Cliché de Bob De Moor pour Satô 2.

Scénario : E.P. JACOBS
Dessin : Bob de MOOR
Répondre
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7059
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Cliché de Bob De Moor pour Satô 2.

Message par freric » 17 févr. 2015, 17:43

Sur son compte Twitter, Yves Schlirf a mis en ligne, une photo ou Bob de Moor prend la pose:

Image

Il s'agit de la première case de dernière Bande de la planche 24.

Image
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1757
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Cliché de Bob De Moor pour Satô 2.

Message par Thark » 17 févr. 2015, 18:46

Très touchant, de voir ainsi le grand Bob "faire l'acteur" pour la bonne cause 8-) , incarnant un personnage à l'instar de Jacobs...
Dommage que le résultat graphique ne soit pas totalement à la hauteur...
Pourtant, de Moor était un pro du dessin 'd'après nature', puisqu'il croquait très souvent son "patron" Hergé, à la recherche de la gestuelle ou de la posture idéale... (ou bien il prenait lui-même la pose, si Hergé se chargeait d'esquisser un croquis d'attitude).

Mais dans le cas de Sato " 2 " , malgré les clichés laissés par EPJ et ses propres croquis, il n'a presque jamais réussi à accoucher d'un dessin réaliste qui ne soit pas figé, voire maladroit... L'enjeu était trop crispant, le cahier des charges trop contraignant... et il faut avouer que le style tardif de Jacobs, justement très "photographique", ne convenait pas au tempérament graphique de De Moor.
Roberto
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 145
Enregistré le : 11 août 2011, 18:52

Re: Cliché de Bob De Moor pour Satô 2.

Message par Roberto » 17 févr. 2015, 19:53

J'aime beaucoup les interjections ; ce "Grrr" a tendance à désamorcer l'ambiance de cette scène qui se veut dramatique, mais ça m'amuse bien. Grrr !
Répondre

Retourner vers « Les 3 Formules du professeur Satô : Mortimer contre Mortimer »