Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : E.P. JACOBS
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 7979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par archibald »

Altoull49 a écrit :
04 déc. 2019, 13:45
..../...
Je me suis procuré le tome 1 de la grande pyramide du journal Tintin. Et y ai peut être déniché un petit mystère .
En effet Olrik se promène de nuit dans le musée du Caire qui n'est pas éclairé et utilise donc pour mieux y voir une lampe électrique . Un peu plus loin il matraque le gardien et perd dans l'action ses " lunettes de soleil " , retrouvées plus tard par Mortimer .
..../...
Bien vu.
Jacobs a corrigé cette erreur en remplaçant les lunettes solaires par un foulard dans la version album.
Voir le sujet sur les différences entre la pré parution et l'album.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Altoull49
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 2
Enregistré le : 29 nov. 2019, 16:19

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par Altoull49 »

Nous sommes vraiment des privilégiés d'avoir accès à ce cadeau inestimable qu' Edgar nous a offert ! By Jove !
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 9285
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par freric »

planche 05 (page 09) case D3

Le professeur Ahmed parle d'un fragment de l'Odyssée d'Homère conservé au Louvre...

Image

... Mais le Fragment est conservé à la Sorbonne
Image
L'une des plus anciennes éditions de l'Odyssée
Chant X, v. 418-482
Découvert à Ghoran (Égypte) en 1900, dernier quart du IIIe siècle av. J.-C..
Rouleau de papyrus, encre noire (14 x 39,8 cm)
Institut de papyrologie de la Sorbonne, P. Sorbonne inv. 2245, col. X, XI, XII.
© Institut de papyrologie, 2006
Ce fragment d'un rouleau de papyrus constitue l'un des plus anciens témoignages d'une édition de l'Odyssée. Le rouleau comportait deux chants (IX et X) et les fragments conservés donnent la fin de l'épisode du Cyclope et le début de celui d'Éole. Malgré la présence de lettres n'appartenant pas au texte, ce n'est pas un palimpseste : le remploi en cartonnage de momie a entraîné des phénomènes d'offset. Mais le demi-format et l'aspect cursif de l'écriture indiquent qu'il ne s'agit pas pour autant d'une édition de luxe. Une première main a copié le texte puis ajouté des corrections suivant un autre modèle. Des modifications ont également été apportées par une seconde main. Le texte est parfois raturé : certaines corrections rapprochent le texte du papyrus de celui de la vulgate - notre texte de référence privilégié par la tradition médiévale -, d'autres l'en éloignent. Les traits obliques dans la marge correspondent à un décompte décimal des vers. Sur un autre fragment du même volumen (colonne IX), un delta signale en marge le 400e vers depuis le début du rouleau. Il correspond en fait au v. 396 de la vulgate, les vers additionnels et omis devant être pris en compte. Ce signe confirme l'hypothèse que la division en chants était connue avant l'édition d'Aristarque.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par Kronos »

Oui, Freric, le seul problème est que notre ami Edgar a fait une tout petite gourance dans le sens où ces fragments de papyrus sont conservés à La Sorbonne et non au Louvre ! (Cf. l'excellente analyse d'Alain Lerman in Les Mystères de la Chambre d'Horus...) :D
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par Kronos »

archibald a écrit :
04 déc. 2019, 22:37
Altoull49 a écrit :
04 déc. 2019, 13:45
..../...
Je me suis procuré le tome 1 de la grande pyramide du journal Tintin. Et y ai peut être déniché un petit mystère .
En effet Olrik se promène de nuit dans le musée du Caire qui n'est pas éclairé et utilise donc pour mieux y voir une lampe électrique . Un peu plus loin il matraque le gardien et perd dans l'action ses " lunettes de soleil " , retrouvées plus tard par Mortimer .
..../...
Bien vu.
Jacobs a corrigé cette erreur en remplaçant les lunettes solaires par un foulard dans la version album.
Voir le sujet sur les différences entre la pré parution et l'album.
Bien vu, je l'avais oubliée, celle-là... Nul n'est parfait !
JLV59
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 134
Enregistré le : 01 oct. 2021, 19:25

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par JLV59 »

page 10, case du milieu de la 2e bande.
Mortimer se penche avec sa loupe sur le manuscrit de Manéthon et la légende de la case dit " Sous la lentille vient d'apparaître le nom du fameux historien Manéthon dont le texte vénérable s'aligne en signes hiératiques sur les lambeaux du papyrus jauni par les siècle..."

Or, le texte est écrit en grec !
L'écriture hiératique est une simplification des hiéroglyphes permettant aux scribes d'écrire plus rapidement sur le papyrus, écriture utilisée pour les documents administratifs, des poèmes etc.

Difficile également de faire de "hiératique" un adjectif, puisque ce dernier signifie d'abord "conforme aux normes d'une tradition liturgique", ou dans un sens second "raide, figé dans sa majesté ou sa solennité", ce qui ne convient pas non plus, même si le texte de Manéthon est écrit en majuscules !
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par jef »

Puisque la rubrique "le petit pinailleur" existe, je vais y apporter ma petite contribution, étant précisé que le plaisir reste intact, même après une dizaine de lectures en un bon demi siècle (accrochez vous!). On trouve toujours quelque chose qui vous a échappé...
Si je ne fais pas d'erreurs dues à mon grand âge et ma vue qui baisse (tout est relatif), il me semble que dans la première partie de l'histoire , page 27 (édition de 1972, ISBN D1972/0086/413), Abdul s'adresse au personnage qui conduit la fameuse Lincoln noire en lui disant: "Sharkey". Or ce conducteur est plutôt mince et brun. Lorsque Sharkey réapparaît en page 38, il s'agit d'un malabar blond, ce qu'il restera dans la suite et dans les albums ultérieurs.
Cette petite erreur est bien pardonnable à un génie de la BD...Tous les grands du 7ème Art ont eu leurs petites faiblesses. il n'est que de voir les scénarios de Charlier, qui regorgent de raccords mal ficelés, de changements de pied, de prénoms modifiés, etc.

Reste la magie d'une histoire hors normes et envoûtante, à tout âge.
Par Horus, demeure!
Avatar du membre
Laszlo Carreidas
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 57
Enregistré le : 27 nov. 2023, 09:18

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par Laszlo Carreidas »

Bienvenue jef !

Oui, en effet, j'ai toujours été interloqué de voir les soubresauts d'apparence de Sharkey... Et votre grand âge n'y est pour rien, vous ne faites pas d'erreurs ! ;)

Sans doute que le Maître avait encore bien des doutes sur son personnage, ce qui fait que ses premières apparitions s'apparentent à des balbutiements graphiques... Mais qui vont s'estomper au fur et à mesure du temps.
Vous dites ?...Onassis est amateur ?...Achetez, dans ce cas... Comment ?... Tout, bien sûr !... Et à n'importe quel prix !
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Le(s) Mystère(s) du Petit Pinailleur

Message par Kronos »

jef a écrit :
18 mai 2024, 14:59
Puisque la rubrique "le petit pinailleur" existe, je vais y apporter ma petite contribution, étant précisé que le plaisir reste intact, même après une dizaine de lectures en un bon demi siècle (accrochez vous!). On trouve toujours quelque chose qui vous a échappé...
Si je ne fais pas d'erreurs dues à mon grand âge et ma vue qui baisse (tout est relatif), il me semble que dans la première partie de l'histoire , page 27 (édition de 1972, ISBN D1972/0086/413), Abdul s'adresse au personnage qui conduit la fameuse Lincoln noire en lui disant: "Sharkey". Or ce conducteur est plutôt mince et brun. Lorsque Sharkey réapparaît en page 38, il s'agit d'un malabar blond, ce qu'il restera dans la suite et dans les albums ultérieurs.
Cette petite erreur est bien pardonnable à un génie de la BD...Tous les grands du 7ème Art ont eu leurs petites faiblesses. il n'est que de voir les scénarios de Charlier, qui regorgent de raccords mal ficelés, de changements de pied, de prénoms modifiés, etc.

Reste la magie d'une histoire hors normes et envoûtante, à tout âge.
Par Horus, demeure!
Jacobs s'en explique dans le très bon bouquin de sa petite-fille par alliance : il a fait collzer le personnage de Sharkey au boxeur que fréquentait son épouse Ninie
Répondre

Retourner vers « Le Mystère de la Grande Pyramide : Le papyrus de Manéthon »