Prépublication - vos commentaires

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication

Message par Park Lane »

Nouveau strip, nouvelle invraisemblance !
Comment est-il pensable qu'un seul homme sur tout le rocher soit au courant de cette mission fondamentale et que la DCA n'ai pas été avertie de l'arrivée du Catalina de Blake et Mortimer ?
Je vous propose un petit problème de mathématiques :
A raison de trois à quatre invraisemblances graphiques et/ou narratives par strip, étant donné que 131 strips ont été publiés, calculez le nombre d'invraisemblances commises à ce jour par les auteurs du BdP.
Le gagnant recevra un bon de non achat gratuit du BdP !

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

jyb a écrit :
Kronos a écrit :Mais Sente a-t-il du bon sens ??? Car il se contredit régulièrement d'une planche à l'autre
Car la vue de Gibraltar qui nous est offerte est BIEN UNE VUE DEPUIS L'OUEST !!! Alors, quid ?
La vue est dessinée par André Juillard, pas par Yves Sente. Nuance...
Quant à savoir si la vue montre le Rocher depuis l'ouest, je ne préfère pas me prononcer.
C'est une certitude !
D'autre part, qu'iraient foutre en Méd des 6boot allemands qui en ont été éjectés depuis belle lurette ?
On tourne en rond
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6302
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

Dans le strip 57 il est clairement dit que le but des balises est d’attirer les sous marins allemands en Méditerranée .
On peut donc supposer raisonnablement que les balises ont été déposées en Méditerrranée ...
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication

Message par jyb »

archibald a écrit :Dans le strip 57 il est clairement dit que le but des balises est d’attirer les sous marins allemands en Méditerranée .
Petit rappel historique. Ceci est contradictoire avec les faits puisque justement, les Alliés font tout pour chasser la flotte sous-marine allemande de Méditerranée. Ce qui se comprend puisque les sous-marins - c'est leur rôle - ont pour tâche de couler les bateaux alliés, or les Alliés, au printemps 1944, moment où se déroule la BD, occupent presque toute la Méditerranée et veulent pouvoir continuer de la sillonner par convois marchands entiers, en toute sécurité, pour ravitailler les divers fronts et bien sûr en prévision du débarquement de Provence - car il n'y a pas que le débarquement de Normandie en juin, il y a aussi la fin de l'occupation de l'Italie et, en août, le débarquement de Provence, ce que semblent avoir oublié les auteurs de la BD...

Les attaques principales contre les bateaux alliés au printemps 1944 en Méditerranée sont surtout le fait d'avions allemands torpilleurs (cf les dramatiques attaques, en avril, contre le paquebot français El Biar et contre le Liberty ship américain Paul Hamilton dont l'explosion a occasionné le disparition du plus grand nombre de soldats jamais décédés à bord d'un Liberty).

Depuis fin 1943, les bombardiers américains cherchent à détruire les installations de la base sous-marine (allemande, donc) à Toulon, et d'ailleurs une grande partie des U-Boote y est détruite au fil des mois par ces attaques. La pression sera telle que les Allemands iront baser ailleurs leurs quelques sous-marins survivants.

En outre, et autre contradiction, les Alliés font tout pour empêcher les sous-marins allemands de pénétrer en Méditerranée par le détroit de Gibraltar, avec la mise en oeuvre de nombreux avions de patrouille maritime à partir des bases marocaines de Port-Lyautey et d'Agadir. Parmi ces avions patrouilleurs figurent d'ailleurs des Catalina justement, comme celui que pilote Blake. Aux avions patrouilleurs américains basés au Maroc, sont dévolues les missions de repérage et de destruction des sous-marins allemands dans l'Atlantique le long des côtes espagnoles et portugaises, ainsi que le long de la côte (atlantique) nord-africaine, et jusqu'aux Açores et les Canaries, ainsi que dans le détroit de Gibraltar ; d'ailleurs, en avril 1944, un mois (environ) avant que se déroule la BD Le Bâton de Plutarque, un sous-marin allemand qui tentait de franchir le détroit pour se rendre en Méditerranée a été détruit après avoir été repéré.
A noter aussi, en relation avec la BD, que les Anglais font le même travail de détection sous-marine, mais côté méditerranéen, à l'est de Gibraltar, et à partir de cette base de Gibraltar (revoir la carte que j'ai postée précédemment.

Résumé : dans la réalité, on empêche les sous-marins allemands d'entrer et d'évoluer en Méditerranée, et dans la fiction, on veut les y attirer. Si vraiment les Alliés doivent laisser venir de nouveaux sous-marins en Méditerranée (cf le strip 57 cité par Archibald), il faudrait que les Alliés se mettent d'accord pour ordonner aux avions de patrouille maritime de rester cloués au sol, ou, si ces avions volent et repèrent des sous-marins, de laisser passer leurs cibles...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

jyb a écrit :
archibald a écrit :Dans le strip 57 il est clairement dit que le but des balises est d’attirer les sous marins allemands en Méditerranée .
Petit rappel historique. Ceci est contradictoire avec les faits puisque justement, les Alliés font tout pour chasser la flotte sous-marine allemande de Méditerranée. Ce qui se comprend puisque les sous-marins - c'est leur rôle - ont pour tâche de couler les bateaux alliés, or les Alliés, au printemps 1944, moment où se déroule la BD, occupent presque toute la Méditerranée et veulent pouvoir continuer de la sillonner par convois marchands entiers, en toute sécurité, pour ravitailler les divers fronts et bien sûr en prévision du débarquement de Provence - car il n'y a pas que le débarquement de Normandie en juin, il y a aussi la fin de l'occupation de l'Italie et, en août, le débarquement de Provence, ce que semblent avoir oublié les auteurs de la BD...

Les attaques principales contre les bateaux alliés au printemps 1944 en Méditerranée sont surtout le fait d'avions allemands torpilleurs (cf les dramatiques attaques, en avril, contre le paquebot français El Biar et contre le Liberty ship américain Paul Hamilton dont l'explosion a occasionné le disparition du plus grand nombre de soldats jamais décédés à bord d'un Liberty).

Depuis fin 1943, les bombardiers américains cherchent à détruire les installations de la base sous-marine (allemande, donc) à Toulon, et d'ailleurs une grande partie des U-Boote y est détruite au fil des mois par ces attaques. La pression sera telle que les Allemands iront baser ailleurs leurs quelques sous-marins survivants.

En outre, et autre contradiction, les Alliés font tout pour empêcher les sous-marins allemands de pénétrer en Méditerranée par le détroit de Gibraltar, avec la mise en oeuvre de nombreux avions de patrouille maritime à partir des bases marocaines de Port-Lyautey et d'Agadir. Parmi ces avions patrouilleurs figurent d'ailleurs des Catalina justement, comme celui que pilote Blake. Aux avions patrouilleurs américains basés au Maroc, sont dévolues les missions de repérage et de destruction des sous-marins allemands dans l'Atlantique le long des côtes espagnoles et portugaises, ainsi que le long de la côte (atlantique) nord-africaine, et jusqu'aux Açores et les Canaries, ainsi que dans le détroit de Gibraltar ; d'ailleurs, en avril 1944, un mois (environ) avant que se déroule la BD Le Bâton de Plutarque, un sous-marin allemand qui tentait de franchir le détroit pour se rendre en Méditerranée a été détruit après avoir été repéré.
A noter aussi, en relation avec la BD, que les Anglais font le même travail de détection sous-marine, mais côté méditerranéen, à l'est de Gibraltar, et à partir de cette base de Gibraltar (revoir la carte que j'ai postée précédemment.

Résumé : dans la réalité, on empêche les sous-marins allemands d'entrer et d'évoluer en Méditerranée, et dans la fiction, on veut les y attirer. Si vraiment les Alliés doivent laisser venir de nouveaux sous-marins en Méditerranée (cf le strip 57 cité par Archibald), il faudrait que les Alliés se mettent d'accord pour ordonner aux avions de patrouille maritime de rester cloués au sol, ou, si ces avions volent et repèrent des sous-marins, de laisser passer leurs cibles...
Comme à son d'habitude de tordu, je crois que sente prend prétexte du raid, avorté, que la Kriegsmarine tenta sur la Méditerranée au printemps 1944
La majorité des U-boote furent détruits par la Flotte ou des bombardements. Exit !!!
Mais pourquoi sente fait-il appel à cette référence pour le moins aussi sotte que grenue ???
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6302
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

jyb a écrit :L'énigme du jour : où les balises ont-elles été larguées ? J'en entends qui vont me dire : pinaillage, on s'en fout, etc.
Faut voir... Hélas, l'histoire se déroule à la veille d'un événement historique bien réel, le débarquement de Normandie, et cite des lieux géographiques bien réels également (Espagne,Portugal, Gibraltar et son détroit).
Pour moi, c'est évident que le largage des balises depuis l'avion Catalina a eu lieu en Méditerranée, plus loin vers l'est par rapport à la position du rocher de Gibraltar qui lui-même est à l'est du détroit du même nom.

ce n'est pas que l'aventure me passionne... Non ..... . Mais nos débats tout autour: Oui.
J'ai eu un peu de temps devant moi et j'ai essayé de retrouver les angles des vignettes nous montrant le rocher de Gibraltar à l'aide de Google :
Voici le résultat de mes "travaux".
gibraltar.jpg
On dirait que le vol de retour de Blake se fait suivant l'axe Tanger Gibraltar ( Grosso Modo ) . :roll:

Ce qui laisserait penser que les balises ont été larguées dans le détroit et que Juillard a pris le bateau Tanger Gibraltar . :D
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication

Message par jyb »

archibald a écrit :
jyb a écrit :L'énigme du jour : où les balises ont-elles été larguées ? J'en entends qui vont me dire : pinaillage, on s'en fout, etc.
Faut voir... Hélas, l'histoire se déroule à la veille d'un événement historique bien réel, le débarquement de Normandie, et cite des lieux géographiques bien réels également (Espagne,Portugal, Gibraltar et son détroit).
Pour moi, c'est évident que le largage des balises depuis l'avion Catalina a eu lieu en Méditerranée, plus loin vers l'est par rapport à la position du rocher de Gibraltar qui lui-même est à l'est du détroit du même nom.

ce n'est pas que l'aventure me passionne... Non ..... . Mais nos débats tout autour: Oui.
J'ai eu un peu de temps devant moi et j'ai essayé de retrouver les angles des vignettes nous montrant le rocher de Gibraltar à l'aide de Google :
Voici le résultat de mes "travaux".
gibraltar.jpg
On dirait que le vol de retour de Blake se fait suivant l'axe Tanger Gibraltar ( Grosso Modo ) . :roll:

Ce qui laisserait penser que les balises ont été larguées dans le détroit et que Juillard a pris le bateau Tanger Gibraltar . :D
Dans la citation de mes propos, tu oublies une mention importante, voire capitale : celle où je dis que le Catalina vient de l'est tout simplement parce que c'est écrit en toutes lettres dans les dialogues. J'y tiens car ce n'est pas une estimation "au doigt mouillé" que j'aurais faite, et il est difficile de contester cette information venant du scénariste/dialoguiste lui-même.
Ensuite, vient le "problème" du dessin représentant le Rocher de Gibraltar. Dans un premier temps, il faudrait plutôt trouver une ou des photos du Rocher vu de l'est pour comparer avec les dessins, et non pas faire l'inverse, à savoir chercher des photos du Rocher sous un angle de vue qui corresponde aux dessins, ce qui risque de prendre du temps à force de tâtonnements (et ce qui risque de ne pas aboutir car je crains que le dessin soit très approximatif).
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6302
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

jyb a écrit :..../... Dans un premier temps, il faudrait plutôt trouver une ou des photos du Rocher vu de l'est pour comparer avec les dessins,..../...
Je l'ai fait ... mais cela n'a rien à voir ! :cry:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

jyb a écrit : Dans la citation de mes propos, tu oublies une mention importante, voire capitale : celle où je dis que le Catalina vient de l'est tout simplement parce que c'est écrit en toutes lettres dans les dialogues. J'y tiens car ce n'est pas une estimation "au doigt mouillé" que j'aurais faite, et il est difficile de contester cette information venant du scénariste/dialoguiste lui-même.
Ensuite, vient le "problème" du dessin représentant le Rocher de Gibraltar. Dans un premier temps, il faudrait plutôt trouver une ou des photos du Rocher vu de l'est pour comparer avec les dessins, et non pas faire l'inverse, à savoir chercher des photos du Rocher sous un angle de vue qui corresponde aux dessins, ce qui risque de prendre du temps à force de tâtonnements (et ce qui risque de ne pas aboutir car je crains que le dessin soit très approximatif).
Justement, parlons-en, des affirmations gratuites de sente !!!
Rien que le fait de dire qu'il encore nuit noire lorsque le Catalina revient sur le Rocher pour se faire descendre...
A qui veut-il vraiment faire gober une ânerie pareille ???
D'autre part, pourquoi le Catalina azurait été larguer des balises en MerMéd, alors que ce serait plus logiquement à l'Ouest du Détroit qu'elles seraient le plus logique ...
Surtout que, si l'on veut bien être pointilleux, on peut raisonnablement penser que le Catalina, au lieu de voler d'Ouest en Est en franchissant le Détroit, ne fait que descendre depuis Gibraltar jusqu'à Tanger et retour, pour larguer ses cafetières...
De ce fait, lorsque le veilleur le voit, l'avion est en fait en train des s'éloigner vers le Sud et non vers l'Est !
Tout le reste n'étant encore une fois, que déraison du scénariste-dialoguiste à la noix

Enfin, la vue qui nous est donnée est strictement la même que celle que l'on peut avoir , soit en venant du Nord vers Tanger, soit en venant de Tanger vers le Nord... dernier strip, planche 43
Vue aérienne de la pointe de Gibraltar, avec vue sur Tanger. L'Atlantique à notre droite
Vue aérienne de la pointe de Gibraltar, avec vue sur Tanger. L'Atlantique à notre droite
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Encore un exemple du jemenfoutisme de juju : Strip 133, l'officier anglais regarde à travers un BINOCULAIRE... et l'on voit un simple rond !!!
Normal !
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Prépublication

Message par Rob1 »

Les jumelles bien réglées ne doivent faire qu'un rond, contrairement à ce que laisse croire Tintin ;)
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Rob1 a écrit :Les jumelles bien réglées ne doivent faire qu'un rond, contrairement à ce que laisse croire Tintin ;)
Ainsi que je l'ai déjà répondu à JYB, dans mes jumelles de Marine, j'ai un "ovale" parfait et pas un cercle...
Les deux cercles, c'est pour bien montrer aux pauvres mortels que l'on regarde dans des jumelles...
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Prépublication

Message par Rob1 »

Ah bon. Comment ca se fait ? Chaque "lunette" est usinée en forme ovale ?
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Prépublication

Message par Quarnstron »

Autant les phases du largage n'offraient qu'un intérêt limité de mon point de vue, sur le plan de l'histoire et du suspense, autant voir en 1 ou 2 cases les efforts de B&M pour s'extraire de l'avion (bel exploit étant donné son inclinaison) et en sauter aurait suscité mon intérêt.

Occasion manquée, je trouve. Le "Plouf / Good Lord" est un peu décevant.
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication

Message par jyb »

Kronos a écrit :
Rob1 a écrit :Les jumelles bien réglées ne doivent faire qu'un rond, contrairement à ce que laisse croire Tintin ;)
Ainsi que je l'ai déjà répondu à JYB, dans mes jumelles de Marine, j'ai un "ovale" parfait et pas un cercle...
Précision : j'ai en effet envoyé un MP à Kronos pour l'avertir que quand on regarde dans des jumelles, on ne voit en effet (comme dit Rob1) qu'un rond, pas deux ronds, les ronds doublés étant une sorte de convention dans les films et les BD pour indiquer que l'observateur regarde via des jumelles - et pour m'en assurer, bien que j'en sois sûr à 100% depuis longtemps, j'ai regardé moi-même dans les jumelles dont je dispose chez moi, avant l'envoi du MP à Kornos : on ne voit qu'un rond...

Il me semble qu'on voie deux ronds, ou plutôt un rond doublé, quand l'écart entre les deux oculaires n'est pas adapté aux yeux de l'observateur (les deux oculaires de mes jumelles peuvent pivoter autour d'un axe longitudinal, pour qu'ils soient chacun pile poil en face de chaque oeil, et là, on ne voit qu'un rond bien net). Bon : autre mystère, autre enquête...
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 372
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Prépublication

Message par Park Lane »

Il aura fallu attendre le strip 133 pour qu'une péripétie survienne ! Admirons le flegme tout britannique de Blake dans ses recommandations à Mortimer.
Voilà.
Au fait quelle est la prochaine équipe et le titre du prochain album à paraître après le BdP ? car je suppose qu'après tous leurs efforts Yves Sente et André Juillard doivent être épuisés !
Je confirme par ailleurs la note de jyb au sujet des jumelles, ayant moi-même une paire de jumelles à la maison et venant de faire un essai.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 6302
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Prépublication

Message par archibald »

archibald a écrit :
jyb a écrit :..../... Dans un premier temps, il faudrait plutôt trouver une ou des photos du Rocher vu de l'est pour comparer avec les dessins,..../...
Je l'ai fait ... mais cela n'a rien à voir ! :cry:
Le résultat de mes recherches : Gibraltar vu de l'Est :roll:
Gibraltar Est.png
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

Que dire devant tant d’enfantillages et d’âneries répétées ?...
-Le fait que la porte par laquelle Mortie balance ses cafetières du « Catalina » n'existe pas. La seule étant du côté gauche, sur l'avant !
-Le fait qu'il fasse nuit noire après 11 à 12 heures de vol depuis la veille au soir…
Même et surtout en tenant compte qu'en mai 1944, le soleil se couchait à 21 heures au-dessus de Bristol (la porte à côté de Newport)…
-Le fait que ce Catalina ne peut pas venir de l'Est avec les dessins du Rocher qu'on nous produit...
-Le fait que c'est le bordel dans la chaîne de commandement du Rocher…
-Le fait que l'on nous dise un peu avant que le « Catalina »a n'aura pas de vol retour, pour, comme par hasard, le faire abattre par la DCA alliée...
-Le fait que Blake puisse être tout seul aux commandes pendant ce long vol, puis pendant le rase motte au-dessus des flots, en pleine nuit…
-Le fait que Mortie assume seul le réglage et le largage de ses cafetières…
-Le fait que le « Catalina » en vol a des ombres portées sous les ailes comme s'il y avait du soleil à midi alors que les auteurs ont situé les scènes de nuit…
-Le fait que les canonniers voient très bien le « Catalina », mais disent « C'est un ennemi ! » alors que seuls Anglais et Américains (amis, donc...) avaient des « Catalina »…
-Le fait que le « Catalina », en percutant la mer, s'enfonce comme un plongeur du haut d'un plongeoir, alors que, étant donné la vitesse à laquelle il vient percuter la surface de l’eau (que l’on sait être dure comme du béton !!!), il devrait s'écraser et se disloquer comme s'il percutait le sol…
Il y en a tellement, que j'arrête, sinon je vais m'épuiser
Pour les canons, Juju a été raisonnable, pour n'en montrer qu'assez peu, en rapport avec la réalité
Par contre, il y avait beaucoup plus de projos…
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 3025
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Prépublication

Message par Kronos »

archibald a écrit :
archibald a écrit :
jyb a écrit :..../... Dans un premier temps, il faudrait plutôt trouver une ou des photos du Rocher vu de l'est pour comparer avec les dessins,..../...
Je l'ai fait ... mais cela n'a rien à voir ! :cry:
Le résultat de mes recherches : Gibraltar vu de l'Est :roll:
Gibraltar Est.png
Voir mon post plus haut, qui est parfaitement explicite...
jyb
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 377
Enregistré le : 05 sept. 2010, 07:14

Re: Prépublication

Message par jyb »

Petit cours de technique. Tout avion a des ailerons : ce sont des surfaces mobiles en bout d'ailes. Le pilote agit sur ces ailerons au moyen du célèbre manche à balai (ou d'un volant si l'avion dispose d'un volant, mais le résulat est le même) pour faire pivoter l'avion autour de l'axe longitudinal (axe du roulis) ; c'est grâce aux ailerons qu'un avion se penche d'un côté ou de l'autre lorsqu'il effectue un virage et, entre autres dispositifs, se maintient en vol, décolle et atterrit. Sans ailerons et surtout sans ailerons fonctionnant correctement, tout ceci est impossible ; on se rend donc compte de l'importance de cet équipement indispensable.

La caractéristique de ces ailerons, pour tous les avions du monde évidemment, est de se positionner inversement l'un de l'autre : en agissant sur le manche, un aileron monte, et l'autre, automatiquement, baisse, grâce à un système de câblage "étudié pour". Voici ce que cela donne schématiquement quand on voit un avion de face (image reprise du site accrodavion.be, merci à lui) :
Image

Tout pilote effectue un contrôle de ses instruments et de ses commandes avant de décoller. En particulier, en agitant le manche sur le parking, puis une seconde fois en bord de piste avant de décoller, il vérifie visuellement que les ailerons fonctionnent bien et dans le bon sens. Si ça ne fonctionne pas bien, c'est automatiquement le retour au hangar mécanique et une visite suivie d'un démontage par le mécanicien. Car un avion dont les ailerons ne fonctionnent pas comme sur le schéma ci-dessus ne peut tout simplement pas voler. Il est arrivé que des pilotes étourdis ou pressés, ou trop sûrs d'eux, ne vérifient pas, ou pas bien, leurs ailerons ; ils s'alignent sur la piste, mettent les gaz et, s'ils arrivent à décoller... s'écrasent au sol, au bout de quelques secondes. C'est arrivé plus d'une fois.

Or, que voit-on ici, dans le strip 133 du Bâton de Plutarque ? Les ailerons prennent la même position levée (je les ai colorés en vert) :
Image

Cela veut dire que les câbles des commandes n'ont pas été montés dans le bon sens (erreur tragique du mécanicien qui a bricolé l'avion à une précédente visite - ou alors : sabotage !).
Cela veut dire que le héros, pilote expérimenté, n'a pas vérifié le bon fonctionnement de ses commandes avant de décoller, ce qui aurait été la moindre des précautions de sa part vu l'importance capitale de la mission qu'on lui a confiée. Cela veut dire aussi et surtout que l'avion n'a pas pu décoller, puisque - voir plus haut - un avion sans ailerons fonctionnant correctement ne peut pas voler ; or il a décollé sans problème, et même effectué un long vol au-dessus de l'Atlantique. Etant donné les circonstances, cette scène est impossible : l'avion ne peut pas être là, à Gibraltar.

Mais ce n'est qu'une BD. "Licence artistique", comme certains ont dit il y a quelque temps... Je ne donne là qu'un point de vue de pilote. Beaucoup de lecteurs ne verront rien, ne s'en formaliseront pas du tout, ou m'accuseront de "pinailler".
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »