Incohérences

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
catallaxie
Modérateur
Modérateur
Messages : 2184
Enregistré le : 05 août 2010, 10:19
Localisation : Ensoleillée

Re: Incohérences

Message par catallaxie »

archibald a écrit :
Pykov a écrit :oui, ton lien nécessite nom d'utilisateur et mot de passe :-o
Et le message d'accueil
Cette page a été générée par un serveur maison administré par deux cons.
Yakomow & Basica vous emmerdent.
ne donne pas trop envie de s'inscrire.
Donc je ne vais pas m'inscrire dans ce forum simplement pour voir des détournements dont je ne sais pas s'il vont me faire rire . ;)
Montre-nous un exemple dans ce Forum , pour que l'on juge si cela vaut le détour ! ;)
J'aime l'humour ( même noir ); mais est-ce cette phrase peut être classée dans cette catégorie ? :mrgreen:
+1

et encore tu es gentil puisque le reste du message n'est pas très attirant. :|
Mes ventes (contact en MP):

ERV (virgin)
Gondwana ( BNP)
Malédiction 1 (BNP)
EO La machination Voronov
Affaire du collier (album BP)
Ex-libris Mortimer Voronov
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: Incohérences

Message par Mitsugoro »

Allez, megaprosper, épate-nous ! ;)
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Longtarin
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 211
Enregistré le : 11 sept. 2010, 00:55

Re: Incohérences

Message par Longtarin »

megaprosper a écrit :
L'album se passe dans les années 50, on peut envisager que les auteurs singent l'atmosphère raciste-colonialiste de la bande dessinée d'époque.


La relecture des sarcophage confirme mes soupçons.Complot "tiers mondiste", Nasir en fidèle toutou comme à la grande époque. C'est de la BD, je ne suis pas un extrémiste du touche pas à mon pote, mais j'aimerais quand même savoir ce que je lis.
Je ne suis pas d'accord avec toi! Pour seule preuve (re)lis les "Blondin et Cirage de Jijé parus dans les années cinquantes! Si Jijé se permet des blagues innocentes (si si) il n'y a pas l'ombre d'une subordination entre Blondin et Cirage!

"Le negre blanc" est le plus emblématique! On ne peut donc pas taxer la franco belge des années cinquante de raciste!

Pour la deuxieme phrase, je dirais que Nasir n'a rien d'un toutou....Seulement Nasir est Sergent et Blake Capitaine.....Ceux qui ont fait leur service militaire savent de quoi je veux parler :mrgreen: !

Pour le reste je partage intégralement l'avis de BAR83! (meme si tout le monde sait qu'un Niçois vaut deux Varois :twisted: : je rigole!!!!!!!!
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4594
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Incohérences

Message par Will »

megaprosper a écrit :Mitsugoro a bien vu, la scène de la mort du ptit noir gentil qui s'est sacrifié pour la belle blonde est au mieux condescendant. C'est le vrai nom du racisme gentil.
Je n'ai pas l'album sous les yeux - je ne l'ai même pas acheté, mais récupéré à un salon sur le stand de la bé haine pet. Mais déjà l'article de journal, consulté par Mortimer-Olrik aux archives, nous parlait je crois, des deux guides, qui avaient abandonné le professeur, soigné par les deux blancs du secteur.
Je me demande si cette approche "tintin au congo" (n'aie pas peur Coco) était assumée. L'album se passe dans les années 50, on peut envisager que les auteurs singent l'atmosphère raciste-colonialiste de la bande dessinée d'époque.
Donc , si j'ai bien compris , écrire que les 2 guides noirs ont abandonnés le professeur blanc (parceque ils sont assez intelligents de sauver leur vie ) est une forme de racisme . Et le sacrifice du petit noir est une forme de racisme aussi ! :-?
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
Will
Modérateur
Modérateur
Messages : 4594
Enregistré le : 05 août 2010, 06:04
Localisation : Chez Nastasia

Re: Incohérences

Message par Will »

L'existence d'une culture humaine , il y a 350 millions d'années , pourrait être expliqué par 2 théories/légendes :

- La théorie de Erich Von Däniken , qui dit que les dieux étaient des extraterrestres .

- Le texte du livre de la Genèse 6 , 2-4 :

2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
3 Alors l'Éternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.
4 Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité


A noter que je ne partage pas ces théories , mais dans une aventure de B&M cela ne me gène pas .
Petit Pinailleur , provocateur de chance .
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 7979
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Incohérences

Message par archibald »

Will a écrit :.../...
4 Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité
..../...
On se rapproche des héros de la mythologie grecque ,Mi homme Mi dieux. ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
BAR 83
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 163
Enregistré le : 02 sept. 2010, 12:10
Localisation : Var

Re: Incohérences

Message par BAR 83 »

Longtarin a écrit :(...) meme si tout le monde sait qu'un Niçois vaut deux Varois (...)
Aââââârghhh !! Je vais de ce pas saisir la Halde !!! :D
BAR 83
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Incohérences

Message par jef »

megaprosper a écrit :
11 oct. 2010, 12:45
Bonjour,
je vous propose de lister ici toutes les incohérences qui remplissent cet album.
Il ne s'agit pas de critiquer l'excellent travail des auteurs (je pense surtout aux dessins d'Yves Sentes, très classiques et respectueux de l'esprit original).
Mais de pousser les auteurs à faire preuve de plus de rigueur dans l'écriture des albums suivants.
En effet, les retournements invraisemblables, les inventions farfelues et les affabulations, déjà à l'oeuvre dans les sarcophages du 6ème continent prennent dans le sanctuaire du Gondwana une place démesurée, empêchant au lecteur d'apprécier pleinement cette aventure.
Pour commencer cette liste, je note

- L'intrigue n'a aucune base scientifique (350 millions d'années, non mais quand même).
- Dans une certaine mesure, elle est incohérente par rapport au piège diabolique, qui respecte, lui l'histoire de notre planète (pas son futur je l'espère).
- Si une telle "pondeuse" existait, elle serait sûrement beaucoup plus difficile à trouver et mieux défendue que par une troupes de guerrier avec des lances empoisonnées (bah oui, elle est issue d'une civilisation encore plus avancée que la notre).
- Le motif de la spirale est sûrement le motif le plus répandu dans les cultures humaines, il ne peut être le support visuel d'une civilisation en particulier.
- A l'époque de l'histoire (millieu des année 50), la théorie sur la dérive des continents n'était pas encore acceptée par la communauté scientifique (ça arrive dans les années 60) / voire l'article de wikipedia.
- Le personnage de LA VIE est d'une inconsistance crasse par rapport à ce que son nom laisse entendre. En fait de VIE il s'agit du gardien d'une pondeuse automatique. Cette vie ne concerne QUE les êtres humains, ce qui est stupide quand on possède un minimum de connaissances sérieuses sur l'évolution.

En ce qui concerne l'aventure à proprement parler :
- Comment Olrik, dans la peau de Mortimer, arrive-t-il à effectuer le même travail que Mortimer, qui chercheur en physique nucléaire?
- Pourquoi décide-t-il de partir en quête de cette civilisation disparue (Ce n'est pas du tout le tempéramment d'Olrik) ? Pour les trésors? C'est très faible.
- Pourquoi personne ne rend la bague à LA VIE, pour sauver le professeur allemand, comme ceux-ci le leur avait demandé?
- Comment les personnages, qui apparaissent à quelques mètres de la caverne de tous les mystères, peuvent-ils passer outre leur curiosité, à la fin de l'histoire, et partir comme si rien n'était arrivé? Blake, indemne, ne devrait-il pas se poser quelques légitimes questions? (Situation proche de la grande pyramide, mais dans ce cas là, ils sont tous les deux hypnotisés).

Bref tout ça pour dire que cet album est un mélange pas très réussi des 7 boules de Cristal, vol 714 pour Sydney sans oublier Tintin au Congo (arriver à faire un album raciste en 2010, c'est une vraie performance). Côté Jacob, on retrouve donc le mystère de la grande pyramide avec un retournement final comme l'affaire Francis Blake, mais complètement absurde.

Ajoutons à cela une volonté maniaque de croiser les personnages pour créer artificiellement une cohérence avec l'oeuvre de Jacob, une biographie de Mortimer qui s'éloigne des préoccupations centrale de la série et n'amène rien sur le plan narratif, et nous avons une bien mauvaise direction pour les albums à venir.

Très attaché à ces personnage, très respectueux du travail des auteurs, anciens et récents, je les conjure de mettre plus de rigueur dans la définition des intrigues, d'arrêter les inventions complètement absurdes genre sarcophage-télépathique-à-échangeur-de-personnalité, ou pondeuse-qui-explique-partiellement-les-origines-de-l'humanité, voire le rayon-qui-chercher-les gens-dans-le-passé-pour-les-ramener-dans-le-futur.

Des histoires plus simples, plus vraisemblables, avec des éléments de science fiction crédibles (ou alors vraiment intéréssants - comme l'atlantide, où se déploit tout un univers). Selon moi, l'affaire francis blake et la machination voronov sont les titres les plus réussis depuis la reprise.

Côté positif, je note la féminisation de la série, et un dessin toujours splendide dans son charme désuet.
Laissez tomber les fadaises scientifico métaphysiques et les niaiseries sur le sens de la vie, ce serait vraiment une bonne idée.

Méga.
Bonjour.
J'hésite entre deux positions: "c'est une magnifique oeuvre de SF. après tout, imaginer une pré humanité qui aurait pris place dans de temps reculés, c'est osé, mais possible..." ou: "un accident industriel majeur. une daube infernale, illisible et prétentieuse".
Je suis quand même plus proche de la deuxième version. Bien sûr, nous ne descendons que d'un des rameaux des hominidés (et nous avons cohabité avec celui de Néanderthal), donc il serait intellectuellement possible qu'un autre rameau ait également prospéré, y compris de façon plus avancée. Le seul hic c'est que, placer cela à 350 millions d'années d'ici, avec les dinosaures au milieu, et quelques extinctions de masse, ça paraît juste délirant. On pourrait, à la rigueur, admettre cette thèse vers moins 35 000, 50 000, voire 100 000 ans, mais au-delà, ç'est inimaginable en raison de l'histoire de la planète.
Quand à la présence des hommes-lycaons dans un boyau souterrain, isolé de la surface par de l'eau, sans agriculture, c'est n'importe quoi. La vie troglodyte a ses limites. Même Wells, dans "la Machine à explorer le temps", ne fait pas de secrétaires souterraines, les Morlocks, des êtres intégralement troglodytes. ils doivent de temps en temps remonter pour assurer leurs besoins.
Le délire est dépassé avec l'échange des enveloppes corporelles entre Olrik et Mortimer...
C'est dommage d'ailleurs, car outre le dessin très léché de Juillard, cet album n'est pas sans qualités, du moins au début.
Pour le reste, Yves Sente a visiblement manqué d'inspiration: cela devrait s'intituler "reconstitution de ligue dissoute à Arusha". Convoquer le ban et l'arrière-ban de la Grande Pyramide, avec la présence de toutes les canailles cairotes, c'est sans doute nostalgique, mais c'est surtout ridicule.
J'ai lu les remarques des collègues sur le "racisme" et la paternalisme envers les Noirs. Certes, faire parler en "petit-nègre" des personnages en 2008, c'est un peu daté, mais il faut se reporter à l'époque. Même des grands noms, insoupçonnables sur ce point, comme Franquin, y sont tombés (voir Tembo Tabou et autres sujets). En outre, les héros rendent un hommage conforme à sa culture au petit Masaï qui se sacrifie, et qui a la dernière satisfaction (?) de mourir en guerrier...
Au final, je ne vais pas conserver cet ouvrage raté à mes yeux. Il fera la joie de mon soldeur!

NB: je ne sais pas si cela a influencé Sente, mais les hommes-lycaons apparaissent dans un roman intitulé "En attendant le vote des bêtes sauvages". Ecrit en 1998 par l'écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, et inspiré par un tyran qui rappelle Gnassingbe Eyadema au Togo, il fait apparaître la garde du potentat, composée de soldats dénommés les Lycaons.
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Incohérences

Message par jef »

Une petite incohérence de plus: le Professeur Leaky accueille nos héros à Nairobi en disant: "bienvenue à Arusha". A la page précédente, Sarah Summertown a pourtant indiqué à Mortimer que Leaky se trouvait de passage à Nairobi...
jef
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 47
Enregistré le : 28 déc. 2023, 09:07

Re: Incohérences

Message par jef »

jef a écrit :
09 juin 2024, 14:08
megaprosper a écrit :
11 oct. 2010, 12:45
Bonjour,
je vous propose de lister ici toutes les incohérences qui remplissent cet album.
Il ne s'agit pas de critiquer l'excellent travail des auteurs (je pense surtout aux dessins d'Yves Sentes, très classiques et respectueux de l'esprit original).
Mais de pousser les auteurs à faire preuve de plus de rigueur dans l'écriture des albums suivants.
En effet, les retournements invraisemblables, les inventions farfelues et les affabulations, déjà à l'oeuvre dans les sarcophages du 6ème continent prennent dans le sanctuaire du Gondwana une place démesurée, empêchant au lecteur d'apprécier pleinement cette aventure.
Pour commencer cette liste, je note

- L'intrigue n'a aucune base scientifique (350 millions d'années, non mais quand même).
- Dans une certaine mesure, elle est incohérente par rapport au piège diabolique, qui respecte, lui l'histoire de notre planète (pas son futur je l'espère).
- Si une telle "pondeuse" existait, elle serait sûrement beaucoup plus difficile à trouver et mieux défendue que par une troupes de guerrier avec des lances empoisonnées (bah oui, elle est issue d'une civilisation encore plus avancée que la notre).
- Le motif de la spirale est sûrement le motif le plus répandu dans les cultures humaines, il ne peut être le support visuel d'une civilisation en particulier.
- A l'époque de l'histoire (millieu des année 50), la théorie sur la dérive des continents n'était pas encore acceptée par la communauté scientifique (ça arrive dans les années 60) / voire l'article de wikipedia.
- Le personnage de LA VIE est d'une inconsistance crasse par rapport à ce que son nom laisse entendre. En fait de VIE il s'agit du gardien d'une pondeuse automatique. Cette vie ne concerne QUE les êtres humains, ce qui est stupide quand on possède un minimum de connaissances sérieuses sur l'évolution.

En ce qui concerne l'aventure à proprement parler :
- Comment Olrik, dans la peau de Mortimer, arrive-t-il à effectuer le même travail que Mortimer, qui chercheur en physique nucléaire?
- Pourquoi décide-t-il de partir en quête de cette civilisation disparue (Ce n'est pas du tout le tempéramment d'Olrik) ? Pour les trésors? C'est très faible.
- Pourquoi personne ne rend la bague à LA VIE, pour sauver le professeur allemand, comme ceux-ci le leur avait demandé?
- Comment les personnages, qui apparaissent à quelques mètres de la caverne de tous les mystères, peuvent-ils passer outre leur curiosité, à la fin de l'histoire, et partir comme si rien n'était arrivé? Blake, indemne, ne devrait-il pas se poser quelques légitimes questions? (Situation proche de la grande pyramide, mais dans ce cas là, ils sont tous les deux hypnotisés).

Bref tout ça pour dire que cet album est un mélange pas très réussi des 7 boules de Cristal, vol 714 pour Sydney sans oublier Tintin au Congo (arriver à faire un album raciste en 2010, c'est une vraie performance). Côté Jacob, on retrouve donc le mystère de la grande pyramide avec un retournement final comme l'affaire Francis Blake, mais complètement absurde.

Ajoutons à cela une volonté maniaque de croiser les personnages pour créer artificiellement une cohérence avec l'oeuvre de Jacob, une biographie de Mortimer qui s'éloigne des préoccupations centrale de la série et n'amène rien sur le plan narratif, et nous avons une bien mauvaise direction pour les albums à venir.

Très attaché à ces personnage, très respectueux du travail des auteurs, anciens et récents, je les conjure de mettre plus de rigueur dans la définition des intrigues, d'arrêter les inventions complètement absurdes genre sarcophage-télépathique-à-échangeur-de-personnalité, ou pondeuse-qui-explique-partiellement-les-origines-de-l'humanité, voire le rayon-qui-chercher-les gens-dans-le-passé-pour-les-ramener-dans-le-futur.

Des histoires plus simples, plus vraisemblables, avec des éléments de science fiction crédibles (ou alors vraiment intéréssants - comme l'atlantide, où se déploit tout un univers). Selon moi, l'affaire francis blake et la machination voronov sont les titres les plus réussis depuis la reprise.

Côté positif, je note la féminisation de la série, et un dessin toujours splendide dans son charme désuet.
Laissez tomber les fadaises scientifico métaphysiques et les niaiseries sur le sens de la vie, ce serait vraiment une bonne idée.

Méga.
Bonjour.
J'hésite entre deux positions: "c'est une magnifique oeuvre de SF. après tout, imaginer une pré humanité qui aurait pris place dans de temps reculés, c'est osé, mais possible..." ou: "un accident industriel majeur. une daube infernale, illisible et prétentieuse".
Je suis quand même plus proche de la deuxième version. Bien sûr, nous ne descendons que d'un des rameaux des hominidés (et nous avons cohabité avec celui de Néanderthal), donc il serait intellectuellement possible qu'un autre rameau ait également prospéré, y compris de façon plus avancée. Le seul hic c'est que, placer cela à 350 millions d'années d'ici, avec les dinosaures au milieu, et quelques extinctions de masse, ça paraît juste délirant. On pourrait, à la rigueur, admettre cette thèse vers moins 35 000, 50 000, voire 100 000 ans, mais au-delà, ç'est inimaginable en raison de l'histoire de la planète.
Quand à la présence des hommes-lycaons dans un boyau souterrain, isolé de la surface par de l'eau, sans agriculture, c'est n'importe quoi. La vie troglodyte a ses limites. Même Wells, dans "la Machine à explorer le temps", ne fait pas de secrétaires souterraines, les Morlocks, des êtres intégralement troglodytes. ils doivent de temps en temps remonter pour assurer leurs besoins.
Le délire est dépassé avec l'échange des enveloppes corporelles entre Olrik et Mortimer...
C'est dommage d'ailleurs, car outre le dessin très léché de Juillard, cet album n'est pas sans qualités, du moins au début.
Pour le reste, Yves Sente a visiblement manqué d'inspiration: cela devrait s'intituler "reconstitution de ligue dissoute à Arusha". Convoquer le ban et l'arrière-ban de la Grande Pyramide, avec la présence de toutes les canailles cairotes, c'est sans doute nostalgique, mais c'est surtout ridicule.
J'ai lu les remarques des collègues sur le "racisme" et la paternalisme envers les Noirs. Certes, faire parler en "petit-nègre" des personnages en 2008, c'est un peu daté, mais il faut se reporter à l'époque. Même des grands noms, insoupçonnables sur ce point, comme Franquin, y sont tombés (voir Tembo Tabou et autres sujets). En outre, les héros rendent un hommage conforme à sa culture au petit Masaï qui se sacrifie, et qui a la dernière satisfaction (?) de mourir en guerrier...
Au final, je ne vais pas conserver cet ouvrage raté à mes yeux. Il fera la joie de mon soldeur!

NB: je ne sais pas si cela a influencé Sente, mais les hommes-lycaons apparaissent dans un roman intitulé "En attendant le vote des bêtes sauvages". Ecrit en 1998 par l'écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, et inspiré par un tyran qui rappelle Gnassingbe Eyadema au Togo, il fait apparaître la garde du potentat, composée de soldats dénommés les Lycaons.
"créatures " souterraines
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3699
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Incohérences

Message par Kronos »

Si le thème de l'inversion des enveloppes corporelles a déjà été utilisé, on a effectivement un peu de mal à imaginer que le Olrik-Mortimer ait les mêmes sujets et préoccupations que le Mortimer-Olrik
Tout le reste n'est que divagations farfelues et invraisemblances improbables
Même si le dessin de juillard était encore, à cette époque, quelque peu soigné, la catastrophe du scénario emporte tout sur son passage, jusques-et-y-compris cette ineptie de soi-disante Civilisation en plein Paléozoïque et en pleine Glaciation du Karoo , dont les quelques rares dessins de juillard font hurler de rire... jaune !
Et vous n'avez pas parlé de la résurrection incroyable du fieffé coquin d'antiquaire cairote carrément tué par les policiers de Kamal...
Quant au dirgeable qui "permet de trimbaler les touristes"... en 1958 ??? J'en rigole encore
La source d'inspiration de sente est carrément copiée sur le dirigeable d'Izzy, le sympathique noir, ami de Rick O'Connell, dans le Retour de la Momie, film sort en 2001 !!
Mis à part de splendides paysages, même s'ils ne sont guère respectueux de la réalité... tout le reste est à jeter aux orties
Avatar du membre
tytram
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 69
Enregistré le : 13 févr. 2022, 16:11
Contact :

Re: Incohérences

Message par tytram »

Je vous trouve tous bien sévères... Le sanctuaire du Gondwana est une oeuvre de fiction. Elle utilise des thèmes qui ont déjà été développés dans des romans de science fiction, comme l'échange de personnalités ou les civilisations disparues.

Ce postulat posé, Il me semble que le scénario est cohérent.
Quelques exemples :
megaprosper a écrit :
11 oct. 2010, 12:45
- A l'époque de l'histoire (millieu des année 50), la théorie sur la dérive des continents n'était pas encore acceptée par la communauté scientifique (ça arrive dans les années 60) / voire l'article de wikipedia.
Avant qu'une théorie fasse consensus, elle est développée par des scientifiques, parfois depuis des dizaines d'années.
megaprosper a écrit :
11 oct. 2010, 12:45
Pourquoi [Olrik] décide-t-il de partir en quête de cette civilisation disparue (Ce n'est pas du tout le tempéramment d'Olrik) ? Pour les trésors? C'est très faible.
Si Olrik veut se substituer à Mortimer de manière crédible, il doit le plus possible agir comme le ferait Mortimer.
jef a écrit :
09 juin 2024, 14:08
La vie troglodyte a ses limites. Même Wells, dans "la Machine à explorer le temps", ne fait pas de secrétaires souterraines, les Morlocks, des êtres intégralement troglodytes. ils doivent de temps en temps remonter pour assurer leurs besoins.
Et les Atlantes ? Pas besoin d'aller chercher Wells... Jacobs suffit !
megaprosper a écrit :
11 oct. 2010, 12:45
Le personnage de LA VIE est d'une inconsistance crasse par rapport à ce que son nom laisse entendre. En fait de VIE il s'agit du gardien d'une pondeuse automatique. Cette vie ne concerne QUE les êtres humains, ce qui est stupide quand on possède un minimum de connaissances sérieuses sur l'évolution.
Des millions d'êtres humains croient encore aujourd'hui au mythe d'Adam et Eve...
Répondre

Retourner vers « Le Sanctuaire du Gondwana »