Inventaire des armes dans "l'énigme de l'Atlantide"

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : E.P. JACOBS
Répondre
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3032
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Inventaire des armes dans "l'énigme de l'Atlantide"

Message par Kronos »

Inventaire des armes dans "énigme de l'Atlantide"

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

pour télécharger le pdf sur les armes inventoriées dans l'album "L'énigme de l'Atlantide."
Avatar du membre
renard
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 39
Enregistré le : 26 août 2017, 20:28

Re: Inventaire des armes dans "l'énigme de l'Atlantide"

Message par renard »

Il y a quelques détails sur lesquels j'ai envie de revenir. Notamment la partie sur l'AK 47.

Lier l'arme de Jacobs à un AK 47 / ST G44 est à mon sens un exercice délicat. L'arme est peu détaillée, mais elle dispose de quelques éléments marquants. Notamment le design de son pontet qui est assez surprenant (l'angle du bas de la carcasse se rapproche d'ailleurs d'une Sten), l'arme ne dispose pas non plus d'un mécanisme d'emprunt de gaz. Je vois bien la ressemblance avec un STG 44 sans chargeur, mais est-ce qu'il s'agit véritablement de la source d'inspiration pour Jacobs? Difficile à dire. Nous sommes condamnés à spéculer à moins d'avoir des dessins préparatoires/de la documentation venant directement des archives de Jacobs. L'arme est définitivement une interprétation assez libre et il va être difficile d'en déterminer l'origine d'une façon fiable. Quant au lien STG 44/ AK 47, beaucoup de choses ont été dites sur le sujet, les deux armes n'ont pas grand chose en commun en dehors d'une apparence extérieure et autres détails, mais en matière d'ingénierie (surtout dans le domaine des armes) il est rare qu'une idée soit complètement nouvelle. Comme tu le mentionnes l'AK s'inspire également un peu du M1. La correspondance entre Edward Ezell et Kalashnikov confirme cela. Mais si le AK doit ressembler à une autre arme, c'est bien le Bulkin AB-46.


Je dois en revanche dire que je suis en désaccord avec ta vision du AK 47 comme "l'une des armes les plus fiables du monde", et qui ne "s'enraye pas". Il aurait été bon d'introduire un peu de nuances dans tes propos car ceux ci sont simplement faux. Il aurait été plus honnête de dire que l'AK 47 est une arme qui conserve un très bon degré de fiabilité avec un entretien minimal. Contrairement à la légende l'AK 47 s'enraye, et s'enraye même très facilement si on le pousse dans des conditions extrêmes (plus facilement qu'un AR15 dans les mêmes conditions). J'adore l'AK, j'en ai possédé plusieurs mais sa réputation en tant qu'arme "la plus fiable du monde" est très largement surfaite. Cette légende est le fait d'Hollywood, des jeux vidéos et autres médias qui s'intéressent peu à la réalité des choses.

En ce qui concerne la nomenclature du STG 44 je ne vais pas rentrer dans les détails, mais à titre d'anecdote, son nom est en partie lié au fait que cette arme a été développée contre l'avis d'une partie de la bureaucratie du Reich et d'Hitler lui même. Le projet rencontrait une certaine opposition car une frange de bureaucrates ne voulaient pas d'une arme avec une cartouche intermédiaire, ils voulaient continuer à utiliser du 8mm Mauser. Cela a conduit les personnes travaillant sur cette arme à le faire dans un certain secret. Début 1943 il a été proposé de remplacer le MP40 (Maschinenpistole 40) par une version améliorée qui s'appellerait "Maschinenpistole 43", puisque nous sommes en 1943. Seulement derrière ce nom trompeur se cache la première itération de ce qui va devenir le STG 44. Grâce à cette trouvaille, le projet peut continuer. Ce n'est qu'en Octobre 1944 qu'Hitler reconnait enfin l'utiliser du MP 43 (entre temps devenu MP 44) et décide qu'il doit être renommé Sturmgewehr 44 puisque "maschinenpistole" ne correspond pas vraiment à la fonction réelle de l'arme.
Répondre

Retourner vers « L'Enigme de l'Atlantide »