Vos commentaires sur la prépublication.

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Ribouldingue
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 16
Enregistré le : 20 juil. 2016, 19:03

Vos commentaires sur la prépublication.

Message par Ribouldingue » 21 juil. 2016, 16:48

Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)
Étant donné que les 15 premières planches sont parues, en couleur, dans le Figaro Magazine, il est tout à fait possible de commencer une critique de ce qui a déjà été porté à notre connaissance

Aussi, en bon critique professionnel vais-je me permettre quelques remarques en passant sur le scénario d’Yves Sente

Jusqu’à présent, il faut bien le reconnaître, l’histoire a une assez bonne tenue scénaristique et laisse le lecteur dans un état de suspense et d’attente, hormis quelques petits aspects divergents et sans intérêt qui pourraient éventuellement nuire à ce récit historico-litteraturo-policier (excusez ce néologisme !) ; mais je vais y revenir.
Prendre pour base l’éternelle question de savoir si Shakespeare était réellement le nom d’un homme, un pseudo d’une personne connue ou le pseudo d’un groupe de rédacteurs était particulièrement bien vue, en cette année anniversaire, et aurait pu déboucher sur un bon, un excellent polar historico-littéraire…
Mais c’était sans compter sur l’éternelle et plutôt agaçante propension de monsieur Sente à émailler ses scénarios, du plus loin que je m’en souvienne, de ce genre « d’anecdotes » totalement hors du Temps, et hors contexte, hélas !
Aussi, parlons des aspects historiques et chronologiques que monsieur Sente ne résiste pas à semer dans son scénario, au risque final de nuire à sa véracité…

Pour mettre les choses au clair et pour commencer, nous savons que l’histoire présente se déroule après le Sanctuaire du Gondwana (Cf. article récent de Life Magazine, planche 14, strip 3) ; donc en1958 !
Nous savons également que cette histoire débute une soirée d’août ainsi que le stipule le premier récitatif (Cf. planche 1, strip 1) ;
Nous savons aussi que l’histoire se déroule un peu avant la Mostra de Venise qui a lieu chaque année durant le mois de septembre (Cf. planche

Parlons à présent des points - erronés ou hors sujet - qui « fâchent », comme Yves Sente s’ingénie à chaque fois à parsemer ses récits :

-En tout premier lieu, il parle d’un ambassadeur « allemand » (Cf. planche 1, strip 2) ?
Mais à cette époque, il n’y avait plus d’Allemagne, mais bien deux Allemagnes, la RFA (république fédérale) et la RDA (république démocratique) !
Alors, de quelle Allemagne notre ambassadeur est-il l’envoyé plénipotentiaire ??
Ainsi, le terme ‘allemand’ est bien trop vague et bien trop restrictif.

-En deuxième, il nous « attriste » avec sa relation de la « grève des contrôleurs aériens » de Londres (Cf. planche 8, strip 2) !!! EN 1958 ?!
Il faut dire que la « secte » des contrôleurs aériens n’existait guère en 1958, surtout à Londres, et que les grèves dans le transport aérien étaient plus que rares ! Quasiment inexistantes !!

-En trois, il nous « abasourdit » avec sa mention d’afflux de touristes dû aux croisières (Cf. planche 9, strip 2) ?!
Que je sache, durant les années 1950, les dites « croisières » étaient réservées à de - très - riches personnes, et se comptaient sur le doigt d’une seule main !!!
On peut même affirmer que les bateaux de croisières n’étaient donc ni « nombreux », ni « chargés de passagers » ainsi que le narrateur veut bien nous le faire accroire.
Aussi, user d’un tel subterfuge (un gros cargo, qui ne devait pas être autorisé à naviguer dans ces eaux en ces temps-là, dont le gouvernail serait par le plus grand des hasards « en panne », s’en vient « emboutir » le vieux palais du marquis dont on ne sait pas exactement où il est construit - peut-être sur le Canale Grande… ?) pour faire se « réveiller » un mécanisme vieux de plusieurs siècles, relève d’un amateurisme enfantin, voire même d’une véritable galéjade…
Le scénariste aurait pu et dû trouver un autre « ressort » pour aboutir au même résultat car, en 1958, la circulation maritime était très stricte, et l’on ne pouvait voir de cargo s’engager « par accident » dans le Grand Canal… A l’époque, aucun bateau de moyen et, a fortiori, de fort tonnage, n’était autorisé à s’aventurer dans la lagune de Venise

-En quatre, il fait faire par le marquis Da Spiri des « photocopies » du document trouvé dans ses sous-sols (Cf. planche 15, strip 2) ??
Et de nous montrer une authentique « antiquité » qu’était le tout premier photocopieur de l’Histoire, un Haloid Xerox « Model A » mis au point en 1942, mais qui n’a jamais été commercialisé…) ! Il faudra attendre septembre 1959, et la mise au point d’un copieur entièrement automatisé du nom de « Xerox 914) pour voir enfin distribué un copieur aux entreprises, à partir de septembre 1960 !!! Si encore, André Juillard nous avait gratifiés (en toute logique, cette fois) d’un « Xerox 914 » ?!

-En cinq, Yves Sente veut nous faire avaler le fait que les soubassements de Venise pourraient être « dépourvus d’humidité » (Cf. planche 13, strip 2)…?!
Même si l’on n’a jamais mis les pieds à Venise, cette « affirmation » prêterait à sourire, quand on connaît les problèmes que pose l’eau omni-présente sur des bâtiments érigés à hauteur de la ligne d’eau sur une forêt de pilotis en bois…

-En six, Yves Sente voudrait encore une fois nous faire prendre des vessies pour des lanternes en parlant de sous-sols en pierre (Cf. à partir de la planche 10)… à Venise qui est construite en majeure partie sur ces fameux pilotis… plantés sur une hauteur de 3 à 4 mètres dans le limon qui recouvre toute la lagune, même les îlots qui émergent un peu !
Poursuivant encore plus loin dans ses errements, Mrs Sente et Juillard nous emmènent en-dessous des caves (3 à 4 mètres plus bas, Cf. planche 11, strip 3) où l’on a droit à un magnifique dallage de pierre… fissuré par un ancien tremblement de terre… ?!
Son palais ressemblant à s’y méprendre à une véritable château en belles pierres de taille construit sur la terre ferme ; ce qui est totalement improbable, voire impossible !
Faire appel au « tremblement de terre du Frioul » qui a frappé Venise en 1511 n’était en soi pas un mauvais ressort, mais la suite donnée par Yves Sente et André Juillard n’est certes pas à la hauteur d’un tel évènement !

Il faudrait rester un tant soit peu réaliste et dans son époque, monsieur Sente ! Et ne pas mêler à des périodes historiques passées des évènements ou des objets qui ne prendront toute leur place et toute leur véritable signification que des mois, voire plusieurs années plus tard !
Il faudrait également, et surtout, respecter une réalité qui ne peut être contrefaite, puisque vous avez décidé d’ancrer vos récits dans une incontestable trame historique bien réelle !!!
Tout ceci, au lieu de renforcer et d’affirmer votre scénario, ne fait que le rendre moins que vraisemblable, voire risible et même grotesque. Quel dommage de gâcher ainsi une si belle idée !

Quant à vous, monsieur Juillard, quand on connaît votre immense talent de dessinateur, talent dont vous avez suffisamment fait preuve sur les Séries qui vous appartenaient en propre, quel dommage de vous voir ainsi dénaturer et presque « saboter » les personnages de la Série Blake et Mortimer !
Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horatio, que n'en rêve ta philosophie !
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 222
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Rob1 » 21 juil. 2016, 19:58

Ribouldingue a écrit :-En tout premier lieu, il parle d’un ambassadeur « allemand » (Cf. planche 1, strip 2) ?
Mais à cette époque, il n’y avait plus d’Allemagne, mais bien deux Allemagnes, la RFA (république fédérale) et la RDA (république démocratique) !
Alors, de quelle Allemagne notre ambassadeur est-il l’envoyé plénipotentiaire ??
Ainsi, le terme ‘allemand’ est bien trop vague et bien trop restrictif.
A l'époque, la RDA n'était reconnue par personne (à part les autres pays communistes). Ce n'est que dans les années 70 que ca change avec l'Ostpolitik, les accords d'Helsinki etc. Donc cet ambassadeur ne peut être que celui de la RFA.

Mais effectivement, je ne suis absolument pas convaincu que le scénariste ait pensé à cela.
Avatar du membre
Marque Jaune
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 22 nov. 2015, 21:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Marque Jaune » 21 juil. 2016, 20:28

Donc rien ne va ! Eh bien ! La messe est vite dite !
Mais voudriez-vous m'expliquer - je suis peut-être un peu lent d'esprit - ce que vous voulez dire ici : "Prendre pour base l’éternelle question de savoir si Shakespeare était réellement le nom d’un homme, un pseudo d’une personne connue ou le pseudo d’un groupe de rédacteurs était particulièrement bien vue, en cette année anniversaire, et aurait pu déboucher sur un bon, un excellent polar historico-littéraire…
Mais c’était sans compter sur l’éternelle et plutôt agaçante propension de monsieur Sente à émailler ses scénarios, du plus loin que je m’en souvienne, de ce genre « d’anecdotes » totalement hors du Temps, et hors contexte, hélas !"
D'un côté vous vous réjouissez de l'idée en cette année de célébrations shakespeariennes et de l'autre vous en contestez le bien fondé parce que c'est Yves Sente qui le fait ?
Quoi qu'il en soit c'est quand même curieux que la critique des albums, à peine parus ou en cours de prépublication soit dans ce forum toujours négative ! Il suffit de regarder les épisodes passés pour constater que, surtout quand le binôme au travail est composé de Sente et Juillard, le même processus se reproduit de la même façon sous toutes sortes de prétextes.
Je l'avais déjà constaté dans les premiers mois qui ont suivi a récente inscription, et cela me laisse quand même perplexe. On a l'impression d'ouvrir la porte d'une entreprise de démolition ! :p
Ainsi, je ne prendrais qu'un exemple : la touche finale de votre critique au sujet du dessin de Juillard : "Quant à vous, monsieur Juillard, quand on connaît votre immense talent de dessinateur, talent dont vous avez suffisamment fait preuve sur les Séries qui vous appartenaient en propre, quel dommage de vous voir ainsi dénaturer et presque « saboter » les personnages de la Série Blake et Mortimer ! "
Le moins qu'on puisse dire est que vous n'y allez pas avec le dos de la cuiller ! Je suis surpris de cette accusation de dénaturation voire de sabotage ! Le visage des personnages tel que les représentait Jacobs n'a cessé d'évoluer ! Entre l'apparence des héros au premier opus et leurs traits dans le dernier opus dessiné et conduit à son terme par le créateur de la série, on constate quand même des modifications assez importantes du canon de départ ! Certes, je conçois que si on se donne comme modèle le visage des héros au moment de la Marque jaune, Juillard s'en écarte un peu, mais pas au point de se voir reprocher un sabotage qui à mon avis est plutôt une interprétation qu'une dénaturation. Je suis d'autant plus surpris qu'à mon avis le dessinateur qui a dans l'histoire post jacobsienne été le plus maladroit est Bob de Moor dans son second volume de Sato et la publication l'an dernier du très beau coffret consacré à ce diptyque permet de comprendre les conditions très difficiles dans lesquelles le dessinateur a travaillé et qui permettent d'expliquer en grande partie les erreurs commises dans la représentation des personnages, jusque dans des fautes de proportion qui permettent d'exclure une libre interprétation - je pense à la première scène importante où Blake intervient à l'hôtel.
Je trouve très injuste le fond et le ton de cette critique envers André Juillard qui a donné à la série quelques unes de ses très belles incarnations comme le prouvent d'ailleurs ses dessins et croquis au crayon. On peut lui préférer d'autres dessinateurs parmi les repreneurs - personnellement celui que je préfère est Antoine Aubin, mais André Juillard n'a pas démérité, loin s'en faut quand on voit les premières planches de ce nouvel album à paraître et qu'on le veuille ou non son apport à la série restera, de façon durable remarquable, même si, comme plus d'un dessinateur, il lui arrive parfois d'être moins bon.
Après tout, et en guise d'exmeple, cela n'est-il pas arrivé par le passé à un Jean Giraud dans certains albums de Blueberry - je pense particulièrement à La dernière carte qui est graphiquement si laid, à de rares moment près. Cela diminue-t-il pour autant son génie au regard de l'ensemble de cette série et de albums ultérieurs à la Dernière carte ? Jamais André Juillard n'a été si bas quant à lui. Même dans le très controversé Bâton de Plutarque, il y a de très beaux moments graphiques : entre autres l'arrivée à Scaw Fell avec son allusion au centre atomique de Sbrodj, ou encore la séquence nocturne au rocher de Gibraltar avec les feux croisés de sa DCA !
D'une manière générale, au-delà de la présente critique, je m'étonne de constater au fur à mesure que j'explore ce forum le dédain, voire d'une condescendance systématique envers deux auteurs qui ne méritent pas selon moi tant de critiques négatives systématiques et souvent outrées qui témoignent moins j'en ai peur du libre jugement que d'une certaine forme de partialité brutale peu compatible avec l'idée que je me fais d'une conversation entre gentlemen. J'avoue être un peu déçu, passé l'intérêt de ma première découverte.
Ha ! Ha ! Ha ! Ha !
Avatar du membre
Ribouldingue
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 16
Enregistré le : 20 juil. 2016, 19:03

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Ribouldingue » 21 juil. 2016, 20:53

Il faut bien que des gens le défendent pour qu'il y ait un juste équilibre entre ceux qui ne voient que le mauvais côté des choses et ceux, toujours optimistes, qui ne voient que le bon...
heureusement que vous êtes là pour défendre le côté de Mrs Sente et Juillard
Quant à ma critique du dessin de Juillard, vous noterez qu'il ne s'agit que du dessin des personnages ! Pas de ses décors, excellents !
Puisque vous parlez d'évolution de dessin, prenez le dessin de Juillard dans Voronov et comparez-le avec ses derniers, et comparez bien !!!

En ce qui concerne votre première partie, je ne parle pas, dans le cours de ma critique, de l'usage de Shakespeare, qui est en soit excellente et judicieuse, mais bien plutôt des ajouts que je mets chacun en exergue, mais que vous avez peut-être sauté, pris par la "brutalité" de ma critique ???

Je ne crois pas être le seul à dire "du mal" des scénarii de Mr Sente, il me semble. Je crois avoir lu pas mal d'autres interventions aussi voire plus musclées que la mienne, non ?!
Et ce n'est pas parce que les "critiques" des journaleux sont bien pensantes que les lecteurs doivent faire de même, que diantre ! Peste ! Fi !

D'ailleurs, tout ce que je dis n'est pas négatif, il me semble ?! Mais vous n'auriez relevé que le "mal" qui en est dit, parfaitement structuré et parfaitement documenté, au demeurant...
Cela me semble animé d'un a priori assez surprenant
Aussi, du moment que vous aimez, là réside le principal en définitive. Tout le reste n'est que péroraisons inutiles et sans intérêt :ugeek:
Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horatio, que n'en rêve ta philosophie !
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 685
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur

Message par mokenamoke » 21 juil. 2016, 23:14

Rob1 a écrit :
Ribouldingue a écrit :-En tout premier lieu, il parle d’un ambassadeur « allemand » (Cf. planche 1, strip 2) ?
Mais à cette époque, il n’y avait plus d’Allemagne, mais bien deux Allemagnes, la RFA (république fédérale) et la RDA (république démocratique) !
Alors, de quelle Allemagne notre ambassadeur est-il l’envoyé plénipotentiaire ??
Ainsi, le terme ‘allemand’ est bien trop vague et bien trop restrictif.
A l'époque, la RDA n'était reconnue par personne (à part les autres pays communistes). Ce n'est que dans les années 70 que ca change avec l'Ostpolitik, les accords d'Helsinki etc. Donc cet ambassadeur ne peut être que celui de la RFA.
Mais effectivement, je ne suis absolument pas convaincu que le scénariste ait pensé à cela.
C'est en effet une chose qui m'avait choqué depuis le début, non seulement il y avait encore 2 Allemagnes ( jusqu'en 1989 ) mais elles étaient encore plus ou moins occupées par les armées américaine, russe, anglaise, française, belge . . . Mes cousins ont encore fait leur service militaire en Allemagne dans les années 50. Alors ce diplomate allemand paraît un peu anachronique, il a plutôt l'air d'un ambassadeur d'avant la guerre, avec ses grands airs et son cigare.
Avatar du membre
Marque Jaune
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 22 nov. 2015, 21:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Marque Jaune » 22 juil. 2016, 09:12

Ribouldingue a écrit :I

Je ne crois pas être le seul à dire "du mal" des scénarii de Mr Sente, il me semble. Je crois avoir lu pas mal d'autres interventions aussi voire plus musclées que la mienne, non ?!
Et alors ????????? Ce n'est pas un argument !
Ribouldingue a écrit :IEt ce n'est pas parce que les "critiques" des journaleux sont bien pensantes que les lecteurs doivent faire de même, que diantre ! Peste ! Fi !
Comment cela fi ?????? Je ne vous permets d'user de condescendance envers moi, même si cela semble être une habitude sur ce forum à lire dans le détail la façon dont sont traités tous deux qui expriment la moindre divergence envers le dogme en vigueur chez les principaux ténors du lieu.
Par ailleurs ce n'est pas en tant qu'écho de la supposée presse bien pensante que je donne l'avis qui est le mien mais en tant que lecteur dont l'opinion vaut bien la vôtre. D'ailleurs mon intervention ne porte pas seulement sur votre critique présente mais une tendance systématique propre à ce forum, dès qu'il s'agit des reprises en général et plus particulièrement de celles de Sente et Juillard.

Ribouldingue a écrit :ID'ailleurs, tout ce que je dis n'est pas négatif, il me semble ?
Vous plaisantez ! C'est de la pure sophistique ! Votre critique est entièrement négative et les petites concessions que vous faîtes sur de menus détails ne sont que des moyens rhétorique de mieux enfoncer le clou dans ce qui est une attaque en règle des deux auteurs !
Ribouldingue a écrit :ICela me semble animé d'un a priori assez surprenant
Je n'ai aucun a priori de quelque espèce que ce soit : je constate c'est tout. Je reconnais d'ailleurs volontiers que votre critique porte sur le traitement des personnages par Juillard et non les décors, et je reconnais que vous avez raison de souligner une évolution de la représentation des visages depuis La machination Voronov, mais quel est l'auteur de bande dessinée dont le style de représentation de ses personnages n'évolue pas ! Et peu importe qu'il s'agisse d'une reprise ! Voyez Franquin, qui, bien que l'on ait tendance à l'oublier n'est pas le créateur de Spirou mais un repreneur : le moins qu'on puisse dire est que sa façon de représenter corps et visages des principaux héros a changé dut tout au tout entre son premier album et Panade à Champignac.
On a parfaitement le droit de ne pas aimer la façon dont Juillard représente Blake et Mortimer, mais de là à l'accuser de sabotage, c'est outré et parfaitement ridicule ! je me sens d'autant plus à l'aise pour le dire, que comme je l'ai dit dans mon message précédent, j'aime particulièrement Aubin, plus encore que Juillard, affaire de goût personnel, ce qui ne me conduit pas pour autant à proférer des accusations déraisonnables contre celui-ci.

Ribouldingue a écrit :IAussi, du moment que vous aimez, là réside le principal en définitive. Tout le reste n'est que péroraisons inutiles et sans intérêt :ugeek:
Je n'aime pas la façon que vous avez à plusieurs reprises dans votre réponse de sous entendre sans le dire directement que si j'aime ce travail c'est soit que je suis un imbécile, soit que je suis inféodé à la supposée bien pensance de la presse (de quelle presse parlez-vous d'ailleurs ? ). C'est une marque de mépris dont j'ai déjà trouvé des signes envers plusieurs autres intervenants quand ils avaient le malheur de ne pas être d'accord avec tel ou tel lynchage déguisé en libre critique documentée et précise. Et cela ne me plaît pas du tout car cela ne correspond pas à l'idée que je me faisais de ce forum quand je l'ai découvert par hasard et m'y suis inscrit il y a quelques mois.
Ha ! Ha ! Ha ! Ha !
Avatar du membre
Lionel Orlock
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 128
Enregistré le : 30 juin 2016, 00:07

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Lionel Orlock » 22 juil. 2016, 09:55

Franchement, je réserve mon avis jusqu'à la dernière page. Jusqu'ici je trouve le dessin agréable, si ce n'est la posture similaire de tous les coureurs. Après tout, si le scénario réussit à réunir tous les éléments présentés jusqu'ici, on pourra lui pardonner quelques détails malheureux. Après, pour ce qui est de la cave à vin sèche sous Venise, la série a jusqu'ici aussi d'autres souterrains plus ou moins improbables sous des lieux mouillés. Ormuz, Sao Miguel... et si les architectes vénitiens ont pu construire des puits, pourquoi pas une cave à vin ?
Croise les doigts pour la suite.
Colonel Olrik
L
ionel Orlock
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Le Petit Pinailleur

Message par gadjo » 22 juil. 2016, 13:33

Marque Jaune a écrit :
Ribouldingue a écrit :I
D'ailleurs mon intervention ne porte pas seulement sur votre critique présente mais une tendance systématique propre à ce forum, dès qu'il s'agit des reprises en général et plus particulièrement de celles de Sente et Juillard.
pourrais-tu stp éviter de généraliser à outrance ? merci
Tu remarqueras que pour l'instant, les critiques (positives ou négatives) sont assez rares sur cette prépublication.
J'ai plutôt l'impression pour ma part que beaucoup de membres du forum attendent d'en savoir plus avant d'émettre un avis.

La critique de Ribouldingue n'engage que lui.
C'est son avis, il est aussi respectable que le tien ou que celui de n'importe quel autre membre du forum, pour autant cela reste son avis.
Et de même le fait qu'elle ne te convienne pas n'engage que toi.

:p
Avatar du membre
Marque Jaune
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 22 nov. 2015, 21:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Marque Jaune » 22 juil. 2016, 18:15

Merci pour cette sympathique mise au pas !
J'imagine que vous ne tarderez pas à envoyer également un message public à Ribouldingue pour lui adresser le même reproche de généralisation à outrance quand il parle du sabotage de la série par Juillard ! Mais non, suis-je bête, c'est une opinion parfaitement légitime tandis que mon message oh crime impardonnable, a osé donner la contradiction ! Sans doute est-ce là mon outrance et ma généralisation.
Mea culpa ! :p
Ha ! Ha ! Ha ! Ha !
Avatar du membre
abbas
Gardien de la base d'Ormuz
Gardien de la base d'Ormuz
Messages : 1100
Enregistré le : 08 août 2010, 10:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par abbas » 22 juil. 2016, 21:37

J'ai craqué et j'ai lu ces fameuses 15 premières pages.
Je reconnais que je me suis demandé si j'étais bien dans un Blake et Mortimer. Je suppose que les scènes d'opéra ont leur raison d'être mais c'est looong et assez insipide. Le début de l'histoire à Venise est assez intéressant mais casse un rythme qui aurait pu être accéléré après la course poursuite dans le parc.
Les couleurs sont assez moches et les personnages très raides. Voila, je suis perplexe quant à la suite.
Avatar du membre
Marque Jaune
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 22 nov. 2015, 21:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Marque Jaune » 23 juil. 2016, 08:29

Bien que gadjo m'ait gentiment intimé l'ordre de me taire sous couvert d'éviter de prétendues généralisations outrancières, je reviens sur le jugement porté par ribouldingue au sujet de Juillard.
Ribouldingue écrit :
"Quant à vous, monsieur Juillard, quand on connaît votre immense talent de dessinateur, talent dont vous avez suffisamment fait preuve sur les Séries qui vous appartenaient en propre, quel dommage de vous voir ainsi dénaturer et presque « saboter » les personnages de la Série Blake et Mortimer !"
Admettons. Si vous parlez de dénaturation, c'est que vous supposez qu'il existe un canon jacobsien auquel les continuateurs doivent se référer et dont Juillard se serait écarté de façon si grande qu'il aurait trahi ce modèle au point où les personnages sous son crayon ne se ressembleraient plus vraiment.
Si d'un bout à l'autre de la série d'albums dessinés par Jacobs le style de son dessin et surtout les traits des personnages ne changent pas, alors vous avez raison et je ferai volontiers amende honorable.
Voyons donc par exemple le cas du visage de Blake. Pour commencer dans cette planche extraite du tome final du Secret de l'Espadon :


PlancheA_7654.jpg

Voici maintenant Blake dans L'Affaire du collier :


Affaire du collier.jpg


Le moins qu'on puisse dire est que non seulement le style de Jacobs a changé mais que les traits de Blake ne sont plus les mêmes qu'à l'origine. L'auteur aurait-il dénaturé lui-même ses perosnnages, se serait-il trahi, ou pour utiliser le verbe vigoureux employé par ribouldingue à propos de Juillard, aurait-il saboté sa propre série ? Evidemment non ! L'affirmation de Ribouldingue u sujet de la façon dont Juillard représente les personnages, donc entre autres Blake, est fondée sur le présupposé implicite que d'un bout à l'autre de son oeuvre Jacobs aurait conservé à ses personnages une unité graphique immuable ce qui est faux. Il n'a cessé de les faire évoluer ce qui autorise pleinement Juillard à ne faire autant et même à l'intérieur de ses propres contributions à faire évoluer sa propre manière de représenter les héros. D'autant plus que l'évolution d'un personnage sous les traits d'un dessinateur est le plus souvent une chose spontanée qui se fait au fur et à mesure des publications.
Dirons-nous cependant que le modèle auquel les continuateurs doivent se référer est celui des années cinquante, soit du premier volume du cycle de l'Espadon publié en 1950 à S.O.S. Météores publié en 1959. Voici le visage de Blake dans cet album là :


SOS.jpg


Comme on le voit entre le premier visage prêté à Blake au début de la série et celui-ci on constate une évolution évidente, non seulement de style, mais là encore de traits.
Difficile après cela de reprocher à Juillard ou à quiconque des dessinateurs qui ont alterné depuis L'Affaire Francis Blake d'avoir commis une faute quelconque par rapport à un canon immuable qui n'existe pas. L'accusation de dénaturation et pire celle de sabotage sont donc non seulement injustes et outrancière pour ce qui concerne la seconde mais encore infondées.
Gadjo va encore m'accuser de généraliser, mais je m'en moque : Ribouldingue n'est pas le seul membre du Centaurclub à reprocher à Juillard une représentation contestable des personnages. On est parfaitement en droit de préférer un dessinateur à un autre, de la même façon exactement qu'on peut préférer la façon dont Jacobs dessine ses héros à tel ou tel moment de sa carrière, mais il n'est pas cohérent de reprocher aux dessinateurs de reprise de ne s'écarter du modèle prétendu auquel ils auraient été théoriquement censés se référer.
Cette conception selon il y aurait une essence intemporelle des héros créés par Jacobs ne correspond pas à la réalité de son oeuvre. Les continuateurs ont donc droit de s'exprimer, d'adapter les personnages à leur propre style de la même façon qu'ils adaptent celui-ci à l'univers de Jacobs. Ils en ont d'autant plus le droit que même le dessinateur qui parvient à être le plus proche de la manière de Jacobs à tel ou tel moment de sa carrière, n'est jamais un simple imitateur mais un interprète qui possède un style propre en évolution constante. Vouloir le contraire, c'est espérer figer ce qui par définition ne peut l'être et enfermer une création initiale qui fut vivante et multiple dans le fantasme d'ailleurs irréalisable par définition reproduction à l'identique. Croire cela possible et croire qu'il a existé un style jacobsien éternel et intemporel me fait un peu penser, toutes proportions gardées bien sûr, attention je ne me livre là qu'à une comparaison pas à une identification, encore moins à une accusation, à l'attitude des religieux intégristes qui fantasment une idée éternelle de leur religion de référence quelle qu'elle soit, au nom d'une essence fixée qui n'en a jamais existé.
Moi ce qui me plaît justement dans les continuations c'est cette liberté créatrice qui permet aux dessinateurs de faire varier librement l'univers qu'ils travaillent et de se l'approprier, sinon à quoi bon lui consacrer tant de temps et d'énergie ? Un Blake et Mortimer congelé dans la reproduction à l'infini de telle ou telle version du style de Jacobs serait aussi mort et inutile que ces reproductions à l'identique de la tour Eiffel ou de je ne sais quel monument célèbre qu'on peut voir à Las Végas ou en Chine.
C'est pourquoi je pense que Juillard ne trahit rien en apportant sa propre interprétation, qu'il n'est ni un saboteur ni qu'il dénature quoi que ce soit, pas plus que Sente dans ses scénarios. Cela dit, on a évidement le droit de préférer d'autres continuateurs à ces deux là, cela va sans dire, pourvu de ne pas proférer des anathèmes d'ordre général en guise de justification.

:p
Ha ! Ha ! Ha ! Ha !
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Le Petit Pinailleur

Message par gadjo » 23 juil. 2016, 16:48

Marque Jaune a écrit :Merci pour cette sympathique mise au pas !
J'imagine que vous ne tarderez pas à envoyer également un message public à Ribouldingue pour lui adresser le même reproche de généralisation à outrance quand il parle du sabotage de la série par Juillard ! Mais non, suis-je bête, c'est une opinion parfaitement légitime tandis que mon message oh crime impardonnable, a osé donner la contradiction ! Sans doute est-ce là mon outrance et ma généralisation.
Mea culpa ! :p
Bien que gadjo m'ait gentiment intimé l'ordre de me taire sous couvert d'éviter de prétendues généralisations outrancières
ouh là ! :shock: :x

je te signale que je ne suis pas modérateur, je ne suis qu'un simple membre comme Ribouldingue et toi, que je ne vous connais
ni l'un ni l'autre et que je ne prends parti ni pour l'un pour l'autre.
je ne t'ai jamais "intimé l'ordre de te taire", je ne t'ai jamais "mis au pas", je t'ai juste demandé de ne pas généraliser (c'est le "stp" que tu n'as pas compris ? :mrgreen: )

J'ai uniquement réagi à ton message parce que je trouve totalement caricatural de se baser sur l'avis d'une seule personne (ou de quelques personnes)
pour faire un amalgame et classer la totalité du forum comme une meute homogène de détracteurs bornés comme tu le fais
:roll:
Chacun ne fait que donner son avis personnel.
Qu'il te plaise ou non, n'extrapole pas ce que pensent les autres à partir des messages d'un membre ou de certains membres en particulier.

À ma connaissance, il n'y a pas de ligne "centaur club" ou de cabale anti-repreneurs organisée ou que sais-je encore.
C'est assez absurde d'imaginer que cela puisse être le cas d'ailleurs...
Un forum est par principe un lieu de discussion, d'échange d'avis entre membres. Et ces avis peuvent converger ou diverger selon les sujets.
Si tu apprécies uniquement de lire des messages qui confortent ton point de vue, que la moindre critique qui te déplait et la moindre contradiction
te fait sortir de tes gonds à ce point, tu t'es effectivement trompé d'endroit.

:p
Avatar du membre
Ribouldingue
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 16
Enregistré le : 20 juil. 2016, 19:03

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Ribouldingue » 24 juil. 2016, 17:11

Je suis en train de me demander, à essayer de lire les longues tirages de "Marque jaune", toujours orientées dans le même sens (je ne dirais pas lequel) et manifestement pro MM. Sente/Juillard, s'il ne serait pas, de près ou de loin, lié au site Marque jaune de l'Editeur, ou à l'Editeur lui-même...?
Par exemple, prendre comme exemple d'évolution du dessin de Monsieur Jacobs, les dessins des premières planches de l'Affaire du collier, c'est grandement méconnaître l'histoire de cette aventure... dont les 18 premières planches furent dessinées par... Gérald Forton lui-même, à la demande de l'Editeur de l'époque !!!

Mais, puisqu'il semble qu'il ne faille absolument pas dire ce que l'on pense d'un dessin gâché, de couleurs insipides et d'un scénario "tiré par les cheveux" par les sempiternels ajouts inutiles et mal choisis de Mr Sente, ajouts qui n'apportent rien sinon un peu moins de lisibilité, je vais garder mes réflexions pour moi
C'est un peu dommage, car c'est le troisième site où je me trouve confronté à ce genre d'attaques avec, sur l'un d'eux, la disparition pure et simple de mes messages qui déplaisaient au webmaster !

J'ai bien compris que, dès que l'on s'attaque au dogme du scénariste génial et au dessinateur non moins génial, il fallait s'attendre à être rappelé à l'ordre par Anastasie la toute puissante !
Merci, cher Marque jaune, de me l'avoir rappelé, et vive les avis qui vont dans le "bon sens" !
Il y a plus de choses dans le ciel et la terre, Horatio, que n'en rêve ta philosophie !
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 685
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur

Message par mokenamoke » 24 juil. 2016, 23:35

Restez donc avec nous, vos commentaires sont intéressants et ce serait dommage de nous quitter à cause d'une seule personne qui vous a pris en grippe. Il ne faut pas rester dans le "tout ou rien" en ce qui concerne les reprises, il y en a des bonnes et des moins bonnes, et idem pour les scénarios de Sente, il y a du bon et du moins bon et je pense que jusqu'à présent jamais personne n'avait dit que tout est bon ni que tout est mauvais ! On a toujours pinaillé, c'est amusant et ça n'empêche pas d'apprécier les bons côtés de certaines reprises. Perso j'ai apprécié votre commentaire sur l'ambassadeur d'Allemagne parce que c'est une chose qui m'avait tracassé depuis le début, en fait ce n'est pas un ambassadeur mais un premier secrétaire comme on le mentionne plus loin, mais ça ne change rien au problème. J'espère qu'on pourra continuer tranquillement à couper les cheveux en quatre sans se chamailler bêtement.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5554
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur

Message par archibald » 25 juil. 2016, 10:49

Ribouldingue a écrit :Etant donné que les 15 premières planches sont parues, en couleur, dans le Figaro Magazine, il est tout à fait possible de commencer une critique de ce qui a déjà été porté à notre connaissance
..../...
Bienvenue à toi Ribouldingue ! Certes il y a quinze page de parues ,mais il est encore impossible de voir ou l '"action" va nous mener. Pour ma part je me refuse à tout commentaire pour l'instant . Wait and see !
Ribouldingue a écrit :..../....
Aussi, en bon critique professionnel vais-je me permettre quelques remarques en passant sur le scénario d’Yves Sente

Jusqu’à présent, il faut bien le reconnaître, l’histoire a une assez bonne tenue scénaristique...../....
Excuse-moi , comme je ne te connais pas encore très bien , je me demande si c'est du second degrés .... :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 6849
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le Petit Pinailleur

Message par freric » 25 juil. 2016, 17:30

Et bien gentlemen, heureusement que le temps des duels est révolu.
Ribouldingue a écrit : C'est un peu dommage, car c'est le troisième site où je me trouve confronté à ce genre d'attaques avec, sur l'un d'eux, la disparition pure et simple de mes messages qui déplaisaient au webmaster !
Sur le forum, nous (les administrateurs & modérateurs) avons pour habitude de ne pas censurer les messages, s'il est constructif, argumenté et pas insultant.

Si tu écris, juste "c'est de la merde", le message sera supprimé sans ménagement. Mais si tu écris "Je n'ai pas aimé, à cause de ... et...", ton message n'a pas lieu de passer à la trappe.

Chacun est donc libre d'écrire ce qu'il veut, et les échanges même s'ils s’opposent doivent rester cordiaux.

Comme le dis Ribouldingue, sur ce forum, certains ne sont pas "fan" des Blake & Mortimer signés du duo Sente & Juillard.
Mais je comprends aussi Marque Jaune (qui n'a rien à voir avec marquejaune.com ou l'éditeur) qui doit être lassé de voir ses repreneurs conspués.

Donc, S'il vous plaît gentlemen, même si vous ne prendrez jamais le thé ensemble, merci de votre participation, en espérant vous voir débattre sans montrer les dents

Je rappelle que ce forum, est un forum de fans et de lecteurs de Blake et Mortimer qu'il est géré et animé par des fans.
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Mr Smith
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 442
Enregistré le : 10 août 2010, 23:28
Localisation : Finisterae

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Mr Smith » 27 juil. 2016, 21:07

Rassure toi, Ribouldingue, tu n'es pas le seul à émettre des critiques (fondées et argumentées) à l'encontre des "continuateurs" de Blake & Mortimer ;) :!:
Je crois que tu es nouvellement venu sur ce forum (présentation ?) et il serait donc vraiment dommage que tu renonces déjà à exprimer ton point de vue, suite aux attaques de Marque Jaune, visiblement inconditionnel du duo Sente/Juillard (il n'est pas le seul ici d'ailleurs, si ça peut le réconforter aussi...) :-?

Pour ma part, ce que j'ai pu voir jusqu'ici de ce "Testament..." (via les strips n&b de "Le Soir") confirme hélas les nombreux "errements" tant scénaristiques que graphiques que j'ai déjà dénoncés à propos les albums de reprises précédents (et pas seulement produits par Sente/juillard)...
Sans m'étendre outre-mesure, voici quelques uns de mes griefs personnels sur l'histoire en cours :

- contrairement à toi (et d'autres ici), le mystère autour de l'identité W. Shakespeare ne présente pas d'intérêt à mes yeux, et me paraît surtout bien éloigné des "préoccupations" habituelles de Blake et Mortimer (je ne doute pas que cela aura un écho important et favorable dans la presse et les milieux intellectuels qui pourront disserter doctement de la littérature anglaise, sans s'inquiéter de la pertinence des auteurs de la BD en question... )
Il en résultera encore sûrement un rôle plutôt passif pour ses derniers "héros" au profit de personnages féminins omniprésents inventés - et imposés - de toutes pièces par les repreneurs... :evil: jusqu'à voler la vedette à Mortimer en couverture !
De plus, comme Freric lui même l'a fait remarquer ailleurs sur le forum :
freric a écrit :Pas de coïncidence... c'est bien joué niveau marketing... Cette année, c'est les 400 ans de la mort de Shakespeare
- tous ces personnages féminins (dont on ne nous épargne pas le nom, jusqu'aux simples figurantes... :-? ), qui au mieux sont "décoratifs", et au pire des "concurrentes' des supposés héros (B. & M.), vu le contexte originel ! Cette féminisation à outrance (au nom d'une supposée "modernité" ?) achève d'ôter à nos pauvres "héros" le peu de virilité qu'il avait sous le crayon de Juillard, peu enclin notamment à respecter les canons d'EP. Jacobs, avec leur carrure originelle respective et leurs expressions matures.. :evil:

- je trouve grotesque le volet "Teddy Boys" (et encore plus que Blake soit officiellement chargé d'enquêter sur cette minable bande de jeunes voyous ! [/i])
A tout prendre, je préfère de loin l'approche - antérieure - parodique de Veys/Barral dans leur savoureux album "S.O.S. Météo" avec le gang des "droggies" tout droit sorti d'"Orange Mécanique" (bien qu'un peu anachronique....) !

Image
Image

- Sente nous refait encore le coup (après "Le Serment des Cinq Lords") du cambrioleur-agresseur cagoulé...(on se croirait dans "Ric Hochet", avec ses sempiternels hommes masqués !) On est bien loin de la "Marque Jaune" ! :o

Image

- et pour l'anecdote, Juillard décline une fois de plus la course de profil à travers les arbres (que j'avais déjà signalé à l'époque du "Bâton de Plutarque") ...

Image

Bref, je peux déjà dire à ce stade que c'est encore un album dont je me dispenserai... :!:
NB : inscription au forum (en 2010) sous le pseudo "HUDSON", suite en tant que "Mr Smith", animateur du blog "Hangar N°7" sur à E.P. Jacobs.

Image
http://hangar7.canalblog.com/

http://steedsecrets.canalblog.com/
Avatar du membre
Marque Jaune
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 35
Enregistré le : 22 nov. 2015, 21:23

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Marque Jaune » 28 juil. 2016, 09:29

Ribouldingue a écrit :Je suis en train de me demander, à essayer de lire les longues tirages de "Marque jaune", toujours orientées dans le même sens (je ne dirais pas lequel) et manifestement pro MM. Sente/Juillard, s'il ne serait pas, de près ou de loin, lié au site Marque jaune de l'Editeur, ou à l'Editeur lui-même...?
Par exemple, prendre comme exemple d'évolution du dessin de Monsieur Jacobs, les dessins des premières planches de l'Affaire du collier, c'est grandement méconnaître l'histoire de cette aventure... dont les 18 premières planches furent dessinées par... Gérald Forton lui-même, à la demande de l'Editeur de l'époque !!!

Mais, puisqu'il semble qu'il ne faille absolument pas dire ce que l'on pense d'un dessin gâché, de couleurs insipides et d'un scénario "tiré par les cheveux" par les sempiternels ajouts inutiles et mal choisis de Mr Sente, ajouts qui n'apportent rien sinon un peu moins de lisibilité, je vais garder mes réflexions pour moi
C'est un peu dommage, car c'est le troisième site où je me trouve confronté à ce genre d'attaques avec, sur l'un d'eux, la disparition pure et simple de mes messages qui déplaisaient au webmaster !

J'ai bien compris que, dès que l'on s'attaque au dogme du scénariste génial et au dessinateur non moins génial, il fallait s'attendre à être rappelé à l'ordre par Anastasie la toute puissante !
Merci, cher Marque jaune, de me l'avoir rappelé, et vive les avis qui vont dans le "bon sens" !
Après quelques jours de vacances, je viens de revenir lire la suite des conversations de ce sujet, pensant trouver des analyses qui m'auraient appris quelque chose de nouveau sur cet album en cours de prépublication, et je trouve avec stupeur cette délirante accusation selon laquelle je serais une sorte d'espion à la solde de l'éditeur, voire l'éditeur lui-même ! Pourquoi pas le chef des services secrets ou le ministre de la défense pendant qu'on y est ! Eh bien, désolé de décevoir ce délire complotiste, non, je ne suis lié ni de près ni de loin à l'éditeur, ni aux auteurs ou à un quelconque groupe de leurs proches, parents et alliés ! Je ne suis qu'un lecteur ordinaire de la série qui a émis un avis et tenté de l'étayer en essayant de fournir des arguments au lieu de me contenter d'affirmations brutales et sans nuances, mais j'ai eu tort de vouloir prendre le temps d'expliquer ce que je pense, puisque il paraît que c'est se livrer à de "longues tirades". Je ne crois pas d'ailleurs que ribouldingue m'accuserait de "longues tirades" avec tout ce que cette formule sous entend de négatif exprimé avec dédain si j'étais de son avis, lui qui dans le premier message qu'il consacré au sujet ne s'est pas refusé un très long message d'analyse, pratique fort légitime et courante sur ce forum et beaucoup d'autres. Il y a dans les jugements portés sur ce que je dit un mélange d'agressivité et de mauvaise foi qui me stupéfie.
De toute façon, quand je défends en effet le travail effectué par l'équipe actuelle dans ce que nous avons pu voir de cet album, il ne s'agit pas pour moi de défendre des figures sacro saintes que je n'ai jamais rencontré et ne rencontrerai probablement jamais, mais seulement de dire mes impressions telles que je les éprouve, et qui, ne me faîtes pas l'insulte de supposer que je puisse être influencé par quiconque, ne sont pas déterminées en moi par ce que les autres peuvent dire, mais ne viennent bien que de ma seule réflexion, que j'aie raison ou tort. Je précise que contrairement à ce que quelqu'un a écrit, mokenamoke je crois, je n'ai nullement pris ribouldingue ni quiconque en grippe, simplement exprimé librement mes impressions.
Je n'ai pas par ailleurs pris dans mon analyse les seules premières pages de L'Affaire du collier comme référence, mais l'ensemble de cet album, peu importe que l'image que j'ai choisie pou illustrer mon propos soit ou non issue de cette première salve de page, puisque le style dans lequel sont portraiturés nos héros demeure grosso modo le même au cours de cet album, que Forton ou Jacobs tiennent le crayon. La seule différence notable entre les deux auteurs concerne les visages de femmes tels que les dessine Forton, manière très caractéristique de ce dessinateur, mais bon, ce n'était pas le sujet, il n'y avait aucune raison de la mentionner. Là encore, le ton méprisant dont on suppose que j'ignorais - ce qui n'est nullement le cas - la participation de Gerald Forton en dit long sur une certaine manière d'être qui aime à être désagréable et prendre les gens de haut en cas de désaccord plutôt que d'admettre la légitimité des différences de vue sans chercher à systématiquement l'invalider. Il se trouve que je n'ai pas mentionné la participation de Gerald Forton pour une très simple raison : la plus large part de l'album a été dessinée par Jacobs lui-même et quand bien même je l'aurais ignoré, méritais-je pour autant d'être stigmatisé d'un ton de professeur qui corrige un élève ! Ce comportement est insupportable, surtout sur un forum de lecteurs passionnés qui théoriquement viennent pour le seul plaisir ! Il n'y a pourtant ici aucun enjeu professionnel que je sache !
J'étais venu dans ce forum pour le plaisir, lire en détail les analyses des uns et des autres, apprendre, découvrir, discuter aimablement et avoir le droit d'exprimer une opinion qui, même si elle ne va pas forcément dans le même sens que celle d'autres personnes, ne serait pas par principe l'objet d'un rejet méprisant ou violent. Je me suis manifestement trompé.
Par conséquent, étant donné ce que je constate, je préfère me retirer. Je vous laisse entre vous messieurs. Vous serez certainement ravis de l'apprendre : je ne ne vous dérangerai plus dans vos exercices de pensée unique car, désormais, il n'y aura plus de dissonance de ma part sur ce forum auquel je regrette de m'être inscrit il y un peu moins d'un an.
Ha ! Ha ! Ha ! Ha !
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5554
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur

Message par archibald » 28 juil. 2016, 19:25

Ribouldingue a écrit :...../...
C'est un peu dommage, car c'est le troisième site où je me trouve confronté à ce genre d'attaques avec, sur l'un d'eux, la disparition pure et simple de mes messages qui déplaisaient au webmaster !

J'ai bien compris que, dès que l'on s'attaque au dogme du scénariste génial et au dessinateur non moins génial, il fallait s'attendre à être rappelé à l'ordre par Anastasie la toute puissante !
..../...
Marque Jaune a écrit :..../..
Par conséquent, étant donné ce que je constate, je préfère me retirer. Je vous laisse entre vous messieurs. Vous serez certainement ravis de l'apprendre : je ne ne vous dérangerai plus dans vos exercices de pensée unique car, désormais, il n'y aura plus de dissonance de ma part sur ce forum auquel je regrette de m'être inscrit il y un peu moins d'un an....../...
Je regrette vivement le ton qu'a pris cette discussion . Je respecte les opinions des uns et des autres , mais toutefois , je regrette cette décision de quitter le forum , celle de Ribouldingue qui laisse entendre que les administrateurs/modérateurs sont des censeurs , et celle de Marque Jaune qui laisse supposer que nous sommes une bande de conservateurs obtus.
Moi je vois ce forum comme un lieu où l'on peut opposer nos points de vue en toute liberté , tout en restant courtois et en argumentant ses propos.

Bon, maintenant tout le monde est libre de partir bien évidemment ,mais je trouve dommage de dénigrer l'esprit du forum en fermant la porte .
Si toutefois , messieurs , vous reveniez sur votre décision , vous seriez toujours les bienvenus. :p
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Lionel Orlock
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 128
Enregistré le : 30 juin 2016, 00:07

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Lionel Orlock » 29 juil. 2016, 17:54

Ribouldingue a écrit :
-En deuxième, il nous « attriste » avec sa relation de la « grève des contrôleurs aériens » de Londres (Cf. planche 8, strip 2) !!! EN 1958 ?!
Il faut dire que la « secte » des contrôleurs aériens n’existait guère en 1958, surtout à Londres, et que les grèves dans le transport aérien étaient plus que rares ! Quasiment inexistantes !!
Ca me parait bizarre aussi. J'ai trouvé une grève de bus à Londres (et donc un métro bondé) et une grève d'aeroport aux Bahamas. Et même l'ouverture de London Gatewick. Mais à Londres. :?

Quoi que : http://www.ebay.fr/itm/1958-LONDON-AIRP ... 1600994887 Quelqu'un aurait plus d'infos là dessus ?

Par contre le petit paquebot ressemble au San Marco, Image carte postale de 1958 semble-t-il.
Colonel Olrik
L
ionel Orlock
Répondre

Retourner vers « Le testament de William S. (25/11/ 2016) »