Sources du Chronoscaphe

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : E.P. JACOBS
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 31 juil. 2015, 10:34

Il y a quelque temps, l'ami Fréric m'a fait passer une info à propos d'un visuel qui pourrait avoir été une source potentielle pour le Chronos ; source que je n'ai pas retenue, car c'était une image "virtuell" à laqielle, donc, notre ami Jacobs n'avait pu avoir accès
Par contre, en faisant quelques recherches vite fait, j'ai trouvé une autre source bien plus cohérente que je vous soumettrai la semaine prochaine, avec les autres sources que j'avais trouvées et, peut-être, auraient pu contribuer à la construction du "Chronos"...
RDV lundi, buds
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 05 août 2015, 18:26

1.000 excuses, trop de boulot
Je pense à la suite que je vous ai promis
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par archibald » 10 août 2015, 10:54

Kronos a écrit :1.000 excuses, trop de boulot
Je pense à la suite que je vous ai promis
[video][/video]
:lol: :lol: :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 10 août 2015, 20:53

Non, non, non, je n'ai rien oubliééééééé...

LA preuve

Nous savions donc par Viviane Quittelier que Jacobs avait une certaine Culture religieuse et qu'il parsemait fréquemment ses vignettes d'allégories diverses

La première piste à laquelle nous avions pensé comme source du Chronoscaphe était la bande dessinée anglo-saxonne tirée du Voyage dans le Temps-Time machine de Herbert-G. Wells
Couve.jpg
Mais il n'en était rien, je le crois bien car, si Jacobs était un fervent lecteur de livres et magazines sur les Sciences, il n'était en rien un lecteur de BD, fussent-elles anglo-saxonnes.
exit donc, cette première fausse piste

Nous avons ensuite pas mal erré sur diverses sources possibles jusqu'à ce que Fréric me communique un dessin virtuel que, manifestement, Jacobs ne pouvait avoir vu, et pour cause !
Mais, à partir de l'information qu'il m'avait fourni, j'ai creusé un peu plus le sujet, pour aboutir à une solution qui trouverait plutôt grâce à mes yeux, vues les idées religieuses de notre Ami et ses lectures
Il s'agirait en fait des Prophétie d'Ezéchiel et des fameuses Roues dont il est fait mention dans les diverses traductions qui en ont été faites
Comme il se doit, qqui dit "traduction", dit expressément divers points de vues, et la quinzaine de traductions, aussi bien grecques, que latines, rabbiniques, chrétiennes et même musulmane, ne dérogent pas à cette règle qui veut que chacun y mette SON point de vue personnel, au détriment d'une certaine logique, à défaut de vérité

De fait, la gravure du 18è Siècle que je vous propose reprend bien les éléments principaux de ces fameuses "roues", jusqu'au piédestal majestueux au sommet duquel trône l'Entité suprême
Je ne dis pas que c'est de cette gravure que Jacobs se sera servi pour dessiner l'installation que l'on peut voir dans la crypte de la Bove de la Damoiselle, mais cela reste du domaine du plus que probable
Prophéties Ezéchiel-Gravure 1728.JPG
Mais je vous laisse juges

[/quote]Prophétie d'Ézechiel (dans l'une de ses nombreuses traductions...)
Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48
Chapitre 1
1 Et il arriva, la trentième année, au quatrième mois, le cinquième jour du mois, comme j'étais parmi les captifs, près du fleuve Kébar, que les cieux s'ouvrirent et que je vis des visions de Dieu.
2 Au cinquième jour du mois, c'était la cinquième année de la captivité du roi Jéhojachin,
3 la parole de l'Éternel fut adressée à Ezéchiel, fils de Buzi, sacrificateur, au pays des Chaldéens, près du fleuve Kébar, et là, la main de l'Éternel fut sur lui.
4 Je vis, et voici, un vent de tempête venait du septentrion, une grosse nuée et une masse de feu : elle resplendissait à l'entour, et au milieu d'elle on voyait comme du métal qui est au milieu du feu.
5 Et au milieu, quelque chose qui ressemblait à quatre êtres vivants ; et voici quel était leur aspect : ils avaient une ressemblance humaine.
6 Chacun avait quatre faces et chacun quatre ailes.
7 Leurs pieds étaient droits, et la plante avait la forme du pied d'un veau, et ils étincelaient comme de l'airain poli.
8 Et ils avaient des mains d'homme sous leurs ailes, des quatre côtés, et tous quatre avaient leurs faces et leurs ailes.
9 Leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre, et en marchant ils ne se tournaient point ; chacun allait devant soi.
10 Et leur face ressemblait à une face d'homme ; et tous quatre avaient une face de lion à droite, et tous quatre une face de taureau à gauche, et tous quatre une face d'aigle.
11 Et leurs faces et leurs ailes étaient séparées par le haut ; chacun avait deux ailes qui joignaient celles de l'autre et deux ailes qui couvraient son corps.
12 Et chacun allait devant soi ; là où l'Esprit les faisait aller, ils y allaient ; ils ne se tournaient pas en allant.
13 Et l'aspect de ces êtres vivants ressemblait à des charbons ardents ; ils paraissaient embrasés comme des torches ; le feu circulait entre ces êtres ; ce feu resplendissait, et il en sortait des éclairs.
14 Et ces êtres couraient en tous sens, pareils à la foudre
15 En regardant ces êtres, j'aperçus une roue à terre auprès d'eux, des quatre côtés.
16 L'aspect de ces roues et leur forme était celui de la pierre de Tharsis, et toutes quatre étaient semblables ; leur aspect et leur forme étaient comme serait une roue traversée par une autre roue.
17 En avançant, elles allaient sur leurs quatre côtés et ne se tournaient pas en allant.
18 Et leurs jantes étaient hautes et formidables, et leurs jantes à toutes les quatre étaient remplies d'yeux tout autour.
19 Quand les êtres allaient, les roues allaient aussi à côté d'eux, et quand les êtres s'élevaient de terre, les roues s'élevaient aussi.
20 Là où l'Esprit les poussait à aller, ils y allaient, l'Esprit les y poussant, et les roues s'élevaient avec eux, car l'Esprit de l'être vivant était dans les roues.
21 Quand ils allaient, elles allaient, et quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient, et quand ils s'élevaient de terre, les roues s'élevaient aussi, car l'Esprit de l'être vivant était dans les roues.
22 Et au-dessus des têtes des êtres vivants il semblait y avoir un firmament pareil à un cristal d'une splendeur auguste ; il était étendu au-dessus de leurs têtes.
23 Et sous le firmament se dressaient leurs ailes, l'une vers l'autre ; ils en avaient chacun deux qui leur couvraient le corps.
24 Et j'entendis le bruit de leurs ailes quand ils allaient, comme le bruit de grosses eaux, comme la voix du Tout-Puissant ; un bruit tumultueux tel que le bruit d'un camp ; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes.
25 Et il se faisait un bruit au-dessus du firmament qui était sur leur tête ; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient retomber leurs ailes.
26 Et au-dessus du firmament qui était sur leurs têtes, on voyait comme une pierre de saphir ressemblant à un trône ; et sur cette ressemblance de trône, il semblait y avoir comme une figure d'homme au-dessus.
27 Et au-dedans et à l'entour, je vis comme du métal semblable à du feu, depuis ce qui paraissait ses reins et au-dessus ; et depuis ce qui paraissait ses reins et au-dessous, je vis comme du feu et un éclat tout autour de lui.
28 Tel qu'est l'aspect de l'arc qui est dans la nuée en un jour de pluie, tel était l'aspect de ce qui resplendissait à l'entour. C'était une apparition de l'image de la gloire de l'Éternel. Et je vis et je tombai sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait.[quote]

Quant aux différentes variantes des Prophéties d'Ezéchiel, allez fureter sur le Net et faites-vous une idée des diverses interprétations qui ont toutes en commun une description assez fidèle de ces "roues"
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 11 août 2015, 15:45

Les Prophéties d’Ezéchiel ont par ailleurs, assez récemment, inspiré un film de pure S-F, teinté de mysticisme, avec Jodie Foster aux avant-postes : Contact
« Contact », réalisé par Robert Zemeckis, est sorti en 1997, adapté du roman éponyme de Carl Sagan

En effet, comment ne pas faire le rapprochement entre les « dires » d’Ezéchiel et le message « subliminal » adressé aux Humains, via Jodie Foster qui est à l’écoute des Galaxies lointaines depuis la disparition prématurée de son père, sur une porteuse venue du fin fond de l’Espace ou du Temps…
Comment ne pas faire ensuite, le rapprochement entre l’étrange « vaisseau » spatial composé de quatre arcs tubulaires « roulant » les uns sur les autres et les uns dans les autres ; lesquels renferment en leur sein une étrange sphère (comment ne pas y voir notre Chronoscaphe ??) qui n’est en elle-même que le contenant, la balle de fusil tirée lors du départ vers un Ailleurs indéfini, au-devant d’Etres immatériels, extra-terrestres ou Anges.
Ce voyage va d’ailleurs durer une infime fraction de temps alors que le voyageur aura l’impression qu’il a duré des heures…
contact-machine.jpg
La machine construite sur les plans et selon les spécifications de ces Etres semble bien être la copie conforme des Roues d’Ezéchiel, telles qu’il les décrit lui-même (selon la traduction que l’on veut bien retenir)
La-dite machine va donc permettre à Jodie de « voyager » jusqu’aux limites extrêmes de notre Univers ou de notre Temps… un peu comme le Chronoscaphe de Jacobs

Les points de concordance sont troublants…
Avatar du membre
Alhellas
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 307
Enregistré le : 08 juil. 2014, 09:55
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Alhellas » 12 août 2015, 18:49

Moi le chronoscaphe m'a toujours fait penser à ça
chronoscaphe.jpg
Jacobs pouvait-il en avoir vu un ? et de là, avec l'idée des roues d'Ezechiel en tête, inventer sa formidable histoire ?
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Captain Gregg » 12 août 2015, 18:51

Cher Monsieur Kronos,

Un grand grand merci pour ce nouveau sujet, passionnant. Cette gravure du XVIII ème S est effectivement très troublante.....(Quand j'aurai 5 minutes, j'irai à la recherche des différents traductions des Prophéties d'Ezéchiel!! En tout cas :chap: :chap: pour cet élément précieux de recherche!

Et j'avoue que ton parallèle avec le film "Contact" me fait plaisir car lors de la première vision du film (je l'ai vu un certain nombre de fois..... 8-) ), l'analogie avec le Chronoscaphe m'était venue spontanément..Je me demande si l'exceptionnel Karl Sagan avait lu "Blake et Mortimer"...étant donné sa grande culture aussi bien scientifique que littéraire : en témoignent les références dans son ouvrage sublime "COSMOS" où il cite allègrement Lucrèce, Newton et même notre cher Fontenelle et son beau "Discours sur la pluralité des Mondes"....A voir! Le personnage de "Contact"jouée par Jodie Foster est véritablement un double de Karl Sagan (esprit sceptique mais extrêmement passionné), celui qui rêvait d'entrer en contact avec d'autres intelligences extra-terrestres et qui n'hésita pas à envoyer comme il le disait si bien avec "Voyager", une bouteille à la mer.......
:geek: :geek:
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Mr Smith » 12 août 2015, 22:17

Il me semble, Kronos, que dans tes - louables - recherches, tu sois remonté bien (trop) loin cette fois avec ton chronoscaphe... :chonos:
Kronos a écrit :(...) Nous savions donc par Viviane Quittelier que Jacobs avait une certaine Culture religieuse et qu'il parsemait fréquemment ses vignettes d'allégories diverses
Déjà, tu te fondes aveuglément sur les dires de V. QUITTELIER qui, elle ne s'en cache pas, est une fervente catholique... A ce point fervente d'ailleurs qu'elle voit des signes divins partout dans l'œuvre d'E.P. JACOBS, selon une interprétation pour le moins subjective :shock: !
Or, que je sache, EPJ n'a jamais fait état de ses opinions religieuses, comme un JIJÉ, par exemple...
Son attrait évident pour le surnaturel ne s'accompagnait nullement d'une dimension chrétienne, mais plutôt d'un penchant pour l'occulte, ou pour les sciences d'avant-garde... :o
Kronos a écrit :La première piste à laquelle nous avions pensé comme source du Chronoscaphe était la bande dessinée anglo-saxonne tirée du Voyage dans le Temps-Time machine de Herbert-G. Wells
Mais il n'en était rien, je le crois bien car, si Jacobs était un fervent lecteur de livres et magazines sur les Sciences, il n'était en rien un lecteur de BD, fussent-elles anglo-saxonnes.
exit donc, cette première fausse piste
C'est balayer allègrement cette hypothèse de la BD américaine d'après H.G. Wells, pourtant plausible...et assurément plus troublante que ta référence biblique, certes curieuse, mais quelque peu "poussiéreuse" et alambiquée :|
En tous cas, affirmer au passage que JACOBS ne lisait pas de BD, c'est faire fi de ses mémoires où, déjà enfant, il "raffolait des illustrés pour la jeunesse..." (cf. "Un Opéra de Papier" p.25), sans parler de ses collaborations à Bravo! ou Tintin...
Kronos a écrit :(...) j'ai creusé un peu plus le sujet, pour aboutir à une solution qui trouverait plutôt grâce à mes yeux, vues les idées religieuses de notre Ami et ses lectures
Idées et lectures pieuses qui restent à prouver...sérieusement :?:

Je trouve personnellement que la référence plus prosaïque avancée ci-dessus par Alhellas semble beaucoup plus convaincante (j'y ai toujours pensé également) ;)
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7457
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par freric » 13 août 2015, 14:02

La fameuse roue d'Ezequiel est selon les illustrations, réalisées au fil du temps, une possibilitée d'inspiration pour le chronoscaphe.
Mais c'est quand même dans cette prophétie que l'on entend parler des fameuses roues perpendiculaires, pour la première fois.

C'est une possibilité, ce n'est pas certain, mais cela peut être une piste non négligeable.

Pour le globe, les roues perpendiculaire sont surtout là pour faire pivoter le globe et le maintenir en place... J'ai jamais pensé au Chronoscaphe en faisant tourner la terre... mais plutôt à Charlot dans le dictateur!
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Mr Smith » 13 août 2015, 15:41

Freric, ce n'est pas tant la référence aux roues d'Ezequiel que je remets en question que la manière dont l'amène Kronos... :|

Quant à ton évocation du film de Chaplin, désolé, mais elle n'est pas tout à fait pertinente, compte tenu de l'aspect différent du globe terrestre par rapport à celui montré plus haut par Alhellas ;) :

Image
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 13 août 2015, 17:43

Alhellas a écrit :Moi le chronoscaphe m'a toujours fait penser à ça
chronoscaphe.jpg
Jacobs pouvait-il en avoir vu un ? et de là, avec l'idée des roues d'Ezechiel en tête, inventer sa formidable histoire ?
Pourquoi pas, Athellas ?! En l'absence de vraies sources dispos à la Fondation, on ne peut que présumer...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 13 août 2015, 17:49

Mr Smith a écrit :Il me semble, Kronos, que dans tes - louables - recherches, tu sois remonté bien (trop) loin cette fois avec ton chronoscaphe... :chonos:
Kronos a écrit :(...) Nous savions donc par Viviane Quittelier que Jacobs avait une certaine Culture religieuse et qu'il parsemait fréquemment ses vignettes d'allégories diverses
Déjà, tu te fondes aveuglément sur les dires de V. QUITTELIER qui, elle ne s'en cache pas, est une fervente catholique... A ce point fervente d'ailleurs qu'elle voit des signes divins partout dans l'œuvre d'E.P. JACOBS, selon une interprétation pour le moins subjective :shock: !
Or, que je sache, EPJ n'a jamais fait état de ses opinions religieuses, comme un JIJÉ, par exemple...
Son attrait évident pour le surnaturel ne s'accompagnait nullement d'une dimension chrétienne, mais plutôt d'un penchant pour l'occulte, ou pour les sciences d'avant-garde... :o
Kronos a écrit :La première piste à laquelle nous avions pensé comme source du Chronoscaphe était la bande dessinée anglo-saxonne tirée du Voyage dans le Temps-Time machine de Herbert-G. Wells
Mais il n'en était rien, je le crois bien car, si Jacobs était un fervent lecteur de livres et magazines sur les Sciences, il n'était en rien un lecteur de BD, fussent-elles anglo-saxonnes.
exit donc, cette première fausse piste
C'est balayer allègrement cette hypothèse de la BD américaine d'après H.G. Wells, pourtant plausible...et assurément plus troublante que ta référence biblique, certes curieuse, mais quelque peu "poussiéreuse" et alambiquée :|
En tous cas, affirmer au passage que JACOBS ne lisait pas de BD, c'est faire fi de ses mémoires où, déjà enfant, il "raffolait des illustrés pour la jeunesse..." (cf. "Un Opéra de Papier" p.25), sans parler de ses collaborations à Bravo! ou Tintin...
Kronos a écrit :(...) j'ai creusé un peu plus le sujet, pour aboutir à une solution qui trouverait plutôt grâce à mes yeux, vues les idées religieuses de notre Ami et ses lectures
Idées et lectures pieuses qui restent à prouver...sérieusement :?:

Je trouve personnellement que la référence plus prosaïque avancée ci-dessus par Alhellas semble beaucoup plus convaincante (j'y ai toujours pensé également) ;)
NO COMMENT !!!
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par archibald » 13 août 2015, 18:06

Comme je l'ai déjà dit par ailleurs ( http://www.centaurclub.com/forum/viewto ... ope#p30818) je triouve que le chronoscaphe ressemble à un gyroscope . :chonos:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Captain Gregg » 13 août 2015, 18:43

Alhellas, ton hypothèse est elle aussi intéressante.

Mais là, j'avoue que je serais plus de l'avis de Kronos.

EPJ n'était peut-être pas un fervant croyant, mais il a fort bien pu durant son enfance être influencé par des lectures religieuses, à l'instar des deux créateurs de Superman Jerry Siegel et Joe Shuster, de confession juive, qui connaissaient parfaitement les textes religieux et qui ont imaginé ce héros aux pouvoirs surnaturels, se souvenant de certains passages bien particuliers......

Par ailleurs, je me souviens d'un professeur de littérature qui nous avait indiqué que les lectures essentielles et indispensables étaient : La Torah, La Bible, Le Coran, les grandes épopées comme celle de Gilgamesh, L'Iliade et L'Odyssée, le Mahabharata et la Divine Comédie... Textes fondateurs et fortement influents, que cela soit dans tous les genres de la littérature . (Même un auteur surréaliste comme André Breton, athé convaincu, faisait référence à des textes comme l'Apocalypse, avec grande précision). Donc pourquoi pas??
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2685
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Kronos » 13 août 2015, 20:59

Pour répondre par des arguments "sérieux" aux appréciations malavisées et infondées de certain, je ne mettrai que les deux textes ci-dessous...
La folie d’un savant en concurrence (par Ali Chibani)
«« Le scientifique (Septimus) persécuté veut prouver sa supériorité sur ses pairs et sur le reste de l’Humanité. Dès lors, il sombre dans un délire mystique qui le mène à adopter la posture de Dieu. À ses otages dépossédés de leur volonté, il fait dire sa vérité sous cette forme : « … le docteur Septimus est le maître… Il est bon… Il est grand… Nous sommes ses humbles serviteurs… Nous regrettons nos erreurs passées… Nous… » (p. 56).
Cette victoire sur le monde scientifique, le créateur veut ensuite qu’elle affecte tout le monde afin de prouver son autorité et sa puissance : « Je mettrai à exécution un projet grandiose à l’échelle planétaire ! Mais avant cela, il me faut faire un exemple, afin de prouver ma puissance… » (p. 56).
À cet égard, la date choisie pour réaliser ce projet qui doit consacrer la puissance divine de l’inventeur est révélatrice puisqu’il s’agit du 24 décembre. Le scientifique achève ainsi de confondre sa personnalité avec Dieu, sa machine devenant une sorte de miracle pour convaincre les plus réticents.
C’est d’ailleurs par le même procédé que celui utilisé par les religions qu’il compte affirmer son pouvoir sur les hommes. Il s’agit de provoquer la « fascination » de ses victimes puisqu’il prend possession du cerveau humain et de ses instincts grâce à un disque qui tourne et dont la lumière fascine. Quant aux méfaits de la Marque Jaune, ils ont pour effet de laisser « les spectateurs ébahis » (p. 47)
Le vocabulaire des religions émaille les pages 62 et 63 où le scientifique veut prêcher la Bonne nouvelle en exposant « … les rudiments de la Théorie Nouvelle » et entend obtenir la « confession publique des trois misérables créatures qui [l]’ont ridiculisé… » et qui « s’inclinent profondément en psalmodiant à l’unisson » : Chétives larves que nous sommes, nous avons osé dans notre incommensurable orgueil et notre insondable ignorance, injurier, bafouer, insulter et outrager ton Rayonnant Génie. Mais nous étions dans les ténèbres et ne le savions pas. Aussi est-ce profondément repentants que nous venons, Ô Maître Magnanime, te supplier de nous absoudre. »»

Les traitements du religieux en BD
Dans son dernier livre sur « Les avatars du Christianisme en bandes dessinées, des bons pères franco-belges aux quêteurs de sens des Années 2000 », René Nouailhat revient sur l'œuvre de E. P. Jacobs (créateur de Blake et Mortimer) et celle de ses repreneurs pour la situer cette fois dans la riche histoire des différents traitements du religieux en bandes dessinées (EME éditions, octobre 2014)
On y tout ce qu'Edgar Pierre Jacobs devait à son éducation religieuse. Le jeune Jacobs, alors élève à l'Académie des Beaux-Arts, avait souhaité devenir peintre de la Cour et des cathédrales. En pleine guerre, il a été contraint et forcé de subvenir à ses besoins en servant un art mineur qu'était alors la Bande dessinée. Il s'est fait plaisir en intégrant, de manière subtile et cachée, ses plus profonds désirs d'inspiration chrétienne. Et lorsqu'il a osé représenter une scène de repentance très explicite dans la Marque Jaune, il a été prié d'abréger la fin de son histoire... (voir ci-dessus !)
Et, non, Viviane Quittelier n'a pas fantasmé les penchants et inclinations religieuses de son grand-père par alliance ! Même si Jacobs n'était pas ce qu'on peut trivialement appeler une "grenouille de bénitier".POINT.

Alors, les Prophéties d'Ezéchiel et ses "roues"... Pourquoi pas ?!
Ayons l'esprit un peu ouvert, que diable ! :evil:
Même si je ne réfute aucunement, quant à moi, les autres possibilités qui peuvent parfaitement être à l'origine, ou en partie, du moins, de ce satané Chronoscaphe, tudieu, mordiou et pa le sang bleu... :lol:
L'idée du planisphère me plairait même assez si elle n'était pas un peu trop éloignée du contexte
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Mr Smith » 14 août 2015, 00:27

Kronos a écrit :
Mr Smith a écrit :Il me semble, Kronos, que dans tes - louables - recherches, ... :chonos: (...)
(...) Idées et lectures pieuses qui restent à prouver...sérieusement :?:
NO COMMENT !!!
J'ai failli être déçu par cette "réponse" abrupte, mais j'avais tort : Kronos n'allait pas en rester là ! :twisted:
Kronos a écrit :Pour répondre par des arguments "sérieux" aux appréciations malavisées et infondées de certain, je ne mettrai que les deux textes ci-dessous...
La folie d’un savant en concurrence (par Ali Chibani)
(...)
Ce M. Ali Chibani* (grand spécialiste de Jacobs comme chacun le sait... :twisted: ) voit du religieux dans la scène des repentis dans "La Marque Jaune"...comme d'autres y voit une critique des procès staliniens et des lavages de cerveaux chers aux dictatures communistes :!:
Chacun peut y aller de son interprétation, mais cela reste avant tout une scène somme toute classique du savant fou vis à vis de ses cobayes... :x
[/quote]
Kronos a écrit : Dans son dernier livre sur « Les avatars du Christianisme en bandes dessinées, des bons pères franco-belges aux quêteurs de sens des Années 2000 », René Nouailhat revient sur l'œuvre de E. P. Jacobs (...)
On y tout ce qu'Edgar Pierre Jacobs devait à son éducation religieuse. Le jeune Jacobs, alors élève à l'Académie des Beaux-Arts, avait souhaité devenir peintre de la Cour et des cathédrales. (...) Il s'est fait plaisir en intégrant, de manière subtile et cachée, ses plus profonds désirs d'inspiration chrétienne. Et lorsqu'il a osé représenter une scène de repentance très explicite dans la Marque Jaune, il a été prié d'abréger la fin de son histoire... (voir ci-dessus !)
Que je sache :
-Jacobs n'a pas fait ses études chez les Jésuites ou autres institutions religieuses !
-En entrant aux Beaux-Arts, son ambition était de devenir "peintre d'histoire" (sic : "Un Opéra de Papier" p.33) et pas d'art religieux !
-Les peintures qu'ils évoquent sont essentiellement des scène de batailles ou des fresques historiques et non des allégories de la Bible !
S'il a pu s'intéresser au domaine religieux, c'est avant tout pour son faste, son décorum, voir sa musique, encore en usage à son époque (pré-Vatican II donc), autrement dit pour le spectacle que l'Église offrait à ses yeux d'enfant, déjà friants de mise en scène et de costumes !
Mais tout cela au même titre que les parades militaires...

Faut-il préciser encore aux forumeurs que M. René Nouailhat* se base ici sur les propos pour le moins contestables de Vivianne Quittelier, avec qui il partage une communion d'idées chrétiennes très prononcées ?
Kronos a écrit :Et, non, Viviane Quittelier n'a pas fantasmé les penchants et inclinations religieuses de son grand-père par alliance ! Même si Jacobs n'était pas ce qu'on peut trivialement appeler une "grenouille de bénitier".POINT.
Et oui, Kronos, je suis fort étonné et navré de constater ton adhésion sans réserves aux affirmations frisant parfois l'irrationnel de V. Quittelier dans ce domaine. Il me semble pourtant évident à la lecture de ses "Témoignages inédits" (et je veux croire ne pas être le seul !) qu'elle se livre à une interprétation toute personnelle de l'œuvre de Jacobs, dans un sens qui s'accorde notamment avec ses propres convictions religieuses.
Quittelier et Nouailhat font de la récupération manifeste en prêtant à E.P. Jacobs des intentions mystiques - forcément cachées, c'est plus pratique ! - dans ses bandes dessinées...pour la plus grande gloire du Christ, je suppose ? Une figure emblématique de la BD, c'est sûr : quelle aubaine ! :evil:
Au passage, dans le genre, il y a aussi ceux qui voient des allusions maçonniques partout dans les Tintin d'Hergé... :-?

Bref, si c'est ça des preuves sérieuses, Kronos, je regrette presque ton "no comment !"... :roll:
Kronos a écrit :L'idée du planisphère me plairait même assez si elle n'était pas un peu trop éloignée du contexte
Pour revenir au sujet de départ, le chronoscaphe donc, je ne vois vraiment pas ce que la thèse du globe planétaire ("planisphère" s'applique aux cartes... ;) ) a de plus éloignée que les illustrations des visions d'Ezequiel...ce serait plutôt le contraire :!: :chonos:


*(Ali Chibani, auteur du recueil poétique L'Expiation des innocents, est docteur en littérature comparée avec une thèse soutenue à la Sorbonne et intitulée Temps clos et ruptures spatiales dans les œuvres de l'écrivain francophone Tahar Djaout et du chanteur-poète kabyle Lounis Aït Menguellet. Il collabore au mensuel Le Monde diplomatique, aux sites web SlateAfrique.fr et Tv5 Monde, ainsi qu'à la revue Cultures Sud. Il a également co-fondé le blog littéraire La Plume Francophone...) NB : si c'est bien le même... :ugeek:

* (René Nouailhat est professeur en histoire des religions, directeur des études et de la recherche au Centre Universitaire Catholique de Bourgogne. Il a été responsable de la mission "Enseignement et religions" auprès de l'Enseignement catholique français...)
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7457
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par freric » 15 août 2015, 15:59

Désolé, mais je maintiens que quand je vois un globe, Je pense à Charlot dans le film.
Et cela quelque soit le style ou le format du Globe.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par Mr Smith » 15 août 2015, 23:33

freric a écrit :Désolé, mais je maintiens que quand je vois un globe, Je pense à Charlot dans le film.
(...)
Freric, que ce soit ta référence (respectable au demeurant), c'est une chose...et c'est ton droit.

Mais en l'évoquant (et en insistant sur ce point), tu sembles n'y voir que l'accessoire clownesque utilisé par Chaplin, ce qui est, dans le cadre de ce post, pour le moins réducteur...et guère flatteur pour la suggestion d'Alhellas.
Pourtant, les globes mappemondes sont des objets concrets et d'origine scientifique (même si certains marchands ont pu les détourner ensuite en mini-bars ! ;) ), donc tout à fait sérieux. :ugeek:
On ne peut en dire autant de ces roues d'Ezechiel, pures visions sujettes à diverses interprétations...et à caution, vu l'époque reculée ! :-?
Maintenant, je le répète, il est intéressant de les évoquer pour l'analogie (relative) de forme, mais de là à les considérer comme source plausible, avec l'argumentaire déployé par Kronos , c'est aller un peu vite en besogne, et chercher midi à quatorze heures... :chonos:
Et Jacobs me semble être plus pragmatique et moderne dans ces créations pour lui prêter des références bibliques... :?:
Modifié en dernier par Mr Smith le 16 août 2015, 20:54, modifié 3 fois.
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7457
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par freric » 16 août 2015, 11:20

Non mais oh!

Peux-tu me dire où est l'offense faite à Alhellas ?
S'il écrit que le chronoscaphe lui fait penser a un type de globe, sa remarque est vraie, une sphère dans deux roues perpendiculaires c'est tout à fait cela.
Je dis juste qu'un globe me fait penser au film où Charlot joue avec... Il n'y a aucune animosité dans les propos.

Alhellas fait remarquer que le chronoscaphe lui rappelle la forme d'un globe.
Je dis juste que quand je vois un globe, je pense au film de Charlot... Tout comme le gag du film "La panthère rose" quand Peter Sellers le fait tourner avant de s'appuyer dessus !

Quand je vois une "deux chevaux", il m'arrive de penser au film "Le corniaud" avec Bourvil. ( je préfére préciser, pour corniaud, c'est le titre du film, pas une insulte...)
Mais sûrement me traiterais-tu de con, car il faut plutôt penser au film de James Bond, ou aux films avec les gendarmes?

Je vais donc te laisser polémiquer tout seul, car cela ne fait pas avancer le débat.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Sources du Chronoscaphe

Message par gadjo » 16 août 2015, 19:06

eh bien, les esprits s'échauffent... :roll:

pour en revenir au sujet à mon humble avis, il y a sans doute un peu de toutes les influences citées ;)

L'anneau est un motif utilisé pour représenter le cycle du temps et tous les thèmes associés depuis des lustres dans de nombreuses civilisations
On peut remonter à Ouroboros (Wikipedia) ... et aller jusqu'au film et à la série Stargate :mrgreen:

La représentation de la machine à remonter le temps d'HG Wells citée, les roues d'Ezéchiel, le globe terrestre, le gyroscope, tout a pu servir d'influence à Jacobs
à des degrés divers, il n'y a pas de contradiction flagrante selon moi.
Comme tout auteur de science-fiction, EPJ créait ses inventions par syncrétisme de plein de sources
Donc la piste proposée par Kronos est intéressante mais comme Mr Smith le dit, affirmer que tel ou tel élément en particulier est LA source, ça me semble difficile aussi

sinon, personnellement, le chronoscaphe m'évoque depuis toujours un atome :
Image
(voir d'ailleurs les pages de garde du Piège diabolique)

Une question que je me suis toujours posée par ailleurs, c'est comment se comporte et à quoi ressemble l'appareil en mouvement ? :chonos:
Est ce que la sphère centrale tourne sur elle-même au centre des anneaux fixes, comme un globe terrestre ?
Est-ce que les anneaux pivotent et tournent très vite autour de la sphère centrale fixe ou pas (comme les électrons de l'atome ou un gyroscope) ?
Est-ce que tout reste fixe en apparence et que les anneaux renferment une sorte d'accélérateur de particules qui créeraient un champ magnétique ?
:?

edit: typo
Modifié en dernier par gadjo le 17 août 2015, 18:42, modifié 1 fois.
Répondre

Retourner vers « Le Piège diabolique »