Chronologie d'une oeuvre

Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:25

A présent, le p'tit virus alien de Voronov...
Chronologie et Datation de la Machination Voronov
C’est le seul album dans lequel les dates sont parfaitement mentionnées et, surtout, dans lequel l’action se déroule sur pratiquement 10 mois et en 27 séquences de longueur variable…

1-16 janvier 1957 : De la planche 1 à la planche 4 complète…
2-« Quarante-huit heures plus tard… » : Planche 5 complète…
3-« Soir du 25 mars… » : De la planche 6 à la planche 8 complète…
3-« En cette nuit du 15 avril… » : Planche 9, cases 1 à 8…
4-16 avril (« Le lendemain matin… ») : Planche 9, cases 9 à 12…
5-20 avril (« Trois jours plus tard… », puis « 20 avril, 23h50… ») : De la planche 10 à la planche 13 complète…
6-21 avril (« St James Park, le lendemain matin. ») : Planche 14 complète…
7-2 mai : De la planche 15 à la planche 17 complète…
8-3 mai (« Le lendemain matin… ») : De la planche 18 à la planche 21, case 4…
9-« 4 mai, 18 h. » : De la planche 21, case 5, à la planche 32 complète…
10-« 5 mai, 10 h du matin. » : Planche 33 complète, au Dietski Mir…
11-7 mai (« Deux jours plus tard… » : De la planche 34 à la planche 37, case 10…
12-8 mai (« Le lendemain vers midi… ») : De la planche 37, case 11, à la planche 38 complète
13-12 mai (« Le dimanche suivant… ») : Cases 1 à 7 de la planche 39…
14-15 mai (« Trois jours plus tard »… ») : Case 8 à 11 de la planche 39…
15-« 20 mai, il est 23h… » : De la planche 40 à la planche 41, case 12…
16-21 mai (« Peu après minuit… ») : De la planche 41, case 13 à la planche 42, case 10…
17-22 mai (« Le lendemain matin, à Moscou… ») : De la planche 42, case 11, à la planche 43, case 4…
18-21 juin : Planche 43, case 4, diverses coupures de presse sont datées de ce jour…
19-« Au matin du 25 juin… » : De la planche 43, case 5, à la planche 45 complète…
20-« 26 juin, 11h du matin… » : Planche 46 complète…
21-30 juin (« Trois jours plus tard… ») : Planche 47 complète…
22-« 1er juillet, Baïkonour… » : Planches 48 et 49 complètes…
23-« Ce matin du 6 juillet… » : De la planche 50 à la planche 56 complète…
24-« Le 10 juillet… » : De la planche 57 à la planche 58, case 10…
25-Planche 58, case 11, différentes coupures de presse nous donnent des dates allant du 19 août au 27 septembre 1957…
26-« Il est près de minuit, ce soir du 3 octobre… » : Planche 59 complète…
27-« Londres, le 4 octobre 1957 » : L’histoire se termine planche 60, avec l’arrivée de Nastasia…

Dans la nuit du 3 au 4 octobre, Olrik se jette dans l’Elbe lors de son échange sur le pont de Glienicke et s’échappe… ??? Il est sans aucun doute récupéré plus tard (où, quand, comment ???) par des hommes proches du major Varitch qui va le livrer plus tard à l’empereur Açoka qui compte l’utiliser comme cobaye …
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:26

Dans laquelle on retrouve un vieux "zéro" disparu...
Chronologie et Datation de l’Etrange rendez-vous…

Prologue : 17 octobre 1777

1er jour : lundi 11 octobre 1954
177 ans plus tard…
De la planche 3 à la planche 20 complète
- Arrivée de Mortimer à la SUFOS…

2ème jour : mardi 12/10
De la planche 21 (« Le lendemain, après une fort mauvaise nuit… ») à la planche 23 complète

3ème jour : mercredi 13/10
De la planche 24 à la planche 31, case 5 (« Mortimer sombre dans l’inconscience… »)
- Découverte de la « nature » de Cheng et poursuite…
On sait par le Dr Kaufman (Pl. 13, case 5) que le rayon n’agit que pendant 1 heure ou deux. Nous sommes donc le même jour, en fin d’après-midi, lorsque Mortimer se réveille dans sa nouvelle « demeure »…

Durant les planches 36 à 39, nous passons sans aucun doute la mi-nuit pour basculer dans le jour suivant…
A la planche 40, le soleil se lève…
4ème jour : jeudi 14/10
De la planche 40 à la planche 47 complète
- Le F.B.I. investit le repaire de Basam Damdu et des hommes du futur

5ème jour : vendredi 15/10
De la planche 48 (« Dès le lendemain… ») à la planche 51 complète
- Conférence et découverte du but des hommes du futur
Planche 48, le tableau blanc indique l’année « 1954 » et l’on apprend que la comète de Tempel doit visiter le ciel des USA le 17 octobre…

6ème jour : samedi 16/10
De la planche 52 (« Le samedi 16 octobre, le convoi… ») à la planche 53 complète
1er repère temporel avéré

7è jour : dimanche 17/10
De la planche 54, case 1 : « Dimanche 17 octobre, 5 heures du matin… », à la planche 63
- Interception et destruction de la plate-forme du futur, et arrestation d’Olrik
Second repère temporel avéré

La planche 54 se passe « quelques semaines plus tard… »

A la fin octobre 1954, Olrik est donc incarcéré au pénitencier de Jacksonville.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:27

Et puis, à nouveau, une sombre histoire de "sarcophages"...
Chronologie et Datation des Sarcophages…
L’Histoire (la grande) ne pouvant souffrir d’aucune manipulation, le flash-back sur nos Héros écrit par Sente ne peut en aucun cas se dérouler avant 1928…

…pour les impérieuses raisons que je vous démontre ci-après :
1-Dans cette histoire, Gandhi apparaît à Mortimer, alors qu’il est lui-même emprisonné depuis 1922 pour sédition envers l’Empire britannique ! Et qu’il le restera jusqu’à la fin 1924, pour se retirer alors de la vie politique active jusqu’en 1929/1930…
2-Le paquebot « HMT Cilicia » que nous présentent Sente et Juillard ne sera lancé des chantiers naval de Govan, en Ecosse, qu’en octobre 1937 !
3-D’un autre côté, l’image dessinée par Juillard n’étant celle du « HMT Cilicia » mais bien celle du « HMT Caledonia » qui sera achevé dans les chantiers de la Clyde en 1925, et qui pourrait donc tout à fait avoir fait la liaison Liverpool-Bombay en 1928/1929 !
4-L’ambulance qui intervient en gare d’Ambala après l’attentat à la bombe est une Du Cros qui n’a été assemblée qu’à partir de 1927, même si ces ambulances n’ont jamais servi en-dehors de Grande-Bretagne !

Tous ces éléments nous font donc prendre conscience que nous ne sommes pas en 1922…
1928 à 1930 restent donc les années probables pour ce flash-back !

Tout ceci étant clairement explicité, voyons, ci-après, la possible chronologie…

Préambule aux Indes, en février 1958
1-Le Prologue se déroule à Shimla (Indes) en 1928/1929, de la planche 1 à la planche 5 complète
2-FLASH-BACK sur les jeunesses de Blake et de Mortimer : cette partie de l’histoire devrait raisonnablement se situer dans la fourchette 1928/1929 au vu des éléments contradictoires relevés dans la narration
1er jour : De la planche 6 à la planche 9, case 4 (la nuit tombe sur la campagne hindoue)…
2ème jour : De la planche 9, case 5 (le jour se lève en gare de Delhi), à la planche 12 complète
3ème jour : De la planche 13 « Le lendemain matin. » à la planche 16 complète
4ème jour : De la planche 17 (« Le lendemain, tard dans la matinée… » à la planche 23 complète
5ème jour : Planches 24 (« Le lendemain matin,… » et 25 complète
6ème jour : De la planche 26 (« Le lendemain matin,… » à la planche 27, case 5

On bascule en deux vignettes dans le rêve de Mortimer de retour en 1958…
3-De la fin de la planche 28 (cauchemar de Mortimer) à la fin de la planche 29…
Le récitatif bleu de la première case de cette planche indique clairement : « Aux premières lueurs de l’aube de ce 1er février 1958… »

L’histoire saute alors plus d’un mois, et nous nous retrouvons en Antarctique au début du mois de mars, ainsi que l’indique précisément le récitatif de la planche 30…
La planche 31 débute à Bruxelles au lever du jour sur lequel nous en sommes réduits à des conjectures… Combien de jours se sont exactement passés entre la planche 29 et la planche 30 ???
A partir de ce moment-là, il va se passer très exactement 10 jours jusqu’à la fin de la planche 51…

1er jour : De la planche 34 à la planche 40 complète
- Visite du site de l’Expo par Blake et Mortimer…
2ème jour : De la planche 41 à la planche 44 complète
- 1ères interventions de l’ectoplasme d’Olrik…

3ème jour : De la planche 45 à la planche 54, case 8
- Mister Singh et Bert van den Brand sont démasqués…

4ème jour : Planche 54, dernière case du Tome 1 (« Et dès le lendemain dans l’après-midi… »)
- Vol vers l’Afrique du Sud en DC-6. La distance étant de 9.526 km entre Bruxelles et Le Cap, et la vitesse de croisière du DC-6 étant de 500 km/h, il faudra compter autour de 24 heures de vol.
- Aussi, partis dans l’après-midi de Melsbroek, ils n’atterrissent à Cape Town que le lendemain, dans l’après-midi…

5ème jour : Planches 1 et 2 du Tome 2
- Visite à la Capitainerie…

6ème jour : Planches 3 et 4
- Poursuite de la « Madeleine » à l’aide de l’hydravion de sir Archibald…

7ème jour : de la planche 5 (« Aux alentours de minuit… ») à la planche 11
- La nuit à bord de la « Madeleine » et du « Ravi Kuta »…

8ème jour : De la planche 12 à la planche 48 ???
La coupure jour/nuit est incertaine, mais semble raisonnablement pouvoir être placée à la jointure des planches 48 et 49
- Diverses actions, dont l’attaque de la base de Gondwana…

9ème jour : De la planche 49 à la planche 52
- Récupération des rescapés…

10ème jour : Planche 53
- Retour en « Flying Yacht »

L’épilogue est clairement daté du 17 avril 1958, date de l’inauguration de l’Expo 58’ et prend la dernière planche de l’aventure, mais rien n’indique combien de jours se seront véritablement passés entre les deux …

 Le seul hiatus dérangeant dans cette histoire est le fait que Labrousse semble déjà connaître Blake, alors que, en toute théorie, ce devrait être leur première rencontre, si Sente s’était basé préalablement sur la chronologie des albums de Jacobs !

A la fin de l’histoire, « Olrik » se réveille, toujours prisonnier de son sarcophage…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:28

Et la suite des "Sarcophages" d'Açoka 1er...
Chronologie et Datation du Sanctuaire du Gondwana…

Cette histoire est elle aussi à part des autres, car elle n’offre pas véritablement de calendrier, ni de repère temporel certain
Tout ce que l’on peut déduire des informations qui nous sont fournies, est qu’elle doit se dérouler sur deux semaines complètes, entre fin avril et début mai 1958, puisque c’est la suite certaine et immédiate des « Sarcophages »…

Préambule au Tanganyika
Moins 3 mois par rapport au retour de « Mortimer » à la Civilisation ; donc, fin janvier/début février…

1er jour : De la planche 4 à la planche 10 complète
- « Trois mois plus tard, à Londres », « Mortimer » rend visite au Dr Lévy, puis à Blake et enfin, à Mr Stone, du Daily Mail…
Grâce à la coupure de presse que nous présente Mr Stone, nous commençons à entrevoir la séquence temporelle en cours…

2ème jour : Planche 11 complète
- « Le lendemain matin… », visite d’un certain George Liver au même Mr Stone…

3ème jour : Planches 12 et 13 complètes
- « Le lendemain matin… », Mortimer va visiter Sarah Summertown…

En haut de la planche 14, le cartouche annonce « Deux jours plus tard » ; mais sommes-nous le 5ème jour ou le 6ème ??? Dans le doute…
5ème jour : Planche 14 complète
- Déjeuner avec Nastasia…

En haut de la planche 15, le cartouche annonce « Deux jours nouvelles journées se sont passées »…
8ème jour : De la planche 15 à la planche 18, case 7
- Mortimer et ses compagnes s’envolent pour l’Afrique et le dénommé Liver s’introduit dans le 99bis Park Lane…

9ème jour : De la planche 18, case 8, à la planche 19 complète
- Arrivée et installation à Nairobi

10ème jour : De la planche 20 à la planche 26 complète
- « Le lendemain matin… » George Liver prend l’avion pour Nairobi, où il se pose 11 heures plus tard (durée réelle du vol en Bristol « Britannia »…
 A moins d’estimer qu’il s’envole vers les 5 heures du matin (après être arrivé à l’aéroport vers les 3 heures ???) pour arriver aux alentours des 16h + 3 UTC ; ce qui nous ferait déjà 19 heures locales. Donc, presque nuit…
Alors qu’il fait grand jour et que les protagonistes vont prendre le thé, avant de prendre l’avion pour Arusha deux heures plus tard… Et d’y arriver alors qu’il fait encore grand jour !!!
Force nous est donc d’envisager une coupure dans l’intervalle des planches 20 à 26

12ème jour : De la planche 27 à la planche 30 complète
- « Le lendemain matin … », Mister Bowler va retrouver de vieilles connaissances…
13ème jour :
De la planche 31 à la planche 37 complète
- « Olrik » est réveillé par le Bézendjas et s’envole dans le ballon de Youssef…

14ème jour : De la planche 38 à la Planche 56
- Arrivée au cratère du N’gorongoro et découverte du « sanctuaire »...
Au soir de cette dernière journée, le « Flying Yacht » fait route vers la Civilisation…

A la fin de cette aventure, Olrik est emmené à bord du « Flying Yacht afin d’être remis aux autorités de police les plus proches…
Cependant, vu que nous avons été amenés à placer « SOS météores » APRES le « Sanctuaire », il semble donc probable qu’il trouvera le moyen de s’échapper pendant ce long voyage…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 17:30

Et pour finir, pour ce que nous en savons pour l'instant... l'abominable "Malédiction" !
Chronologie et Datation de la Malédiction des 30 deniers…

Cette histoire n’offre pas véritablement de calendrier, ni de repères temporels bien clairs en-dehors du récitatif de la première case, première planche et de la référence historique ajoutée en fin de planche 53 du Tome 2…
Tout ce que l’on peut déduire des informations qui nous sont fournies, est qu’elle doit se dérouler en 1955 (après l’« Etrange rendez-vous » qui s’est clôt en octobre 1954) puisque c’est la suite logique de cette dernière aventure ; et qu’Olrik est actuellement hébergé par le pénitencier de Jacksonville, ainsi qu’on va le découvrir…

Préambule en Grèce : Planche 1, cases 1 à 3
- « Dans la nuit du 26 au 27 août » (1955) a lieu un séisme qui secoue le Magne…

« Deux jours plus tard » : Planche 1, case 4, à la fin de la planche 2
- Découverte de la crypte ensevelie…

« Deux semaines plus tard » : De la planche 3 à la planche 5 complète
- Au pénitencier de Jacksonville, puis à Londres…

« Le lendemain » : planche 6 complète
- Préparatifs de voyage par Mortimer…

« Quelques jours plus tard » : De la planche 7 à la planche 26 complète
- Diverses explications en mer, à Athènes et à Washington…

« Quatre heures du matin… » : De la planche 30 à la planche 39, case 4
- Incident à l’hôtel et voyage vers Kalamata…

« Le lendemain… » : De la planche 39, case 5 à la planche 47, case 6
- Péripéties à Kalamata…

« C’est ainsi que le lendemain… » : De la planche 47, case 7 à la planche 54
- Mortimer se jette à l’eau…

« Après la nuit, une interminable journée… » : Case 1, planche 3 Tome 2…
« Puis une deuxième nuit… » : Case 2, même planche…
« …et une seconde journée… » : De la planche 3, case 3, à la planche 18, case 2
- Attaque du yacht de Beloukian…

« Le jour se lève… » : De la planche 18, case 3, à la planche 21, case 4
- Sur l’île de Syrénios…

« Le lendemain matin… » : De la planche 21, case 5, à la planche 28 complète
- Découverte de la grotte de Nicodemus et du message codé…

« Et dès le lendemain matin… » : De la planche 29 à la planche 37, case 9
- Embarquement et naufrage de l’« Adena »…

« Mais à l’aube… » : De la planche 37, case 10, à la planche39, case 3
- Montée à bord du yacht « Asteras », en route vers Le Pirée…
« Après trois jours de navigation… » : De la planche 39, case 4, à la planche 41 complète
- Réunion au sommet et préparatifs pour l’expédition…

« Quelques jours plus tard… » : Planche 42 complète
- En route vers la caverne d’Achéruse…

« Le lendemain à l’aube… » : De la planche 43 à la planche 52 complète
- Découverte de la tombe de Nicodemus et des 30deniers…

Les deux dernières planches laissent planer un voile incertain sur le temps passé, et seule la référence notée en bas de la planche 53 nous informe que cette aventure s’est bien déroulée en 1955 !
On peut estimer que l’aventure débute réellement « deux semaines » après le séisme, soit aux alentours du 9/10 septembre 1955, et qu’elle va se prolonger sur environ trois semaines pleines, non comptées les deux dernières planches…

A la fin de cette aventure, Olrik est présumé libre, puisqu’il n’est aucunement fait mention de lui dans les captures faites par les forces spéciales grecques…
Ce qui lui donne largement la possibilité et le temps de s’acoquiner avec la bande d’Ostrog pour entamer la récupération de l’orichalque…
A partir de ce que j'ai disséqué et, parfois, un peu extrapolé, chacun est libre d'apporter une retouche ou deux... Mais je ne crois pas être trop dans l'erreur
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 27 janv. 2012, 18:20

Kronos a écrit :Exact, mais si tu regardes bien l'article, il est écrit que le collier, 178 ans après avoir porté disparu, il est soustrait au patrimoine de la France... par les Anglais !!!
Oui, eh bien ? Cela ne remet pas en cause l'hypothèse 1963.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 27 janv. 2012, 20:32

Un petit peu quand même...
Si le collier est piqué par les English en 1963, on peut raisonnablement douter que sir Williams décide de le rendre la même année, non ?!

Et puis, cette histoire a quand paru à partir de 1965...

Et si je regarde bien en détail les éléments visibles dans les planches, je dois bien arriver à trouver des trucs qui ne sont apparus qu'après 1963 !!!
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 27 janv. 2012, 20:41

Kronos a écrit :Un petit peu quand même...
Si le collier est piqué par les English en 1963, on peut raisonnablement douter que sir Williams décide de le rendre la même année, non ?!

Et puis, cette histoire a quand paru à partir de 1965...

Et si je regarde bien en détail les éléments visibles dans les planches, je dois bien arriver à trouver des trucs qui ne sont apparus qu'après 1963 !!!
Sur l'article du journal, il est écrit : "N'est-il pas déplorable que ce joyau sans prix, que l'on croyait avoir été dépecé et dispersé par la comtesse de la Motte et ses complices, ait été 178 ans plus tard, miraculeusement retrouvé [à Londres par Sir Henry Williamson] pour être immédiatement soustrait au patrimoine historique et artistique de la France ?..."

C'est surtout ce "immédiatement" qui plaide pour 1963. Même si ce n'est pas explicite, je te le concède, j'ai quand même du mal à penser que ça puisse traduire un intervalle de 2 ans. Il faudrait effectivement se pencher davantage sur des éléments du décor pour invalider ou confirmer cela.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 28 janv. 2012, 12:48

Tu dis toi-même qu'il a immédiatement été soustrait au patrimoine national français par les Anglais alors qu'il venait d'être retrouvé...
Après, il faut que les rosbifs se décident à le rendre, en le restaurant au préalable, pour ce faire !
Lumineux !
Cette "soustraction" ne peut en aucun cas faire référence au vol par Duranton pour Olrik qui n'est pas encore sorti de prison...
Ou alors, je ne sais plus lire le français
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 28 janv. 2012, 14:18

Kronos a écrit :Tu dis toi-même qu'il a immédiatement été soustrait au patrimoine national français par les Anglais alors qu'il venait d'être retrouvé...
Après, il faut que les rosbifs se décident à le rendre, en le restaurant au préalable, pour ce faire !
Petit quiproquo, je ne suis pas sûr d'avoir saisi ton raisonnement. Pour moi, la "soustraction" dont il est question tient compte du fait Sir Williamson aurait l'intention de l'offrir à sa reine, ce qui est nouveau pour France Soir. De toute façon, les 178 ans ne peuvent que relier au moment présent, en l'absence de précision du journaliste. Il n'est pas logique de supposer que ce dernier fasse un calcul décalé avec l'année présente sans le préciser au lecteur, qui ne fera sans doute pas le raisonnement seul.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 28 janv. 2012, 18:07

Tu as parfaitement raison, je me suis un peu emmêlé les crayons
1.000 excuses

Il n'empêche qu'il y a un hic et un gros quelque part
Pour une histoire qui démarre en août 1965 dans le Journal Tintin, montrer un article de journal parlant de l'année 193 me laisse quelque peu pantois

Soit l'auteur a fait une erreur (qui n'est pas Jacobs, rappelons-le...) dans son décompte, soit l'article se réfère à l'année lors de laquelle on s'est finalement aperçu que ce collier avait été entièremenet désossé...?! Mystère

Le procès n'a eu lieu qu'en mars ou avril 1786, ensuite ????

Mais il me semble peu vraisemblable que cette histoire soit "datée" 1963 ; soit deux ans avant sa pré-pub...
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4595
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Will » 28 janv. 2012, 20:27

Kronos a écrit :Soit l'auteur a fait une erreur (qui n'est pas Jacobs, rappelons-le...) dans son décompte, soit l'article se réfère à l'année lors de laquelle on s'est finalement aperçu que ce collier avait été entièremenet désossé...?! Mystère
A mon avis , le plus plausible , c'est que scénario a été conçu en 1963 , ce qui explique la période de 178 ans . Au moment de la parition en '65 , Jacobs a probablement oublié de modifier ce chiffre .
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 29 janv. 2012, 02:23

Will a écrit :
Kronos a écrit :Soit l'auteur a fait une erreur (qui n'est pas Jacobs, rappelons-le...) dans son décompte, soit l'article se réfère à l'année lors de laquelle on s'est finalement aperçu que ce collier avait été entièremenet désossé...?! Mystère
A mon avis , le plus plausible , c'est que scénario a été conçu en 1963 , ce qui explique la période de 178 ans . Au moment de la parition en '65 , Jacobs a probablement oublié de modifier ce chiffre .
Je pense la même chose.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 29 janv. 2012, 15:48

Je le pense aussi, compte-tenu de l'imbroglio qui a présidé à la "naissance" de cette histoire

Je suis d'ailleurs en train de travailler au prochain livre là-dessus, dans le même style de celui que j'ai fait sur l'Espadon.
Rendez-vous dans un an... ou presque... :mrgreen:
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Erca » 20 nov. 2012, 01:37

Sur cette page, il a été démontré qu'Yves Sente a produit un nouveau méli-mélo chronologique de grande ampleur avec Le Serment des 5 Lords. Pour résumer (à l'attention des plus courageux), des données internes à l'album obligent à situer celui-ci au plus tôt en 1955 ; par ailleurs, La Marque jaune est datée dans le même album au dernier Noël, ce qui oblige à situer cet album en 1954... Chose impossible pour une question d'ordre interne à la série puisque L'Affaire Francis Blake & L'Etrange Rendez-Vous se situent eux-mêmes à la fois en 1954 et comme des albums postérieurs à cette aventure de Jacobs !

Dans cette récente interview, Yves Sente déclare :
Yves Sente a écrit :J’ai réparé une anomalie dans jacobs. Il ne mentionne pas Oxford dans les années de formations de Blake. Or, dans une histoire on annonce la mort de Blake et on voit dans une coupure de presse qu’il a fait des études à Oxford. Nous avons réparé ça en trouvant une astuce. Il faut passer derrière Jacobs pour tout remettre au carré.
Là, je me permets de poser une question : à quoi cela sert-il de réparer une erreur de Jacobs si c'est pour en commettre une autre qui est cette fois-ci irréparable ???

Yves Sente qui est d'ailleurs un récidiviste en matière de bourdes chronologiques (elles sont détaillées sur le présent sujet). Et c'est le même bonhomme qui prétend "passer derrière Jacobs pour tout remettre au carré" ??????? :shock: :shock: :shock:
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Mitsugoro » 20 nov. 2012, 08:11

En tous cas il ne manque pas de souffle pour parler de Jacobs de cette façon ! C'est surtout ça qui me choque, en plus de cette manie actuelle de vouloir que tout soit parfaitement "au carré" justement.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par mokenamoke » 20 nov. 2012, 09:05

Mitsugoro a écrit :En tous cas il ne manque pas de souffle pour parler de Jacobs de cette façon !


C'est bien vrai ça !
Mitsugoro a écrit :C'est surtout ça qui me choque, en plus de cette manie actuelle de vouloir que tout soit parfaitement "au carré" justement.
Je ne sais pas si c'est une manie mais en tout cas il serait tout de même préférable d'avoir une chronologie cohérente plutôt que le chaos actuel, surtout que ça ne coûte rien et que ça ne demande que peu d'efforts, tout au plus quelques petites vérifications en temps utile et avant qu'il ne soit trop tard.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Kronos » 20 nov. 2012, 12:06

Mais voilà le HIC, Darghaud ne veut pas en entendre parler car leur "scénar-hicste" vedette ne veut pas lui-même être contrecarré ni contrarié dans ses grandes envolées lyriques...
Il est "parole d'évangile". Quel évangile, on ne sait trop...?!
Il continue et continuera donc à faire ce que LUI veut, au détriment de TOUTce qui a été fait avant lui (et après lui pour les histoires qui sont réalisées par d'autres).
Espérons que Jean Dufaux aura la décence de se cantonner à une stricte orthodoxie ? Ce que je pense, car c'est un auteur SERIEUX
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1768
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par Thark » 20 nov. 2012, 16:24

Kronos a écrit :Mais voilà le HIC, Dargaud ne veut pas en entendre parler car leur "scénar-hicste" vedette ne veut pas lui-même être contrecarré ni contrarié dans ses grandes envolées lyriques...
Il est "parole d'évangile". Quel évangile, on ne sait trop...?!
Tu parles d'auteur-vedette qui ne veut pas être contrarié ; cela m'incite à remettre ici un court extrait d'un entretien (édifiant) de Juillard (cf sa monographie chez Mosquito, dont j'ai mis plusieurs citations ici : http://www.centaurclub.com/forum/viewto ... &start=320
Pour ceux qui n'ont pas aperçus ces extraits (que Sente himself devrait peut-être lire), voici ce qu'André Juillard disait haut et fort, en 1997 :
"Il faudrait qu'il y ait des gens jouant plus sérieusement le rôle de directeur artistique ou littéraire. Des gens qui soient capables, quelle que soit votre notoriété, de dire : ce dessin ne va pas, il y a telle ou telle chose qui ne fonctionne pas dans votre récit... Cela manque un peu. Tout le monde y gagnerait, les auteurs comme les lecteurs... et les éditeurs."
Voilà un point de vue bien utile par les temps qui courent... :lol: Juillard a-t-il jamais parlé à Sente de ce désir d'être mieux "encadrés" d'un point de vue éditorial... "quelle que soit la notoriété" ?!? ;)
J'estime que ce n'est pas parce qu'on tire à 450 000 exemplaires qu'on doit afficher désormais une espèce de morgue (le coup de "passer derrière Jacobs pour tout remettre au carré" me fiche carrément en rogne ! :-x ), et donner l'impression de balayer les critiques et observations d'un revers de la main. Il y a une sacrée différence entre "s'affranchir de Jacobs" (ce qui devient inévitable voire souhaitable pour toute reprise qui dure), et "mettre à mal l'héritage de Jacobs".
On devrait tout de même pouvoir émettre des réserves ou des observations critiques sans pour autant se voir taxés systématiquement de vieux "gardiens du Temple" ronchons et rigides...
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Chronologie d'une oeuvre

Message par mokenamoke » 20 nov. 2012, 16:51

J’ai réparé une anomalie dans jacobs. Il ne mentionne pas Oxford dans les années de formations de Blake. Or, dans une histoire on annonce la mort de Blake et on voit dans une coupure de presse qu’il a fait des études à Oxford. Nous avons réparé ça en trouvant une astuce.
La coupure de presse c'est dans la Grande Pyramide je crois. Mais je me demande à quel endroit Jacobs donne le CV de Blake avec ses années de formation. De toute manière, même si Oxford n'est pas mentionné, c'est une simple omission et pas une contradiction. Quant à l'astuce qui a "réparé" tout ça, je suppose que c'est l'histoire des 5 lords . . .
Répondre

Retourner vers « Les dossiers du Centaur Club »