Vos commentaires sur la prépublication.

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD
Avatar du membre
Zaroff
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 12 mai 2012, 20:44
Localisation : Breizh

Re: Le Petit Pinailleur

Message par Zaroff » 10 sept. 2016, 21:18

Toutes ces polémiques me laissent de marbre. L'important est de poursuivre l'oeuvre de Jacobs et de faire connaître son art aux nouveaux lecteurs du 21ème siècle. Je comprends les arguments de chacun bien évidemment et les forums animent régulièrement les débats. Mais si Jacobs perdure dans l'esprit collectif, je me dis que ce grand homme a laissé une trace.
Image
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5762
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur

Message par archibald » 12 sept. 2016, 10:09

Zaroff a écrit :..../... L'important est de poursuivre l’œuvre de Jacobs et de faire connaître son art aux nouveaux lecteurs du 21ème siècle....../...
Je suis d'accord avec toi sur un point . C'est bien que de nouveaux lecteurs découvrent Jacobs qui restera un des grands maitres de la Bande dessinée . Si les reprises le permettent , tant mieux . Mais il faut que les nouveaux albums soient respectueux de l’œuvre originale , pour que ceux qui découvrent la série via ces albums aient envie de lire les autres albums .
Ce qui n'est pas le cas à mon avis pour "le testament de William S." , dont le but est de présenter une théorie sur la vraie personnalité de William Shakespeare,au cours d'une ballade ( un road movie ???) qui permettra la rencontre de Mortimer et de sa fille putative . Pas de mystère , pas d'aventure ... On est bien loin de l’esprit de Jacobs . On en est tellement loin que je n'ai même pas envie , pour l'instant , de pinailler sur des détails .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Zaroff
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 12 mai 2012, 20:44
Localisation : Breizh

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Zaroff » 12 sept. 2016, 16:12

Je ne peux émettre un jugement car j'attends sa sortie. Néanmoins, mon fils de dix ans a lu toutes les reprises avant de lire les oeuvres originelles de Jacobs. Et il a tout apprécié. Il sait faire la différence entre Jacobs et les autres. Mais si le plaisir de lecture est là, c'est le principal.
Image
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7420
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par freric » 12 sept. 2016, 16:15

Slate a écrit :Par essence, la reprise d’une BD à succès semble vouée à décevoir. On dispose d’un bon exemple pour expliquer ce phénomène, la série Blake et Mortimer. Depuis la mort de son créateur, E.P Jacobs en 1987, une douzaine d’albums consacrés à ses héros so british sont parus, dûs à plusieurs équipes qui ont travaillé en parallèle afin que la série soit présente sur le marché au moins tous les deux ans. D’ailleurs, fin 2016, qu’est-ce qui arrive dans les librairies et les supermarchés? Qu’est-ce qui va truster le classement des meilleures ventes? Le Testament de William S, scénarisé par Yves Sente et dessiné par André Juillard, succès de Noël programmé, déjà prépublié dans le Figaro Magazine cet été.

Des séries comme des charentaises

Dans le cas de Blake et Mortimer, précisons que Jacobs était favorable à ce que la série se poursuive après sa mort. Vu son style flegmatique et inscrit dans le passé, on ne s’étonnera pas que les repreneurs évitent la prise de risque et la fantaisie. L’ambition de Sente et Juillard consiste d’abord à marcher dans les traces de Jacobs, quitte à singer sa démarche. Leur but: que le lecteur de la série, plutôt conservateur, entre dans leur album comme dans des charentaises bien confortables. Logique donc que tous ces Blake & Mortimer s’ingénient surtout à ne pas faire de vagues. Sans mauvaise foi, mettre à côté les albums de Jacobs avec ceux de ses repreneurs revient à comparer un Hitchcock avec (au hasard) The Two Faces Of January, le film d’Hossein Amini d’après Patricia Highsmith. D’un côté, la maîtrise sans tic, de l’autre du vintage chic et ronronnant. Surtout, pourquoi décalquer le trait de Jacobs? Justement, le dessinateur François Schuiten, coauteur avec Benoît Peeters de l’imposant cycle des Cités Obscures, travaille avec le cinéaste Jaco Van Dormael (Toto le héros, Mister Nobody) et l’écrivain/scénariste Thomas Gunzig sur un Blake et Mortimer différent. Pour une fois, pas de pastiche en vue mais une relecture annoncée comme originale et futuriste.
Source : Allez adieu Astérix… Il est grand temps de tourner la page de nos héros de BD franco-belges
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
freric
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 7420
Enregistré le : 04 août 2010, 22:18
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par freric » 12 sept. 2016, 16:31

Zaroff a écrit :Je ne peux émettre un jugement car j'attends sa sortie. Néanmoins, mon fils de dix ans a lu toutes les reprises avant de lire les oeuvres originelles de Jacobs. Et il a tout apprécié. Il sait faire la différence entre Jacobs et les autres. Mais si le plaisir de lecture est là, c'est le principal.
Curieusement, quand je fais découvrir la série Blake et Mortimer, j'offre toujours un album de Jacobs.
Pendant les vacances, j'ai ainsi offert "SOS météores" à un gamin de 7 ans.
il a lu l'album en 3 soirs.
J'ai donc offert "Le piège diabolique" et "la marque jaune" et voir un enfant lire deux albums de Blake et Mortimer en 1 semaine, c'est comme tu le dis que "le plaisir de la lecture est là".
Image

Pour me joindre taper : fred.centaurclub(a)gmail.com.
centaur club sur facebook
twitter
Avatar du membre
Zaroff
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 12 mai 2012, 20:44
Localisation : Breizh

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Zaroff » 12 sept. 2016, 19:28

Mon fils a eu l'avantage d'avoir toute la série à disposition. Il n'avait qu'à piocher ! :P
Image
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5762
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par archibald » 13 sept. 2016, 09:48

freric a écrit :
Slate a écrit :...../...
Dans le cas de Blake et Mortimer, précisons que Jacobs était favorable à ce que la série se poursuive après sa mort. Vu son style flegmatique et inscrit dans le passé, on ne s’étonnera pas que les repreneurs évitent la prise de risque et la fantaisie. L’ambition de Sente et Juillard consiste d’abord à marcher dans les traces de Jacobs, quitte à singer sa démarche. Leur but: que le lecteur de la série, plutôt conservateur, entre dans leur album comme dans des charentaises bien confortables. ...../...
Source : Allez adieu Astérix… Il est grand temps de tourner la page de nos héros de BD franco-belges
C'est du grand n'importe quoi . Quand on lit les interviews ou les bios de Jacobs , on se rend vite compte qu'il est loin d'être flegmatique . Ni lui , ni son style .
Un passionné de Jacobs ne rentre pas comme dans des charentaises dans les albums des repreneurs .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Zaroff
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 38
Enregistré le : 12 mai 2012, 20:44
Localisation : Breizh

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Zaroff » 13 sept. 2016, 16:42

Je suis bien d'accord. C'était un homme bouillonnant. Se passionnant pour de multiples choses. Un homme lyrique et fier. Pas un pleutre.
Image
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Erca » 18 sept. 2016, 23:57

J'ai davantage retenu de cet article la critique sévère de la qualité des albums de reprise (plutôt juste dans l'ensemble, en mettant à part les premiers).
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5762
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par archibald » 23 sept. 2016, 11:55

Erca a écrit :J'ai davantage retenu de cet article la critique sévère de la qualité des albums de reprise (plutôt juste dans l'ensemble, en mettant à part les premiers).
C'est vrai que quand on lit le reste , cela donne cette impression.
Plus loin on lit ceci :
Dans la plupart des reprises publiées après la disparition du créateur ou son départ en retraite, on sent au contraire que les auteurs recrutés avancent dans leur majorité à tâtons, afin de ne pas bousculer un lectorat qui, justement, cherche à ne pas être bousculé, désireux de retrouver à peine remixé le plaisir de lecture qu’il éprouvait dans sa jeunesse
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette réflexion sur le lectorat. :roll:
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 709
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Georgevitch-Miloch » 05 janv. 2017, 16:47

Je suis plutôt d'accord avec Zaroff. Je suis bien déçu de savoir que de tels opinions aient déclenchés une telle explosion. Surtout après l'exposition de simples avis.

Pour ma part, je dirais que le plus important reste de continuer de l'oeuvre de Jacobs afin de ne pas l'oublier et d'honorer sa mémoire :idea: , d'y trouver, bien sur, les caractéristiques propres à l'oeuvre elle-même et d'avoir toujours le même plaisir à lire des blake et mortimer qu'on aurait oublié si les reprises n'auraient pas existées. Le fait est, je comprends, de rendre les scénarios suffisament cohérents pour rendre une histoire tangible. Cependant, M. Jacobs ainsi que tout les auteurs de BD étaient dans l'invention tout en restant dans la cohérence du récit (je vous rappelle que "le secret de l'espadon" raconte une troisième guerre mondiale qui ne s'est jamais oh grand jamais déroulée). Chercher quelques petits éléments comme l'existence d'une grève à un aéroport en 1958 me semble un peu bizarre...C'est comme si on cherchais à savoir si la pierre de Maspéro a vraiment été découverte véritablement. J'avoue que l'existence d'un photocopieuse chez le marquis da spiri m'a étonné. Mais je n'ai pas cherché à aller plus loin.

Et puis, tout le monde fait des erreurs. Même si dans un blake et mortimer, on n'a pas droit à l'erreur, on ne peut pas être totalement parfait non plus. Il est vrai que je n'ai relevé aucune incohérence chez M. Jacobs...
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5762
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par archibald » 06 janv. 2017, 09:45

Georgevitch-Miloch a écrit :..../...

Pour ma part, je dirais que le plus important reste de continuer de l’œuvre de Jacobs afin de ne pas l'oublier et d'honorer sa mémoire :idea: , d'y trouver, bien sur, les caractéristiques propres à l’œuvre elle-même et d'avoir toujours le même plaisir à lire des blake et mortimer qu'on aurait oublié si les reprises n'auraient pas existées. ..../......
Jacobs est un des génies du neuvième art .
Justifier l’utilité des reprises pour empêcher l'oubli des ouvrages originaux , n'est pas , à mon avis, un bon argument .
Les albums de Tintin et la multitude de livres sur Hergé et son œuvres sont un bon contre exemple .
Et des grands noms de la BD , comme Burne Hogarth , Alex Raymond , Hal Foster , Tilleux , Peyo, Franquin , Jijé , Morris , Gotlib .... et tant d'autres
resteront dans la mémoire de ceux qui aiment la Bande dessinée , avec ou sans reprise. 8-)
Honorer la mémoire ? .... Les reprises ont malheureusement un but purement commercial ,vu les délais, et le rythme, imposés aux créateurs . Les éditeurs ont besoin de vendre ,je peux parfaitement le comprendre , mais aussi je peux regretter la réutilisation à outrance des séries à succès.
Georgevitch-Miloch a écrit :..../...Cependant, M. Jacobs ainsi que tout les auteurs de BD étaient dans l'invention tout en restant dans la cohérence du récit (je vous rappelle que "le secret de l'espadon" raconte une troisième guerre mondiale qui ne s'est jamais oh grand jamais déroulée). Chercher quelques petits éléments comme l'existence d'une grève à un aéroport en 1958 me semble un peu bizarre...C'est comme si on cherchais à savoir si la pierre de Maspéro a vraiment été découverte véritablement. ..../...
C'est tout à fait vrai Basam Damdu et la pierre de Maspéro , de même que le monde souterrain de l'énigme de l'Atlantide , de même que le chronoscaphe
etc etc...n'ont jamais existé. Mais Jacobs et la construction du récit nous l'ont fait croire et nous , nous avons rêvé .

Je suis d'accord avec toi au sujet de la grève . Qu'elle est existée ou non , cela n'a que peu d'importance . Ce qui me gêne le plus , c'est qu'elle ne semble pas avoir le même impact sur les protagonistes. Ainsi Sharkey et Freddy se retrouvent à Londres bien avant Elizabeth et Philip .:-o
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par mokenamoke » 07 janv. 2017, 13:01

Oui ça m'avait aussi surpris, finalement je me suis dit que Sharkey et son copain avaient pris le premier avion après la grève, et Mortimer le 2ème. Evidemment on ne sait pas combien d'heures il y a entre les avions, mais c'est tout de même limite, surtout que Sharkey devait encore aller chercher sa voiture pour l'amener à l'aéroport de Londres. Et pourquoi Mortimer est allé dormir au lieu de prendre l'avion précédent ? C'est vrai qu'il aurait été dans le même avion que Sharkey alors.
Hoddack
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 20
Enregistré le : 23 janv. 2014, 15:59

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Hoddack » 07 janv. 2017, 16:00

J'en profite pour refourguer ma remarque postée je ne sais plus où : pourquoi Sharkey ne s'empare-t-il pas de la clé p. 48, alors qu'il est venu exprès pour ça ? Je ne peux pas avoir de plaisir de lecture devant ce genre d'incohérence... :oops:
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par mokenamoke » 08 janv. 2017, 14:07

Pourquoi ? Je ne sais pas, et je crois que personne ne sait pourquoi, sinon on vous aurait déjà répondu depuis longtemps ! :lol:
Avatar du membre
Rob1
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 224
Enregistré le : 18 janv. 2011, 12:56

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Rob1 » 08 janv. 2017, 20:19

Georgevitch-Miloch a écrit :Chercher quelques petits éléments comme l'existence d'une grève à un aéroport en 1958 me semble un peu bizarre...C'est comme si on cherchais à savoir si la pierre de Maspéro a vraiment été découverte véritablement.
Certes, mais Sente s'amusant à mentionner des évènements historiques au cours de ses histoires, il tend le bâton pour se faire battre.
Hoddack
Mécanicien sur le SX1
Mécanicien sur le SX1
Messages : 20
Enregistré le : 23 janv. 2014, 15:59

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Hoddack » 09 janv. 2017, 08:24

mokenamoke a écrit :Pourquoi ? Je ne sais pas, et je crois que personne ne sait pourquoi, sinon on vous aurait déjà répondu depuis longtemps ! :lol:
Bien sûr, mais comme je l'ai posté somme toute assez récemment, et qui plus est entre la bûche du 24 et les huîtres du 31, cela aurait pu passer inaperçu auprès des usagers de ce forum :mrgreen:
Avatar du membre
Georgevitch-Miloch
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 709
Enregistré le : 30 déc. 2016, 21:04
Localisation : Sur mon bureau
Contact :

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par Georgevitch-Miloch » 09 janv. 2017, 08:30

archibald a écrit :
Georgevitch-Miloch a écrit :..../...Cependant, M. Jacobs ainsi que tout les auteurs de BD étaient dans l'invention tout en restant dans la cohérence du récit (je vous rappelle que "le secret de l'espadon" raconte une troisième guerre mondiale qui ne s'est jamais oh grand jamais déroulée). Chercher quelques petits éléments comme l'existence d'une grève à un aéroport en 1958 me semble un peu bizarre...C'est comme si on cherchais à savoir si la pierre de Maspéro a vraiment été découverte véritablement. ..../...
C'est tout à fait vrai Basam Damdu et la pierre de Maspéro , de même que le monde souterrain de l'énigme de l'Atlantide , de même que le chronoscaphe
etc etc...n'ont jamais existé. Mais Jacobs et la construction du récit nous l'ont fait croire et nous , nous avons rêvé .
Je suis d'accord avec toi au sujet de la grève . Qu'elle est existée ou non , cela n'a que peu d'importance . Ce qui me gêne le plus , c'est qu'elle ne semble pas avoir le même impact sur les protagonistes. Ainsi Sharkey et Freddy se retrouvent à Londres bien avant Elizabeth et Philip .:-o
Oui tu as raison tout n'est pas faux.
Par contre, pour la grève que Sharkey et freddy évitent, je n'avais pas remarqué ce détail... :-o Aurait-il été priviliégiés ? Ceci est une ellipse à revoir... :?:

J'en profite pour dire ce qui m'a franchement gêné :
- Le fait que la voiture de S.O.S Météores apparaisse et que Mortimer aurait du se souvenir d'elle dans l'album du même nom.
- La photocopieuse en 1958
- le fait que Mortimer et Elizabeth n'ont pas compris plus tôt que Shakespeare était une même personne, le manuscrit parlant de l'histoire de l'amitié entre William Shake et Guillermo Da Spiri !! Mortimer étant très logique et très réfléchi (ce qu'il ne manque pas de prouver dans certains passages), il aurait déjà pu deviner avant qu'ils ne le découvrent puisque, sur certains sonnets, il est inscrit "Shakes-Speares" !!!
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par mokenamoke » 10 janv. 2017, 13:09

Perso c'est la photocopieuse qui m'avait le plus dérangé. En cherchant un peu avec google j'ai appris que ( après toutes sortes de prototypes ) un premier modèle Xerox aurait été commercialisé en 1954. Possible, mais ça devait coûter la peau des fesses et être réservé aux milliardaires américains. Je me souviens des photocopieuses qu'on avait dans les bureaux vers 1960 : elles étaient la moitié du temps en panne et les copies étaient exécrables.
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Le Petit Pinailleur ( Testament de William S.)

Message par mokenamoke » 13 janv. 2017, 12:32

Hoddack a écrit :J'en profite pour refourguer ma remarque postée je ne sais plus où : pourquoi Sharkey ne s'empare-t-il pas de la clé p. 48, alors qu'il est venu exprès pour ça ? Je ne peux pas avoir de plaisir de lecture devant ce genre d'incohérence... :oops:
C'est vrai que cette question est plutôt dérangeante. Sharkey n'est peut-être pas un génie mais il n'est pas tout à fait idiot non plus. Le Testament n'est pas la meilleure reprise, ni la plus mauvaise d'ailleurs, je la mets dans les passables, mais c'est certainement la plus compliquée. Plus une histoire est compliquée, plus il risque de se glisser des erreurs. Celle-ci je ne l'avais même pas remarquée et c'est un peu normal : quand une histoire devient trop compliquée on continue à lire mais on arrête de se casser la tête, enfin moi :lol: :lol:
Répondre

Retourner vers « Le testament de William S. (25/11/ 2016) »