La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Les livres consacrés à Blake et Mortimer et/ou leurs auteurs
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 10 janv. 2013, 09:12

megawave53 a écrit :..../...
Peut-être mais c'était RG qui pouvait faire pression sur Leblanc, et non l'inverse. Et le génie commercial de RG, marketing et merchandising, avait commencé bien avant, avec les albums noir et blanc (cf organiser le retour de Tintin chez les soviets "live" à la gare de Bruxelles) ;) ..../..
Avant Raymond Leblanc, il y a eu l'abbé Wallez ,... pas mal dans le genre directif . Faut que je regarde dans mes bouquins pour voir qui a eu l'idée de ces retours en fanfare.
Et également la part d'influence Germaine dans la partie prés Pré Raymond Leblanc ...
Mais c'est peut être du subjectif , réminiscence erronée de mes lectures ; pour argumenter va falloir que je révise ! :lol: :lol:
megawave53 a écrit :..../...
archibald a écrit :..../... Ce qu'il y a de certain c'est que les deux hommes s'admiraient mutuellement !
... ce qui ne les a pas empêché de nourrir des sentiments de jalousie réciproques :oops:
On est bien d'accord ! Les liens d'amitiés sont parfois complexes! 8-)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1105
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par abbas » 10 janv. 2013, 12:05

C'est intéressant comme tout ! Je vais vite l'acheter... :)
megawave53
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 55
Enregistré le : 25 août 2010, 10:36

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par megawave53 » 10 janv. 2013, 13:55

archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../...
Peut-être mais c'était RG qui pouvait faire pression sur Leblanc, et non l'inverse. Et le génie commercial de RG, marketing et merchandising, avait commencé bien avant, avec les albums noir et blanc (cf organiser le retour de Tintin chez les soviets "live" à la gare de Bruxelles) ;) ..../..
Avant Raymond Leblanc, il y a eu l'abbé Wallez ,... pas mal dans le genre directif . Faut que je regarde dans mes bouquins pour voir qui a eu l'idée de ces retours en fanfare.
Et également la part d'influence Germaine dans la partie prés Pré Raymond Leblanc ...
Mais c'est peut être du subjectif , réminiscence erronée de mes lectures ; pour argumenter va falloir que je révise ! :lol: :lol:
megawave53 a écrit :..../...
archibald a écrit :..../... Ce qu'il y a de certain c'est que les deux hommes s'admiraient mutuellement !
... ce qui ne les a pas empêché de nourrir des sentiments de jalousie réciproques :oops:
On est bien d'accord ! Les liens d'amitiés sont parfois complexes! 8-)
Eh oui, l'ambition divergente peut parfois faire des dégats :shock: ... sauf pour Jacobs : fidelité jusqu'au boutiste en ce qui le concerne envers Laudy-Blake et Van Melkebeke-Mortimer ! :P
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 12 janv. 2013, 08:42

La personnalité de Jacobs , comme celle de tous les génies, n'est pas si simple à cerner.
Par exemple j' ai quand même du mal à comprendre la réaction ( un tantinet condescendante ) de Jacobs face aux Funckens pour leur collaboration au Piège Diabolique ...
D'autre part , concernant Van Melkebeke : si l' on en croit certains,l'ami Jacques aurait beaucoup participé aux scenarii des premières aventures de Blake & Mortimer , sans que son nom soit mentionné dans les premières page des albums ...ni dans un opéra de papier (enfin je ne crois pas et je ne l'ai pas sous les yeux ) ! Quand est-il dans la réalité ?
Par ailleurs , quand on lit le livre de Viviane Quitellier, on aurait presque l’impression qu'Olrik a été créé pour régler ses comptes avec un rival amoureux!
Tout ceci est très intéressant , mais pour nous , qui n'avons pas eu la chance de côtoyer le personnage, il est très difficile , au final , de se faire une idée .
Par contre nous avons ses albums, et dans ce domaine, nous pouvons constater ( et admirer ) son talent et son génie .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mitsugoro » 12 janv. 2013, 09:08

Pour les Funckens, je pense qu'il s'agit davantage de maladresse que de condescendance. Jacobs avait l'air d'être une personnalité assez timide, au fond, malgré son côté jovial.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mr Smith » 12 janv. 2013, 17:54

archibald a écrit :(...)Par exemple j' ai quand même du mal à comprendre la réaction ( un tantinet condescendante ) de Jacobs face aux Funckens pour leur collaboration au Piège Diabolique ...

Si le couple Funckens a bien été sollicité par EPJ, on peut constater que la "trace" de leur travail n'est pas vraiment perceptible dans la fameuse séquence médiévale...comme-ci Jacobs avait dû tout reprendre ; ce qui minimiserait de fait leur apport...et l'importance qu'il ait pu lui accorder a posteriori (apport que P. Biermé va même jusqu'à réfuter dans son T.2 de sa bio d'EPJ).
D'autre part , concernant Van Melkebeke : si l' on en croit certains,l'ami Jacques aurait beaucoup participé aux scenarii des premières aventures de Blake & Mortimer , sans que son nom soit mentionné dans les premières page des albums ...ni dans un opéra de papier (enfin je ne crois pas et je ne l'ai pas sous les yeux ) ! Quand est-il dans la réalité ?
Que le nom de "l'Ami Jacques" ne soit pas mentionné s'explique aisément par son statut inconfortable d'incivique, traînant l'estampille infâmante d"épuré"... :idea:
Dans ces conditions très délicates, sa collaboration avec Jacobs ne pouvait être que clandestine (ce qui ne veut pas dire pour autant que Jacobs n'ait pas dépanné financièrement son ami "blacklisté" en retour...). ;)
Par ailleurs, quand on lit le livre de Viviane Quitellier, on aurait presque l’impression qu'Olrik a été créé pour régler ses comptes avec un rival amoureux!
Tout ceci est très intéressant , mais pour nous , qui n'avons pas eu la chance de côtoyer le personnage, il est très difficile , au final , de se faire une idée .
(...)
...A supposer encore que le modèle d'Olrik soit effectivement le grand-père de V. Q. ! Il est d'ailleurs très surprenant que cette prétendue attitude "revancharde" (se traduisant par des détails on ne peut plus mesquins, et parfois tirés par les cheveux... :-? )d'EPJ à l'adresse du VRAI grand-père de Vivianne n'insurge pas un tantinet cette dernière... :!: ? :shock: Pas très clair, ni convaincant, en tous cas... :?:
Modifié en dernier par Mr Smith le 13 janv. 2013, 16:18, modifié 1 fois.
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mitsugoro » 12 janv. 2013, 18:38

Moi j'ai plutôt compris le rapport de Jacobs envers mr Quittelier comme un mélange de rejet et d'admiration. Rejet pour le côté parfois "immoral" de ses actions, mais fascination pour l'audace de son ami qui le poussait à agir comme il le faisait. D'ailleurs, Jacobs a voulu se débarrasser d'Olrik au moment où ses rapports avec mr Quittelier se sont détériorés.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 443
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mr Smith » 12 janv. 2013, 20:29

Peut-être, chère Mitsu, mais ces considérations n'ont d'intérêt qu'à condition d'accepter le postulat "Henri A. Quittelier = Olrik", ce qui n'a rien d'évident :| :

Image

Dans le genre "analogie loufoque", je te laisse apprécier ce point de vue de Chantal de Spielgeleer :

http://archives-lepost.huffingtonpost.f ... timer.html

:-o
Modifié en dernier par Mr Smith le 13 janv. 2013, 03:29, modifié 1 fois.
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mitsugoro » 13 janv. 2013, 00:31

Ah oui, j'avais entendu parler de ce... délire.

Pour ma part, je ne m'oppose pas spécialement à ce que raconte mme Quittelier, je me dis "pourquoi pas" ? Ce n'est pas forcément plus idiot que ce que peuvent raconter d'autres biographes.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 13 janv. 2013, 10:45

C'est exactement ce que je voulais dire Mitsu . Pourquoi accorder plus de crédit à l'un des biographes qu'à un autre ? On se fait chacun sa propre idée de la personnalité de Jacobs en fonction de ce que nous avons lu sur lui , de notre interprétation des aventures de ces héros , et ..... de notre propre personnalité ! ;)
C'est intéressant de comparer nos points de vues mais je doute que l'un d'entre nous n'ait la bonne réponse !!!! :lol:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Nicfit
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 81
Enregistré le : 31 mai 2011, 11:52

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Nicfit » 13 janv. 2013, 16:25

Je me joins au concert de louanges : bravo pour cette étude !!

C'est une démarche très originale que d'analyser une œuvre sous tous les angles et de manière "scientifique", tout en conservant une lecture assez digeste - ce qui n'était pas gagné.

Seul petit bémol : les pubs !! Franchement des pubs dans un livre, ça lui ôte son côté sacré et s'agissant de Jacobs je trouve cela presque iconoclaste. Il faut bien que l'éditeur vive, mais à mon sens une pub volante aurait suffi.

Mais bref, un excellent ouvrage que je ne regrette pas d'avoir acheté !
megawave53
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 55
Enregistré le : 25 août 2010, 10:36

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par megawave53 » 13 janv. 2013, 21:45

Nicfit a écrit :Je me joins au concert de louanges : bravo pour cette étude !!

C'est une démarche très originale que d'analyser une œuvre sous tous les angles et de manière "scientifique", tout en conservant une lecture assez digeste - ce qui n'était pas gagné.

Seul petit bémol : les pubs !! Franchement des pubs dans un livre, ça lui ôte son côté sacré et s'agissant de Jacobs je trouve cela presque iconoclaste. Il faut bien que l'éditeur vive, mais à mon sens une pub volante aurait suffi.

Mais bref, un excellent ouvrage que je ne regrette pas d'avoir acheté !
Once again merci merci Nicfit :P !! Les opinions émises sur le forum sont très importants pour l'appréciation du livre, au vu du niveau d'expertise des intervenants ;) ! Et effectivement l'aspect " démonstration quasi-scientifique " de l'universalité de Jacobs :x était bien l'idée (cf chiffres BDM de la 1ère partie), pour ne pas paraître (trop) partial vis-à-vis des autres grands de la BD franco-belge.

Et sur l'histoire Quitellier-Olrik, il me semble quand même que même si l'histoire avec Henri Quitellier a semé quelque doute, l'identité Jacobs = Olrik parait assez claire, ne serait-ce que parce qu'il avouait à François Rivière "qu'Olrik était le personnage qu'il aurait voulu être" et qu'il lui consacre dans Un Opéra de Papier une biographie qui trahit sa fascination pour le personnage :?:
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 14 janv. 2013, 11:56

archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../...
Peut-être mais c'était RG qui pouvait faire pression sur Leblanc, et non l'inverse. Et le génie commercial de RG, marketing et merchandising, avait commencé bien avant, avec les albums noir et blanc (cf organiser le retour de Tintin chez les soviets "live" à la gare de Bruxelles) ;) ..../..
Avant Raymond Leblanc, il y a eu l'abbé Wallez ,... pas mal dans le genre directif . Faut que je regarde dans mes bouquins pour voir qui a eu l'idée de ces retours en fanfare.
..../...
L'idée du retour à Bruxelles de Tintin revenant triomphalement du pays des Soviets revient à Charles Lesnes .
Source : http://archives.lesoir.be/-couleur-le-t ... 1532U.html
Daniel COUVREUR a écrit :Dès son premier reportage, Tintin a choisi le train. Le 10 janvier 1929, le petit reporter embarquait dans un train typiquement belge, à destination de Moscou, en passant par Berlin. Un an plus tard, Tintin et Milou rentrent au pays… en train. Ils passent par Louvain et Tirlemont avant de descendre au terminus, gare du Nord, à Bruxelles.

Charles Lesnes, journaliste au Vingtième Siècle, le quotidien catholique dans lequel paraissaient les exploits de Tintin, avait suivi le périple d’un jeune scout, Palle Huld, envoyé autour du monde par Politiken, un journal danois. A son retour triomphal en gare de Copenhague, Palle Huld avait été acclamé par une foule enthousiaste. Avec ses pantalons de golf et sa casquette d’où s’échappait une mèche de cheveux roux, Palle Huld avait tout d’un Tintin et Lesnes se dit qu’il y avait là une bonne idée marketing à prendre. Il prit contact avec les responsables des chemins de fer belges pour mettre en scène le retour de Tintin du pays des Soviets. Le jeune scout belge, Lucien Pepermans, passera un costume traditionnel de moujik et entrera dans l’histoire comme le premier acteur à avoir joué le rôle de Tintin. La houpette fixée à la gomina Argentina, il fera un tabac devant plus de mille jeunes massés sur le parvis de la gare du Nord.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
megawave53
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 55
Enregistré le : 25 août 2010, 10:36

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par megawave53 » 14 janv. 2013, 11:58

archibald a écrit :
archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../...
Peut-être mais c'était RG qui pouvait faire pression sur Leblanc, et non l'inverse. Et le génie commercial de RG, marketing et merchandising, avait commencé bien avant, avec les albums noir et blanc (cf organiser le retour de Tintin chez les soviets "live" à la gare de Bruxelles) ;) ..../..
Avant Raymond Leblanc, il y a eu l'abbé Wallez ,... pas mal dans le genre directif . Faut que je regarde dans mes bouquins pour voir qui a eu l'idée de ces retours en fanfare.
..../...
L'idée du retour à Bruxelles de Tintin revenant triomphalement du pays des Soviets revient à Charless Lesnes .
Dès son premier reportage, Tintin a choisi le train. Le 10 janvier 1929, le petit reporter embarquait dans un train typiquement belge, à destination de Moscou, en passant par Berlin. Un an plus tard, Tintin et Milou rentrent au pays… en train. Ils passent par Louvain et Tirlemont avant de descendre au terminus, gare du Nord, à Bruxelles.

Charles Lesnes, journaliste au Vingtième Siècle, le quotidien catholique dans lequel paraissaient les exploits de Tintin, avait suivi le périple d’un jeune scout, Palle Huld, envoyé autour du monde par Politiken, un journal danois. A son retour triomphal en gare de Copenhague, Palle Huld avait été acclamé par une foule enthousiaste. Avec ses pantalons de golf et sa casquette d’où s’échappait une mèche de cheveux roux, Palle Huld avait tout d’un Tintin et Lesnes se dit qu’il y avait là une bonne idée marketing à prendre. Il prit contact avec les responsables des chemins de fer belges pour mettre en scène le retour de Tintin du pays des Soviets. Le jeune scout belge, Lucien Pepermans, passera un costume traditionnel de moujik et entrera dans l’histoire comme le premier acteur à avoir joué le rôle de Tintin. La houpette fixée à la gomina Argentina, il fera un tabac devant plus de mille jeunes massés sur le parvis de la gare du Nord.
1 point pour toi Archibald ;) , je vais chercher d'autres exemples du génie marketing d'RG.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 14 janv. 2013, 12:13

megawave53 a écrit :..../....

1 point pour toi Archibald ;) , je vais chercher d'autres exemples du génie marketing d'RG.
:lol: :lol: :lol: Mon but n'est pas de marquer des points à tout prix mais surtout de confronter nos points de vue .
Une idée m'est venue ce matin : Plus je lis des ouvrages sur ces deux grands hommes , plus je me rends compte qu'il y a une énorme différence dans leur démarche créatrice:
Hergé a beaucoup mis de lui dans Tintin ( Tintin , c'est moi ) .
Jacobs , même s'il a posé pour dessiner les attitudes de ces personnages , ne s'est pas reproduit ni dans ces héros , ni dans leur ennemi .
C'est peut -être de là que vient la volonté de Hergé de non reprise de son personnage après sa mort et sa colère envers Jacques Martin et Bob de Moor pour l'histoire des 'fausses planches '
. Qu'en penses-tu ?
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
megawave53
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 55
Enregistré le : 25 août 2010, 10:36

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par megawave53 » 14 janv. 2013, 14:44

archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../....

1 point pour toi Archibald ;) , je vais chercher d'autres exemples du génie marketing d'RG.
:lol: :lol: :lol: Mon but n'est pas de marquer des points à tout prix mais surtout de confronter nos points de vue .
Une idée m'est venue ce matin : Plus je lis des ouvrages sur ces deux grands hommes , plus je me rends compte qu'il y a une énorme différence dans leur démarche créatrice:
Hergé a beaucoup mis de lui dans Tintin ( Tintin , c'est moi ) .
Jacobs , même s'il a posé pour dessiner les attitudes de ces personnages , ne s'est pas reproduit ni dans ces héros , ni dans leur ennemi .
C'est peut -être de là que vient la volonté de Hergé de non reprise de son personnage après sa mort et sa colère envers Jacques Martin et Bob de Moor pour l'histoire des 'fausses planches '
. Qu'en penses-tu ?
Yes, vive le forum pour confronter les opinions :) .

Sur Hergé/Jacobs, c'est vrai que le parallèle est passionnant entre autre parce qu'ils ont eu une approche diamétralement opposée, tout en étant aussi influents : caractère, ambition, positionnement par rapport à l'art nouveau de la BD, par rapport à l'industrie, ... (d'où les titres de la partie 3 du livre).
Du strict point vue créatif et "personnalisation" de leur oeuvre, c'est sûr que le fameux "Tintin c'est moi" énoncé à Numa Sadoul traduit l'identité RG/Tintin, ce qui se retrouve par ex dans les 2 albums avec Tchang : difficile de trouver qqch ou qqn de plus personnel ou émotionnel pour Hergé, et comme par hasard ce sont les 2 seuls albums où l'on voit Tintin pleurer :oops: . Ensuite le fait d'accepter ou non que son personnage lui survive se comprend très bien, c'est un peu le privilège du créateur, et c'est vrai qu'il est quasi-impossible d'imaginer un album de Tintin réalisé par qqn d'autre, surtout si on y ajoute les aspects psychanalitiques (Hergé batard descendant d'un prince ...) découverts par Serge Tisseron dans ses analyses. :x
Concernant Jacobs, même s'il n'a pas affiché le même niveau de, disons, "paternité", vis-à-vis de son oeuvre (n'oublions pas qu'il était d'un naturel introverti), dont le moule BD lui a été imposé contrairement à RG, le fait d'y avoir mis toutes ses passions artistiques et scientifiques, ainsi que sa vision pessimiste de l'Homme, rend qd même B&Mortimer profondément personnel pour lui, en particulier vis-à-vis d'Olrik :?: . D'où le fait à mon avis que même les meilleures reprises ne peuvent pas atteindre le niveau d'un "vrai" grand Jacobs (cf chapitre du livre qui énonce ces raisons comme étant liées justement à la personnalité de Jacobs). :p
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par archibald » 15 janv. 2013, 09:18

megawave53 a écrit :..../...
Concernant Jacobs, même s'il n'a pas affiché le même niveau de, disons, "paternité", vis-à-vis de son œuvre (n'oublions pas qu'il était d'un naturel introverti), dont le moule BD lui a été imposé contrairement à Hergé, le fait d'y avoir mis toutes ses passions artistiques et scientifiques, ainsi que sa vision pessimiste de l'Homme, rend quand même Blake & Mortimer profondément personnel pour lui, en particulier vis-à-vis d'Olrik :?: . D'où le fait à mon avis que même les meilleures reprises ne peuvent pas atteindre le niveau d'un "vrai" grand Jacobs (cf chapitre du livre qui énonce ces raisons comme étant liées justement à la personnalité de Jacobs). :p
Là ,tu prêches un converti.
Et non seulement au niveau histoire , mais également au niveau dessin . Même le grand Bob de Moor n'a pas su tiré parti des crayonnés de Jacobs !
J'ai remarqué que dans ton livre , tu "ignores" les reprises après l'étrange rendez-vous, ce qui ne m'a pas dérangé du tout ,puisque le titre portait d'avantage sur Jacobs que sur ces héros . ;)
On en est arrivé à une " banalisation" des aventures de Blake et Mortimer : des albums géniaux de Jacobs , avec un souffle épique et des moments époustouflants ,on est rendu à des aventures correctes mais sans plus , qui ne dépassent pas le niveau moyen de la production actuelle.
Dans mes souvenirs, les sorties des premiers albums de reprise ont fait l'objet de nombreux articles , même dans la presse non spécialisée .
Le serment des cinq Lords sort dans un relatif anonymat .
C'est un album "comme les autres ", si ce n'est que la notoriété des héros garantit la vente d'un certain nombre d'album .... :cry:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Arno
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 22
Enregistré le : 14 août 2010, 20:44
Localisation : Normandie (Calvados)

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Arno » 15 janv. 2013, 19:27

archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../...
Concernant Jacobs, même s'il n'a pas affiché le même niveau de, disons, "paternité", vis-à-vis de son œuvre (n'oublions pas qu'il était d'un naturel introverti), dont le moule BD lui a été imposé contrairement à Hergé, le fait d'y avoir mis toutes ses passions artistiques et scientifiques, ainsi que sa vision pessimiste de l'Homme, rend quand même Blake & Mortimer profondément personnel pour lui, en particulier vis-à-vis d'Olrik :?: . D'où le fait à mon avis que même les meilleures reprises ne peuvent pas atteindre le niveau d'un "vrai" grand Jacobs (cf chapitre du livre qui énonce ces raisons comme étant liées justement à la personnalité de Jacobs). :p
Là ,tu prêches un converti.
Et non seulement au niveau histoire , mais également au niveau dessin . Même le grand Bob de Moor n'a pas su tiré parti des crayonnés de Jacobs !
J'ai remarqué que dans ton livre , tu "ignores" les reprises après l'étrange rendez-vous, ce qui ne m'as pas dérangé du tout ,puisque le titre portait d'avantage sur Jacobs que sur ces héros . ;)
On en est arrivé à une " banalisation" des aventures de Blake et Mortimer : des albums géniaux de Jacobs , avec un souffle épique et des moments époustouflants ,on est rendu à des aventures correctes mais sans plus , qui ne dépassent pas le niveau moyen de la production actuelle.
Dans mes souvenirs, les sorties des premiers albums de reprise ont fait l'objet de nombreux articles , même dans la presse non spécialisée .
Le serment des cinq Lords sort dans un relatif anonymat .
C'est un album "comme les autres ", si ce n'est que la notoriété des héros garantit la vente d'un certain nombre d'album .... :cry:
Bonsoir,

Peut être pourrait on mettre à part l'affaire Francis blake, l'ERDV et peut être aussi voronov.
Ted benoit s'en sortait très bien avec une vrai approche jacobsienne si je me souviens bien du livre "Histoire d'un retour". Sans être Jacobs, le scénario de l'ERDV était plutôt bon?
Voronov était une histoire dense qui rappelait bien la densité des histoires de Jacobs?
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par Mitsugoro » 15 janv. 2013, 20:24

Ben non, pas vraiment, puisqu'on sentait malgré tout la recette derrière, et pas un gars qui s'impliquait littéralement corps et âme dans ce qu'il écrivait, comme Jacobs l'était. Il existe pourtant des cas de reprises réussies, comme les Lefranc de Michel Jaquemart, et si ça marche, c'est parce que ce dernier, selon moi, est un vrai fan de la série, sans distance ni second degré.
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
megawave53
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 55
Enregistré le : 25 août 2010, 10:36

Re: La Revanche d'Edgar P. Jacobs

Message par megawave53 » 15 janv. 2013, 23:05

archibald a écrit :
megawave53 a écrit :..../...
Concernant Jacobs, même s'il n'a pas affiché le même niveau de, disons, "paternité", vis-à-vis de son œuvre (n'oublions pas qu'il était d'un naturel introverti), dont le moule BD lui a été imposé contrairement à Hergé, le fait d'y avoir mis toutes ses passions artistiques et scientifiques, ainsi que sa vision pessimiste de l'Homme, rend quand même Blake & Mortimer profondément personnel pour lui, en particulier vis-à-vis d'Olrik :?: . D'où le fait à mon avis que même les meilleures reprises ne peuvent pas atteindre le niveau d'un "vrai" grand Jacobs (cf chapitre du livre qui énonce ces raisons comme étant liées justement à la personnalité de Jacobs). :p
Là ,tu prêches un converti.
Et non seulement au niveau histoire , mais également au niveau dessin . Même le grand Bob de Moor n'a pas su tiré parti des crayonnés de Jacobs !
J'ai remarqué que dans ton livre , tu "ignores" les reprises après l'étrange rendez-vous, ce qui ne m'as pas dérangé du tout ,puisque le titre portait d'avantage sur Jacobs que sur ces héros . ;)
On en est arrivé à une " banalisation" des aventures de Blake et Mortimer : des albums géniaux de Jacobs , avec un souffle épique et des moments époustouflants ,on est rendu à des aventures correctes mais sans plus , qui ne dépassent pas le niveau moyen de la production actuelle.
Dans mes souvenirs, les sorties des premiers albums de reprise ont fait l'objet de nombreux articles , même dans la presse non spécialisée .
Le serment des cinq Lords sort dans un relatif anonymat .
C'est un album "comme les autres ", si ce n'est que la notoriété des héros garantit la vente d'un certain nombre d'album .... :cry:
Eh oui on est bien d'accord, n'a pas le souffle épique qui veut :| ... Effectivement je me suis concentré dans le livre sur les premières reprises parce que ce sont les meilleures (ou les moins mauvaises pour les plus exigeants ;) ) : pour pérenniser le mythe, c'était celles qu'il fallait réussir, artistiquement et commercialement. Les 5 albums suivants ont voulu jouer la carte très jacobsienne du dyptique (cf roman fleuve dessiné inventé par le maître) mais n'ont pas eu une 2ème partie - voire une 3ème partie pour Gondwana - à la hauteur d'un 1er tome prometteur, surtout dans le cas des Deniers qui bénéficiait en plus du dessin de René Sterne, certainement le plus réussi des reprises. Résultat : au lieu de l'ampleur espéré, on a à chaque fois le sentiment que le matériau à raconter pouvait largement tenir en un seul tome, un comble pour un soi-disant dyptique ! :evil: Le sommet du remplissage est atteint avec les Deniers N°2 et sa partie de cache-cache aquatique avec Olrik, le récit n'avance absolument pas pendant au moins 30 pages, ce dont on ne s'était pas privé de se gausser sur le forum en 2010 :lol: . Donc c'est vrai que tout en étant pas du "vrai" Jacobs, les 3 premiers scenarii de reprise avait au moins le mérite du rythme et du mystère (AFB), de l'intensité "guerre froide jamesbondesque" (Voronov) ou de l'hypothèse scientifique (ERV). :)
Aujourd'hui c'est vrai que Blake et Mortimer se pare de toutes les caractéristiques "blockbuster" : marketing puissant et inventif qui n'a rien à envier à celui des série de Van Hamme, scenarii pas assez travaillés malgré un dessin superbe, personnages devenus des icônes symboliques même si leurs aventures deviennent vidées de substance, et la "marque" B&M" (cf partie 3 du livre) est devenu si forte une bonne partie du lectorat est constitué par des gens qui n'achètent qu'une seule BD par an : celle-là, ou bien une BD adulte (B&M, ou LargoW, ou XIII) à côté d'une BD tout public (Astérix de préférence) ou enfant-ado (Titeuf). Le succès commercial est qd même bon pour pérenniser le mythe : il est nécessaire selon le business-model BD qui incite les nouvelles générations à (re)découvrir les gds classiques (le fonds Tintin décline ainsi inexorablement, cf partie 3) parce que la série forme un tout. Les Astérix sont ainsi tous plus mauvais les uns que les autres depuis 25 ans et sont pour certains presque une insulte au génie de Goscinny : mais il s'en vend 2,5 millions en france et 3,5 millions en Allemagne ... C'est comme les enfants qui découvrent Le livre de la jungle de 1966 après avoir vu Le livre de la Jungle 2 en DVD en 2003 et qui osent dire que le 2 est plutôt mieux que le 1 :twisted: !! Au moins, ils auront ainsi vu l'original de Walt Disney ... :|
Moi perso ce que je redoute le plus, encore plus que l'absence de création de nouveaux personnages forts dans les reprises (principaux et secondaires, c'était le cas dans les 3 1ères reprises puis ça a décliné - sauf la Gita-Açoka des Sarcophages), nécessaires pour constituer un nouveau bon scenario (et "L'onde Septimus" ne parait pas très fiable a priori en reprenant le plus célèbre des savants fous au lieu d'en créer un nouveau), c'est que devant le succès des spin-offs XIII Mystery et Mondes de Thorgal, il fassent de même avec B&M : imagine le cauchemar d'une série "les aventures d'Olrik" ou "Blake sans Mortiler" .... :-o
Répondre

Retourner vers « Les livres »