Prépublication - vos commentaires

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 444
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Mr Smith »

Quarnstron a écrit :I(...) Conduite à gauche, donc c'est une voiture européenne. Une idée du modèle ?
NB : je l'avais identifiée dans un message qui remonte - déjà - au mois de mai :

http://www.centaurclub.com/forum/viewto ... ard#p35791

Quarnstron, en tant que nouvel inscrit, et puisque ce sujet semble te "passionner" ;) , je t'invite d'ailleurs à relire les commentaires au début de ce post, car plusieurs aspects foireux dans les premiers aperçus de cette nouvelle "aventure" y ont été pointés...
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

Cela a certainement été déjà évoqué, je dois avouer que je ne m'en souviens plus et que je ne me sens pas le courage de vérifier, mais quel culot quand Sente dit :
"Jacobs a écrit son histoire au jour le jour, en vrai feuilletoniste, d'où certaines incohérences. J'ai voulu les expliquer." (cf. dossier de presse posté par freric)

Il oublie d'ajouter, "en n'y mettant aucune conviction, sinon dans l'ajout de mes propres énormes incohérences."

J'ai littéralement bondi en lisant cette phrase. Quelle suffisance !
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 717
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par mokenamoke »

jyb a écrit :
mokenamoke a écrit :Ou alors ces documents n'étaient qu'un prétexte pour venir chez Benson ?
Ceci est très aléatoire (pour ne pas dire que c'est une éventualité à écarter).
Tu dis "pour venir chez Benson" ; tu veux dire : pour le voir et lui parler ? Dans ce cas, étant donné que Benson a le téléphone et étant donné que nous savons (et Clarke sait, forcément) que Benson doit se rendre à son bureau, Clarke lui aurait téléphoné avant et lui aurait dit : "Attendez-moi, j'arrive".
Ou alors pour surprendre Benson chez lui (puisque Clarke vient frapper à sa porte sans prévenir, et puisque nous savons que Benson n'attend personne) ? Mais il n'y a rien de plus aléatoire que chercher à rencontrer quelqu'un dont on sait qu'il va d'une minute à l'autre sortir de chez lui pour se rendre à son bureau. A 30 secondes près, Clarke peut manquer Benson qui serait sorti un peu plus tôt que prévu, ou alors, la voiture de Clarke aurait pu être ralentie en route, à l'aller, à cause d'une alerte aérienne ou tout autre imprévu.
Pour venir CHEZ Benson, mais sans le rencontrer ? Pour fouiller l'appartement par exemple ? Ou poser une bombe ? Un micro ? Mais alors, Clarke aurait attendu, dans sa voiture, jusqu'à constater que Benson sort et s'éloigne de chez lui, et n'aurait sonné que pour la forme en sachant que le major Benson, lui, n'est plus là.
Bien sûr vous avez raison, donc Clarke 1 allait simplement apporter des documents comme il le fait quasiment tous les jours en tant que secrétaire du major. Mais alors il aurait dû prendre une voiture de l'armée avec un chauffeur militaire, on ne voit pas pourquoi Olrik devrait servir de chauffeur alors qu'il est censé travailler comme décrypteur à Bletchley Park.
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

mokenamoke a écrit : Bien sûr vous avez raison, donc Clarke 1 allait simplement apporter des documents comme il le fait quasiment tous les jours en tant que secrétaire du major. Mais alors il aurait dû prendre une voiture de l'armée avec un chauffeur militaire, on ne voit pas pourquoi Olrik devrait servir de chauffeur alors qu'il est censé travailler comme décrypteur à Bletchley Park.
Sans compter que ce serait bien la première fois de sa vie qu'Olrik servirait de chauffeur à quelqu'un ! Surtout à un sous fifre aussi insignifiant que le petit Clarke 1 !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

Le détail qui m'amuse le plus, concernant Olrik dans la présente aventure, c'est que, autant par son aspect physique que son air suffisant ou sa prétention affichée, il a tout du traître archétypal : un individu dont, dans tous les cas, les services britanniques devraient se méfier...
Son rôle ici est particulièrement flou, tantôt planté en smoking en plein milieu des plus luxueuses réceptions, et d'autres fois chauffeur lambda, seul au volant et attendant de longs moments le retour de Clarke. Nul déguisement non plus (imperméable et chapeau feutre mis à part), pour celui qui passera ensuite son temps à tenter de passer inaperçu, mais il est vrai que sa notoriété sera alors et pour le coup devenue toute autre... En fin du Bâton de Plutarque, il devrait probablement être poussé à fuir, démasqué de tous les côtés et peut-être après d'ultimes crimes ou trahisons symboliques.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

Park Lane a écrit :
Sans compter que ce serait bien la première fois de sa vie qu'Olrik servirait de chauffeur à quelqu'un ! Surtout à un sous fifre aussi insignifiant que le petit Clarke 1 !

:idea:
C'est assez ridicule.

Le strip du jour n'est pas mal non plus, un vrai festival.

En exclusivité, voici les paroles du Major : "Ma chère, je veux que vous hébergiez ce brave Capitaine Blake et son ami, que je ne connais pas, je le veux. Vous m'entendez, je le veux. Faites le pour moi, ma douce amie. C'est ma dernière volonté."
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 373
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par jyb »

mokenamoke a écrit :Bien sûr vous avez raison, donc Clarke 1 allait simplement apporter des documents comme il le fait quasiment tous les jours en tant que secrétaire du major.
Cf mon précédent post : si Clarke vient "quasiment tous les jours", Benson ne devrait pas s'interroger sur l'identité de la personne qui sonne à sa porte, et ne devrait pas être surpris en découvrant Clarke une fois la porte ouverte.
D'autre part, Benson se rendant tous les jours à son bureau, il y découvrirait de toute façon les dossiers en attente, pourquoi Clarke les lui apporterait à domicile "quasiment tous les jours" selon toi ?
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

La réponse, que nous connaissons tous sans oser nous l'avouer... Grosse ficelle scénaristique.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6293
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

Quarnstron a écrit :..../....
En exclusivité, voici les paroles du Major : "Ma chère, je veux que vous hébergiez ce brave Capitaine Blake et son ami, que je ne connais pas, je le veux. Vous m'entendez, je le veux. Faites le pour moi, ma douce amie. C'est ma dernière volonté."
:lol: :lol: :lol:
On ne rigole pas avec le troisième mort de la seconde guerre Mondiale , Quarnstron . :?:
La dernière vignette dégage beaucoup d'émotion . La vignette du milieu et la révélation du prénom de Benson , Conan comme Schwartzie , sont franchement de trop. Elle n’apporte rien à l'"action" ...
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

archibald a écrit :
Quarnstron a écrit :..../....
En exclusivité, voici les paroles du Major : "Ma chère, je veux que vous hébergiez ce brave Capitaine Blake et son ami, que je ne connais pas, je le veux. Vous m'entendez, je le veux. Faites le pour moi, ma douce amie. C'est ma dernière volonté."
:lol: :lol: :lol:
On ne rigole pas avec le troisième mort de la seconde guerre Mondiale , Quarnstron . :?:
La dernière vignette dégage beaucoup d'émotion . La vignette du milieu et la révélation du prénom de Benson , Conan comme Schwartzie , sont franchement de trop. Elle n’apporte rien à l'"action" ...
Comment ça Conan n'apporte rien à l'action ?
Pas d'accord
Pas d'accord
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Rob1 »

C'est d'ailleurs une constante dans cet album, qu'on découvre prénoms des personnages sur le tard.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 717
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par mokenamoke »

Le record c'est le capitaine Haddock : on a vu son prénom après une vingtaine d'albums.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

Rob1 a écrit :C'est d'ailleurs une constante dans cet album, qu'on découvre prénoms des personnages sur le tard.
Et ça tombe toujours comme un cheveu sur la soupe.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6293
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

On a beaucoup reproché à Jacobs la longueur de ces cartouches .
Là je pense qu'il aurait fallue ajouter quelques choses du genre :
Le colonel ralentit brusquement tellement cette vignette me semble statique :roll:
Sans titre2.jpg
A part cela , on peut se demander l'utilité de planquer un émetteur chez Benson !
Il était sans toute naïf , mais pas au point de passer des coups de fils professionnels importants depuis chez lui ....
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Alhellas
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 419
Enregistré le : 08 juil. 2014, 09:55
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Alhellas »

archibald a écrit :On a beaucoup reproché à Jacobs la longueur de ces cartouches .
Là je pense qu'il aurait fallue ajouter quelques choses du genre :
Le colonel ralentit brusquement tellement cette vignette me semble statique :roll:
Sans titre2.jpg
A part cela , on peut se demander l'utilité de planquer un émetteur chez Benson !
Il était sans toute naïf , mais pas au point de passer des coups de fils professionnels importants depuis chez lui ....


Voilà un jeu amusant... Qui trouve la meilleure suite ?? (Merci à Sente pour nous offrir un moment de détente après toutes ces pages fort haletantes en péripéties et autres rebondissements.Cette guerre est terrible. Déjà deux morts... si j'ai bien suivi !)

Je propose : "et verifié que personne ne le suivait, le colonel sortit de la voiture pour soulager un petit besoin bien naturel. (c'est vrai que toute cette pluie, des fois ça donne envie...)
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6293
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

Alhellas a écrit :..../....Cette guerre est terrible. Déjà deux morts... si j'ai bien suivi !)
..../...
Non trois !et bientôt quatre !
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Quarnstron »

C'est vrai qu'on n'a absolument aucune sensation de vitesse.

Quant à l'émetteur, l'espère que les antennes étaient plus solides et qu'il ne poussait pas ses petits cris de plaisir.

Soirée ordinaire chez les Benson :
Conan : Douce amie, je fumerais bien une pipe. Je vais aller au salon.
Mrs Benson : Faites mon ami.
* Benson fume la pipe en lisant le journal, confortablement installé dans son fauteuil. Un bruit étrange se fait entendre... *
Micro : Krik. Krik. Krik.
Conan : Damned. Encore ses maudites souris ! Bobonne ! Bobonne !
Mrs Benson (haletante) : Vous m'appelez, mon ami ?
Conan : Oui, ma douce ami. On entend encore ces bestioles. Nous sommes vraiment envahis par les rongeurs ici.
Mrs Benson : Je sais, c'est incompréhensible. Nous avons fait venir plusieurs fois des chasseurs de souris, en vain.
Micro : Krik. Krik. Krik.
Conan : Faites-les revenir. Ce bruit m'insupporte. Et puis, si on en trouve, au moins, cela améliorera l'ordinaire.
Mrs Benson (rougissante) : Oooooh... Conan... Mon ami, vous exagérez !
Micro : Krik, Krik, Krik, Kriiiiiiiiik.
Conan : Bon, je vais appeler Winston, moi.
Micro : KRIK! KRIK! KRIK!
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Park Lane »

Bien bien, Yves Sente a donc tué le père par l'intermédiaire de Clarke assassinant Benson son père adoptif ( et celui de son frère jumeau), et nous avons compris que les deux frères ont une haine fondamentale du malheureux major Benson qui, suggère Clarke 1, serait la cause de la mort de leur véritable père. Maintenant que les Clarke ne sont plus ni l'un ni l'autre utiles au scénario et que l'un d'eux est déjà mort, le dernier survivant va être exécuté par Olrik, afin de donner un peu de travail au colonel à qui l'action doit commencer à manquer.
Je ne peux m'empêcher de penser qu'en effet, la vraie raison de toute cette histoire n'est pas là où on pourrait le penser.
Il faut que le père symbolique qu'était Benson soit tué pour que les héros puissent vivre à Park Lane. Ce seront donc deux frères animés de haine et de ressentiment qui feront ce travail, (au moins par l'un d'entre eux, mais en réalité, Clarke de Gibraltar est lui aussi indirectement et symboliquement impliqué dans la mort de Benson par le fil tortueux du récit), et permettront à deux frères d'armes loyaux et purs de loger dorénavant dans la maison symbolique du père.
Faut-il que je continue mon exposé ? Je suis certain que tout le monde a déjà compris où je veux en venir.
Le fait est que l'image de Benson agonisant est une des très rares cases de l'album exprimant un instant réellement pathétique, et de surcroît, au milieu d'une série de strips banals, quand leurs dessins ne sont pas franchement laids, une très belle case. Parce que peut-être s'y avoue le secret remord du fils qui tue son père. D'où le fait que Mrs Benson dans la dernière case du strip de l'agonie du père soit une véritable Piéta.
On comprend aussi mieux pourquoi André Juillard a eu l'idée, pas mauvaise en soi d'ailleurs a priori si elles avait été mise au service d'un vrai projet, de prêter aux officiers supérieurs des visages empruntés au caricatures de Daumier, pourquoi tous les personnages ont la raideur somnambule de marionnettes, pourquoi cet album apparaît comme un constant cauchemar de doubles, de jumeaux et de situations en miroir jusque dans certains de ses détails comme le nuage de Scawfell et celui de Gibraltar, pourquoi enfin la longue séquence du rocher est entièrement nocturne. Nous sommes dans un cauchemar précisément, celui des fils que sont les auteurs dans leur désir de tuer le père symbolique de la série et de prendre sa place.
Les auteurs ne nous racontent donc pas une histoire de Blake et Mortimer mais le scénario bancale et contradictoire de ce fantasme qui n'intéresse qu'eux, en l'occurrence, celui du scénariste, le dessinateur ne faisant que suivre, comme Clarke 2 suit Clarke 1.
Naturellement, comme tout fils qui tue son père, le meurtrier produit la caricature lui-même, ici les frère Clarke, mais prend le soin de s'innocenter en s'identifiant à une image positive de lui-même, Blake et Mortimer. Ainsi réussit-il le tour de passe passe de pouvoir s'installer dans la maison du père en toute vertu après l'avoir sauvagement assassiné. Il versera ensuite des larmes sur la tombe et expliquera que son but n'était rien d'autre que de nous fournir des explications narratives que nous ne lui avions pas demandées. Mais aucun d'entre nous n'est dupe. Le seul objectif du Bâton de Plutarque est bien cet assassinat symbolique de Jacobs dont le bâton aux codes secrets fournit en quelque sorte l'emblème de décryptage. Cet album est donc, selon moi, l'histoire mise en scène de cet assassinat symbolique et doublé de son aveu à décrypter. Autant dire que cet album est un véritable témoignage des auteurs....... contre eux-mêmes !
Quand je vous parlais de ce que j'appelais "complexe d'Iznogoud", sauf qu'ici c'est plutôt..... Iznobad !

b-m-strip172-48767aa.jpg

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Icecool
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:10

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par Icecool »

Belle explication...

Il y aurait aussi beaucoup à dire concernant le dit/non dit et la parole (officielle, faussée, secrète ou "écoutée") dans cet album, comme en témoigne précisément le strip illustrant les derniers mots de Benson. La position de sa femme fait aussi penser, par son encadrement et son point de vue éloigné, à ce fameux plan d'Il faut sauver le Soldat Ryan :

Image
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6293
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication - vos commentaires

Message par archibald »

Park Lane a écrit :..../...
Le fait est que l'image de Benson agonisant est une des très rares cases de l'album exprimant un instant réellement pathétique, et de surcroît, au milieu d'une série de strips banals, quand leurs dessins ne sont pas franchement laids, une très belle case. Parce que peut-être s'y avoue le secret remord du fils qui tue son père. D'où le fait que Mrs Benson dans la dernière case du strip de l'agonie du père soit une véritable Piéta.
..../...
b-m-strip172-48767aa.jpg

La deuxième case 'est effectivement très belle , avec beaucoup d'émotions.
Je croyais l'avoir déjà souligné :oops:
Park Lane a écrit :..../... Mais aucun d'entre nous n'est dupe. Le seul objectif du Bâton de Plutarque est bien cet assassinat symbolique de Jacobs dont le bâton aux codes secrets fournit en quelque sorte l'emblème de décryptage. Cet album est donc, selon moi, l'histoire mise en scène de cet assassinat symbolique et doublé de son aveu à décrypter. Autant dire que cet album est un véritable témoignage des auteurs....... contre eux-mêmes !..../...
Je suis complètement d'accord!
Cette assassinat est une honte !
J'espère qu'il y aura des critiques professionnels honnêtes pour le souligner .:MJ:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »