Votre critique de "la vallée des immortels"

Scénario : Yves SENTE
Dessin : Peter Van DONGEN & Teun BERSERIK
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7458
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par freric » 14 nov. 2018, 22:09

Le dernier album de Blake et Mortimer remonte à novembre 2016, et ce n’était pas un Blake et Mortimer des plus mémorables.

Pour ce nouvel opus, nous retrouvons comme scénariste Yves Sente, qui officie depuis 2000. Pour le dessin, deux Hollandais, Peter Van Dongen et Teun Berserik qui ont l’habitude de travailler à 4 mains. Je me souviens avoir vu dans le DBD hors-série spécial E.P. Jacobs une planche crayonnée, où les Espadons attaquent le palais de Basam-Damdu : ce crayonné est fantastique ! Il y a une planche encrée, dans ce même magazine, où les personnages semblent figés, comme si l’encrage avait rigidifié le dessin. C’était une des deux planches d'essais envoyées à l’éditeur par les dessinateurs, donc mes craintes furent modérées.

Le passionné de Blake et Mortimer sait que le scénariste a situé son histoire entre « Le Secret de l’Espadon » et « Le mystère de la Grande Pyramide ». Encore cette manie de vouloir tout expliquer dans l’univers de Jacobs, sans laisser aux lecteurs le plaisir de laisser libre court à leur imagination. Et cela, en totale contradiction avec l’album de Jean Van Hamme et Ted Benoit : dans "L’étrange rendez-vous", les hommes du futur enlèvent le colonel Olrik avant l’explosion nucléaire…

Image
(c) blake et Mortimer - L'étrange rendez-vous. planche 39 - Jean Van Hamme & ted Benoit

D'ailleurs, Jean Van Hamme précise dans "L'étrange rendez-vous" que l'empereur Basam Damdu a failli conquérir le monde en 1946. Yves Sente, qui commence son histoire, juste à la fin du "Secret de l'Espadon" situe son histoire en 1949 !
Mais comment Olrik, après qu’il a été enlevé dans « L’étrange rendez-vous », dans les dernières planches du « Secret de l’Espadon », peut-il se retrouver à la tête d’un réseau de trafic d’antiquités dans « Le mystère de la grande pyramide » ? Comment est-il revenu en 1949 ?

L’exercice est périlleux, le scénariste attaque d’entrée : Olrik survit au feu nucléaire des Espadons ! Bon sang, mais c’est bien sûr, lors de mon service militaire, le maréchal des logis instructeur nous avait dit : « En cas d’attaque nucléaire, vous vous couchez la tête vers l’explosion, et sept secondes après, vous vous tournez pour que la tête soit face au retour du souffle. »
C’est sûrement ce que le colonel Olrik a dû faire, car il s’en sort indemne… même pas un accroc à sa tenue. Tiens, je remarque que le docteur Sun-Fo a aussi eu le même maréchal des logis instructeur que le colonel Olrik. L’appréhension me guette… l’histoire va être longue… Je ne suis même pas surpris par l’apparition de l’Aile rouge III… Je me demande ce que vient faire là Odilon Verjus : qu’un personnage d’une série soit dans le décor, ou fasse une apparition, il n’y a pas de soucis, mais là… on le retrouve sur plusieurs pages, et il joue un rôle prépondérant…

Ce n’est que la seizième planche, et je ne suis toujours pas convaincu. A la suivante, (enfin) apparaissent Blake et Mortimer, comme Jacobs les a dessinés dans la dernière case du « Secret de l’Espadon ». La suite vient toute seule, et coule comme une rivière… ici, un flash-back sur l’histoire de la Chine… là, une invention pour lutter contre un avion que le capitaine Blake abat lors de sa première sortie… puis, Mortimer se fait enlever… Damned, déjà la fin de la première partie, finalement, le scénariste a réussi à m’amener dans son histoire.

Chaque dessinateur a réalisé sa planche, le lecteur ne sait pas qui a dessiné quoi. Si sur quelques pages, le trait n’est pas toujours jacobsien, quelle surprise de voir à quel point les dessinateurs parviennent à faire du Jacobs dans l’ensemble ! Tout y est, la position théâtrale des personnages, que seuls Benoit, Sterne et Aubin avaient réussie parfaitement jusqu’à maintenant. Si vous voulez être pointilleux, même les plis des vêtements sont bien représentés.

Pour conclure, la première partie de cette histoire m’a plutôt convaincu, mais le dessin y est pour beaucoup.

L’année prochaine, il y aura le deuxième tome, et le lecteur saura enfin à quoi sert le Skylantern !

Edit : Après un échange très cordial avec Yves Sente au sujet de l'enlèvement d'Olrik, il précise que dans les récitatifs, il est écrit "Ensuite, nous avons fait de même pour ses principaux chefs d'état-major et les hommes de sa garde personnelle", et Basam-Damdu l'a renvoyé de son état-major à la fin de l'espadon.

J'ai vérifié dans l'espadon, et Basam Damdu ne renvoie pas Olrik, il le fait attacher à la première fusée qui partira. En effet, Jean van Hamme dans son scénario ne fait pas enlever le colonel Olrik, en même temps que les autres. Ce qui laisse croire qu'il se met au service Basam-Damdu lorsque celui-ci revient pour être le leader capable de régner sur la terre entière.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 15 nov. 2018, 09:42

freric a écrit :
14 nov. 2018, 22:09
..../...


Et cela, en totale contradiction avec l’album de Jean Van Hamme et Ted Benoit : dans "L’étrange rendez-vous", les hommes du futur enlèvent le colonel Olrik avant l’explosion nucléaire…

..../...

D'ailleurs, Jean Van Hamme précise dans "l'étrange rendez-vous" que l'empereur Basam Damdu a failli conquérir le monde en 1946. Yves Sente qui commence son histoire, juste à la fin du "Secret de l'Espadon" situe son histoire en 1949!


Mais comment Olrik, après qu’il a été enlevé dans « L’étrange rendez-vous », dans les dernières planches du « Secret de l’Espadon », peut-il se retrouver à la tête d’un réseau de trafic d’antiquités dans « Le mystère de la grande pyramide » ? Comment est-il revenu en 1949 ?


..../...
Ce qui est assez curieux , c'est que Yves Sente fait un clin d’œil à l'étrange Rendez-vous.
Page 11( planche 9 d'après mon calcul les planches n’étant pas numérotées) vignette 7 Olrik remarque :
"Ce damné empereur ne méritait rien d'autre que ... Au fait ! Où est-il passé celui-là ? Il ne s'est quand même pas volatili..."
Bon je vais me faire l'avocat du diable! :o
Si on relit les vignettes de l'étrange Rendez-vous que tu as eu la gentillesse de reproduire, on peut arguer qu'il n'est pas précisé à quel moment les principaux chefs d'état major et la garde personnelle de Basam Damdu sont récupérés par les hommes du futur.
Vu la difficulté de la chose on pourrait penser que c'est quasi simultanément mais bon, c'est peut être beaucoup plus tard ....
Ensuite il n'est pas écrit noir sur blanc qu'Olrik ait fait partie des voyageurs ( ce que j'ai toujours supposé ).... Je vais relire l'ERDV pour voir si il y a d'autres choses qui pourrait nous éclairer...

En fait , je suis plutôt d'accord avec tout ce que tu as écrit ( brillante critique ), y compris cette invraisemblance.
J'ai lu la prépublication. Le scénario ne m'a pas franchement convaincu. Ce tome met en place les éléments d'une histoire (on ne sait pas encore vraiment laquelle, sans doute y a t-il plusieurs histoire ( celle du seigneur de guerre , celle des trafiquants d’antiquité , celles de l'armée interdite .... que sais-je )
Je vais lire l'album pour avoir une continuité .

PS1: Le skylantern doit servir à éclairer le ciel , comme son nom l'indique !

PS2: un survivant , c'est bien Deux , c'est mieux ! :?:
PS3: Que deux ?!?!? :o
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Lionel Orlock
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 139
Enregistré le : 30 juin 2016, 00:07

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Lionel Orlock » 17 nov. 2018, 16:28

Plutôt ok je trouve. Les dessins sont très plaisants, surtout les décors et ambiances, et le scénario global "se tient" aux quelques imprécisions déjà mentionnées plus haut. :?: Quant aux défauts : quelques maladresses de formulation dans les dialogues malheureusement, :? voire dans les cartouches explicatifs, et surtout un rythme beaucoup trop rapide.
:geek:
Rendez-vous ici, rendez-vous là... Mortimer ne négocie rien, même pas pour dire "Disons au quart plutôt, que j'aie le temps de vous rejoindre."... et puis courir dans un hall d'hôtel ? Comme le précédent, je trouve qu'il manque le temps théâtral.
:MJ:

Mon impression est favorable dans l'ensemble. Vivement la suite. :p
Colonel Olrik
L
ionel Orlock
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7458
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par freric » 17 nov. 2018, 22:03

Après un échange très cordial avec Yves Sente au sujet de l'enlèvement d'Olrik, il précise que dans les récitatifs, il est écrit "Ensuite, nous avons fait de même pour ses principaux chefs d'état-major et les hommes de sa garde personnelle", et que Basam-Damdu l'a renvoyé de son état-major à la fin de l'espadon

J'ai vérifié dans l'espadon, et Basam Damdu ne renvoie pas Olrik, il le fait attacher à la première fusée qui partira. En effet, Jean van Hamme dans son scénario ne fait pas enlever le colonel Olrik, en même temps que les autres.
Ce qui laisse croire qu'il se met au service Basam-Damdu lorsque celui-ci revient pour être le leader capable de régner sur la terre entière.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Jean DAMON
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 132
Enregistré le : 10 déc. 2011, 17:56

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Jean DAMON » 17 nov. 2018, 22:14

Voilà le livre est sorti mercredi 14 et je l'ai acheté et lu hier vendredi 16.
Cette première lecture ne m'a pas emballé.
Et si les personnages sont bien dessinés, les décors sont trop hergéens pour moi, trop "léchés", pas assez jacobsiens.
Je vais voir à la deuxième lecture

(à suivre)
Il n'y a pas de chemin vers le bonheur ; le bonheur est un chemin. (maxime thibétaine)
DLPRR
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 08 juin 2015, 21:14

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par DLPRR » 17 nov. 2018, 23:40

Cette présence de drones... j’ai le sentiment que l’on va en revoir...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 18 nov. 2018, 08:56

freric a écrit :
17 nov. 2018, 22:03
Après un échange très cordial avec Yves Sente au sujet de l'enlèvement d'Olrik, il précise que dans les récitatifs, il est écrit "Ensuite, nous avons fait de même pour ses principaux chefs d'état-major et les hommes de sa garde personnelle", et que Basam-Damdu l'a renvoyé de son état-major à la fin de l'espadon

J'ai vérifié dans l'espadon, et Basam Damdu ne renvoie pas Olrik, il le fait attacher à la première fusée qui partira. En effet, Jean van Hamme dans son scénario ne fait pas enlever le colonel Olrik, en même temps que les autres.
Ce qui laisse croire qu'il se met au service Basam-Damdu lorsque celui-ci revient pour être le leader capable de régner sur la terre entière.
J'ai toujours pensé jusque là qu'Olrik avait fait partie du voyage temporel.
Il me semble que c'était plus facile pour les hommes du futur de récupérer tout le monde de même temps.
Olrik a t-il seulement été enlevé ?
Il semblerait donc qu'Olrik ait été recruté bien plus tard et qu'il n'ait pas hésité à se mettre au service de l'homme qui voulait l'attacher à une fusée. :|
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Guy Nipigue
Serveur au Centaur Club
Serveur au Centaur Club
Messages : 50
Enregistré le : 17 déc. 2014, 23:08

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Guy Nipigue » 18 nov. 2018, 10:50

Bonjour chers membres,
Je viens de terminer la lecture de ce premier tome du dyptique La vallée des immortels.
Ma première impression est plutôt positive.
Comme tout passionné de cette série, il me faudra plusieurs lectures pour arriver à avoir une opinion plus objective (la relecture récente de l’onde Septimus m’ayant par exemple fait revoir à la hausse mon avis sur cet album)
Quoiqu’il en soit Yves Sente, le scénariste-coucou de la maison Dargaud est clairement en regain de forme.
Il y a de l’action, un cadre géographique dépaysant, et nous retrouvons les thématiques chères à la série.
C’est peut-être de ce point de vue d’ailleurs qu’une première critique peut être émise:
Selon les canons Jacobsiens formalisés par Jean Van Hamme, il existe trois thématiques chez B&M : policiers, archéologie et SF.
Il semblerait qu’Yves Sente ait décidé de tout mixer dans cette aventure au risque de créer une vraie indigestion.
L’histoire est dense et part dans de multiples directions ( essayez de la « pitcher » en trois phrases et vous verrez...)
on souhaite connaître la suite: un bon point.
Concernant le dessin, je me suis déjà exprimé sur le sujet, je le trouve plus Hergéen que Jacobsien et c’est une petite déception.
C’est en tout cas un travail de qualité qui si, de mon point de vue n’atteint pas la réussite de L’AFB ( ma référence absolue des reprises de B& M) vole largement au-dessus des derniers albums.
Avatar du membre
Alancay
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 33
Enregistré le : 29 déc. 2017, 20:52
Localisation : Salta (Nord-Ouest de l'Argentine)

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Alancay » 18 nov. 2018, 17:21

Je viens de passer cinq semaines en France avant de devoir repartir pour ma villégiature en Argentine, malheureusement quelques jours seulement avant la sortie de l'album.

Je lis donc avec beaucoup d'intérêt ce que vous en pensez mais ne pourrai me faire une opinion personnelle avant l'année prochaine lors de mon prochain voyage, car vu le fonctionnement déplorable et totalement aléatoire du courrier argentin, pas question de me le faire expédier jusqu'ici.

Au fait, quelle est déjà la date prévue pour la sortie du tome 2
C'est quand l'avocat n'est pas cru que l'accusé est cuit (Pierre Dac)
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7458
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par freric » 18 nov. 2018, 17:37

Alancay a écrit :
18 nov. 2018, 17:21
Au fait, quelle est déjà la date prévue pour la sortie du tome 2
L'année prochaine, en novembre 2019.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Sam Dudam
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 11
Enregistré le : 19 mars 2017, 17:01

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Sam Dudam » 18 nov. 2018, 18:21

Petite remarque pour ceux qui trouvent le dessin trop Hergéen.
Il suffit de se reporter au diptyque de la Pyramide pour s'apercevoir que Jacobs, sur la suggestion d'Hergé lui-même, a opté pour un dessin très ligne claire, proche donc de celui du "maître"...
Il y a a différent Jacobs... celui de la Pyramide n'a rien à voir avec celui de SOS Météores, et d'autres. Il est normal que chaque lecteur ait ses préférences suivant l'évolution du dessinateur.
Pour ma part, je trouve logique que nos hollandais se sont inspiré (avec talent et réussite) du Mystère de la GP.
Donc cela ne me gêne pas, bien au contraire... Je dirai mission réussie, surtout que cette fameuse Pyramide a été le récit où j'ai découvert (en son temps, je précise) nos deux héros !
Cela dit, il est d'ailleurs prévu que ces deux dessinateurs doivent poursuivre avec une aventure de Van Hamme, et cela dans un style différent.
Wronschien
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 31
Enregistré le : 15 déc. 2013, 14:40
Localisation : Montauban

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Wronschien » 20 nov. 2018, 01:07

Bon eh bien moi aussi j'ai apprécié cet album, évidemment il faut voir la suite mais le départ est bon.
C'est bien agréable quand Sente n'en rajoute pas trop dans sa manie d'expliquer les moindres détails des histoires de Jacobs (enfin sauf s'il se réserve pour le deuxième…).
Rien à dire sur le dessin, ça passe très bien, le duo est un bon choix.
Avatar du membre
shamelord
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 326
Enregistré le : 10 août 2010, 11:31
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par shamelord » 20 nov. 2018, 20:52

Il y a une amélioration par rapport aux précédents opus d'Yves Sente. L'action conduit plus l'histoire, contrairement à William S., véritable et pénible album de salon. Le récit évolue de manière plus rythmé (on pensera à Voronov).
Graphiquement, le style fait plus Tintin, plus hollandais (normal) et me satisfait davantage. Quelques têtes auraient mérité quelques retouches, mais la mise en image est dynamique et digne d'intérêt.
Quelques éléments de narration ou de dramaturgie font un peu redite et/ou hommage appuyé.
Freric est un pro des points de détails et je le rejoins sur ses interrogations.
Il y a une sympathique apparition d'un personnage de Tintin - mais le personnage est lui toujours aussi infect.
J'attends de lire le tome 2 avant de présenter un avis d'ensemble.
J'avais quelques craintes après William S. d'où un sentiment d'agréable surprise.
L'édition bibliophile est un superbe objet, au papier de haute qualité, avec une couverture supérieure.
Bonne lecture !
Quel vlek !
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 22 nov. 2018, 11:26

Je n'arrive pas à me mêler à la satisfaction générale . :|

Je n'ai pas trop de choses à dire du coté dessin.
Il est clair que les dessinateurs auraient préférés dessiné une aventure de Tintin.
J'ai lu quelques part qu'ils sont plus fans de Hergé que de Jacobs.
Si la participation du travail laisse parfois apparaitre des différences , ce ne sont que des détails .
Il y un certain nombre de vignettes, un peu trop à mon gout , qui sont reprises du secret de l'Espadon.
Bon ... Pourquoi pas.
Il y a des vignettes magnifiques comme celle du Canadair C4 arrivant sur Hong Kong.

Ce qui me dérange le plus ,c'est certaines parties du scénario.
Certes nos héros sont moins passifs que dans le précèdent album.
Mais il y a des invraisemblances qui me heurtent et que j'ai du mal à digérer.
Les quatre bateaux qui se suivent "à vue" en pleine tempête, la rapidité de Blake à se mettre aux commandes de son 'Spitfire' au moment de l'attaque du 'Wuxia', la naïveté de Mortimer qui se laisse enlever bêtement alors qu'il vient d'échapper vaillamment à une première tentative, la demande de permission de Nasir, alors que tout le monde est encore en tenue de combat .etc... etc...
Ajoutons à cela un passage au 99 bis qui ne s'imposait pas
J'ai parfois l'impression que le scénario n'est pas destiné à des adultes... Ce qui est peut être le cas.
Ou alors , c'est moi qui suis trop vieux!
Mais vous avez raison en disant qu'il faut attendre l'album suivant pour se faire une idée.
Au moins pour comprendre le titre. ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Laurent
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 242
Enregistré le : 15 août 2010, 14:40

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Laurent » 22 nov. 2018, 22:41

Quelques incohérences dans cet album, sans doute moins que dans Le Bâton de Plutarque, mais quand même :

Planche 14 : À peine Blake et Mortimer sont-ils de retour de leur raid sur Lhassa que Nasir est déjà autorisé à prendre un congé ! Totalement invraisemblable dans n'importe quelle guerre.
Planche suivante : Alors qu'il est censé rejoindre sa famille donc au Makran, dans l'actuel Pakistan (il n'y avait donc déjà aucune raison qu'il soit indien dans Les Sarcophages du 6e continent), son avion s'écrase dans le Yunnan, donc à la frontière nord-est de l'Inde !

Planche 45 : outre un précieux ingénieur qui joue les héros pour sauver un simple soldat, voilà que Blake, qui dirige tout ou partie du contre-espionnage britannique, à peine arrivé sur une base aérienne, prend les commandes d'un avion (poussez-vous de là que je m'y mette) et abat en cinq secs l'avion qui terrorisait toute la colonie de Hong Kong ! On croirait les président des USA dans Independence day. Et comme c'est ce Wuxia qui justifiait la venue de Mortimer à Hong Kong, la construction du Skylantern, etc., on se demande bien pourquoi tout ça pour ça.

Quelques clins d'oeil, peut-être déjà signalés :
Planche 33 : Gibbons, entre autres allusions au Lotus Bleu (le pousse-pousse...)
Planche 36 : le capitaine Haddock
Planche 53 : l'enlèvement de Mortimer décalque celui de Tournesol dans Les Sept Boules de cristal : on retrouve sa pipe (cf. le parapluie de Tournesol) ; la case 10 reprend les éléments de la case 3 de la planche 42 d'Hergé : l'herbe piétinée, le geste de la main de Blake, etc. ; et Mortimer, comme Tournesol, est transporté dans une conduite intérieur beige (comparer la voiture des planches 53 et 54 de Sente avec celle des planches 46 et 56 de Tintin).

Enfin on a même un clin d'oeil à la série B et M elle-même : le balai de la planche 30 vaut bien la pantoufle de La Malédiction des trente deniers !
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5773
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par archibald » 24 nov. 2018, 11:20

Laurent a écrit :
22 nov. 2018, 22:41
..../...
Enfin on a même un clin d’œil à la série B et M elle-même : le balai de la planche 30 vaut bien la pantoufle de La Malédiction des trente deniers !
:lol: :lol: :lol:
On ne peut pas voir ce lancer de balais sans penser au lancer de pantoufles....

Quant à moi , je jette l'éponge ! ;)
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
weyb
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 9
Enregistré le : 02 mai 2017, 20:52

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par weyb » 26 nov. 2018, 15:24

bonsoir,
ce qui m'a frappé, c'est la qualité de l'album qui a baissé : il est bien + souple que les précédents, signe de l'amincissement du carton...
A quand un album souple ???...
:-(
Avatar du membre
Laurent
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 242
Enregistré le : 15 août 2010, 14:40

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Laurent » 26 nov. 2018, 16:45

C'est parce qu'il a été dessiné par des néerlandais, ils aiment bien les couvertures souples.
Robert-Denis Rault
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 2
Enregistré le : 25 nov. 2018, 11:47

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Robert-Denis Rault » 26 nov. 2018, 16:59

Bonjour à tous !
Je me suis précipité, comme à chaque fois depuis 1996, sur le nouveau Blake & Mortimer, avec beaucoup d'envie tel un petit Proust sur sa madeleine, le croc en avant et la salive aux babines... mais aussi avec une certaine dose d'appréhension, la digestion des opus précédents (comme pour certains d'entre vous...) ayant eu du mal à passer.

Mon attente portait essentiellement sur le travail du nouveau duo de dessinateurs. Et quel plaisir de retrouver notre "roux, barbu, costaud" (p.36) certes "bedonnant" mais "plus alerte qu'il n'en à l'air" (p.54, sic !), enfin, celui qui avait été capable de botter plusieurs dizaines de "jaunes" d'une pyramide du Makran lors de l'épisode de l'Espadon, tout de même ! Le Mortimer lunaire et benêt de Juillard (désolé, mais c'est l'impression qu'il me laisse dans ses albums) en eût-il été capable ? Ayant retrouvé sa forme et son caractère, Mortimer peut donc se lancer tête baissée dans cette nouvelle aventure au dessin plus dynamique et aux décors plus foisonnants. Alors, oui, le style graphique, n'est pas toujours jacobsien, et vire parfois hergéen avec un soupçon, je trouve, de savardien (Dick Hérisson) mais peu importe ! Berserik et Van Dongen nous livrent ici une oeuvre tout à fait acceptable qui ne nuit en aucune façon à l'univers blaketmortimerien... Même si on peut néanmoins reprocher à nos bataves gribouilleurs, d'abord, d'avoir un trait parfois imprécis, là où Jacobs excellait en finesse sur les silhouettes, notamment dans les petites cases ou sur les personnages et décors d'arrière-plan - ce qui dénote peut-être un manque de maîtrise dans l'encrage du dessin. Mais il est aussi surtout dommage qu'ils n'aient pas réussi à installer les scènes d'ambiance où transpirait tout le talent graphique, aux couleurs et à la mise en scène si fantastique, de Jacobs !

L'histoire, quant à elle, est à placer au niveau de la Machination Voronov devant les 5 Lords... loin devant les Sarcophages... très loin devant le Gondwana et... très très loin devant le Testament shakespearien ou le Bâtard de Pluton... pouf ! C'est dire que, pour le canon sentien, on touche au chef-d'oeuvre ! Je trouve ici que Sente, en regain de forme, replace Mortimer au centre de l'action et lui donne du grain à moudre, laissant libre cours à son esprit aventureux. C'est un bon point. Aussi le récit nous emmène sans déplaisir sur les traces du professeur dans cette Chine exotique.

Cependant, je n'ai pu que déplorer au fil des pages la lourdeur du style de Sente : il lui faut 18 pages pour mettre son histoire en place avant de faire apparaître nos héros, 18 pages de palabres et de circonvolutions, là où Jacobs, certes plutôt bavard dans cette partie du récit, lançait ses héros, Mortimer le plus souvent, directement au cœur de l'action. Les pavés de texte pouvaient sembler longs et fastidieux à ce moment là chez Jacobs, mais ils avaient pour résultat de nous épargner de longues scènes dessinées, lentes et séquencées. Aussi ces pavés ne cherchaient pas à expliquer mais à établir le mystère, renforçant les attentes angoissées du lecteur. Alors, l'histoire lancée, tout allait crescendo dans l'intensité, jusqu'au dénouement, laissant enfin le lecteur haletant et émerveillé. :MJ:

Ici, malheureusement rien de tel. Après cette longue mise en place, le scénario ne prend pas vraiment son envol. Les scènes d'actions s'écourtent pour laisser place à de nouvelles palabres. Blake, comme toujours dans les reprises, tergiverse, préférant honorer ses rendez-vous plutôt que de se jeter dans la mêlée. Le Skylantern déboule dans l'histoire sans préparation, perdant ainsi le bénéfice d'un effet fantastique et sans que l'on comprenne l'intérêt d'un tel engin. Les méchants nous dévoilent leurs turpitudes et leurs ficelles bien trop tôt pour que cela ait pour résultat de nous faire trembler. Et l'évasion d'Olrik de l'enfer de Lhassa atomisé semble alors presque accessoire puisqu'il disparaît de l'histoire pour revenir seulement dans les dernières planches dans un rôle apparemment secondaire. Lors de la scène finale, la révélation de sa mascarade tombe d'ailleurs à plat car, déjà quelques pages auparavant, l'artifice est expliqué par Olrik himself. Damned ! Pas facile de faire une histoire qui tienne la route ... :x

Sente use donc d'artifices narratifs pour dérouler son récit, alors que celui-ci ne devrait pas être séquencé par d'incessants aller-retour entre les différents protagonistes mais rythmé par les péripéties placées sur le chemin de nos héros. Aussi, difficile de retrouver le souffle épique des récits jacobsiens de notre jeunesse.

J'aurais bien encore des choses à dire sur La Vallée des immortels, mais, allez, pour écourter, en attendant la suite, je dirais que c'est un bon (!?!?) épisode tout de même (ahem... :oops: ) parce que bien moins mauvais que les ... précédentes ! ;)

By Jove ! La madeleine se dérobe toujours à notre palais ! :?:
Avatar du membre
Alhellas
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 307
Enregistré le : 08 juil. 2014, 09:55
Localisation : Haute-Savoie
Contact :

Re: Votre critique de "la vallée des immortels"

Message par Alhellas » 26 nov. 2018, 18:36

18 pages pour mettre l'histoire en place... S'il l'avait fait en 3 pages, il n'aurait sans doute pas pu vendre un deuxième album...
Répondre

Retourner vers « 25 - La vallée des immortels -1- Menace sur Hong-Kong (16/11/2018) »