E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Scénariste
Dessinateur
Répondre
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

[edit 13-12-2019 : j'ai "réparé" le sujet, en insérant à nouveau les fichiers images, via hébergement. Depuis le passage à la nouvelle version du forum, il y a pas mal de topics où il faudra procéder à de la réintégration d'images dont les liens sont devenus obsolètes... ]

[Merci au mag "KABOOM" #1 - Février-Avril 2013 ... et à Nicolas Tellop]

Dans le tout premier numéro de KABOOM (nouveau magazine sur la Bande Dessinée qui est sensé "sortir" 2 à 3 fois par an), on trouve un passionnant article sur Jacobs, intitulé "Les ruines de l'intime". Il est signé Nicolas Tellop, qui s'est d'ailleurs inscrit sur le Forum il y a quelques mois... :)
Je vous présente ici les quatre pages de ce petit dossier très bien réalisé et joliment illustré.
L'analyse et les interprétations avancées par l'auteur apportent un regard plutôt original sur la façon dont le parcours de vie d'EPJ (et les aléas de "ses" carrières) se reflètent intensément dans son oeuvre.
Dans ce texte, la part subjective et l'approche psychologique se mèlent étroitement à la part documentaire, ce qui fera peut-être réagir certain(e)s. :P
Mais une chose est sûre : c'est extrèmement bien écrit, très fin et solidement argumenté...

Bref : une lecture à ne pas manquer, pour tout Fan d'Edgar P. Jacobs qui se respecte ! ;) :ugeek:
:p
Image
Image
Image
Image
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1107
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par abbas »

C'est intéressant ; j'ai toujours ressenti l'angoisse profonde de Jacobs face à son travail dans les livres et les articles qui lui étaient consacrés (à part "un opéra de papier", bien trop lisse).
Sa jovialité cachait sans doute les failles profondes d'une vie qu'il estimait ratée ; une carrière de chanteur prometteuse interrompue puis ratée, une carrière de dessinateur "sous" Hergé, une vie d'homme sans enfant...
J'aurais bien aimé le rencontrer !
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

abbas a écrit :C'est intéressant ; j'ai toujours ressenti l'angoisse profonde de Jacobs face à son travail dans les livres et les articles qui lui étaient consacrés (à part "un opéra de papier", bien trop lisse).
Ah ! Ta remarque sur "Un opéra de papier" rejoint donc l'avis de certains biographes-chroniqueurs célèbres... :arrow: Dans le topic consacré à l'autobiographie de Jacobs (qui vient d'être rééditée), j'avais rapporté les commentaires à ce sujet de François Rivière et Benoit Mouchart... Mais les échanges qui ont suivi montrent bien que leur opinion ne fait pas l'unanimité sur le Forum, loin de là ! ;)
abbas a écrit :J'aurais bien aimé le rencontrer !
Oh que oui, moi aussi !
:p D'ailleurs, je trouve que c'est un régal d'écouter les quelques extraits d'entretiens audio (radiophoniques, essentiellement) où l'on entend Jacobs parler... On "capte" tellement de choses fortes et profondes, tellement de failles émouvantes derrière cette voix chaleureuse, malicieuse. Une voix qui raconte des anecdotes captivantes de façon très imagée, voire croustillante sur son métier et son parcours... mais qui évite aussi avec beaucoup de pudeur (et de gêne ?) les facettes les plus émotionnelles de sa vie d'homme...

Toujours est-il que le texte de Nicolas Tellop met en lumière des aspects troublants et souvent touchants du Créateur Jacobs, totalement indissociables de l'Homme Jacobs, tant son vécu, ses espoirs, ses inquiétudes et ses regrets se retrouvent "à livre ouvert" dans son oeuvre graphique...
:idea: :?:
Avatar du membre
Mitsugoro
Royal fusilier à la tour de Londres
Royal fusilier à la tour de Londres
Messages : 2199
Enregistré le : 08 août 2010, 22:52

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Mitsugoro »

Il y aurait beaucoup à dire sur ces artistes qui parviennent à transcender leurs névroses par la force de leur talent. Mais au fond, est-ce que tout le monde n'essaie pas, à l'instar de Jacobs, de fuir l'assommante réalité d'une manière ou d'une autre ?
Qui ose souiller de ses souliers la loge du grand Mitsugoro ?
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7808
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par freric »

Je ne connaissais pas cet article.

Merci à toi d'avoir remédié à cela Ô Thark.

Fichtre cela fait 2 articles que tu mets en ligne que Je n'avais jamais lu... Jamais deux sans trois? :MJ:
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5929
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par archibald »

Pour ma part , j'ai quand même l’impression que Jacobs avait deux passions dans la vie .
L'art lyrique et le dessin . N'oublions pas ses cahiers d’écoliers magnifiquement illustrés.
les dessins de costumes et les décors créés lors de sa carrière de chanteur .
L’expression "satanée bande dessinée " , pour ma part, semble exprimer le manque de liberté et les contraintes éditoriales dont il a été victime pendant sa carrière de dessinateur...
Cependant je trouve le point de vue NicolasTellop très intéressant , même si je n'adhère pas à tout ce qui est dit ! :chap:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

freric a écrit :Je ne connaissais pas cet article. Merci à toi d'avoir remédié à cela Ô Thark.
Fichtre cela fait 2 articles que tu mets en ligne que Je n'avais jamais lu... Jamais deux sans trois?
:MJ:
Haha ! Bah, c'est forcément avec les contributions de tout le monde que notre cher Forum devient une "ressource" incontournable pour tout fan et "dégustateur gourmet" de Blake et Mortimer ! ;) 8-)
Quand à ton "jamais 2 sans 3 ?"... Eh bien, as-tu vu ma "demande de précisions" concernant le National Geographic, à cet erca ? Car si ces dossiers ne sont pas déjà sur le Centaur, j'ai ça à la maison... :)
:MJ:
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7808
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par freric »

Ces documents ne sont pas sur le forum, mais je te laisse les mettre en ligne :MJ:
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

archibald a écrit :L’expression "satanée bande dessinée " , pour ma part, semble exprimer le manque de liberté et les contraintes éditoriales dont il a été victime pendant sa carrière de dessinateur...
Oui, c'est certainement la principale raison à l'amertume évidente exprimée par EPJ (une "confession hallucinante", comme dit Tellop... ), mais il y a sans doute aussi le manque de reconnaissance "noble" :ugeek: et le fait de s'être senti condamné à une vie d'ermite enchaîné à longueur de temps à sa table à dessin et à la solitude...
C'est à dire l'exact opposé d'une vie d'artiste lyrique (ou de "variété", peu importe), qui se passe sur les planches (... celles de la scène !), exposé dans la lumière, en relation directe avec le public... 8-)
archibald a écrit :Cependant je trouve le point de vue Nicolas Destop très intéressant , même si je n'adhère pas à tout ce qui est dit ! :chap:
Nicolas DESTOP, Archi ?!?... :lol: :lol: :lol: Alors là, tu m'en (dé)bouches un coin !!! ;) :mrgreen:
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2245
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Erca »

Le numéro du National Geographic est déjà en ligne sur cette page. Ne pas hésiter à utiliser l'outil "recherche" en haut à droite ;)
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

Erca a écrit :Le numéro du National Geographic est déjà en ligne sur cette page. Ne pas hésiter à utiliser l'outil "recherche" en haut à droite ;)
Merci Erca ! ;) (ceci dit, tu remarqueras que même le Patron ^^ m'a dit que ces docs n'étaient pas sur le Forum ! :mrgreen: )...

Et pendant qu'on y est, pour l'autre Hors Série, celui de Novembre 2004 "Quand le N.G. inspire la BD", quid ???? :?:
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5929
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par archibald »

Thark a écrit :.../...Nicolas DESTOP, Archi ?!?... :lol: :lol: :lol: Alors là, tu m'en (dé)bouches un coin !!! ;) :mrgreen:
Je viens de m'en rendre compte ! :oops: Je corrige immédiatement .... Toutes mes excuses à Nicolad Tellop !
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Captain Gregg »

C'est vraiment un très bel article, mais tellement riche, qu'il en faut du temps pour le lire en profondeur et s'en imprégner. Ce qui est en plus largement appréciable, c'est que l'auteur Nicolas Telloc-"Destop" (un clin d'oeil à Lord Archibald..)nous laisse la liberté de choisir, il ne campe pas étroitement sur ses positions : sur ces "Ruines de l'intime" se pose la question de la destruction ou de la reconstruction d'EPJ.

EPJ parle de"36 années consacrées exclusivement à cette satanée bande-dessinée.", mais quel artiste n'a jamais connu les affres de la création, le travail de forcenés, les nuits blanches, sans parler des soucis et des dépendances financières??? Ce"satané" fait écho en moi à Charles Baudelaire qui , parlant de l'oeuvre de sa vie "Les Fleurs du Mal" dit en ces termes: "Dans ce livre ATROCE, j'ai mis tout mon coeur, toute ma tendresse, toute ma religion, toute ma haine". Les artistes enfantent leur chef-d'oeuvre dans la douleur et ce durant toute leur existence.

Après avoir relu plusieurs fois cet article, j'ai préféré voir plutôt la reconstruction, la résurrection à la place de la destruction et de la frustration. L'auteur fait référence aux masques avec lesquels EPJ se camouflent afin d'entrer dans sa propre oeuvre, j'y verrai au contraire une fonction cathartique voire thérapeutique au même titre que cette théâtralisation et mise en scènes des personnages, poussées à l'extrême. EPJ n'a pu réaliser son rêve de chanteur lyrique, cependant il se sert de son expérience sur la scène pour donner vie à ses personnages. Je ne vois pas de frustration exponentielle car si l'on prend l'exemple , encore une fois du Mystère de la grande Pyramide, je ressens plutôt de la joie parce que l'auteur a décidé d'en faire une comédie très réussie (nous en avions déjà parlé sur le Topic "Article du Monde 2007") tant les références à ce genre littéraire sont justes et abouties.

Je reprends le mot "Résurrection" car le cadre des catacombes dans "L'affaire du Courrier" m'interpelle. EPJ reprend une vieille tradition littéraire, trouvée, dans les récits épiques de type "L'Odyssée" ou la plus vielle épopée dites "L'Epopée de Gilgamesh", ce que les écrivains appelaient la Nekuia (le fait d'invoquer les défunts partis dans l'au-delà et les interroger sur le "devenir"). Les catacombes rappellent "Les Enfers", or les humains qui passaient par cet enfer, remontaient ensuite pour renaître. Et c'est exactement le cas d'EJP. Toutes ses créations lui ont permis au contraire de se retrouver, de se reconstruire, de restaurer son unité, son être. Toutes les aventures de ses personnages l'ont au contraire transcendé! Et cela me rappelle également un autre auteur de littérature : Monsieur Jules Vernes , qui voulait s'enfuir un jour à 11 ans sur un bateau en partance pour les iNDES, il fut rattrapé de justesse et promit à ses proches que finalement "il ne voyagerait plus que dans ses rêves"... Lui aussi aurait pu ressentir une certaine frustration , mais ce fut au contraire un aiguillon qui lui permit d'écrire des chef d'oeuvre .

Bon, ben je crois qu' il faut savoir s'arrêter de parler de temps en temps.......En tout cas, cet article est fabuleux et ouvre de savoureux débats. Merci encore une fois Thark!!! :lol: :lol:
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7808
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par freric »

archibald a écrit :
Thark a écrit :.../...Nicolas DESTOP, Archi ?!?... :lol: :lol: :lol: Alors là, tu m'en (dé)bouches un coin !!! ;) :mrgreen:
Je viens de m'en rendre compte ! :oops: Je corrige immédiatement .... Toutes mes excuses à Nicolad Tellop !
:samo: Décidement, tu as du mal avec son nom & Prénom... :lol:
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Captain Gregg »

:x :x Damned, j'en ai rajouté une couche . :-o :shock: ... Je l'ai appelé Nicolas Telloc......Je m'excuse à l'avance........
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1821
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Thark »

Captain Gregg a écrit ::x :x Damned, j'en ai rajouté une couche . :-o :shock: ... Je l'ai appelé Nicolas Telloc......Je m'excuse à l'avance........
Hep, Captain ! ^^ tu sais que tu peux corriger tout ce que tu veux dans tes posts, grace à la fonction "éditer" en bas à droite de tes messages ??? ;)

En tout cas... bravo pour ton chouette commentaire, qui prolonge et (osé-je le dire ? :lol: ) affine même encore un peu plus le travail de... Nyc... Talope ! (tant qu'on y est à écorcher son nom, le pauvre ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: )...

L'excellent texte paru dans Kaboom, enrichi par les ressentis et les fines observations des uns et des autres... : voilà qui nous donne une discussion passionnante ! 8-)
Captain Gregg
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 481
Enregistré le : 21 mai 2013, 10:54
Localisation : A bord de l'Albatros!

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par Captain Gregg »

Thark a écrit :
Captain Gregg a écrit ::x :x Damned, j'en ai rajouté une couche . :-o :shock: ... Je l'ai appelé Nicolas Telloc......Je m'excuse à l'avance........
Hep, Captain ! ^^ tu sais que tu peux corriger tout ce que tu veux dans tes posts, grace à la fonction "éditer" en bas à droite de tes messages ??? ;)

En tout cas... bravo pour ton chouette commentaire, qui prolonge et (osé-je le dire ? :lol: ) affine même encore un peu plus le travail de... Nyc... Talope ! (tant qu'on y est à écorcher son nom, le pauvre ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: )...
Excellent Thark!!!! :lol: :lol: :lol: Mais, euh, t'es nyctalope toi aussi????
Quand je pense que l'on est même pas capable (enfin certain et certaine...)de reproduire le bon nom.... L'auteur va se poser des questions, du genre c'est quoi ce forum de loosers...... :lol: :lol: :lol:
Modifié en dernier par Captain Gregg le 30 juin 2013, 01:01, modifié 1 fois.
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1107
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: E.P. Jacobs : Les ruines de l'intime

Message par abbas »

Edgar-Roland.JPG
20 février 1987, E.P. Jacobs nous quittait.
Merci Viviane de nous l'avoir rappelé.
Répondre

Retourner vers « Edgar Pierre JACOBS »