Quand la fiction rejoint la réalité

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Répondre
Avatar du membre
Colonel Ilkor
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 4
Enregistré le : 18 déc. 2019, 01:01

Quand la fiction rejoint la réalité

Message par Colonel Ilkor »

Un peu de légèreté en ce contexte lourd médicalement, économiquement, socialement:
qu'est ce qu'attendent Blake et Mortimer pour traquer, choper et arrêter ce fichu Voronov?! :x Car on en parle rarement mais ce maudit virologue a disparu dans la nature après ses méfaits!! Et le virus actuel présente de furieuses similitudes avec la bactérie développée par Voronov!! Contamination par contact, enfants immunisés... :p
La vraie valeur d'un homme réside, non dans ce qu'il a, mais dans ce qu'il est, O.Wilde
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5955
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Quand la fiction rejoint la réalité

Message par archibald »

Colonel Ilkor a écrit :
22 mars 2020, 19:09
Un peu de légèreté en ce contexte lourd médicalement, économiquement, socialement:
qu'est ce qu'attendent Blake et Mortimer pour traquer, choper et arrêter ce fichu Voronov?! :x Car on en parle rarement mais ce maudit virologue a disparu dans la nature après ses méfaits!! Et le virus actuel présente de furieuses similitudes avec la bactérie développée par Voronov!! Contamination par contact, enfants immunisés... :p
Je pense que beaucoup d'entre nous auront fait le rapprochement .... 8-)
viewtopic.php?p=51927#p51927
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Guy Nipigue
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 61
Enregistré le : 17 déc. 2014, 23:08

Re: Quand la fiction rejoint la réalité

Message par Guy Nipigue »

Je viens de relire l’album du coup.
Et je me rends compte que c’était une très bonne histoire...
Sente n’avait pas encore pris le parti de « boucher les trous » des biographies de nos héros et Juillard,bien qu’il ne maîtrise pas les personnages de Jacobs, (il ne les maîtrisera jamais d’ailleurs) livre un bon travail.
Répondre

Retourner vers « La Machination Voronov »