Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : E.P. JACOBS
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 715
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Georgevitch-Miloch »

oliveplus a écrit :
Will a écrit :Je reviens à la case fameuse avec les 2 cigarettes de Miloch .

Je ne peux m'empêcher de penser que cette grosse erreur n'est pas commis par EPJ .

Regardez bien les cases 1 et 6 ci-dessous .La cigarette dans la bouche de Miloch est ajouté après le coloriage de la planche . La cigarette n'est pas blanche , elle a la même couleur que le cloison derrière Miloch .

Voici ce qui c'est passé , à mon avis : un "correcteur" trop zélé (l'imprimeur ?) a remarqué que , dans la 6ème case , Miloch ne fumait pas une cigarette . Alors , il a mis une cigarette dans la bouche de Miloch . Après , sans faire attention à la cigarette dans la première case , le correcteur y a ajouté une 2ème .
C'est drôle cette deuxième cigarette... Elle ne figure pas dans la version que j'ai, une réédition de 2010, d’ailleurs dans le mien le fond est bleu
Mais il y a peut être une autre explication...
Miloch est peut être proche du 'nervous break down' et du coup il clope cigarette sur cigarette... Une dans la main, une à la bouche... Une sur l'oreille!
C'est surement un homme Très Très occupé...
Oui exactement !!! Je suis toxicoman !! Et vous avez découvert mon secret bande de petits rigolos !! :lol: Je fume en effet 24h/24... :lol: :lol:
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Kronos »

Il y a bel et bien deux cigarettes :!:!! Et Jacobs raconte d'ailleurs lui-même le pourquoi du comment dans ses Mémoires
Il travaillait d'après calques et, lorsqu'il avait fini une partie de sa planche, il la recouvrait, cachant de ce fait le calque précédent... qui comprenait déjà un Miloch avec une cigarette aux lèvres... Pour plus de détails, voir les dessous des météores, pour ceux qui ont la chance de le posséder
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 715
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Georgevitch-Miloch »

Merci pour ta réponse, Kronos ! Cela éclaire bien des choses...C'est décidé, gentleman ! J'arrête de fumer ! :lol: :?: :o
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 7979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par archibald »

Kronos a écrit :.../... Pour plus de détails, voir les dessous des météores, pour ceux qui ont la chance de le posséder
Un excellent ouvrage que je suis en train de découvrir! :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 715
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Georgevitch-Miloch »

J'ai relu S.O.S. Météores et j'ai trouvé des incohérences dans un même passage ! Regardez bien :
P1060575.JPG
P1060573.JPG

Euh...il y a comme un problème... Vous n'avez rien vu ? Je vous explique :

- Case 11 de la planche 57, les deux encagoulés entre dans la cellule de Mortimer. Les deux gardes se trouvent aux pieds de celui-ci... Sauf que 2 cases après, un des deux gardes se trouve face à sa tête alors qu'il était face à ses pieds !! Pourtant, le récitatif dit : "Le garde se penche". Il n'a donc pas bougé de sa position... Comment m'expliquez vous le déplacement du garde aussi incohérent qu'illogique ?
- Ensuite, après la bascule que Mortimer a faite au garde, celui-ci tombe a terre, assommé. On y voit à la dernière case de la planche... Sauf que, par rapport à la porte, Mortimer était quand même assez proche de l'encadrure ! Comment se fait-il qu'il ne soit plus au bon endroit ? Les récitatifs ne le disent pas !
- D'ailleurs, revenons au premier garde... Admettons qu'il ait basculé à cause de Mortimer... Mais expliquez moi pourquoi ce pauvre gars se retrouve sur le ventre, alors que, logiquement, il aurait du tomber sur le dos, vu la bascule qu'il a faite...
- On en vient au deuxième garde... Il se fait faucher par Ernest... Case suivante, Mortimer demande à Ernest la cisaille. Regardons au sol : les deux gardes sont allongés sur le sol... Mais leurs positions ne conviennent pas du tout !! Le premier garde devrait être proche du seuil de la porte (porte dont on ne voit pas l'encadrure...), et le second, étant donné qu'il a basculé vers l'avant à cause de la caisse, devrait être sur le ventre. Sauf qu'il se retrouve sur le dos ! Et ce, dans le sens contraire du côté où il est tombé !!

Vous avez compris ? Sinon, je peux tout vous ré-expliquez, si vous voulez... ;)
Avatar du membre
Nicfit
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 80
Enregistré le : 31 mai 2011, 11:52

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Nicfit »

Ah oui ça pinalle ;-)

Pour le premier garde : Mortimer est en train de se tortiller dans tous les sens, pour moi c'est plutôt lui qui dans ses mouvements désordonnés pivote au sol et se retrouve dans la position de la case de la "bascule"; à partir de ce moment là, le reste devient logique, le garde est bien projeté vers le mur du fond de la cellule. Il peut se retrouver sur le ventre dans la chute, ça ne me choque pas.

Quant à la position finale son collègue (sur le dos), oui ça se discute...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 7979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par archibald »

cette scène ne m'avait jamais choquée outre mesure. Les angles de prise de vue sont tellement variées et le nombre de caisses dans le décors ne simplifie pas le repérage géographique . J'ai été tellement surpisa par la viovacité du chauffeur de taxi que le reste ne m'a jamais étonné.
Mais effectivement il y a une anomalie dans la position des corps des gardiens....
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Savantas
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 27
Enregistré le : 11 mai 2021, 12:09

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Savantas »

Mon exemplaire de S.O.S. Météores date du 3ème trimestre de 1959.

A la page 11, on voit Mortimer et Labrousse regarder le journal télévisé.
Une case montre "l'avion Bruxelles-Rome" qui "vient d'être découvert à l'état d'épave dans le massif du Bernina"

Le 13 février 1955, un appareil DC6 de la companie belge SABENA en voie de trajet Bruxelles-Rome-Léopoldville s'écrasa en Italie aux environs du Mont Terminillo. Il n'y eut pas de survivants.
Un des passagers était Marcella Mariani, élue Miss Italie en 1953 à l'âge de 17 ans.

L'année 1955 était exceptionnelle . Janvier était très mouvementé. Il pleut très fréquemment et il neige au nord de la Seine.Le 16 janvier il s'agit d'un véritable ouragan (vents de 190 kms/hre sur Cambrai).Nouvelles tempêtes début février. Du 13 au 16, la neige recouvre la Normandie, le Pas-de-Calais et l'Ile de France. La température tombe à moins 12°dans l'Aisne. Par contre, fin mars, une canicule inconcevable et sans précédent s'installe sur Paris, Orléans, Biarritz (26 degrés à l'ombre).

Il me semble que l'année 1955 a servi de modèle pour les perturbations abnormales dans S.O.S. Météores....
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par jef »

Will a écrit :
14 oct. 2011, 17:34
A fin d’augmenter le niveau intéllectuel du Forum , d’attirer plus de membres et … pour des raisons commerciales , le team du forum a décidé de créer une nouvelle fonction inédite et révolutionnaire dans le monde de la BD .
MessieursDames ! Je vous présente le Petit Pinailleur (“Pipi” pour ses amies rares ) (Chaque ressemblance avec Gastoon , Kid Lucky ou autres Petit Boule … et patati et patata …)
Bonjour à tous les amis du Forum.
Quelqu'un peut-il m'éclairer sur la chronologie? Quand on consulte wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Blake_et_Mortimer), qui retrace cette chronologie, on découvre que l'action de SOS Météores est censée se dérouler en mai 1959, l'album prenant place entre le Testament de William S et le Piège diabolique. Or, lorsque le personnage du Pr Labrousse apparaît dans le tome 1 des Sarcophages du 6ème continent, il est fait référence à SOS Météores pour justifier que Mortimer et lui se connaissent (et on est en 1958). Il y a comme un schmilblick...Sente s'est mélangé les crayons ou quoi?
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par jef »

A la nième relecture (sur plus de 50 ans) c'est pour moi un des meilleurs ouvrages d'EPJ. le rythme est haletant et ne faiblit pas. le ton est donné dès le début et l'ambiance est angoissante. Olrik en "Monsieur Henri" est très réussi.
Cet album clôt pour moi le cycle des "grands" B et M d'EPJ. Je vais faire hurler certains, mais la suite est moins bonne: le Piège diabolique fonctionne comme un film à sketches avec trois histoires distinctes, dont seule celle du Futur présente de l'intérêt. La séquence dinosaurienne ne me parle pas et je la trouve trop hollywoodienne. L'Affaire du collier est une bonne aventure policière, avec de l'action, mais ne peut pas se comparer aux chefs-d'oeuvre du début. Quand aux Formules, je mets un joker. EPJ a empilé tous les poncifs sur le Japon de cette époque (totalement dépassés: j'y suis allé quatre fois dans les années 2010 et l'ouvrage était totalement hors d'âge). Le tome 1 est faible et on sent la fatigue qui envahit l'auteur. La reprise de Bob de Moor a le mérite de ne pas nous laisser frustrés, mais elle ne peut pas changer fondamentalement une histoire partie sur des bases manquant de souffle.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Kronos »

jef a écrit :
08 juin 2024, 17:41
Will a écrit :
14 oct. 2011, 17:34
A fin d’augmenter le niveau intéllectuel du Forum , d’attirer plus de membres et … pour des raisons commerciales , le team du forum a décidé de créer une nouvelle fonction inédite et révolutionnaire dans le monde de la BD .
MessieursDames ! Je vous présente le Petit Pinailleur (“Pipi” pour ses amies rares ) (Chaque ressemblance avec Gastoon , Kid Lucky ou autres Petit Boule … et patati et patata …)
Bonjour à tous les amis du Forum.
Quelqu'un peut-il m'éclairer sur la chronologie? Quand on consulte wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Blake_et_Mortimer), qui retrace cette chronologie, on découvre que l'action de SOS Météores est censée se dérouler en mai 1959, l'album prenant place entre le Testament de William S et le Piège diabolique. Or, lorsque le personnage du Pr Labrousse apparaît dans le tome 1 des Sarcophages du 6ème continent, il est fait référence à SOS Météores pour justifier que Mortimer et lui se connaissent (et on est en 1958). Il y a comme un schmilblick...Sente s'est mélangé les crayons ou quoi?
Si ce n'était que ça !? Hélas, il persiste et clame bien fort que lui seul a raison car tout le reste n'est que "détails insignifiants" ""Si l'on s'arrête sur ces détails ???"" Sic !
Pour toutes les explications, il existe une véritable "vraie" chronologie disponible sur le Forum au Chapitre Chronologie B&M qui t'éclairera parfaitement sur les non sens de Mossieur Sente, largement véhiculés par la bande à YS.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Kronos »

jef a écrit :
10 juin 2024, 17:56
A la nième relecture (sur plus de 50 ans) c'est pour moi un des meilleurs ouvrages d'EPJ. le rythme est haletant et ne faiblit pas. le ton est donné dès le début et l'ambiance est angoissante. Olrik en "Monsieur Henri" est très réussi.
Cet album clôt pour moi le cycle des "grands" B et M d'EPJ. Je vais faire hurler certains, mais la suite est moins bonne: le Piège diabolique fonctionne comme un film à sketches avec trois histoires distinctes, dont seule celle du Futur présente de l'intérêt. La séquence dinosaurienne ne me parle pas et je la trouve trop hollywoodienne. L'Affaire du collier est une bonne aventure policière, avec de l'action, mais ne peut pas se comparer aux chefs-d'oeuvre du début. Quand aux Formules, je mets un joker. EPJ a empilé tous les poncifs sur le Japon de cette époque (totalement dépassés: j'y suis allé quatre fois dans les années 2010 et l'ouvrage était totalement hors d'âge). Le tome 1 est faible et on sent la fatigue qui envahit l'auteur. La reprise de Bob de Moor a le mérite de ne pas nous laisser frustrés, mais elle ne peut pas changer fondamentalement une histoire partie sur des bases manquant de souffle.
Pour les Formules, tu y vas peut-être un petit peu fort car, en 1971 (année vérifiée d'occurence), c'était hélas bien ça.Et il s'est fait aidé sur cet album par l'époux d'une de ses parentes (j'ai oublié laquelle), lequel devait bien connaître les moeurs, us et coutuemes de son pays, a priori...
Après, il est vrai que, du fait du cadre des années 1970, il est peut-être un peu "hors cadre, mais pas inintéressant sur le fond
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par Kronos »

jef a écrit :
10 juin 2024, 17:56
A la nième relecture (sur plus de 50 ans) c'est pour moi un des meilleurs ouvrages d'EPJ. le rythme est haletant et ne faiblit pas. le ton est donné dès le début et l'ambiance est angoissante. Olrik en "Monsieur Henri" est très réussi.
Cet album clôt pour moi le cycle des "grands" B et M d'EPJ. Je vais faire hurler certains, mais la suite est moins bonne: le Piège diabolique fonctionne comme un film à sketches avec trois histoires distinctes, dont seule celle du Futur présente de l'intérêt. La séquence dinosaurienne ne me parle pas et je la trouve trop hollywoodienne. L'Affaire du collier est une bonne aventure policière, avec de l'action, mais ne peut pas se comparer aux chefs-d'oeuvre du début. Quand aux Formules, je mets un joker. EPJ a empilé tous les poncifs sur le Japon de cette époque (totalement dépassés: j'y suis allé quatre fois dans les années 2010 et l'ouvrage était totalement hors d'âge). Le tome 1 est faible et on sent la fatigue qui envahit l'auteur. La reprise de Bob de Moor a le mérite de ne pas nous laisser frustrés, mais elle ne peut pas changer fondamentalement une histoire partie sur des bases manquant de souffle.
Pour les Formules, tu y vas peut-être un petit peu fort car, en 1971 (année vérifiée d'occurence), c'était hélas bien ça.Et il s'est fait aidé sur cet album par l'époux d'une de ses parentes (j'ai oublié laquelle), lequel devait bien connaître les moeurs, us et coutuemes de son pays, a priori...
Après, il est vrai que, du fait du cadre des années 1970, il est peut-être un peu "hors cadre, mais pas inintéressant sur le fond
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Les histoires de l'Oncle Pinailleur

Message par jef »

Je reconnais que je suis un peu sévère, mais je n'ai jamais accroché avec ces histoires de "cybernétique" comme on disait dans le temps. Idem pour Yoko Tsuno, si on veut rester dans le thème "Japon et robots".
Convenons quand même que ce n'est pas du meilleur Jacobs.
Répondre

Retourner vers « S.O.S. Météores (Mortimer à Paris) »