Votre note du Bâton de plutarque

Scénario : Yves SENTE
Dessin : André JUILLARD

Votre note sur le "Bâton de Plutarque"

:chonos: :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
5
13%
:chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
8
21%
:chonos: :chonos: :chonos:
6
16%
:chonos: :chonos:
4
11%
:chonos:
8
21%
:robpol:
7
18%
 
Nombre total de votes : 38
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Thark » 07 déc. 2014, 19:22

abbas a écrit :
Thark a écrit :
abbas a écrit :"En résumé : Oui à de nouveaux Blake et Mortimer, mais pas ceux-là ! On ne veut pas ces ersatz, on veut les vrais !"

BRAVO !!!!
C'est bien gentil, tout ça, belle formule ! Mais sincèrement, Gadjo, Abbas... "on veut les vrais" ! ?!? Tu as raison de parler de naïveté, cher Gadjo, car franchement quel fan de Jacobs peut encore espérer retrouver "les vrais" Blake et Mortimer ?! Au vu de l'évolution éditoriale, au mieux, on n'aura jamais que des ersatz, justement.

Peut-être certains meilleurs que d'autres (espérons-le... ), mais ersatz de toute façon... (damned....!) :-?
Nous voulons dire qu'il nous faut un album intelligent, inédit, sans rappel inutile sur les autres albums, avec du peps et de l'aventure, qui nous fasse rêver, réfléchir . Facile, non???
Tout à fait !
Gadjo et moi, on s'y met dès demain matin ! ça sera un chef-d'oeuvre, soyez en sûrs ! :lol: :mrgreen:
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Thark » 07 déc. 2014, 19:29

Quarnstron a écrit :... / ... Je me suis forcé à aller jusqu'au bout, principalement parce que je voulais voir jusqu'où les auteurs conduiraient cette entreprise de démolition systématique. Alors, oui, il y a certainement un dose de masochisme et de perversité : "Ces gens-là peuvent-ils vraiment maintenir un tel niveau de médiocrité ?" Mes pauvres yeux !! Oui, ils ont fait preuve d'une belle constance.
Pour moi, "Le Bâton de Plutarque", c'est de la malbouffe en version BD.
C'est comme si Max Pécas avait tourné "Sacrément canon, ce Samouraï", destiné à précéder le chef d’œuvre de Melville.
:lol: + 1 + 1 + 1 ! ;) Haha ! "une dose de masochisme et de perversité", aveu courageux, bravo ! ^^ (Bah, t'inquiètes, "faute" avouée à moitié pardonnée.. :P )
Bien trouvée, aussi, ta dernière formule ! :mrgreen:
Quarnstron a écrit :Blake et Mortimer sont pleinement entrés au Panthéon du 9e Art lorsque leur Père a définitivement rangé ses crayons. En cela, ils sont éternels et leurs aventures se suffisent à elles-mêmes. [... / ...]
J'aurai toujours froid en lisant les scènes d'extérieur de SOS Météores.
J'aurai toujours ce sentiment oppressant et déprimant en arrivant avec Mortimer à la Roche-Guyon.
J'aurai toujours ce respect mêlé d'effroi pour le Cheikh en lisant le Mystère de la Grande Pyramide.
J'aurai toujours ce sentiment d'écrasement en découvrant les milliers de vaisseaux spatiaux des Atlantes et cette même envie de crier "Hurray" avec B&M lorsqu'enfin ils s'envolent vers l'inconnu.
J'aurai toujours cette pointe d'inquiétude quand la lampe de poche de Mortimer s'éteint dans l'Affaire du Collier.
J'aurai toujours une impression de malaise en voyant l'oeil de Septimus à travers le Judas (où est-ce celui de Guinea Pig ?).
J'aurai toujours cette aversion (répulsion ?) pour Olrik dans le Secret de l'Espadon. [... / ...]
8-) Joliiii ! Belle envolée, Quarnstron, et belle déclaration "émotionnelle" à laquelle je souscris totalement... Car il n'y a rien de frelaté dans ce qu'a produit Jacobs, le goût et l'effet enivrant (ou hypnotique) de ce qu'il nous a offert au 20ème siècle sont inimitables.
Je te rejoins aussi sur Aubin : voilà un dessinateur grace auquel j'ai brièvement cru qu'un "miracle" artistique était peut-être en train de se (re)produire - il y avait déjà eu le miracle Ted Benoit, au début - dans le cadre de ces Reprises (très) inégales...

Malheureusement pour lui (et pour nous !), le scénario et la pression édito-commerciale ont eu raison de sa Volonté et de son perfectionnisme... :cry:
Au final, c'est vraiment du gâchis, car il y avait dans la 1ère partie de l'Onde Septimus des planches parmi les plus réussies et impressionnantes du 'corpus Repreneurs'...
Please, messieurs z'éditeurs, donnez carte blanche à Antoine Aubin... :samo:
Avatar du membre
gadjo
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 592
Enregistré le : 01 oct. 2010, 17:43

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par gadjo » 07 déc. 2014, 22:05

ouh là, pas le temps de répondre qu'il y a 1 page de + au sujet
Thark a écrit :Evidemment, mais dans le cas précis du Bâton... (puisque tu dis que ça se juge au cas par cas), pourquoi se "passionner" pendant des mois pour le décortiquage à la loupe et au quotidien d'une BD qu'on juge aussi "indigne" de Blake et Mortimer ?!
C'est un album de Blake et Mortimer, qu'on le veuille ou non, c'est écrit dessus. Je ne réfute donc pas le "label". Mais le "statut" effectivement, ça se discute ;)
Quand je dis qu'on doit considérer les reprises "au cas par cas", ce n'est pas album par album mais série par série.

Pour le masochisme, oui peut-être :mrgreen:
mais si j'étais vraiment maso, j'achèterais les albums, ce que je ne fais plus depuis longtemps :p

En fait, suivre tout ça au jour le jour ou presque est devenu un jeu (une sorte de compensation ludique face à la faiblesse insigne de l'histoire).
Si bien qu'aussi mauvais que cet album puisse être, je me suis plutôt bien amusé à lire et à participer au sujet sur le forum ces dernières semaines.
C'est un peu comme regarder un nanard entre amis et rire ensemble de toutes les absurdités qu'il contient
ça ne sert à rien de s'énerver, autant essayer d'en rire

Certains membres très compétents se focalisent sur certaines erreurs factuelles (uniformes, téléphones, autonomie et vitesse des véhicules, etc.) mais pour moi,
ce n'est pas le + important sauf si c'est énorme et totalement aberrant (un bouton de guêtre mal placé, ce n'est pas grave, les erreurs grossières sur le Catalina, bien davantage).
Seulement dans cet album, on ne parle pas d'un ou deux détails mais d'une quantité astronomique de boulettes sur tous les plans, de la + négligeable (peut-être) à la + évidente
si bien que toute l'histoire déjà passablement sans intérêt en elle-même ne tient absolument pas debout.
Ni forme, ni fond, quasi rien ne fonctionne, que ce soit en termes de narration, de logique, de véracité ou même de vraisemblance.
Il n'y aucun suspense, aucun enjeu, les personnages sont des marionnettes vides aux motivations absconses qui s'agitent vaguement sans but précis et font du tourisme d'un lieu à un autre.
Et tout cela mis en lumière par des dessins d'une négligence rare...

Donc je me suis amusé à faire des petits détournements, à pointer des trucs tellement ridicules qu'ils en deviennent hilarants, etc. (tourner ça en dérision vaut mieux que de se faire un ulcère, non ? )
Le serment des 5 lords ou L'onde Septimus m'ont presque autant déplu mais sans me faire rire ou très peu, donc j'ai lu mais très peu participé à l'époque aux sujets sur la prépublication

Bref oui, je n'aime pas du tout cette histoire mais j'ai aimé suivre la prépublication sur le Centaur Club. J'ai à la fois appris des choses et bien ri :D
Thark a écrit :[C'est bien gentil, tout ça, belle formule ! Mais sincèrement, Gadjo, Abbas... "on veut les vrais" ! ?!? Tu as raison de parler de naïveté, cher Gadjo, car franchement quel fan de Jacobs peut encore espérer retrouver "les vrais" Blake et Mortimer ?! Au vu de l'évolution éditoriale, au mieux, on n'aura jamais que des ersatz, justement.

Peut-être certains meilleurs que d'autres (espérons-le... ), mais ersatz de toute façon... (damned....!) :-?
tout dépend de ce qu'on entend par "vrais" bien sûr
je reste volontairement naïf certes parce que je veux croire qu'il est possible de faire encore de très bons albums de B&M (à condition de le vouloir), mais je me doute
quand même que Jacobs va avoir du mal à reprendre ses pinceaux :mrgreen:

Par contre, je suis d'accord avec Abbas :
abbas a écrit :Nous voulons dire qu'il nous faut un album intelligent, inédit, sans rappel inutile sur les autres albums, avec du peps et de l'aventure, qui nous fasse rêver, réfléchir . Facile, non???
Exactement ! Qu'ils arrêtent 5 minutes avec le 99bis, Mrs Benson, le Centaur Club et tous les autres clins d'oeil forcés "so british". C'est juste lourd et parodique
Blake et Mortimer, c'est de l'aventure, épique, lyrique et même grandiloquente parfois, fantastique, expressionniste, théâtrale, baroque, ce ne sont pas 2 benêts falots qui vont benoitement boire l'apéro quand ils croisent un espion.
C'est Shakespeare, Murnau, Kubrick, Hitchcock, Asimov pas Miss Marple et l'inspecteur Derrick qui prennent le thé filmés par Max Pécas
Thark a écrit :Gadjo et moi, on s'y met dès demain matin ! ça sera un chef-d'oeuvre, soyez en sûrs ! :lol: :mrgreen:
chiche ! :lol: :lol: :lol:
Sérieusement, je n'ai pas la prétention d'être capable d'écrire un bon scénario de Blake et Mortimer, par contre, même en voulant absolument repartir d'un point laissé en suspens
dans l'Espadon (ce qui n'est pas forcément la meilleure idée mais admettons), il y a largement mieux à faire que de bâtir une intrigue prétexte pour expliquer comment B&M
ont rencontré Olrik et Hasso ou pourquoi ils habitent au 99bis ;)
Et faire aussi creux, lénifiant et auto-parodique que ce qu'on nous refourgue ces dernières années, ça ne me semble vraiment pas compliqué
:p
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald » 08 déc. 2014, 10:14

Il y a un vote avec quatre :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
Mais je ne vais pas dire que je suis surpris .
Je conçois même que l'on puisse aimer cet album et ne pas aimer les albums de Edgar Pierre Jacobs.
Nos sommes maintenant dans deux mondes parallèles !
On ne peut pas être dans les deux en même temps .
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Olivier
Agent du MI-5
Agent du MI-5
Messages : 172
Enregistré le : 18 août 2010, 20:49

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Olivier » 08 déc. 2014, 18:48

Rien à sauver de cette triste histoire.
Mon temps de lecture est limité, la place sur mes étagères aussi, ni achat ni lecture de l'album en perspective.
La prépublication a suffit à m'édifier.

C'est quand même fort de café que l'éditeur de l'AFB et l'ERDV, que les auteurs (supposés !!!) de Voronov et du serment des 5 lords, produisent un tel navet !!!
mokenamoke
Membre du MLC
Membre du MLC
Messages : 697
Enregistré le : 30 juin 2012, 12:33

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par mokenamoke » 09 déc. 2014, 10:51

J'ai voté 1 parce que si je mettais un zéro je devrais en toute logique mettre (-1) à l'Onde Septimus ce qui est impossible, et donc je m'en tiendrai à 1 et c'est aussi un vote optimiste : si la courbe commence lentement à remonter, on peut espérer un 2 pour l'année prochaine. :D :D :D
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 368
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane » 09 déc. 2014, 19:50

Thark a écrit :
Park Lane a écrit :Je refuse de donner la moindre note à cet album qui n'est pas un Blake et Mortimer. :idea:
Voilà qui a le mérite d'être tranché et définitif !
:P
Juste une question au passage : cela veut-il dire que, pour toi, un album post-jacobsien ne mérite de porter le "label Blake & Mortimer" que lorsque tu juges sa qualité suffisante ?
Ou alors, quels sont tes critères ? ;)

[
Pour résumer : si ça n'avait à ce point plus rien à voir avec Blake et Mortimer, cher Park Lane, pourquoi alors dépenser autant de temps et d'énergie à en parler sur le Forum ? ;)
Autant se concentrer presque exclusivement sur le commentaire et l'analyse des oeuvres de Jacobs, non ?
:p

Cher Thark,
Je réponds avec deux jours de retard à tes questions.

Tout d'abord, je ne fais pas partie des lecteurs de Blake et Mortimer qui pensent qu'en dehors de Jacobs point de salut et qu'il n'y aurait jamais dû y avoir de continuation de la série. J'en reconnais le droit à ceux qui ont cette vision des choses, mais ce n'est pas la mienne. J'ajoute que j'ai aimé certains des albums des continuateurs, que j'ai trouvés réellement réussis, notamment L'Affaire Francis Blake, La Machination Voronov, L'Etrange rendez-vous, Le Serment des Cinq Lords - album dont je sais qu'il a fort peu convaincu certains d'entre nous mais que j'aime cependant dans sa dimension agatha-christienne. Ce palmarès m'engage évidemment que moi et je n'entends pas en faire un critère absolu. Mais, il te permettra de mieux comprendre pourquoi j'ai pu me montrer si sévère à l'égard du BdP et pourquoi j'ai consacré tant de messages à le commenter. Quand je dis que ce n'est pas un album de Blake et Mortimer, je n'entends absolument pas que tout album de continuateur relève de cette catégorie négative, loin s'en faut ! Je ne suis pas non plus gêné par le fait que des libertés puissent parfois être prises par les continuateurs, comme par exemple de donner à Mortimer un ancêtre victime des hommes du futur dans L'Etrange rendez-vous. Je ne suis pas non plus, je tiens à le redire une fois de plus un adversaire de principe de Yves Sente et André Juillard dont j'ai comme tu le constates apprécié certaines des contributions à la série. Mon propos n'est pas celui d'un gardien du temple. Je trouve même sur ce point que le parti pris de refuser purement et simplement l'idée de continuation est trop absolue et trop raide, d'autant que bien des séries classiques connaissent de telles aventures de reprise et de poursuite sans que leurs admirateurs s'en fâchent par principe. A ma connaissance, toute relative et peut-être erronée, ce type de position rejetant le principe même de la continuation se rencontre plus chez certains lecteurs de Blake et Mortimer qu'on ne l'observe dans le cas d'autres séries comme par exemple celles qui ont été créées par Jacques Martin. Pourquoi, je en sais pas, mais c'est un fait. En tout cas, même si je respecte la position de ceux qui déplorent, comme toi je crois, sauf erreur de ma part, le principe d'une continuation de Blake et Mortimer, peut comprendre leurs raisons, je ne partage cependant pas ce point de vue.

Si j'ai mis tant d'énergie à critiquer le BdP dont j'aurais aimé qu'il soit digne d'éloges et si je lui refuse la dignité d'aventure de Blake et Mortimer c'est parce que je le trouve d'un point de vue scénaristique très mauvais, que je trouve son dessin souvent raide, compassé, paresseux et bourré d'erreurs (erreurs récurrentes que nous avons été nombreux à constater), que ce que je connais de sa mise en couleur m'a paru plat et parfois franchement laid, à tout cela s'ajoutant le fait que cet album a de très hautes ambitions dont celle de servir de réponse à des questions que personne ne se posait et surtout de préquelle à la série tout entière en se présentant indûment comme son ouverture avant l'ouverture par Jacobs, ce qui constitue une forme de prise de pouvoir particulièrement choquante étant donné la platitude de l'ensemble, et même par l'intention en soi. Si cet album n'avait été qu'un épisode parmi d'autre, même de peu d'intérêt, mon jugement serait moins sévère, et e lui aurais attribué une note même faible. Mais dans la mesure où il aspire à une place si particulière et présente par ailleurs des défauts si manifestes - les héros y sont d'ailleurs totalement passifs sauf en de rares occasions - je me vois mal lui reconnaître les qualités qui puissent le rendre digne d'une aventure de Blake et Mortimer, non pas parce qu'il vient après Jacobs, mais parce qu'il s'agit à mes yeux du plus mauvais album des repreneurs et que jamais Juillard et Sente n'avaient dans le cadre de la série si mal traité celle-ci - et pourtant j'étais assez critique envers le cycle des Sarcophages qui a bien des défauts, mais plus encore envers l'épisode africain qui en est en quelque sorte le troisième volet.

Voilà les raisons de ce jugement et voilà pourquoi j'ai tenu bien que j'aie eu souvent l'envie de ne plus commenter cet album, j'ai cependant consacré beaucoup de temps à son analyse. Je ne suis pas d'ailleurs le seul, loin s'en faut à avoir agi ainsi et exprimé les mêmes raisons, il suffit de relire les messages publiés tout au long de la prépublication par un nombre significatif d'entre nous qui ont comme moi éprouvé, stupeur, puis incrédulité, puis colère et indignation et enfin tristesse devant CET album.

Cela dit, comme je suis soucieux de rendre justice aux auteurs et part toujours du principe que je peux m'être trompé partiellement voire du tout au tout dans mon jugement, je lirai l'album tel qu'il vient d'être publié, mais dans quelques temps, à froid, sans revenir entretemps aux avis postés ici, pour ne pas me dire que je subis l'effet de groupe qui survient fatalement en toute société.

Si cette lecture me conduit à nuancer certains de mes jugements de prépublication, je ne manquerai pas de l'exprimer, si je me dis que je me suis planté monumentalement et que cet album est excellent, je l'exprimerai aussi sans rougir car ce qui m'importe n'est pas de tenir une ligne pour le plaisir d'en tenir une, ni de jouer aux ayatollahs, mais seulement d'analyser le plus précisément possible ce que je ressens, quitte à changer d'avis si je pense me tromper. Et ce n'est pas là de ma part une position formelle ou rhétorique, mais bel et bien ma règle de travail toujours en mise pratique jusque à ce jour à propos de ce que je lis, qu'il s'agisse de Blake et Mortimer, d'autres séries de bande dessinée ou de romans.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
rigolissimo
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 314
Enregistré le : 09 août 2010, 05:08

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par rigolissimo » 09 déc. 2014, 23:16

Pas encore lu, mais je me suis laissé avoir et je l'ai commandé : 3 garçons à la maison le liront aussi. Devrait arriver par le prochain traîneau postal. Je touche du bois de caribou pour que cela ne soit pas aussi mauvais qu'on ne le dit ici. Après tout, les critiques dans la presse seront sans doute dithyrambiques (By Jove et toutes ces choses, je dis).
Avatar du membre
Quarnstron
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 292
Enregistré le : 01 août 2014, 12:13

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Quarnstron » 10 déc. 2014, 07:49

rigolissimo a écrit :Pas encore lu, mais je me suis laissé avoir et je l'ai commandé : 3 garçons à la maison le liront aussi. Devrait arriver par le prochain traîneau postal. Je touche du bois de caribou pour que cela ne soit pas aussi mauvais qu'on ne le dit ici. Après tout, les critiques dans la presse seront sans doute dithyrambiques (By Jove et toutes ces choses, je dis).
Rien qu'ici, soi-disant repaire de gardiens du temple, les avis sont très partagés si j'en juge par les quelques votes enregistrés. C'est ou tout bon ou tout mauvais.
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald » 10 déc. 2014, 08:43

Je regrette seulement que ceux qui sont vraiment Fans ( Quatre Chronos ce n'est pas rien ) ne nous donnent pas leur opinion .
C'est vrai qu certains d'entre nous ( dont moi probablement ) doivent leur faire peur .
Je reconnais que je suis violemment contre cet album pour la principale raison que j'ai relu les albums des repreneurs que je commençais à trouver pas trop mal et j'ai eu la nausée .
Notamment les sarcophages et le sanctuaire où l’échange des esprits Mortimer/Olrik ne tient vraiment pas la route , ni la distance .
Thark a écrit :...../.... pourquoi alors dépenser autant de temps et d'énergie à en parler sur le Forum ? ;)
Autant se concentrer presque exclusivement sur le commentaire et l'analyse des œuvres de Jacobs, non ?
:p
Il est toujours intéressant de partager son avis avec d'autres amateurs de Blake et Mortimer .
D'autre part, on était plusieurs à estimer qu'on assistait un assassinat . Peut-on rester les bras ballants sans rien faire ? Pour ma part je me suis inscrit sur le forum Dargaud pour essayer de tirer la sonnette d'alarme , bien que peux convaincu de l'utilité de cette démarche.
Park Lane a écrit :Tout d'abord, je ne fais pas partie des lecteurs de Blake et Mortimer qui pensent qu'en dehors de Jacobs point de salut et qu'il n'y aurait jamais dû y avoir de continuation de la série. J'en reconnais le droit à ceux qui ont cette vision des choses, mais ce n'est pas la mienne. ..../....

Moi , j'en suis de plus en plus !
On m'a traité sur un autre forum de Taliban de Tintin , alors ayatollah de Blake et Mortimer ....Encore que je préférerais le terme de Résistant ou Partisan ! 8-)
Bon, après coup, j'ai reconnu des qualités aux albums des repreneurs que tu a cités. J'en étais même venu au point de les relire avec plaisir.
Mais là ? C'est "le ciel m'est tombé sur la tête "d'une série bien connue ....
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Thark » 10 déc. 2014, 11:31

ouh là, pa
archibald a écrit :
Thark a écrit :...../.... pourquoi alors dépenser autant de temps et d'énergie à en parler sur le Forum ? ;) Autant se concentrer presque exclusivement sur le commentaire et l'analyse des œuvres de Jacobs, non ?
Il est toujours intéressant de partager son avis avec d'autres amateurs de Blake et Mortimer .
D'autre part, on était plusieurs à estimer qu'on assistait un assassinat . Peut-on rester les bras ballants sans rien faire ? Pour ma part je me suis inscrit sur le forum Dargaud pour essayer de tirer la sonnette d'alarme , bien que peux convaincu de l'utilité de cette démarche. ... /...
Euh... Justement... Te rappelles-tu, mon cher Archie, que j'ai été l'un de ceux (sinon le premier) à suggérer de faire une lettre ouverte à Dargaud pour exprimer haut et fort l'inquiétude et les "raisons de la colère" ? ;) [cf les 1ères pages des topics consacrés à la prépub et aux avis sur le Bâton... ]. A l'époque, toi et d'autres m'avez d'abord rétorqué, très clairement, que ce serait inutile, que ça n'aurait aucun impact... Autrement dit, que ça ne servait à rien... All right... Dont acte. ^^
Finalement, après réflexion, certains courageux comme toi ont effectivement dégainé leur plume la plus énergique, la plus argumentée, pour aller dénoncer les dérives et critiquer le Bâton de Plutarque avec précision et documentation, en s'adressant plus directement à l'éditeur et aux directeurs éditoriaux. De ce point de vue, ni moi ni toi ni d'autres ne sommes restés "les bras ballants", comme tu dis... Ici-même, la "fronde" s'est organisée, développée, et de nombreux commentaires pointus et souvent passionnants ont été postés.
Hélas ! Comme on pouvait s'y attendre - et comme tu l'avais prédit toi-même... - , ça n'a eu aucun effet visible ; aucune réponse, aucun argument en retour et même (pire !) aucune volonté d'échange n'ont été exprimés par Dargaud & cie...
(ou pas Yves Sente lui-même).

A partir de là, une fois qu'il avait été dit et re-dit et re-re-dit (en long en large et en travers) à quel point la nouvelle "aventure" semblait mal venue - et plutôt à côté de la plaque, selon beaucoup, moi y compris - , continuer à examiner à la loupe et au jour le jour le moindre détail des strips en prépublication, ç'aurait été accorder bien trop d'intérêt et d' "importance" à quelque chose qui n'en mérite pas autant ! (à mes yeux, hein, je le répète, ce n'est que MA perception, ça n'engage que moi ! ;) ).
D'où mon clin d'oeil taquin à la tendance peut-être légèrement masochiste de cette pugnacité analytique. :mrgreen:
... Ce à quoi Quarnstron ou encore Gadjo ont répondu en toute bonhommie :lol: :
gadjo a écrit :Pour le masochisme, oui peut-être :mrgreen: ... mais si j'étais vraiment maso, j'achèterais les albums, ce que je ne fais plus depuis longtemps ... /...
Quarnstron a écrit :... / ... Je me suis forcé à aller jusqu'au bout, principalement parce que je voulais voir jusqu'où les auteurs conduiraient cette entreprise de démolition systématique. Alors, oui, il y a certainement un dose de masochisme et de perversité : "Ces gens-là peuvent-ils vraiment maintenir un tel niveau de médiocrité ?"
8-) :p ;) Voilà voilà...

ps : Park Lane, merci au passage pour ta réaction/réponse. En fait, sur le fond, on est à peu près tous d'accord 8-) :ugeek: , il n'y a que certains aspects de la "forme" - ou de la "méthode" - qui, peut-être, sont légèrement différents.
:MJ:
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Thark » 10 déc. 2014, 12:17

Park Lane a écrit :Cela dit, comme je suis soucieux de rendre justice aux auteurs et part toujours du principe que je peux m'être trompé partiellement voire du tout au tout dans mon jugement, je lirai l'album tel qu'il vient d'être publié, mais dans quelques temps, à froid, sans revenir entretemps aux avis postés ici, pour ne pas me dire que je subis l'effet de groupe qui survient fatalement en toute société.

Si cette lecture me conduit à nuancer certains de mes jugements de prépublication, je ne manquerai pas de l'exprimer, si je me dis que je me suis planté monumentalement et que cet album est excellent, je l'exprimerai aussi sans rougir car ce qui m'importe n'est pas de tenir une ligne pour le plaisir d'en tenir une, ni de jouer aux ayatollahs, mais seulement d'analyser le plus précisément possible ce que je ressens, quitte à changer d'avis si je pense me tromper.
Et ce n'est pas là de ma part une position formelle ou rhétorique, mais bel et bien ma règle de travail toujours en mise pratique jusque à ce jour à propos de ce que je lis, qu'il s'agisse de Blake et Mortimer, d'autres séries de bande dessinée ou de romans.
:chap: Bravo, voilà qui est bien dit et qui dénote une attitude constructive... et une salutaire modestie !
Savoir s'indigner et critiquer sur la base d'arguments solides (quitte à être à contre-courant) est tout aussi courageux et louable que le fait d'être prêt à réviser éventuellement certaines positions, si on estime avoir jugé trop durement.
L'essentiel étant effectivement d'être sincère et fidèle à soi-même, en s'éloignant le plus possible des postures pré-définies ou des préjugés qui empêchent un minimum d'objectivité.
(Au passage, il va de soi que je félicite tous ceux/celles qui ont apporté - et continuent d'apporter ! - autant de renseignements et d'éléments documentaires précis au fil des semaines. 8-) ).

Dernier point : tu as mal compris ma "position" au sujet des Reprises, cher Park Lane.
... Oui, au départ, j'aurais souhaité qu'il n'y ait pas de continuation, c'est vrai. Car, bien plus que des personnages (Blake et Mortimer), ce que j'aime avant tout, c'est l'univers et le travail absolument singulier d'Edgar P. Jacobs.
Mais c'est un fait, de nouveaux albums ont vu le jour. :P . J'ai plutôt aimé les 1ers titres, d'ailleurs (et pas uniquement pour l'effet madeleine de Proust !). Même si j'y allais quelque peu à reculons ^^, je n'ai pas boudé mon plaisir, crois-moi !
Or, depuis quelques albums, je trouve que les choses se sont carrément gâtées, en termes de qualité globale, en termes d'investissement créatif (graphique et scénaristique).
Ca ne fonctionne pas bien, ça ne fait plus "illusion", ça fait ersatz fadasse ; les recettes artificielles ne fonctionnent pas.

Le pire pour moi, peut-être, c'est d'avoir fermement cru retrouver enfin une certaine magie, un vrai héritage jacobsien pendant la 1ère partie de l'Onde Septimus, surtout grace à l'impressionnant talent et à l'énergie graphique d'un Antoine Aubin renouant avec une dimension expressionniste savoureuse, mise en valeur dans des séquences impressionnantes. ... Du coup, la déception finale n'en a été que plus grande. :(
("Carrrrramba ! Encore rrrrraté !", comme il est dit dans un classique de la BD belge :mrgreen: ).
Et maintenant, donc, ce Bâton de Plutarque... :-? qui me fait retomber encore plus brutalement sur ma "position" première, si j'ose dire.
Néanmoins, sache que je ne cesserai jamais de considérer chaque nouvel album au cas par cas, avec le moins d'a priori possible. Je ne crois plus au Père Noël, mais en tant que dessinateur moi-même, je crois à l'alchimie entre auteurs, je crois aux bonnes idées, je crois aux "états de grace"... et je crois par-dessus tout au TRAVAIL acharné, qui, dans la plupart des cas, est indissociable des grandes réussites artistiques !
:idea: :p
Avatar du membre
archibald
Modérateur
Modérateur
Messages : 5757
Enregistré le : 30 août 2010, 08:37

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par archibald » 10 déc. 2014, 13:40

Thark a écrit :..../...
Euh... Justement... Te rappelles-tu, mon cher Archie, que j'ai été l'un de ceux (sinon le premier) à suggérer de faire une lettre ouverte à Dargaud pour exprimer haut et fort l'inquiétude et les "raisons de la colère" ? ;) [cf les 1ères pages des topics consacrés à la prépub et aux avis sur le Bâton... ]. A l'époque, toi et d'autres m'avez d'abord rétorqué, très clairement, que ce serait inutile, que ça n'aurait aucun impact... Autrement dit, que ça ne servait à rien... All right... Dont acte. ^^
Finalement, après réflexion, certains courageux comme toi ont effectivement dégainé leur plume la plus énergique, la plus argumentée, pour aller dénoncer les dérives et critiquer le Bâton de Plutarque avec précision et documentation, en s'adressant plus directement à l'éditeur et aux directeurs éditoriaux. De ce point de vue, ni moi ni toi ni d'autres ne sommes restés "les bras ballants", comme tu dis... Ici-même, la "fronde" s'est organisée, développée, et de nombreux commentaires pointus et souvent passionnants ont été postés.
Hélas ! Comme on pouvait s'y attendre - et comme tu l'avais prédit toi-même... - , ça n'a eu aucun effet visible ; aucune réponse, aucun argument en retour et même (pire !) aucune volonté d'échange n'ont été exprimés par Dargaud & cie...
(ou pas Yves Sente lui-même)..../...
Rassure-toi , amigo ,! Je n'ai pas la mémoire courte malgré mon age canonique ! :lol: :lol: :lol:
Je ne voulais mas m'ériger en chevalier blanc !
Si j'ai suivi la prépublication au jour le jour c'est que j’espérais une astuce scénaristique qui nous laisse à 90 minutes de la légende, sans cette ridicule ellipse dans le temps ... Je suis un incorrigible optimiste. ;)
Et également pour échanger ma déception avec les autres.
Well then, Legitimate Edgar, I must have your land.
Avatar du membre
Thark
Modérateur
Modérateur
Messages : 1766
Enregistré le : 04 nov. 2010, 14:05
Localisation : "à l'Ouest" !

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Thark » 10 déc. 2014, 14:02

archibald a écrit :Rassure-toi , amigo ,! Je n'ai pas la mémoire courte malgré mon age canonique ! :lol: :lol: :lol:
Je ne voulais mas m'ériger en chevalier blanc !
Si j'ai suivi la prépublication au jour le jour c'est que j’espérais une astuce scénaristique qui nous laisse à 90 minutes de la légende, sans cette ridicule ellipse dans le temps ... Je suis un incorrigible optimiste. ;)
Et également pour échanger ma déception avec les autres.
Ah, c'est donc à force d'optimisme que tu as réussi à "tenir bon" jusqu'à la dernière page ? Dans ces conditions, tu mérites toi aussi un beau coup de :chap: ! :lol:
Moi, j'avais perdu tout espoir au bout de 20 planches environ, grosso modo après la prépub en couleurs dans Casemate.
:-? :roll:
Et pourtant, je dois admettre que pendant un certain temps, je réussissais au moins à m'accrocher à la qualité de certaines cases... Car graphiquement, dans le bâton, les personnages et leurs attitudes sont parfois mieux "sentis" ^^ - occasionnellement - que dans le Serment des 5 lords.
On trouve aussi, dans quelques scènes, de beaux contrastes ombres/lumières, puissants et dramaturgiques, en particulier dans la séquence "pré-parachutage" de Blake et Mortimer (strips 123 à 133). Là, André Juillard rend un hommage plus flagrant au relief des dessins d'EPJ dans la 1ère partie de l'Espadon, et j'apprécie cela en gourmet que je suis ^^...
Certaines attitudes et expressions de Blake chez le major Benson (... 99 bis Park Lane ! ;) ) sont aussi très réussies, plus vivantes. Plus "intenses". Et de belles cases, il y en a beaucoup d'autres, évidemment !
Mais bon... Un certain nombre d'exceptions notables ne suffisent pas à "réchauffer" la lecture ni à sauver la perception de l'ensemble de l'album, plombé par un scénario archi-bancale et monocorde...
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2667
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Kronos » 10 déc. 2014, 16:27

archibald a écrit :Il y a un vote avec quatre :chonos: :chonos: :chonos: :chonos:
Mais je ne vais pas dire que je suis surpris .
Je conçois même que l'on puisse aimer cet album et ne pas aimer les albums de Edgar Pierre Jacobs.
Nos sommes maintenant dans deux mondes parallèles !
On ne peut pas être dans les deux en même temps .
Lorsqu'on voit certaines critiques sur face de bouc, j'en reste baba...
Des "j'adore" ou "c'est super" me laissent rêveur sur le degré d'imprégnation alcoolique dedits quidams... dont j'en connais au moins deux. C'est terrible
Mais tous les égouts sont dans la nature......
Avatar du membre
Kronos
Modérateur
Modérateur
Messages : 2667
Enregistré le : 05 août 2010, 12:10

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Kronos » 10 déc. 2014, 16:34

Pour répondre à Thark sur le chapitre "écrire à Dargaud", je dois avouer que je l'ai fait, tout seul dans mon coin, avec les résultats que l'on sait
D'autre part, chaque jour, je m'adresse aux rédacteurs de ces critiques louangeuses pour leur exprimer toute mon "admiration" pour oser dire tant de bien du bâtard de Pluton en dépit des trous béants du scénario, sans parler de la flemmingite aigüe avouée par Juillard sur nombre de crobards...
Mais, jusqu'à présent, je n'ai encore reçu aucune réponse... Etonnant ? Non !
Sente est un dieu parmi les dieux !!! Qu'on se le dise
Avatar du membre
bletmor
Momie de Grossgrabenstein
Momie de Grossgrabenstein
Messages : 2
Enregistré le : 07 déc. 2014, 08:39

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par bletmor » 10 déc. 2014, 19:36

Je reconnais ne pas être un grand spécialiste de B&M mais j'ai de merveilleux souvenirs de lectures de l'"œuvre originale".
J'avoue aussi passer de très bons moments à la lecture des œuvres des repreneurs, dont ce dernier album, que se soit au niveau scénario et dessin.
Je suppose être très bon public ;)
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 368
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane » 10 déc. 2014, 19:37

Thark a écrit :
Dernier point : tu as mal compris ma "position" au sujet des Reprises, cher Park Lane.
... Oui, au départ, j'aurais souhaité qu'il n'y ait pas de continuation, c'est vrai. Car, bien plus que des personnages (Blake et Mortimer), ce que j'aime avant tout, c'est l'univers et le travail absolument singulier d'Edgar P. Jacobs.
Mais c'est un fait, de nouveaux albums ont vu le jour. :P . J'ai plutôt aimé les 1ers titres, d'ailleurs (et pas uniquement pour l'effet madeleine de Proust !). Même si j'y allais quelque peu à reculons ^^, je n'ai pas boudé mon plaisir, crois-moi !
Or, depuis quelques albums, je trouve que les choses se sont carrément gâtées, en termes de qualité globale, en termes d'investissement créatif (graphique et scénaristique).
Ca ne fonctionne pas bien, ça ne fait plus "illusion", ça fait ersatz fadasse ; les recettes artificielles ne fonctionnent pas.

Le pire pour moi, peut-être, c'est d'avoir fermement cru retrouver enfin une certaine magie, un vrai héritage jacobsien pendant la 1ère partie de l'Onde Septimus, surtout grace à l'impressionnant talent et à l'énergie graphique d'un Antoine Aubin renouant avec une dimension expressionniste savoureuse, mise en valeur dans des séquences impressionnantes. ... Du coup, la déception finale n'en a été que plus grande. :(
("Carrrrramba ! Encore rrrrraté !", comme il est dit dans un classique de la BD belge :mrgreen: ).
Et maintenant, donc, ce Bâton de Plutarque... :-? qui me fait retomber encore plus brutalement sur ma "position" première, si j'ose dire.
Néanmoins, sache que je ne cesserai jamais de considérer chaque nouvel album au cas par cas, avec le moins d'a priori possible. Je ne crois plus au Père Noël, mais en tant que dessinateur moi-même, je crois à l'alchimie entre auteurs, je crois aux bonnes idées, je crois aux "états de grace"... et je crois par-dessus tout au TRAVAIL acharné, qui, dans la plupart des cas, est indissociable des grandes réussites artistiques !
:idea: :p
Oui, cher Thark, j'ai relu ton précédent message et j'avais en effet mal saisi ta position que tu présentes dans le plus récent de façon très précise et je dois dire qu'en lisant attentivement ce que tu écris là, je partage totalement ton analyse. J'aime beaucoup notamment que tu évoques l'impression première de L'Onde Septimus car c'est exactement ainsi que j'ai reçu cet album dont je sais que d'autres lecteurs ont au contraire jugé qu'il était aussi mauvais si ce n'est pire que le BdP, et je m'empresse de dire que je ne critique pas leur position chacun ayant le droit légitime d'avoir ses préférences argumentées.
Il est vrai que dans mon cas le dessin d'Aubin - à qui on n'a pas donné le temps nécessaire à la fin pour terminer, ce qui explique en partie la retombée décevante que tu évoques - a aussi éveillé une réelle forme de magie et un sentiment de fascination, d'autant plus qu'il convient admirablement à l'atmosphère expressionniste que tu soulignes. Il y a malgré tout dans cet album là de mon point de vue, des éléments réussis et parfois captivants et prenants, émouvants mêmes, en dépit des critiques qu'on peut légitimement lui adresser. C'est pourquoi j'ai tendance moi aussi à placer le BdP bien plus bas car à aucun niveau il ne procure en ce qui me concerne cette impression qu'il y a tout de même des choses à sauver, par exemple un dessin qui serait si beau au moins par moments prolongés qu'on se dirait : "non, tout n'est pas de même plan dans cet album".
Au contraire, comme nous avons été nombreux à le remarquer au cours de cette prépublication, on est stupéfié de voir que tous les plans du BdP demeurent dans l'horizontalité la plus plate. Même le dessin n'essaye pas d'animer un tant soi peu le récit anémique et cela est sans doute le plus étonnant et le plus triste pour le lecteur que je suis.

Comme toi, je reste ouvert à ce qui viendra par la suite car je demeure confiant dans le fait que, les équipes alternant, il y aura forcément des albums de continuation de meilleure qualité, dignes d'être lus avec plaisir et certains seront peut-être, qui sait ? vraiment remarquables. C'est en effet une question d'alchimie, d'engagement et d'intégrité aussi je crois, de passion et en effet de travail. De ce point de vue, non seulement les auteurs du BdP se sont montrés paresseux, mais il faut aussi incriminer les délais d'édition qui ne font qu'ajouter leur part de responsabilité, assez grande à mon sens, comme le passage du témoin de dessinateur entre Aubin et Schréder le montre bien dans le précédent opus de la série.

Je dois dire enfin que c'était la première fois que je suivais une prépublication tout en participant à un forum à son sujet. Evidemment, j'aurais préféré tomber sur un album de meilleure qualité, mais j'ai trouvé passionnant le fait de lire les analyses de chacun, d'autant plus que les membres qui ont contribué à cette lecture attentive se sont révélés des connaisseurs très pointus dans tel ou tel domaine qui intéressait le suivi du BdP et j'ai appris énormément de choses sur cette période tout comme sur l'art de l'écriture de la bande dessinée, l'aviation, le souci des petits détails qui font la valeur d'un travail de ce genre, etc. J'ai également du coup eu grand plaisir à essayer de construire mes propres arguments et d'analyser à mon tour ce qu'on nous présentait de jour en jour, en dialogue avec les autres membres. Belle expérience qui, en dépit de la tristesse que j'ai éprouvé au fil des semaines et de ce qu'elles nous révélaient, ne me fait pas regretter d'avoir suivi attentivement cette discussion collective et d'y avoir contribué.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Avatar du membre
Erca
Modérateur
Modérateur
Messages : 2229
Enregistré le : 09 août 2010, 02:03
Localisation : Paris

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Erca » 11 déc. 2014, 00:41

bletmor a écrit :Je reconnais ne pas être un grand spécialiste de B&M mais j'ai de merveilleux souvenirs de lectures de l'"œuvre originale".
J'avoue aussi passer de très bons moments à la lecture des œuvres des repreneurs, dont ce dernier album, que se soit au niveau scénario et dessin.
Je suppose être très bon public ;)
Bienvenue et bravo pour ton courage dans cette marée de posts vindicatifs ;) Pourrais-tu argumenter ton jugement ?
Cynik, diabolik et machiavélik, mais surtout, anthologik...
Avatar du membre
Park Lane
Chimiste au CSIR
Chimiste au CSIR
Messages : 368
Enregistré le : 08 juin 2014, 16:12

Re: Votre note du Bâton de plutarque

Message par Park Lane » 11 déc. 2014, 08:35

Erca a écrit : Bienvenue et bravo pour ton courage dans cette marée de posts vindicatifs ;) Pourrais-tu argumenter ton jugement ?
Le fait en soi cher Erca d'exprimer un jugement négatif n'a rien de vindicatif. Pas plus le fait que nombreux soient ceux qui ont un jugement négatif au sujet de cet album. Mais, on ne peut te donner tort de prendre le temps de t'exprimer comme tu viens de le faire : il arrive en effet que des avis négatifs prennent en effet une forme agressive déplorable que pour ma part je récuse, bien que l'idée de jugement négatif ne soit pourtant pas synonyme de jugement vindicatif.

Cela dit, je trouve tout à fait justifié, nécessaire et salutaire que tout le monde ne partage pas le même sentiment au sujet de cet album et que des membres puissent avoir une opinion radicalement différente de celle qui s'est majoritairement exprimée dans ces colonnes, pour deux raisons : un forum étant un espace de discussion démocratique, il serait malsain qu'il donne l'impression d'imposer une doctrine qui éteindrait toute nuance, il est non seulement légitime mais logique que des lecteurs aient une tout autre vision d'un même album et si pour ma part la prépublication ne m'a pas le moins du monde convaincu, je ne suis pas de ceux qui trouvent scandaleux que quelqu'un puisse dire qu'il aimé cet album, bien au contraire, je trouve cela normal et intéressant autant que les critiques sévères. Il est vrai que bletmor a eu du courage en donnant une opinion différente dans un ensemble massivement déçu par le BdP. Je comprends que l'effet psychologique d'un avis collectif soit intimidant.

Pour ma part, même si je n'ai pas été satisfait par l'album sous sa forme prépubliée - j'ai dit plus haut que je lirai l'album publié pour en juger à froid, en oubliant tout ce que j'ai pu lire ou dire à son sujet pendant la prépublication, afin de rendre justice à son contenu définitif, je suis de ceux qui encouragent les lecteurs qui, comme bletmor, ont un avis positif. Ce qui est justement intéressant dans un forum tel que celui-ci est de pouvoir confronter ses impressions dans le cadre d'un dialogue amical et courtois et de ne pas trop tenir compte des rares individus qui ne sont pas capables d'en accepter le principe. Moi aussi, j'aimerais connaître les raisons et les arguments qui font que Bletmor a aimé cet album. Non pour lui tomber dessus et le contrer avec violence, mais parce que si un tel dialogue respectueux ne pouvait avoir lieu dans le cadre de ce qu'on pourrait appeler le désaccord raisonnable et amical, et si dialoguer se limitait à partager les mêmes impressions entre gens du même avis, la notion même de forum au sens propre du terme n'aurait aucun sens et aucune valeur.

Au-delà des principes généraux, je conçois parfaitement que des lecteurs puissent avoir eu du plaisir à lire cet album : cela ne me scandalise pas, ne me hérisse pas, ne me semble pas représenter une grave déviance qu'il faut immédiatement censurer ou corriger par l'invective, la dérision agressive ou quelque autre forme d'intimidation.

Je serais enfin navré que tous ceux qui ont été critiques envers cet album soient mis dans le même sac et considérés a priori comme des censeurs staliniens appartenant à une chapelle doctrinaire. Il y a peut-être quelques tentations de ce genre chez certains, ce qui peut donner l'impression qu'il s'agit d'un ton et d'une ligne générale, mais je ne crois pas que cela soit le cas de la majorité des commentateurs critiques.

Bref, si je suis pour ma part et pour l'heure très critique envers le BdP, selon le principe d'un jugement provisoire, et même si par la suite ce jugement se maintient, je trouve totalement légitime et normal que s'expriment et puissent s'exprimer des jugements différents en la matière, et me désolidarise d'avance de toute tentative qui viserait à écraser ceux qui expriment des impressions positives sous les platitudes de l'ironie brutale et facile, en confondant réflexion et mauvais jeux de mots, attitude qui me choque et ne me semble pas conforme à l'esprit d'un forum de libre discussion. Ce n'est quant à moi ni ma manière de faire, ni mon habitude. Je tenais à le dire, bien que théoriquement, il ne devrait même pas être nécessaire de le préciser.

:idea:
Face à Hyde Park endormi, une fenêtre vient de s'illuminer au 99 bis Park Lane.
Répondre

Retourner vers « Le Bâton de Plutarque »