 pour laquelle, nous avons déjà vu plus haut que c’était matériellement et historiquement impossible !

2-Jacobs s’enferre ensuite en datant du lendemain 7 décembre sa lettre de la Marque jaune à Macomber (planche 10) ; date qui sera corrigée ensuite (entraînant une nouvelle erreur) en 18 décembre. Alors qu’il aurait fallu lire « 17 décembre » dans le corps de la lettre, et non « 7 ». Le « 1 » de « 17 » !
De même pour le calendrier fixé au mur du bureau de Macomber, le même jour !

Voulant trop prouver, Jacobs donne même le numéro du journal (N°11.431) qui annonce l’enlèvement de Septimus, sans préciser de quel titre il s’agit. S’agit-il du « Daily Express » lu par le gentleman de droite, case 1, planche 20 ???
Mais une chose est sûre : il ne peut s’agir du Daily Mail dont la numérotation devrait en être à 17.961 compte-tenu du fait qu’il a vu le jour le 4 mai 1896 et des interruptions de parution !!!
Et c’est la même chose pour les « Daily Express et Telegraph » qui devraient également afficher des N°s supérieurs … puisque nés en 1900 et 1855, respectivement…
Alors, un quotidien né en 1921/1922… ?! Mais aucun quotidien britannique, qu’il soit de la semaine ou du week-end, n’est né après 1909 (Daily Sketch)… Le Daily Worker (journal d’obédience communiste) est né en 1930, mais…

En tout état de cause, si le dénouement intervient bien dans la nuit du 24 au 25, soit le 10/11ème jour, le vol de la « Couronne » devrait en ce cas intervenir dans la nuit du 14 au 15 décembre 1953 ; soit un mardi !!! Mais un mercredi si on prend l’année 1954 comme préférence !!!

Et, à partir de là, il nous faut oublier ce « Monday » innocemment jeté en pâture à nos yeux innocents, de même qu’il nous faut oublier la date du « 7 » (totalement inconcevable) pour la remettre en sa véritable situation de « 17 décembre ».

Tout ceci étant clairement explicité, voici, ci-après, je pense, les seules chronologie et datation validables…

1er jour : mardi 15/12
Planches 1 à 3 complètes
- Vol à la Tour de Londres (« Big Ben vient de sonner une heure du matin… », première case de l’histoire)

2ème jour : mercredi 16/12
De la planche 4 à la planche 7, case 3
- Soirée au Centaur Club (« Le lendemain, à la gare de King’s Cross… », case 1, planche 4)

3ème jour : jeudi 17/12
De la planche 7, case 4 à la planche 12, case 5
- Enlèvement de Vernay (« A ce moment, Big Ben sonne les 12 coups de minuit », case 4, planche 7) et Enlèvement de Macomber (« Minuit moins une !... » dit le chef d’atelier en regardant sa montre-gousset, case 8, planche 11)

4ème jour : vendredi 18/12
De la planche 12, case 6 à la planche 13
Aux Courts et chez Calvin (« …quelques instants avant minuit… », récitatif case 13, planche 13)

5ème jour : samedi 19/12
Planches 14 à 19 complètes
- Réveil de Kendall, enlèvement de Septimus

6ème jour : dimanche 20/12
Planches 20 à 22 complètes
- Visite au British Museum, soirée à Park Lane
- Le N° du Daily Mail du 18/12/1953 est le 17.961 (sources Daily Mail ). Pour le 18/12/1954, il faut, bien sûr, rajouter 301 numéros.

7ème Jour : lundi 21/12
Planches 23 à 28, case 4
- Intrusion de la MJ à Park Lane (« Trois heures du matin viennent de sonner… », case 1, planche 23)

8ème jour : mardi 22/12
Planches 29, case 5 à 47 complètes
- Rendez-vous et chasse à l’homme à Limehouse Docks

9ème jour : mercredi 23/12
Planches 48 à 55 complètes
- Dans le repaire de Septimus

10ème & 11ème Jours : jeudi/vendredi 24 et 25/12
De la planche 56 à la FIN
- Fouille du quartier autour de Tavistock Square (« Dès les premières heures du matin… », case 1, planche 56). Episode final chez Septimus (Minuit vient de sonner)
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:55

Et l'Atlantide à suivre...
Chronologie de l’Enigme de l’Atlantide…

Cette histoire est bien à part des autres, car elle n’offre pas véritablement de calendrier.
Elle peut se passer à peu près n’importe quand, entre les « 30 deniers » (fin septembre 1955) et la « Machination Voronov » (16 janvier 1957)…

D’autre part, à partir du moment où Jacobs n’a délimité aucune césure temporelle certaine dans le cours de l’histoire, il est à peu près impossible d’en établir une chronologie avérée.
Je me suis tout de même aventuré à en établir une d’après les temps écoulés et les délais impartis par certaines actions…

1er jour :
Planches 1 à 3 complètes
- Arrivée de Blake à Sant’Ana, aux Açores…

2ème jour :
Planche 4 complète (case 1, il est dit : « Le lendemain… »
- Préparation de l’expédition, des deux côtés…

8ème jour :
Se passent alors 5 jours entiers, et ce n’est que le 6ème jour suivant que nous retrouvons B&M
De la planche 5 (« Cinq jours plus tard à l’aube…) à la planche 16
- Départ de l’expédition et descente dans le gouffre
A la fin de la planche 16, Blake et Mortimer sont victimes d’une attaque par des ptérodactyles et sombrent dans l’inconscience…
On peut estimer là une césure importante, même si cela n’est dit explicitement, puisqu’il est dit ensuite qu’ils ont été soignés contre les radiations de l’orichalque…

Nième jour +1 :
De la planche 17 à la planche 26, case 7
- Blake et Mortimer émergent enfin « du brouillard de rêves imprécis qui les étreint… », récitatif de la case 1…
- Ayant passé toute une journée (au moins !!!) depuis leur réveil, on peut penser qu’ils partent à la nuit pour la Station terminus de Migos

Nième jour +2 :
De la planche 26, case 8, à la planche 30, case 1
- Il leur faut ensuite se préparer au départ, arriver jusqu’à Migos et compter les nombreuses heures de voyage en monorail avant que ne survienne l’accident ; puis attendre le monorail de secours pour rejoindre Omegara et enfin, prendre la route en char jusqu’à sa destruction…
En aérotrain, le prince Icare et nos mais vont mettre « plusieurs heures » pour arriver, ne serait-ce que jusqu’à la Station d’Omegara. Ensuite, ils vont rouler en char plusieurs autres heures avant de se faire bombarder… Combien ? Impossible de le dire
Il y a donc pendant ce temps beaucoup d’actions qui ne sont pas rythmées

Nième jour +3 :
De la planche 30, case 2, à la planche 44
- Là encore, rien de net ni de précis, mais au vu des nombreuses heures passées, on peut penser que c’est un nouveau jour qui se lève lorsque Magon est appelé par le Basileus…

Nième jour + 4 :
De la planche 45 à la planche 49, case 11
- Lorsque Blake parvient au poste maritime, il fait nuit (ceci étant relatif, dans un environnement où semble régner un demi-jour éternel…)
Dans le même temps, les Barbares préparent le départ en faisant une faisant une fête également nocturne…

Nième jour +5 :
De la planche 49, case 12, à la planche 54, case 4
- « Le temps a passé et l’invasion barbare commence… »
Entre l’affaire du gong, au Défilé de la Flèche et la marche en avant des troupes barbares, il va inévitablement se passer du temps…
Les repères sont très trompeurs car, à la vitesse d’une troupe en marche, et compte-tenu de l’éloignement certain de la « Grande Porte » jusqu’à la capitale atlante, il faut imparablement compter sur un « certain nombre » de jours…

Nième jour +X :
De la planche 54, case 5, à la Planche 55
-Suite à leur accident en Sphéros, les 3 hommes sont obligés de rejoindre la première station de la ligne du monorail pour y prendre un nouveau véhicule ; et cela peut prendre quelque temps, dans ce paysage cahotique, sauvage et désolé…

Nième jour +XX :
De la planche 56 à la planche 57, case 9
- Prise d’assaut de Poséïdopolis.
Peut-on raisonnablement penser que la prise d’une agglomération aussi vaste et bien défendue que Poséïdopolis, même avec l’aide de traîtres, puisse ne prendre que quelques heures… ???

Nième jour +XXX :
De la planche 57, case 10, à la planche 58, case 1
- Il faut du temps à tous les Atlantes pour rejoindre le palais impérial et embarquer dans les centaines de vaisseaux spatiaux…

Nième Jour +XXXX :
De la planche 58, case 2, à la fin…
- Embarquement de nos amis dans le bathyscaphe, guidés par Icare ; arrivée et débarquement sur le rivage des lacs des Sete Cidades… et submersion de l’Atlantide…

Comme dans l’« Espadon », on ne voit pas Olrik parvenir à s’enfuir de l’Atlantide en train d’être submergée. Cependant, planche xx, case xx, on voit très nettement une « soucoupe atlante » décoller à la dernière seconde et réussir à s’envoler vers les hauteurs du « ciel » atlante…
De là à en déduire que c’est précisément Olrik, il ne faut pas être particulièrement devin, car les autres protagonistes sont bien trop occupés à se détruire ou à survivre pour avoir eu la présence d’esprit d’aller prendre une soucoupe pour tenter de rallier le ciel de la planète Terre…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:56

Passons à présent à un autre "gros" morceau : SOS !!!
Chronologie et Datation de S.O.S. météores…

Compte-tenu des dates de pré-publication dans Tintin (N°02/1958 au N°16/1959) et des conditions climatiques terribles et surprenantes de l’année 1957, puis de celles de 1958, il serait tentant de dire que nous sommes à la fin du 1er trimestre 1958 ; mais il n’en est rien.

Tout d’abord, le premier récitatif, en haut de la planche 1, nous précise que : « après un hiver long et meurtrier, le dégel a enfin commencé… ». De ce fait, il nous faut donc considérer comme certain que nous pourrions être aux alentours de mars ou avril…
Deuxièmement, il faut considérer que Jacobs a effectué ses repérages in situ bien avant d’entamer le découpage puis le dessin de ses planches. Partant de ce constat, et en nous appuyant sur le même récitatif, qui dit expressément : « Après un hiver long et meurtrier… » qui nous renvoie immédiatement à l’hiver 1956 de sinistre mémoire, nous pourrions sans problème dater cette histoire à la fin de l’hiver 1956 !!! Cependant, étant donné que Jacobs a fait ses repérages en France en juillet 1957, force nous serait donc de positionner cette affaire, au moins provisoirement, vers la fin du 1er trimestre 1958.
Ce qui serait en outre en parfaite concordance avec le fait que Jacobs propose en haut de la première page un article de Presse daté du 6 mai… ; et vient corroborer le fait que le Pr Labrousse pourrait avoir déjà rencontré Blake et Mortimer dans les Sarcophages qui se déroulent AVANT !!!

Mais, compte-tenu des nouveaux éléments (devenus incontournables par la force des choses) apparus dans les Sarcophages, puis dans le Sanctuaire, nous serions obligés de reporter le début de cette aventure vers la fin de l’été, début septembre, pour rester à peu près cohérents… ?! Car, n’oublions pas qu’Olrik, à la fin du Sanctuaire, vers la mi-mai, doit être remis aux Autorités (lesquelles… ???) suite aux délits commis…
Donc, en admettant comme le plus probable qu’il soit parvenu à s’échapper pendant le vol ou lors d’une escale du « Flying Yacht », il lui faudra ensuite « un peu » de temps pour rejoindre la France, se mettre en cheville avec Miloch et le Général, et y monter le Réseau que nous connaissons…
De ce fait, nous sommes contraints, même si cela n’était pas le dessein premier de Jacobs, de reporter le début de cette aventure au cours de l’été ; pourquoi pas début août… ?! Je vais vous expliquer pourquoi dans la démonstration qui suit.

1er jour : 8 août
De la planche 1 à la planche 10 complète
- Mortimer arrive tant bien que mal chez le Pr Labrousse…
Case 1, les coupures de journaux racontent des faits qui se sont déroulés sur la période 1954-1956. Les catastrophes énoncées par Jacobs dans les cases 8 à 10, planche 9, trouvent donc réellement leur écho dans l’Actualité, avec un grand « A ».

2ème jour : 9 août
De la planche 11 (« Le lendemain matin … ») à la planche 21 complète
- Mortimer est piégé dans le parc du Troussalet…

3ème jour : le 10 août …
On apprend par le Pr Labrousse (Pl. 24, case 6) que nous sommes alors la veille d’une perturbation météorologique qui doit survenir 11…
…De la planche 22 (« Le lendemain, à la fin de la matinée… »), à la planche 45 complète
- Course-poursuite entre Blake et les sbires d’Olrik et contrôle du Q.G. de Mr Henri…

On apprend par le Pr Labrousse (Pl. 46, case 6) que nous sommes alors l’avant-veille d’une date météorologique fatidique qui se trouve être le 13…
4ème jour : le 11 août…
De la planche 46 à la planche 52, case 7
- Mortimer découvre la Station 001…
Planche 46, case 1, les journaux parlent de la chute de grêlons géants ; ce qui est l’actualité vraie du 11 août 1958 !!!
Jacobs a donc fait évoluer son scénario au fur et à mesure des données météos de l’année (la planche 46 paraissant dans la 47ème semaine, du 24 au 30 novembre 1958)

5ème jour : le 12 août…
Case 8, planche 52
- Le récitatif nous apprend qu’il se passe une journée et une nuit complètes…

6ème jour : le 13 août …
De la planche 52, case 9 à la planche 62, case 9
- Assaut du Troussalet par les militaires de Satory et les agents de la D.S.T. encore vaillants…

Le dernier strip de la planche 62 nous dit que « quelques jours plus tard… » Olrik est sous les verrous, à la Prison de la Santé, à Paris…
Où il restera enfermé jusqu’à sa libération en plein Paris, au tout début de l’« Affaire du collier ».
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:57

Un petit tour dans le présent passé du futur... avec le Piège...
Chronologie et Datation du Piège diabolique
Chronologie et Datation du Piège diabolique
Le seul repère temporel avéré est l’article de journal figurant planche 61, à la fin de l’aventure qui nous donne le 10 novembre…

La chronologie de l’aventure de Mortimer est à peu près irréalisable, compte-tenu de ses sauts dans le Temps. Cependant, voyons, ci-après, une possible chronologie…
Seulement nous bornerons-nous à séquencer son aventure, en fonction des seules données à peu près certaines qui sont les suivantes :

Démarrage au XXè Siècle : De la planche 1 à la planche 7, case 1
Nous serions entre le 08 et le 10 septembre 1960
-Départ de Paris et départ en chronoscaphe…
Passage au Mésozoïque : De la planche 7, case 2, à la planche 11, case 2
-Brève incursion en plein ¨Mésozoïque (-150 millions d’années avant notre Ere) d’une durée très brève…
Passage au Moyen-Age : De la planche 11, case 3, à la planche 23, case 4
Compte-tenu des évènements historiques relatés, nous serions donc tombés en pleine Jacquerie ; soit en mai/juin 1358…
-Courte visite au XIVè Siècle, que l’on peut estimer de deux à trois heures, maximum…
Séjour au 51è Siècle : De la planche 11, case 3, à la planche 56, case 8
-Arrivée et séjour en l’An 5060. Séjour qui va indubitablement durer un certain temps (plusieurs semaines…) que nous allons essayer de rythmer au mieux

Séjour en 5060 :
1er Jour : De la planche 56, case 8 à la planche 30 complète
-Mortimer s’aventure dans ce nouveau monde et découvre la « Stassion 3 »…
 Là, il nous faut ouvrir une parenthèse. La « Stassion 3 » est manifestement la station qui se trouve sous La Roche-Guyon, à 72 km de Paris ! « Parisantre » devrait logiquement être le centre de Paris ou, si l’on veut être presque précis, la station « Châtelet » !!! Mais La Roche-Guyon se trouve être à 72 km de Paris ?!
Alors, le simple fait d’arriver 3 cases plus loin à la « Stassion Pari Santre » me laisse quelque peu perplexe et me semble relever de la plus belle utopie…
Un homme qui marche raisonnablement, avec un but avéré, sur un chemin plat et sans embûches, peut espérer faire du 6 km/heure sur une longue distance. Dans les conditions qui sont les siennes, pour « avaler » les 72 kms, Mortimer devrait donc y passer dans les 20 heures, à une bonne moyenne de presque 4 km/h ?!
La même anomalie va se retrouver lorsque Mortimer et les « assujettis » vont faire en moins d’une heure le chemin inverse pour descendre sur le lieu du réacteur atomique ; lequel se trouve, sans l’ombre d’un doute, en-dessous de la Cité administrative qui se trouvait être, dans le passé, la ville de La Roche-Guyon ou même, plutôt, sous le donjon médiéval, dans l’épaisseur de la falaise crayeuse…
Alors, gardons-nous les erreurs de Jacobs, ou nous basons-nous sur du concret et du réaliste ??? Là réside toute la question !
Cette « anomalie » relevée, sans pouvoir y apporter une quelconque réponse, il va bien nous falloir accepter que Mortimer n’a effectivement passé qu’une heure ou deux à rallier « Pari Santre »… ?! Dans le droit fil de cette « évidence », il nous faut ensuite « estimer » qu’il va passer une bonne partie de la nuit à errer dans les méandres souterrains de « Pari Santre »…
2ème Jour : De la planche 31 à la planche 37, case 5
Là, on nage en pleine hypothèse, car rien ne nous dit combien de temps passe depuis la récupération de Mortimer par les « assujettis »…
« Quelques jours plus tard … » : De la planche 37, case 6, à la planche 39 complète
-Début des travaux de réfection du réacteur…
« Des semaines ont passé… » : De la planche 40 à la planche 42 complète
Là encore, rien ne nous indique le passage du temps mais, entre la route vers Pékin, l’interrogatoire, et le retour de Focas, on peut estimer qu’il se sera encore passé une journée entière, et que nous sommes le lendemain lorsque Focas réapparaît… ?!
Dernier jour : De la planche 43 à la planche 56, case 6
-Libération des « assujettis », destruction de la « Chose » et retour au XXè Siècle…
Une donnée est certaine, cependant, c’est que l’absence totale de Mortimer aura duré deux mois, ainsi que nous l’apprenons planche 60, vignette 2 !

Retour au XXè Siècle : De la planche 56, case 7, à la planche 59 complète
-Mortimer arrive quelques jours AVANT son premier départ en chronoscaphe et rerègle l’engin…
Retour le 10 novembre dans le cours de la journée : Planche 60 à la planche 61, case 5
10 novembre au soir : Planche 61, cases 6 à 9
-Blake revient de Londres où il avait été appelé par ses fonctions…
La seule donnée temporelle valable est cette coupure de journal datée du 10 novembre en case 5 !
11 novembre : Dernière planche
-L’horloge de la clinique indique très précisément qu’il est minuit passé de 22 minutes !!!

De la fin novembre 1960 jusqu’à la libération d’Olrik en 1963, au tout début de l’« Affaire du collier », il va donc se passer pas mal de temps utilisable…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 18:58

Découvrons à présent les dessous de l'Affaire du collier...
Chronologie et Datation de l’Affaire du collier…

Cette histoire n’offre pas véritablement de repère temporel évident permettant de situer l’action à un moment précis de l’année. Même la Une de France-Soir, visible planche 14, ne porte pas de date…
Tout au plus peut-on inférer des vêtements portés que nous sommes au milieu de l’été.
De par sa pré-publication dans le Journal Tintin, on peut cependant un peu mieux situer l’action dans le courant de l’année 1965, puisque l’un des sbires d’Olrik, planche 50, lit le Tintin N°34 du 24 août qui reprend l‘« Affaire du collier » en couverture !…

1er jour : Début d’après-midi
Planches 1 & 2 complètes
- Arrivée à Paris de Blake et de Mortimer, en provenance de Londres…

2ème jour :
De la planche 3 à la planche 4, case 6 (case 1, il est dit : « Le lendemain soir… »
- Invitation chez le joaillier Duranton-Claret…

3ème jour :
De la planche 4 (« Le lendemain soir…), case 7, à la planche 14, case 9
- Vol du collier dans la chambre forte de Duranton…

4ème jour :
De la planche 14, case 10 (« Le lendemain matin… »), à la planche 20, case 3
- Blake et Mortimer se frottent à Sharkey…

5ème jour :
De la planche 20, case 4 (« Le lendemain matin… »), à la planche 28 complète
- Duranton manque d’être enlevé…

6ème jour :
De la planche 29 (« Le lendemain matin… ») à la planche 54, case 2
- Là encore, rien de net ni de précis, mais au vu des nombreuses heures passées à errer dans les carrières, on peut penser qu’un nouveau jour s’est levé lorsque Pradier surgit enfin…

7ème jour :
De la planche 54, case 3 (à la planche 55, case 10, il est clairement indiqué : « Mais voici que dans l’aube grise… »), à la planche 62
- Chasse à l’homme pour capturer Olrik…

Olrik a réussi à passer entre les mailles du filet et s’enfuit, libre…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 26 janv. 2012, 19:00

Je termine ce soir la Série Jacobs, avec Sato...
Chronologie et Datation des 3 formules du Pr Sato…

Ni le Tome 1ni le Tome 2 n’offrent de repère qui permettrait de s’orienter dans le temps ; par contre, les vêtements relativement légers portés par les japonais, ainsi que la pluie fréquente, permettent de situer l’action à l’été ou en début d’automne ; périodes affectionnées par Jacobs dont les histoires démarraient dans Tintin à peu près au milieu de l’année.
Compte-tenu des éléments présents : voitures, hélicoptères, sous-marin, etc…, on arrive cependant à établir que l’action peut se dérouler à partir de 1968. Le créneau est donc très large, puisque l’histoire démarre dans Tintin à l’Automne 1971 (N°40/1971), et que l’on sait les péripéties qui ont émaillé sa mise en œuvre ; avec, notamment, la fameuse histoire des poubelles…

1er jour : Vendredi
De la planche 1 (« Cette nuit-là… ») à la planche 4, case 8
- Les F-104 étant abattus à 0h13 du matin très précisément, comme on le lit planche 5, case 1 (« Cette nuit à 0h13… »), on devrait pouvoir situer le passage de la mi-nuit à cet endroit…

2ème jour : Samedi
De la planche 4, case 9, à la planche 23 complète
- Là encore, difficile de situer exactement le passage au jour suivant ; aussi, nous arrêterons-nous en bas de cette page pour laisser Mortimer finir sa nuit…

3ème jour : Dimanche
De la planche 24 (« Il fait grand jour…) à la planche 34 complète
- Sato est mis en alarme et en avise Mortimer…

4ème jour : Lundi
De la planche 35 (« Bien que le jour soit levé… »), à la planche 20, case 3
- Blake et Mortimer se frottent à Sharkey…

5ème jour : Mardi
De la planche 20, case 4 (« Le lendemain matin… »), à la planche 39 complète
- Nous découvrons enfin un élément temporel qui va nous permettre de dater les évènements dans la semaine. Case 2, planche 39, Olrik dit que ce jour est un mardi !

6ème jour : Mercredi
De la planche 40 (« Il est minuit, lorsque Olrik… ») à la planche 41, case 6
- Fabrication du clone de Mortimer dont le temps est estimé par Kim à 36 heures…

7ème jour : Vendredi
De la planche 41, case 7 (« Le temps a passé… »), à la planche 46 complète (fin du T.1)
- La récupération des formules ayant échoué, il faut fabriquer un nouveau « Mortimer »…
De plus, Olrik apprend que Blake arrive dimanche midi…

10ème jour : Dimanche
De la planche 1 (« Ce dimanche-là, à 12h05 précises… ») à la planche 22 complète
A nouveau, en l’absence de repère précis, hormis le « 23h45 » indiqué lorsque Mortimer arrive à la station-service pour avertir Blake, nous en sommes réduits à conjecturer le passage de minuit à la planche 23…

11ème jour : Lundi
De la planche 23 à la planche 29, case 4
- Mortimer et « Mortimer » sont foudroyés sur le toit du New-Otani…

12ème jour : Mardi
De la planche 29, case 4 (« Le lendemain, au Saiseikai Hospital… »), à la FIN
- Mortimer se réveille et part vers la villa du Pr Sato…

L’hélicoptère transportant Olrik est pulvérisé en plein vol par le « Samuraï »…
Ayant assisté aux premières loges à la disparition complète et définitive d’Olrik, celui-ci ne devrait donc plus jamais apparaître dans aucune histoire future… Si tant est qu’il y en ait une ?!
La suite, demain, si vous le voulez bien ! Sayonara !
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4595
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Will » 26 janv. 2012, 20:26

Will a écrit :
Kronos a écrit : A vos pistolets, arbalètes, ballistes, bazookas et autres engins meurtriers pour tirer à boulets rouges sur mon argumentation !!!
Erca a écrit :On attend ça avec impatience !
... et avec l'Espadon ... comme engin meurtrier . :D
Pas besoin de l'Espadon ou d'un bazooka , Kronos ! Bravo , Grand Maître !!! ;)
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Mitsugoro » 26 janv. 2012, 21:09

Kronos a écrit :Je sais, Mitsu, c'est dur de perdre son héros... Sniiiifff !!!
Mais jacobs en était arrivé à un tel état de découragement et de déception qu'il a mis fin à son double machiavélique !
Tu sais, moi depuis Sherlock Holmes et Arbacès, je ne considère plus la volonté de l'auteur comme toute puissante pour déterminer du destin d'un personnage ! :)
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 26 janv. 2012, 23:25

Encore un travail monumental de l'ami Kronos ! Je n'ai pas encore tout lu en détail, apparemment tout n'a pas été chamboulé par rapport à ce que nous avions établi jusqu'ici. Juste un commentaire sur la datation de L'Affaire du Collier : tu ne relèves pas ce qu'avait souligné Will à la page 3, et qui conduit plutôt à 1963 qu'à 1965. Il semble qu'il y ait une contradiction de plus à résoudre.
Will a écrit :
Erca a écrit : Quelqu'un se souvient-il de ce qui avait fait dire à Laurent que l'histoire se déroulait en 1963 ?
Je crois que c'était l'article dans France-soir à la première page : 178 ans après l'affaire de la comtesse de la Motte .
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:21

Exact, mais si tu regardes bien l'article, il est écrit que le collier, 178 ans après avoir porté disparu, il est soustrait au patrimoine de la France... par les Anglais !!!
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:24

Pour suivre, le long cours de nos avzentures, voici la Francis Blake affair !!!
En english, dans le texto :lol:
Chronologie et datation de l’Affaire Francis Blake…

1er jour : Jeudi 17/06/1954
Planches 1 à 4 complètes
- Prélude et dîner au « Centaur Club »

2ème jour : Vendredi 18/06
De la planche 5 à la planche 22, case 3
- Voyage de Mortimer en train vers le Nord
A la planche 10, le numéro du Daily Mail, numéroté 18.114, est celui du 17 juin 1954 (puisque Van Hamme s’est basé sur un exemplaire du vendredi 11 juin 1954, le N° 18.108 ; le Daily ne paraît pas le dimanche !)

3ème jour : Samedi 19/06
De la planche 23 à la planche 35
- Blake à Templeton House et Mortimer à Seanberry
1-Planche 31, case 13, il est indiqué en gaëlique au crayon gras rouge « Grianstad sa samhradh », dont l’écriture exacte est : « grian-stad shamhraidh » qui veut dire : « Solstice d’été » !
Mais le solstice d’été 1954 a lieu le 22 juin 1954 à 6h54’02’’, en calendrier grégorien, qui est le nôtre !!!
Cette indication sur le programme du séminaire scientifique qui doit se dérouler à Ardmuir Castle nous informe donc que le transfert des savants enlevés et séquestrés devait se dérouler par sous-marin ce jour-là…

2-Planche 35, case 8, le calendrier au mur du bureau de Kendall indique la date du : « saturday 19 june 1954 » !!!
Date incontournable qui nous donne la datation exacte du déroulement de cette histoire
Il ne paraît pas le Dimanche

4ème jour : Dimanche 20/06
De la planche 36 à la planche 44
- Voyage de Mortimer en camion vers les Highlands (« Nous roulerons toute la nuit… », case 9, planche 44)

5ème jour : Lundi 21/06
De la planche 45 à la planche 60, case 4
- Sur la lande (« …le soleil s’est levé depuis longtemps… », récitatif case 1, planche 45) et à Ardmuir Castle

6è jour et semaines suivantes… : Deux derniers strips…

A la fin de l’histoire, on voit Olrik s’enfuir à nouveau, libre, dans un Stinson « Reliant », vers de nouveaux cieux…
Comment et pourquoi se retrouvera-t-il au K.G.B., à travailler avec le général Orloff, il n’en est rien dit… ?!
Répondre

Retourner vers « Les dossiers du Centaur Club »