La chronologie de l'album

Scénario : Jean DUFAUX
Dessin : Antoine AUBIN et Etienne SCHREDER
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

La chronologie de l'album

Message par Erca » 27 déc. 2013, 04:53

Le mois et l'année

Commençons par ce percutant post de Will (voir ici) :
Will a écrit :Image
Avril 1955 . La tour de contrôle à London Heathrow airport . Après rénovation , la tour est réouvert par la Reine Elisabeth le 1er avril .

Image

La tour est toujours en construction .
De plus :
- Winston Churchill est Premier ministre au cours de l'album : son mandat s'est écoulé du 26 octobre 1951 au 7 avril 1955 ;
- l'album suit La Marque jaune qui se déroule fin 1953 (voir le dossier sur la chronologie de la série).

Le Trooping the Colour qui inaugure l'album ne peut donc se dérouler qu'en 1954.
Ajoutons à cela une nouvelle trouvaille de Will :
Will a écrit :Voici une des articles que j'avais trouvé : Trooping the colour to-day . L'article est publié le Jeudi 10 juin 1954 . ;)
Par ailleurs, la planche 15 indique : "les premières feuilles commencent à tomber" (vignette n° 3). Pourtant, les arbres sont toujours aussi verts et aucune feuille n'est visible à terre (pas davantage sur les autres planches de l'album, notamment à la fin). Mais soit, nous sommes passés à l'automne 1954.

Les jours

- Planches 1-2 : nous sommes donc le jeudi 10 juin 1954.
- Planche 3, vignette 3 : "East End. La nuit tombe sur Limehouse." On va le voir, c'est le seul moment possible pour une longue ellipse narrative. On suppose donc qu'au moins trois mois se sont écoulés depuis les 2 premières planches.
- Planche 5, vignette 2 : nous sommes "le lendemain soir". Idem planche 6 ("au même moment, vignette 1) et planche 9, dans le labo de Mortimer ("au même instant", vignette 6)
- Planche 12, vignette 1 : nous sommes "le lendemain", jusqu'à la planche 27 incluse (planche 15, vignette 1 : "à la sortie du Yard" ; planche 17, vignette 9 : "au même moment" ; planche 20, vignette 1 : "pendant ce temps" ; planche 20, vignette 7 : "en ce moment" ; planche 22, vignette 8 : "le soir même").
- Planche 28, vignette 1 : nous sommes "le lendemain", jusqu'à la planche 34 incluse (scène de l'hôpital).
- Planche 35, vignette 1 : nous sommes "le lendemain". Mortimer arrive le même jour à Southwark (planche 41 : concomitance de l'arc électrique) et au cours de la scène, on va progressivement passer au lendemain.
- En effet, la planche 55 indique (vignette 1) : "alors que les deux hommes tentent de s'y retrouver dans le dédale des égouts londoniens, une réunion importante se tient au 10 Downing Street. L'aube se lève [...]" La planche 58 (vignette 1) confirme : "Alors que le matin se lève". Mortimer et Olrik sont dans le laboratoire du premier au même moment (planche 59, vignette 1 : "tandis que Blake fonce à nouveau vers la gare de King's Cross"). Idem pour la scène du dénouement, qui voit Olrik transporté dans Orpheus.
- Planche 65, vignette 5 : "A la fin de la même semaine".

De la planche 3 à la planche 65, l'album se déroule donc sur 6 jours consécutifs. Il se clôt quelques jours plus tard.

La cohérence avec les autres albums

Avec L'Affaire Francis Blake, L’Étrange Rendez-Vous et Le Serment des 5 Lords, nous arrivons donc à 4 aventures se déroulant durant l'année 1954, ce qui est un record. Comme indiqué par Kronos sur cette page, L'Affaire Francis Blake se déroule du 17 juin 1954 au 21 juin 1954 ; L’Étrange Rendez-Vous, du 11 octobre au 17 octobre 1954 (voir cette page) ; et Le Serment des 5 Lords en novembre ou décembre 1954, avant Noël (voir cette page).

Mis à part l'introduction (le Trooping the Colour se situe avant L'Affaire Francis Blake), la majeure partie de l'album se déroule donc après L'Affaire Francis Blake (début d'automne 1954). Ce qui n'est pas sans poser question par rapport aux troubles dont souffre Olrik, qui ne seraient donc apparus que plusieurs mois après l'épisode de La Marque jaune... Mais après tout, ce n'est pas impossible.

La datation est suffisamment souple pour situer l'album soit avant L’Étrange Rendez-Vous, soit après. Néanmoins, cette alternative ne laisse le choix qu'entre deux improbabilités :
- Si l'on situe L'Onde Septimus avant L’Étrange Rendez-Vous, c'est forcément peu de temps avant (on ne doit pas aller au-delà du début de l'automne). Or Olrik doit, dans ce court laps de temps, à la fois retrouver ses esprits, s'enfuir de son asile et être sollicité par Basam Damdu pour occuper de hautes responsabilités (lieutenant d'un type qui veut conquérir le monde, excusez du peu)... On sait qu'il est fort le bougre, mais quand même !
- Situer L'Onde Septimus après L’Étrange Rendez-Vous pose un autre problème de taille : en effet, le sort d'Olrik peut difficilement être modifié entre L’Étrange Rendez-Vous et La Malédiction des Trente Deniers, étant donné qu'il est censé être emprisonné aux États-Unis (il s'évade au début de La Malédiction).
Dans l'état actuel des reprises, la première option est la moins improbable, c'est celle que je privilégie en tout cas. Quoi qu'il en soit, les deux options nécessitent une suite pour expliquer ce qui advient d'Olrik après son internement.

Par ailleurs, L'Onde Septimus se situe probablement avant l'ambiance hivernale du Serment des 5 Lords, dont l'intrigue laisse Olrik à l'écart.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7434
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: La chronologie de l'album

Message par freric » 27 déc. 2013, 20:27

Alors là... Respect au rédacteur.

Merci à toi, pour ce joli travail.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1768
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: La chronologie de l'album

Message par Thark » 27 déc. 2013, 20:43

Quel sacré boulot, Erca ! :chap: !...
Moi qui d'habitude ne m'intéresse que moyennement à ces histoires de chronologie ;) ... là j'avoue que ton exposé (enrichi des excellentes pièces à conviction dénichées par l'ami Will) est un décortiquage passionnant...
:MJ: (et puis après tout, ce sont les auteurs-repreneurs eux-mêmes qui suscitent ce type d'analyse, puisqu'ils s'échinent TOUS à vouloir relier les aventures de Blake & Mortimer à des contextes historiques précis... :mrgreen: ).

Par contre, je n'apporterai pas d'eau à ton moulin pour l'instant : depuis la fin de la prépublication, j'ai laissé "refroidir" L'Onde Septimus dans un coin pour y revenir avec un regard plus neuf, plus distancié, moins coloré par la subjectivité de mon "affect".
Histoire de laisser se dissiper l'impression désastreuse que m'a laissé la fin de ce récit, j'attends encore quelques jours avant de relire l'album d'une traite... :P :ugeek:
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: La chronologie de l'album

Message par mokenamoke » 27 déc. 2013, 21:08

:chap: Beau travail ! :chap:
C'est heureux qu'il y a au moins quelqu'un quelque part qui se décarcasse pour apporter un peu de cohérence dans le schmilblick . . . je sais bien qu'il y en a qui s'en fichent mais pour moi c'est important la cohérence, alors j'apprécie et j'applaudis !
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: La chronologie de l'album

Message par Erca » 28 déc. 2013, 13:57

Merci pour les compliments ! :) Mais je vous invite tout de même à vérifier, il est tout à fait possible qu'il y ait des erreurs ou des oublis. Le moindre élément peut faire vaciller un raisonnement.

Une interrogation que je soumets à votre sagacité : à mon sens, la précision sur les feuilles d'automne qui tombent arrive comme un cheveu sur la soupe car :
1- rien ne permet de l'observer ;
2- rien ne laisse penser que plusieurs mois se sont écoulés depuis la scène d'introduction, même si c'est théoriquement possible.
Et puis on se demande bien l'intérêt de faire débuter l'album quelques mois en avance, à moins que Dufaux ait absolument tenu à mettre en scène le Trooping the Colour.

Je soupçonne Dufaux d'avoir apporté cette précision chronologique après qu'on lui a signalé que son récit empiéterait sur L'Affaire Francis Blake si tout se déroulait consécutivement au 10 juin 1954. En effet, si la scène débutant par "East End. La nuit tombe sur Limehouse." se déroule dans la soirée du jeudi 10 juin, on arrive au mardi 15 juin 1954 planche 55, et l'épilogue ("A la fin de la même semaine") se tiendrait donc en plein milieu de L'Affaire Francis Blake, qui débute le jeudi 17 juin. Vous me direz, il aurait pu tout aussi bien situer cet épilogue le lendemain, donc le 16 juin, ce qui aurait sauvé la cohérence interne à la série. Certes, mais ça n'efface pas mes doutes pour autant.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5771
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La chronologie de l'album

Message par archibald » 28 déc. 2013, 16:46

C'est vrai qu'il y a un grand flou artistique .
A la lecture de l'album , on a l'impression que tout s'enchaîne et que l'action se déroule sur une semaine ... Les feuilles qui tombent alors qu'elles sont encore vertes ?!
Ce que je trouve extraordinaire , c'est que Mortimer et Evangely , arrive, en très peu de temps finalement, à reconstituer le labo de Septimus chacun de son leur coté ... :-o
Tout en considérant le disque hypnotique du bon docteur comme une relique , expression qui signifie ,de manière implicite, que cette 'antiquité' est complètement obsolète . :x
En tout cas, je te félicite , Erca , pour ce magnifique travail , la tâche n'étant pas si évidente que cela . :chap:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Datation et chronologie de l'Onde Septimus

Message par Kronos » 09 janv. 2014, 17:34

Aprés avoir longuement et précautionneusement étudié ce "sommet" de la littérature fantastitico-aberrante, je vous livre une chronologie comme toujours appuyée sur des raisonnements sains et clairs ; ce qui n'est pas le cas de tout le monde... :lol:

Chronologie et Datation de l’Onde Septimus…
Présentée comme une « suite » à la Marque jaune, ce récit devrait logiquement débuter dans l’année qui suit immédiatement la fin de la Marque jaune…

Pour preuves :
- Théoriquement, courant 1954, puisque la précédente aventure à laquelle elle se réfère s’est en effet close au soir du 24 décembre 1953…
- Qui plus est, nous assistons, planche 5, case 1, à l’atterrissage d’un DC-7 de la BOAC sur l’aéroport de Londres, qui ne peut être qu’Heathrow. De plus, dans le coin supérieur gauche, on aperçoit parfaitement le bâtiment de la Tour de contrôle en plein travaux !
- Or, il faut savoir que la Tour de contrôle de London Heathrow Airport est en cours de rénovation. A la fin de ces travaux, la tour n’est réouverte par la reine Elisabeth que le 1er avril 1955. Il n’y a donc aucun doute quant à l’année ; nous sommes bien en 1954 !
-De plus, dans cette histoire, Winston Churchill est Premier ministre. L’Histoire nous enseigne son mandat s'est déroulé du 26 octobre 1951 au 7 avril 1955…
- Enfin, la planche 15 nous indique sans erreur possible que : « les premières feuilles commencent à tomber » (vignette n° 3). Cela, en dépit du fait indéniable que les arbres sont toujours aussi verts et qu’aucune feuille n'est visible à terre (pas davantage sur les autres planches de l'album, de ce point jusqu’à la fin).
Donc, nous serions directement passés à l'automne 1954 ??? Peu envisageable au vu des vêtements et des décors.

Voici donc, ci-après, je pense, la chronologie qui semble valide…

1er jour : jeudi 10/06
De la planche 1 à la planche 3, 1er strip
- Le début de l’album se déroule durant la cérémonie du « Trooping the Colour » qui a lieu, cette année-là, le 10 juin, si l’on veut bien se référer à l’article paru dans la Presse britannique : « Trooping the colour to-day » (1er strip des planches 1 et 3)…

Nuit du 10 au 11 juin 1954
Planche 3, strip 2, à la planche 4 complète
- La vignette 3 de la planche 3 est clairement explicite, car le récitatif nous dit : « East End, la nuit tombe sur Limehouse »…

2ème jour : vendredi 11/06 au soir
De la planche 5 à la planche 11 complète
- Le récitatif de la case 2, planche 5, nous précise : « Le lendemain soir débarque à Londres un bien étrange personnage… »
- En haut de la planche 6, nous avons : « Au même moment, dans les salons du Centaur Club… »
- S’ensuit toute une série d’évènements qui va se clore au bas de la planche 11

3ème jour : samedi 12/06
De la planche 12, case 4 à la planche 20, case 1
- Entretien orageux entre Blake et son ami Mortimer à leur domicile de Park Lane (« Le lendemain… »)
Il faut là placer une aberration impossible compte-tenu du déroulement des situations, parfaitement explicites et synchronisées jusque-là : comment, au sortir du Yard (planche 15, case 1), pouvons-nous être passés, d’un simple coup de baguette magique, du mois de juin au mois de septembre... ???
Car le récitatif de la case 3, planche 15 ne laisse pourtant aucune ambiguïté à la césure temporelle qui vient de survenir, en apparence !!! En effet, nous pouvons y lire que : « les premières feuilles commencent à tomber… » ?!
Premier hiatus dans une chronologie pourtant parfaitement simple au départ.
…Suite à cette césure impromptue et inopinée, l’action va se poursuivre au Yard (haut de la planche 15), puis dans les rues de Londres ; pour se terminer dans la nuit du 12 au 13 dans la maison où Mortimer a installé son nouveau laboratoire, planche 20, case 2 : « Et il faudra la nuit entière pour qu’il puisse enfin avancer un début d’explication »

Alors, soit nous continuons notre chronologie rationnelle, comme si rien n’avait été dit dans ce fameux récitatif de la planche 15 ; soit nous passons, entre deux planches qui donnent un suivi sans faille de la même action, directement au cours du mois de septembre, à peu près n’importe quand… ?!
Pour ma part, en dépit du fait que le scénario contient bien trop de contradictions et d’impossibilités, je vais poursuivre dans la logique des planches et vignettes

4ème jour : dimanche 13/06… ?
Planche 20, de la case 2 à la fin de la planche 27
Puisque, dans la case 2, il nous est dit qu’il aura fallu toute la nuit à Mortimer pour en arriver à certaines conclusions, il faut donc que nous soyons à l’aube du dimanche à la case suivante ; ce qui semble se vérifier si l’on regarde la teinte du ciel de la case 6 qui laisserait en effet supposer que nous sommes bien au petit matin…
Case 8, planche 22 : « Le soir même, Kim tente sur le colonel… » ; puis : « C’est la nuit. Le quartier est désert », récitatif de la case 1, planche 25. Planche 25 qui se termine par l’arrivée de McFarlane…

5ème jour : lundi 14/06… ?
Planches 28 à 34 complètes
- Visite de nos deux amis au Bedlam Hospice à partir de la case 1 : (« Le lendemain, dans le sud de Londres… »

6ème jour : mardi 15/06… ?
Planches 35 à 57 complètes
- « Le lendemain matin, dès l’aube… » (récitatif de la case 1, planche 35), descente du Yard dans l’entrepôt 45, près de King’s Cross, et découvertes surprenantes… Jusqu’à la conclusion de cette journée par un conseil de Cabinet au 10, Downing Street, en fin de planche 57…

7ème Jour : mercredi 16/06… ?
Planches 58 à la planche 65, case 4
- Fin du conseil de Cabinet (« Alors que le matin se lève… », case 1, planche 58), et mise en route de la destruction du vaisseau spatial et de Septimus…

Xème jour : 17, 18 ou 19 juin... ?
Planches 65, case 5, à 66, premier strip
- Sommes-nous vendredi, samedi ou dimanche ??? Juste sait-on que nous sommes « A la fin de la même semaine… », comme on peut le lire dans le récitatif jaune d’entre deux strips…, planche 65, case 5…
Les vêtements semblent toujours ceux d’un été en cours (pas de trenchs, ni de manteaux qui pourraient ainsi laisser penser que nous sommes bien installés au creux de l’Automne), de même que les ramures des arbres, qui sont bien vertes. Eléments qui viendraient donc battre en brèche l’information donnée (pour moi à tort, ou par simple erreur…) par Dufaux en haut de la planche 15.

Conclusion :
Planches 66, de la case 4 à la fin…
- Quand cet épilogue prend-il place ? Mystère ! On peut raisonnablement penser qu’il est largement décalé dans le temps, comme une porte ouverte sur une autre histoire, à venir… ?!

Pour en revenir à l’inévitable constat qui ressort d’une histoire qui se déroulerait effectivement sur sept ou jours pleins tout au plus.
Or, avec l’Affaire Francis Blake (du 17 juin au 21 juin 1954) et l’Etrange Rendez-vous (du 11 au 17 octobre 1954) nous arrivons ainsi à 3 aventures qui se dérouleraient durant l'année 1954 ; une sorte de record !
A l’évidence, si nous gardons bien en tête une possible erreur faite par Dufaux quant à la saison, il y a déjà un télescopage entre ce récit et l’Affaire Francis Blake qui démarre, elle, le 17 juin 1954, sans aucun doute possible !!!
A moins de considérer que l’épilogue de cette histoire vient en fait chevaucher le prologue de l’histoire suivante (l’AFB)… ?! Pourquoi pas, après tout, car rien ne l’interdit, sauf à supprimer d’un trait le plume le fameux « A la fin de la semaine… » qui serait alors carrément malvenu !
On pourrait donc venir intercaler la scène de flânerie de nos deux compères sur les bords de la Tamise en césure des planches 2 et 3 de l’AFB, avant qu’ils ne se retrouvent à nouveau au Centaur Club, après la sortie des journaux de la soirée du 17 juin 1954…
Pour improbable que cela puisse paraître, cela resterait encore plausible.

Quant à conserver l’improbable possibilité offerte par le lapsus commis par Dufaux planche 5, il faudrait donc que l’épilogue de cette histoire prenne courant septembre puisque, dès le 11 octobre 1954, nous retrouverions Olrik au sommet de sa forme et de ses performances intellectuelles, déjà bien implanté dans la monstrueuse machination tramée par les Hommes de notre Futur… Ce qui prend tout de même un… certain temps !

Cette option serait cependant « parfaitement » valide si l’on veut bien considérer que, aux dires du professeur Z’ong dans l’ERV, Olrik aurait été « récupéré à l’ultime seconde » dans l’explosion nucléaire qui détruisit Lhassa… ?!
Nous serions alors en présence d’un paradoxe temporel évident, avec deux Olrik totalement différents ; l’un parfaitement sain de corps et d’esprit, en provenance directe d’un passé indéfini et ignorant de son devenir « passé »… et l’autre en totale confusion mentale, à l’issue de la Marque jaune ?!
Si nous avions Maître Jacobs aux manettes, cela ne m’effraierait pas une seconde mais, dans le cas présent, je reste des plus perplexe et des plus dubitatif !

Surtout, si vous y trouvez à redire... abstenez-vous, arf, arf, arf !!! Je me gausse d'ail :D
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5771
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Datation et chronologie de l'Onde Septimus

Message par archibald » 09 janv. 2014, 18:46

Erca s'est également penché sur le sujet en proposant une alternative :
Planche 3, vignette 3 : "East End. La nuit tombe sur Limehouse." On va le voir, c'est le seul moment possible pour une longue ellipse narrative. On suppose donc qu'au moins trois mois se sont écoulés depuis les 2 premières planches.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle etc etc :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: La chronologie de l'album

Message par Erca » 09 janv. 2014, 21:29

Sujet fusionné pour éviter l'éparpillement. C'est d'autant plus intéressant que l'ami Kronos se soit plié à l'exercice sans m'avoir lu et donc sans avoir été influencé. ;)
Kronos a écrit :Nuit du 10 au 11 juin 1954
Planche 3, strip 2, à la planche 4 complète
- La vignette 3 de la planche 3 est clairement explicite, car le récitatif nous dit : « East End, la nuit tombe sur Limehouse »…
Comme indiqué plus haut, je ne sais pas si c'est fait exprès mais en l'absence d'indicateur temporel précis à part le fait que "la nuit tombe", on peut insérer une ellipse ici, ce qui sauve (quasiment) la cohérence chronologique de l'album par rapport à ses prédécesseurs, notamment L'Affaire Francis Blake. Concernant les vêtements, on peut toujours postuler un été indien.
Kronos a écrit :4ème jour : dimanche 13/06… ?
Planche 20, de la case 2 à la fin de la planche 27
Puisque, dans la case 2, il nous est dit qu’il aura fallu toute la nuit à Mortimer pour en arriver à certaines conclusions, il faut donc que nous soyons à l’aube du dimanche à la case suivante ; ce qui semble se vérifier si l’on regarde la teinte du ciel de la case 6 qui laisserait en effet supposer que nous sommes bien au petit matin…
Je n'ai pas remarqué cette indication, ce qui explique que tu comptabilises un jour écoulé de plus. Je n'ai plus mon album avec moi, serait-il possible de citer exactement la vignette et son contexte ?
Kronos a écrit :Or, avec l’Affaire Francis Blake (du 17 juin au 21 juin 1954) et l’Etrange Rendez-vous (du 11 au 17 octobre 1954) nous arrivons ainsi à 3 aventures qui se dérouleraient durant l'année 1954 ; une sorte de record !
On en est en fait à 4 avec Le Serment des 5 Lords. ;)
Kronos a écrit :On pourrait donc venir intercaler la scène de flânerie de nos deux compères sur les bords de la Tamise en césure des planches 2 et 3 de l’AFB, avant qu’ils ne se retrouvent à nouveau au Centaur Club, après la sortie des journaux de la soirée du 17 juin 1954…
Pour improbable que cela puisse paraître, cela resterait encore plausible.
C'est bien vu d'avoir trouvé un possible moment de L'AFB où cet épilogue pourrait s'intercaler (même si je pense que c'est inutile), mais le plus gros problème reste Olrik... Il ne peut pas être à la fois en train de diriger son réseau dans l'AFB et se trouver dans un asile ! Sachant qu'à moins d'un méga-paradoxe temporel, L'Etrange RDV n'a pas encore eu lieu... :?:
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 172
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: La chronologie de l'album

Message par Olivier » 10 janv. 2014, 09:40

Merci pour cette rigoureuse chronologie.

Dans l'ERV, ce n'est pas plutôt l'empereur qui a été récupéré par les hommes du futur à Lhassa ? Olrik, qui a la peau dure, a survécu je ne sais trop comment et a dirigé ensuite un réseau de trafic d’œuvres d'art en Égypte...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: La chronologie de l'album

Message par Kronos » 10 janv. 2014, 11:08

D'une manière générale, nous savons tous que le fait de survivre à une explosion nucléaire en étant aux premières loges tiendrait du miracle pur et simple...
Mais, comme d'un autre côté, nous sommes bien obligés (sauf les repreneurs qui y puisent sans vergogne !) de voir que l'Espadon EST et DOIT RESTER une histoire A PART !!! A laquelle, surtout, ne pas faire référence pour et dans de nouvelels histoires postérieures
Par contre, le fait qu'Olrik ait été sauvé en même temps, laisserait la porte ouverte à des évènements que nous ne pouvons expliquer, pas plus que les repreneurs d'ailleur...
Notamment en ce qui concerne le déroulement de l'ERV peu de temps après la fin théorique de l'OS
On pourrait même extravaguer à partir de là en disant que l'Olrik de la fin de l'OS, n'étant plus que l'ombre de lui-même, sa s'effacer dans le néant, permettant ainsi à son "passé" de reprendre la main et de poursuivre ses aventures ?! Why not, après tout ? Ce n'est guère moins plausible que les âneries qui nous sont débitées depuis quelques années
L'avantage du paradoxe temporel étant que deux individus identiques peuvent parfaitement coexister dans le même temps, tant qu'ils ne s'approchent pas l'un de l'autre... Aucune contre-indication ne vient donc s'interposer entre un Olrik "vieux" récupéré sain et sauf et vaquant librement à ses petites affaires, et un Olrik "jeune" complètement sénile

La remarque d'ERCA sur la possible césure temporelle à la case 4, planche 3 me semble particulièrement à "prendre avec des pincettes" compte-tenu de la trop grande proximité de l'action précédente, d'une part, et du total manque de notion qui l'indiquerait dans le récitatif, contraitrement aux autres indications qui nous sont données ici et là (La nuit tombe, au même moment, le lendemain matin, le soir même, etc...)
Je crois plutôt que le sire Dufaux s'est bêtement mélangé les crayons...

Quant à la césure d'une nuit que j'ai relevée, elle prend place planche 20, case 2, lorsque Mortie a passé la nuit à plancher sur les mystères qui ont eu lieu à son labo durant son absence et, ainsi que le dit le récitatif, "il lui faudra la nuit entière..."
Un nouveau jour doit donc logiquement se lever à la case suivante

Enfin, concernant le Serment, je ne suis pas persuadé qu'il intervienne en 1954, mais bien au tout début de 1955
Il faudra que je me replonge dans cet album pour en relire toutes les particularités et en établir (ou tenter de le faire, restons modeste) une chrono à peu près cohérente
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: La chronologie de l'album

Message par Erca » 10 janv. 2014, 14:37

Olivier a écrit :Dans l'ERV, ce n'est pas plutôt l'empereur qui a été récupéré par les hommes du futur à Lhassa ? Olrik, qui a la peau dure, a survécu je ne sais trop comment et a dirigé ensuite un réseau de trafic d’œuvres d'art en Égypte...
Pour savoir si la thèse de Kronos est envisageable, il faudrait retrouver la vignette du récit de Z'ong dans L'Etrange Rendez-Vous, lorsqu'il indique comment ils ont fait appel à Olrik (je n'ai pas l'album avec moi).
Kronos a écrit :D'une manière générale, nous savons tous que le fait de survivre à une explosion nucléaire en étant aux premières loges tiendrait du miracle pur et simple...
Mais, comme d'un autre côté, nous sommes bien obligés (sauf les repreneurs qui y puisent sans vergogne !) de voir que l'Espadon EST et DOIT RESTER une histoire A PART !!! A laquelle, surtout, ne pas faire référence pour et dans de nouvelels histoires postérieures
Jacobs est pourtant le premier à l'avoir fait, et ce dès le tout début du Mystère de la Grande Pyramide (cf. ce dossier). ;)
Kronos a écrit :La remarque d'ERCA sur la possible césure temporelle à la case 4, planche 3 me semble particulièrement à "prendre avec des pincettes" compte-tenu de la trop grande proximité de l'action précédente, d'une part, et du total manque de notion qui l'indiquerait dans le récitatif, contraitrement aux autres indications qui nous sont données ici et là (La nuit tombe, au même moment, le lendemain matin, le soir même, etc...)
Je crois plutôt que le sire Dufaux s'est bêtement mélangé les crayons...
On peut effectivement avoir de gros doutes sur l'intention de Dufaux, mais reste que rien ne contredit ou invalide ma thèse. Or celle-ci a le mérite d'éviter de se poser trop de questions... et d'abuser des Doliprane :mrgreen:
Kronos a écrit :Quant à la césure d'une nuit que j'ai relevée, elle prend place planche 20, case 2, lorsque Mortie a passé la nuit à plancher sur les mystères qui ont eu lieu à son labo durant son absence et, ainsi que le dit le récitatif, "il lui faudra la nuit entière..."
Un nouveau jour doit donc logiquement se lever à la case suivante
Dont acte, j'ai donc oublié un jour dans mon déroulé.
Kronos a écrit :Enfin, concernant le Serment, je ne suis pas persuadé qu'il intervienne en 1954, mais bien au tout début de 1955
Il faudra que je me replonge dans cet album pour en relire toutes les particularités et en établir (ou tenter de le faire, restons modeste) une chrono à peu près cohérente
Je t'invite à relire ma démonstration ici, dans laquelle j'affirmais que fin 1954 était la seule hypothèse possible pour Le Serment. ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2683
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: La chronologie de l'album

Message par Kronos » 10 janv. 2014, 18:34

Jacobs est pourtant le premier à l'avoir fait, et ce dès le tout début du Mystère de la Grande Pyramide (cf. ce dossier). ;)
Encore une fois, il faut considérer l'Espadon comme une uchronie à ne surtout pas tenter de rapprocher du cycle qui suit ; sinon, tout part à vau l'eau
Considérons que la MGP est le vrai premier épisode normal de la Saga ! Et cessons de vouloir à tout prix faire des "raccords" avec l'Espadon qui ne peut en aucun cas exister dansnotre réalité
Je t'invite à relire ma démonstration ici, dans laquelle j'affirmais que fin 1954 était la seule hypothèse possible pour Le Serment. ;)
Je vais vérifier tes dires, mon ami, je vais vérifier... :D mais sans lire d'abord ta démonstration qui pourrait m'enduire avec de l'erreur... :lol:
nasir
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 58
Enregistré le : 09 août 2010, 20:18

L'Onde Septimus : les pinaillages

Message par nasir » 28 avr. 2014, 08:42

Je viens de terminer l'album. Je n'ai pas le temps de lire les pages de discussion. Je le ferai, mais j'ai une question (qui a sans doute déjà été soulevée):

Je pensais que cette aventure se passait maximum 5année après la "Marque jaune". Donc nous allons dire +/- 1947. Or, dans le bureau du Dr de l'hôpital en psychiatrie, il y a un tableau de Magritte qui daterait (selon moi) de +/-1960 ???
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: La chronologie de l'album

Message par Erca » 28 avr. 2014, 18:13

En fait, cette aventure se déroule en 1954 (cf. les explications plus haut) et La Marque jaune en 1953. N'ayant pas l'album avec moi, je ne peux pas vérifier de quel tableau il s'agit.
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5771
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: L'Onde Septimus : les pinaillages

Message par archibald » 28 avr. 2014, 18:59

nasir a écrit :Je viens de terminer l'album. Je n'ai pas le temps de lire les pages de discussion. Je le ferai, mais j'ai une question (qui a sans doute déjà été soulevée):

Je pensais que cette aventure se passait maximum 5année après la "Marque jaune". Donc nous allons dire +/- 1947. Or, dans le bureau du Dr de l'hôpital en psychiatrie, il y a un tableau de Magritte qui daterait (selon moi) de +/-1960 ???
En fait , il s'agit de l'homme au chapeau melon qui date de 1964 ! http://www.passion-estampes.com/deco/ma ... melon.html
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
nasir
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 58
Enregistré le : 09 août 2010, 20:18

Re: La chronologie de l'album

Message par nasir » 29 avr. 2014, 08:02

Merci

donc l.histoire devrait se passer après 1964, ou bien c'est une erreur ?
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5771
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La chronologie de l'album

Message par archibald » 29 avr. 2014, 08:50

nasir a écrit :Merci

donc l.histoire devrait se passer après 1964, ou bien c'est une erreur ?
C'est une erreur un tantinet grossière (dans les deux sens du termes ) qui prouve le manque de respect des auteurs face aux lecteurs.
De qui se moque t on ? On n'a pas besoin de clin d'oeil à tous les coins de pages . Si en plus il sont anachroniques ! :MJ:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: La chronologie de l'album

Message par mokenamoke » 16 juin 2014, 10:27

Pour apporter ma petite pierre à la chronologie, je viens d'apprendre que " Depuis son accession au trône en 1952, Elizabeth II n'a jamais raté une édition de Trooping the colour, excepté en 1955 en raison d'une grève des chemins de fer. "
Espérons que ça n'ajoute pas de complications supplémentaires à notre chronologie déjà suffisamment boiteuse.

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... ondres.php
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: La chronologie de l'album

Message par Erca » 16 juin 2014, 19:53

A priori non puisqu'on s'accorde à dire que cet épisode se déroule en 1954. ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Répondre

Retourner vers « L'Onde Septimus »