Analyse de L'Affaire Francis Blake

Scénario : Jean Van HAMME
Dessin : Ted BENOIT
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 23 févr. 2013, 08:55

:D Oui!
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4595
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Will » 24 févr. 2013, 07:19

En ce qui concerne l’utilisation du mot “mercenaire” par Jean Van Hamme , il y a certainement un coté péjoratif à ce mot . Mais je crois qu’il a plutot renvoyé aux mercenaires modernes , les footballeurs des grands clubs par exemple (il y a une analogie entre les clubs et les pays qui se battent) . S’ils sont peut-être moins dévoués à leurs club , ils ne sont certainement pas moins dévoué à leur job .

D’ailleurs , les repreneurs de B&M , sont-ils moins dévoués que l’auteur de Sato , une aventure qui n’aurait jamais vu le jour sans la pression faite par cet autre grand scénariste/mercenaire qui est Greg ? Je ne le crois pas .

Le monde de la BD est rempli de “mercenaires” . Goscinni , Charlier … pour ne citer que ces 2 géants .
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5553
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald » 24 févr. 2013, 09:23

« Nous sommes des mercenaires » a déclaré Van Hamme à propos de la reprise de la série, et la métaphore est d’ailleurs citée plusieurs fois en exemple par Yves Sente.
Will a écrit :En ce qui concerne l’utilisation du mot “mercenaire” par Jean Van Hamme , il y a certainement un coté péjoratif à ce mot . ..../...
Voici l’article de la convention de Genève (pour ce que cela vaut dans ce domaine :lol: ) :
« Article 47 - Mercenaires

1. Un mercenaire n'a pas droit au statut de combattant ou de prisonnier de guerre.
2. Le terme «mercenaire» s'entend de toute personne :

a) qui est spécialement recrutée dans le pays ou à l'étranger pour combattre dans un conflit armé ;
b) qui en fait prend une part directe aux hostilités ;
c) qui prend part aux hostilités essentiellement en vue d'obtenir un avantage personnel et à laquelle est effectivement promise, par une Partie au conflit ou en son nom, une rémunération matérielle nettement supérieure à celle qui est promise ou payée à des combattants ayant un rang et une fonction analogues dans les forces armées de cette Partie ;
d) qui n'est ni ressortissant d'une Partie au conflit, ni résident du territoire contrôlé par une Partie au conflit ;
e) qui n'est pas membre des forces armées d'une Partie au conflit ; et
f) qui n'a pas été envoyée par un État autre qu'une Partie au conflit en mission officielle en tant que membre des forces armées dudit État. »
qui prend part aux hostilités essentiellement en vue d'obtenir un avantage personnel
Un avantage personnel ! là , à mon avis est le nerf de la guerre !
Beaucoup d'argent , une reconnaissance personnel , le respect d'un code de l'honneur comme par exemples les samouraïs. ????


Tiens par exemple , quand on regarde le film "les 7 mercenaires" ( ou les 7 samouraïs dont le précédent est inspiré ) , chacun des mercenaires a une motivation légèrement différente de celle des autres . Pour certains c'est l'argent , pour d'autres le plaisir de manier les armes , pour certains la fuite ....
Adhère-t-on à chacune des ces motivations ? Certainement non !
Certaines nous semblent nobles , d'autres non ... ;)
une rémunération matérielle nettement supérieure à celle qui est promise ou payée à des combattants ayant un rang et une fonction analogues dans les forces armées de cette Partie ;
Est ce que la rémunération de van Hamme et Sente est nettement supérieur à celle de Jacobs ? Là je suppose que l'on peut dire que oui . Jacobs ,quand on lit ce qui a été écrit sur lui , ne semble pas avoir roulé sur l'or . :cry: :
Will a écrit :En ce qui concerne l’utilisation du mot “mercenaire” par Jean Van Hamme , il y a certainement un coté péjoratif à ce mot . Mais je crois qu’il a plutôt renvoyé aux mercenaires modernes , les footballeurs des grands clubs par exemple (il y a une analogie entre les clubs et les pays qui se battent) . S’ils sont peut-être moins dévoués à leurs club , ils ne sont certainement pas moins dévoué à leur job ...../...
Reprenons cette image forte ! En ce qui concerne certains footballeurs Français ( je parles de ceux-ci , car je les connais un peu mieux que les autres ) , j'ai nettement l'impression que nos internationaux se donnent à fond dans leurs clubs où en général la rémunération matérielle est nettement supérieure et qu'ils mettent la pédale douce quand il joue dans l'équipe nationale pour éviter les blessures qui les empêcheraient de jouer dans leurs clubs respectifs .

Par contre j'ai quand même l'impression que van Hamme se donne plus à fond pour ses propres séries !
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4595
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Will » 24 févr. 2013, 12:38

archibald a écrit : Reprenons cette image forte ! En ce qui concerne certains footballeurs Français ( je parles de ceux-ci , car je les connais un peu mieux que les autres ) , j'ai nettement l'impression que nos internationaux se donnent à fond dans leurs clubs où en général la rémunération matérielle est nettement supérieure et qu'ils mettent la pédale douce quand il joue dans l'équipe nationale pour éviter les blessures qui les empêcheraient de jouer dans leurs clubs respectifs .
Je ne suis pas le premier qui a utilisé cette image .
Wikipédia a écrit :Dans le sport, en particulier dans le football, le terme « mercenaire » est utilisé pour désigner un sportif qui joue uniquement pour l'argent, sans prêter attention au maillot ou à la nation qu'il représente.
Prenons l’exemple de Zinédine Zidane , clairement un mercenaire , puisqu’il a joué pour plusieurs clubs ( Cannes , Bordeaux , Juventus , Real Madrid) . On sait pas nier qu’il a joué quelques de ses meilleurs matches pour la France .
Mes excuses si je cherches le coté positif , mais ce que je veux dire c’est que même un mercenaire peut donner le meilleur de soi-même .
Par contre j'ai quand même l'impression que van Hamme se donne plus à fond pour ses propres séries !
Je ne suis pas fan de Van Hamme . Je préfère ses histoires de B&M à ses propres séries . ;)
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Erca » 24 févr. 2013, 13:25

Will a écrit :Prenons l’exemple de Zinédine Zidane , clairement un mercenaire , puisqu’il a joué pour plusieurs clubs ( Cannes , Bordeaux , Juventus , Real Madrid) . On sait pas nier qu’il a joué quelques de ses meilleurs matches pour la France .
Et il fait sans doute partie des rares joueurs de l'époque "galactique" à être encore adulés par les supporters du Real, où il travaille désormais.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5553
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald » 24 févr. 2013, 13:42

Will a écrit :..../....
Mes excuses si je cherches le coté positif , mais ce que je veux dire c’est que même un mercenaire peut donner le meilleur de soi-même .

..../...
C'est le coté positif que je voulais évoquer avec le film Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven)
wikipédia a écrit :Tous ces mercenaires acceptent pour une raison bien légitime et propre à chacun : l'un pense que Chris flaire un bon coup financier, un autre suit pour se trouver enfin un but honorable à accomplir, le suivant croit fuir les ennuis en changeant de pays mais pour mieux se jeter dans la bataille, encore un autre est si habile tireur et avec toute arme qu'il accepte par pur défi personnel pour se trouver des ennemis dignes de ce nom, le dernier est sans le sou et se dit que ce maigre salaire est toujours mieux que rien…

En cheminant vers le village, ils acceptent un septième et dernier compagnon d'armes, un jeune homme qui les convainc par sa ténacité et son envie de prouver sa valeur. Les sept mercenaires sont réunis. Dès lors il ne leur reste plus qu'à préparer le village et ses habitants à la bataille à venir.
Will a écrit :..../....
Je ne suis pas fan de Van Hamme . Je préfère ses histoires de B&M à ses propres séries . ;)
Je le connais surtout pour Largo Winch et XIII
;)
Erca a écrit :
Will a écrit :Prenons l’exemple de Zinédine Zidane , clairement un mercenaire , puisqu’il a joué pour plusieurs clubs ( Cannes , Bordeaux , Juventus , Real Madrid) . On sait pas nier qu’il a joué quelques de ses meilleurs matches pour la France .
Et il fait sans doute partie des rares joueurs de l'époque "galactique" à être encore adulés par les supporters du Real, où il travaille désormais.
Je suis encore sous le coup de la dernière coupe du monde :(
Coupe du monde 2010

Personne n'a oublié la descente aux enfers de l'équipe de France en Afrique du Sud. Un seul point en trois matches, un but marqué, quatre encaissés, Yoann Gourcuff expulsé, Nicolas Anelka viré, Franck Ribéry agaçant, Patrice Evra exaspérant, Raymond Domenech désespérant, un bus qui ne bouge pas, une grève des joueurs qui n'en finit pas, le préparateur physique qui jette son chronomètre, un officiel de la Fédération qui pleure devant les caméras, les membres du gouvernement qui racontent n'importe quoi... Tellement gros qu'on a encore du mal à réaliser.
source : http://www.lexpress.fr/actualite/sport/ ... 29288.html
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 26 févr. 2013, 14:17

Suite :

Quatrième partie de la lecture de L'Affaire Francis Blake ; dans laquelle il est question d'un faux Blake, d'une non-rencontre, des pièges de l'image et du langage, de masques et de fantômes.

http://loeilprivebd.blogspot.fr/2013/02 ... er_26.html

affaire 37.jpg
affaire 37.jpg (44 Kio) Vu 2276 fois
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5553
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald » 26 févr. 2013, 17:20

Ah ! le faux Blake .... un vrai cross over avec Largo Winch ! 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2173
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Erca » 27 févr. 2013, 00:36

Propos convaincant, cette analyse donne accès à un degré de lecture subtil de l'album.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 05 mars 2013, 08:47

Merci!

Et justement voici l'avant-dernier épisode sur le sujet : où il est question d'images fantômes, d'inconscient, de déchéance, d'éloignement, et même des Confessions de Rousseau.

http://loeilprivebd.blogspot.fr/2013/03 ... timer.html
affaire 43.jpg
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 12 mars 2013, 16:09

Dernière partie de la lecture de L'Affaire Francis Blake - dans laquelle il est question de noeud humain, d'amitiés, d'un fantôme, de portraits retournés, de déracinement, et d'une mélancolie qui pourrait venir à bout même du flegme tout britannique de Blake et Mortimer.

http://loeilprivebd.blogspot.fr/2013/03 ... er_12.html
affaire 47.jpg
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 442
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Mr Smith » 12 mars 2013, 21:55

Dans cette fin d'analyse (à quand le mémoire ?! :ugeek: :shock: ), à propos du parallèle avec l'album d'Yves Chaland & Yann Le Pennetier "F52" (que je viens justement de lire dernièrement...) je relève un passage - un détail diront certains - qui me paraît infondé :

"...le F.52 est directement inspiré de la ligne esthétique des avions du Secret de l’Espadon."

Pour rappel, voici le fameux F52 par Yves Chaland :

Image

Mise à part la couleur , cet avion s'apparente plus (à un échelle supérieure), par exemple, aux engins de cette aventure classique de Jean Valhardi par Jijé :
Image

...engins eux-même directement inspirés (aile delta avec cockpit à l'emplanture de la dérive) des projets allemands Lippisch :
Image

...et français Payen :
Image

...mixé avec la disposition atypique superposée de la paire de réacteurs du chasseur britannique BAC Lightning (1960) :
Image

A noter qu'on peut lire aussi cette affirmation gratuite sur la fiche d'Yves Chaland sur Wikipedia :
"L'autre caractéristique est la référence à des bandes dessinées belges des années cinquante ou des œuvres littéraires. (...). L'avion de F52 c'est le Golden Rocket ou l'Aile rouge du Secret de l'Espadon."
:-?

Au passage, cet album "F52" est d'une lecture assez dérangeante, le dessin alerte et néo-rétro ligne claire
de Chaland ne gommant pas la perversité inoculée par Yann (on a l'habitude depuis avec ce scénariste...).
On est bien loin d'E.P. Jacobs !
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 12 mars 2013, 22:36

Ted Benoit "Histoire d'un retour" p. 22 : "Le F52 n'aurait pas déparaillé l'univers de Jacobs. Réunir l'oeuvre de deux dessinateurs de génération différente, l'idée me semblait belle".
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5553
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald » 13 mars 2013, 17:31

Le cinéphile reconnaitra Robert Donat, acteur britannique qui incarne le personnage principal des 39 Marches. La référence au modèle hitchcockien semble être placée là avec nonchalance et malice, renvoyant à la tradition référentielle de l’arrière-plan en bande dessinée, riche en clins d’œil de toutes sortes. Sauf qu’ici la photographie de l’acteur a été réalisée pour le film de René Clair The Ghost Goes West (Fantôme à vendre, 1937), succulente comédie dans laquelle Robert Donat joue un double rôle.
J'ai apprécié le parallèle avec le film de René Clair ( comme la ligne du même nom :lol: ) ; mais je suis un peu surpris quand tu dis que la photo de Robert Donat a été réalisée pour le film Fantôme à vendre.
J'ai toujours eu l'impression que le dessin était inspiré d'une photo de promotion de l'acteur , tirée d'un pressbook ....
Donc je me permets de te demander d'où tu tiens cette information car mes recherches sur internet sont restées vaines ... :cry:
Donat, Robert_NRFPT_01.jpg
affaire 47.jpg
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Nicolas Tellop
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 19
Enregistré le : 06 févr. 2013, 15:54

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par Nicolas Tellop » 13 mars 2013, 19:39

Et bien c'est Ted Benoit qui me l'a dit...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5553
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Analyse de L'Affaire Francis Blake

Message par archibald » 14 mars 2013, 07:48

Nicolas Tellop a écrit :Et bien c'est Ted Benoit qui me l'a dit...
Merci de ta réponse ! ;)
Je pense que tu devrais le signifier dans ton article , pour éviter de faire bondir des cinéphiles amateurs comme moi !
j'ai pourtant vu les deux films et l'allusion à un film précis n'est pas si évidentes ...
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Répondre

Retourner vers « L'Affaire Francis Blake »